Nous avons 1953 invités et 18 inscrits en ligne

Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

  • Messages : 2958
  • Remerciements reçus 1362

Réponse de tonioaja sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Pas de nœud aussi haut chez moi ! :DD

Prenons l'exemple du domaine du Rousset Peyraguey, c'est du Sémillon et pourtant c'est très intéressant, même avec des degrés assez hauts ...
Mais les concernant, la différence vient plutôt des vinifications peu interventionnistes et des élevages longs et minimum oxydatifs.

Antoine. Passionné tout court
17 Mar 2019 14:08 #31

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1771
  • Remerciements reçus 1207

Réponse de GAET sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Bonjour,

Pour ce qui me concerne, cela me paraît trop riche... de faire tout un repas avec des liquoreux. Et il me semble être un amateur de moelleux/liquoreux. Par contre, un Vouvray/Montlouis demi-sec, ou un moelleux de chez Huet à 50/60gr de S.R. là je ne dis pas ! Je dirais même plus, oui, :)
Cordialement
Gaëtan
17 Mar 2019 14:13 #32

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3253
  • Remerciements reçus 4670

Réponse de GILT sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Je suis complètement en phase avec Antoine ; le problème n'est pas le cépage mais l'équilibre.
Il est cependant vrai que même des liquoreux bien faits ont du mal à trouver leur public.
Continuons à faire du prosélytisme car c'est juste une question de mode.
Quand je vois , et j'aime les beaux rosés, les rosés sucrailleux qui sont bus en quantité industrielle !

Gilles
17 Mar 2019 14:16 #33

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2958
  • Remerciements reçus 1362

Réponse de tonioaja sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Tout à fait Gaëtan, les moelleux sont de plus en plus appréciés par certains de mes amis amateurs qui ne sont plus fans de véritables liquoreux.

Antoine. Passionné tout court
17 Mar 2019 14:17 #34

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1771
  • Remerciements reçus 1207

Réponse de GAET sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Antoine,

Il est vrai, pour ce qui me concerne, qu'un vin digeste dans sa jeunesse, reste digeste au vieillissement !
Mais je suis, plus un adepte des Sauternes/Barsac après 20 ans d'âge et que ma préférence va au chenin (acidité plus élevé).
Gaëtan
17 Mar 2019 14:19 #35

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2958
  • Remerciements reçus 1362

Réponse de tonioaja sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Tu as raison, il y a forcément un paramètre subjectif concernant les préférences de goût.

J'aime toujours les Sauternes mais je trouve qu'il est moins évident d'en trouver à l'équilibre parfait.
Je pense que si les bons vignerons de Loire ou d'Alsace qui produisent des liquoreux superbes se mettaient à travailler des parcelles à Sauternes, ca serait intéressant de voir ce que ca donne.

Antoine. Passionné tout court
17 Mar 2019 14:22 #36

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 725
  • Remerciements reçus 337

Réponse de Silène sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

J’ai toujours été étonné par cette désaffectiont dont semblent souffrir les vins liquoreux, surtout de la part des jeunes. Cela me surprend car en matière de boissons non alcoolisées, la jeune génération s’abreuve essentiellement de sodas abondamment sucrés. Les palais juvéniles sont de toute évidence accoutumés au sucre dès leur plus jeune âge. Les liquoreux devraient donc leur plaire, en toute logique. Peut-être que quelques habiles campagnes de publicité bien ciblées…

Par ailleurs, je me demande si cette désaffection des liquoreux ne touche pas avant tout les Sauternes. Car lorsqu’on voit les prix élevés que peuvent atteindre un Eiswen (allemand, autrichien ou canadien), un SGN d’Alsace ou un Vin Santo de Toscane, il est clair que ces vins sont très recherchés par des amateurs qui n’hésitent pas à mettre le prix : il n’y a pas de phénomène de désaffection, il me semble.

Pour ma part, j’aime beaucoup les liquoreux mais je n’ai jamais été très attiré par les Sauternes qui ont souvent le défaut d’être trop pâteux et je pense que c’est là le vrai problème du Sauternes. Par comparaison, un Jurançon liquoreux ou un Pacherenc-du-vic-bilh, dégagent, grâce à leur forte acidité, une agréable impression de fraîcheur qui fait souvent défaut aux Sauternes.
20 Mar 2019 13:32 #37

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20753
  • Remerciements reçus 8252

Réponse de Eric B sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Non, la désaffection n'est pas spécifique à Sauternes. Il suffit de voir comment les producteurs ligériens ont diminué la voilure dans cette catégorie (Sablonnettes, Baudouin, Leroy... ). Et chez la plupart des producteurs avec qui nous travaillons, on voit que les liquoreux tournent doucement (longtemps le même millésime).

Eric
Mon blog
20 Mar 2019 14:40 #38

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 107
  • Remerciements reçus 6

Réponse de MrBonhomme sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

C'est étrange cette désaffection pour les Sauternes : ils n'ont jamais été aussi chers !!
20 Mar 2019 14:49 #39

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3809
  • Remerciements reçus 1339

Réponse de didierv sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

J'ai gouté quelques liquoreux/moelleux/sussucres à Villebarou la semaine dernière.
CR: Chez PLAGEOLES j'ai aimé le Vin d'AUTAN 2005 (25€), j'ai beaucoup aimé la Muscadelle 2017 avec ses 300gr de SR et 8.5 d'alcool (17.60) mais le Mauzac m'a semblé trop sucré et un peu lourdingue
Chez MANCIAT à Macon la Cuvée Exclusive 2015 avec 10 de gr se goute super bien mais manque de typicité et de gnaque.
Chez La TOUR VIEILLE tout est bon dans les vins mutés mais mon choix s'est porté sur la Mise Tardive 2016 (17€) qui correspond mieux à l'idée que je me fais d'un rimage que la Cuvée Rimage 2017 pas encore en place
Chez ARENA j'ai préféré le Muscat non muté 2013 avec ses 70g de SR au Muscat muté 2016 avec je crois ses 80g qui en paraissent 2* plus et l'alcool qui le rend pâteux.28€ les muscats
Chez Tessa LAROCHE la Cuvée l'Abbesse 2016 avec ses 98 g et sa trame acide est un vin magnifique que seul le prix 30€ les 50cl m'a empêché d'acheter (va savoir pourquoi)
Chez MERIAS à Montlouis le moelleux 2015 avec 60 g SR est un beau vin encore très jeune un peu avec beaucoup de densité de matière mais je lui ai trouvé un peu trop d’acidité .
Et puis des Montlouis et des Vouvray j'en ai suffisamment. Mais c'est un Domaine à suivre. 24 € quand même.
Chez BERA le Moscato d'Asti Triple A 2018 est une merveille avec 5.5 % d'alcool et 140gr de sucre, à boire très frais sur une tarte aux fruits cet été.12€
Chez JB MENIGOZ (les Bottes Rouges) nous avons gouté un savagnin Dare Dare 2016 avec 8 gr de SR qui manque encore de précision. Et à 20.40€ je n'ai pas voulu jouer
Pour moi oui les liquoreux/moelleux dans toutes leurs variétés ont un avenir mais il ne faut pas que les vignerons se contentent de faire un simplement sucré. Il faut tirer le meilleur parti du cépage, du terroir et aller chercher en vinification et en élevage ce qui fera la différence avec le tout venant

Didier
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, PBAES, f.aubin, Kiravi
20 Mar 2019 17:01 #40

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4888
  • Remerciements reçus 2414

Réponse de agitateur sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

tonioaja écrit: J'aime toujours les Sauternes mais je trouve qu'il est moins évident d'en trouver à l'équilibre parfait.
Je pense que si les bons vignerons de Loire ou d'Alsace qui produisent des liquoreux superbes se mettaient à travailler des parcelles à Sauternes, ca serait intéressant de voir ce que ca donne.


Le cahier des charges, c'est le suivant:
- moins de 8 tonnes / Ha AVANT surmaturation
- Moins de 25 Hl / Ha au final
- 6500 pieds mini
- 12% acquis mini
- 15% potentiel mini

Avec l'augmentation des connaissances, de la maîtrise agronomique et de sa diffusion ces 2 dernières décennies, les maturités obtenues avec un botrytis significatif sont bien bien au delà de 15 potentiel. De fait, un 14° acquis n'est nullement le fait d'une levure ! Au contraire même, celle qui est utilisée dans la grande majorité des cas plante naturellement vers ce degré. Sans levure, le titre % final serait plus hasardeux, c'est tout. Reste qu'avec 20° de potentiel, et le pH d'un moût de Sémillon, tu ne peux pas muter à 12%, ce sera lourd. Mais si c'est trop haut, c'est trop chaleureux, bref....Les équilibres compliqués le sont finalement autant là dessus que sur les rouges de bordeaux ( ou d'ailleurs, dont le TAV explose depuis 10 ou 20 ans )

Un vigneron ligérien ne fera pas mieux, sans doute pas moins bien à moyen équivalent, et pas différent non plus s'il veut rester dans l'AOC.

Les "équilibres parfaits" des années 88 / 89 / 90 ( par exemple et pas au hasard, même sur les meilleurs de l'époque ) se traduisaient par des rendement sur pieds bien plus élevés que le plafond admis, qui n'ont plus court à ce jour. Sur les classés, après les 1er vins et 2eme, il y a maintenant pléthore de 3eme vins, vers 16 ou 17 potentiel ( sans parler du marché vrac, dont les gros propriétaires fonciers - même et surtout classés - sont de gros pourvoyeurs = le 1er vin d'un classé ne pèse pas lourd au final sur la production globale ). Mais la démarche est schizophrène: par le fait d'un plafond à 25 Hl / Ha, ce 3eme vin ne peut pas descendre en dessous de 10 / 12 € TTC consommateur, et pour autant il se contentera de ramener de la tréso ( un peu ) et pas de la marge, alors que d'autres régions feront un vin tendre / moelleux moins cher, plus lucratif, et plus proche du consommateur lambda ( au hasard, du manseng ou du chenin...)

Il ne faut pas croire que c'est plus rose en Loire. On rencontre de plus en plus de vin sec issus de terroirs à liquoreux, même chez les producteurs sérieux, et Eric B l'illustre bien.

Tonioaja, il est probable, pour rester sur la gironde, que tes préférences gustatives personnelles devraient plus t'orienter maintenant vers les coteaux de l'autre rive, sur une belle cuvée de Loupiac, Ste Croix ou Cadillac. Ce n'est pas une critique, juste une déduction. Si on aime la fraicheur, il reste la possibilité en gironde du Sauvignon bien pourri rôti, à 18% TAV. C'est orgasmique, je dirai que c'est de l'art pour rejoindre un autre thread en //. Mais un truc pareil, c'est un coup à sortir une cuvée à 10 Hl / Ha une fois tous les 10 ans, comme un SGN de muscat en Alsace, c'est vraiment du même ordre ( avec le même plaisir). Mais bonjour le modèle économique !!!

Ma cave de garde doit avoir 25% de liquoreux, la moitié de Sauternes et la moitié d'ailleurs ( surtout Loire ). On m'accusera pas de pas défendre les liquoreux ( même si je préfère largement manger le salé au sucré ). Pour autant, à l'heure de visser la mêche du tire-bouch' dans le liège, ce doit être à 98% sur sec, rouge ou blanc.....
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, PBAES, dt
20 Mar 2019 22:17 #41

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4888
  • Remerciements reçus 2414

Réponse de agitateur sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

MrBonhomme écrit: C'est étrange cette désaffection pour les Sauternes : ils n'ont jamais été aussi chers !!


L'arbre qui cache la foret, c'est le prix facial public TTC consommateur du 1er Vin. Mais il s'en vend de moins en moins, les autres cuvées en profitent. Le prix moyen de sortie est par contre en berne, sérieusement. Je ne citerai pas de nom, mais les chais de quelques premiers classés sont remplis de ces vins "chers", il s'en vend chaque année moins que ce qui est produit, et il faut pousser les murs ( de stockage ). Il est vrai que des cas cas, l'adoption de cahiers des, charges pseudo vertueux engendrant un rendement ( encore ) plus faibles ne sont pas un problème, puisque de toute façon ça ne se vend pas.
Le vignoble regorge ( en nombre de récoltants vinificateurs ) de gens qui font UN vin, une cuvée, et ce à moins de 15 € depuis des années. Des petits exploitants de qq hectares, de moins en moins nombreux car à l'heure de la succession les modèles économiques incitent à brader le foncier à quelques sesterces l'Ha, quand le premier venu existe....Et ce dernier y fera du sec, assez souvent.
20 Mar 2019 22:25 #42

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5567
  • Remerciements reçus 8932

Réponse de starbuck sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Sur IDW, on ne peut pas dire que ça se bouscule pour les Sauternes.
Un max d'invendus lors de la vente qui vient de s'achever et des bouteilles qui passent et repassent tous les mois.
Il y avait pourtant des lots de qualité.
Mais comme les prix sont orientés à la baisse, les acheteurs ont sans doute raison d'attendre.
Je pense par exemple à Nairac ou Rieussec 2001 qui se vendent moins cher aujourd'hui qu'il y a qqs années

Sylvain
21 Mar 2019 18:09 #43

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8681
  • Remerciements reçus 1536

Réponse de hyllos sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Pour moi, le problème c’est l’inadéquation entre sucre, acide et alcool top élevé. Du coup on est sur des équilibre de richesse qui rendent les vins capiteux et penibles à boire et à accorder.

Je pense par ailleurs que ces terroirs donneraient aussi de sublimes secs.

Mais le souci c’est aussi apprendre à les boire et quand les boire...

Site perso (non commercial) www.wineops.fi/?page...
21 Mar 2019 18:46 #44

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5567
  • Remerciements reçus 8932

Réponse de starbuck sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

hyllos écrit: Pour moi, le problème c’est l’inadéquation entre sucre, acide et alcool top élevé. Du coup on est sur des équilibre de richesse qui rendent les vins capiteux et penibles à boire et à accorder.

As-tu déjà goûté un Coutet 89 ou 90 ?
Je reste étonné que des bouteilles de ce style ne trouvent pas preneur.
Mais finalement tant mieux pour des amateurs comme moi qui en achètent occasionnellement.

Sylvain
21 Mar 2019 19:31 #45

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8681
  • Remerciements reçus 1536

Réponse de hyllos sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Oui, j'ai goûté.

Mais le problème c'est que ça reste lourd... en boire une bouteille, c'est peu envisageable. Par contre, faire un Auslese... c'est sans problème et en plus du rouge ou du blanc sur le plat... ça fait une grande différence.

Mais je suis un vendu, maintenant, l'essentiel des liquoreux que j'ai en cave sont des Allemands.

Site perso (non commercial) www.wineops.fi/?page...
22 Mar 2019 10:54 #46

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 282
  • Remerciements reçus 936

Réponse de Gibus sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Je suis depuis plusieurs années devenu un "Fan" des vins de dessert, ce qui, je pense, englobe l'ensemble des vins liquoreux.

Désormais, lorsque j'ai des invités à diner (amateurs de vins ou pas) j'ouvre une bouteille spécifique pour le dessert. Mes invités habituels le savent et ceux qui ne le sont pas, s'ils n'apprécient pas les vins liquoreux, n'osent pas me dire qu'ils n'aiment pas ce type de vin (je ne reçois que des gens bien élevés :cheer: ) et me répondent qu'ils ne faut pas ouvrir une nouvelle bouteille, qu'ils ont assez bu,...

Je leur explique alors que je ne leur sers qu'un petit volume, qu'ils n'ont pas le droit de refuser et qu'ils me donneront leur avis seulement après avoir gouté. Les avis ensuite sont toujours unanimes: super, très bien adapté au dessert, je ne savais pas que cela pouvait être si bon,... Les vins que je sers sont le plus souvent des Maury, Banyuls, Rivesaltes. Parfois aussi, Sauternes mais plutôt Jurançon, car comme il a déjà été dit sur des posts précédents, l'acidité naturelle du Petit Manseng équilibre naturellement la teneur en sucre avec une palette aromatique très intéressante ce qui permet de respecter l'équilibre sacré, acidité - liqueur - arômes, dans une gamme de prix plus abordable qu'avec des Sauternes avec lesquels il faut monter en gamme pour trouver cet équilibre. J'ai aussi en cave quelques vendanges tardives (ou SGN) d'Alsace, des chenins de Loire ainsi que des VDN du Rhône, de Savoie,.... et aussi quelques auslese allemands! (que j'allais oublier - merci Hyllos pour ton post récent ;) )

La règle que j'applique est celle indiquée par d'éminents œnologues, à savoir assortir impérativement la couleur du vin à la couleur du dessert. Donc des desserts à fruits jaunes avec les jurançon, Sauternes, vins issus de Chenin, Macabeu, Riesling, Gewurtz ou Pinot Gris. Avec des Banyuls/Maury de type vintage, des desserts à fruits rouge, voire avec du chocolat et avec les vins typés rancio, des desserts à base de noix, noisette voire café. Ces accords ont pour moi toujours bien fonctionné.

Pour ce qui est des risques de saturation en sucre, évoqués par certains, je vous renvoie à une expérience d'un repas tout liquoreux (Sauternes et Jurançon) CR relaté ici , où vous trouverez mes interrogations d'avant repas et, en date du 16 oct, le Cr de la soirée. Pour moi une pleine réussite sans aucune saturation ressentie ni par moi ni par mes invités (polis certes mais cependant pleins de franchise :miam: )

Je prépare l'ouverture d'un Rivesaltes ambré 1952 (typé rancio, Macabeu 95% et Grenache 5%) du domaine de Rancy pour une fin de repas et je ne manquerai de vous faire part prochainement de mes impressions.
22 Mar 2019 11:32 #47

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21916
  • Remerciements reçus 6145

Réponse de mgtusi sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Le gros avantage des sauternes est qu'on boire la bouteille sur une durée d'un mois sans altération du contenu.

Michel
22 Mar 2019 11:39 #48

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3780
  • Remerciements reçus 162

Réponse de totolouga sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

hyllos écrit: Oui, j'ai goûté.

Mais le problème c'est que ça reste lourd... en boire une bouteille, c'est peu envisageable. Par contre, faire un Auslese... c'est sans problème et en plus du rouge ou du blanc sur le plat... ça fait une grande différence.

Mais je suis un vendu, maintenant, l'essentiel des liquoreux que j'ai en cave sont des Allemands.


J'ai decouvert les bons vins allemands par le biais d'Oliv et je dois dire que c'est epoustouflant! Une fraicheur qui reveille les papilles et fait saliver. De meme les vins du Luxembourg decouverts par un amateur de vins qui vit aussi a Singapour (NL.).
Je reste cependant amateurs de sauternes et de tout ce qui est sucre si tant est qu'il y ait de la fraicheur et un equilibre impeccable. C'est sans doute pour cela que je prefere les Sauternes jeunes.
22 Mar 2019 11:42 #49

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3780
  • Remerciements reçus 162

Réponse de totolouga sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

mgtusi écrit: Le gros avantage des sauternes est qu'on boire la bouteille sur une durée d'un mois sans altération du contenu.


Oui Michel c'est vrai que c'est un avantage qui permet d'ouvrir sans hésiter et on peut noter une évolution du vin parfois au bout de quelques jours.
22 Mar 2019 11:43 #50

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1771
  • Remerciements reçus 1207

Réponse de GAET sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Bonsoir,

Pour ce qui est de la désaffection des jeunes, il suffit de leur faire goutter ou déguster. Mes enfants savent apprécier et adorent les moelleux et demi-sec.
Hormis, les réfractaires aux sucres, lorsque j'ouvre une bouteille ce type, mes invités apprécient.
Cela fait partie de notre, de mon plaisir de faire partager les vins que l'on apprécie ! ::run::
Gaëtan
22 Mar 2019 20:21 #51

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1008
  • Remerciements reçus 241

Réponse de mauss.th sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Le sucre n'est pas à la mode, mais les gens continuent à l'aimer. Sur des exemples extrêmes (et Sauternes en est un), l'effet de pas mode est la. Il faut aussi dire que les très bons et mieux Sauternes sont chers...plus chers que d'autres liquoreux.

Alors oui, cela coute cher de produire des liquoreux, mais peut être que le salut viendrait d'un autre format, type Tokaj qui pour moi est parfait pour ce genre de vin (0,5l, car 0,375l, quand c'est bon, ce n'est pas suffisant).

Mais il y a vraiment cette effet de mode de ne pas aimer ce qui est sucré, et qui ne correspond pas forcément aux goûts viscéraux des gens...Helmut Dönnhoff me racontait à Prowein qu'il a vécu récemment plus d'un repas où on lui demandait de ne ramener que des secs, ce qu'il faisait mais sans oublier un Kabinett ou un Spätlese...et cette bouteille était toujours vide à la fin du repas, alors que les secs avaient du reste...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, hyllos, GILT
22 Mar 2019 21:10 #52

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6027
  • Remerciements reçus 814

Réponse de Martinez sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Sur le fait qu'une bouteille peut se boire en fil sur 1 mois : on insistera jamais assez sur cette possibilité.

Pour illustrer la dernière remarque : sur les 3 dernières années, les seuls sauternes que j'ai achetés : Coutet 2015 en demi-bouteille ( acheté 4 à 23 euros l'unité) après en avoir acheté 2 en 75 cL (à 35 euros).

La très très longue garde de ces vins joue aussi en leur défaveur : une fois qu'on en a placé une trentaine dans sa cave, on se dit que cela suffira jusqu'à notre dernier souffle.

Insistons quand même sur les formidables accords avec certains fromages ! Je sais bien qu'on a l'air plus intelligent à aller chercher des accords qui sortent de l'ordinaire, mais quand même, un sauternes sur un bleu : ça reste et restera toujours carrément magique !!
23 Mar 2019 08:55 #53

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 199
  • Remerciements reçus 26

Réponse de Sergueï sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Sur n'importe quel bleu, ou sur certains bien précis ?
23 Mar 2019 11:55 #54

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95156
  • Remerciements reçus 25216

Réponse de oliv sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Pour avoir il y a peu croisé Yquem 1996 sur un Stilton , rien à dire, l'accord validé dans les bouquins fonctionne vraiment !
23 Mar 2019 12:29 #55

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3780
  • Remerciements reçus 162

Réponse de totolouga sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

oliv écrit: Pour avoir il y a peu croisé Yquem 1996 sur un Stilton , rien à dire, l'accord validé dans les bouquins fonctionne vraiment !


Il m'arrive d'ajouter une pointe de miel sur le bleu, on atteint la quintessence avec un liquoreux.
23 Mar 2019 12:59 #56

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21916
  • Remerciements reçus 6145

Réponse de mgtusi sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Mon aversion pour les croûtes fleuries ne me permet pas d'envisager ces accords.
J'ai plus entendu parler de Yquem-Roquefort et porto vintage-stilton

Michel
23 Mar 2019 13:17 #57

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 199
  • Remerciements reçus 26

Réponse de Sergueï sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Bleu d'auvergne à proscrire ??
23 Mar 2019 13:40 #58

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 282
  • Remerciements reçus 936

Réponse de Gibus sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Mon expérience personnelle, relatée dans le lien de mon intervention ci-dessus, m'a montré un accord parfait entre Sauternes (dont Yquem) et aussi bien Stilton que Roquefort.
23 Mar 2019 13:41 #59

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2958
  • Remerciements reçus 1362

Réponse de tonioaja sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Je rebondis sur le sujet.
Il y a liquoreux et liquoreux.

J'ai ouvert pour ce soir un Clos 2016 de chez Delesvaux.
Est ce que c'est liquoreux ? Est ce que c'est moelleux ?
En tous cas la perception est celle d'un équilibre fou, superbement frais et aérien.

J'en recommande de ce pas.

Antoine. Passionné tout court
23 Mar 2019 14:10 #60

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck