Nous avons 1783 invités et 74 inscrits en ligne

Domaine Zind Humbrecht

  • Messages : 26068
  • Remerciements reçus 916

Luc Javaux a répondu au sujet : Domaine Zind-Humbrecht

#1291

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 164
  • Remerciements reçus 0

eggotha a répondu au sujet : CR: Domaine Zind-Humbrecht Gewurztraminer GC Goldert 2008

CR: Domaine Zind-Humbrecht Gewurztraminer GC Goldert 2008

A l'oeil, le vin est or, on dirait un jeune sauternes. En bouche, on retrouve des arômes de litchi, rose, agrume avec une jolie attaque (vin entre moelleux et demi-sec : indice 4 noté sur la bouteille) mais le vin s'arrête un peu court. La finale est vive (belle acidité), on peut même dire perlante. En regardant le vin dans le verre, on peut observer de fines bulles collées aux parois.
J'ai trouvé cela un peu étrange mais pas dérangant.
Toutefois un peu déçu par cette bouteille où j'attendai davantage d'allonge...
C'est bon mais le rapport qualité/prix n'y es pas!
Peut-être cela vient d'un problème de bouteille, en tout cas je n'ai pas l'impression que davantage de garde l'améliore car la matière n'es pas énorme.

Cordialement
Romain
#1292

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4202
  • Remerciements reçus 3

cmch a répondu au sujet : CR:Domaine Zind-Humbrecht - Riesling Saint Urbain Rangen de Than 1994.

CR: Zind-Humbrecht Saint Urbain Rangen de Than Riesling 1994(mon choix) :

dés l'ouverture, le nez est incroyablement expressif allant d'arômes de fruits blancs bien mûrs, de litchi, de minéralité, de miel, de cannelle, de safran,... quel nez La bouche quant à elle est d'une incroyable finesse, complexe et aérienne, je ne parle même pas de la finale, d'une merveilleuse longueur, va falloir du lourd pour arriver derrière ce grand blanc (tu)

Salutations vineuses,

Christophe
#1293

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 717
  • Remerciements reçus 6

psykopat a répondu au sujet : CR:Riesling Brand VT 2006 Zind-Humbrecht

CR: Riesling Brand VT 2006 Zind-Humbrecht
Nez élégant, de coing, de mandarine, d'ananas, d'orange confite et de menthe fraiche. L'aération amène des nuances fumées, minérales qui complexifient le vin.
La bouche parait un peu plus âgée, une impression de sucre fondu, l'équilibre est parfait, l'acidité redoutable mais parfaitement intégrée et la longue finale sur le zeste de citron finit de nous ravir. Excellent

CénoSillicaphobe approuvé
www.leverasoif.com
www.australian-rarit...
Ni Dieu ni maître, même buveur....
#1294

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2815
  • Remerciements reçus 771

Alex a répondu au sujet : Riesling Brand VT 2006 Zind-Humbrecht

Je plussoie.
Ce vin est fabuleux d'équilibre et de tension.
Une merveille.
C'est justement la vigueur de la finale, le twist, son pesps qui le place à mon sens dans les vins d'exception.
Alex
#1295

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 739
  • Remerciements reçus 510

David Chapot a répondu au sujet : CR: Riesling Heimbourg 2001 Domaine Zind-Humbrecht

Bu ce soir un CR: Riesling Heimbourg 2001 Domaine Zind-Humbrecht :
Robe : paille/or, soutenue, maturité naissante
Nez : nez citronné, zestes d'agumes, crème, menthe, pierre mouillée, une légère note de pétrole. Un nez qui n'est pas sans me rappeler les rieslings moselans demi-sec par le côté agrumes/menthe.
Bouche : bouche ample/fruitée avec cette rémanence d'agrumes, de pierre mouillée et, dans une moindre mesure, de pétrole mais sêche, saline. Le vin possède un corps et un équilibre remarquables, il est très bien construit autour des arômes d'écorces d'agrumes et de menthe, d'une salinité qui fait saliver et d'une acidité délicate car mûre.
Conclusion : Excellent/Grand Vin Vin remarquable particulièrement racé, complexe, qui comme sa maturité mais a encore de beaux jours devant lui. Je l'avais payé 22€, c'était une affaire. Dommage que ce soit ma dernière bouteille.
David Chapot.
#1296

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 41
  • Remerciements reçus 1

valais a répondu au sujet : CR:Riesling Rangen de Thann 2010 Domaine Zind Humbrecht

CR: Riesling Rangen de Thann 2010 Domaine Zind Humbrecht
Bouteille épaulée deux heures.
Nez d'une grande minéralité, pierre à fusil, fumé, grillé, en second plan,un coté fleuri sur le sureau complété par quelques agrumes, kumquat, écorce d'orange. Je qualifierai ce nez d'une austérité complexe. On sent nettement que le meilleur est à venir.
La bouche est riche, portée par une belle acidité noble et tranchante qui équilibre un vin gras et puissant. L'ensemble est très vineux. La fin de bouche est très iodée et le minéral est vibrant de fraicheur et de jeunesse.
Un très beau vin, qu'il vaut la peine de boire jeune pour comprendre la minéralité d'un grand terroir. Je pense que le temps donnera plus de place à un fruit qui est actuellement surpassé par le terroir.
Une grande bouteille en devenir, actuellement sur l'austérité. J'ai beaucoup aimé, et la buvabilité est redoutable.
bonne soirée.
#1297

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18302
  • Remerciements reçus 3205

Eric B a répondu au sujet : Re: riesling Rangen de Thann 2010

Un très beau vin, qu'il vaut la peine de boire jeune pour comprendre la minéralité d'un grand terroir. Je pense que le temps donnera plus de place à un fruit qui est actuellement surpassé par le terroir.

Normalement, j'ai plutôt l'impression que c'est l'inverse qui se produit (fruit dans la jeunesse, terroir et minéralité avec l'évolution).

Eric
Mon blog
#1298

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 739
  • Remerciements reçus 510

David Chapot a répondu au sujet : CR: Riesling Clos Windsbuhl 2010 vs Hermannshöhle 2010

Il y a une semaine, je me suis lancé dans une expérience à 100e...
CR:
Lors d'une discussion récente sur l'expressivité des vins de Dönnhoff, j'avais émis l'hypothèse issue d'un ressenti selon lequel les terroirs s'exprimaient davantage en vins jeunes dans les vins alsaciens qu'allemands du fait de la vinification (avec plus de soufre, des élevages plus courts, sans données chiffrées pour l'instant mais que je vais chercher.).

J'ai eu envie de comparer deux vins références dans leurs pays : l'Hermannshöhle Grosses Gewächs 2010 de Dönnhoff et le Riesling Clos Windsbuhl 2010 de Zind-Humbrecht :

Hermannshöhle 2010 :
Robe ; paille assez claire, quelques bulles de CO2 très fines et éparses sur la paroi du verre. Larmes pas très visibles.
Nez : nez discret au départ de pêche jaune, de raisin frais dorés/concentrés/passerillés.
Bouche : entrée légèrement marquée par le gaz mais ça ne dure pas. La bouche est ample mais droite, épaisse/glycérinée mais pas lourde, présente. Les arômes sont fermés, derrière la pêche on trouve peut-être une légère salinité (pierre chaude) mais c'est discret. Aromatiquement jeune (mais au-delà des arômes fermentaires qu'on trouvait encore il y a 2 ans), assez tendu pour cette richesse, il ne fait pas de vague mais dure, dure...
Conclusion : Excellent. Vin ciselé, qui sort de sa première jeunesse et n'exprime pas encore les arômes de son terroir, seulement sa structure (orientation plein Sud, en forte pente, millésime tendu par essence). Nécessite beaucoup de temps.

Riesling Clos Windbuhl 2010 Zind-Humbrecht :
Robe : Paille plus foncée que le vin précédent, des reflets or. Je suis surpris d'y observer beaucoup plus de bulles de CO2 que le vin précédent.
Nez : un peu plus ouvert (mais il a bénéficié de 15 min d'aération supplémaires). Quelques notes de citron, de pierre mouillée, mais très discret.
Bouche : l'acidité s'impose dès le début de la bouche, mordant la langue. La bouche est tendue, sêche, saline, elle possède une ampleur certaine qui est aujourd'hui mise au pas par cette acidité salivante présente. La finale est très sêche, austère, sur l'odeur de pluie. L'odeur de caillou passe avant les fruits jaunes qui sont en retrait. Ce n'est pas un vin facile.
Conclusion : Très bien/Excellent. Je ne m'attendais pas à un vin aussi tranchant mais il exprime plus que le précédent la forte acidité du millésime (qui va lui conférer une très grande garde). On a vraiment l'impression de sucer du caillou (avec des arômes de silex, de pluie). Mon expérience avec le Clos Windsbuhl est limitée mais ces arômes me semblent correspondre à ceux que l'on attend d'un riesling sur calcaire/Muschelkalk.

30 minutes plus tard :

Hermannshöhle Gosses Gewächs 2010 Dönnhoff :
- le nez se tend un peu : moins de fruit jaunes, pierre chaude mouillée. Et 10 min plus tard, avec l'élévation de la température, il se développe : pêche blanche/jaune, très retenu mais aussi intense.
- Bouche : gras magnifique qui donne de l'ampleur - légère sensation de sucre résiduel/botrytis et domine l'acidité intrinsèque du millésime. Vin majestueux, qui impose sa puissance et son harmonie retenues. Plénitude, harmonie, c'est beau, précis, réfléchi, et affable sans être trop imposant.
Lorsqu'il est à température ambiante, c'est l'extase : du gras, des arômes d'herbe sêchée, la salinité est encore présente, il n'est nullement lourd malgré ses 13,5%, c'est la classe tout simplement!
Conclusion : Excellent/Grand : il y a tout dans ce vin : la jeunesse, le caractère majestueux, la présence évidente sans ostentation, c'est bon. On a connu des nez plus complexes mais il se délie au fur et à mesure que sa température augmente.

Riesling Clos Windsbuhl 2010 Zind-Humbrecht :
Nez : lui va nous faire tourner en bourrique! Odeur de craie qui prend le dessus sur les fruits. Craie mouillée. L'ouverture ne lui apporte guère : vin particulièrement minéral/serré
Bouche : toujours tendue, salivante, l'odeur de pluie est particulièrement présente. Donne l'impression s'être plus court, moins majestueux que l'autre vin mais il est également plus incisif, plus tranchant, plus expressif de son terroir et du millésime
Conclusion : Très bien encore voire Excellent. Tendu, salin, long, pénible pour l'instant mais qui a tout pour lui.

Dégustation à J+1 :
Dans les 2 vins, les bulles de CO2 étaient plus présentes que la veille et le bouchon avait tendance à sauter. Les vins sont bus à température ambiante cette fois-ci pour qu'ils puissent bien s'exprimer.

Hermannshöhle Grosses Gewächs :
Nez : fleurs blanches, légère odeur de citron; le nez est cadenassé
Bouche : toujours ample, majestueuse, longue/épaisse en bouche sans lourdeur, avec certainement quelques grammes de SR. Le vin présente l'épaisseur et la douceur de l'huile et cette fois-ci, je sens un aspect salin qui ne s'était pas exprimé hier et fait saliver. Il est long, d'apparence assez monolithique aromatiquement parlant mais sûr de lui.

Riesling Clos Windsbuhl 2010 :
Nez retenu dans lequel on perçoit un fond de fruits jaunes/agrumes mais surtout l'odeur de pluie/pierre mouillée ou goût de craie.
La bouche se montre plus onctueuse/harmonieuse qu'hier, mais tendue par l'acidité et très sêche. Elle marque par un caractère crayeux/salin, fait vraiment saliver, bref possède une rigueur intrinsèque qui lui assure un grand avenir. Avec un niveau très en-dessous, je repense au Riesling Rosacker 2008 de la cave d'Hunawihr raide comme un passe-lacet mais droit comme un I - avec nettement moins de gras/maturité.

Conclusion :
- quelle belle comparaison entre ces deux vins qui ont tous les honneurs et les méritent. L'expérience et le savoir-faire accumulés dans ces deux domaines m'inspirent beaucoup d'humilité.
- la nette différence de couleur me fait m'interroger sur le potentiel de garde de ces vins. Selon mon expérience, le 2003 de l'Hermannshöhle est encore très jeune, ne fait pas son âge, et je ne sais pas dire aujourd'hui ce qu'"est" le terroir de l'Hermannshöhle (alors que le riesling sur calcaire Muschelkalk donne des indices)
- la minéralité/le caractère du terroir ressortent à mon avis davantage sur le vin d'Olivier Humbrecht que celui de Cornelius et Helmut Dönnhoff : je remarque l'acidité du millésime dans le Clos Windsbuhl plus que dans le caractère relativement tendre/apaisé de l'Hermannshöhle, ses arômes de pluie/craie mouillée...
- la différence de couleur entre les deux vins est frappante. Elle me conforte à penser que les différences de vinification (durée d'élevage entre autres) font que les rieslings d'Helmut et Cornelius évoluent très lentement par rapport à ceux d'Olivier (et la plupart des rieslings alsaciens à mon avis).
- J'ai effectué cette dégustation comparative pour apporter un élément de réponse argumenté à une question qui a été posée et je me rends compte que finalement je m'en moque : on a de très beaux vins ici, élaborés avec soin et intelligence qui transmettent la quintessence de leur terroir.

David Chapot.
#1299

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 41
  • Remerciements reçus 1

valais a répondu au sujet : Re: Rangen de thann 2010

Eric B
La minéralité et le terroir sont deux notions complexes et les interprétations de ceux-ci, très personnel.
Pour clarifier mon ressenti: les AROMES interprété comme minéraux, pierre à feux, silex, "pétrole", … sont réducteurs et devrait dans le temps s'estomper.
En bouche, la minéralité s'exprime par le iode et la salinité, souvent ressenti en final. Cette perception devrait se maintenir voir se renforcer dans le temps, elle participe à la fraicheur d'un vin et contrebalance le gras pris durant les années de garde.
Le terroir est une notion multi-factoriel qui rassemble tous les éléments extérieurs à la plante, exposition, sol, topographie, système de culture, pratiques culturales. Les bourguignons le nomme souvent climat. (je n'ai pas le courage de préciser cette notion)
Dernièrement, j'ai gouté un Clos Häuserer Riesling 2012 de chez Zind qui était complètement surpassé par son aromatique minéral, d'une austérité incroyable. Je l'ai aimé pour cela, pour ce qu'il laisse augurer, pour cette extravagance. Mon expérience ma souvent montré qu'après 5-8 ans, le fruit prend plus de place et la complexité ce fait plus importante. Après 10 ans et plus, les aromatiques minérales sont rarement dominantes et la minéralité s'exprime plus en finale de bouche.
Pour revenir sur le Rangen de Thann bu hier soir, je le trouve d'une sublime austérité, d'une minéralité intense mais noble, qui le rend un peu élitiste actuellement. Dans quelques années, je pense que le fruit se fera plus intense.
C'est un avis très personnel pris aujourd'hui, je suis convaincu que dans l'avenir j'interpréterai ces notions encore différemment.
Bonne soirée
#1300

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18302
  • Remerciements reçus 3205

Eric B a répondu au sujet : Re: Rangen de thann 2010

Ce que tu dis rejoins les conclusions d'une étude évoquée ailleurs sur LPV sur des dégustateurs pros français et néo-zelandais. En l'absence de fruit dans un vin, beaucoup le jugent minéral. Ca permet de trouver des descripteurs à un vin un peu muet/austère (et j'avoue que ça m'arrive de la faire, c'est pratique ;) ) Après, est-ce que c'est vraiment ça, la "minéralité" ? Pas si sûr (le débat est très ouvert à ce sujet).

www.wine-searcher.co...

Eric
Mon blog
#1301

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19990
  • Remerciements reçus 777

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Rangen de thann 2010

Le terroir est une notion multi-factoriel qui rassemble tous les éléments extérieurs à la plante, exposition, sol, topographie, système de culture, pratiques culturales. Les bourguignons le nomme souvent climat. (je n'ai pas le courage de préciser cette notion)

ça c'est un avis ou ton avis, mais beaucoup dont moi mettent l'homme en dehors du terroir.
si la minéralité n'est liée qu'à l'aromatique, cela fait beaucoup de bruits et de confusions pour rien alors. Et si c'est lié au côté salin, alors autant le nommer ainsi, c'est plus compréhensible.
#1302

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 329
  • Remerciements reçus 4

julienbroucaret a répondu au sujet : CR: Zind-Humbrecht - Riesling GC Clos Saint Urbain - Rangen de Thann - 2009

Cette bouteille de Riesling GC - Clos St Urbain - Rangen de Thann de chez Zind-Humbrecht en 2009 est ouverte à l'apéro, sans préparation.
CR:
La robe est jaune dorée.
Le nez est puissant, élégant, sur les fruits à chair jaune avec de belles notes fumées.

La dégustation remonte à quelques jours (et je n'ai pas pris de notes) mais je me souviens d'un belle équilibre, d'une attaque ample, d'une grande longueur mais d'un milieu de bouche assez plat. Dur à dire pour moi si le vin n'était pas tout à fait en place ou s'il avait simplement ce défaut intrinsèque.

C'est globalement et néanmoins un bon souvenir.


Julien
#1303

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 285
  • Remerciements reçus 8

Emilien7 a répondu au sujet : Re: Domaine Zind-Humbrecht

De mon côté j'ai un peu l'impression d'une "maladie" sur les Rieslings 2009...

J'ai récemment ouvert un Rangen 2009 (Schoffit), Hengst 2009 (Josmeyer), Saering 2009 (Dirler) et elles ont toutes trois été des déceptions dans le genre que tu décris. Un nez superbe, envoutant et prometteur mais une bouche où il manque quelque chose... C'est autre chose que les (voisins) 2008 et 2010 avec leur grosses acidités!
#1304

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 41
  • Remerciements reçus 1

valais a répondu au sujet : Re: Rangen de thann 2010

Enzo
Dans mes explications je dis à plusieurs reprise l'appréciation personnel de mes propos et je précise ici le caractère non exhaustif de la liste des qualificatifs utilisés pour définir la minéralité.
Selon moi, la minéralité est l'un des élément du terroir, et non LE TERROIR. Et oui, je pense personnellement que les pratiques culturales, donc l'homme, sont un des facteurs déterminants du terroir. Les interventions sur le végétal acquisses et réfléchies durant des siècles par les vignerons sont profondément différentes d'un lieu à l'autre et ceux-ci vont marquer le cépage et le vin de façon déterminante. Alors oui, JE pense que l'homme fait partie du terroir et participe aux différences qu'il peux exister entre l'expression par exemple (au hasard ) d'un Hermannshöhle Grosses Gewächs 2010 de Dönnhoff et un Riesling Clos Windsbuhl 2010 de Zind-Humbrecht.
Eric B. merci pour le lien, et je pense comme toi que le débat sera éternel.
Bonne soirée
#1305

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26068
  • Remerciements reçus 916

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Rangen de thann 2010

On ne va pas refaire le débat, mais je constate une fois de plus qu'on confond terroir et typicité.
Oui, bien entendu que l'homme et ses pratiques culturales, y compris le ou les cépages qu'il a choisi de cultiver, participent à la typicité du produit final.
Tout comme le terroir. Mais ce n'est pas parce différents paramètres sont nécessaires à l'obtention d'un but, qu'il faut les confondre avec le but.

Luc
#1306

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 739
  • Remerciements reçus 510

David Chapot a répondu au sujet : Re: Domaine Zind-Humbrecht

Bonsoir,
J'ai voulu expérimenter cette comparaison organoleptique en partant de zéro. Je n'avais pas en tête la discussion à laquelle Luc fait référence (je ne connais pas l'histoire de LPV).
La description des vins en 2015 est écrite. Je vais essayer de garder et comparer ces deux bouteilles en 2025 et là on pourra parler.
David Chapot.
#1307

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2316
  • Remerciements reçus 1335

matlebat a répondu au sujet : CR: Domaine Zind-Humbrecht Riesling Clos Windsbuhl 2007

Bonjour à tous,



CR: Riesling, Zind Humbrecht Clos Windsbuhl 2007 : Un nez discret, un peu simple, agrume, pointe terpénique fond cire d'abeille. La bouche gazeuse est tendue, matière en retrait, sur l'agrume pointe miel, ça goutte sec sur agrume, cire d'abeille. La finale est tendue, toujours un peu en retrait, manque d'amplitude, agrume, pointe miel fond cire d'abeille, pointe terpénique. A attendre, on ne sait jamais et on espère que le vin va se révéler dans 5 à 10 ans... Actuellement B 87 (15).

Amicalement, Matthieu
#1308

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2316
  • Remerciements reçus 1335

matlebat a répondu au sujet : Re: Domaine Zind-Humbrecht Riesling Clos Windsbuhl 2007

Bonjour à tous,

Après quelques échanges sur d'autres interfaces, certains n'ont pas du tout les mêmes bouteilles ! Suis-je le seul a avoir des bouteilles décevantes (3 a ce jour) ou d'autres ont ils testé ce vin et constaté le bien fondé du 20/20 donné par Bettane ?

Merci d'avance

Bien cordialement
#1309

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1400
  • Remerciements reçus 13

hopla67 a répondu au sujet : Re: Domaine Zind-Humbrecht Riesling Clos Windsbuhl 2007

Matthieu,

Je n'ai pas un recul énorme sur ce vin, goûté à deux reprises. A chaque fois le plaisir a été au rendez vous, même si c'est encore très jeune. Après la notation des uns et des autres... Le 2008 m'a semblé un cran au dessus du 2007, et surtout, si un vin devait se rapprocher de la perfection chez Zind sur 2007, je miserai plutôt sur le Brand Vieilles Vignes. Ce vin est monumental, pour moi largement au dessus de tous les autres 2007 lors de la dégustation au domaine.

Christophe
#1310

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2316
  • Remerciements reçus 1335

matlebat a répondu au sujet : Re: Domaine Zind-Humbrecht Riesling Clos Windsbuhl 2007

Merci Christophe,
Tu confirmes en tout cas ce Windsbulh n'est pas le même que celui que j'ai dégusté, il ne t'as pas déçu !
Amicalement, Matthieu
#1311

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26068
  • Remerciements reçus 916

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Domaine Zind-Humbrecht Riesling Clos Windsbuhl 2007

Pour rappel : lapassionduvin.com/p...

Bon, c'était déjà il y a plus de 4 ans, mais je lui avais tout de même, tout comme Patrick, attribué la note de 18/20. Un peu moins que le 20/20 de Bettane, mais c'est pas mal tout de même... ;)

Luc
#1312

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26068
  • Remerciements reçus 916

Luc Javaux a répondu au sujet : CR: Domaine Zind-Humbrecht Riesling Clos Windsbuhl 2007

La maison ne reculant devant aucun sacrifice, je me décide donc à ouvrir ce CR: Clos Windsbuhl 2007.
La robe est jaune pâle, très jeune, sans la moindre trace d'évolution. Le premier nez sur la réserve, avec un peu de réduction sur la cour de ferme et une fine pointe de gaz m'incitent à pratiquer le remuage brutal dans le verre, qui améliorera considérablement la situation. Ce qui frappe alors, et c'est effectivement ce qui nous avait frappé avec Patrick il y a quelques années, c'est le caractère intensément "pierreux" de ce vin. Ce n'est pas le côté terpénique habituel du cépage, c'est véritablement la pierre, une sorte de jus de cailloux, qui domine l'aromatique et qui, à l'aveugle, rendrait bien aléatoire toute localisation géographique ou toute reconnaissance de cépage. Ça doit être ça qu'on appelle un vin déroutant... Le fruit est tout de même là, citron et ananas, mais reste à l'arrière plan.
En bouche, difficile d'être plus sec que ce vin, plus droit aussi, dans un style marqué par une certaine austérité, campé sur une acidité saillante mais mûre, avec toujours la pierre et un peu de citron, un équilibre sur le fil du rasoir, une finale presque tannique, longue, crayeuse.
C'est certain que ce n'est pas un vin facile, le genre de vin qui, s'il est mal préparé, en particulier s'il n'est pas suffisamment aéré, pourrait facilement se faire laminer à l'aveugle en face d'un vin plus gourmand. Mais force est de constater que, dans son style, c'est une magnifique bouteille de gastronomie, encore dans sa prime jeunesse, dont les exemplaires suivants attendront sagement en cave. Excellent +

Luc
#1313

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2316
  • Remerciements reçus 1335

matlebat a répondu au sujet : Re: Domaine Zind-Humbrecht Riesling Clos Windsbuhl 2007

Merci Luc de ce sacrifice qui m'a eu l'air bien difficile :-) !
Bon ben tu confirmes ce que les autres m'ont remonté.
Cette dernière bouteille bue toute seule devait être particulièrement fermée. Je prie pour qu'il en soit ainsi tant ce vin m'a l'air top et tout ce que j'aime en Riesling. Il m'en reste 2 que je vais attendre avec patience et espoir.
Amicalement, Matthieu
#1314

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 739
  • Remerciements reçus 510

David Chapot a répondu au sujet : Re: Domaine Zind-Humbrecht

En lisant tes notes sur le 2007 Luc, je retrouve beaucoup de points communs avec le 2010 que j'ai bu. Le jus de cailloux dont tu parles, c'est ce que j'ai appelé l'odeur de pluie. Ça colle.
David.
#1315

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1766
  • Remerciements reçus 782

vinozzy a répondu au sujet : CR: Domaine Zind-Humbrecht : Terroir d'Alsace 2008 Riesling

CR:Chers roturiers appauvris par la crise, oyez, oyez !

On m'avait vendu cette cuvée comme n'étant pas destinée au marché particulier mais peut être plus aux CHR (café n'hotel restaurant).
En fait je m'en souviens plus bien, sauf que le caviste en ligne était assez détonnant, voire même affable et souriant, ce qui au téléphone reste un tour de force.
CR:
Ce Sidi (je mets une majuscule pour flatter le daéchien en nous), donc RIESLING, terroir d'Alsace, 2008, vin sec, Zind Humbrecht.
Ce vin est mûr et mes impressions anciennes, parfois gênées par une acidité élevée, ne peuvent que me rendre un peu confit, enfin je veux dire confus et triste d'aussi peu de clairvoyance.
Oui la matière n'est pas la plus dense de la gamme,mais soutenue encore par une pointe de gaz, elle se marie parfaitement avec le poisson du jour (saumon crème persillée, tout simplement). Quand on sait la rigueur mise au travail de la vigne comme au chai par ce domaine, on est heureux de voir que l'entrée de l'entrée de gamme vieillit bien, histoire de ne pas détruire une si belle réputation. Amen.

Ma causerie du vin est là : sparnabulles.canalbl...
#1316

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 290
  • Remerciements reçus 0

DELPIERO a répondu au sujet : CR: Domaine Zind-Humbrecht Pinot gris

Avis aux connaisseurs du domaine
CR: Hier , ouverture d'un pinot gris Herrenweg 2001 et Rangen than 2007 et pour les deux le meme constat , une odeur de champignon qui domine tout .......
Alors dans les vieux Bourgogne à dose modérée j apprécie mais la grosse déception .
Cela fait la 4eme bouteille du domaine que j ouvre provenant de divers fournisseurs et toujours le même constat ;
Avez vous constater une altération prématurée des vins ( vins plus fragiles que la moyenne ) de ce domaine ou suis je maudis ?
#1317

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 774
  • Remerciements reçus 50

MB a répondu au sujet : Re: Domaine Zind-Humbrecht

Delpiero,

Je n'ai pas bu ces deux vins mais, d'une façon générale, le champignon est associé au pinot gris comme le pétrole l'est aux riesling.

Je trouve que ce qui fait un bon pinot gris, c'est justement l'absence de cette signature aromatique.

Sur les pinots gris de Zind-Humbrcht (j'en ai bu quelques uns), je n'ai jamais été convaincu. Le pire, c'était le Rangen de Thann 2006.

Amicalement.
Maxime.
#1318

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 290
  • Remerciements reçus 0

DELPIERO a répondu au sujet : Re: Domaine Zind-Humbrecht

Merci Maxime je me coucherais moins bete ce soir .
Effectivement je n avais jamais remarqué ce coté aromatique sur le pinot gris alsacien qui est effectivement tres marqué sur les vins de ce domaine.
#1319

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1276
  • Remerciements reçus 7

thibsana1985 a répondu au sujet : CR: Domaine Zind-Humbrecht - Pinot blanc 1991

CR: Bu ici : lapassionduvin.com/p...

Domaine Zind-Humbrecht - Pinot blanc 1991 :

La robe est or. J'ai de la pomme, de la brioche, et il me semble percevoir du botrytis (un sommelier présent l'a également senti mais nous ne sommes que 2 sur 12 à l'avoir noté). C'est extrêmement complexe, long, avec comme petit bémol une finale qui chauffe un peu. Très bien+
J'annonce un Sémillion de Bordeaux partiellement botrytisé d'à peu près 20 ans d'âge. Perdu. Quelqu'un sait si le Pinot Blanc de ZH est typiquement botrytisé ou si c'est possible?

Bien cordialement,

Thibault

"Le vin Anglais, c'est un peu comme le rock Français..." (John Lennon)
#1320

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck