Publicité slide

    Clos Veličane

    • Messages : 27
    • Remerciements reçus 192

    Clos Velicane a répondu au sujet : Clos Veličane

    Changement de cap

    Nous en savons un peu plus sur ce nouveau né qui commence à fermenter.
    Il possède un potentiel alcool de 13,5 degrés et une acidité totale d'un peu plus de 6 grammes. Les parents sont heureux de ces belles mensurations finalement, même si l'idée première était de faire un doux. Ce ne sera pas le cas. (précision : en Slovénie et finalement parfois aussi en France l'acidité totale est exprimée en équivalent acide tartrique. Chez nous - c'est où chez nous ? - ... je reprends, donc ... Dans l’hexagone, la version officielle s'exprime en équivalent H2SO4. Ce qui pour ce pinot gris du Clos Veličane donne un résultat autour de 4 grammes par litre.

    Il fermente déjà après s'être quelque peu délesté par sédimentation et nous verrons bien s'il mange ses sucres jusqu'au bout. Qu'il en reste quelques uns ne me dérangerait pas plus que ça. Mais j'ai bien compris qu'on ne choisissait pas l'essentiel finalement : cette année, c'est l'année qui s'impose et qui impose. Ces raisins de ce premier millésime du Clos Veličane sont passés par toutes les embûches que l'on peut imaginer : gel de printemps, grêle d'été et déluge d'automne.
    Le tri a été extrêmement sévère et finalement la moitié des raisins arrivés à terme n'ont pas été jugés dignes de rentrer dans la composition du vin. Voilà la limite de nos choix, certes de taille, mais imposés par la nature. Nous avions parié sur le fait d'attendre : nous ne sommes ni gagnant ni perdant - les raisins sont mûrs et ont atteint ce degré de maturité nommé polyphénolique. Mais c'est bien la nature qui nous a décidé à vendanger : les risques de tout perdre étaient trop importants.

    moment du test de vérité pour le Pinot Gris après sédimentation

    Et maintenant, nous verrons bien car au delà de ces critères physico-chimiques , ce vin aura un goût et là, hormis être attentif aux températures, attentifs aux risques d'oxydation, on ne peut pas grand chose : l'attente va être longue mais nous verrons s'esquisser, petit à petit, en goûtant régulièrement, les contours de ce goût que le lieu lui aura donné.

    L'objectif, maintenant, le point de mire, c'est le riesling : déjà nous savons qu'il y aura de tous petits rendements, mais la maturité est elle aussi complète.

    Jérôme Pérez
    #61
    Pièces jointes :
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Vougeot, Julien Ko, Raboso del Piave DOC, GILT, DUROCHER, wongmaster, Champ des Soeurs, jclqu, Damien72

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27
    • Remerciements reçus 192

    Clos Velicane a répondu au sujet : Clos Veličane

    La noce païenne

    J'arrive après la bataille, il me semble que j'ai manqué l'essentiel et que je n'étais pas là au moment où j'aurais dû l'être ; mais qu'aurais-je pu faire pour déjouer cette météorologie ?
    Pour ce premier millésime, nous avons eu le pire : gel de printemps, grêle d'été et déluge d'automne.

    Tout semble calme à nouveau, le raisin est rentré, la vigne se repose déjà et rentre en léthargie, elle abandonne ces dernières feuilles jaunies et les rangées de riesling sont déjà bien clairsemées.
    C'est un automne à l'image du millésime, précoce : l'année passée à la même époque les feuillages étaient plus fournis et plus verts.
    Nous avaons arpenté les rangs et glané ça et là quelques grapillons de pinot gris : un délice !

    La grêle d'août a finalement été bien plus dévastatrice que je ne le pensais pour le riesling et les pluies de septembre ont amplifié les dégâts sur des raisins abîmés. Nous avons pariés, nous avons perdu. Les tris ont été si sévères que très peu de raisin a été pressé : si peu que nous ne pouvions en isoler le jus dans un contenant dédié : ils ont rejoint les jus de Samo ; il n'y aura donc pas de Riesling Clos Veličane pour 2017. Je ne peux accepter que ce qui porterait ce nom ne soit pas uniquement issu de ce lieu. Ça, c'est la mauvaise nouvelle du retour, la douche froide : 200 litres (la vigne peut en donner 1500) qui de plus possédaient un très beau potentiel, envolés, mélangés avec un riesling d'une autre vigne.

    Mais la bonne nouvelle, c'est le Pinot gris : Je ne l'ai pas goûté, je l'ai bu. Pour la première fois, du vin fait uniquement avec des raisins du Clos Veličane a vu le jour. Il a presque fini de fermenter, mais déjà, il se dessine, je le devine. Le boire, c'était comme sceller définitivement l'union avec cette terre : un rite, le faire "partie" de moi, constitutif, "devenir", "muter", "être différent" parce que justement je l'ai voulu, nous l'avons fait : comme je le buvais, j'avais l'impression qu'il devenait mon souffle : ce n'était pas une dégustation, c'était une transfusion, une cérémonie, une noce païenne où les sangs se mêlent.

