Nous avons 3570 invités et 49 inscrits en ligne

Y a-t-il une bouteille qui vous a plus qu'étonné ?

  • Messages : 14167
  • Remerciements reçus 9

François Audouze a créé le sujet : Y a-t-il une bouteille qui vous a plus qu'étonné ?

Ce serait intéressant de voir quelle bouteille étrange vous a procuré un sentiment rare.
Celle que je vais raconter n'a pas de nom, mais elle figure en très haute place de ma hiérarchie personnelle. Voici le récit.

Dans les dîners ou déjeuners que je fais en famille, je jouis assez intensément du moment privilégié de choisir les vins en cave. Je connais mon public puisqu’il s’agit des miens, et je m’amuse à créer le plus grand nombre de signifiants, justificatifs de l’ordonnance des agapes du jour.
Ici on va nager dans une forêt de symboles tant l’événement est d’importance : le nombre des représentants de la plus jeune génération va s’augmenter de deux unités. L’art d’être grand père me passionne déjà et voilà que deux de mes trois enfants viennent de mettre en route la machine à développer la laïcité républicaine. Pas question de laisser passer l’événement. C’est l’occasion de laisser aller l’imagination et les sentiments.
Je choisis d’abord Krug Grande Cuvée qui doit être dans ma cave depuis une douzaine d’année. Un événement s’arrose avec Krug, jusque là, ça va. Je repère ensuite l’une des seules bouteilles que j’ai héritées de mon grand père. Il aimait le vin, mais n’était pas un collectionneur particulièrement passionné. Il agissait comme beaucoup de français : il va à la Foire de Paris et à un stand, un vigneron plus convaincant qu’un autre lui fait goûter un vin qui lui plait. Je force un peu le trait. J’avais gardé ces rares bouteilles comme des reliques. L’occasion était trop belle d’en ouvrir une quand ses arrière arrière petits enfants commencent à donner les premiers signes qu’ils vont exister. Le vin s’appelle Cuvée de la Perrière, appellation Côte du Rhône contrôlée 1972 L. Métairie-Pizay à Saint Jean d’Ardières (Rhône). Bon niveau. Je l’ouvre. Belle odeur. Nous verrons si ce vin à l’apparence clairette tient encore.
Que choisir ensuite. Choc visuel, je vois un Château La Providence Pomerol Grand Cru 1970. Voilà un beau symbole. Ces futurs enfants sont un cadeau de la providence. Ce vin s’impose. Je regarde l’étiquette, et je vois le nom du propriétaire : Dupuy & Cie propriétaire à Pomerol. Et ceci fait un petit coup de sonnette dans mon cerveau. Ce Dupuy me rappelle quelque chose. Pas ce délicieux propriétaire en Armagnac, qui est sans doute décédé depuis ma dernière visite fort ancienne, qui faisait un bon armagnac. Madré comme il était, j’étais à peu près sûr que dans les millésimes excellents qu’il me vendait il y avait quand même quelques gouttes de l’année annoncée. Non, pas ce Dupuis là, un Dupuy. La forme de la bouteille est bourguignonne, et le cul indique une année très ancienne, peut-être centenaire, confirmée par le poids extrême du verre. L’étiquette est une étiquette de négociant, comme on devait en vendre par paquets dans toutes les provinces françaises. Sur l’étiquette rien n’est marqué sauf : « 1923 ». La capsule est neutre mais très ancienne et d’un plomb épais. Et la collerette d’année porte l’indication « Dupuy & Co » (c’est différent de Dupuy & Cie) route de Saint-Émilion à Libourne. Cette bouteille de Bourgogne sans nom, d’un négociant de Libourne, m’avait intrigué. Deux raisons de l’ouvrir. D’abord c’est peut-être le même propriétaire que le château La Providence que je venais de choisir pour son nom, et ensuite cette bouteille n’a pas de nom d’appellation, ce qui est particulièrement approprié à ces deux promesses d’enfants qui n’ont pas encore de nom.
Un vin de l’arrière arrière grand père, un vin de la Providence, un vin sans nom, voilà des symboles qui me plaisent. J’y ajoute Climens 1966 Haut Barsac Premier Cru Héritiers H. Gounouilhou propriétaires où je trouve aussi deux symboles et nous voilà partis.
A l’ouverture le Pomerol et le soldat inconnu ont des odeurs satisfaisantes. Les niveaux sont exceptionnels et les couleurs bien saines. Nous allons voir.
Mes enfants arrivent et le Krug Grande Cuvée a un bouchon tellement rétréci que je le soupçonne d’avoir plus de 20 ans. Datons le de 1983, juste pour jalonner. Belle couleur dense et déjà discrètement foncée. En bouche, un équilibre magique. C’est pour moi plus grand que le Krug 1988 que j’ai bu souvent. Un champagne d’un invraisemblable équilibre et d’une longueur typée très rare. Un grand champagne.
Sur le foie gras, le Château La Providence 1970 m’étonne. Très merlot, très Pomerol, il a un équilibre et un charme qui surprend. Là où les Pomerol aiment à jouer de leur amertume on la retrouve ici, mais avec panache. Une grande surprise. Un vraiment grand Pomerol.
Je tombe à la renverse au moment où je goûte le Bourgogne 1923. Là où mes convives ont noté 100/100 et 99/100 le Latricières Chambertin 1955 Pierre Bourée (que j'ai bu avec Richard Juhlin et qu'il a noté 99), j’ai en face de moi un vin qui le dépasse de cent coudées. Même mes enfants qui ont adoré ce vin n’ont pas compris l’extase en laquelle je me trouvais. Ce vin immense, cent fois au dessus du Latricières m’a ému comme peut-être seulement dix vins l’ont fait dans ma vie. Je n’en revenais pas, la Terre s’arrêtait de tourner. Ce vin est un enchantement qui dépasse l’imaginable. Alors que d’habitude je suis extrêmement circonspect à l’aveugle, j’ai affirmé et j’en suis convaincu, qu’il s’agit d’un Chambertin, et d’un Chambertin parmi les plus grands. Ce Chambertin est une des plus belles bouteilles de ma vie, ayant tout, l’astringence du début, la rondeur qui s’installe en bouche, le velouté qui enivre, et cette longueur donnant une sensation de bonheur qui ne finit pas. Sur les 108 bulletins que j’ai écrits qui relatent près de 2000 bouteilles dont j’ai saisi le message, je serais bien en peine d’en trouver quatre ou cinq de cette trempe là. L’espace d’un instant je fus « lou ravi » ou Saint François flottant dans les airs, tracté par des oiseaux.
Après cela, toute apparition allait être pauvre. Non. La Cuvée de la Perrière 1972, Côte du Rhône de mon grand père a fait plus que belle figure. Belle structure sous une couleur pâle, belle amertume et belle rondeur de bon aloi. Ce vin figurait bien, délivrait un beau message. L’amour filial l’a-t-il fait bien vieillir ? Pourquoi pas.
Le Climens 1966 est d’un or authentique. Les agrumes, les abricots et le coing rivalisent avec la mangue. Sur un discret crumble aux poires où le sucre sait se taire, un petit et long bijou. Une Bénédictine des années 30 a parachevé cet hommage précoce à ceux de ma descendance qui verront le 22ème siècle.

Voilà. Un vin inconnu m'a fait une de ces sensations rares où l'on touche à la perfection.
Avez-vous eu de tels chocs émotionnels sur un vin que vous ne connaissiez pas ?


Cordialement,
François Audouze
#1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9064
  • Remerciements reçus 310

RaymondM a répondu au sujet : Re: Y a-t-il une bouteille qui vous a plus qu'étonné ?

"Mes enfants arrivent et le Krug Grande Cuvée a un bouchon tellement rétréci que je le soupçonne d’avoir plus de 20 ans. Datons le de 1983, juste pour jalonner. Belle couleur dense et déjà discrètement foncée. En bouche, un équilibre magique. C’est pour moi plus grand que le Krug 1988 que j’ai bu souvent. Un champagne d’un invraisemblable équilibre et d’une longueur typée très rare. Un grand champagne. "

Coincidence,j'ai bu pour les 20 ans de ma fille un Krug Grande Cuvée acheté pour sa naissance en 1983 .
Ca reste un de mes plus grands souvenirs de champagne!

Mais François, laissez nous un peu digerer vos longs messages avant d'en mettre un autre :)

Raymond
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Y a-t-il une bouteille qui vous a plus qu'étonné ?

non

ça c'est court par contre
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2881
  • Remerciements reçus 0

bouhi a répondu au sujet : Re: Y a-t-il une bouteille qui vous a plus qu'étonné ?

Vin100,

Tu commences bien l'année... Tu respectes un peu tes bonnes résolutions indiquées plus haut !

François
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Y a-t-il une bouteille qui vous a plus qu'étonné ?

Montrachet Domaine de la Romanée-Conti 2002 (goûté au domaine, ce qui renforce encore la magie)
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 183
  • Remerciements reçus 0

rda a répondu au sujet : Re: Y a-t-il une bouteille qui vous a plus qu'étonné ?

en blanc :

- Montrachet 2002 DRC (degust.chez Martel/SG en mai) ...hors norme...!

en rouge :

- Barolo GranBussia Riserva 1971 / Aldo Conterno

bye rda
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Y a-t-il une bouteille qui vous a plus qu'étonné ?

en rouge :
Gevrey-Chambertin 1er cru Aux Combottes – Domaine Dujac 1989 :
JP18,5 – PP18,5 – LG19

- La complexité et la race sautent au nez. On hume une fusion de fruits rouges frais (cerise, cassis, …), menthe, tabac, ronce, champignons secs, jus de viande et sauce soja. L’éclat, aiguillonné par un soupçon de volatile, est exceptionnel.
- Le vin bascule vers des notes évoluées (champignon, sous-bois) tout en gardant du fruit rouge frais et vivant. Déjà admirable aromatiquement, il se distingue également par une droiture et une fraîcheur exemplaires, un touché extrêmement soyeux, un végétal et une rusticité nobles et une grande longueur. Du grand art dans un millésime pourtant pavé d’embûches.

en champagne
Jacquesson Avize Grand Cru 1996 :
JP18 – PP18 – LG17,5/18

Notes grisantes et mûres : fruits exotiques, fleurs, lierre, augmentées d’une minéralité racée et d’une subtile touche évoluée (miel). Cette cuvée adamantine et enjouée possède à la fois une grande richesse de constitution et une colonne vertébrale acide plutôt intraitable qui l’équilibre parfaitement. L’intégration de la bulle ainsi que la qualité de la finale sont dignes des plus grands vins produits dans la région.
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 285
  • Remerciements reçus 0

Winer Jammer a répondu au sujet : Re: Y a-t-il une bouteille qui vous a plus qu'étonné ?

Pour moi, pas de choc émotionnel de cette intensité pour un vin inconnu - au sens où on neconnaît pas l'identité du vin qu'on boit.
D'ailleurs je n'ai pas encore rencontré le graal: dans mes notes il n'y a qu'un 19, puis quelques 18; à chaque fois sur des vins dont je connaissais le nom.

Mais il y en a un qui m'a quand même étonné, sur l'étiquette c'était un simple bourgogne, mais du domaine d'Auvenay, millésime 61.
Joli d'entrée, mais petit déséquilibre acidulé et alcoolique; et puis à l'aération l'harmonie prend le dessus, de la dentelle de soie, une sensation de pureté et une longueur inattendue sur un délicieux fruit rouge.

Winer

La Pomerol Attitude
winerjammer.site.voi...
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17859
  • Remerciements reçus 1693

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Y a-t-il une bouteille qui vous a plus qu'étonné ?

Une bouteille qui m'a étonné: Don PX Electrico servie Chez Thierry. (je ne me rappelle pas le millésime)
Etonnant par sa puissance inégalée, sa couleur, sa persistance incroyable. Quand le too much trouve son équilibre! C'est magistral.

Et aussi:

Un Cos d'Estournel 82 servi par Bertrand d'une jeunesse incroyable alors que j'en avais goûté une bouteille très évoluée.

Deux bouteilles de Sociando 90 qui présentaient deux visages différents.

Un Fragolino du Trentin, vin doux frappant pour ses notes de fraise des bois intenses et de fleurs d'oranger.

La mistelle de Marcillac de la cave de Laurens, quintessence du mansoi.

Jérôme Pérez
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21547
  • Remerciements reçus 49

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Y a-t-il une bouteille qui vous a plus qu'étonné ?

Jérôme,

La cuvée Electrico était une 1972.

Amitiés,
Thierry
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2652
  • Remerciements reçus 114

milleret a répondu au sujet : Re: Y a-t-il une bouteille qui vous a plus qu'étonné ?

Pour moi cette année : Don PX 72 Gran Reserva Toro Albala ..magistral et comme le dit si bien Jérôme : Quand le too much trouve son équilibre !

Mais aussi un "petit Bordeaux" : Ducru Beaucaillou 82 ...la Grande Classe !
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2881
  • Remerciements reçus 0

bouhi a répondu au sujet : Re: Y a-t-il une bouteille qui vous a plus qu'étonné ?

Un Rully 1935 blanc du domaine Belleville.

Le vin le plus "dissocié" que j'ai bu mais tout y était encore !

Un nez oxydé comme un vin du Jura, sur des notes de noix et une bouche encore correcte... bref, aucun rapport entre le nez et la bouche et la finale.

Et pourtant, en plus de l'émotion, tout se laissait apprécier mais cela reste une expérience désarmante.

François
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21547
  • Remerciements reçus 49

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Y a-t-il une bouteille qui vous a plus qu'étonné ?

Jean-Luc,

Comme tu le sais, j'ai voulu comparer les Don P.X. 72 Gran Reserva et Electrico.
Je te renvoie aux commentaires dans Cercle LPV Flandre Intérieure.

si tu en a l'occasion, je te conseille de tenter l'expérience.

Amicalement,
Thierry
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2652
  • Remerciements reçus 114

milleret a répondu au sujet : Re: Y a-t-il une bouteille qui vous a plus qu'étonné ?

Thierry , j'ai bien l'intention d'acheter une bouteille ( Cave S A ) pour comparer ...je te donnerais mon avis .

Amicalement .
Jean Luc
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Y a-t-il une bouteille qui vous a plus qu'étonné ?

Le Soula blanc 2002

Clos Henry sauvignon new zealand 2002

Le cedre 1999

Les falaises 2000 de Gardies

Cuvee royale de joseph perrier pour le rapport qualité prix

Amitiés

PHILO
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Y a-t-il une bouteille qui vous a plus qu'étonné ?

en fait si il y a une bouteille qui m'a beaucoup étonné
la même que Laurent

Jacquesson Avize Grand Cru 1996 :
mais pas du tout pour les mêmes raisons.

En espérant que bientôt une nouvelle bouteille de ce vin m'étonne en bien, voire en très bien
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2953
  • Remerciements reçus 3

arnaudm a répondu au sujet : Re: Y a-t-il une bouteille qui vous a plus qu'étonné ?

En blanc Montrachet DRC 02 (un vin extraterrestre)
En rouge Grange des Pères 96 (la preuve que l'on peut faire de vrais très grands vins dans cette région).

"Mes goûts sont simples : je me contente de ce qu'il y a de meilleur ". O.Wilde
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Y a-t-il une bouteille qui vous a plus qu'étonné ?

Jacquesson Avize Grand Cru 1996 :
mais pas du tout pour les mêmes raisons.


Vin100,

Lesquelles, donc ?!

Pour moi, et pour les mêmes raisons :
Champagne - Jacquesson - Dizy 1er cru Corne Bautray 1995 :
JP18 - VM16,5 – PP17,5 – LG17,5

- Blanc de blancs, non dosé (dégorgé en novembre 2002 - 700 bouteilles produites).
- Robe avenante, dorée, brillante.
- Nez distingué, développant de jolies notes : pomme cuite, épices. L’aération complexifie notablement l’olfaction : tarte citron meringuée, fleurs blanches, citron, champignon et grillé discrets, noisette, mangue.
- Bouche dense, complète, cristalline (pure, limpide), incisive (acidité marquée). Un profil très « 1996 » de par la concomitance de la richesse (matière substantielle et mûre) et de la tonicité. Admirable rectitude, bulle très fine, persistance remarquable.
- On a pensé à "S" de salon. Il confirme la qualité des vins de cette maison.
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2298
  • Remerciements reçus 44

M@nuel a répondu au sujet : Re: Y a-t-il une bouteille qui vous a plus qu'étonné ?

Moi ce sera : Baron de Lestac

Amitiés,
M@nuel.
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2953
  • Remerciements reçus 3

arnaudm a répondu au sujet : Re: Y a-t-il une bouteille qui vous a plus qu'étonné ?

Tu es un petit ba ga rreur !

Mais cette réponse n'est pas dénuée de fondement .

"Mes goûts sont simples : je me contente de ce qu'il y a de meilleur ". O.Wilde
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 53
  • Remerciements reçus 6

CRISTAU a répondu au sujet : Y a-t-il une bouteille qui vous a plus qu'étonné ?

En cherchant comment je pourrais dater la bouteille et la flasque de Bénédictine que j'ai achetées il y a qq temps aux enchères, je tombe sur ce fil de discussion un peu vieux. Pour ma part, 3 bouteilles m'ont laissé un souvenir exceptionnel (c'est à dire que je me suis réveillé la nuit qui suivant avec encore le goût dans la bouche):
- un Chateauneuf du Pape non millésimé et sans indication du producteur, sans doute assez vieux, acheté environ 12€. Un pur sirop de truffe juste avec l'acidité qu'il faut pour le rendre agréable!
Les 2 autres bouteilles étaient un peu plus chères même si je les ai eues à bon prix car les conditions n'étaient pas parfaites:
- un Richebourg DRC 1948, (8cm sous le bouchon, c'était risqué et pourtant, aucun défaut!)
- un Petrus 1947 (étiquette type chateau, mais non mise du chateau, mi-épaule, pas de conséquence non plus).
Cela fait déjà 3 à 5 ans que j'ai goûté ces 3 bouteilles mais le souvenir est toujours aussi vif et je n'en ai plus trouvées d'aussi impressionnantes depuis.
#21
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: condorcet, Delphinette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8025
  • Remerciements reçus 882

hyllos a répondu au sujet : Y a-t-il une bouteille qui vous a plus qu'étonné ?

Des bouteilles étonnantes et exceptionnelles... il y en a tellement que c'est difficile de n'en citer qu'une.

il y a:
- Ce 1969 Spätlese du Gaacher Himmelreich que j'ai goûté, la première bouteille que j'ai goûté, première fois que je suis allé en Mosel, dans le premier domaine que j'ai visité... chez Willi Schaefer. Peut-être que ça explique en partie ma passion pour la Mosel :)
- Ces bouteilles chez Nekowitsch, goûtées dans son sous-sol, un improbable lundi de mi-décembre. On attendait rien, les vins furent fantastiques... et c'était son hobby.
- Ce Reserva Particular 2004 goûté dans les caves de Recaredo et dégorgé devant nous après dix ans de vieillissement sur latte.
- Ce 1989 de François Cotat, qui traînait depuis quelques jours sous son comptoir.
- Cet Auslese 2009 de Karl Erbes, oublié 6 mois dans un frigo et qui se révèle extraordinaire ou ce Spätlese 1983 du même domaine, dégusté dans un chambre (avec de bons verres, quand même !) pour composer notre premier pilot de thewinecomposer...
- Ce Cal Demoura 1998, simplement exceptionnel.
- Ce Châteaumeillant 2006 de Geoffreney Morval (domaine hélas disparu) qui réveillait toutes les histoires de vin de mon grand-père à propos des vins de son propre grand-père.
- Ce Blaufränkisch Spätlese 1976 chez Kollwentz... auquel on aurait donné un tout autre pédigrée et 20 ans de moins.
- Ces trois bouteilles chez Moric, à discuter de tout sauf du vin qu'on dégustait... magistraux par ailleurs !
- ...

Il y en a encore des montagnes...

Mais je remarque qu'il y a peu de canons "d'exception", pas parce qu'ils soient moins bon, mais peut-être plus souvent ouverts avec un respect ou une attente qui les desservent... et un manque d'émotion devant des dégustations peut-être trop cliniques ou trop respectueuses... ou trop attendues.

Bref, je ne donnerai pas dans le cliché que le vin, c'est la personne avec laquelle on le boit, mais c'est assurément plus qu'une étiquette ou qu'une notoriété.
#22
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Eric B, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5529
  • Remerciements reçus 2385

Frisette a répondu au sujet : Y a-t-il une bouteille qui vous a plus qu'étonné ?

J'ai en mémoire, et c'est comme si c'était hier, un Rayas 2003 bu avec un burger de canard et cantal maison chez l'ami Nico. Ce n'est probablement pas le meilleur vin que j'ai bu (bien que de très haut niveau ce soir là) mais l'accord culinaire magique, le moment passé avec les copains foréziens, la nuit étoilée dehors...le temps s'est arrêté à ce moment là sur cette osmose parfaite.
Comme quoi, le vin, ce n'est pas que le vin, en fait...

Flo (Florian) LPV Forez
#23
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: bibi64

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17859
  • Remerciements reçus 1693

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Y a-t-il une bouteille qui vous a plus qu'étonné ?

Cal demoura 98 : à ce moment si ma mémoire est bonne , c’était encore le père d’Olivier Jullien aux commandes.
Cette année là, Olivier Jullien avait sorti un grenache pur totalement génial.
Y aurait-il un lien ?

Jérôme Pérez
#24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 470
  • Remerciements reçus 78

JRU83 a répondu au sujet : Y a-t-il une bouteille qui vous a plus qu'étonné ?

Bonjour Jérôme,

A partir de quel date la famille Jullien ne s'est plus occupée du mas Cal demoura?

JP

Jean-Pierre
#25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17859
  • Remerciements reçus 1693

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Y a-t-il une bouteille qui vous a plus qu'étonné ?

2003 de mémoire mais à vérifier.

Jérôme Pérez
#26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8025
  • Remerciements reçus 882

hyllos a répondu au sujet : Y a-t-il une bouteille qui vous a plus qu'étonné ?

2003, vente du domaine à la famille Goumard, mais coopération sur le millésime 2003. 2004 premier millésime solo de Vincent Goumard.

D'ailleurs, si tu ouvres les quilles maintenant, tu peux voir à des kilomètres la jonction. 2003 est encore vraiment dans le style de JP Jullien alors que 2004, tu changes totalement de dimension, avec des aromatiques diamétralement différentes. Notamment, la disparition totale de l'aspect animal, viandé.
#27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8025
  • Remerciements reçus 882

hyllos a répondu au sujet : Y a-t-il une bouteille qui vous a plus qu'étonné ?

Jérôme Pérez écrit: Cal demoura 98 : à ce moment si ma mémoire est bonne , c’était encore le père d’Olivier Jullien aux commandes.
Cette année là, Olivier Jullien avait sorti un grenache pur totalement génial.
Y aurait-il un lien ?


Peut-être... en tout cas, ce vin était grandiose... et oui, c'était bien la famille Jullien à ce moment (jusque 2004 si tu considères le post que je viens d'écrire :) )
#28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck