Nous avons 1195 invités et 22 inscrits en ligne

Domaine Muré - Domaine du Clos Saint Landelin

  • Messages : 3630
  • Remerciements reçus 1095
Il y a un 2005 à vendre pour les amateurs

Didier
26 Jan 2021 19:07 #571

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2177
  • Remerciements reçus 3244

Je suis tenté d’acheter ce vin pour pallier l’envolée des prix Bourguignon, mais à 45€ la quille je me pose sérieusement la question si ça reste encore une bonne alternative...

La question à se poser est de savoir si à ce prix aujourd’hui en Bourgogne on est à ce niveau.


Franchement, sur la base de cette bouteille (bue à l'aveugle par 5 convives) et de celle bue au resto il y a quelques mois, je pense qu'on peut dire qu'il est difficile de trouver l'équivalent aujourd'hui en Bourgogne...enfin il me semble.
Il y avait des 2012 en vente à prix fixe sur IDW il y a encore quelques jours. J'ai payé mes 2 bouteilles 49 € pièce au domaine, d'un vin que je sais évidement parfaitement conservé, je ne regrette vraiment pas et remercie le domaine de me les avoir vendus en vue d'une telle dégustation.
Je vois qu'il y a encore 2014 / 2015 sur IDW...

ArnoulD avec un D comme Dusse
26 Jan 2021 19:28 #572

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2177
  • Remerciements reçus 3244

J'ai payé les 2016 (dernier millésime acheté à ce jour) 35.39€ (livrés devant la porte).
Cela m'a l'air d'une grosse augmentation 45€; ou bien c'est prix caviste à Paris?
jlj


Jean-Luc, n'était ce pas en primeur ?


Sur leur site le 2018 est à 47€50

Après il me semble qu'ils font des primeurs, mais je n'ai jamais testé


J'ai testé. Donc 38 € pour le Clos Saint Landelin PN 2018 vs 47.50 €.

ArnoulD avec un D comme Dusse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tht
26 Jan 2021 19:32 #573

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 726
  • Remerciements reçus 280
Merci Leteckel pour ces précisions.
Pour 45€ j’ai fait mon choix, et j’ai préféré prendre des Vincent Pinard Vendanges Entières 2018.
Je verrai bien si c’était un bon choix ou pas!

AlcoholicA depuis 28 ans.
26 Jan 2021 21:16 #574

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3630
  • Remerciements reçus 1095

Merci Leteckel pour ces précisions.
Pour 45€ j’ai fait mon choix, et j’ai préféré prendre des Vincent Pinard Vendanges Entières 2018.
Je verrai bien si c’était un bon choix ou pas!


Pas dans le bon fil , mais pour répondre à Romu pour VE 18 PINARD
le 01/08/20
En bouteille depuis 8 jours.
Nez un peu fermé , fruit très murs compotés , cerise noire, caramel, tanins de rafle, très fins. Matière impressionnante qui demandera surement de longues années pour s’assagir. IMPRESSIONNANT
Le 17/10/20
Nez réduit avec du boisé jeune sensible. Tanins un peu rugueux .
Bouche complexe mais matière brouillonne pas en place
Peu agréable en l'état

A revoir dans 10 ans ...... ou plus

Didier
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: romu
26 Jan 2021 22:14 #575

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 18594
  • Remerciements reçus 2655
Si je peux me permettre, Romu, tu évoquais une équivalence bourguignonne : parce que oui, 45 euros, c'est cher pour du vin et il est évident que tu trouveras à moins cher sans doute aussi bon mais difficilement en Bourgogne.
Je pense qu'à la moitié du prix en Allemagne, il y en a plus qu'à Sancerre.

Jérôme Pérez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: romu
27 Jan 2021 07:31 #576

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 726
  • Remerciements reçus 280
J’avoue que c’est plus une barrière psychologique que sur la qualité réelle du vin.
Je suis prêt à mettre 45€ pour un Sancerre mais pas encore pour un pinot noir d’Alsace ou d’Allemagne, cela viendra mais pas encore aujourd’hui.

AlcoholicA depuis 28 ans.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mgtusi
27 Jan 2021 08:22 #577

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12071
  • Remerciements reçus 2292
Jean-Luc, n'était ce pas en primeur ?

En effet, Arnould, c'était par l'intermédiaire d'un caviste local qui fait des primeurs "Muré". (en tout cas sur cette cuvée).

jlj
27 Jan 2021 16:38 #578

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12071
  • Remerciements reçus 2292

J’avoue que c’est plus une barrière psychologique que sur la qualité réelle du vin.
Je suis prêt à mettre 45€ pour un Sancerre mais pas encore pour un pinot noir d’Alsace ou d’Allemagne, cela viendra mais pas encore aujourd’hui.


C'est intéressant; car si j'avais 45€ à mettre dans un pinot hors Bourgogne, je les mettrais bien plus vite dans un allemand qu'un ligérien.
Pour en avoir bu quelques uns lors des magnifiques soirées de Pierre , je n'hésiterais pas.
Fin du hors-sujet... ;)

jlj
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Papé
27 Jan 2021 16:42 #579

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 375
  • Remerciements reçus 1413
CR: Domaine René Muré - Alsace - Clos Saint Landelin Pinot Noir 2012

Bu ici

Garfield:
Bouteille bourguignonne (ça aura son importance…), robe très claire, faisant évoluée. Le nez est un vrai parfum, cerise, épices multiples. En bouche c’est un vin d’une très grande longueur sur un profil « frais » clairement septentrional, bien fondu, tout en souplesse et élégance. Je suis un peu paumé sur la localisation car ça ne m’évoque pas une bouteille de chez nous (les épices sont atypiques), tout en ayant certains marqueurs compatibles. Après tâtonnements, un pinot est quand même évoqué, et Arnould nous glisse qu’on est hors Bourgogne, puis qu’il a changé la bouteille pour nous brouiller les pistes… la fourberie du Teckel… super vin à maturité, merci Arnould. Très bien +

Vésale:
Superbe nez, sur les fruits rouges, les épices,
La bouche est fondue, très délicate, les tanins sont sans doute partis en vacances, j'imagine un pinot ou un grenache fin sur une année fraiche, après de nombreuses errances, on atterrit finalement en Alsace!
Vraiment une très belle surprise encore, et une belle fourberie d'Arnould avec ce changement de bouteille!
Très bien

Leteckel:
On est souvent plus "dur" avec ses apports, mais là je ferai exception et je serai même bien plus élogieux que Charles et Guillaume.
Le nez est superbe, à la fois floral, bouquet d'épices douces, agrumes (écorces d'orange) : comme le matin à l'ouverture j'ai du mal à lever le nez du verre. Et pourtant, je sais ce qui m'attend (pas pu cracher ce que j'ai goûté le matin à 9h30) : une bouche suave, d'un velouté exceptionnel, aux tannins parfaitement fondus, et ayant conservée une gourmandise de folie. Incrachable pour moi et proche du grand vin. oo,
Evidemment assez satisfait de faire découvrir un pinot noir alsacien de ce niveau à des bourguignons, un peu perdus pour situer ce vin quand je finis par leur avouer que j'ai changé la bouteille. Seule la compagne de Guillaume évoque un (très beau) pinot "atypique"(tu) .
Eric qui a bu ce même vin il y a peu finit par le reconnaitre également.

Guillaume
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, matlebat, LucB, IH1456, LLDA, éricH, Lionel73
13 Avr 2021 10:50 #580

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2530
  • Remerciements reçus 257
CR: Domaine René Muré - Alsace - Cote de Rouffach Pinot Noir 2015

Le nez est très animal (réduction??), ça prend le dessus sur les autre aromes.
La bouche est plutôt fluette, un poil acide, un léger fumé en fin de bouche...surprenant.
Je suis pas fan.

Manu LPV PACA
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Moriendi, LucB, leteckel, Kiravi
04 Mai 2021 21:11 #581

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2177
  • Remerciements reçus 3244

Réponse de leteckel sur le sujet Domaine René Muré - Alsace - Primeurs 2020

Le domaine lance sa campagne de primeurs 2020.
Quelques Lpviens bien informés sauraient dire la qualité supposée du millésime 2020 dans la région pour le riesling et le pinot noir ?
Merci.

ArnoulD avec un D comme Dusse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jo14
09 Mai 2021 11:40 #582

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19798
  • Remerciements reçus 3430

Réponse de mgtusi sur le sujet Domaine René Muré - Alsace - Primeurs 2020

J'ai reçu l'offre ; je trouve que ça cogne un peu

Michel
09 Mai 2021 13:12 #583

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 144
  • Remerciements reçus 145

Réponse de Jo14 sur le sujet Domaine Muré - Domaine du Clos Saint Landelin

Merci d'avoir posé la question. Je serais aussi intéressé par vos ressentis sur la qualité du millésime 2020. Muré c'est très bon mais je suis d'accord avec Michel ça commence vraiment à flamber... Pas sûr de continuer à acheter à court terme... 

Jo14
09 Mai 2021 13:42 #584

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2177
  • Remerciements reçus 3244

Réponse de leteckel sur le sujet Domaine Muré - Domaine du Clos Saint Landelin

Quand je vois le (haut) niveau du Clos St Landelin PN 2012 décrit juste au-dessus, mettre 32.50 € dans une bouteille ne me perturbe pas trop.
Juste que je voudrais m'assurer que le millésime n'est pas pourri...

ArnoulD avec un D comme Dusse
09 Mai 2021 19:34 #585

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 85
  • Remerciements reçus 295
CR: Riesling Clos Saint Landelin 2017
Bouteille dégustée sur 2 jours:
A l'oeil: Un vin légèrement doré avec des reflets vert.
Au nez: Le premier jour le nez était très discret, un peu fermé mais l'aération a permis de libérer une palette aromatique de fleurs blanches et de fruits jaunes (type citron, zestes de Yuzu). Sur les deux jours la complexité aromatique s'est intensifiée et des notes typiques d'un Riesling très droit, avec une belle salinitée avec des notes de craies se sont développées.
En bouche: un vin avec une attaque précise, très droit et qui ne commence qu' à dévoiler tous ses arômes liés à son terroirs. Pour le moment des saveurs citronées dominent encore mais on a déjà une première impression de la complexité et de la profondeur de ce vin. 
Conclusions: Grand vin en terme d'équilibre, de complexité des arômes, de tension et de profondeur qu'on peut classer ensemble avec d'autres grands vins de terroirs (je pense à des grands vins blancs de la côte de Beaune par leur race et leur intensité, ou encore à des grands vins de sauvignon).
C'est certes un vin à laisser vieillir pour que le tout s'harmonise, mais je trouve que ce Riesling, avec une bonne aération, donne déjà beaucoup de plaisir en le dégustant sur plusieurs jours.
Très bon++
93-94/100
P.S. il faut le déguster en paralèlle avec un Clos Saint Hune. Je suis certain que les deux vins ne sont pas trop éloignés en terme d'arômes, de complexité et de profondeur. 


Luc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, dfried, Nilgiri, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, vivienladuche, leteckel, Bug
04 Jui 2021 17:26 #586
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 861
  • Remerciements reçus 940
"il faut le déguster en parallèle avec un Clos Saint Hune."
Ce sera possible dans quelques années quand le Saint Hune 2017 sera disponible...

Salutations, Christophe
05 Jui 2021 19:13 #587

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4350
  • Remerciements reçus 1682

Réponse de icna sur le sujet CR: René Muré Pinot Noir 2016 Vorbourg

CR: René Muré Pinot Noir 2016 Vorbourg

La robe est assez claire.
Le nez est sur les fruits rouges et un coté herbacé, un peu pivoine mais pas dérangeant. 
En bouche, c'est fin avec un coté assez solaire qui me fait presque hésiter avec un grenache frais ou un pinot d'un millésime chaud. Par contre la fin de bouche est assez stricte et montre que le vin n'est pas du tout prêt et bénéficiera sûrement d'un petit séjour en cave.
Je suis très content d'avoir enfin goûté un pinot noir de ce domaine même si il n'est pas encore prêt.

Quentin
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, Jean-Loup Guerrin, LucB, leteckel, Jeanveux
16 Jui 2021 17:03 #588

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 85
  • Remerciements reçus 295
Bonjour Christophe
oui en effet, mais je pensais le faire sur deux millésimes différents pour ne pas devoir attendre éternellemement, ou j'eassie de me procurer un 2012 Clos St Landelin,...

Luc
17 Jui 2021 15:07 #589

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 18594
  • Remerciements reçus 2655

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet CR: Domaine Muré – Riesling Steintstuck 2019

CR: Riesling Steintstuck 2019
 Nez qui évoque la craie mouillée, sensations minérales. Nez assez discret en termes de fruit et qui demande du temps pour se mettre en place : une note épicée. Evolution florale légère.
 Bouche vive, assez stricte, ou plutôt d’une belle austérité car c’est une remarque de qualité. C’est le milieu qui est le plus remarquable avec une présence, une intensité superlative. La longueur est vive et va sans doute se développer au vieillissement.
 On sent un potentiel très important : un vin d’un millésime qui conjugue une forte maturité et une fraîcheur importante. Il faudra du temps, mais la promesse est très belle.

Jérôme Pérez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, Jean-Loup Guerrin, bibi64, leteckel
05 Juil 2021 06:55 #590

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 18594
  • Remerciements reçus 2655

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Domaine Muré – Gewurztraminer Clos Saint Landelin VT 2017

CR: Domaine Muré - Gewurztraminer Clos Saint Landelin VT 2017 :
 Robe dorée. Nez très caractéristique sur la rose, le litchi mais aussi des épices et une note légèrement miellée (acacia). Bouche somptueuse d’équilibre : ce n’est pas un monstre de richesse et tant mieux car tout est à sa juste proportion : saveurs cohérente avec les arômes, belle matière soyeuse sans lourdeur, acidité suffisante pour étayer l’ensemble et fine amertume en finale. Longueur sur la gourmandise, qui allie aussi une impression saline. Un gewurztraminer quasi idéal promis à un très bel avenir. Racé et élégant.

Jérôme Pérez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, Jean-Loup Guerrin, leteckel
05 Juil 2021 06:57 #591

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 18594
  • Remerciements reçus 2655

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet CR: Domaine Muré - Pinot noir Lutzeltal 2018 :

CR: Domaine Muré - Pinot noir Lutzeltal 2018 :
 Robe sombre, avec de la densité, sombre dans les tons grenat, sanguins. Nez complexe mêlant fraise écrasée, épice et un soupçon de notes fumées voire goudronnées. Bouche pleine dès l’attaque, sans faiblesse, aux saveurs bien affirmées de fruits et d’épices. Des petits tanins serrés sont bien présents et donnent de l’allonge. L’équilibre et la longueur sont corrects. C’est un pinot noir plutôt puissant, fougueux encore à l’élevage très discret voire totalement et je me suis demandé si un jus de cette densité n’aurait pas mérité plus de luxe d’élevage, comme plus d’aération ménagée. Personnellement je reste un peu sur ma faim, même si le vin est bon ; je ne retrouve pas l’indicible élégance du V ou du Clos Saint Landelin, ce raffinement que j’aime tant. Mais il se peut aussi que le millésime joue sa partition et donne ces atours plus solaires. C’est en tous cas un vin qui doit vieillir et il a toutes les qualités pour cela.

Jérôme Pérez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, Jean-Loup Guerrin, bibi64, LucB, leteckel
05 Juil 2021 06:58 #592

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 18594
  • Remerciements reçus 2655

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet CR: Domaine Muré - Grand Millésime 2015

CR: Domaine Muré - Grand Millésime 2015 :
 Robe dorée. Bulles d’une finesse rarement vue et éprouvée. Premier nez pomme verte, puis touche vanillée. Aération complexification avec une touche légèrement hydrocarbure, et note florale. Bouche à la discrète élégance, myriade de petites bulles qui titillent joliment le palais. Bel équilibre vif. Belle délicatesse et élégance pour un vin aux saveurs discrètes, presque endormies (date de dégorgement décembre 2020). C’est bon mais ça ne décolle pas vraiment.

Jérôme Pérez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, Jean-Loup Guerrin, bibi64, leteckel
05 Juil 2021 06:59 #593

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 18594
  • Remerciements reçus 2655

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet CR: Domaine Muré - Riesling Zinnkoepflé 2019

CR: Domaine Muré - Riesling Zinnkoepflé 2019 :
 Robe dorée pâle qui prend des teintes tilleul à l’aération comme c’est souvent le cas avec le riesling. Nez qui exprime une certaine caractéristique terpénique, déjà, même si légère, des notes de fruits jaunes (prune mirabelle), une touche florale. La bouche présente une grande intensité, un jus impactant, à la fois vif et structuré sur une maturité parfaite. L’alliance d’un grand terroir avec un millésime très complet. C’est un vin à très fort potentiel qui ne se livre qu’en partie mais qui promet par sa sature, sa profondeur et son intensité de donner une très belle bouteille avec le temps. Tout est là, jusqu’à la belle longueur qui fait claquer la langue au palais. Impossible de deviner les 14 degrés d’alcool tant ils sont domptés par une acidité mûre de haut vol.
 Bouchage liège aggloméré qui permet sans doute une expression plus précoce car le vin pourtant si jeune se boit très facilement déjà. ( remarque à confirmer, mais le choix est différent sur le Clos Saint Landelin qui d'ailleurs a toujours besoin de plus de temps pour s'exprimer)

Jérôme Pérez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, Jean-Loup Guerrin, leteckel
05 Juil 2021 07:01 #594

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 18594
  • Remerciements reçus 2655
CR: Domaine Muré - Riesling Vendanges tardives Clos Saint Landelin 2017 :
 Robe paille, lumineuse. Les arômes associent légère note terpéniques et agrumes confits, surtout le citron. C’est d’une typicité réjouissante. A l’aération quelques notes florales font leur apparition. La bouche possède une très belle intensité : le vin est sur un équilibre de liquoreux sans excès, mais le faible degré d’alcool et la belle acidité en font un nectar d’une fraîcheur incomparable qui se boit sans fatigue. On retrouve bien les saveurs que les arômes annonçaient et le vin tient sans faiblesse sur une finale vive et très citronnée avec une gourmandise intense. C’est long, très long même.
 Voilà un vin à l’équilibre très juste, d’une fraîcheur rare ne cédant rien au plaisir de boire cette gourmandise. Il est évident que l’avenir donnera une grande bouteille.
  On est bien sur un liquoreux de type continental avec cet équilibre si particulier mais si digeste, sans aucune lourdeur. Un peu plus 10 degré d’alcool, un peu plus de 100 grammes de sucre et plus de 7 grammes d’acidité (mesurée en tartrique) : idéal mais loin des monstres concentrés.

Jérôme Pérez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, Jean-Paul B., vinozzy, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Papé, Med, leteckel, Kiravi, Gaija
05 Juil 2021 07:02 #595

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1923
  • Remerciements reçus 1145
Merci Jerôme pour ce compte rendu salivant. Peux tu développer, si cela n'est déjà fait, ta vision d'un liquoreux continental ? Le cas échéant, mettre le lien qui redirige la discussion pour ne pas polluer ce fil ou signaler une discussion qui l'évoque déjà ? Merci d'avance. Là aussi, je salives d'avance.

"42 est la réponse. mais quelle est la question ?" Douglas Adams H2G2, , guide du voyageur galactique.
05 Juil 2021 13:00 #596

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 18594
  • Remerciements reçus 2655
salivant, dis-tu ? j'ai réussi à faire un cr géosensoriel !

Mon explication : bien entendu,  il y a le terroir et le cépage. Mais dans le terroir, à défaut d'y avoir la météo de l'année, il y a le climat. Le cycle de la végétation, son rythme n'est pas le même d'un endroit à l'autre. Dans un climat continental (et en Alsace, on est bien sur des caractéristiques qui deviennent continentales), la nature se réveille un peu plus tard, et surtout la maturation s'étire plus longtemps (et plus complètement à mon avis) avec surtout en septembre et octobre des amplitudes thermiques journalières importantes, des nuits fraîches, favorisant des acidités élevées. Là dessus, si le cépage ne demande pas mieux, comme le riesling, c'est encore mieux. Par ailleurs, le riesling, encore lui, est un cépage tardif (le furmint l'est encore plus et c'est à mon avis le cépage continental par excellence). Dans ces conditions, la maturité est une maturité vraie, c'est à dire que tu n'as pas à te précipiter à vendanger à cause d'un alcool potentiel très haut et une acidité qui s'effondre, alors que le raisin n'est pas totalement mûr. Sur un bon clone de riesling, on est à maturité autour de 12.5 d'alcool et il n'est pas rare de conserver 8 grammes d'acidité (en tartrique), quand beaucoup de cépages sont ramassés avant la maturité phénolique parce qu'ils sont à 14,5 d'alcool potentiel et 5 grammes d'acidité sous le soleil brûlant de fin août.
Pour la sur-maturité, c'est à peu près la même chose  : l'acidité une fois acquise ne va guère s'effondrer, peu même se concentrer avec l'effet soit du passerillage et surtout du botrytis. 
Sur ce type d'équilibre et d'acidité, il est plus fréquent de trouver des vins qui s'arrêtent de fermenter autour de 10/11 degrés d'alcool pour des teneurs en SR qui ont du mal à grimper en VT au delà de 120 (je ne parle pas des SGN ou TBA).
2017, en l'espèce, a donné un millésime classique, car bien entendu, le dérèglement climatique vient souvent brouiller les cartes. Je pense que 2019 en sera encore plus une parfaite expression (en tout cas plus à l'Est, c'est assurément le millésime archétypal et de grande qualité).
Si je rajoute que le ph faible est un frein à la malo et tu comprends que la sensation gustative en est toute impliquée, tout comme un taux d'alcool peu élevé contribue également à la fraîcheur des vins.
Il n'est pas rare que cette vivacité perçue trompe le dégustateur qui n'imagine que très mal la richesse en sucre surtout si on est habitué aux équilibres Sud Ouest (hors Jurançon - le petit manseng est un cas à part) où il n'est pas rare d'avoir des taux supérieurs à 150 grammes de sr pour des alcools acquis de 13 et des acidités dans les chaussettes.


 

Jérôme Pérez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, IH1456, starbuck, the_ej, Kiravi
05 Juil 2021 21:36 #597

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 18594
  • Remerciements reçus 2655
encore un mot : cette petite explication forcément imparfaite et réductrice ne s'applique pas à Tokaj où le mode de production est très particulier. Mais, même à Tokaj, ce qui fait la grandeur, c'est cette acidité élevé qui fait swinguer les sucres. Mais il est rare de trouver des Tokaj avec un alcool très élevé : l'exception la plus criante étant Disznoko qui en a fait un style (des vins au degré d'alcool plus élevé que la moyenne de la zone - mais question acidité, on est très haut)

Jérôme Pérez
05 Juil 2021 21:44 #598

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84858
  • Remerciements reçus 11404
Un soir au Petit Verdot


CR: Domaine René Muré, Clos Saint Landelin, Pinot Noir, 2012

 

Oliv
Robe grenat sombre avec un début d'évolution orangée sur le disque.
Nez énorme au service (le vin est servi très frais car le cagnard est arrivé sur la capitale), c'est évident pour moi qu'on est sur un grand cru de Bourgogne de moins de 5 ans. Ca sent le pinot bien mûr, quand les fruits rouges bleuissent et que des notes fumées très présentes permettent d'exacerber. La vache, quelle puissance, c'est une vraie Ferrari, le machin : Mais djiou que c'est jeune !
Le hic, c'est que le réchauffement dans le verre va à mon goût transformer la Ferrari en Lamborghini puis presque en Hummer.
Les notes fumées qui s'enroulaient dans le fruit commence par le dominer puis des senteurs caramélisées par l'écraser.
En bouche en revanche, c'est le phénomène inverse ! Servi frais, le vin est comme viril de lecture, anguleux, avec une grande concentration mais durci par la température. Après quelques minutes dans le verre, il prend un équilibre redoutable, avec volume et richesse, sur un impact et une longueur notables.
C'est au moment où je suis convaincu du grand cru de Bourgogne 2015 au plus vieux que je vois que la bouteille en face de moins est une flûte ! Damned, un Alsacien ?!
Vin passionnant à goûter, exubérant, fougueux, clivant, qui manque un peu de naturel pour moi car marqué par son travail d'élevage mais à la fois d'une grande classe. Impossible de rester froid devant cette puissance qu'on pourra juger excessive comme ébouriffante.
En gros, le parfait vin à servir à l'aveugle à qui croit tout savoir sur tout !
Très bien

Jean-Paul B
A l'ouverture, le nez pinote à fond, avec un petit coté ronce que j'aime beaucoup.Avc le réchauffement du verre, l’équilibre change, et se rapproche de celui des pinots allemands, plus rond et doux, mais un poil moins élégant.
Belle matière en bouche, c'est plein, équilibré et long.
Vin de très belle facture et, servi frais, très intéressante alternative aux pinots bourguignons.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: LucB, Lionel73, Garfield, Gaija
06 Juil 2021 11:30 #599

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1923
  • Remerciements reçus 1145
"Pour la sur-maturité, c'est à peu près la même chose  : l'acidité une fois acquise ne va guère s'effondrer, peu même se concentrer avec l'effet soit du passerillage et surtout du botrytis"

Merci Jerôme de mettre un peu de technique, et si pédagogiquement. Tu reprends ainsi une discussion entamée en 1999 avec l'ineffable mais discret Patrick Baudouin sur la liste Iacchos. Celui ci ne disait rien d'autre, mais c'était assez mal compris et très controversé, au sortir de 3 millésimes (95/96 et surtout 97) d'anthologie pour les liquoreux ligériens où on tutoyait souvent les 250 gr de résiduels pour des équilibres que je trouve toujours, chez les plus grands, magistraux.

Je n'avoue ici que du bout des lèvres que ma cave ne possède ne pratiquement aucun liquoreux de riesling. Il faut absolument, avant un décès improbable que je vais surement trouver précoce, que je règle ce problème. Donc vivent ces équilibres de liquoreux continentaux !

"42 est la réponse. mais quelle est la question ?" Douglas Adams H2G2, , guide du voyageur galactique.
10 Juil 2021 14:19 #600

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck