Publicité slide

    Domaine de la Taille aux Loups (Montlouis / Vouvray)

    • Messages : 587
    • Remerciements reçus 84

    coach a répondu au sujet : CR: Domaine de la Taille aux Loups, Montlouis-sur-Loire, Verticale Rémus

    Domaine de la Taille aux Loups : Verticale de Rémus
    CR: Cela faisait longtemps que notre groupe de joyeux Turons souhaiter faire une soirée sur les vins de la Taille aux loups. La plupart d’entre nous connaissent bien le domaine et pour d’autres c’était l’occasion d’approfondir le sujet.
    Donc lorsqu’on a contacté J.Blot à ce sujet, il n’a pas hésité longtemps à nous proposer une verticale du domaine sur la cuvée Rémus. Il a été au moins aussi enthousiaste que nous à nous proposer cette belle soirée pour ces amateurs de Chenin et du domaine en particulier que nous sommes.

    Nous nous sommes mis d’accord pour une verticale complète de la Cuvée Rémus. Nous avons donc discuté des modalités d’organisation de la soirée. Pourquoi Rémus et pas une autre cuvée ? Pour 2 raisons.
    Tout d’abord car c’est la cuvée la plus ancienne du domaine et donc il était intéressant de voir l’évolution sur presque 25 ans.
    Ensuite pour comprendre que cette cuvée qui était la cuvée phare du domaine à ses débuts est devenue la cuvée d’entrée de gamme aujourd’hui après l’évolution du domaine en taille et en technique. Du coup, J.Blot jugeait intéressant de voir et juger la qualité du domaine sur la « petite » cuvée.

    Pas de problème, cela nous convient. Le rdv est donc fixé. La soirée se passe en 2 temps. Visite des caves avec quelque Turons qui ont réussis à se libérer plus tôt puis dégustation de la verticale avec tout le monde par la suite.

    On peut souligner l’excellent accueil qui nous a été fait pour cette soirée. J.Blot est un homme qui n’ est pas avare en temps et en explication. Il est asez passionnant à écouter et aborde tous les secteurs de la viticulture au domaine. Personnellement, n’étant pas un « professionnel » du vin, j’ai appris des choses techniques intéressantes.

    Nous commençons par visiter la première cave où se fait le Triple Zéro.

    Environ 100 000 bouteilles sont produites chaque année. Les raisins qui partent dans cette cuvée sont les mêmes raisins que pour les blancs secs. Pas de parcelle spéciale dédié au triple zéro. Le même soin est apporté en vigne avec un tri drastique, une agriculture bio.
    Les raisins sont triés au bout des rangs et transportés en cagette jusqu’au pressoir pneumatique.
    A l’image de certains Champenois, un outil particulier ( j’ai oublié le nom) permet de séparer les jus après pressurage. Le premier Hecto est séparé du reste ainsi que les derniers pour avoir un jus le plus net possible. La richesse recherchée se trouve à 12 12,5 ° . Le pressurage est pneumatique et le jus est descendu en dans les barriques par gravitation. Ce sont des barriques de 5 a 10 ans.
    La fermentation est lente sans levure ni chaptalisation. Puis les jus sont transférer en bouteilles lorsu’il reste 10 à 12 gr de sucre pour la fermentation. (levure indigène uniquement). Puis elles vont reposer sur latte 18 à 24 mois.

    Puis nous allons dans une autre cave à 5 min pour voir les Blancs. Superbe cave avec des alveoles ou reposent les barriques. On remarque les Barriques de chez Cadus ou Chassain.

    [img ]http://imagizer.imageshack.us/v2/320x240q90/923/F0uO3k.jpg[img ]http://imagizer.imageshack.us/v2/320x240q90/922/rilx8H.jpg[/img]
    Dès le début à l’installation, cela à été une priorité pour J.Blot de remplacer les futs et les renouveler par des barriques neuves pour éviter des déviations arômatiques et par soucis d’hygiène. Tous les vins aujourd’hui sont vinifiés dans des barriques mises en service par le domaine.
    Pour la vinification, J.Blot nous dit qu’il est le moins interventioniste possible. Le gros du travail se faisant à la vigne : agriculture bio, vendanges exclusivement manuelle, tri drastique, raisins mis en cagette avant le pressurage, élevage long.
    Le vin est mis en fut (bourguignon) puis 8 litres sont retirés au début des fermentations. Cela permet de brasser naturellement les lies lors de la fermentation et de donner de l’épaisseur au vin sans faire de batonnage.
    La question du renouvellement des ceps est également posé avec des techniques de greffe particulières que je ne vais pas détailler car je ne suis pas assez expert pour les retranscrire fidèlement.

    Après ce long moment d’explications intéressantes, nous rentrons au domaine pour commencer la dégustation.

    Tout le monde est arrivé et est assez excité au vu des sourires sur les visages. Cela fait plaisir de retrouver tous les amis autour d’une telle dégustation. Aller , c’est partis :

    CR: Domaine de la Taille aux Loups, Montlouis-sur-Loire

    On commence par une bulle, et quelle bulle :

    Triple Zero 2008 (dégorgement 2009) : superbe nez sur des arômes puissant de poire, de truffe blanche de notes évoluées.
    La bouche est tonique, fine sur des arômes d’agrumes, de coings , de légers aromes de champignons (truffe blanche). Grosse tension avec un grand volume d’entrée, une acidité qui porte une longue finale fine et salivante. Très beau

    Remus 95 : au nez on a des arômes évolués sur des notes un peu pétrolées, du champignon, du menthol et du litchi. La bouche est fraiche avec des arômes évolués de sous-bois, de fruits exotiques très murs. La finale s’étire sur de beaux amers et quelques notes pétrolées. Pas mal et bien encore debout pour cet âge.

    Rémus 96 : Le nez est classe, fin et fait très jeune. On perçoit des arômes de fruits jaunes et de raisins de corinthe. En bouche ça claque avec un gros volume qui est soutenu par une grosse tension toujours sur ces mêmes arômes. La longueur est superbe et énergique et le vin laisse une grosse empreinte.

    Remus 97 : Le nez est très torréfié faisant évoqué de vieux chardo ( eh oui ! dédicace a Cris 28). On perçoit des arômes torréfiés presque de café, de grillé et de chataigne. La bouche est assez ronde, épaisse, construite sur les fruits jaunes avec du gras. C’est mûr avec un peu de déficit de tension.
    NB : Jacky nous a dit qu’il pense a posteriori avoir vendangé quelques jours trop tard et nous sort un Montlouis 10 arpents 97 récolté 1 semaine plus tôt pour la comparaison

    Montlouis les 10 Arpents 97 : (Ce sont les jeunes vignes de Rémus). Nez très chardo ( dédicace a Cris28) sur les fruits jaunes mais pas trop mûrs. On est plusieurs à faire la remarque que le vin a un nez de champagne. En bouche, il y a moins de volume que sur le Rémus, mais la tension est beaucoup plus présente donnant de l’énergie et de une finale tonique. Beaucoup de fraîcheur et de précision.

    Rémus 98 : (beaucoup d’eau cette année là) . Le nez est particulier, un peu champignonné. La bouche est marquée par le bois et un peu plate avec des amers. Il y a clairement un déficit de tension bien que le vin soit encore debout. Finale un peu asséchante

    Rémus 99 : (année très chaude avec des trombes d’eau chaude pendant les vendanges).
    Le nez est frais, voir poivré mais sur des arômes mûrs de fruits jaunes. La bouche est riche, un peu alcooleuse, sur des arômes un peu pharmaceutiques. Il y a du volume avec un petit déficit d’acidité mais cela reste bon par rapport au millésime avec une belle longueur.

    Rémus 2000 : Nez grillé, toasté sur le moka, typé bourguignon (Cris28 si tu nous lis…). La bouche est tonique mais un peu délié en milieu de bouche. Il y a une belle acidité, avec quelques amers en fin de bouche. Le bois se fait un peu sentir sur la finale. C’est un vin assez classique
    Rémus 2001 :Nez assez riche, mûr sur le coing rôti. Nez typique d’un chenin. La bouche est juteuse avec du volume, une belle fraicheure même si il manque un peu de peps pour etre superbe. Très grande longueur. Un vin de gastronomie.

    Rémus 2002 : Attention, une bombe ! Le nez est pur, légèrement réduit sur les fruits blancs et jaune. La bouche est magnifique construite sur la tension avec un beau gras et une légère réduction. Les marqueurs du chenin sont bien présents, ca claque et ça finit sur une grosse allonge salivante. Superbe !

    Rémus 2003 : Le nez est très mûr sur des arômes de coing et d’ananas. En bouche c’est très large avec un déficit de tension, très mûr, pas mal d’amertume et un côté un peu lactique. Moyen

    Rémus 2004 : Nez frais avec bizarrement des arômes de poudre brulée, de racine. La bouche est assez plaisante, fraiche, sans grand volume mais sans déficit d’acidité non plus. Pas un grand fond mais l’ensemble est plutôt classique et plaisant.

    Rémus 2005 : Nez un peu torréfié, lacté sur les fruits jaunes rôtis. Bouche assez large, un peu lactée, fromagère. Belle longueur avec une finale un peu alcooleuse en l’état.

    Rémus 2006 : Nez réduit à la Coche Dury (Cris28, encore une..) avec de la fraicheur mais des arômes mûrs quand même. Bouche assez large sur les fruits exotiques, le litchi, avec de la tension et toujours cette réduction assez plaisante.

    Rémus 2007 : Beau nez, très chenin, avec de la fraicheur. La bouche est élégante, minérale et précise. Très belle allonge sur un bel équilibre.

    Rémus 2008 : Nez un peu réduit sur les fruits jaunes (pêche, coing…) avec de la fraicheur. La bouche est volumineuse, sur les agrumes, le citron confit. Il y a un gros volume avec une tension énorme, assez saline. Très grande longueur salivante. Grandissime et encore bébé !

    Rémus 2009 : Nez subtil, frais superbe sur les petits fruits jaunes. En bouche c’est large et volumineux mais avec une belle acidité qui équilibre le tout. ( On pourrait partir aisément sur un très beau Meursault ou un 1 er cru de la côte de Beaune. Clin d’œil à Cris 28). La bouche est superbe avec un superbe équilibre entre tension et volume accompagné d’une légère réduction. Très beau !!!

    Rémus 2010 : Nez superbe la encore sur les fruits jaunes et blancs (ananas, coing, litchi, agrumes) et l’aubépine. La bouche est somptueuse avec un touché glycériné, porté par une acidité d’école et des aômes de fruits blancs et d’agrumes. Très grande longueur en bouche et finale salivante. Superbe !!!

    Rémus 2011 : Nez un peu végétal. La bouche est un peu « raide » voir végétale (alors que les raisins ont été ramassés mûrs). La finale est un peu courte.

    Rémus 2012 : Joli nez d’agrumes, de coing, d’ananas. La bouche est tonique, digeste avec de la puissance sur des arômes de fruits jaunes. Il y a une grande longueur sur une finale citronée. Un bébé qui s’apprécie très bien déjà.

    Rémus 2013 : Nez moyennement puissant, sur le citrus. La bouche est un peu dure, avec une légère sous maturité. La longueur est moyenne.

    Rémus 2014 : Nez un peu beurré, sur la tatin. La bouche est superbe, le vin est large, d’un grand volume avec du punch et de l’acidité. Grande longueur tonique. Superbe !

    Nous sommes arrivés aux 2015 et J.Blot nous propose de faire une horizontale sur ce millésime. Les vins nous font comprendre que c’est un superbe millésime très réussit au domaine (comme dans beaucoup d’autres).

    Rémus 2015 : Nez superbe, légère réduction, fruits jaunes, des arômes de pêche, de mirabelle, c’est légèrement anisé. La bouche est superbe, glycériné avec un léger gras, une tension est un volume énorme. On a une impression de croquer du raisin frais. Superbe !

    Clos Michet 2015 : vin plus féminin que les autres, avec du gras, des arômes de fruits blanc et un coté minérale. Grande longueur toute en dentelle.

    Clos Mosny 2015 : Le nez est puissant, légèrement mentholé, sur les fruits blancs, les agrumes, le pomelos. La bouche est superbe de densité et d’équilibre avec une grande tension et une longueur énorme. Finale salivante sur des nobles amers et de la mirabelle. Très grand vin !!

    Les Hauts de Husseau 2015 : Nez puissant de fruits jaunes avec de beaux amers. LA bouche est ample avec un gros volume, une grande puissance impactante construite sur une haute acidité qui domine un peu le reste mais la matière est impressionnante. Un bébé mais un très grand vin en devenir !!

    Vin de France Bretonnière 2015 : Nez superbe, très chenin mais aérien.LA bouche est somptueuse, glycérinée, sur les agrumes, le coing, le pomelos. L’ensemble présente une texture moelleuse (mais pas de sensation sucré) qui contrebalance une grosse acidité. Un vin d’une évidence absolue actuellement et clairement irrésistible. Grand vin !

    Clos de Venise 2015 : Le nez est légèrement réduit. La bouche est superbe sur l’acidité, les fruits jaunes toujours avec la présence de ce gras qui se fond parfaitement bien. Grande longueur salivante. Un peu moins évident que Bretonnière mais au potentiel indiscutable


    Superbe verticale et dégustation qui nous a permis de comparer les différents millésimes, d’apprécier l’évolution du domaine pour porter maintenant des vins d’une grande pureté et surtout d’une grande densité. On peut voir vraiment un saut qualitatif et surtout une régularité exceptionnelle depuis le millésime 2007. Les vins présentent un bel équiibre, de l’eclat et du corps. Il y a de la verticalité et de l’horizontalité et les moyens mis en œuvres ( très importants) permettent de limiter les écueils de certains millésimes.
    Pour pas mal de vins, la comparaison avec la Bourgogne est évidente avec ce gras et cette acidité. Une texture moelleuse, avec de la tension produisant des vins complets et très secs ( sans sucre résiduel).

    Un énorme merci à J.Blot de nous avoir reçu dans de telles conditions, de sa générosité tant dans les vins que du temps passé pour les explications. Merci également à sa femme et à Jean Philippe pour leur participation active. Une soirée mémorable pour notre petit groupe des Joyeux Turons.


    Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.
    #631
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Luc Javaux, oliv, PBAES, Gildas, dt, Super-Pingouin, Vougeot, didierv, letournaisien, a spurs fan, Marc C, podyak, daniel popp, Julien Ko, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, Vaudésir, Nicolas Arlicot, MathiasB, vivienladuche, H. Seldon, f.aubin, 4fingers, Agnès C, wongmaster, Frisette, jclqu, the_ej, Lomax, LoneWD, Pins, Damien72, pierrat, adri3n, éricH

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2670
    • Remerciements reçus 199

    Vaudésir a répondu au sujet : Domaine de la Taille aux Loups, Montlouis-sur-Loire, Verticale Rémus

    Vous n'avez pas dû dormir longtemps vu que d'autres étaient déjà sur la route ce matin pour une invitation :cheer:

    On m'a parlé de 48 vins dégusté , certains on eu droit à des suppléments %tchin

    Merci (tu)
    Stéphane
    #632
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: f.aubin

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 230
    • Remerciements reçus 4

    f.aubin a répondu au sujet : Domaine de la Taille aux Loups, Montlouis-sur-Loire, Verticale Rémus

    Coach,
    j’étais chez J.Blot samedi midi et il nous a relaté cette belle dégustation de la veille !!!
    Quelle belle verticale !
    Confirmation pour moi hier que le 2015 est très beau et que J.Blot sait raconter sa passion sans compter son temps, un exemple à suivre pour tous.
    Sa gamme est d'une régularité sans faille et la qualité évolue avec les millésimes,
    du grand art !

    LPVment,
    Franck
    #633

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 587
    • Remerciements reçus 84

    coach a répondu au sujet : Domaine de la Taille aux Loups, Montlouis-sur-Loire, Verticale Rémus

    Salut Stéphane.

    En effet il y a eu un after après. On a fait toute la degustation des vins du domaine avant de manger. ( J. blot préféré être le plus neutre possible pour la dégustation)
    Pas mal de bouteilles ouvertes ensuite mais j ai pas pris de notes. J etais un peu « fatigué » sur la fin.
    Je vais mettre la liste des vins dés que j aurai 5 min ainsi que quelques photos si j arrive à les poster
    #634

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 8492
    • Remerciements reçus 214

    jean-luc javaux a répondu au sujet : Domaine de la Taille aux Loups, Montlouis-sur-Loire, Verticale Rémus

    Merci pour le CR.
    Rémus 2008 (ainsi que +) c'était de très belles bouteilles en effet...

    La plupart d’entre nous connaissent bien le domaine...
    Vachement suspect cela!!! B)

    Je préfère de loin cela aux discussions caliméresques et réparties stériles qui ont précédé ...
    ps: attention de ne pas oublier les tags... ;)

    jlj
    #635

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 275
    • Remerciements reçus 1

    Nicolas Arlicot a répondu au sujet : Domaine de la Taille aux Loups, Montlouis-sur-Loire, Verticale Rémus

    bonjour à tous les lpviens,

    la (ou le) belon, julien, l'outil particulier utilisé par les champenois et que J Blot a adapté pour la presse du triple zéro ; d'où ma subtile remarque sur sa contribution aux notes iodées du vin...

    mais tes souvenirs sont peut-être un peu troubles ;)

    bien cordialement,
    Nicolas

    Bien cordialement,
    Nicolas
    #636
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: coach

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1171
    • Remerciements reçus 92

    jclqu a répondu au sujet : Domaine de la Taille aux Loups (Montlouis / Vouvray)

    Merci pour ce CR, quelle belle dégustation !
    C'est le domaine qui a fourni toutes les bouteilles je suppose ?

    JC
    LPV Lutèce
    #637

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 587
    • Remerciements reçus 84

    coach a répondu au sujet : Domaine de la Taille aux Loups, Montlouis-sur-Loire, Verticale Rémus

    Salut Nico,

    merci de tes précisions. En effet, j 'avais encore la tête dans le brouillard pour écrire ce CR.
    I
    #638

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 941
    • Remerciements reçus 42

    H. Seldon a répondu au sujet : Domaine de la Taille aux Loups (Montlouis / Vouvray)

    Merci pour ces CRs précis et nombreux qui permettent de voir le potentiel d'évolution des vins de J. Blot.
    Je note comme Jean-Luc que le millésime 08 est décidément un voire le meilleur chez lui : Remus + a été plusieurs fois énorme, à l'origine de mon grand intérêt pour ce domaine. On retrouve cette matière je trouve dans les 14 (je n'ai pas goûté les 15).

    Bien cordialement,

    Seb
    #639

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 587
    • Remerciements reçus 84

    coach a répondu au sujet : Domaine de la Taille aux Loups (Montlouis / Vouvray)

    JC, c' est effectivement le domaine qui a fournit et offert gracieusement toutes les bouteilles : Respect !!

    Jean Luc et Seb. Effectivement les 08 sont d'enfer et indestructibles pour le futur. C'était mon millésime préféré mais 2010 a peut être un peu plus d'équilibre et il faudra voir sur le futur si ma hiérarchie ne change pas.
    Sinon, 2009 est top aussi ainsi que 2012 et 2014
    Les 2015 quant à eux sont tout simplement extraordinaires avec un éclat particulier. Peut être la aussi un des tous meilleurs millésimes.

    Pour info, j'ai ouvert un Rémus 08 ce midi pour faire profiter un peu ma femme du retour de soirée. Il a été conforme au ressenti de la soirée, donc extraordinaire.
    Je laisse reposer mes Rémus + pour le moment mais nul doute que cela va envoyer encore plus fort.
    #640
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: H. Seldon, jclqu

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 887
    • Remerciements reçus 14

    a spurs fan a répondu au sujet : Re: Montlouis/Vouvray - Taille aux loups

    Bravo Coach pour cette superbe restitution d'un domaine pour lequel j'ai une grosse tendresse et avec lequel est né mon amour pour les blancs de Loire et le Chenin

    je suis le domaine depuis 2006 et je me reconnais globalement parfaitement sur tes descriptions

    Un seul millésime ou j'ai eu une grosse déception pour le moment ; 2013
    sous maturité et verdeur

    Frédéric
    #641
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: coach

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 852
    • Remerciements reçus 144

    vivienladuche a répondu au sujet : Domaine de la Taille aux Loups, Montlouis-sur-Loire, Verticale Rémus

    Bravo Julien d'avoir si bien retranscrit l'émotion de cette si belle soirée. (tu) (tu) (tu) (tu)

    A priori 48 bouteilles ouvertes au total, avec 44 commentées de mon côté... 6 pages d'écriture recto verso, ça va me prendre un peu de temps pour compiler tout ça de façon ordonnée... :whistle:
    #642

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 206
    • Remerciements reçus 13

    Med a répondu au sujet : Domaine de la Taille aux Loups, Montlouis-sur-Loire, Verticale Rémus

    "Jacky nous a dit qu’il pense a posteriori avoir vendangé quelques jours trop tard et nous sort un Montlouis 10 arpents 97 récolté 1 semaine plus tôt pour la comparaison"
    Si c'est pas la classe internationale ça !!! :woohoo:

    Un immense merci pour ton CR Julien qui permet de se faire une idée sur quelques bouteilles qui dorment en cave.
    J'attends celui de Vivien (et des autres !) avec impatience...

    Médéric, super jaloux
    #643

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 339
    • Remerciements reçus 20

    dymytri37 a répondu au sujet : Domaine de la Taille aux Loups (Montlouis / Vouvray) verticale Rémus

    Salut à tous,

    Merci Julien d'avoir attaqué les CR et surtout merci d'avoir été à l'initiative de cette soirée qui ne se refuse pas. Typiquement le genre de soirée ou l'on sert les fesses toute la semaine afin de ne pas avoir la crêve le jour J.

    J'ai mis des notes afin de hiérarchisé mon ressenti.

    En avant et dans l'ordre:

    Bulle 2008: Nez expressif, légèrement oxydatif, champignons frais, truffé. Bouche riche, plus jeune que ne laisse présagé le nez avec la truffe qui ressort d'avantage. Acidité impeccable et bonne finale sur qq notes oxydatives. 18/20

    Rémus 1995: Nez Ouvert, riche, évolué, fumée, pointe demiel, menthol. C'est sympa. La bouche commence elle à fatiguer, gras, déficit d'acidité finissant sur l'encaustique et le miel. 13.5-14/20

    Rémus 1996: Nez plutôt fermé sur le raisin de corinthe. Bouche moins larg, finissant sur une forte sensation d'extraits secs + acidité lazer. C'est long et tendu dans la bouche :) Un peu monolithique dans la gamme aromatique. 17/20

    Rémus 1997: Nez caramel, un peu de fumée, café. Bouche en retrait, molle et tirant sur l'alcool. 13/20

    Dix arpents 1997 (vendangé 10 jours plus tôt): Au nez la sensation d'avoir une bulle. Notes d'aubépine marquées. Plus équilibré que le précédent avec un retour de l'acidité. 14/20.

    Rémus 1998: Nez de vieux chenin qui champignonne. Bouche plus vigoureuse que ce que je pensais. Quelques amers apportent de l'équilibre. finale courte. 12.5-13/20

    Rémus 1999: Idem au nez avec quelques arômes qui me rebutent (manque d'aération peut être), vieilles poires (pourries). Bouche supérieure au nez, tire sur l'alcool. Faible. 12/20

    Rémus 2000: Nez champi. Passé. Alcool également. 12.5

    Rémus 2001: On remonte d'un cran, champignons, coing très mûre, gras, rondouillard. A table ça passerait certainement bien. 13.5/20

    Rémus 2002: Gros, gros cran au dessus et pourtant c'est l'année de lancement du 1er Rémus + (du coup ces belles parcelles ne se retrouvent plus dans le Rémus). Au nez c'est très vif sur les fruits rouges (groseille) + truffe. Bouche riche et très tendue à la fois. Très ouvert aujourd'hui. 18.5-19/20

    Rémus 2003: l'alcool ressort assez nettement sur cette année et le plaisir est moindre. 12/20

    Rémus 2004: Nez terreux (typé 2005/2010/2011), végétal. Pareil en bouche coté arômes, heureusement le "gras" arrive en bouche et donne du confort à l'ensemble. Bonne acidité 13/20

    Rémus 2005: coté terreux moins prononcé mais typique du millésime avec l'alcool qui ressort. Le nez donne l'impréssion que l'on aura du sucre en bouche mais raté, il y en a pas. 13.5/20

    Rémus 2006: réduction "Bourguignonne" au nez. En bouche ça se retrouve également. Finale fatiguée. Manque de gnac. 14/20

    Rémus 2007
    : plus précis, on repart sur une aromatique jeune. Beurre frais en fin de bouche. 15/20

    Rémus 2008: bizarrement ça ne truffe pas ! Nez fermé et bouche en dedans. Acidité électrisante qui soutient une grosse matière encore difficilement pénétrable. Très salin. Belle longueur et je pense à oublier quelques années. 17.5/20

    Rémus 2009: Sésame grillé + aubépine, on partirait facilement en Bourgogne. Il se trouve en plus que c'est beaucoup moins chez et que cette quille ne manque pas d'acidité pour l'année. Belle bouteille. 17/20

    Rémus 2010: nez terreux qui ressort et cette aromatique ne m'éclate pas. En bouche l'équilibre est au top avec forte sensation de matière sèche. C'est la bouche la plus impressionnante jusqu'ici. Je pense que ce vins sera increvable. Dommage pour moi que l’arômatique ne m'emballe pas. 16.5/17

    Rémus 2011: Le terreux/racinaire ressort ici très marqué (autant que sur 2004) avec en plus un peu trop d'alcool à mon gout. 11.5/20

    Rémus 2012: Nez fermé, trop jeune pour être apprécié. Équilibre parfait en bouche. Beau potentiel. 17/20

    Rémus 2013: Nez pas mûre, végétal, "sucrée". Bouche maigre, acide. 12.5/20

    Rémus 2014: nez pâtissier, beurré. Bouche confortable, exotique avec retour d'acidité en finale. Déjà bon aujourd'hui. 15.5-16/20

    Rémus 2015: Nez assez typé 2015. La bouche m'étonne par cette acidité soutenue et semblant supérieure à 2013. trop jeune en l'état. 15-15.5/20

    Michet 2015: Bouche plus riche, plus mûre et grosse acidité également. 15.5/20

    Mosny 2015: Nez fermé. Bouche un peu "bonbon", pamplemousse, acidité mûre. Petite réduction. 18/20

    Haut de Husseau 2015: Nez fermé également. Tout se passe en bouche, grosse acidité, c'est mûre et même tannique. 18.5/20

    Bretonnière 2015: On retrouve une acidité qui fait fruits rouges avec plus de confort et de gras en fin de bouche. Très fin et élégant. Excellent. 19/20

    Venise 2015: A partir d'ici ma prise de note est quasi inexistante. J'ai juste mis ma note. 18.5/20

    Clos mosny 2012: bon

    La lune 2010 de Marc Angeli: bon

    Cote de Py 2014 de Foilard: nez trop nature pour moi. Ça pète le fruit mais ensemble trop brouillon.

    Lenoir Chinon 1989: très cabernet. Bon

    Figeac 1986: très cabernet également, je pense que je serai parti en Loire sur une belle année chaude.

    Brézé 08: oxydé

    Rémus + 2008: très bon

    NSG Boudots 2013 de George Noellat: nez très réduit, compotée de fruits rouges. Bon mais il lui faut une grosse aération.

    Clos St Jacques 2008 d'Esmonin: Mentholé. Bon

    Roc d'Anglades: je ne m'en souvient pas et pas pris de notes

    Beaune 1er cru "cent vignes" 2012 de David Croix: bon

    Dc Hermann 2005: bon

    Clos de Venise Moelleux 2009: 100gr de résiduel, une barrique seulement. Non commercialisé. Sympa

    Cuvée des Loups 1996: 100gr. Bon

    Romulus 1997: 170gr. Bon

    Bretonnière 2003: 190gr. Bon mais manque de gnac.

    Moment inoubliable dans un cadre magnifique et très bien alimenté des explications du père et du fils. J'ai rarement vu un tel sens de l'hospitalité chez des vignerons. Pour ma part je trouve que les secs sont au sommet de ce que l'on peut trouver en Montlouis/Vouvray bien devant les autres stars comme Chidaine, Foreau et Huet (qui ne déméritent pas non plus mais on est quand même pas dans le même monde). Par contre je place les sucres derrières avec une préférence pour Foreau en 1er et Huet en 2nd.

    Dimitri
    #644
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, MathiasB, vivienladuche, coach, f.aubin, Frisette, éricH

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 230
    • Remerciements reçus 4

    f.aubin a répondu au sujet : Domaine de la Taille aux Loups (Montlouis / Vouvray) verticale Rémus

    Dimitri,
    Bravo pour ton retour de CR de cette belle soirée...
    Je suis passé le lendemain midi et J.Blot nous a parlé de cette verticale avec des acharnés de la dégustation !
    Je te confirme que l’investissement temps de ce vigneron pour ses clients est juste hors-norme et oh-combien précieux pour des amateurs comme nous.
    cela contribue aussi à la classe et à la renommée de son domaine ,
    le fonde de Rémus 2008 était parfait samedi midi !

    LPVment,
    Franck
    #645

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 253
    • Remerciements reçus 80

    Raisin breton a répondu au sujet : Domaine de la Taille aux Loups (Montlouis / Vouvray) verticale Rémus

    dymytri37 écrit: Pour ma part je trouve que les secs sont au sommet de ce que l'on peut trouver en Montlouis/Vouvray bien devant les autres stars comme Chidaine, Foreau et Huet (qui ne déméritent pas non plus mais on est quand même pas dans le même monde). Par contre je place les sucres derrières avec une préférence pour Foreau en 1er et Huet en 2nd.
    Dimitri

    J'ai souvent eu une préférence pour Blot et Chidaine sur les secs, mais chez Foreau cet été, la dégustation des secs 2014-2015-2016 m'a vraiment emballé. Ils sont plus chers que ceux de Jacky Blot cependant.

    JB
    "Qu'est-ce que vous regardez ? C'est la carte routière ? - Non ! C'est la carte des vins. C'est pour éviter les bouchons !" Raymond Devos
    #646

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 253
    • Remerciements reçus 80

    Raisin breton a répondu au sujet : CR: Domaine de la Taille aux Loups, La Bretonnière, Vin de France 2015

    CR: Domaine de la Taille aux Loups, La Bretonnière, Vin de France 2015
    CR à J+1. Le jour de l’ouverture le vin était délicieux mais peut-être un peu sauvage.

    Nez : intensité moyenne, poire, agrumes, floral, salin. Très beau. Comparé au Clos de Mosny bu cette année, pas de boisé ressenti.

    Bouche : attaque puissante sur le fruit, le milieu enchaîne en diffusant les agrumes sur un gros volume à la texture presque granuleuse. Derrière des amers qui vous attendent au coin du bois, la finale achève le travail par sa complexité (fruit, beurre frais, fleurs, poivre) et sa grande longueur crayeuse.

    Excellent. Je m’attendais à un élevage plus évident mais il est plutôt discret (un peu de beurre, peut-être quelques tanins du bois).

    JB
    "Qu'est-ce que vous regardez ? C'est la carte routière ? - Non ! C'est la carte des vins. C'est pour éviter les bouchons !" Raymond Devos
    #647

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4287
    • Remerciements reçus 374

    Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Domaine de la Taille aux Loups (Montlouis / Vouvray) verticale Rémus

    Bravo Julien et Dimitri pour vos CR !

    Moi j'aime bien les dégustations à 90 ° : on démarre sur une verticale Rémus puis on tourne à 90 ° juste au niveau de Rémus 2015 et on part à l'horizontale ! ::turn::

    Jean-Loup
    #648
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: vivienladuche

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 852
    • Remerciements reçus 144

    vivienladuche a répondu au sujet : Domaine de la Taille aux Loups (Montlouis / Vouvray) verticale Rémus

    Jean-Loup Guerrin écrit: Bravo Julien et Dimitri pour vos CR !

    Moi j'aime bien les dégustations à 90 ° : on démarre sur une verticale Rémus puis on tourne à 90 ° juste au niveau de Rémus 2015 et on part à l'horizontale ! ::turn::

    Jean-Loup



    OOOOOOOOOOOOHHHHHH Jean-Loup, I'm shocked!!! :DD :DD :DD :DD :DD :DD :DD :DD
    #649

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4287
    • Remerciements reçus 374

    Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Domaine de la Taille aux Loups (Montlouis / Vouvray) verticale Rémus

    Bon, alors on peut aller plus directement de Rémus 1995 à Clos de Venise 2015, en prenant la diagonale. C'est bien aussi les dégustations en diagonale, mais moins intéressant d'un point de vue analytique...

    Tiens au fait, l'angle étant de 90 ° entre la verticale et l'horizontale, cela donne un triangle rectangle et notre diagonale s'avère donc être une hypoténuse...

    Et là, exercice de révision pour les LPViens qui vont passer leur brevet en fin d'année : sachant que la verticale comprend 21 vins et l'horizontale 6, combien en comprend la diagonale-hypothénuse ? Attention, il y a aussi à prendre en compte la notion d'intervalles...

    Mais forcément il n'y a pas de lecteur LPVien de cet âge...
    OK, je sors. ::out::
    #650

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3473
    • Remerciements reçus 398

    Frisette a répondu au sujet : Domaine de la Taille aux Loups (Montlouis / Vouvray) verticale Rémus

    Jean-Loup Guerrin écrit: Et là, exercice de révision pour les LPViens qui vont passer leur brevet en fin d'année : sachant que la verticale comprend 21 vins et l'horizontale 6, combien en comprend la diagonale-hypothénuse ? Attention, il y a aussi à prendre en compte la notion d'intervalles...


    Je dirais 21,84 , arrondi à la deuxieme décimale. Vu qu'en dégustation on ne considère que les nombres entiers (on ne peut déguster 0,84 vin...), je valide 21 vins pour cette hypothénuse! ;)

    Flo (Florian)
    LPV Forez
    #651
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jclqu

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 852
    • Remerciements reçus 144

    vivienladuche a répondu au sujet : Le Maître des Loups et ses disciples : la grande verticale de Rémus 1995-2015

    L’idée de cette exceptionnelle verticale a germé à plusieurs endroits depuis un certain moment.
    Elle a été évoquée de mon côté en compagnie de mon camarade Didier lors de notre passage au domaine le 4 mars dernier lorsque nous discutions avec Jacky Blot de la 5ème étoile attribuée par Bettane et Desseauve. Jacky Blot nous avait alors proposé de nous réaliser la verticale de Rémus proposée aux célèbres critiques et ayant été un élément majeur de l’attribution de la distinction suprême, en compagnie d’amis amateurs.
    De fil en aiguille, c’est Julien / Coach qui a mis en place ce magnifique projet en lien avec la famille Blot et qui a abouti à cette inoubliable soirée du 10 novembre dernier. Un immense merci à toi Julien pour cette grande réussite +++ (tu) (tu) (tu)
    Je souhaite me consacrer en louanges pour la famille Blot : Joëlle, Jacky, Jean-Philippe, pour nous avoir si royalement et si affablement reçus. Si certains zouzous ici ont critiqué vertement et stérilement Jacky Blot (en fait je n’en vois qu’un dernièrement…), ils ne connaissent pas sa générosité, sa bonhomie et surtout son franc-parler pétillant qui est un vrai régal pour qui sait l’écouter. Certes, il est vrai que je ne suis pas vraiment impartial quand je parle des vins du domaine… mais je continuerai de prêcher pour la paroisse de la Taille aux Loups contre vents et marées !!! oo, oo, oo, oo, oo, oo,


    Petit rappel historique sur la genèse du domaine :


    Création en 1988 (nous avons eu l’occasion de goûter le 1988 sec en mars dernier avec Didier) avec quelques hectares (le domaine compte aujourd’hui 50 hectares sur Montlouis et Vouvray et 20 hectares à Bourgueil au Domaine de la Butte et produit au total 1 000 barriques par an). Le domaine est conduit en agriculture biologique non certifiée.
    En 1989 et 1990, ce sont des moelleux qui ont été produits. En 1991, le gel intégral a provoqué une récolte nulle. En 1992, une maturité très hétérogène a engendré la réalisation d’un vin de paille et d’un vin de voile. En 1993, les premiers essais d’élevage plus longs sur le chenin ont été effectués (sur le modèle bourguignon). Aucun vigneron de Montlouis et Vouvray n’avait jamais véritablement pratiqué cette méthode auparavant. C’est aussi l’année de réalisation du premier pétillant naturel, ancêtre du Triple Zéro. En 1994, seules des bulles ont été réalisées en raison d’un millésime difficile. En 1995, deuxième année de réalisation d’un pétillant naturel et premier millésime de Rémus, correspondant alors à un deuxième passage dans les plus vieilles vignes du domaine. Le domaine s’engageait sur une vinification avec des fermentations lentes (6 à 8 mois, voire plus, parfois une année sur certaines cuvées comme c’est le cas du Clos de la Bretonnière 2016 aujourd’hui). L’objectif était (et est toujours) de réaliser des vins de style sec (vraiment sec), avec moins de 2 grammes de sucres résiduels et une vendange ne dépassant pas les 13 degrés. Les vins ne sont jamais bâtonnés.

    Comme l’a parfaitement expliqué le Coach, Rémus, initialement cuvée « de prestige » du domaine a évolué au cours des années avec l’acquisition de nouvelles parcelles pour devenir la cuvée « d’entrée de gamme » (création de Rémus Plus à partir de 2002 (devenue Hauts de Husseau en 2015), du Clos Michet à partir de 2009, du Clos de Mosny à partir de 2011 et arrêt de la Cuvée Dix Arpents dont les raisins entrent désormais dans le Triple Zéro ou le Tradition).



    Le Maître des Loups et ses disciples : la grande verticale de Rémus 1995-2015


    CR:


    Bon assez parlé et entrons dans le vif du sujet. Je tiens quand même à signaler que nous avons commencé vers 20h30 pour terminer vers… 2h30 !!!
    ::whooo:: ::whooo:: ::whooo:: ::whooo:: ::whooo:: ::whooo:: ::whooo:: ::whooo:: ::whooo:: ::whooo::

    C’est parti pour une première série de 28 vins du domaine, dont la verticale Rémus du plus âgé au plus jeune, sans manger. Un marathon certes, mais des plus agréables. %tchin

    Vin n°1 : Montlouis sur Loire Triple Zéro 2008 (tiré début 2009, dégorgé 2016)
    Superbe robe or. Nez truffant, raisins secs, grande intensité aromatique, avec un petit côté paille mûre ou blé mûr. La bouche est de grande élégance, avec un grand volume, de la largeur. C’est en même temps très minéral, crayeux, enrobé de fruits, salin, avec un magnifique équilibre, une superbe tension, une grande droiture, une immense longueur. La finale est ultra saline avec un passage au sabre laser de citron jaune mûr glacé pour terminer, retendre et relancer le vin. La bulle est très fine. La fin de bouche présente un fruit démentiel. Qu’est-ce que c’est bon. Magnifique et très difficilement recrachable… Excellent


    Vin n°2 : Montlouis sur Loire Rémus 1995 (demi-muids, 50% neufs et 50% d’occasion ; millésime compliqué : pluie début septembre, secs et moelleux réalisés, premier passage pour le pourri, deuxième passage pour Rémus, les vignes entrent aujourd’hui dans les Hauts de Husseau)
    La robe est or, brillante. Un nez de cire d’abeille, de miel, avec une légère pointe anisée, des fruits exotiques (fruits de la passion), c’est assez subtil. Bouche avec une texture un peu huileuse, mûre, avec de beaux amers, des fruits exotiques, de la mangue, une belle tension, le tout en demi-longueur. Fine amertume en finale. Vin mûr. Joli vin. Très bien -

    Vin n°3 : Montlouis sur Loire Rémus 1996 (millésime d’air, vent d’est, déshydratation, concentration des saveurs, demi-muids avec beaucoup de bois neuf)
    Une belle robe or, brillante. Magnifique nez très subtil, très exotique, très léger miel, pointe de truffe, grande profondeur d’arômes. Bouche très intense et délicate à la fois, grande élégance, un vin traçant et racé. Quel magnifique jus goûteux et délectable avec des fruits blancs, de la poire juteuse, un léger miel, une magnifique acidité, une grande longueur. Le vin finit en queue de paon. Somptueux !!! Excellent +

    Vin n°4 : Montlouis sur Loire Rémus 1997 (millésime solaire, parcellaire semblable, quelques vignes en plus, demi-muids)
    Robe or, brillante, texture épaisse. Nez torréfié, toasté, noisette, très puissant, un peu de cédrat. Bouche grasse, riche, crémeuse, texture sur largeur, avec de la puissance, des fruits blancs. Très beau jus très concentré de grandes matière et structure, avec véritablement de la largeur, une très légère et fine acidité en finale. Un vrai vin de gastronomie qui appelle la table et un sandre ou un saint-pierre avec un beurre blanc. Un vin différent, atypique mais beau. Très bien

    Vin n°5 : Montlouis sur Loire Dix Arpents 1997 (élevage plus court. Jacky nous explique qu’il a vendangé un peu trop tard et qu’en comparaison il souhaite nous faire goûter les Dix Arpents vendangés une semaine plus tôt)
    Vin déjà goûté avec Didier en mars dernier, j’en gardais un très beau souvenir. La robe est d’un or brillant. Le nez est très fruité, sur une très belle déclinaison de poire (William, conférence), de verveine, de fleurs (chèvrefeuille), il est véritablement intense et j’insiste sur le très beau fruit. La bouche explose de fruits, elle est d’une grande pureté, avec une tension vibrante sur un vin juteux et gourmand, savoureux. Un vin précis, pur et superbe porté par une magnifique acidité. Je suis fan !!! Très bien ++ / excellent

    Vin n°6 : Montlouis sur Loire Rémus 1998 (millésime d’eau, élevage en barriques, 50% bois neuf)
    Robe or brillante. Nez brut, austère, pierreux, calcaire, citronné. Superbe tenue en bouche pour un tel millésime. On sent certes encore légèrement l’élevage mais on retrouve de jolies notes de poire et de fruits blancs, quelques notes vanillées, des notes florales. Un vin bien équilibré en demi-volume avec une belle finale très citronnée. Très agréable à mon goût. Très bien -

    Vin n°7 : Montlouis sur Loire Rémus 1999 (année solaire et aqueuse : chaleur et trombes d’eau chaude ; élevage barriques, trois tiers)
    Robe or un peu plus clair. Nez sur les fruits exotiques, la rose, le pamplemousse, avec une sensation de notes fumées. La bouche est d’un équilibre surprenant, un peu pataud, malgré une belle acidité, un peu de camphre, des notes de fruits exotiques. Le vin est quelque peu dissocié et manque un peu de définition et de précision, avec des amers en finale. Pas vraiment mon style. Bien -

    Vin n°8 : Montlouis sur Loire Rémus 2000 (millésime classique, toujours deuxième passage sur les vignes les plus âgées, élevage barriques trois tiers)
    Robe or identique au 1999. Nez un peu dans le style du 97, grillé et toasté, associé avec des notes minérales, pierreuses. Bouche en demi-longueur, dans un style de belle maturité. Bel équilibre avec des fruits blancs, un peu de noisette, une belle acidité sur la finale. Un vin de belle finesse, très joliment construit, avec une jolie rémanence sur la poire. Très bien (+)

    Vin n°9 : Montlouis sur Loire Rémus 2001
    Robe or clair. Nez de très belle maturité, très floral, très bourguignon dans l’esprit, très fruits blancs, très intense. Bouche enveloppante : largeur sur longueur, assez gastronomique, avec une belle richesse, un peu de gras, des fruits blancs très mûrs. C’est un vin très juteux, gourmand, bien mûr, de belle longueur, avec une acidité fine, un peu trop fine peut-être s’il faut vraiment faire la fine bouche, car elle ne relance pas le vin en finale. Très beau vin néanmoins que j’ai beaucoup apprécié (on en deviendrait difficile !!!) Très bien +

    Vin n°10 : Montlouis sur Loire Rémus 2002 (millésime d’air, les plus vieilles vignes entrent désormais dans Rémus Plus)
    La robe est or, brillante. Nez avec une magnifique truffe blanche, un vrai côté calcaire et des fruits blancs, une sensation de cristallinité, un léger fumé. Ce nez est très intense et très pur. La bouche est d’une précision et d’une pureté impressionnantes. C’est un vrai vin d’équilibre souverain où rien ne dépasse. C’est profond et aérien à la fois, savoureux, cristallin, tendu, légèrement truffé, intensément salin. C’est un vin de grand aboutissement avec un grand volume, tout en restant aérien, avec une magnifique acidité, contrebalancée par de fins amers, longueur kilométrique en passant par des notes de fleurs mûres complexes, en passant par une sensation de sucrosité sur un équilibre totalement sec. Grande longueur. Un vin somptueux qui galope subtilement dans la bouche, telle une pouliche s’envolant sur l’herbe de Chantilly au prix de Diane… ::run:: Grand vin et fidèle à mon souvenir.

    Vin n°11 : Montlouis sur Loire Rémus 2003 (millésime de feu)
    Robe soutenue. Nez très très riche, caramélisé, fruits confits, raisins secs, sur un équilibre presque moelleux. Bouche très riche, caramel, miel, richesse, sans acidité mais avec beaucoup de fruits. Une impression sucrée, pour un vin qui manque de relance. Vin atypique. Bien (+)

    Vin n°12 : Montlouis sur Loire Rémus 2004 (élevage barriques trois tiers)
    Robe pâle. Nez austère, pétard mouillé, terpénique, granite mouillé. La bouche est vivifiante, tonique, juteuse, vivante, avec de la pierre mouillée (calcaire mouillé précisément), un joli fruit, un superbe jus doté d’une belle fraicheur, un côté légèrement phosphoré (allumette, pétard) très agréable. Un vin très gourmand et frais, salin, de grande tension. Un superbe vin d’un style bien fristouillard dans un millésime vraiment pas facile. J’adore !!! Très bien +(+)

    Vin n°13 : Montlouis sur Loire Rémus 2005 (millésime solaire, élevage barriques trois tiers)
    Robe or clair, très brillante, étincelante. Nez calcaire, coquillagé, iodé, fruits jaunes, floral, puis évoluant sur la poire, dans un style chablisien mûr, très intense. La bouche est riche, gourmande, juteuse, crémeuse, très florale, fruitée, assez aérienne, avec une superbe tension derrière. Le vin s’élargit sur le milieu de bouche pour s’étendre totalement sur la finale, avec de superbes notes de mirabelle. Un vin très typé Chablis, de superbe équilibre et de belle maturité. Superbe. Très bien ++

    Vin n°14 : Montlouis sur Loire Rémus 2006 (grosse maturité avec pluies chaudes)
    Robe d’un or clair, brillant. Un nez de pétard mouillé, avec également des notes de reine-claude, de mirabelle, de calcaire, assez riche, de grande maturité. La bouche st bien travaillée, très mûre, de grand volume, toujours sur la mirabelle mûre, la reine-claude, la prune jaune. C’est un vin riche, de grand volume, très salin, avec une acidité légère mais très fine et de grande longueur, portée par de très belles épices. Un très beau vin gastronomique. Très bien (+)

    Vin n°15 : Montlouis sur Loire Rémus 2007 (changement de raisonnement sur la méthode de récolte : raisin récolté moins mûr, avec une plus grande puissance de réactivité, vendange linéaire terminée avec possibilité de récolter jusqu’à 300 hectolitres en une journée si cela est nécessaire)
    Robe or clair. Nez de pierre mouillée, austère, très intense et concentré. Bouche de grand équilibre, très minérale, très calcairisée, très tendue, de grande droiture. La bouche est ciselée, avec des notes encore légèrement grillée, de citron glacé sur la fin de bouche. Très belle acidité et bonne longueur. Très bien (+)

    Vin n°16 : Montlouis sur Loire Rémus 2008 (millésime d’air)
    Robe or clair, brillante. Aaaaah ce nez !!! Quelle profondeur d’arômes, de la truffe au miel, en passant par les fleurs, les fruits. C’est de grandes précision et finesse, avec de superbes parfums. La bouche est ultra précise, à la fois très aérienne et de grande dimension, mais toute en subtilité. Un vin tout en délicatesse, de magnifique volume, très cristallin, très floral, légèrement truffé, avec un magnifique citron jaune légèrement crémeux. Très très long. Magnifique vin, très jeune encore, absolument délectable et délicatement jouissif. Excellent +

    Vin n°17 : Montlouis sur Loire Rémus 2009 (millésime de feu, pressoir tournant quatre fois par jour, Clos Michet séparé)
    Robe or clair, nez extrêmement gourmand, juteux, explosif en fruits, très intense, mais restant de grande fraicheur. Bouche de grand jus, sapide, gourmande, extrêmement fruitée, avec un peps redoutable, des notes de fruits blancs, de citron jaune, de poire. Un vin présentant un superbe jus, une énorme tension, une très belle largeur, une belle longueur et surtout une parfaite digestibilité. Très bien +

    Vin n°18 : Montlouis sur Loire Rémus 2010 (élevage barriques quatre quarts)
    Robe or clair, brillante. Nez minéral, légèrement grillé, citron vert. Le palais est exacerbé par la diversité aromatique et le toucher de bouche superbe de ce vin : léger côté bergamote, cédrat, sapidité, grande fraîcheur, profondeur, minéralité, superbe tension tout au long du vin. C’est un vin puissant, rémanent, très long, qui tapisse totalement la bouche. Un vin très jeune qui ira loin. Très bien +(+)

    Vin n°19 : Montlouis sur Loire Rémus 2011 (millésime délicat à gérer)
    Robe or clair. Nez sur le vernis, l’amande amère. La bouche est problématique, creuse, végétale. Problème de bouteille clairement évoqué, dommage. ED

    Vin n°20 : Montlouis sur Loire Rémus 2012 (élevage barriques quatre quarts)
    Robe or clair, brillante. Nez très floral, avec un joli fruit (poire +++). La bouche est juteuse, gourmande, toute en légèreté, tonique, très fruitée, pleine de peps, saline, de très bel équilibre. Très digeste, agréable, facile à boire et très accessible aujourd’hui. Un vin de très jolie chair. J’aime beaucoup. Très bien +

    Vin n°21 : Montlouis sur Loire Rémus 2013 (millésime très difficile, provient beaucoup de Rémus Plus, Michet et Mosny)
    Robe or clair. Nez très floral, avec un peu de rose, de fenouil. La bouche est mordante, très tendue, avec une énorme acidité. Le vin est très austère, manquant certainement d’un poil de maturité, c’est très raide et un peu trop dur. L’acidité a trop pris le dessus sur ce vin, ce n’est pas mon truc, malgré mon palais acide… Assez bien

    Vin n°22 : Montlouis sur Loire Rémus 2014 (millésime solaire, élevage barriques, cinq cinquièmes)
    Robe or clair, brillante. Le nez est beurré, avec des notes de poire, puis de pommes au four, de noisette grillée. C’est un vin de puissance et de structure, avec beaucoup de jus, de la poire mûre, des fruits blancs, un léger côté toasté, une superbe acidité, contrebalancée par des amers assez présents en finale. C’est un vin très bien né, de gros volume, de grande longueur, avec une belle salinité. Un très beau vin à attendre sereinement. Très bien (+) en l’état

    Vin n°23 : Montlouis sur Loire Rémus 2015 (millésime de grosse maturité, ramené à un profil de millésime d’air)
    Robe or très claire. Nez légèrement fenouillé, anisé, très porté sur la poire. La bouche est très primaire encore, sur de belles notes de poire et de fruits blancs. Le vin est juteux et de belle gourmandise, avec une superbe tension, couplée à une belle maturité du raisin, de jolies épices douces. Un vin de grande tension mûre, très bien né également. Très bien (+) en l’état

    Vin n°24 : Montlouis sur Loire Clos Michet 2015
    Robe or, brillante, lumineuse. Le nez est très mûr, mais avec une tendance à se refermer, malgré un beau fruit et de jolies fleurs capiteuses. La bouche est large, juteuse, gourmande, très exubérante, très riche, mais couplée à une grande tension. Le vin est légèrement miellé, toujours avec ces fleurs parfumées et derrière arrive la tension chirurgicale. Un vin de rondeur sur la tension qui a un peu perdu de son fruit. Je dirai donc qu’il a perdu son petit côté « jouvencelle » qui lui conférait tout son enthousiasme il y a quelques mois. :kiss: ::out:: Soyons désormais patients !!! Très bien (+) en l’état

    Vin n°25 : Montlouis sur Loire Clos de Mosny 2015 (clos de murs, 12,5 hectares, seule une partie du clos entre dans la cuvée)
    La robe est or très clair, légèrement verdâtre. Le nez est racé, parfumé, très intense, de grande profondeur d’arômes. Le vin présente une très grande densité en bouche, il est de superbe élégance, délicatesse et précision. Le toucher de bouche est noble, subtil, avec une aromatique parfaitement déterminée et une très grande longueur. Un vin magnifique et de grand potentiel. Excellent en l’état

    Vin n°26 : Montlouis sur Loire Les Hauts de Husseau 2015 (sortie du village de Husseau, point culminant, rocher affleurant)
    Robe or clair, très brillante. Le nez s’est un peu refermé, mais il reste intense, parfumé, mais pas aussi exubérant qu’à l’hiver dernier. La matière elle est toujours là et elle est juste énorme !!! Un vin pour lequel on ressent de la tannicité !!! C’est un jus de maturité optimale, de grand équilibre, très large et très long, avec une acidité redoutable, mais parfaitement intégrée à l’ensemble et contrebalancée par de très beaux amers. Le tout forme un vin très aristocratique, d’immense potentiel. Excellent en l’état

    Vin n°27 : Vouvray Clos de la Bretonnière 2015 (exposition sud-est, hauts de coteaux, argile sur calcaire)
    La robe est or pâle, légèrement verdâtre. Le nez est très parfumé, associé à des notes intenses de pierre mouillée (on a vraiment l’impression d’avoir le nez collé à un rocher qui aurait pris la pluie et qui serait ensuite exposé à la chaude lumière du soleil). La bouche présente une tension colossale, sur une texture admirable, toujours avec cette furieuse impression de rocher mouillé chaud, le tout sur fond de matière extraordinaire, de magnifiques épices et l’équilibre grande largeur sur grande longueur. Je n’en démords pas et reste persuadé que c’est le plus beau Bretonnière jamais réalisé. Excellent (+) en l’état

    Vin n°28 : Vouvray Clos de Venise 2015 (exposition sud, bord de coteaux, 1 hectare)
    La robe est or pâle, légèrement verdâtre. Le nez est un peu grillé, mais avec une grande aromatique derrière. La bouche est infiniment subtile, toute en dentelle, ciselée, de grand équilibre, sur un superbe jus savoureux, une matière première noble, très fine et savoureuse, le tout porté par une grande acidité. C’est un vin très jeune, dont l’expression me semble s’être un peu refermée depuis la dernière rencontre. Un vin de grande noblesse d’immense potentiel à boire sur les 30 prochaines années… Excellent en l’état


    Une petite pause bienvenue après cette immense série !!! ::turn::

    Le débrief des Rémus pour moi :
    2002 au sommet, devant 1996 et 2008 (ce dernier encore bien jeune). Je connaissais déjà ces 1996 et 2002 qui m’avaient déjà plus qu’impressionné !!! Cela n’a fait que confirmer leur immense qualité !!!
    Quant aux 2015, je ne m’étendrai pas sur le fait que j’ai déjà loué leur exceptionnel potentiel et leurs grandes qualités. Un très grand millésime parfaitement vinifié par Jacky et Jean-Philippe. Bravo +++




    A table maintenant !!!! Il fait grand faim à près de 23h30 !!!!

    Je ne décrirai pas les plateaux de charcuterie gargantuesques ni la diversité des fromages à faire frémir et baver un Oliv… Enfin les desserts maison, crumble coings poires pommes, noix, raisins secs, poires bourdelots, tarte aux pommes amandine… Bref

    Bon pour accompagner tout ce petit monde, on n’est pas venu les mains vides, et Jacky non plus...

    Vin n°29 : Domaine de la Taille aux Loups – Montlouis sur Loire Clos de Mosny 2012
    Parce que quand y en a plus, y en a encore !!!
    Robe or lumineuse. Nez très intense et parfumé. La bouche est de très bel équilibre, juteuse, gourmande, saline, très digeste. Une très belle bouteille de grande digestibilité, très accessible aujourd’hui. Très bien +

    Vin n°30 : Mark Angeli – Ferme de la Sansonnière – La Lune 2010
    Belle robe or. Nez de pommes au four, de coing, de sucre Candy. La bouche présente pas mal de sucres résiduels, avec un joli équilibre, de la fraîcheur, des fruits blancs, des fruits frais et des fruits exotiques. Très bien fait pour ceux qui aiment les secs tendres. Très bien (+)


    Vin n°31 : Jean Foillard – Morgon Côte du Py 2014
    Goûté complètement autrement qu’avec LPV Versailles cet été. Robe grenat un peu trouble. Nez un peu nature mais rempli de jolis fruits. La bouche présente un joli fruit pur, une belle acidité, une jolie gourmandise autour de la fraise (mûre fraiche, écrasée, en coulis), c’est frais et très accessible. Un très joli vin très agréable. Très bien

    Vin n°32 : Domaine Lenoir – Chinon Les Roches 1989
    Un des vins de la liste de mes envies auprès de LPV Versailles, je suis chanceux !!!
    La robe est grenat, évoluée. Le nez est intensément terrien, presque ferrugineux, sanguin, poivron mûr, mais une infime déviance en toute fin de nez. La bouche est un peu goudronnée, très terrienne, avec des notes de paprika, de rafle. Un très joli vin évolué, fondu, de belle texture. Très bien (+)


    Vin n°33 : Château Figeac – Saint-Emilion Premier Grand Cru Classé 1986
    La robe est rubis soutenue, mais largement brunie sur le disque. Un nez de paprika, de truffe, de bois précieux, de tabac brun, de cuir, avec une superbe sanguinité. Très belle bouche, pleine, savoureuse, sapide, très noble, sanguine, avec un fin menthol, une magnifique tenue, une grande aromatique, des fruits sombres, un grand volume, une belle ampleur. Un grand vin de Bordeaux, marqué par le cabernet (dur de partir à Saint-Emilion à l’aveugle), à parfaite maturité et de grande longueur. Superbe rémanence. Excellent (+)


    Vin n°34 : Clos Rougeard – Saumur Brézé 2008
    Robe extrêmement colorée, couleur caramel. Le nez est complètement oxydé et ne parlons pas de la bouche irrémédiablement passée du côté obscur de la force. C’est inadmissible de la part d’un tel vin… ED


    Vin n°35 : Domaine de la Taille aux Loups – Montlouis sur Loire Rémus Plus 2008
    La robe est or, brillante et soutenue. Le nez est infiniment truffé, avec des notes de cire d’abeille et de miel. Une superbe bouche de grand équilibre, saline, infiniment délectable, d’intense profondeur sur une déclinaison de pommes au four, de coing, de cire, de miel avec une sensation de sucre d’orge sur un équilibre totalement sec. Un vin de grande structure, très très long. Magnifique. Excellent (+)

    Vin n°36 : Domaine Georges Noëllat – Nuits Saint-Georges 1er cru Aux Boudots 2013
    Très belle robe très soutenue. Nez d’abord avec une sensation de nature boisé puis à l’aération, toujours un peu de boisé, mais des notes de ronce, de groseille, de mûre. Il apparaît tout de même un peu réduit. La bouche est surprenante mais très joliment faite à mon goût, sur des fruits très mûrs, une impression de sucrosité sur une déclinaison de groseille et de fraise, avec des tanins soyeux. Un vin de belle finesse, avec de jolies notes de poivre et une belle acidité. Assez insolite par ces impressions sucrées. Très bien


    Vin n°37 : Domaine Sylvie Esmonin – Gevrey-Chambertin 1er cru Clos Saint-Jacques 2008
    La robe est très sombre, soutenue. Un nez de fruits à noyau, de cassis et de cerise (+++). La bouche est extrêmement acide, avec des tanins maigres et accrocheurs. Le vin manque de structure et de maturité, il est dur et difficile d’approche, tout en étant écrasé par son élevage. Très dommage. Très bien jusqu’au nez, pas bon ensuite


    Vin n°38 : Roc d’Anglade – Vin de Pays du Gard 2009
    Robe sombre. Nez mûr, prune, mûre, quetsche. Bouche de belle maturité, peut-être un poil chaleureuse, avec un joli fruit, une grosse matière non encore totalement amadouée, des tanins bien présents encore mais mûrs. Le jus est poivré et bien épicé. Un vin jeune, à attendre encore. Bien ++ en l’état


    Vin n°39 : Domaine des Croix – Beaune 1er cru Les Cents Vignes 2012
    Robe rubis. Nez porté par la groseille, la pivoine, la rose fânée. La bouche est douce, juteuse, très digeste, de très belle densité, avec de jolies notes poivrées qui viennent s’intégrer à un ensemble de bel équilibre porté par une fine acidité. C’est très bon. Très bien (+)


    Vin n°40 : Weingut Dr. Hermann – Mosel Ürziger Würzgarten – Riesling Auslese ** Goldkapsel 2005 AP9-06
    La robe est d’un bel or. Le nez est terpénique, avec des notes de cédrat, de bergamote, de citron vert. La bouche est grasse, riche, très mûre, avec du sucre d’orge, du sucre Candy, un joli fruit, une très belle salinité, une très belle longueur mais elle souffre d’un léger déficit en acidité. Léger gaz ressenti. Très bien


    Vin n°41 : Domaine de la Taille aux Loups – Vouvray Clos de Venise 2009 (90-100 grammes de sucres résiduels)
    Très belle robe or. Un nez marqué par le botrytis, les raisins secs, les raisins de Corinthe, le coing confit. En bouche, c’est un vin de grande finesse, racé, très aérien et juteux, doté d’une grande fraicheur et d’une très belle largeur. Un superbe vin qu’on se verrait bien en perfusion… Excellent

    Vin n°42 : Domaine de la Taille aux Loups – Montlouis sur Loire Cuvée des Loups 1996 (100 grammes de sucres résiduels)
    Très belle robe or brillante. Un nez de fruits confits, de sucre d’orge, de botrytis. La bouche est de grande fraicheur à nouveau, elle est véritablement bienvenue à ce stade de la dégustation (plus de 40 vins déjà). La sucrosité est très fine, toujours ces notes de botrytis pur. Un vin doté d’une superbe acidité avec de jolis amers en finale. Très belle longueur. Très bien +

    Vin n°43 : Domaine de la Taille aux Loups – Montlouis sur Loire Romulus 1997 (environ 170 grammes de sucres résiduels)
    La robe est d’un très bel or assez coloré. Le nez présente des notes de botrytis très pur. La bouche est d’une grande finesse, racée, aérienne, superbement équilibrée entre une magnifique liqueur et une délicate acidité. Un vin absolument superbe à mon goût, de grande classe. Excellent

    Vin n°44 : Domaine de la Taille aux Loups – Vouvray Côteau de la Bretonnière 2003 liquoreux (environ 190 grammes de sucres résiduels)
    Un vin qui m’avait profondément marqué la seule fois où j’ai pu le goûter, je ne serai à nouveau pas déçu !!!
    La robe est d’un or très soutenu. Le nez est extrêmement intense, ça envoie des fruits confits dans tous les sens : une déclinaison d’orange confite, de pâte de coings, de raisins secs, ça exacerbe les terminaisons sensorielles du nez !!! La bouche est d’un équilibre souverain. Quel vin nom de Zeus !!! Quelle bouche, quel toucher de bouche plus précisément. Le fruit est présent partout, le coing, la mirabelle, les raisins secs, les fruits confits, le tout porté par un botrytis intensément racé. La longueur est kilométrique et la fraîcheur est présente tout au long du passage du vin en bouche. Grande rémanence. Grand vin. Il surpasse à mon avis très largement le moelleux Réserve 2003 de Foreau. Je suis heureux d’avoir Romulus et Romulus Plus sur ce millésime, mais je n’ai pas ce Bretonnière… (va falloir que je travaille le Maître des Loups à ce sujet… mais j’ai bien peu d’espoir)


    Ça y est, j’arrive enfin au bout de la retranscription de mes notes (6 pages manuscrites, 8 pages sous Word en police Arial 11 en interligne 1) !!!
    Mais quelle soirée absolument démentielle et jouissive à tout point de vue. ::dance::

    J’invite tous ceux qui ont la passion du vin viscéralement incrustée dans la peau à aller rencontrer Jacky Blot sur ses terres et pas uniquement en salon si cela leur est possible. Avec les passionnés, ce grand Monsieur du vin est d’une immense générosité et il sait grandement choyer ses disciples. Prévoir 2h30 pour une dégustation courte, 4 à 5 heures pour une dégustation normale… zX Le problème après, c’est qu’il y a de fortes chances de devenir (et de repartir) totalement addict (mon cas précisément) et ce genre de drogue ne se traite pas avec les MSO (mes confrères pharmaco comprendront l’abréviation), il ne se traite pas du tout en fait !!! :miam:
    Mais c’est toujours un immense plaisir de revenir à Husseau pour rencontrer la famille Blot (d’ailleurs, je note que j’y suis déjà passé trois fois cette année et qu’une quatrième s’annonce en décembre prochain pour les 2016). ::oups::

    Merci infiniment à la famille Blot pour son accueil et sa générosité. oo, oo, oo, (tu) (tu) (tu)
    Merci à toi Julien d’avoir si parfaitement concocté cette soirée turonienne qui restera dans mes plus exceptionnels souvenirs œnologiques.
    Plus largement, merci infiniment aux vignerons passionnés, attentionnés et généreux qui ont à cœur de partager leur amour du travail de la vigne et du vin avec les amateurs que nous sommes et qui dégusteront leurs œuvres.





    Vivien

    « Wolfs’ cut addict !!!! »
    #652
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PBAES, dt, jull, Vougeot, didierv, letournaisien, sideway, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, Vaudésir, H. Seldon, coach, f.aubin, Agnès C, Frisette, Pins, Damien72

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2670
    • Remerciements reçus 199

    Vaudésir a répondu au sujet : Le Maître des Loups et ses disciples : la grande verticale de Rémus 1995-2015

    Enorme Vivien ::whooo:: , tu n'étais pas avec Cris28 :DD
    Stéphane
    #653

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 230
    • Remerciements reçus 4

    f.aubin a répondu au sujet : Le Maître des Loups et ses disciples : la grande verticale de Rémus 1995-2015

    Quel récit !
    bravo, on a l'impression d'y participer...
    Je suis passé le lendemain midi pour un format de dégustation plus light ( 2h et 12 vins quand même) et Jacky BLOT était un peu fatigué de sa soirée, mais toujours aussi disponible et accueillant comme tu as su le dire.
    Un grand moment de bonheur pour un passionné...
    Vive le chenin, vive le Montlouis et vive J.BLOT !!!

    LPVment,
    Franck
    #654

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4287
    • Remerciements reçus 374

    Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Le Maître des Loups et ses disciples : la grande verticale de Rémus 1995-2015

    Sacré Vivien !
    Non seulement il sort entier de cette dégustation d'anthologie mais encore avec 6 pages de notes ...
    Et cela reste parfaitement clair jusqu'au bout !

    Un énorme bravo !
    Jean-Loup
    #655

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 941
    • Remerciements reçus 42

    H. Seldon a répondu au sujet : Le Maître des Loups et ses disciples : la grande verticale de Rémus 1995-2015

    Parmi tous ces vins, vous avez bu un Lenoir les roches 1989, un vin vraiment extraordinaire . . . Quelle série tout de même ...
    #656

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3473
    • Remerciements reçus 398

    Frisette a répondu au sujet : Le Maître des Loups et ses disciples : la grande verticale de Rémus 1995-2015

    Chapeau Vivien! Quel récit et qu'elle qualité de retranscription!!! Bravo!!!
    Et maintenant...au boulot : le compte-rendu chez Jean Loup! ;)

    Flo (Florian)
    LPV Forez
    #657

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2347
    • Remerciements reçus 13

    milleret a répondu au sujet : Le Maître des Loups et ses disciples : la grande verticale de Rémus 1995-2015

    Vivien ..je connais une bonne méthode ...te faire interdire des lieux comme pour le casino !!
    Superbe reportage ....mais j'ai comme l'impression que nos allocations vont se réduire , il va falloir stopper les éloges .
    Nous avons eu cet immense privilège de recevoir Mr Blot lors d'une soirée de notre club de Chambéry ...la veille du gel dans ses vignes.
    Mr Blot avait offert tous les vins de la soirée ...nous étions plus de 60 présents ...un grand Monsieur que je compte retrouver prochainement avec mon ami Christophe .....j'espère qu'il n'a pas vendu notre réservation de 2015 ...sachant que j'ai déjà utilisé mes fournisseurs habituels pour doubler la mise . Blot , c'est l'une de mes priorités d'achats . Des vins que j'ai découvert par l'intermédiaire d'un ami caviste dans la région de Ferney Voltaire ....quel chemin parcouru depuis la fin des années 80 . Heureusement , on retrouve régulièrement ses vins dans les belles tables étoilée à un prix acceptable ce qui nous dispense de se diriger sur des Bourgognes qui sont présentés à un prix qui n'est plus acceptable pour nous les amateurs de ces vins .

    Clos Mosny 2012 "" Une très belle bouteille de grande digestibilité très accessible aujourd’hui ""

    Pour l'instant je n'ai pas le courage d'ouvrir ma caisse , reçue le jour même ( achat sur un site bien connu ) du départ de ma petite Baghera ( Bouvier Bernois ) ...la cicatrice ne s'est pas refermée ....les larmes ne sont pas loin .
    #658

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 587
    • Remerciements reçus 84

    coach a répondu au sujet : Le Maître des Loups et ses disciples : la grande verticale de Rémus 1995-2015

    Merci à vous Dim et Vivien pour vos CR qui viennent étoffer mes notes. Très beau reportage Vivien, mais on peut pas dire que tu joues dans l impartialité zX

    Certains lpvien savent retranscrire, au travers de leur CR, beaucoup plus de détails et d émotions que moi, et ça me réjouis.

    L organisation de cette soirée a été un plaisir au vu de ce qu’ il se préparer.
    Notre groupe de Joyeux Turons est vraiment une belle bande d amis , d’amateurs et surtout de bons vivants sans prise de têtes. Et si pour cette fois j ai été à l origine de cette soirée, il faut remercier les autres pour les organisations de celles passées et de celles à venir. Ç est pour vivre ce genre d’expérience bachiques et surtout partager de fabuleux moments avec les copains autour d une passion commune qu’ on se bouge et que tout devient possible.
    Ce genre de soirée laissera de beaux souvenirs pour le vin en lui même bien sûr mais au delà également. %tchin
    Encore un grand merci à J.Blot de nous avoir offert un si beau moment de partage.
    D’ ailleurs il n est pas contre du tout de remettre le couvert sur une autre thématique. :jump:

    (D’autres projet du même genre sont également à l étude dans ma petite tête. A voir pour la réalisation de ceux ci. Wait and see!)
    #659

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 691
    • Remerciements reçus 2

    MB a répondu au sujet : Le Maître des Loups et ses disciples : la grande verticale de Rémus 1995-2015

    Il est vrai que les 2002, dans le coin, sont...comment dire ?...assez exceptionnels.

    Quant au Brézé 2008 défectueux, vraiment dommage !

    Amicalement.
    Maxime.
    #660

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javaux
    Temps de génération de la page : 0.311 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 58
    • Utilisateurs hors-ligne: 20,766
    • Invités: 881

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.