Publicité slide

    Domaine Vincent Dancer, Chassagne-Montrachet

    • Messages : 4304
    • Remerciements reçus 2

    cmch a répondu au sujet : Re: LPV75 et la session hivernale chez Vincent Dancer

    Superbe reportage, bravo(tu)

    Christophe
    #211

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 225
    • Remerciements reçus 25

    Damien72 a répondu au sujet : CR:Domaine Vincent Dancer Chassagne Montrachet 2009 village

    Achat 20 euros il y a quelques années , dernier flacon sur 6
    Je me suis fier à la contre étiquette :
    Maturité 4 à 6 ans
    Ouvert en accompagnement d'une lotte à l'américaine peu épicée.
    Le bouchon est imbibé au deux tiers ...c'est étonnant
    Le nez est assez peu expressif , léger grillé , arôme de chablis : ça mousserone légèrement.
    Les 12 mois de fût sont assez peu présent , une jolie mineralite en bouche.
    La longueur est juste correcte
    Depuis les premiers flacons , le manque de puissance et d'expressivité de ce vin m'ont dérangé.
    Ça manque un peu de profondeur à mon goût .
    J'espère que les autres flacons " la romanée " seront plus présents ...
    Certains Bourgogne blanc générique m'ont semblé nettement plus puissant et intéressant à la dégustation ( Fichet , Boisson Vadot ...) . Le rapport qualité prix est pour moi assez moyen
    BIEN -

    Avec vous ,
    Damien
    #212

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1844
    • Remerciements reçus 36

    FloLevBen a répondu au sujet : CR:Domaine Vincent Dancer - Meursault 1er cru "Perrieres" 2008

    CR:Domaine Vincent Dancer - Meursault 1er cru "Perrieres" 2008 :

    La robe n'est pas très évoluée.
    Le nez est peu expressif et pas hyper agréable. Très franchement j'ai beaucoup de mal a en faire ressortir quelque chose. Je me suis même poser la question d'une odeur très très légère de bouchon mais il n'y avait sans doute rien surtout à la vue de la bouche.
    L'attaque en bouche est franche, et développe une matière élancée, ciselée qui s'exprime tout en longueur et en tension grâce à une belle acidité.
    C'est très bon, mais ça manque de puissance et un poil de largeur pour moi, et vraiment dommage pour le nez.
    TRES BIEN

    Amicalement.
    Florent.
    "un repas sans vin est comme un jour sans soleil" (Louis Pasteur).
    #213

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4304
    • Remerciements reçus 2

    cmch a répondu au sujet : CR:Domaine Vincent Dancer - Chassagne Montrachet 1er cru "La Romanée"

    CR:Domaine Vincent Dancer - Chassagne Montrachet 1er cru "La Romanée" 2009 :

    Ouvert vendredi dernier, le nez s'exprime tout doucement, il faut attendre quelques minutes avant de découvrir de belles notes de fleurs blanches, de fruits exotiques(litchi et ananas) ainsi qu'un côté pierre à fusil.
    La bouche est riche, de belle expression sur une matière assez présente, on retrouve l'ensemble arômatique, surtout les fruits exotiques qui nous accompagnent jusqu'une finale qui manque un peu de fraîcheur.
    Dans l'ensemble, j'ai apprèçié ce vin qui s'est parfaitemant marié à une fricassee de homard et d'asperges(tu)

    Salutations vineuses,

    Christophe
    #214

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4304
    • Remerciements reçus 2

    cmch a répondu au sujet : CR:Domaine Vincent Dancer - Chevalier Montachet 2008.

    CR:Domaine Vincent Dancer - Chevalier Montachet 2008 :

    ouvert samedi dernier après un St-Véran "C.C." 2011 Guffens, le nez explosif d'arômes diverses allant de la fleur blanche, du sylex, du citron vert, de la pêche, du chêvrefeuil,... quel nez(:D
    La bouche est d'un équilbre parfait entre matière, acidité et alcool. La finale fraîche à souhaît est d'une longueur incroyable mais que c'est bon(:P)

    Salutations vineuses,

    Christophe
    #215

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 225
    • Remerciements reçus 25

    Damien72 a répondu au sujet : Re: Domaine Vincent Dancer - Chassagne Montrachet 1er cru "La Romanée"

    Bonjour Christophe ,

    Penses tu que le Chassagne Romanée 2009 va encore gagner en complexité à la garde ? Est ce que l'acidité est présente ? Tu évoques un nez qui a peu de mal à se livrer ? Tu l'as ouvert longtemps avant la dégustation ?
    Merci de ton retour

    Avec vous ,
    Damien
    #216

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4304
    • Remerciements reçus 2

    cmch a répondu au sujet : Re: Domaine Vincent Dancer - Chassagne Montrachet 1er cru "La Romanée"

    Bonjour Damien,

    La bouteille a été ouverte 1 heure avant le service mais c'est à partir du deuxième verre que le vin s'est pleinement exprimé.
    Je pense que cette cuvée pourra encore évoluer de belle manière sur 3 à 5 ans, 2009 étant un millésime solaire, c'est peu-être le petit manque d'acidité qui lui fait défaut...

    Salutations vineuses,

    Christophe
    #217

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 225
    • Remerciements reçus 25

    Damien72 a répondu au sujet : Re: Domaine Vincent Dancer - Chassagne Montrachet 1er cru "La Romanée"

    Merci Christophe :)-D
    Je vais donc faire les modifications nécessaires dans mon livre de cave .
    Bonne fin de journée
    Damien

    Avec vous ,
    Damien
    #218

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 261
    • Remerciements reçus 0

    Scotty le corsaire a répondu au sujet : CR: Domaine Vincent Dancer Chevalier-Montrachet 2003

    Vincent Dancer Chevalier-Montrachet 2003

    [size=small]Bu à l'aveugle ici [/size]

    Nez de fruits jaunes très confits, de raisins dorés.
    La bouche est irrésistible de gourmandise, le volume est très beau et bien tenu par ce qu’il faut de fraîcheur et d’acidité, grande longueur, le déficit de complexité est pallié par un équilibre sans défaut et un indice de gourmandise au top. Certains auraient aimé davantage de complexité à ce niveau d’appellation, moi je prends mon pied.
    #219

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 496
    • Remerciements reçus 7

    fredhamster a répondu au sujet : CR: Domaine Vincent Dancer - Chassagne Montrachet 2012

    Domaine Vincent Dancer - Chassagne Montrachet 2012

    La précédente expérience datait d'un an et demi et le vin s'était montré serré et austère. Le temps a passé et il a fait son oeuvre. Ca reste certes, juvénile mais il se laisse bien mieux approcher.

    Nez sur le citron, une pointe d'élevage, poire, pêche blanche, floral.

    La bouche est droite, admirablement construite sur la tension mais parfaitement déliée et d'une réelle gourmandise. Jus énergique, matière tenue sans verser dans l'excès. Long final citronné qui fait saliver.

    Ça semble très clairement à l'épreuve du temps, très très beau village. Vin de grand style.

    Fred
    #220

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3535
    • Remerciements reçus 51

    icna a répondu au sujet : CR: Domaine Vincent Dancer - Chassagne Montrachet 1er cru Tête du Clos 2009.

    Domaine Vincent Dancer - Chassagne Montrachet 1er cru Tête du Clos 2009.

    Le nez est pollué par ce que je prends pour du soufre, c'est sur l'oeuf pourri mais ça s'atténuera un peu à l'aération sans disparaître.
    La bouche n'a pas ce problème (ou du moins je ne le sens pas), c'est pur, tendu, cristallin, tout pour me plaire. Cependant c'est un peu monolithique et ça manque de volume, de longueur et de personnalité. Pour moi, c'est bon, ça se boit super bien malgré le nez mais c'est plus d'un niveau village en l'état. A laisser vieillir car ça fait bien jeune.

    Petite analyse perso, je suis un peu déçu par mes dancer, le profil des vins me plait a fond mais je suis rarement pleinement conquis et au vu des prix ça me pose un problème.

    Quentin
    #221

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2553
    • Remerciements reçus 25

    Benji a répondu au sujet : CR: Domaine Vincent Dancer - Chassagne Montrachet 1er cru Tête du Clos 2007.

    CR: Domaine Vincent Dancer - Chassagne Montrachet 1er cru Tête du Clos 2007

    Nez tres fin et complexe sur le beurre frais, le citron mûr, les fleurs, l'amande, une touche de noisette grillée.
    La bouche attaque tendre elle est dotée d'une bonne tension jamais excessive, elle est plutôt puissante mais retenue, la longueur est bonne soulignée par un léger amer.
    Franchement une très belle bouteille !

    Benji
    #222

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 362
    • Remerciements reçus 0

    walstreetft a répondu au sujet : Domaine Vincent Dancer - Chassagne Montrachet 1er cru Tête du Clos 2007.

    Bonjour , suite à ton cr cette cuvée " tête du clos " 2007 peut encore bien se garder ? Où te paraît elle a son apogée ?

    Merci d avance

    Franck

    Francky
    #223

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2553
    • Remerciements reçus 25

    Benji a répondu au sujet : Re: Domaine Vincent Dancer - Chassagne Montrachet 1er cru Tête du Clos 2007.

    Bonjour Franck,
    Aucun problème pour garder cette bouteille plusieurs années. Mais à ce stade elle me semble top...
    Benji

    Benji
    #224

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4304
    • Remerciements reçus 2

    cmch a répondu au sujet : CR: Domaine Vincent Dancer - Chassagne Montrachet 2013.

    CR:Domaine Vincant Dancer - Chassagne Montrachet 2013 :

    bu en apéritif hier soir, le nez se découvre (après quelques minutes d'aération) sur un mélange subtil de notes de fruits blancs, de sylex, de fleurs blanches, de thé vert,...
    La bouche est vive, identique au nez, les arômes se mêlent à une légère matière et une tension un peu trop présente à mon goût. La finale est moyennement longue et de belle structure mais dommage pour cette tension un peu trop persistance, est-ce l'effet du millésime ?

    Salutations vineuses,

    Christophe
    #225

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4304
    • Remerciements reçus 2

    cmch a répondu au sujet : CR:Domaine Vincent Dancer - Bourgogne blanc 2013.

    CR:Domaine Vincent Dancer - Bourgogne blanc 2013 :

    bu ce soir en apéritif, le nez est de belle expression sur la bergamotte, le pamplemousse, le citron vert, les fleurs balnches, la menthe,...
    La bouche est identique au nez, très florale et agrumes, un peu trop peut-être... Cela manque un peu de matière et la tension nous accompagne jusque la perception finale...
    Je me souviens de plusieurs bouteilles ouvertes l'année passé et qui n'avaient ce côté très tendu, effet millésime, possible ?

    Salutations vineuses,

    Christophe
    #226

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1318
    • Remerciements reçus 197

    Super-Pingouin a répondu au sujet : CR:Une dégustation Ô combien ludique des 2015 chez Vincent Dancer

    Une dégustation Ô combien ludique des 2015 chez Vincent Dancer



    Vincent Dancer m'avertit 2 jours avant notre entrevue: il a un empêchement sur notre créneau horaire initial. Nous convenons rapidement d'un nouveau moment. Je tenais à le voir et à goûter son millésime 2015. Notre groupe se sépare en deux, l'un se rendant à Volnay (Note aux copains: je ne pourrai pas en rédiger le CR :D); l'autre à Chassagne.
    Nous arrivons en cette fin de journée et vous allez constater que nous allons passer presque 2 heures avec un vigneron en grande forme.

    Où en est le millésime 2015?



    - 2015 a été soutiré en Septembre, avant les vendanges. Il va séjourner en cuve jusqu'en début d'année. Les fermentations alcooliques ne sont pas toutes terminées.
    - C'est surprenant.
    - Elles sont lentes, un peu comme en 2005. Les malo étaient pourtant terminées en 1 ou 2 mois.

    Une première donc! Une dégustation fort instructive de vins qui ne sont pas encore parvenus à leur état final. Un peu perturbant pour camarade Podyak ;)
    Vincent Dancer est certainement l'un des rares vignerons capable de nous partager une telle étape. Beaucoup auraient probablement ouvert 2014 en bouteille. Merci donc à lui pour cette parfaite transparence.

    Bourgogne blanc
    Un vin frais. Une entame un peu austère à laquelle succède rapidement de l'acidulé, une bonne amplitude. Cela demeure frais, limpide, citronné. AB+/B-
    - Nous avons vendangé fin Août. Il a fait très sec.
    - Vous nous aviez effectivement indiqué le manque d'eau l'année dernière.
    - Le cycle végétatif était en avance. La croissance a commencé de manière précoce. Mais il a manqué au final du jus.
    - Avec ces 5-6 dernières années, la question d'excès de rendement n'a malheureusement pas du se poser. Au moins pas de vendange en vert...
    - Ah la vendange en vert, je dis qu'en arriver là c'est souvent qu'on aurait pu mieux faire le travail d'ébourgeonnage en Mai.

    Etait-il possible de maintenir une culture bio avec le millésime 2016?



    - Nous aurions également dû vendanger 2016 tôt s'il n'y avait pas eu cet épisode de gel. Au lieu de cela, ce fut fin Septembre. La vigne a pris un coup. Tout s'est arrêté. Il a fallu du temps pour que l'ensemble se remette en place.
    - Il y a eu beaucoup de pression de maladie semble-t-il.
    - La pluie importante a projetté le mildiou d'un plant à l'autre. Le champignon s'est grandement reproduit.
    - Nous avons entendu que beaucoup ont abandonné le bio cette année.
    - En termes techniques, ce n'est pas plus compliqué de tenir du bio. Il s'agit de traiter au bon moment. Ce qui est important avec le cuivre, ce n'est pas la dose que l'on met. C'est le moment où on le met. Il faut qu'il précède la pluie afin que le traitement soit installé en amont. On gagne peut-être quelque chose avec le sytémique mais ce n'est pas essentiel. Je ne vois pas trop l'intérêt.
    - Est-ce que le bio rend les vignes plus fortes?
    - Cela fait toujours bien d'écrire que le bio et la biodynamie rendent les vignes plus fortes :) Il faut accepter les pertes. J'en ai eu beaucoup sur le Bourgogne blanc. Le sol retient beaucoup d'eau, et donc l'humidité. L'herbe qui y pousse grandement, également. On peut cependant travailler à limiter cette pousse. Une fois la certification obtenue, on n'a plus envie de repasser en sytémique, nous dit Vincent en assumant pleinement ses choix. Vous demanderez à vos amis chez Lafarge. La famille ne pensera même pas à arrêter le bio. Au domaine, nous faisons -40-45% de volume comparativement à 2015. Je travaille pour avoir 150 tonneaux, je n'en aurai que 45 sur 2016. Sur Corbins par exemple, nous n'avons récolté que 50 kg.(NDLR: Argh! Oui je sais ce fut ma réaction à plusieurs occasions pendant notre séjour bourguignon.)

    Chassagne Montrachet
    Avec un supplément de matière logique comparativement au 1er vin si on s'en tient à l'appellation. C'est frais, avec de l'acidité, des fruits à chair blanche, de la reine claude, un soupçon de pomme rouge et un léger amer. Une belle unité.
    - Vos confrères en fermage sont touchés pleinement par l'absence de volume et la hausse des cours.
    - Il faut également se mettre du point de vue des propriétaires. Le fermage devient intéressant pour eux puisqu'ils touchent un pourcentage à la valeur (cours). Pendant longtemps ils n'ont pas touché beaucoup. Alors bien entendu, pour les viticulteurs avec des vignes en propriété, il est plus facile de contracter un prêt de trésorerie. Lorsque vous possédez des terres, les banquiers prêtent plus aisément.

    Meursault les Corbins
    "Il est encore fermentaire" prévient notre vigneron.
    En dehors du perlant, c'est également frais. Avec de la pomme, de l'eau de coco et du citron.
    - Antoine Jobard nous disait ce matin que ses 2016 étaient linéaires et lents dans leur manière de se faire.
    - Les miens ont été plutôt rapides. Ils sont déjà à une densité de 996 environ. 2015 en est à 991,8.

    Un façonnement lent du millésime 2015



    Meursault les Grands Charrons
    "Il est terminé en sucre."
    Du citron, du pamplemousse. Le vin est naturellement plus net. Le milieu est salivant, plaisant et sec. La finale se fait un peu bonbon anglais. B+/TB-
    - Les lies ont toujours été en suspension avec le CO2 dégagé par la fermentation. Une fois celle-ci finie, le dépôt se fait rapidement. Et un second soutirage permettra la séparation des lies.
    - Vous nous disiez ne pas regarder les niveaux de CO2. Est-ce toujours le cas?
    - Toujours pas. Je goûte. Et je préfère même le laisser un peu haut. Le client a ainsi un crémant de Meursault :). Il pourra le secouer. J'ai d'ailleurs retrouvé une bouteille de mousseux de ma grand-mère sur lequel est écrit Chevalier Montrachet :). Le plus important demeure qu'un vin termine son sucre.
    - Il reste surprenant que certains 2015 ne les aient pas tous digérés encore.
    - Je ne suis pas un spécialiste pour mettre des saveurs, des fruits et des arômes sur une dégustation. Mais entre vignerons nous arrivons à dire d'un vin qu'il a mis plus de temps à se faire. Un vin qui fermente 14-15 mois sera différent d'un vin qui aura fermenté 1 mois. 2011 par exemple a été plus long. Et cela se manifeste dans les impressions que l'on a en le goûtant. "Ah tiens ton vin a mis du temps." Nous avions précédemment évoqué ensemble le bâtonnage et le fait qu'il pouvait être mal vu d'en parler.
    - ...Parce que certains pensent que ça a pu participer à la prémox et que ça participe à engraisser les vins.
    - Justement, les lies des 2015 sont en suspension depuis un an. Et les vins ne sont pas gras.
    - Ah oui, effectivement :p.

    Chassagne Montrachet 1er cru Tête du Clos
    Je partage mes impressions:
    - Le nez est plus expressif. Il possède un léger côté douceureux, presque brioché.
    - C'est lié à la réduction, me précise Vincent Dancer à rebours de mon intuition première.
    - J'aurais pensé que c'était une conséquence du bois mais connaissant vos choix je trouvais cela étrange. D'ailleurs en terme de futaille, avez-vous changé quelque chose?
    - Compte tenu des volumes, j'ai choisi de ne pas avoir de fûts neufs en 2016. La conséquence sera que je n'aurai pas de fûts d'un vin pour 2017.
    Pour le reste, la bouche se démarque des premières impressions olfactives puisqu'elle joue le registre rafraîchissant. C'est fluide, avec des notes de prunes. Il possède à la fois presque une mâche. Le fond de verre est rémanent.


    L'usage du soufre



    Chassagne Montrachet 1er cru la Romanée
    Une sensation relative plus "grasse", plus large, presque moelleuse avec cette saveur de sucre d'orge, de sucre de canne. Alors quand j'écris cela ce n'est même pas un vin demi-sec non plus. C'est parfaitement sec avec une finale sur la fleur blanche et relevée au citrus. L'impression de fond de SR est néanmoins bien là. C'est vraiment étonnant et ludique un vin qui n'a pas fini sa fermentation.
    - Pour 2014, il a été nécessaire de soufrer juste après la malo. Pour 2015, cela peut attendre. J'ajuste en général la dose avec le 2ème soutirage et éventuellement juste avant la mise.
    - Certains vignerons l'utilise également au moment des vendanges.
    - Je trouve dommage d'asceptiser le fruit à son entrée. Et soufrer pour devoir ensuite levurer, ce n'est pas toujours cohérent; à moins que l'on ne souhaite des fermentations très longues. Le soufre n'est utile que si les fruits paraissent fragiles. Le but est de conserver les levures indigènes telles qu'elles sont. Et s'il y a un peu de pourriture, ce n'est pas un souci.
    - N'avez-vous pas peur qu'une fois en bouteille cela reparte en fermentation?
    - La possible refermentation est liée au niveau de sucre, pas à la quantité de levure restante. Elle peut survenir selon ce qu'il subsiste à "manger".

    Meursault 1er cru Perrières
    Le volume est important. Il se situe en haut de palais. Le vin est large, long et en même temps sur la retenue. C'est sec, très salivant. Grand potentiel.

    Chevalier Montrachet Grand Cru
    Vincent nous indique que la fermentation est achevée. Un vin parfaitement sec, encore perlant. Le port est altier, la persistance XXL. C'est sapide, avec une remarquable matière soutenue tout le long par un fil tendu. Un début de "Waouh effect".
    - Il semble que quelques domaines se remettent à filtrer leurs vins.
    - J'ai essayé toutes les combinaisons: filtrer sans coller, coller sans filtrer, etc. Le but est plutôt de ne pas filtrer ni de coller. Et par dessus tout, il s'agit d'avoir un vin certes tendu mais qui traduise son millésime. Et je pense qu'on y parvient.
    - Monsieur Dancer, un grand merci à vous pour cette dégustation.
    - Il n'y a pas de quoi. Si vous êtes de nouveau de passage au Printemps, venez goûter à nouveau, vous pourrez suivre l'évolution des vins.

    Vous devinerez que l'invitation n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd :D.
    Mes remerciements à nouveau à Vincent Dancer. Sa vision du monde du vin est toujours aussi franche, fraîche et instructive. Il a adjoint à cela une dégustation sans fard de ses 2015, un peu à son image. Vivement le prochain épisode.


    HD
    #227
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, o_g

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4304
    • Remerciements reçus 2

    cmch a répondu au sujet : Une dégustation Ô combien ludique des 2015 chez Vincent Dancer

    Merci pour ce super reportage(tu)
    Vivement ma prochaine visite dans la région;)

    Salutations vineuses,

    Christophe
    #228

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 881
    • Remerciements reçus 8

    LEGOFFE a répondu au sujet : Re: Domaine Vincent Dancer, Chassagne-Montrachet

    Merci pour ce beau reportage qui me rappelle mon dernier passage au domaine; j'aime beaucoup les vins de Vincent Dancer tres purs, tres nets, et encore plus le géniteur de ces vins; vraiment une belle personne!je sors toujours de cette rencontre comblé..
    Amitiés
    #229

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1171
    • Remerciements reçus 92

    jclqu a répondu au sujet : Une dégustation Ô combien ludique des 2015 chez Vincent Dancer

    Joli reportage, again (tu)
    Qui s'y colle pour Lafarge (j'ai bien lu, l'autre groupe était la bas) ? :D

    JC
    LPV Lutèce
    #230

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 541
    • Remerciements reçus 20

    Benjamin Dgnn a répondu au sujet : Re: Une dégustation Ô combien ludique des 2015 chez Vincent Dancer

    Beau reportage Ô combien didactique qui suscite le désir de s'y rendre.

    Benjamin
    #231

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4304
    • Remerciements reçus 2

    cmch a répondu au sujet : CR: domaine Vincent Dancer meursault "Les corbins" 2007 en magnum.

    CR: domaine Vincent Dancer Meursault "Les Corbins" 2007 en magnum :

    ouvert d'une petite heure le nez s'exprime sur des arômes de fleurs blanches, de brioche, de pamplemousse, de minéralité,... quel nez(tu)
    Côté bouche, tout ce que l'on attend d'un grand Meursault se retrouve dans ce vin, quel équilibre, la table est conquise et les convives me tendent leur verre avec un grand sourire(:D
    Je vais avoir du mal à ne pas ouvrir les autres magnums...

    Salutations vineuses,

    Christophe
    #232

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3535
    • Remerciements reçus 51

    icna a répondu au sujet : CR: domaine Vincent Dancer meursault "Les corbins", pommard "Les

    CR: domaine Vincent Dancer meursault "Les corbins" 2010

    C'est très cristallin avec un beau volume et une belle pureté. C'est droit avec un peu de gras et de beurré, on a aussi des agrumes. Il y a un bel équilibre avec une bonne longueur, enfin une bouteille à la hauteur de ce que j'attends

    CR: domaine Vincent Dancer pommard "Les Perrières" 2010

    Sans note, étonné par la finesse, c'est déjà bien accessible sur les fruits rouges avec de la puissance quand même. C'est soyeux et avec un début d'évolution. Sympa.

    Quentin
    #233

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 175
    • Remerciements reçus 16

    Moriendi a répondu au sujet : CR: Domaine Vincent Dancer - Chassagne-Montrachet PC La Grande Borne 2011

    CR: Domaine Vincent Dancer - Chassagne-Montrachet PC La Grande Borne 2011

    Première rencontre avec un vin de Vincent Dancer. Ce Chassagne rouge fut servi sur des magrets de canard avec un accompagnement de petits légumes.

    Le nez pinote joliment avec des fruits rouges, cerise et groseille. La bouche est vive, la matière est fine, délicate, mais le vin ne manque pas pour autant de puissance et sait répondre au plat. Les tannins ne sont pas encore totalement fondus et une pointe d'acidité relève la finale. Un bon vin, plaisant.


    Hâtons-nous de succomber à la tentation... avant qu'elle ne s'éloigne (Epicure).
    #234

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 587
    • Remerciements reçus 84

    coach a répondu au sujet : CR: Chevalier Montrachet 2006 V.Dancer

    bue lors de cette superbe soirée

    CR: Chevalier Montrachet 2006 V.Dancer

    Le nez est relativement discret sur des notes fumées, mentholées et légèrement reglissées. La bouche par contre est ample, grasse, large d'une grande intensité. Pas de doute, on est sur un grand cru. le vin donne de l'impact sur le palais avec une grande puissance et acidité. On est sur des arômes minéraux, calcaires accompagnés de subtiles notes de fleurs jaunes. L' ensemble est d'une énergie et d une classe incroyable et la longueur est somptueuse et salivante. Superbe !!! Merci Nico
    #235

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4304
    • Remerciements reçus 2

    cmch a répondu au sujet : Chevalier Montrachet 2006 V.Dancer

    Bonjour Coach,

    Je suis absolument d'accord avec tes impressions sur cette magnifique cuvée, le seul aspect negative, c'est sa rareté(à peine 300 bouteilles produites...) !
    Salutations vineuses,

    Christophe
    #236

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 587
    • Remerciements reçus 84

    coach a répondu au sujet : Chevalier Montrachet 2006 V.Dancer

    Effectivement Christophe, sa rareté et ... son prix !
    #237

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1318
    • Remerciements reçus 197

    Super-Pingouin a répondu au sujet : CR: Le millésime 2016 de Vincent Dancer

    Le millésime 2016 au domaine Vincent Dancer



    Les rendements en amélioration en 2017

    Nous prenons des nouvelles du millésime rentré en Septembre
    - Comment se situe 2017 en terme de rendement? Vous devez apprécier d’avoir davantage de raisins.
    - C’est mieux mais cela ne demeure que la moitié d’une récolte possible. On ne cherche pas non plus à faire une grosse récolte. Nous faisons un travail d’ébourgeonnage serré en Avril ou en Mai. La fin de saison a été sèche. Les volumes et les jus ont diminué. Nous avons également de la perte sur mildiou. Mais honnêtement, nous sommes contents. Vous n’allez pas trouver beaucoup de vignerons qui vous diront le contraire.
    - Une moitié de récolte possible, cela semble assez peu finalement.
    - Nous faisons 45 tonneaux en 2016, 83 en 2017 sur potentiellement 160 autorisés. A aucun moment je n’ai un objectif de rendement. Si je fais le travail d’ébourgeonnage, c’est pour aérer les grappes.
    CR:
    Bourgogne blanc
    SP (moi): Frais, strict, pierreux et salivant. Un beau volume et déjà de la matière à ce niveau AB
    « Elevage en cuve, sur lies. Soutiré mi-Août. »

    Chassagne Montrachet
    SP: Plus d’acidité. De la matière, de la droiture, des épices. Une belle sapidité. Un peu de perlant. Une finale sur une pointe de sucre d’orge. Une fond persistant sur la consistance B L’ensemble ne traduit effectivement nullement une année qui aurait fraîche. 2016 apparaît bien ici comme suffisamment solide.
    OG:Nez accessible et virevoltant de citron vert, tilleul, beurré. La bouche est grasse en entrée, tendue et épicé en finale. Belle fraîcheur sur l’ensemble, effet kiss cool. Très bon et accessible.

    - C’est bien plus en place que l’an passé. Une partie de vos 2015 n’avaient pas fini leur malo…
    - La fermentation malolactique était bien terminée. Ce n’est jamais un souci car il n’y a pas de SO2. Ce sont les sucres qui ont été longs.
    (Note pour plus tard: bien relire le CR de l’année précédente :D)
    - Et cette année?
    - Le Bourgogne est sur la fin. Tête de Clos travaille et Romanée est également en train de la terminer. Les sucres ont été assez rapides également sur 2017. La saison fut chaude.


    2016, un millésime froid?

    - Nous vendangeons le 15 Septembre. Il ne faut pas croire que 2016 est une année froide. Il y a eu du soleil.
    - Laquelle de vos parcelles fut le plus affectée par le gel?
    - C’est hétérogène. Nous ne faisons pas de Corbins.

    Meursault Grands Charrons
    SP: Plus doux au toucher à son attaque. Un vin plus arrondi. La matière se fait sur la pierre sèche. B+
    OG: Le nez est cette fois plus en retrait, et laisse échapper des notes de beurre et de noisette. La bouche s’arrondit sur le palais et est accompagnée d'une belle tension mêlée d’épices sur la pointe de la langue. La finale est propre et exprime des amers fins et délicats.

    - Les amers et la fraîcheur commencent à venir. Après les vendanges, on a quelque chose d’un peu lourd. C’est après l’élevage que la fraîcheur arrive. Il ne faut pas hésiter à attendre.
    - Comment avez-vous renouvelé votre parc entre 2016 faible en volume et 2017 plus généreux? Il n’y a pas de fûts neufs en 2016 de mémoire. Qu’avez-vous fait de ceux inutilisés?
    - Chaque année j’en vends à un copain dans le Jura.
    - Vous ne souhaitiez pas en conserver, en mettant du vin ou de l’eau soufrée?
    - Je ne préfère pas avoir des fûts vides. Et l’eau soufrée peut donner des tournures non recherchées. En 2017, j’ai racheté des fûts d’occasion à un ami - Jean-Philippe Fichet. L’essentiel est d’avoir un contenant frais. Qu’il y ait du vin.

    Chassagne Montrachet 1er cru Tête de Clos
    SP: Le perlant est sensible. « Le vin est encore en fermentation alcoolique ». La construction est plutôt agréable, l’ensemble se tient sur le bonbon de citron. La fin manque de dynamisme. On perçoit le sucre restant.
    OG: Très beau nez élégant fruité (poire), floral, de beurre frais. La bouche est large et aérienne, tandis que la finale laisse ressortir une petite pointe sucrée. Un vin qui n’a selon son géniteur pas tout à fait fini sa fermentation. Laissons-lui le temps car c’est déjà très bon !

    - Vous allez peut-être profiter d’avoir fini une période dense pour prendre du repos?
    - Non, on a du temps nous les vignerons. Il faut arrêter de croire qu’on travaille tout le temps comme des forcenés. Pour l’image, ça fait toujours bien de dire qu’on n’a pas un moment. Mais qui est-ce que vous allez retrouver sur les pistes de ski? :) Nous ne sommes pas des éleveurs d’animaux. Eux n’ont pas de répit. Tous les jours, tous les matins, il faut s’occuper de ses bêtes. Nous ne sommes pas à plaindre.

    La malo et le SO2

    - La fermentation dure depuis plus d’un an?
    - Elle est au ralenti.
    - Et la malo est-elle faite?
    - Oui.
    - Elle ne se produit pas après la fermentation alcoolique?
    - C’est ce qu’on apprend dans les livres :). Elles ne sont pas nécessairement séquentielles, notamment lorsqu’il n’y a pas de SO2. La malo est sensible à ce dernier. Si on utilise du S02 alors il faut ensemencer.
    - Puisque vous n’en mettez pas, ne craignez-vous pas l’oxydation?
    - Au début oui. C’est d’ailleurs la crainte qui fait intervenir. Il faut voir les premiers jus des pressoirs.
    - Comment en êtes-vous arrivés à vous dire qu’il ne fallait pas agir?
    - C’est une discussion avec Claude Maréchal. Il m’a dit laisse faire, tu verras. Avant je mettais du SO2 sous pressoir.

    Chassagne Montrachet 1er cru la Romanée
    SP: Une grande fluidité, de l’ananas rôti, des agrumes: citron vert et kumbawa. Des arômes très dicibles. TB
    OG: Cette fois le fruité est un peu plus mûr et exotique sur les ananas et sur la mangue en particulier ainsi que sur un panier d’épices. La bouche est arrondie et suave pour se retendre en finale et laisser une rémanence épicée.

    - Les années où les malos sont plus tardives correspondent souvent à des années de pourriture. L’oenologue recommande alors de mettre plus de SO2.
    - Si les oenologues savent cela, pourquoi le recommandent-ils? Ils pourraient laisser faire.
    - Je (en tant que vigneron) suis le seul à prendre ce risque. L’oenologue, lui, est payé pour son conseil. Si ce conseil conduit à abîmer les vins, l’oenologue n’a plus de travail. Les éléments indigènes sont sources de risque. Autant tout tuer avec du SO2 puis ajouter ensuite des levures de qualité. Il en existe plein. Dans mon cas, je préfère laisser faire. L’expression du millésime sera plus typique. Mais c’est un risque.
    - Vous protégez tout de même vos vins.
    - Bien entendu, je mets du SO2 juste avant la mise et selon ma perception. Je ne suis pas un adepte des vins natures non plus. 2016 n’en a pas besoin en ce moment. 2013 oui. Nous le sentions plus fragile.

    Meursault 1er cru les Perrières
    SP: D’emblée, un sacré volume. Une sphère de matière enrobée de fruits à chair blanche. Une tension altière et un assèchement crayeux en finale allonge le vin dans le temps tel un cylindre. C’est très persistant. Remarquable. Excellent
    OG: Le nez est jouissif et exprime la tension sur les agrumes, tandis que des fleurs et fruits sont plus en retrait. La bouche est impactante, haute, et porte les arômes longtemps…. Magnifique finale épicée, fruitée, saline. Effet Waooooouuuuuh.

    - Avez-vous été tenté d’acidifier sur les millésimes chauds?
    - Cela ne m’intéresse pas. Si je le faisais, tout mon discours tombe à l’eau. Je cherche à obtenir le millésime, avec ses qualités et ses défauts. Qu’il y ait de l’acidité ou un peu moins. Pareil pour le sucre, un raisin peut être mûr à bas degré alcoolique 11,5 mais aussi à 14.

    Chevalier Montrachet grand cru/color]
    SP: Finesse est le premier mot qui vient à l’esprit lorsque l’on trempe ses lèvres. De la prune, de la mirabelle. Un peu d’amer. C’est un nectar plein.
    La longueur s’exprime dans un registre plus délicat. Chevalier demande cette année un surplus de concentration pour se livrer. Excellent-
    OG: Les arômes ne se livrent que peu, mais laissent transparaître des fruits jaunes et une note fumée. La bouche est délicate dans une sensation de rondeur très agréable. Beau vin mais qui ne s’exprime que peu en l’état.

    - Au début je faisais déguster à l’aveugle. J’ai arrêté lorsqu’un client m’a dit « Il est très bon votre Bourgogne. » :) Evidemment que savoir ce que l’on déguste à son importance. Certains vins demandent à ce qu’on leur prête un peu plus d’attention, qu’on leur donne une seconde chance. Vous voulez goûter les rouges?
    - Nous allons être en retard pour notre prochain rendez-vous mais nous ne pouvons refuser :)


    Les rouges sur 2016


    Cela faisait 3 millésimes que nous n’avions plus goûté cette couleur. Nous sommes ravis de pouvoir le faire à nouveau, et nous ne croyions pas si bien penser.

    Bourgogne
    « J’en fais 600 bouteilles en 2016 »
    SP: Un panier de fruits rouges d’une belle évidence. Très digeste.AB+
    OG: Nez fruité et accessible sur le sirop de grenade. La bouche est gourmande, un vrai bonbon sur le fruit.

    Pommard les Perrières
    SP: Un chouette nez, contenu. C’est floral tant aux effluves qu’au goût. Les tanins sont présents mais ils démontrent une belle souplesse dans le temps majeur du vin. Ils deviennent discrètement asséchant en fin. Une belle surprise. Loin des vins plus anguleux. B
    OG: Arômes complexes à la fois balsamiques, de fruits noirs, floral. La bouche est agréable, les tannins très souples, très accessible et en rondeur. Je me risque à exprimer que ce vin ne ressemble pas aux canons du Pommard rustique, ce à quoi Vincent Dancer m’explique qu’on fait de très beaux vins à Pommard qui a de superbes terroirs, pour peu qu’on sache rester dans des rendements raisonnables.

    Pommard 1er cru les Pézerolles
    « Je n’en fais pas plus de 600 non plus sur le millésime. »
    SP: C’est soyeux, d’un toucher subtil. Une grande, grande finesse. C’est précis, gourmand et durable dans le temps.TB+/Exc- Mes camarades et moi nous regardons. Wouaouh effect inside. L’un des vins rouges qui nous aura marqué pendant le séjour tant nous ne l’attendions pas.
    OG: Un grand frère du précédent avec plus de profondeur. Une bouche toujours souple et une magnifique allonge.

    Beaune 1er cru Les Montrevenots
    « La parcelle se situe à côté de Pézerolles. Elle est exposée plein Sud. La terre y est plus calcaire. »
    SP: Les fruits sont plus ténébreux. L’ensemble plus masculin. Difficile de passer après le Pézerolles. C’est néanmoins bon B+
    OG: Allo? :D

    - Vous égrappez les rouges?
    - Oui à 100%.
    - Et en terme d’extraction?
    - Je fais un pigeage le matin et je regarde ensuite le chapeau.
    (..)
    - Un grand merci à vous Monsieur Dancer.

    OG: En prenant le temps du recul, il est évident Vincent Dancer nous prépare un millésime 2016 magnifique, et son travail à la fois simple et intransigeant donne cette année encore de superbes résultats. Ses explications sur les fermentations, hors des sentiers battus et des livres, ont surpris plus d’un parmi nous et moi le premier ! Nous avons eu une chance unique de déguster une gamme complète, et ses rouges tellement délicieux et accessibles ont été une véritable révélation. Que c’est beau la Bourgogne en compagnie de vignerons pareils, lorsque s’expriment les démarches de chacun à la vigne, au chais, et en compagnie des dégustateurs amateurs que nous sommes. Si je devais tirer un enseignement de ce voyage, c’est la richesse et la diversité des approches de chacun qui font que les notions de beau ou grand vin s’effacent spontanément face à celles de styles personnels. Ça ne va pas nous simplifier la vie, mais certainement l’enrichir de complexités magnifiques, et les discussions de passionnés ne sont pas prêtes de s’épuiser.

    SP: Mes amis, quelle dégustation et quel cours passionnant sur la malo et le SO2! 2016 est finalement assez mûr et la vie du vin n’est pas une succession de séquences préprogrammées. Un moment remarquable en tout point. Ce sont des personnes tel Vincent Dancer qui nourrissent notre passion pour le vin. Vivement l’an prochain !

    HD
    #238
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, rkrk, Vougeot, FGsuperfred, Marc C, iam_nico, podyak, Jerkke, o_g, Frisette, starbuck, jclqu, LoneWD, Romain.V, Damien72, DaGau

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 8121
    • Remerciements reçus 36

    FGsuperfred a répondu au sujet : Le millésime 2016 de Vincent Dancer

    superbe, merci pour les infos ! (tu)

    frédéric Gautier, passionné
    membre de poids de LPV haute-normandie ...
    fgsuperfred.canalblog.com
    #239

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 881
    • Remerciements reçus 8

    LEGOFFE a répondu au sujet : CR: Vincent Dancer, Bourgogne blanc, 2015

    bu un tres beau CR: Bourgogne blanc 2015 hier à l'aperitif... il s'approche déjà tres bien, mieux que 2014 que j'ai trouvé trop réduit.
    la bouteille n'a pas fait un pli à trois.
    #240
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jcp-71

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javaux
    Temps de génération de la page : 0.190 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 47
    • Utilisateurs hors-ligne: 20,768
    • Invités: 884

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.