Nous avons 988 invités et 73 inscrits en ligne

vocabulaire de commentaire

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 17661
  • Remerciements reçus 1456

Jérôme Pérez a créé le sujet : vocabulaire de commentaire

Après l'acidité équilibrante, les beaux amers, la finale minérale, ou le final (c'est chic !) voilà que fleurit dans de nombreux commentaires la salivation.
Comment un mot qui n'était jamais utilisé le devient à l'entêtement ?

Moi personnellement, la salivation, ça ne me parle pas.

Jérôme Pérez
#1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1558
  • Remerciements reçus 1163

leteckel a répondu au sujet : vocabulaire de commentaire

Dans ces expressions, il y a quand même une "notion" qui me parle bien, c'est l'acidité qui équilibre le vin. Quand l'acidité sous jacente dans un vin gras ou liquoreux l'empêche de se vautrer dans la lourdeur.
Bonne journée.

Arnould.
#2
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: chrisdu74

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 332
  • Remerciements reçus 191

No Sport a répondu au sujet : vocabulaire de commentaire

Salivante = saline (parce que le sel fait saliver :))
Après, je suis bien d'accord qu'il y a parfois des commentaires ronflants et ampoulés et il est bien possible que je me laisse aussi parfois porter par les expressions à la mode. Au final, ce n'est pas bien grave.
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3278
  • Remerciements reçus 708

didierv a répondu au sujet : vocabulaire de commentaire

Peut être aussi que le style des vins a changé depuis quelques années et que ce qualificatif s’applique mieux aux vins d'aujourd'hui .
Je parle pour les vins blancs essentiellement, mais aussi pour certains rouges.
Après c'est comme pour tout, il faut trouver le juste milieu pour l'emploi des mots

Didier
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3786
  • Remerciements reçus 1573

Vougeot a répondu au sujet : vocabulaire de commentaire

Jérôme Pérez écrit: Après l'acidité équilibrante, les beaux amers, la finale minérale, ou le final (c'est chic !) voilà que fleurit dans de nombreux commentaires la salivation.
Comment un mot qui n'était jamais utilisé le devient à l'entêtement ?

Moi personnellement, la salivation, ça ne me parle pas.


Jérôme.
Il me semble que ce terme n'est réellement utilisé que par Ladide, suite à sa découverte de la dégustation géo-sensorielle en compagnie de Jean-Michel DEISS.
Lorsqu'on sait que Didier est mal-voyant, son analyse d'un vin se base probablement - surement - sur des repères que nous autres, presbytes, astigmates et myopes, n'avons pas. ;)
En témoignent d'ailleurs les dégustations organisées par son association, basées sur l'utilisation de verres noirs.

Vincent, amateur de melon et de curé nantais
#5
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mgtusi, LADIDE78

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11625
  • Remerciements reçus 1687

jean-luc javaux a répondu au sujet : vocabulaire de commentaire

Je verrais ce terme de "salivation" plutôt tourné vers l'acidité, surtout une acidité rappelant le citron.
En tout cas, on ne peut nier qu'il y a des vins qui vous font travailler les glandes salivaires; d'où le terme je présume.

jlj
#6
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 17661
  • Remerciements reçus 1456

Jérôme Pérez a répondu au sujet : vocabulaire de commentaire

Non, non, pas que Didier. Si j'ai fait cette remarque c'est justement sur ce mot et le constat qu'on le retrouvait de plus en plus, décliné : décliné salivant et vante, salivation... Mais c'est vrai aussi qu'historiquement c'est chez les tenants de la dégustation géo-sensorielle qu'il est apparu, me semble-t-il.

Jérôme Pérez
#7
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: LADIDE78

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2123
  • Remerciements reçus 817

chrisdu74 a répondu au sujet : vocabulaire de commentaire

Vérifié sur mes CRs, ça va faire 10 ans que je suis à la mode "salivante" ::fz::

Chris d'U
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17829
  • Remerciements reçus 2629

Eric B a répondu au sujet : vocabulaire de commentaire

C'est un terme que je n'ai que rarement employé, car il me semble à l'inverse ce que ressens. Mais c'est intéressant d'échanger à ce sujet, car ça me parait ambigu. Si j'a bien interprété, les vins dits "salivants" ont une astringence en fin de bouche qui a plutôt tendance à vous happer la moindre particule de salive. Alors effectivement, ça engendre une nouvelle salivation, car il faut bien refaire le plein en bouche. Mais l'effet immédiat lorsque tu es en train de boire le vin, c'est plus une déssalivation qu'une salivation. J'ai tendance à utiliser "dessoiffant" , clin d'oeil à une pub de ma jeunesse ;)

www.dailymotion.com/...

Eric
Mon blog
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1041
  • Remerciements reçus 294

DaGau a répondu au sujet : vocabulaire de commentaire

De la sécrétion psychique fr.wikipedia.org/wik...

Si "salivant" vous semble inapproprioré au jargon passionné que nous partageons, quel serait alors le contraire d'un vin "asséchant" (qui sèche, aux tanins durs)?
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2123
  • Remerciements reçus 817

chrisdu74 a répondu au sujet : vocabulaire de commentaire

EricB : Si j'a bien interprété, les vins dits "salivants" ont une astringence en fin de bouche qui a plutôt tendance à vous happer la moindre particule de salive.

ça pourrait être le 1er stade de l'astringence... à réfléchir.. mais certainement pas le stade qui épuise toute salive et qu'on peut mentionner comme "astringent"


Sinon, autant "salivant" ne me semble pas nouveau, autant la "salivation" semble un terme introduit récemment par Ladide suite à sa formation à la dégustation géo-sensorielle mais je ne crois pas l'avoir lu ailleurs que dans ses compte-rendus (à vérifier je ne l'ai pas fait)

Chris d'U
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 349
  • Remerciements reçus 222

Moriendi a répondu au sujet : vocabulaire de commentaire

J'ai l'impression que derrière la salivation c'est le minéral qui revient masqué. :whistle:
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1306
  • Remerciements reçus 1383

Kiravi a répondu au sujet : vocabulaire de commentaire

Bon, je crois que mes CR sont à jeter à la poubelle.
J'utilise (peu) " minéralité", parfois (heureusement pas beaucoup) " beaux amers" et assez souvent (j'me sens archi piteux) "salivant" et ses déclinaisons.
Pour la minéralité je n'y reviens pas. Cela a, je crois, été largement débattu dans ces murs.
Pour les beaux amers, c'est une manière de distinguer l'amertume que j'aime (mes goûts m'influencent quand je rédige un CR - la honte) de celle qui me déplaît. Évidemment le lecteur n'est ni dans ma bouche, ni dans ma tête. C'est tant mieux pour lui. Il faudrait qu'à chaque fois, je fasse un topo sur mes penchants amers...
Quant à la salivation, cela a été suggéré, il s'agit à mes yeux de signaler qu'un vin est porté par de l'acidité, ou simplement qu'il en contient et qu'en fin de bouche elle fait saliver. J'ajoute que si l'acidité est excessive, je le signale.
Bref, c'est l'exact contraire de l'assèchement et c'est, de mon point de vue, positif.

Ça commence à faire beaucoup de mots à bannir du vocabulaire descriptif. Ça devient compliqué. Sans doute est-ce un pas de plus sur le chemin de l'apprentissage. Il faut donc retrousser son clavier et trouver les mots qui conviennent...
Pourvu que les bonnes volontés ne se découragent pas.

Marc, assez vieux débutant
#13
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: podyak

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17829
  • Remerciements reçus 2629

Eric B a répondu au sujet : vocabulaire de commentaire

Il faut donc retrousser son clavier et trouver les mots qui conviennent.

Bah non. Il n'y a pas une bonne et une mauvaise façon de parler du vin. Comme je le dis régulièrement à des personnes qui démarrent, il faut considérer la dégustation comme un brain storming : il n'y a aucune parole idiote, tout le monde a raison, car chacun a des perceptions et un vécu différents. Alors évidemment, on ne peut s'empêcher de picorer des expressions ici ou là. Mais c'est parce qu'elles nous parlent et qu'elles réussissent à exprimer quelque chose que l'on ressent.

Eric
Mon blog
#14
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, Frisette, ysildur, éricH, Kumquat, Nicco, Bug

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 97
  • Remerciements reçus 168

Kumquat a répondu au sujet : vocabulaire de commentaire

Sujet passionnant que celui-ci
Si l'on considère que l'acidité d'une boisson stimule la salivation (essayez de boire un verre de Perrier rehaussé d'un bon jus de citron, pour ceux qui veulent faire l'expérience), le lien entre la mention de la salivation dans un CR et le niveau d'acidité d'un vin est assez vite fait, à mon sens !

Concernant l'usage de certains mots pour la description des vins, il est évidemment changeant, ainsi qu'il l'est dans les autres champs de la vie. Jules Chauvet a imposé la description des arômes comme incontournable de la description des vins dans les années 60, en partenariat avec l'INAO qui l'a intégré à ses procédés de dégustation standard. Ce répertoire n'était pas utilisé auparavant, il est depuis la référence.
Une référence peut décliner pour en laisser une autre s'imposer, ou bien coexister avec d'autres systèmes de normes qui se font concurrence, et qui connaissent une carrière plus ou moins longue. Celle du concept de minéralité est pas exemple en train de se terminer.

Je remets ici la vidéo (repérée dans un autre sujet du forum il me semble) dans laquelle une chercheuse suisse résume en 180 secondes la thèse qu'elle a réalisé sur l'usage du descriptif "minéralité" dans les vins... Il en ressort que l'usage de certains mots plutôt que d'autres donne plutôt des indices sur celui qui les utilise, plutôt que sur le vin. In fine, l'utilisation de certains prescripteurs par certains individus marque plutôt leur appartenance à la même "famille de dégustateurs".

Quelques exemples, très simplificateurs :
- Les champagnes "crayeux" => vocabulaire de connaisseurs de Champagnes
- L'arôme controversé de buis/bourgeon de cassis => les amateurs de sauvignon trouveront que cela "sauvignonne", quand les autres mentionneront le pipi de chat
- Les "amers" et la "salinité", s'inscrivent globalement dans le retour à la mode de ces saveurs (en opposition au sucré) : bières IPA, assaisonnements herbacés dans la cuisine étoilée, retour en grâce de légumes tels que l'endive...
- Et enfin, les Pinot Noir bourguignons "pinotent" => In fine, ce terme est utilisé pour décrire tous les vins, originaires de Bourgogne ou pas et perçus comme correspondant à une typicité bourguignonne. L'apparition de ce mot coïncide aussi avec la consécration de cette région comme étant la référence mondiale en termes de définition de ce qu'est la qualité (au moins deux preuves à cela s'il fallait n'en donner que deux : l'augmentation vertigineuse de la demande pour les vins de la région, traduite par les augmentations de prix, et l'apparition de cuvées parcellaires dans de nombreux autres vignobles sur le domaine bourguignon).

En résumé, l'utilisation de descripteurs plutôt que d'autres situe celui qui les utilise dans un type de dégustateur, et dans une époque... les descripteurs n'ont donc qu'une vérité, que mentionnait Eric juste au-dessus : leur capacité à être compris de la même manière par ceux qui partagent ensemble leur passion pour le breuvage.
Merci de m'avoir lu... santé ! %tchin

Romain
#15
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jérôme Pérez, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, Blog, 4fingers, Frisette, leteckel, the_ej, ysildur, éricH, Vesale, Bug

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 17661
  • Remerciements reçus 1456

Jérôme Pérez a répondu au sujet : vocabulaire de commentaire

Merci pour cette synthèse à laquelle je souscris pleinement et qui résume bien mon idée initiale.
Je ne me mets absolument pas hors jeu ou au dessus car quand je relis certains de mes commentaires, je me rends bien compte que mon "habitus" y est bien présent.
Cela commence à dater, mais beaucoup d'entre nous et parmi les plus âgés sur ce forum ont été nourris dans leur passion par des lectures et notamment celle de Parker ou de Bettane. Il est évident que notre façon de rédiger, si elle ne s'inspire pas est imprégnée. Et on voit bien comme l'écrit très intelligemment kumquat, que les modes gustatives propulsent de nouveaux champs sémantiques.
Jusque dans les mots, il semble que nous ne soyons pas si libres que ça de nos choix et de nos goûts.

Jérôme Pérez
#16
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: LADIDE78

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3278
  • Remerciements reçus 708

didierv a répondu au sujet : vocabulaire de commentaire

J'ai fait le test hier soir avec le fond de PUR SANG 2013 Dagueneau bu chez Julien dimanche.
Et bien oui c'est assez salivant et je trouve que c'est principalement lié à l'acidité du vin, même si la sensation pierreuse y participe également. Je renouvellerai l'expérience à midi plus détaillée

Didier
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 664
  • Remerciements reçus 737

ysildur a répondu au sujet : vocabulaire de commentaire

En plus de l'excellente synthèse de Romain, il y a aussi la dimension dégustation à l'aveugle ou non à prendre en compte.

En relisant quelques uns de mes CR, il m'apparaît qu'un vin dégusté non à l'aveugle se voit souvent affublé d'un vocabulaire placé dans le contexte du vin ( connaissance du domaine, parfois du type de sol, etc.), de son histoire ou de l'histoire que j'ai déjà eu avec lui .

Alors que le vocabulaire utilisé pour un vin à l'aveugle est souvent plus descriptif, analytique et je le vois bien, plus consensuel (la peur de l'erreur de jugement?). J'y parlerai plus de minéralité que de crayeux par exemple.

Laurent
#18
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Eric B, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4112
  • Remerciements reçus 1367

LADIDE78 a répondu au sujet : vocabulaire de commentaire

Oui, Jérome tu as raison c est dans les supports de la Géo sensorielle , que ce trouve la salivation , on évoque , par son énergie sa forme et sa qualité , pour ma part , je met le mot salivation , mais surtout je mets mon ressenti personnel , c est ce qui compte comme le dit Eric , pour le verre noir c est vraiment un verre très technique employé par certains vignerons , comme le support que j ai qui à été élaboré par des vignerons en majorité ce qui m intreresse énormement c est la Géologie des terroirs (tu)

le verre pour ceux que cela intéresse [


Ce que dit la société
Sociéte Royal Glass ( Irlandaise ) le verre est fabriqué en allemagne
Le Polymaster Black Edition est le verre parfait pour les vignerons pour mélanger différents vins pour créer le vin parfait.

didier

Mal- voyant depuis 29 ans et passionné de vins comme vous tous
#19
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck