Nous avons 2053 invités et 86 inscrits en ligne

Domaine Binner

  • Messages : 2520
  • Remerciements reçus 1541

Réponse de GILT sur le sujet CR: Domaine Binner - Hinterburg muscat VT 2010

CR: Domaine Binner - Hinterburg muscat VT 2010

Une robe très claire, un nez précis et mesuré sur le musc, la rose et le litchi.
La bouche reste sur un bel équilibre avec un sucre discret, des notes muscatées bien calibrées et un restant de fraicheur.
La longueur est un peu juste mais l'ensemble donne un beau vin.
Je redécouvre avec plaisir ce domaine et découvre la fermeture de non initiés présents à ma table sur ce type de vins.
Ce vin se définit pour moi par les termes de mesure,précision et pureté.

Gilles
08 Fév 2019 12:23 #91

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2737
  • Remerciements reçus 330
CR: Domaine Binner - Alsace Riesling "Le salon des Bains" 2016

robe étonnement très soutenue
nez floral, minéral aussi bien pétrolé que pierreux, avec quelques notes typées natures.
Bouche rectiligne, de l'attaque à la finale avec un tension présente. Pas de rondeur mais équilibré quand même. La finale minérale et florale n'est pas très longue mais signe bien le cépage. Un riesling sec de chez sec.
Bien+
Yann
24 Mai 2019 20:02 #92

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3612
  • Remerciements reçus 1305
CR: Domaine Joseph & Christian Binner, Gewurztraminer Kaefferkopf, cuvée Béatrice, 1996

Bouteille exhumée il y a plus d'un an de la cave de mes parents, que j'avais achetée il y a plus de vingt ans dans un salon Bio ou peut-être chez mon caviste habituel à Houilles ; lors j'étais encore un jeune étudiant, découvrant le vin avec passion et avide de découvertes tous azimuts... ça ne semble pas trop avoir changé finalement malgré les vicissitudes de la vie.
Bouteille ouverte à l'envi, pour voir ce qu'elle est devenue et tant pis si elle est flinguée, c'est un souvenir et un peu de la mémoire de mes parents qui me revient encore et toujours. C'est en leur honneur et pour leur rendre hommage.

Bouchon imbibé en partie, mais faisant encore bien son office, extrait sans difficulté.
Robe jaune orangée, brillante.
Nez magnifique dès l'ouverture très joli fruité sur le litchi, la rose et une petite pointe fumé/tourbe qui apporte de l'esprit à ce vin, qui ne semble point fatigué.
L'aération va confirmer et affiner l'ensemble, avec toujours ces notes fruitées exotiques délicieuses et élégantes.
La bouche montre une trame peu acide, mais suffisamment pour que le vin ne s'effondre pas. Je ressens beaucoup de gras en milieu de bouche et ne ressens pas de sucre en final. Le vin est sec mais gras et gourmand, il retrouve de la fraîcheur en finale et finit sur une jolie trame comportant le litchi, mais aussi le fumé, la rose, la menthe et la pâte de coing. Pas très complexe pour autant, mais frais et équilibré, en pleine forme après plus de vingt ans passés dans un sous-sol d'un pavillon, a priori pas très adapté au vin.
De la belle ouvrage, cette bouteille pouvait encore tenir quelques paires d'années, il me semble.
Ce midi, le vin reste frais, élégant, il a un peu perdu de son superbe fruité au nez, mais pas sa longueur finale, où le coing et la menthe prennent le relais du litchi et apportent beaucoup de plaisir à la dégustation.
Chouette bouteille !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, éricH, Bug
09 Mai 2020 16:33 #93
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2737
  • Remerciements reçus 330
CR: Domaine Binner - Alsace Riesling "Le salon des Bains" 2016

robe trouble et très évoluée
Le nez est entêtant, fruits jaunes, une pointe florale (pot pourri) avec des notes minérales (roche).
La bouche est assez large, ronde, très aromatique sur le floral (rose, pot-pourri) un peu too-much. Cette bouche s'étire grace à une acidité au rende-vous et une minéralité (roche) encore très présente au point de laisser une impression de laisser de la craie sur la langue donnant au vin un équilibre résolumment sec alors qu'on pouvait craindre autre chose au nez. Du positif et du négatif sur cette bouteille et je pense qu'il est temps de les boire.
Bien+
Yann
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou
31 Juil 2020 12:01 #94

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 198
  • Remerciements reçus 118

Réponse de Chili Palmer sur le sujet Domaine Binner - Pinot Noir 2018

CR: Domaine Binner - Pinot Noir 2018

Ça fait longtemps que je n'ai pas bu un Pinot Noir français.

En voyant cette bouteille au wine shop j'ai décidé de tender ma chance.
En enlevant la capsule surprise on découvre un petit bouchon en verre qui vient sans aucune résistance ce qui est surprenant car on se demande comment l'étanchéité se fait.

La bouteille est carafée 2h.

Premier nez assez difficile a lire, on trouve un peu de mure.

La bouche est marquée par l'alcool. Comme je bois beaucoup de vins américains, j'avais hâte de retrouver un peu cet équilibre et cette fraicheur, qui différencie les Pinots Noirs francais de ceux de la Côte Ouest.
Pas de chance sur cette bouteille, qui titre 14.5%. L'eau de vie domine la bouche et la finale. Est-ce que le vin a évolué prématurément (la robe est sombre avec quelques reflets tuilés)?

Bref assez peu de plaisir sur cette bouteille a $42... Pour ce prix là on trouve quand même une large gamme de Pinots Noirs américains d'un bien meilleur niveau. L'augmentation des droits de douanes n'aident pas les vins français, mais les prix se sont quand même envolés (sauf pour Bordeaux ou tous les supermarchés n'en finissent pas d'essayer de vendre les 2013-2014): les Beaujolais 2019 sortent tous entre $45 et $65, idem pour les Juras... Vivement le prochain vol pour la France.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard
23 Nov 2020 00:34 #95

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1683
  • Remerciements reçus 1965

Réponse de Blog sur le sujet Domaine Binner - Pinot Noir 2019

CR: Domaine Binner - Pinot Noir 2019

Voilà on y est, le premier carton jaune de la saison, au prochain je risque l'expulsion.

Robe, claire, trouble.
Nez brouillon sur une pointe de volatile, les petits fruits rouges fermentés, je trouve ça pas mal mais ce ne sera pas forcément partagé.

La bouche est perlante à l'ouverture, un tour en carafe et un secouage énergique permettent d'évacuer les bulles. Le vin est marqué par une acidité prononcé, voire un peu mordante (c'est à ce moment que le carton est sorti de la poche de l'arbitre). Un peu de sucres résiduels. D'un point de vue académisme œnologique ça mériterait probablement la radiation définitive?
Une fois les bulles évacuées, pas de déviance aromatique, reste cette acidité un peu trop prononcée et cette aromatique pour le moins brouillonne. Même en étant bon client pour ce type de vin, je ne pense pas remettre une pièce.

Je me dépêche, je dois trouver une bouteille plus classique et propre sur elle pour l'arbitre.

Après une bonne aération, je trouve un mieux, déjà l’accord avec des endives au jambon est au top, le vin contrebalance l’amertume des endives. Mais en plus l’acidité se fond dans une trame végétale que je trouve sympathique, à mon goût il s’entend.

 
 
Laurent
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, DUROCHER, LLDA, Garfield
21 Avr 2021 20:09 #96
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 90
  • Remerciements reçus 198

Réponse de Sullie sur le sujet CR: Domaine Binner - Muscat - 2001

CR: Domaine Binner - Muscat - 2001

Je suis un peu perdu avant d'ouvrir cette bouteille, unique exemplaire en cave, et que je ne connais pas du tout. L'étiquette indique "Vin sec", tandis que sur la contre, on peut lire : "Vendange manuelle, par tris directement au vignoble, mi-octobre, lorsqu'ils étaient atteints de pourriture noble."
Alors, vin sec ou vin sucré ? Qu'à cela ne tienne, je prépare des asperges dans le cas où j'aurais à faire avec un vin sec (même si je ne suis pas un grand fan de l'accord muscat/asperges), et j'ai un roquefort dans le frigo dans le cas où ce serait un liquoreux. 

Bouchon totalement imbibé.

Robe vieil or.

Nez intense sur le miel, la pâte d'amande et les fruits rôtis. C'est prenant et complexe. À ce moment là, je suis sûr qu'il s'agit d'un liquoreux. 

Attaque rafraîchissante, belle acidité presque immédiate plutôt surprenante. Un peu plus d'amplitude et de gras en milieu de bouche, dans laquelle on retrouve ces arômes de fruits rôtis et également les raisins secs et un petit côté fumé. Mais, tandis que le gras s'efface, cette acidité traçante est encore bien présente, et continue de tracer sa route dans une longue finale extrêmement salivante. Agrumes et citron vert en finale. 

Je suis un peu perdu face à ce vin, un nez intense de liquoreux, une acidité tranchante, et j'ai du mal à déterminer s'il reste des sucres ou non, un coup j'ai envie de dire oui, mais l'autre je  me dis que non, et que c'est simplement cette aromatique de liquoreux qui me fait pense cela. Au final, je pense qu'il reste quand même quelques SR dans ce vin, mais ce qui domine c'est cette superbe aromatique, et ce côté extrêmement salivant. J'ai même l'impression que je salive au moment même où le vin entre en contact avec mes joues. 

Un vin vraiment surprenant, intense et rafraîchissant à la fois.

En ce qui concerne l'accord, double échec, le vin dominait les asperges, et le roquefort dominait le vin. Je l'imagine bien sur un dessert sucré/acide genre tartelette au citron. 

David
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, Vaudésir, ysildur
03 Mai 2021 08:22 #97

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck