Nous avons 2278 invités et 51 inscrits en ligne

Domaine Albert Boxler

  • Messages : 1591
  • Remerciements reçus 546

Réponse de H. Seldon sur le sujet Domaine Albert Boxler

Stéphane,
j'avais bu le sommerberg 10 en début d'année, et je l'avais trouvé également d'un très haut niveau : sa puissance ne m'avait pas paru si "indomptée" et je n'avais pas conclu à un infanticide : pour moi, c'est déjà tellement bon maintenant qu'il est déjà prêt à boire (mais on est d'accord qu'il sera monumental dans 10 ans) : aux heureux détenteurs de cette bouteille, je dirais allez - y maintenant !
Cordialement,
Seb

Notation : Moyen : les vins sans intérêt ; Assez bien : vins à boire pour la curiosité ; Bien : bon vin, à faire découvrir ; Très bien : vin remarquable ; Excellent : vins de très haut niveau, une rare réussite; Splendide : grand vin qui justifie le temps passé ici !
05 Nov 2017 20:35 #421

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4988
  • Remerciements reçus 2540

Réponse de Vaudésir sur le sujet Domaine Albert Boxler

Seb,
Oui c'est clair c'est vraiment super bon et ça ne me gène pas de le boire de suite(c'est plus Vivien qui le trouve indompté) et pour ceux qui cherchent autres choses ils peuvent patienter sans problème B)
Stéphane
05 Nov 2017 20:41 #422

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 742
  • Remerciements reçus 12

Réponse de Lucas57 sur le sujet Domaine Albert Boxler - Alsace Riesling - 2014

Bonjour,

Vraiment pas bu le meme vin que Quentin !
A l'aveugle :

CR: Domaine Albert Boxler - Alsace Riesling - 2014


Nez instable oscillant tantôt sur un coté vert, puis agrumes puis sur un léger floral.
Bouche plate avec une énorme trame acide, dieu sait que je suis tolérant à l’acidité mais là c’est trop. Pas de fruit, pas de volume…
Bref pas bon et grosse déception à la découverte de l’étiquette (je partais sur un ‘’petit’’ riesling luxembourgeois)
A revoir

Lucas
22 Jan 2018 09:32 #423

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 686
  • Remerciements reçus 416
CR: Albert Boxler Riesling grand cru « Sommerberg » 2008 :

Nez sur des arômes terpéniques et d’agrumes qui laisse peu de place au doute quant à l’origine de la bouteille. En bouche le vin est superbe. Une grande densité sur une texture légèrement huileuse sur des arômes minéraux et des zests d’agrumes. L’équilibre entre tension et volume et idéale et la finale traçante laissant une sensation minérale voir presque iodé. L’accord avec des Saint Jacques snackées au beurre d’agrumes est juste magistral (à l’unanimité) et cela faisait très longtemps que je n’avais pas connu pareil accord avec un équilibre entre le vin et le plat parfait. TOP !

En savoir plus sur www.lapassionduvin.c...
15 Avr 2018 16:05 #424

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84928
  • Remerciements reçus 11497

Réponse de oliv sur le sujet CR: Domaine Albert Boxler, Sylvaner, 2013

CR: Domaine Albert Boxler, Sylvaner, 2013



Petit bouchon riquiqui imbibé au tiers.
Robe très pale, sur un jaune grisé à peine teinté.
Très joli nez pur et franc, sur la poire, le poivre blanc, de belles notes florales.
L'attaque en bouche est marquée d'un perlant assez fort et un peu gênant.
La bouche est gourmande, sans beaucoup de densité et de fond mais d'un équilibre réussi où une amertume délicate compense une toute petite sucrosité facile dans un ensemble d'une gourmandise et évidence au charme aromatique certain.
Finale assez courte mais d'une vraie buvabilité.

Joli vin, dans un registre tendre et simple d'une grande honnêteté.


Seconde bouteille moins avenante, avec toujours sa jolie aromatique mais sur laquelle j'ai perçu cette fois une présente amère excessive qui fait perdre au vin pas mal de gourmandise.
19 Avr 2018 18:30 #425

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6269
  • Remerciements reçus 4061
CR: Domaine Albert Boxler, Alsace Grand Cru, Sommerberg "E" (Riesling), 2009

Bue lors d'une soirée simple, basique.

Cédric42120: Nez séduisant, intense, complexe sur de beaux fruits murs à dominance de fruits jaunes et exotiques... notes d'épices, de verveine, de zestes d'agrume et de terpène.
Bouche riche, mûre, racée. Gros volume tout en maîtrise. Aromatique massive et grosse densité de fruit parfaitement contrebalancée par une juste acidité. C'est complexe, du panier de fruits mûrs à la touche d'épices, de plante médicinale. Nobles amers en fin de bouche....petite pointe de thé vert en final.
Très Bien / Excellent

Frisette: La robe est d'or. On a un nez de verveine et de terpène ne faisant guère planer le doute quand à son origine. La bouche est tendue, un peu exotique et portée par des amers un peu réglissés. On est face à un vin également riche, mûr mais avec une tension supérieure au Meursault. La matière est dense, la finale est longue, avec des marqueurs de pain d'épice. L'ensemble est puissant, solide faisant penser à un gros IPN. C'est Excellent (17/20) et fait clairement évoquer le style Boxler, pour lequel j'avais déjà goûté 2 fois le 2009 "standard" qui était clairement moins bien abouti. Cette bouteille aurait dû être bue sur le plat précédent. Je serais quand même curieux de regoûter ce domaine, en particulier le Brand, sur des millésimes moins riches et plus tendus.

Flo (Florian) LPV Forez
03 Mai 2018 10:54 #426

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1384
  • Remerciements reçus 402
CR: Domaine Albert Boxler, Alsace Riesling GC Brand 2013
La robe or soutenue étonne. Le nez est exubérant, fruits jaunes, mirabelle, puis fruits exotiques. Note terpénique discrète qui signe néanmoins le cépage. Le nez annonce une aromatique de vin moelleux et on n’est pas surpris de trouver du résiduel. En fait si, je ne m’attenfais pas à avoir du résiduel ! La bouche est large, opulente mais nette avec une acidité qui donne de la tenue. En bouche on trouve en plus du panier de fruits exotiques (mangue, ananas), de la verveine et des épices. Une belle bouteille quoique pas tout à fait le style que j’affectionne d’habitude. Vin de repas qui s’accorde bien avec la cuisine asiatique.

Thien
14 Mai 2018 03:05 #427

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6355
  • Remerciements reçus 2561

Réponse de Marc C sur le sujet CR: Domaine Albert Boxler, Alsace Riesling, 2014

CR: Domaine Albert Boxler - Alsace Riesling - 2014

Nez précis sur un joli mélange d'agrumes, de gingembre, des notes plus pierreuses.
Bouche droite, traçante avec beaucoup d'énergie et une présence remarquable pour un simple alsace. Léger perlant qui ne gâche pas la dégustation. La finale claque bien, beaucoup de fraîcheur sur les agrumes frais (écorce). Quelle bouteille! Irrésistible!
Marc


Nouvelle bouteille 1 an plus tard et rien à changer, c'est toujours aussi bon ! Sur des sashimis & gingembre on se régale !

Marc
21 Mai 2018 15:58 #428

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 794
  • Remerciements reçus 849

Réponse de David Chapot sur le sujet CR: Domaine Albert Boxler, Alsace Pinot Blanc 2016

Bu ce soir un CR: Pinot Blanc 2016 d'Albert Boxler
Robe : paille, soutenue.
Nez : fleur d'acacia, poire williams, pêche (blanche et jaune), floral
Bouche : léger perlant à l'ouverture, la bouche est charnue (toujours sur la poire et la pêche), sapide, avec petite tension bienvenue (qui n'est pas celle d'un riesling cependant).
Conclusion : Bien, et même très bien compte tenu du cépage... Vin qui possède un certain relief en bouche, ce qui n'est pas toujours le cas des pinots blancs, et un volume conséquent, qui en font un bon compagnon de table. Bravo.
David Chapot.


Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.
29 Jui 2018 23:07 #429

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 794
  • Remerciements reçus 849

Réponse de David Chapot sur le sujet CR: Domaine Albert Boxler, Alsace Pinot Noir 2015

Je poursuis mon exploration des chemins de traverse avec le
CR: Pinot Noir 2015 d'Albert Boxler :
Robe : rubis très foncé, soutenue/sombre pour un pinot noir.
Nez : fruits rouges acidulés, groseille, pétale de rose "sombre" (pas capiteux,retenu), typé pinot; s'ouvre avec l'aération et devient moins austère.
Bouche : à l'ouverture, du CO2 qui s'atténue. Dans un premier temps, la bouche est assez ferme, stricte, presque "raide", mais le vin parle davantage avec une température plus élevée. Je ressens la maturité d'un terroir froid pour le pinot, avec une pointe d'aspérité en finale mais beaucoup d'élégance dans la vinif pour dompter une matière qui n'est pas un Chambolle.
Conclusion : Bien/Très bien. Un vin parfaitement maîtrisé, pas le plus grand, pas le plus beau, mais dont on sent qu'il a été élaboré par une personne qui aime les vins de Bourgogne.
David Chapot.


Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.
30 Jui 2018 00:04 #430

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12074
  • Remerciements reçus 2305

Réponse de jean-luc javaux sur le sujet Domaine Albert Boxler

David (et éventuellement les autres) puis-je demander de ne pas oublier les tags, s'il vous plaît.
un peu de relecture :)

jlj
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv
30 Jui 2018 11:27 #431

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 794
  • Remerciements reçus 849

Réponse de David Chapot sur le sujet Domaine Albert Boxler

J'ai bien pris garde à écrire CR: Pinot pourtant... Désolé de vous avoir fait faire la manip une nouvelle fois. Cordialement, DC.
30 Jui 2018 14:19 #432

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12074
  • Remerciements reçus 2305

Réponse de jean-luc javaux sur le sujet Domaine Albert Boxler

David,

ce n'est pas très grave; c'est juste un rappel pour nous éviter les "corrections".

Pour tes deux derniers CR,
- pour le premier, dans le "tag" il y avait un intervalle entre le CR et les :
Jamais d'espace donc entre CR et :
- pour le second, il y avait bien le tag dans le titre mais rien dans le texte. ;)

jlj
30 Jui 2018 14:31 #433

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1205
  • Remerciements reçus 1366

Réponse de Fred1200 sur le sujet Domaine Albert Boxler, Visite au domaine

"Domaine Albert Boxler, visite au domaine"

Pour ponctuer un séjour d’une semaine en Alsace, un copain et moi avions décidé de consacrer notre après-midi de vendredi dernier à la visite de 2 domaines.

L’idée de départ, c’était de se faire un domaine très réputé (de l’élite de la région) et un domaine aux prix plus accessibles (voir CR relatif au domaine Léon Boesch). Pour le domaine plus réputé, nous avions d’abord pensé à Zind-Humbrecht mais il n’y avait plus de places libres pour des dégustations cette semaine-là. Nous nous sommes « rabattus » sur Albert Boxler, dont nous n’avions ni l’un ni l’autre jamais goûté les vins. L’occasion rêvée de découvrir ce domaine à la réputation flatteuse !

Lorsque nous arrivons sur le petit parking/cour jouxtant la maison des Boxler, Jean Boxler est en train de faire la leçon à deux gamins (ses fils ?) qui venaient vraisemblablement de se chamailler.
Après quelques minutes, il nous invite à monter l’escalier pour pénétrer dans la « salle » de dégustation, qui ressemblait à vrai dire plus à une petite salle à manger familiale qu’à un caveau de dégustation !

Pendant les premières minutes, le vigneron est un peu sur la réserve, jaugeant sans doute les quidams qu’il a en face de lui ! Connaisseurs ? Pas connaisseurs ?
Nous dégustons deux premiers vins :

CR: Chasselas 2016 : joli vin à la robe pâle, très aromatique tant au nez qu’en bouche, belle fraîcheur et grande gourmandise. Pas hyper-complexe mais cela glisse tout seul. Cela commence très bien ! Bien++.

CR: Pinot blanc 2016 : peut-être la seule déception de la dégustation. J’ai trouvé le vin un peu plat avec des amers un peu dérangeants en finale. Problème sur ce vin en particulier ce jour-là ? Bof.

Sur ces entrefaites débarque dans la pièce une rombière anglophone qui demande à déguster expressément et exclusivement du Gewürztraminer. Le vigneron ne bronche pas et lui en sert un fond de verre. La dame sirote le nectar, un rictus se dessine sur son visage, puis elle lâche : « It’s sweet ! », avec presque un frisson de dégoût !
J’ai admiré le calme du vigneron, qui ne s'est pas démonté et qui lui a expliqué gentiment qu’effectivement, un Gewürz c’est « sweet ». La dame a posé son verre, chuchoté un « thank you » avant de disparaître sans demander son reste.

J’ignore s’il y a un lien de cause à effet, mais j’ai l’impression qu’à partir de ce moment-là, J. Boxler s’est senti plus à l’aise avec nous ! :)

Mais poursuivons la dégustation ...

CR: Pinot Gris Réserve 2015 : pas fan de Pinot gris à la base et un peu circonspect par rapport au millésime 2015 en Alsace, j’ai pourtant bien apprécié ce vin : le fruit est bien mûr, les amers ne sont pas trop prononcés et il y a surtout une très belle minéralité dans ce vin. Bien++.

CR: Gewürztraminer 2016 : le vin qui a fait fuir la fameuse dame évoquée supra. Un Gewürz assez classique, avec néanmoins une certaine fraîcheur et pas trop d’exubérance. Bien.

CR: Gewürztraminer Réserve 2015 : clairement plus mûr, avec plus de chair aussi. Bien+.

CR: Riesling Grand Cru Sommerberg JV (Jeunes Vignes) 2015 : c’est bon, c’est mûr, c’est minéral, bonne longueur … mais à 30 euros la quille, je crois qu’il y a moyen de trouver aussi bien (voire mieux) ailleurs pour moins cher. Bien++.

Constatant que nous apprécions plutôt ses vins et que nous semblons y connaître quelque chose, le vigneron nous fait ensuite goûter 2 rieslings 2016 tout en nous précisant d’emblée que tout est déjà vendu. Il s’agit de :

CR: Riesling Grand Cru Sommerberg 2016 : là, on entre dans une autre dimension. C’est déjà étonnamment accessible aujourd’hui, très belle acidité (sur les agrumes), très belle minéralité, avec aussi des notes fumées et florales. Très belle droiture et grande longueur. Superbe. Très bien+.

CR: Riesling Grand Cru Sommerberg ‘E’ 2016 : un peu moins accessible à ce stade que le vin précédent, mais peut-être plus de potentiel encore. On sent le terroir qui ne demande qu’à exploser. Incroyable longueur et persistance. Superbe également. Très bien+.

CR: Pinot Gris Grand Cru Brand 2015 : très bon également. Un peu plus de tout par rapport au Pinot Gris Réserve 2015. Mais bon … à 40 euros la bouteille, je me suis contenté de prendre un peu de Réserve à 18 euros. Très bien.

Conclusion : très belle dégustation, avec évidemment les rieslings 2016 en vedettes. A ceux qui auraient l’occasion d’en trouver encore, je leur dis qu’ils peuvent foncer les yeux fermés.
Et après un début de dégustation un peu sur la défensive, J. Boxler s’est ensuite assez vite déridé. Intéressant de l’entendre parler de ses choix, comme le fait de faire du bio dans la pratique sans avoir/demander la certification ou de respecter les normes Demeter en termes de sulfitage des vins par exemple. Il ne veut s’enfermer dans aucune catégorie : sa seule préoccupation, faire le meilleur vin possible.

Impressionnant aussi de voir ce Sommerberg de près, avec ses coteaux extrêmement pentus. Une belle visite !

Fred
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, rkrk, Cédric42120, GILT, DUROCHER, Frisette, jclqu, Pinardo, éricH
18 Juil 2018 22:50 #434

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 45
  • Remerciements reçus 11
Bue ici

CR: Albert Boxler Sommerberg Grand Cru Riesling Doux 2000

La robe est jaune or. Le nez est superbe et puissance. On y distingue le coin, l'abricot. L'équilibre est bon avec une sucrosité maîtrisée et une belle tension en bouche. L'accord avec le tartare de saumon est superbe. La rondeur du vin et sa fraicheur se marient parfaitement avec le tartare qui joue dans un registre similaire en bouche mais affiche des arômes plus acides du fait des câpres et du citron que la sucrosité de ce sommerberg dompte et sublime. La table est conquise, il s'agira de l'accord de la soirée. La longueur en bouche très importante nous permet de profiter de ce moment une fois nos assiettes (trop) vite terminées. Un superbe Alsace qui a encore une belle carrière devant lui mais qui manque un poil de complexité pour en faire un must. TB-
29 Juil 2018 21:54 #435

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4415
  • Remerciements reçus 1456
CR: Domaine Albert Boxler Riesling Sommerberg Grand Cru Lot L31D 2002

Bonjour, après un Gevrey (jus de planche) Chambertin du domaine des Tilleuls ce Riesling superlatif du domaine Boxler.
Je gardais un souvenir plutôt mitigé de ce vin tant dans les premières années il me semblait avec une énorme matière et une acidité rendant tout contact plutôt violent!!
Là avec un vieillissement relativement conséquent, le vin est beaucoup plus avenant!!
La robe est d'une jaune d'or poussé et le nez sur les fruits jaunes bien mûrs, l'ananas, le citron confit, et je ne perçois pas de manière marquée ce qui habituellement me déplaît c'est à dire ces notes pétrolées.
La bouche est remarquable par sa construction, une matière dense, presque violente, à la fois tonique et grasse, ce qui pourrait sembler antinomique. La longueur impressionne. C'est clairement un grand vin de mon point de vue et dans mon expérience, dans le secteur seul le Rangen des Humbrecht peut rivaliser, tarifé il est vrai de manière un peu moins avenante!! Cela étant le domaine Boxler ayant un peu (beaucoup?) "cotedorisé" ses prix le rattrapage s'opère tout doucement hélas.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: H. Seldon
10 Sep 2018 15:02 #436

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6355
  • Remerciements reçus 2561
CR: Domaine Albert Boxler, Riesling Grand Cru Sommerberg E, 2016

Le nez dégage immédiatement un sentiment de richesse : tarte à la mirabelle, fruits exotiques. L'aeration amène des notes plus fraîches d'agrumes (orange, clementine) et de fenouil.
Bouche puissante, riche, texture qui se rapproche du sirupeux en attaque mais qui évite la saturation grâce à une acidité et un perlant bienvenus qui font décoller l'ensemble.
Persistance kilométrique, avec des sensations par vague : fruit, salivation, amertume légère (peau d'orange).

C'est jeune mais déjà de belles sensations après 30 min d'ouverture. Par contre, j'ai trouvé le vin un peu plus fatiguant le soir, le perlant du midi ayant disparu.

Marc
14 Oct 2018 17:39 #437

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84928
  • Remerciements reçus 11497
After chez le Vetshow

CR: Domaine Boxler, Alsace Riesling grand cru Sommerberg, 2010
Ouverte depuis 3 jours



Robe sur un doré léger bien brillant.
Superbe nez au bouquet franc et complexe, compromis de notes terpéniques et fruitées (citron confit, fruit de la passion) enrobées dans un ensemble épicé de toute grande classe. Le vin semble très mûr et à la fois d'une grande fraîcheur.
Bouche plus sèche que le nez ne pouvait le laisser penser, sur une belle trame acide élancée qui porte une belle matière dans un ensemble à la fois sérieux et profond.
Finale nerveuse et d'une belle persistance.
Très bien !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: matlebat
06 Nov 2018 21:01 #438

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1552
  • Remerciements reçus 1585

Réponse de Super-Pingouin sur le sujet CR: Le millésime 2016 au Domaine Albert Boxler

CR: La dégustation du millésime 2016 au Domaine Albert Boxler


Il n'y a eu aucune hésitation au moment de poser le nom du second domaine Alsacien à visiter. C'est camarade Antoine qui m'a fait découvrir les vins de Jean Boxler avec un superbe Riesling Brand 2013. Austère mais d'une remarquable verticalité et d’une superbe texture; le tout taillé à la serpe tant la netteté tactile était dicible.

C'est une grande bâtisse ocre mais sobre qui se niche dans les hauteurs du village de Niedermorschwihr.
Il faut s'engouffrer dans une ruelle perpendiculaire à la rue des Trois Epis pour accéder à la cour arrière du domaine. L'heure de la sieste ayant sonné, c'est une bonne partie de l'équipage qui restera dans les bras de Morphée. Qu'à cela ne tienne, je m'en vais braver seul l'épreuve Ô combien difficile qui m'attend: la dégustation du millésime 2016 :D. Nous ne serons que 2 - un amateur Suédois qui arpente l’Italie et la France du vin depuis 2 mois est déjà installé - notre hôte va pourtant prendre un long moment de son temps pour nous partager ses vins.

Un domaine historique

- Monsieur Bonjour,
- Bonjour,
- Sur quelle surperficie s'étend le domaine?
- 14 ha, planté pour 40% en Riesling. Pour le reste, nous avons du Pinot gris, du Gewurztraminer, du Pinot Auxerrois, du Muscat et du Pinot Noir. Ils poussent majoritairement sur des sols granitiques. Ils représentent 85% de la surface. Les Gewurzt sur les bas du village sont sur du calcaire.
- En quelle année a été fondée le domaine?
- En 1672. Mon grand-père a commencé à embouteiller en 1946, juste après la guerre. Nous vendions beaucoup à l’hôtel qui se trouve plus bas. Il appartient à l’un de mes cousins.
- Quels changements ont été apportés avec la reprise du domaine par vos soins?
- Je suis revenu à une culture plus traditionnelle, plus nature. J’ai eu l’immense chance que le vignoble n’ait jamais été fertilisé. Les méthodes sont également traditionnelles en cave. Si on aime les vins comme ils sont, il n’y a aucune raison de changer. Le seul investissement réalisé réside dans l’amélioration de la qualité du matériel.
- Et quel est votre rendement habituel?
- 30-40 hl en général.

Pinot blanc
C'est dense, sec avec un léger amer. Un cépage que je ne bois pas souvent mais qui est ici agréable. B-

Un terroir exigeant


- Travaillez-vous en bio ou bio D?
- Je travaille en bio mais ne le certifie pas. Nous travaillons sur des coteaux très pentus.
- Cela doit être long à traiter du coup.
- Le traitement n'est pas un problème en soi. C'est plutôt le labour et le travail des sols qui sont difficiles.
- Vous utilisez des treuils, j'imagine.
- Oui, et des pioches. Les engins ne passent pas. C'est ce sol extrême qui contribue à la qualité des vins. Même des gars en conventionnel font du bon vin.

Pinot blanc B Brand
"Le Pinot Blanc ne peut être revendiqué en grand cru."
Je crois/pense retrouver cette remarquable matière, aspérité caillouteuse que confère Brand. C'est sec, tendu avec des fruits à chair blanche. La toute fin laisse apparaître du litchi et écorce de litchi. Un petit retour amer à la seconde gorgée. B+/TB-


2018, la satisfaction d’un millésime abondant?

- Vous devez être content des quantités sur 2018? Certains de vos confrères ont été surpris.
- Oui, nous répond Jean avec une certaine réserve. C’est un millésime où il a fallu maîtriser les rendements.
- Comment y êtes-vous parvenu? De l'ébourgeonnage probablement?
- Avec des tailles courtes, en demi, 1 ou 1 baguette et demi. C'est la première année où les vignes étaient à la limite du stress hydrique. Pas de surprise de notre côté. Nous voyions les quantités dès Juin puisque nous ébourgeonnons à pied. Il suffisait de soulever les feuilles pour le voir.
- A quelle date avez-vous finalement vendangé?
- Le 27 Août. Nous avons fini en 1 mois.

Riesling Grand Cru Sommerberg JV
Du fond, une légère sensation sucrée et surtout une tension qui traverse le vin de part et d'autre. Redoutablement bon TB-


Une vinification adaptée


- J'imagine que vous êtes en levure indigène.
- Sur les bois, nous en avons facilement. Sur les cuves, c'est plus difficile. Nous n'utilisons que très rarement des levures exogènes. Le problème n'est pas le début. Les sucres se font sur certaines cuves. D'autres mettent du temps, se font à 80-90% et elles restent telles quelles. Il faudrait éventuellement attendre encore mais nous n'avons pas assez de place. Nous utilisons alors une levure neutre pour terminer les sucres. Je préfère avoir un Brand sec qu'un Brand avec 60g :). Nous utilisons un jus de départ à 30°C. Après il ne faut jamais trop de levure, sans quoi les vins s'uniformisent.

Riesling Grand Cru Sommerberg
L'absence de dénomination sur l'étiquette sous-entend qu'il s'agit des vieilles vignes.
« Il y a 25 ans d’écart en moyenne avec les jeunes vignes. Une moitié est faite en cuve, l'autre en fûts. L'élevage dure 11 mois."
Une entame un soupçon amère, une densité bien plus importante, de l'accroche pierreuse. Une déclinaison florale, de l'ananas, du citron et du kumbawa secs. Et il y a une pointe acidulée qui revient encore et encore. TB+

- Comment se répartissent vos ventes?
- 50% à l’export, 30% en direct et le reste auprès des cavistes et restaurants. Pour les particuliers, nous avons beaucoup d’étrangers. Ils ont toujours été présents dès le début.

Jean s’interroge un instant sur la suite. Il s’absente et revient avec une nouvelle bouteille.

Riesling Grand Cru Sommerberg D ‘Dudenstein’
Un Riesling plus salin, du floral sur la rose et de nouveau des touches salines. Du kumquat. Grande longueur.Exc-
« Nous avons 80 ares où les vignes sont beaucoup plus vieilles. »


Un élevage court

- N’avez-vous jamais tenté de prolongé vos élevages?
- Le vieillissement le plus important est celui en bouteille.
- Quelles sont finalement vos actions en cave?
- Pas de bâtonnage. Nous soutirons le moins possible, seulement si le vin n’est pas stabilisé. Il est 80% du temps sur lies.
- Du SO2 pour la protection?
- 1 ou 2g pas plus. Et uniquement lorsque le vin est déplacé. Le risque ne réside qu’au moment où on bouge le vin.

Pinot Gris
De la légèreté et de la chair. Du litchi sec.B+
« Il reste 10 à 12g de sucres. »

- Combien de personnes travaillent au domaine?
- 7, dont 5 dans les vignes. Mon épouse m’aide au bureau. Avec les mails et les moyens de communication moderne, les gens veulent tout, tout de suite. Nous n'avons malheureusement pas toujours le temps de nous occuper de toute la correspondance. C'était presque mieux lorsque nous recevions un fax ou un courrier. Nous pouvions le ranger dans la banette des documents à traiter.
- Avez-vous songé à étendre le domaine?
- Nous le ferons seulement si nous trouvons une bonne localisation. Il ne s’agit pas d’acheter juste pour faire du vin. D’autant que plus on achète, moins on va dans les vignes. Moi, j’aime travailler dans les vignes.

Pinot Gris grand cru Brand 2015
Un nez expressif. Une densité d’une juste mesure, pas maigre, ni trop épaisse, ni ronde. La bouche confite ne tombe pas dans la lourdeur grâce à une remarquable finale traçante. TB-
- Sur une année chaude comme 2015, avez-vous acidifié?
- Pas besoin ici. Il faudrait éventuellement le faire pour un Gewurtz en plaine. Et il faudrait vraiment un PH supérieur à 4.

Gewurztraminer
Un registre classique. Une petite acidité rend l’ensemble digeste. Un vin tout en nuance, bien loin des caricatures déjà goûtées par ailleurs. B


Retour sur les conditions difficiles de l’année 2016


- Vos 2016 sont réussis. De manière similaire à d’autres régions, avez-vous eu des dégâts cette année-là?
- On traite peu habituellement. La pression du mildiou est relativement faible ici. En 2016, ce ne fut pas le cas. Nous subissons de la perte dans les coteaux. C’est la première fois en 20 ans que nos rendements sont plus faibles. Ca nous prenait 2,5 jours pour traiter 14 ha à 2. Le temps de tout nettoyer il faut encore 3 jours. La pluie n’attendait pas que nous terminions. Nous aurions bien voulu traiter plus mais le faire dans les coteaux de manière si rapprochée, ce n’est pas possible. Nous utilisons usuellement 1000g de cuivre sur une année et plutôt du soufre en poudre sur les jeunes vignes pour lutter contre l’oïdium.

Gewurztraminer Réserve 2015
Une mâche plus importante. Un registre plus mûr. Une structure faite pour défier le temps. B+

Riesling Grand Cru Sommerberg SGN 2015
Un monstre de concentration et de délicatesse. Une épaisseur fluide. Des fruits mûrs juteux et frais. Une belle association de contrastes. Même si ce n’est pas le registre que j’affectionne, il faut lui reconnaître ses belles qualités. TB-

- L’étiquette diffère des autres. L’ornement classique en jaune est plutôt intemporel.
- Il s’agit de l’étiquette originelle. Nous n’en avions plus. Nous avons demandé à une artiste locale de la repeindre puis nous l’avons réimprimée. Il s’agit de s’inscrire dans la durée. Nous aurions pu rentrer dans un style à la mode mais cela implique qu’il faut s’actualiser à chaque changement de mode.
- Merci à vous Monsieur Boxler.
Il est déjà temps de repartir.

Un voyage qui en valait assurément la peine,
Un niveau qualitatif moyen très élevé malgré les difficultés rencontrées sur millésime,
Un géniteur très modeste - au moment de savoir si je peux prendre une photo de lui « Je ne préfère pas. Les bouteilles autant que vous voulez :) ».,
Un talent grand qui n’est plus à démontrer
Et un merci à la hauteur du long moment consacré et des nombreuses explications apportées.

Je vais peut-être songer à revenir plus régulièrement dans la région :)

HD
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, rkrk, jean-luc javaux, podyak, AntoineM, lutembi, Jean-Loup Guerrin, o_g, Val59, Fred974, Frisette, starbuck, LLDA, Fred1200, Pinardo, Kiravi
20 Nov 2018 08:37 #439

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2000
  • Remerciements reçus 3992
CR: Domaine Albert Boxler. Alsace grand cru Sommerberg Pinot gris 2009.

Belle robe or.
Nez de fruits exotiques, ananas, mangue.
Bouche confirmant le nez, les fruits exotiques dominent nettement. Peut-être un peu trop... Pas grand chose d'autre ne se manifeste. La complexité n'est pas au rendez-vous. Toutefois, le vin n'est pas dénué de finesse, il est plutôt rectiligne et l'alcool (14 %) ne se fait pas sentir. Un très léger perlant apparaît en milieu de bouche. Le sucre est là, (à vue de palais 50/60 de SR) suffisamment, ni trop ni trop peu pour accompagner un très bon Munster. La finale est assez courte.
Mon premier Pinot gris de chez Boxler. Pas mauvais bien sûr, mais loin des claques reçues en dégustant d'autres vins du domaine. Pas de conclusion hâtive, mais plutôt une interrogation sur le millésime...

Marc, assez vieux débutant
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin
12 Jan 2019 03:15 #440

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84928
  • Remerciements reçus 11497
Les amis, c'est la vie !


CR: Domaine Albert Boxler, Alsace Riesling Grand Cru Sommerberg Cuvée D, 2008



Oliv
Robe d'un doré léger.
Nez racé, fin et frais, sur le citron confit, de très délicates notes minérales à peine pétrolées qui tranchent dans un exotisme fruité très léger.
Bouche géniale de tonus et de motricité, sur une propulsion acide magnifique (qui décolle pépère Enzo de son siège :whistle: ) et qu'équilibre une matière remarquable de corps et de densité.
Le vin reste encore très jeune niveau évolution aromatique, sur un côté froid (minéral et citronné) qui me convient tout à fait.
La finale est splendide de fraîcheur et d'ampleur.
Superbe ! Et accord parfait sur les crevettes marinées !

Enzo
Nez mûr, mielleux, terpénique, sur les agrumes et exotique. Joli.
La bouche possède une grosse acidité dès l’attaque typique du millésime, on salive beaucoup.
Ceci est bien compensé par une maturité de fruit réelle sur des notes exotiques.
Belle finale longue. Ne pas servir trop frais pour trouver un point d’équilibre idéal.
Très Bien (+).
16 Jan 2019 21:47 #441

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 216
  • Remerciements reçus 487
Bonjour à la communauté,

Auriez-vous un commentaire (Cr ou avis) à me donner sur le

GC Riesling Brand 1996 Albert Boxler

Il me reste une bouteille en cave (le précédent a été bu en 2004) et je cherche quel plat cuisiner pour l'accompagner, ma propre référence de dégustation étant trop ancienne.

Merci pour vos retours éclairés

Patrick
20 Fév 2019 17:13 #442

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7441
  • Remerciements reçus 7112

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet CR: Domaine Albert Boxler – Alsace Grand cru – Brand – 2014

CR: Domaine Albert Boxler – Alsace Grand cru – Brand – 2014

Bue lors d'une dégustation de LPV Versailles sur les pinots gris en première partie, relatée ICI

Jean-Loup
La robe est vieil or, d’une grande densité.
Bien ouvert et complexe, le nez truffe déjà, mais il dévoile également de beaux fruits jaunes à la tendance exotique.
Après un léger perlant en attaque, la bouche se révèle par ailleurs racée, dense, enrobée par les sucres résiduels pas trop marqués. La belle sapidité et la grande persistance toute en élégance participent à l’équilibre magnifique. Un grand (rare ?) pinot gris.
Très Bien ++

Vivien
La robe est d’un bel or soutenu.
Le nez est finement truffé, avec des notes de mirabelle, une touche de jasmin.
C’est une très jolie bouche qui se présente, légèrement perlante, avec de fines notes fumées, de pierre mouillée, belle salinité, de belles épices, un superbe fruit jaune. C’est un vin de magnifique volume, de grande longueur, sur un très bel équilibre demi-sec. Absolument délicieux.
Excellent -

Jean-Loup
05 Mar 2019 21:56 #443
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7441
  • Remerciements reçus 7112

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet CR: Domaine Albert Boxler – Alsace Grand cru – Brand – 2011

CR: Domaine Albert Boxler – Alsace Grand cru – Brand – 2011

Bue lors de la même dégustation relatée ICI

Jean-Loup
La robe est également vieil or, mais moins dense et fait apparaître quelques reflets rosés.
Le nez intense évoque celui d’un gewurztraminer par ses notes de fruits exotiques et de rose, sans être exacerbées.
Encore une attaque perlante, peut-être voulue pour rafraîchir la bouche d’une grande richesse, à la fois en aromatique et en sucres résiduels (20 g / l ?). Une acidité bienvenue permet également de mobiliser cette matière imposante et contribuer à la belle persistance.
Issu d’une année solaire en Alsace, ce vin est paradoxalement à attendre plus longtemps que son jeune frère notamment pour que la sensation de sucre se tempère.
Très Bien + en l’état

Vivien
La robe est un peu plus dorée que celle du vin précédent.
Le nez présente des notes de fruits jaunes, un peu d’agrumes, et une légère touche de truffe.
La bouche est presque moelleuse, avec une très jolie texture, un joli fruit, une belle floralité. Le vin est en demi-volume, assez évanescent. En l’état, le sucre n’est pas encore totalement intégré dans l’ensemble. C’est néanmoins déjà très bon.
Très Bien +

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: H. Seldon
05 Mar 2019 22:00 #444
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84928
  • Remerciements reçus 11497

Réponse de oliv sur le sujet CR: Domaine Albert Boxler, Sylvaner, 2014

CR: Domaine Albert Boxler, Sylvaner, 2014

Bouchon parfait.
Robe jaune paille légèrement grisonnante.
Très joli nez pur et franc, sur les fleurs blanches, l'amande, une très belle pointe anisée.
La bouche est plus floue, perturbée par une pénible attaque perlante qu'il faudra dégazer pour libérer une matière un peu linéaire par manque de trame acide et qui laisse un peu trop de place à l'amertume à mon goût.
Les goûts sont un peu moins brillants que les senteurs du nez mais donnent de l'allant à cet ensemble un peu léger.
Finale simple marquée d'une certaine amertume.
Dommage que les promesses du nez n'aient pas été tenues.
26 Mai 2019 18:04 #445

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3139
  • Remerciements reçus 3124
CR: Domaine Albert Boxler - Brand Grand Cru Gewurztraminer 2011
Superbe nez d'une grande précision sur l'abricot, marmelade d'orange, rose, poivre blanc, zeste de mandarine, litchi. Quelques notes de miel d'acacia, camphre complètent ce superbe nez. C'est plein de profondeur et en aucun cas pataud.
Bouche assez puissante, demi-sucrée avec plein de tonicité et de vivacité. Je suis étonné de retrouver autant d'énergie et de fraîcheur dans ce Gewurztraminer. Mes amis, à qui le vin est servi à l'aveugle, partent sur un chenin blanc de Vouvray ou Montlouis en demi-sec. Concenration superbe qui donne encore plus de tonicité. La finale est sèche avec un trait salin et une longueur magnifique de persistance.
Magnifique vin.

L'accord sur un plateau de fromages bien affinés est superbe.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, jean-luc javaux, Gibus, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, ben5353
12 Jui 2019 07:34 #446

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2093
  • Remerciements reçus 1532

Réponse de DUROCHER sur le sujet Domaine Albert Boxler,Riesling 2017

CR:Domaine A lbert Boxler,Riesling 2017
Dégusté sans préparation ,la robe est or pâle,l'aromatique, discret à l'ouverture, s'impose ensuite .C'est net,c'est élégant,c'est une belle palette de fruits,de notes florales.La poire,le citron,l'ananas sont bien là,ma voisine identifie la bergamote,le gingembre.
La bouche est fort agréable aussi,les fruits mûrs sont présents,toujours la poire,les agrumes.
Tension,vivacité sont très plaisantes allongeant l'ensemble.La finale est très nette,saline,longue.
Avec ce "simple Riesling"le plaisir est très grand;ce domaine produit de bien beaux vins.
Bernard
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: breizhmanu, Jean-Loup Guerrin, sebus, Kiravi
08 Juil 2019 21:34 #447

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12074
  • Remerciements reçus 2305

Réponse de jean-luc javaux sur le sujet CR: Domaine Albert Boxler, Sommerberg D, Alsace GC Riesling 2008

Tiré de cette superbe soirée

CR: Domaine Albert Boxler, Sommerberg D, Alsace GC Riesling 2008

jlj:
Pour le premier, c'est assez facile, parce que très prévisible: Albert Boxler, Sommerberg, Alsace GC Riesling 2008
Là c'est le style de vin qu'on sait qu'on va boire ici. B)
Aromatique sur les agrumes, des notes minérales (qui "pétrolent" quoi).
C'est plus sur la finesse que la puissance, l'acidité équilibre bien le tout et le vin fait magnifiquement le travail à table.
Toujours des valeurs sûres.

Peterka:
Les styles s’entrechoquent entre l’alsacien Albert Boxler, Sommerberg D, Alsace GC Riesling 2008, droit, stylé, presque aérien en comparaison de l’autrichien
29 Juil 2019 09:54 #448

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1591
  • Remerciements reçus 546
CR: Domaine Albert Boxler, Sommerberg, Alsace GC Riesling 2010

J'attendais énormément de ce vin bu dans le passé et qui s'était révélé grand : bu pour les 45 ans d'un ami, il m'a un peu déçu (mais je me répète, l'attente était (trop) grande ) : c'est expressif au nez sur les agrumes et une pointe pétrolée, perlant en bouche, résolument également sur les agrumes et une fine acidité fait son apparition. Grosse matière mais je trouve que le vin manque de tension, et est assez faible à la relance. La finale est tout de même élégante et persistante. Très bon vin, pas grand.

Très bien

Cordialement,
Seb

Notation : Moyen : les vins sans intérêt ; Assez bien : vins à boire pour la curiosité ; Bien : bon vin, à faire découvrir ; Très bien : vin remarquable ; Excellent : vins de très haut niveau, une rare réussite; Splendide : grand vin qui justifie le temps passé ici !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
20 Oct 2019 11:55 #449

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12074
  • Remerciements reçus 2305

Réponse de jean-luc javaux sur le sujet Domaine Albert Boxler, Sommerberg, Alsace GC Riesling 2010

Merci pour le CR, Seb.

J'attendais énormément de ce vin bu dans le passé et qui s'était révélé grand : bu pour les 45 ans d'un ami, il m'a un peu déçu
C'était les deux fois le Sommerberg "de base"?
Si précédemment c'était Sommerberg D, c'est normal qu'il puisse y avoir une différence.

jlj
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: aquablue
21 Oct 2019 16:05 #450

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck