Publicité slide

    file CR: LPV-BW : petit tour de Bandol

    • Messages : 7904
    • Remerciements reçus 65

    jean-luc javaux a créé le sujet : CR: LPV-BW : petit tour de Bandol



    La dégustation se passant chez moi et ayant du stock en Bandol vu que je passe annuellement dans le coin, j'avais proposé cette belle AOP de Provence pour notre dégustation de ce 16 mai.
    Une malheureuse faute de frappe intitulant "Cahors" un de mes derniers mails au groupe , un distrait est donc venu avec une bouteille de Malbec :D ; deux autres intrus (dont quand même un à base de mourvèdre) agrémenteront la dégustation.
    CR:
    - Mise en bouche:
    Grand-père de nouveau :) , je me fais un plaisir de commencer par quelques fines bulles.
    C'est vif, rond et puissant; de la pomme, des petits fruits rouges et une belle finale sur de beaux amers et des notes florales. Beau Champagne, pur et net!
    Laherte Frères, Champagne Brut Ultradition
    60% Pinot Meunier, 30 % Chardonnay, et 10% Pinot Noir. Dégorgé 03-2016.
    Dont 40% de vins de réserve des années antérieures conservés en barriques.

    - Dégustation thématique:
    Tous les vins sont évidemment servis à l'aveugle, deux par deux.
    Cépages: Mv=mourvèdre, Gr=grenache, Sy=syrah, Ct=cinsault, Cn=carignan.

    1- Robe faisant très jeune, foncée, aux reflets violacés.
    Nez sur les fruits noirs, le cuir et un bouquet floral de plus en plus perceptible au fur et à mesure de l'ouverture.
    En bouche, c'est puissant, solaire, avec une petite trace de caoutchouc brûlé.
    C'est plus dur, plus musclé que son comparse de dégustation, mais cela ne manque pas de fraîcheur.
    La Bastide Blanche 2014 (Mv:78%, Gr:15%, Sy:4%, Ct:2%).

    2- La robe est plus claire, moins intense.
    Nez sur la fraise, le cassis, délicat.
    La bouche est souple; pas d'élevage perceptible, les tanins sont souples, fondus; le vin est gouleyant, déjà très accessible.
    C'est plus simple (sans être péjoratif) que le 1er. Belle finale fraîche, discrètement épicée.
    Si le premier fait plus Bandol, le second manque peut-être moins d'identité mais est très agréable en l'état.
    La Bégude 2014 (Mv:90%, Gr:10%).

    3- Beau fruité, mûr, sur la cerise, le Kirsch, le cassis; nez floral.
    Le vin s'exprime très bien; c'est net, précis et de bon équilibre. Des tanins bien présents, serrés, compacts.
    Une maturité parfaite, une finale sur les épices et bien fraîche. Beau vin.
    Domaine de La Tour du Bon 2006 (Mv:57%, Gr:30%, Ct:10%, Cg:3%).

    4- Nez assez brutal, animal, sur les épices, les olives; un peu végétal aussi.
    C'est sauvage, sur le cassis; assez puissant, cela ne manque pas de matière, mais le contour est assez flou...
    Sans doute à attendre, car j'en ai bu quelques unes dans leur jeunesse qui étaient plus civilisées.
    Domaine Tempier 2010 (Mv:75%, Gr:15%, Ct:8%, Cg:2%).

    5- Tanins astringents, aromatique sur un cassis assez intense.
    C'est dur, avec une finale plutôt désagréable, assez courte et avec des tanins asséchants.
    Là aussi c'est assez étrange car je l'ai déjà aussi bu plus agréable.
    Domaine de La Tour du Bon 2008 (Mv:55%, Gr:30%, Ct:13%, Cg:2%).

    6- Pour celui-ci, fruité intense, principalement sur le cassis.
    Les tanins sont fermes mais de très belle qualité; un beau jus, plutôt solaire, structuré, avec une longueur appréciable.
    Un très beau vin, à attendre bien sûr en confiance, mais qui se boit déjà avec plaisir.
    Domaine de La Tour du Bon, Saint Ferréol 2012 (Mv: 85-90%, Cg:10-15%).

    7- Cassis, cerise, mûre, des épices, de la réglisse.
    C'est fin, distingué; les tanins sont bien présents mais enrobés, en finesse; très belle finale.
    Domaine de La Tour du Bon 2013 (Mv:55%, Gr:25%, Ct:15%, Cg:5%).

    8- Nez sensuel, sur la réglisse, eucalyptus (embrocation) , le tabac, animal aussi.
    C'est très mûr, riche mais sans lourdeur, aux tanins fondus.
    Un vin puissant, intense, souple en milieu de bouche, puis sur le chocolat en fin de bouche, très bien équilibrée.
    Un très beau vin avec de la personnalité et de l'élégance malgré la puissance.
    Domaine de Terrebrune 2007 (Mv:85%, Gr:10%, Ct:5%).

    9- Robe foncée, intense.
    Fruits rouges, orange, cuir et un petit côté végétal (olive), du menthol.
    En bouche, un beau fruité, pur, mûr; c'est ample, dense, profond et la finale est en fraîcheur.
    Domaine du Gros Noré 2011 (Mv:80%, Gr:15%, Ct:5%).

    10- Plein de cassis, des fruits rouges.
    Tanins rustiques; c'est très dur, pas très long, finale sur des amers pas très sympas...
    Pas grand intérêt.
    Cahors, Château de Hauterive, Chemin de Compostelle 2009 Bof...

    11- Retour en mourvèdre, sur ce vin difficile...
    Robe assez claire, nez discret, sur la boîte à tabac, poussiéreux, pas très net.
    Assez maigre en bouche, c'est plus évolué, à la fois fatigué et... fatiguant.
    Château Roche Redonne 1993 (Mv:80%, Gr:20% ?).

    12- Ah, ici, c'est nettement mieux... :)
    Beau nez, fruits noirs, mûre, myrtilles, thym, fumée, ...
    La robe est tout en jeunesse encore; c'est rond, mûr, structuré, sur le cuir, et le boisé est bien intégré.
    Un fruit bien juteux à l'acidité bien présente, si bien que le vin est bien équilibré; une cavalerie de tanins qui débarquent, bien présents, mais soyeux et une superbe finale tout en longueur pour ce beau vin complexe. Très beau!
    Domaine Tempier, Tourtine 2005 (Mv:75%, Gr:15%, Ct:10%).

    13- Les deux vins suivants ont deux robes tout à fait différentes; à ce point que le second semble vraiment suspect... :?
    Le premier a bien la rode adéquate, foncée.
    Nez sur le cassis, les fruits noirs (cerise) et le camphre. L'alcool est bien présent et le boisé encore marqué.
    Le vin est structuré, profond, il y a de la mâche, mais les tanins sont bizarrement gras et il y a une "sucrosité" qui interpelle.
    Saint Chinian, Mas Champart, Clos de la Simonette 2007 (Mv:70%, Gr:30%).
    Les cépages "collent" bien au thème et c'est intéressant mais le vin déçoit quand même, vu le pedigree...

    14- Donc, sur celui-là, la robe est plus claire...
    Le nez n'est pas très avenant; céleri, champignons et tutti quanti... :(
    Pour un intrus, c'est un intrus; fatigué, poussiéreux puis ... bouchon.
    Gaillac, Le Duras de Robert Plageoles et fils, 1992 (Duras).

    15- Pour les deux derniers vins servis, beaucoup de déception, vu que ces vins venaient de ma cave et étaient très bien le matin à l'ouverture.
    Ce premier était, de mémoire, mûr, rond, fruits noirs et rouges, épices, puissant et dense, mais aux tanins fins.
    Et je l'ai retrouvé le soir, sur l'acétique, oxydé, avec des tanins astringents en fin de bouche... Rien compris...
    A recommencer, en tout cas, je l'aurais ouvert 1 ou 2h avant seulement.
    Château de Pibarnon 2003 (Mv:90%, Gr:10%). Achat en 2015 au domaine 50€.

    16- Un peu moins décevant mais pas au niveau prévu non plus pour celui-ci.
    Cassis, cerise noire, olive, épices.
    La bouche est dense, concentrée et les tanins costauds...
    Il y a un contraste entre le velouté du fruit et l'agressivité des tanins.
    Château Jean-Pierre Gaussen, Cuvée Longue Garde 2006 (Mv:95%, Gr:5%).
    Un duo décevant, comme si un peu de respiration (pas carafés) n'avait, bien au contraire, aucunement profité aux vins.

    Bilan: pas mal de déception malgré tout (ne parlons que des vins de Bandol....).
    Pour moi, deux vins au-dessus du lot dans cette dégustation : Tourtine 2005 et Saint Ferréol 2012.
    Faudrait-il se cantonner aux cuvées "de luxe" à Bandol pour se faire plaisir?
    Un peu réducteur bien entendu comme réflexion... tout le monde ne fait pas des cuvées spéciales et des parcellaires.
    Et certaine(s) cuvée(s) spéciale(s) ont (a) déçu.
    Quelques bons vins: Terrebrune 07, Tour du Bon 06 (puis 13) Gros Noré 11, Bégude 14.
    Bonne tenue d'ensemble des vins d'Agnès Henry ( ce qui, personnellement, me fait plaisir).



    Afters: de mémoire car sans note.

    - Un Rully Chanson 2014 frais, équilibré, sur les fruits blancs et le miel .
    Un peu de douceur dans ce monde de brutes et en attendant de découper la gigue de faon...

    - En mangeant trois vins de Pinot Noir de la Côte de Nuits, appellations et millésimes différents.
    --- Domaine de l'Arlot, Nuits Saint Georges 1er cru "Les Petits Plets"" 2011
    Un vin correct, sur les fruits noirs, la cerise et les épices mais surtout avec un élevage un peu trop présent pour moi.
    Tanins fins et finale agréable.
    --- Domaine Michel Noëllat, Vosnes Romanée 1er cru, "Les Beaux Monts" 2007
    Frais, fin, équilibré, en pleine forme et à boire en l'état, je pense.
    --- Domaine Dugat-Py, Gevrey-Chambertin 1er cru," Lavaux-Saint-Jacques" 1996.
    J'ai resservi aux copains ce vin que j'avais proposé à notre dégustation du millésime 1996 à lire ici au cas ou... . Comme il avait déçu à l'époque et que je trouvais qu'il valait mieux que cela, j'ai sacrifié pour la bonne cause cette bouteille qui s'est montrée, je pense, à son avantage.

    Merci de votre attention

    jlj
    #1
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Gildas, Vougeot, didierv, mgtusi, aquablue, Marc C, peterka, podyak, LADIDE78, Frisette, jclqu, Cristobal

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14053
    • Remerciements reçus 91

    mgtusi a répondu au sujet : LPV-BW : petit tour de Bandol

    Ils étaient quand même très jeunes ces bandols.
    Je pense qu'on peut à peine commencer à boire les 2001

    Michel
    #2

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 7904
    • Remerciements reçus 65

    jean-luc javaux a répondu au sujet : LPV-BW : petit tour de Bandol

    Le plus mauvais était le plus vieux... zX

    jlj
    #3

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14053
    • Remerciements reçus 91

    mgtusi a répondu au sujet : LPV-BW : petit tour de Bandol

    Roche Dedonne, je ne connais pas.

    Michel
    #4

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 7904
    • Remerciements reçus 65

    jean-luc javaux a répondu au sujet : LPV-BW : petit tour de Bandol

    Roche Dedonne

    Redonne, Michel, Redonne...
    Je t'avoue que je ne connaissais pas non plus...
    Et cette bouteille ne donne pas envie de faire connaissance; mais je suppose que cela a pas mal changé depuis.
    Ils font depuis quelques années une cuvée "Bartavelles" plus ambitieuse et avec 90-95% de mourvèdre.

    jlj
    #5

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 7904
    • Remerciements reçus 65

    jean-luc javaux a répondu au sujet : LPV-BW : petit tour de Bandol

    Le problème, Michel, c'est qu'on fixe le thème suivant à la fin de la dégustation du jour.
    Celui qui reçoit (puisque c'est une tournante) choisit le thème et il est certain que tout le monde n'a pas toujours en stock les vins du thème, et encore moins à maturité, surtout quand, comme c'est le cas pour le Bandol, les vins méritent plusieurs années de cave. Et les trouver, des Bandol de 20 ans, c'est pas simple.
    Mais, dans la série, certains jeunots étaient très accessibles.
    Je dirais Bégude 14, Tour du Bon 13, Gros Noré 11 par exemple.
    Donc ce n'est pas rien que l'âge du vin qui compte.

    jlj
    #6

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2974
    • Remerciements reçus 90

    Frisette a répondu au sujet : LPV-BW : petit tour de Bandol

    En attendant, félicitations à l'heureux grand'père, mais également aux heureux parents et bienvenue au petit tou, qui a été bien célébré malgré tout!

    Flo (Florian)
    LPV Forez
    #7

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14053
    • Remerciements reçus 91

    mgtusi a répondu au sujet : LPV-BW : petit tour de Bandol

    Le problème, Michel, c'est qu'on fixe le thème suivant à la fin de la dégustation du jour.
    Celui qui reçoit (puisque c'est une tournante) choisit le thème et il est certain que tout le monde n'a pas toujours en stock les vins du thème, et encore moins à maturité, surtout quand, comme c'est le cas pour le Bandol, les vins méritent plusieurs années de cave. Et les trouver, des Bandol de 20 ans, c'est pas simple.


    Certes Jean-Luc, je dis ça car Bandol est un des vins avec Châteauneuf et Pessac blanc (exemples qui me viennent à l'esprit) qui se transforment de manière spectaculaire au vieillissement. Je parle évidemment des bons car sinon le bon vieux proverbe merde input, merde output s'applique.

    Michel
    #8
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: LoneWD

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 664
    • Remerciements reçus 1

    Thibaultmmm a répondu au sujet : LPV-BW : petit tour de Bandol

    Merci Jean-Luc d'avoir pris le temps d'exposer tes notes...
    Merci aussi pour la soirée et ta sélection de vin... Ton gibier dantesque avec cette crème de marron que je referai restera gravé...
    Et grand merci pour les pinots noirs qui ont accompagné de la plus belle des manières ce repas...

    Thibault
    Un homme qui ne boit que de l'eau a un secret à cacher à ses semblables...
    #9

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2045
    • Remerciements reçus 31

    didierv a répondu au sujet : LPV-BW : petit tour de Bandol

    Superbe dégustation Jean Luc
    Les Bandol sont un des vins que j'apprécie beaucoup.
    Même pas un petit Pradeaux dans le casting? Dommage

    Didier
    #10

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 7904
    • Remerciements reçus 65

    jean-luc javaux a répondu au sujet : LPV-BW : petit tour de Bandol

    C'est vrai Didier, mais le casting n'est pas réfléchi; c'est en fonction des apports.

    jlj
    #11

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 709
    • Remerciements reçus 11

    GILT a répondu au sujet : LPV-BW : petit tour de Bandol

    Merci Jean-Luc pour ce beau et intéressant compte-rendu.
    Je suis d'accord avec Michel:
    Pour boire un bon bandol il faut choisir un beau domaine puis l'ouvrir suffisamment évolué.
    Pour le choix attention les stars d'hier ne sont plus forcément au top aujourd'hui d'où la déception sur 2003.Tu avais effectivement du beau monde : Tempier (Le Domaine),Gros Noré , Terrebrune , Tour du Bon,...
    Le Gaussen LG se goûte souvent très bien mais 2006 est à mon avis trop jeune ( actuellement les 2001 sont superbes).
    Je trouve qu'actuellement les bandols se goûtant le mieux sont entre 1995 et le début des années 2000.
    Quid des cuvées haut de gamme?
    Tu as raison ; Il y a une évolution dans ce sens qui pourrait s'accentuer en cas de changement des règles de l'AOC.
    Félicitations au heureux grand-père et au plaisir de se rencontrer à la maison des vins de Bandol.

    Cordialement.

    Gilles
    #12

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2045
    • Remerciements reçus 31

    didierv a répondu au sujet : LPV-BW : petit tour de Bandol

    Pour le choix attention les stars d'hier ne sont plus forcément au top aujourd'hui d'où la déception sur 2003.Tu avais effectivement du beau monde : Tempier (Le Domaine),Gros Noré , Terrebrune , Tour du Bon,...

    Gilles[/quote]

    C'est vrai que Pradeaux a peut être eu un trou d'air un moment. Je n'ai rien acheté entre 2001 ancien style et 2011 nouveau style plus accessible
    On avait gouté chez Jean Loup 2007 et peut être même 2006 évidemment trop jeunes qui se goutaient quand même fort bien.

    J'aime bien aussi les vins de la Bastide Blanche en particulier la cuvée de la parcelle qui est exposée le plus au Nord que je trouve plus fraiche que l'autre. Je ne sais plus si c'est Fontanéou ou Estagnol ?

    Didier
    #13

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 709
    • Remerciements reçus 11

    GILT a répondu au sujet : LPV-BW : petit tour de Bandol

    La cuvée la plus fraiche est Fontanéou . Estagnol est très opulent.

    Cordialement.

    Gilles
    #14

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 6358
    • Remerciements reçus 52

    hyllos a répondu au sujet : LPV-BW : petit tour de Bandol

    Les cuvées haut de gamme ou parcellaire, c'est un peu le revers de la médaille...si on isole les meilleures parcelles, forcément ça affaiblit le vin "de base".

    C'est tout à fait justifié du point de vue de la commercialisation, mais on y perd souvent en terme de qualité générale, sauf à ce que le domaine ne soit fondé que sur des parcelles de haut niveau. Ce qui arrive.

    Pour ce qui est de mal goûter jeune, je dois dire que pour être passé à Pibarnon cet automne, les 2012 et 2014 goûtaient fort bien. 2013 était dur par contre. Cependant, je me rappelle bien d'une dégustation sur le Grand Tasting il y a deux-trois ans et sur une série de 2001 à 2011, il n'y a guère que 2001 qui se laissait approcher. 2006 et 2009 par exemple, étaient intortillables...

    Salutations vineuses, Matthieu : Wineops, à propos du vin
    Mes notes sur 100 : 40 : défaut ou mauvais ; 40-50 : insuffisant ; 60-70 : buvable à bon ; 70-80 : bon à très bon ; 80-90 : très bon à excellent ; 90-100 : excellent à exceptionnel.
    #15

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 709
    • Remerciements reçus 11

    GILT a répondu au sujet : LPV-BW : petit tour de Bandol

    Effectivement il faut soit goûter très jeune ( oserais-je dire sur le fruit) ou évolué.
    Entre les deux c'est plus difficile.

    Cordialement.

    Gilles
    #16

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 610
    • Remerciements reçus 32

    peterka a répondu au sujet : LPV-BW : petit tour de Bandol

    Voilà une appellation que je n'avais plus dégustée depuis 20 ans et les Pradeaux, Pibarnon, Bunan et Vannières du siècle passé...
    Au final, de bonnes surprises et des déceptions.
    CR:
    1. La Bastide Blanche 2014 (Mv:78%, Gr:15%, Sy:4%, Ct:2%).
    Nez épicé, herbacé puis fruit noir à l’agitation, notes boisées discrètes. L’attaque apparait d’abord souple mais cela se poursuit plus dense grâce à une bonne mâche avec un retour du bois. L’ensemble est assez rustique mais pas asséchant du tout. Plus extrait que son vis-à-vis.

    2. La Bégude 2014 (Mv:90%, Gr:10%).
    Couleur beaucoup plus claire et sensation immédiate de fraîcheur au nez. Fruit rouge (groseille, fraise), herbe coupée, puis notes florales plus insistantes. Malgré une pointe lactée, la bouche est dans la même tonalité, fraîche et fruitée, avec une matière souple et délicate et une jolie longueur. Accessible et gouleyant. Certains évoquent « un manque de typicité », personnellement, cela me plaît tel quel….

    3. Domaine de La Tour du Bon 2006 (Mv:57%, Gr:30%, Ct:10%, Cg:3%).
    Joli bouquet évoquant d’abord la boîte à cigare puis les herbes aromatiques (laurier sauce), les épices et les fleurs avec un fond fruité discret. Superbe attaque nette, fruit éclatant en bouche, finement charpentée. C’est distingué et parfaitement équilibré. Finale persistante où ressortent davantage les épices. Très belle bouteille.
    .
    4. Domaine Tempier 2010 (Mv:75%, Gr:15%, Ct:8%, Cg:2%).
    Bouquet imprécis où on distingue pêle mêle fruits noirs, cassis, notes herbacées le tout dominé par un côté animal prégnant. En bouche, c’est rond et charnu avec quelques tanins gras à fondre qui donnent de l’amertume en finale. L’ensemble manque clairement d’attrait et d’élégance à ce stade.

    5. Domaine de La Tour du Bon 2008 (Mv:55%, Gr:30%, Ct:13%, Cg:2%).
    On sent une certaine évolution au nez mais le vin se livre peu, tout au plus quelques notes de cassis. Attaque plutôt ronde (pointe confiturée) sur la crème de cassis puis ce la se gâte vite avec des tanins gras asséchants. Le vin gagne toutefois un peu en finesse à l’aération sans pour autant retrouver de la fraîcheur.

    6. Domaine de La Tour du Bon, Saint Ferréol 2012 (Mv: 85-90%, Cg:10-15%).
    Bouquet d’intensité moyenne mais de grande qualité et déjà complexe (fruits noirs, chocolat, herbes aromatiques, pointe de menthol). Après une attaque fine, la bouche se montre dense et raffinée avec une qualité de tanin remarquable. Beaucoup de présence et d’élégance avec une finale persistante sur la cerise confite. Déjà excellent et gros potentiel.

    7. Domaine de La Tour du Bon 2013 (Mv:55%, Gr:25%, Ct:15%, Cg:5%).
    Nez élégant mêlant senteurs de garrigue et fruits mûrs. La bouche en est le parfait prolongement, finement structurée, fruitée avec des tanins bien enrobés conférant une certaine rondeur à l’ensemble. Encore une belle bouteille de ce domaine..

    8. Domaine de Terrebrune 2007 (Mv:85%, Gr:10%, Ct:5%).
    Bouquet puissant et singulier évoquant l’embrocation (eucalyptus intense) autant que des notes sanguines et animales. Ensuite, le fruit ressort davantage ainsi que des nuances de thé noir. La bouche est ronde, souple et ample, mais bien posée sur une assise concentrée. Ensemble de caractère mais séduisant.

    9. Domaine du Gros Noré 2011 (Mv:80%, Gr:15%, Ct:5%).
    Bouquet bien ouvert de fruits rouges, orange sanguine, puis cassis et cerise et notes plus épicées. En bouche, c’est ample, rond et fruité avec une pointe de sucrosité agréable et des tanins arrondis de belle qualité. Ensemble savoureux à la belle persistance laissant la bouche fraîche.

    10. Cahors, Château de Hauterive, Chemin de Compostelle 2009 (malbec 85%, merlot 15%)
    Premier nez mentholé, créosote et cassis, pointe de fruit rouge. Attaque ferme et suite au fruit dominé par une structure tannique très rustique. Austère et anguleux et, partant, peu de plaisir…

    11. Château Roche Redonne 1993 (Mv:80%, Gr:20% ?).
    Bouquet évolué, discret, austère, marqué par un boisé poussiéreux de petite qualité. La bouche, rêche, mince et sans fruit, confirme l’évolution peu attrayante de cette bouteille devenue bien rébarbative et sans doute moribonde.

    12. Domaine Tempier, Tourtine 2005 (Mv:75%, Gr:15%, Ct:10%).
    Bouquet assez expressif sur les fruits noirs et bleus compotés, la menthe poivrée, le cuir. La bouche est bien fraîche, ronde et juteuse, savoureuse avec des tanins fins enrobés qui confèrent ce qu’il faut de charpente pour équilibrer l’ensemble. Beaucoup de classe, de la complexité mais si la séduction est au niveau du Saint Férréol, il n’en pas la densité de matière. Excellent malgré tout.

    13. Saint Chinian, Mas Champart, Clos de la Simonette 2007 (Mv:70%, Gr:30%).
    Robe très sombre presque noire. Nez profond au boisé noble, cerise noire confite, cassis, notes balsamiques. On pressent une certaine densité qui se confirme en bouche. Pointe de sucre à l’attaque, du volume, beaucoup de fruit mûr, tanins puissants mais polis et enrobés, de l’alcool également : en fait, un peu trop de tout qui rend le profil « très international ». C’est très bien construit, consensuel mais je n’accroche pas vraiment à ce type de cuvée, en tout cas dans le contexte de cette soirée….

    14. Gaillac, Le Duras de Robert Plageoles et fils, 1992 (Duras).
    Déconcertant au premier coup de nez : champignon de Paris, pointe acétique. La suite ne s’arrange pas en bouche : attaque acidulée, bouillon de légumes, pointe de bouchon…on en restera là. ED.

    15. Château de Pibarnon 2003 (Mv:90%, Gr:10%).
    Encore une pointe acétique avec un soupçon d’oxydation mais cela se dégage vers la feuille de cassis, la cerise, une pointe d’épice. Mais en bouche, après une attaque pourtant bien fine, c’est rêche et vert et toute élégance est irrémédiablement gommée. Aucun plaisir et bien décevant.

    16. Château Jean-Pierre Gaussen, Cuvée Longue Garde 2006 (Mv:95%, Gr:5%).
    Bouquet assez expressif sur la confiture de cassis, le cuir frais, l’olive et quelques notes végétales. L’attaque est juteuse mais débouche curieusement sur des tanins puissamment verts en rétro (tanins de pharmacie). C’est devenu carré, rustique voire brutal alors que l’on pressent quand même du fruit mûr à l’arrière plan. Aucun plaisir non plus.

    Au final, une dégustation bien contrastée qui avait très bien débuté et s’est dégradée au fur et à mesure de la soirée sauf l’exception « Tourtine ».
    Tout à fait en phase avec le constat de Jean-Luc : comme lui, deux vins au-dessus du lot dans cette dégustation : Tourtine 2005 et Saint Ferréol 2012 mais également pas mal de plaisir avec Terrebrune 07, Tour du Bon 06 (puis 13) Gros Noré 11, Bégude 14 dans des styles différents et complémentaires.

    Pierre
    #17
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, mgtusi

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javaux
    Temps de génération de la page : 0.138 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 49
    • Utilisateurs hors-ligne: 20,457
    • Invités: 1,664

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Omnicia. Tous droits réservés.