    Quand bien même aurait-il été mauvais que je l'aurais aimé : mais voilà, il est très bon ! Même si je ne dois pas être le mieux placé pour en parler.
    Le millésime a déjoué tous les plans : nous devions faire un Pinot gris liquoreux et un riesling sec : il y aura un Pinot gris "normalement" sec et pas de riesling.

    Mais déjà la dormance qui s'installe est riche de rêves et du vin à venir.

    Jérôme Pérez
    #62
    Pièces jointes :
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, PBAES, dt, Vougeot, sideway, Raboso del Piave DOC, GILT, DUROCHER, leguitou, Agnès C, wongmaster, Benjamin Dgnn, Med, Champ des Soeurs, Damien72, éricH, Jeiss

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27
    • Remerciements reçus 192

    Clos Velicane a répondu au sujet : Clos Veličane

    Plešivica dans le sens de la profondeur

    C'est maintenant une confirmation : cette colline du Clos Veličane, "on" l'a toujours appelée Plešivica (ça se prononce Pléchivitsa). Deux villages voisins portent le même nom mais il n'y a pas de confusion : du reste, quand on étudie la toponymie, ce nom est assez courant et je fus saisi lors de recherche dans les images du Net de constater à quel point les endroits qui portent ce nom se ressemblent. On y voit clairement le lien avec le mont chauve : du reste, en France les zones viticoles propices se rapportant aux noms de mont pelé, rachet, montrachet, mont rachaz, sont assez courants : il y en a même de célèbres ! C'est une zone de production fameuse en Croatie. -)

    Aujourd'hui des arbres se sont enracinés sur le Clos : pommiers, poiriers, cerisiers et pruniers. Ce fut l'occasion d'une étrange et belle découverte. En creusant les trous pour les planter, nous avons trouvé des marnes bleues. J'avais déjà le sentiment d'avoir un très beau terroir, cette petite découverte me remplit de joie et accroît la part du rêve tout en lui donnant un argument de réalité.
    Du reste, la géologie du Clos semble bien complexe : pas un trou qui n'ait donner le même contenu : du sable, certes, comme une constante, des zones de marnes, mais plus ou moins d'argile et parfois du sable pur à des distances de cinq mètres : s'il y a une entité morphologique et géographique, il semble bien que l'entité géologique soit assez hypothétique : Jusque là nous pensions que les zones sableuses se trouvaient davantage sur le haut des profils, que la proportion d'argile augmentait à mesure que l'on descendait la pente : c'est apparemment bien moins simple.
    La végétation s'en ressent : sur les zones très sableuses, la croissance de l'herbe est plus lente.

    Un autre point important également, observations issues de notre vie dehors qui forge notre connaissance du lieu, c'est l'absence de vent sur le Clos. Alors que des bourrasques s'acharnaient alentour, Le Clos Veličane restait d'un calme impressionnant. Ce n'est d'ailleurs pas forcément un avantage en cas d'humidité importante et de risque sanitaire pour les raisins ; mais c'est un fait que nous devons avoir à l'esprit. Nous savions déjà que c'est un des lieux les plus chauds de la zone, si ce n'est le plus chaud. Autant d'éléments dont il faudra tenir compte dans nos choix.
    C'est sans doute cela, l'apprentissage d'un lieu dans sa profondeur et nous n'en sommes qu'aux prémices.

    Les jours passent bien trop vite à se dépenser sans compter dans des travaux de la terre et c'est un bonheur constant : dans une atmosphère où le jaune domine, les lumières changeantes laissent à voir un spectacle permanent. Je ne sais combien de fois par jour je suis abasourdi que ce lieu soit mien : j'en éprouve une grande fierté en même temps qu'un étrange sentiment d'aboutissement - ce qui d'ailleurs n'a rien à voir avec une fin. Cela se rapproche de l'idée qu'enfin, nous accédons à la vie que nous désirions. Alors, nous oublions vite que ce ne sont que des parenthèses pour le moment et qu'il faudra bien vite reprendre la route du retour.
    Qu'importe, le Clos Veličane nous attendra et nous lui offrirons notre énergie dès que nous reviendrons.

    Ce vin du Clos Veličane est aujourd'hui une réalité : goûté, "regoûté", il s'affine au moins dans mon esprit : la question de l'élevage se pose. Pas de bois, c'est notre décision et embouteillage au printemps : avril ou mai. C'est un vin que je trouve élégant, à la fois vif et délicat et déjà curieusement fort accessible.

    Déjà il faut répondre aux questions des bouteilles, des étiquettes, du bouchage et des cartons, calculer le coût par bouteille ...
    Clos Veličane 2017 en fin de fermentation, les sucres sont proches de zéro

    Jérôme Pérez
    #63
    Pièces jointes :
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, PBAES, philippe loiseau, Vougeot, sideway, Cédric42120, GILT, DUROCHER, Agnès C, ols, Champ des Soeurs, LoneWD

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27
    • Remerciements reçus 192

    Clos Velicane a répondu au sujet : Clos Veličane

    le spectacle permanent :

    Jérôme Pérez
    #64
    Pièces jointes :
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Agnès C, Damien72

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27
    • Remerciements reçus 192

    Clos Velicane a répondu au sujet : Clos Veličane

    Plešivica, épisode automnal

    Impossible d'écrire une ligne et pourtant, j'avais tellement à dire : sans doute est-il plus facile de se livrer ou d'être inspiré quand on a le spleen que quand on est pleinement heureux. Sans doute aussi a-t-on envie de vivre ces instants totalement, de les croquer plutôt que de les commenter.

    Il faudra que l'on s'habitue à avoir deux vies : l'une espérée, agricole, quasi sauvage et une autre occidentale, protocolaire avec ses obligations, cravate serrée.

    Toute l'herbe a été coupée : je peux maintenant conforter cette complexité du sol avec la végétation ; ce n'est absolument pas étagé ainsi que nous l'avions déjà deviné, mais il y a ça et là des poches éparses où le sable est moins présent, la terre plus grasse et où les argiles jouent leur rôle rétenteur d'eau. Au niveau de l'herbe à couper, cela s'est traduit par des différences de presque rien à des zones touffues d'herbe de plus de trente centimètres. Dans ces zones il n'était pas rare d'y trouver des champignons géants (calavatia gigantea ou vesse-de-loup géante).

    dans les zones d'argile, des champignons géants

    Nous avons commencé le long nettoyage de la vigne : les habitudes ici étaient (et sont) de laisser les pieds remplacés à même le sol, couché dans l'inter rang. Par ailleurs, de nombreux restes de taille sont mêlés à l'herbe. Pour éviter tout risque de maladie du bois, et notamment de l'esca, déjà présente, rien ne doit rester. Par ailleurs, la presence de ce bois sec rend la coupe de l'herbe fastidieuse : dès qu'un fil de la débroussailleuse touche un morceau ligneux, il se brise et je passe beaucoup de temps à "réparer". Zvonco doit continuer ce long travail, maintenant que l'herbe est coupée.

    De même comme nous voulons au maximum éviter le passage de tracteurs qui tassent le sol, nous projetons d'acheter un quad et un système de coupe : ainsi du temps et de la fatigue sera épargné ; il a fallu trois jours entiers pour passer dans tous les rangs : les profits du millésime 2017 si tant est qu'il y en ait sont déjà fléchés ... Ce temps gagné permettra de s'affairer dans les travaux de la partie inachevée de la maison : elle a déjà gagné un plancher, des fenêtres et un escalier.

    Le millésime 2017, pour autant qu'il ait été difficile, me plait beaucoup : j'ai goûté de nombreux pinots gris de la région ; je dois bien avouer que j'ai dû m'acculturer quelque peu car ce n'est pas et de loin mon cépage préféré en sec. Si le Clos Veličane 2017 garde ses belles qualités, alors je n'aurai pas à en rougir et j'y trouve déjà une certaine salinité comme c'est souvent le cas sur des terroirs chauds. La vivacité est au rendez vous et les amers aux abonnés absents. Ce sera un vin fringant, droit et pur.

    Nous sommes rentrés avec des souvenirs simples, des images plein la tête : chaque jour des couchers de soleil renversants, des cueillettes de trompettes de la mort à ne plus savoir qu'en faire, des rencontre quotidiennes avec des chevreuils, des biches, des faisans, des lièvres, des amitiés qui commencent à se lier avec des gens du vin, des verres partagés, des projets pour la maison ; manquait plus que l'ami Ricoré ! Mais sans doute n'aurait-il pas fait tellement vrai dans ce petit paradis grandiose de petites simplicités : c'est bien cela la magie du lieu ; l'alliance du spectaculaire et de l'intime en un point de rencontre improbable et unique.

    la cueillette des trompettes

    Combien de temps faudra-t-il pour que mes mains retrouvent l'apparence de celles qui ira bien avec ce costume et ces chaussures ? J'aimerais retenir ces traces qui déjà s'effacent, se cicatrisent à regret. J'ai laissé mes bottes devant la porte, mon sécateur, à sa place sur la poutre, à côté du chapeau. Le Clos Veličane nous attend.

    Jérôme Pérez
    #65
    Pièces jointes :
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, PBAES, dt, Vougeot, Agnès C, ols, wongmaster, Med, Champ des Soeurs, david84, Damien72, éricH

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120
    Temps de génération de la page : 0.118 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 48
    • Utilisateurs hors-ligne: 20,768
    • Invités: 866

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.