Publicité slide

    Champagne Agrapart

    • Messages : 1816
    • Remerciements reçus 61

    daniel popp a répondu au sujet : Champagne Agrapart. Minéral 2006.

    CR: Champagne Agrapart. Minéral 2006.

    Le nez au délicat parfum de brioche, de fruits blancs, de beurre frais, exprime une impression de finesse, de subtilité ; son coté plein et aérien dégage une impression de transparence et d'assise.
    En bouche, le rideau de petites bulles au toucher précis, s'ouvre sur un beau volume alliant la même impression pleine et fine sur fond de tension idéale. Sa forte empreinte minérale lui donne un coté vertical : on suce vraiment le caillou fondu au fruit sur la persistance qui fait chanter les amers. Ce qui me touche dans cette cuvée, voire dans toutes les cuvées d'Agrapart que j'ai pu gouter, c'est ce coté vertical, aérien, transparent et résolument posé : une présence découlant de cette harmonie antagoniste.

    Daniel
    #241

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1557
    • Remerciements reçus 10

    philippe loiseau a répondu au sujet : Champagne Agrapart. Minéral 2006.

    "c'est ce coté vertical, aérien, transparent et résolument posé : une présence découlant de cette harmonie antagoniste."
    Vous pouvez expliquer ?

    Philippe LOISEAU.
    #242

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1262
    • Remerciements reçus 67

    vinozzy a répondu au sujet : Champagne Agrapart. Minéral 2006.

    Bonsoir,
    Même si j'attends que monsieur Popp réponde avec impatience, je pense que la poésie ne s'explique pas toujours, et l'image qu'elle fait résonner en nous permet à la fois de voler et d'être posés ;-)

    Ma causerie du vin est là : sparnabulles.canalbl...
    #243

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1816
    • Remerciements reçus 61

    daniel popp a répondu au sujet : Champagne Agrapart. Minéral 2006.

    Bonsoir,

    Vinozzy a tout dit...mais on peut toujours causer, pourvu d'enlever les Monsieur !

    Pour moi, quant la dégustation devient un voyage, une exploration, il n'y 'a rien à comprendre, juste à ressentir, à laisser le vin nous parler par l'intermédiaire de nos représentations ; ce qui n'exclue pas le jeu de tenter de concevoir ce que l'on ressent, en n'oubliant pas que c'est tout autant imaginaire, une représentation ludique. Dans le monde dans lequel on vit, à priori, selon nos grilles mentales, une chose n'est pas son contraire ; le vin en tant que liquide semble séparé du nez et de la bouche qui l'accueillent. Dans notre esprit qui ne se limite pas aux dimensions de notre tête, il en va autrement. Ce qui résonne en nous, sous forme d'impressions imagées ressenties, que les mots peuvent transformer en poésie, crée des synthèses parfois antagonistes que l'on ressent tous. Le CdL de Delesvaux gouté récemment, a une chair à la fois concentrée et transparente, tant sa juste tension procure une impression de fraicheur lumineuse, presque vibrante. Comme si le vin s'ouvrait à même sa matière qui en devient comme éclairée. C'est le pressentiment jubilatoire de la résolution des contraires apparents en unité, qui révèle ce que je nomme présence. Quant je suggère à propos de l'excellence du Pontet Canet 2005 que "c'est le vin qui nous goute en de tels instants", cela signifie poétiquement qu'il n'y 'a plus de place pour le dégustateur, tant ce que le vin nous donne à ressentir de beau, semble être en unité avec notre écoute. Les symboles d'équilibre, d'harmonie, d'unité dont les qualités du vin sont les signes, nous renvoient à ce que nous avons en commun. Pour moi, un vin devient grand, quand le pressentiment de cette reconnaissance s'oeuvre dans ce qui n'est plus une bouche . Tout ce qui nous entoure devient une célébration quand ce pressentiment affleure.
    Transposé chez Agrapart, le coté aérien, vertical que l'on ressent, est à la mesure de son juste fondement : le vin s'élève en restant totalement posé dans ce qui le fait singulier, présent. Il n' y' a rien à expliquer, quand on a le gout de ces choses là, on n'a plus qu'à gouter, gouter, gouter...Le vin se révèle dans la soif que l'on a de lui, diraient les soufis.
    Pour les personnes que cela concerne, je me suis longuement exprimé sur le sujet, sous forme d'exploration poétique, à l'occasion de la soirée Catherine et les garçons en Alsace ...il y'a déjà six ans.

    Daniel
    #244
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Agnès C, Lomax

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 8492
    • Remerciements reçus 214

    jean-luc javaux a répondu au sujet : Champagne Agrapart. Minéral 2006.

    Ah! Comme j'aurais aimé naître poète...
    Mais on m'a fait bélier, scientifique...et ardennais... :huh:

    jlj
    #245

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4287
    • Remerciements reçus 374

    Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Champagne Agrapart. Minéral 2006.

    Mais on m'a fait bélier, scientifique...et ardennais...

    Et moi taureau, scientifique... et berrichon*...
    * d'adoption
    Mais j'apprécie aussi les poètes !

    Jean-Loup
    #246

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1816
    • Remerciements reçus 61

    daniel popp a répondu au sujet : Champagne Agrapart. Minéral 2006.

    Mais on m'a fait bélier, scientifique...et ardennais...

    ah, mais entendre Michel Cassé parler d'astrophysique, est la preuve que la science peut se révéler résolument poétique !
    Certes Cassé est aussi un véritable écrivain et conteur, mais la poésie ne se limite pas à la littérature : traverser à pied les Ardennes en automne, est un véritable acte poétique, où le présumé poète se fond dans le poème qui se déroule sous ses pas. :?

    Eh foi d'un demi belge né à Paris, il n'y'a rien de plus poétique que la belgitude...

    Heu Bélier, c'est pas le Champagne qui bêle ? je sors ! ::out::

    Daniel
    #247
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jean-luc javaux

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 942
    • Remerciements reçus 42

    H. Seldon a répondu au sujet : CR: Champagne Agrapart AVIZE 7 crus BRUT

    CR: Champagne Agrapart AVIZE 7 crus BRUT
    (Pas noté le dégorgement, il faisait passablement sombre comme le montre cette belle photo . . . ).

    C’est bon, assez vineux, un côté brioché au nez comme en bouche, des bulles assez fines. Manque une certaine fraicheur en finale pour en faire un vin totalement équilibré, car la matière s’alourdit quelque peu en finale. Ça reste très digeste tout de même.

    Bien + en l’état,

    Cordialement,

    Seb
    #248
    Pièces jointes :

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javaux
    Temps de génération de la page : 0.140 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 48
    • Utilisateurs hors-ligne: 20,768
    • Invités: 868

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.