Nous avons 1128 invités et 13 inscrits en ligne

Dégustation de vins Slovènes en Finlande - Episode 2 : Modra Frankinja AKA Blaufränkich (Huba, Kobal, Suklje, Marof)

  • Messages : 8059
  • Remerciements reçus 920

hyllos a créé le sujet : Dégustation de vins Slovènes en Finlande - Episode 1 : Sauvignon Blanc (Kozinc, Gross, Suklje, Marof, Edi Simcic, Zanut)

Je reposterai tout ça en une seule fois dans les dégustations par la suite.

Dégustation de vins Slovènes en Finlande - Episode 1 :

Sauvignon Blanc (Kozinc, Gross, Suklje, Marof, Edi Simcic, Zanut)

Voilà bien longtemps que je n’ai rien posté sur le Forum… La faute au job… Mais on va pas quand même se plaindre !

D’abord, disclaimer : j’ai zappé les signes diacritiques, ce qui est impardonnable, mais je n’avais pas le temps de les chercher ou modifier mon clavier… Donc on fera sans, désolé.
Mon côté puriste, slaviste et pinailleur en souffre, croyez-moi :D

Cet Automne… Oui, ça remonte déjà un peu, j’ai organisé avec mon groupe de dégustation, une exploration des vins Slovènes. Je suis en effet convaincu que ce pays va connaître la prochaine hype après l’Autriche et l’Allemagne, ici, en Finlande, et pourquoi pas en France.

Pour la sélection, j’ai fait comme à mon habitude sur un sujet que je ne connais pas :
On trouve un gars qui s’y connaît, vraiment, et on lui confie les rênes avec quelques instructions de base… Le gars en question, c’était un certain Jérôme Pérez, un illustre inconnu de LPV ;)
Se sentant investi du pouvoir de connaissance suprême en matière vinique slovène il m’a donc immédiatement réorienté vers un certain Guillaume Antalick propriétaire d’un wine bar assurément fantastique et de vignes aux productions délicieuses.
Merci Jérôme et merci Guillaume, pour la sélection des vins et surtout les discussion avant, pendant et après.

La session s’est donc divisée en 5 rounds de dégustation. Chacun focus sur un cépage.
Chaque sessions durait 2h et comportait 5 à 6 vins, ce qui me semble l’immense maximum pour apprécier les vins à leur juste valeur en dégustation puis pouvoir les ré-apprécier de manière totalement partiale en conclusion.

Les thèmes ont donc été :
Sauvignon blanc, Riesling, Blaufränkisch, Furmint et Pinot Noir.
Avec quelques pirates, genre Pinot Gris (vous devinez de chez qui), et un ou deux assemblages.

Globalement… Chapeau !

Les vins sont de grande classe et évitent le putassier des élevages trop appuyés…
... Je soupçonne sur ce point Guillaume de nous avoir soigneusement épargné les caricatures de mauvais goût.
Certains sont encore sur le côté très consensuel, visant le plaisir immédiat plus que l’identité, d’autres ont déjà bien trouvé leur sens et leur originalité. Mis un part un bouchonné délicat, il n’y a eu aucune catastrophe. Peut-être la seule série faible fut le Sauvignon blanc.


Chapter 1 : Sauvignon blanc

On a donc débuté sur le Sauvignon car c’était l'un des cépages les plus internationaux d’une part et d’autre part, je pensais à tort à la proximité d’avec la Styrie Autrichienne (dont je n’aime généralement pas la production), qui est capable de sortir des Sauvignons de grande classe.

Globalement, ce fut une série intéressante par sa forte empreinte terroir, mais décevante par ses équilibres. On a très bien perçu la patte épicée, poivrée et une finale très minérale, portée sur les amers. Mais aussi, les arômes étouffés par la maturité et l’alcool déséquilibrant des vins assez pauvres en acidité.

La série était composée de :

Kozinc, Sauvignon blanc 2018 (Dolenjska)
Robe plutôt doré (étonné).
Nez léger puis touche de buis. Un peu brioche (étonné, re-).
Bouche droite assez pure mais peu dynamique et aromatique. Fruit jaunes en finale. Amertume légère.
Correct, sans plus. Très lisse. 75

Gross Colles 2018 (Stajerska, Haloze)
Nez au léger grille et très jolie touche variétale. Ample et frais en même temps.
Bouche raccord, pomme golden, fruit assez intense, structure et long avec une finale orange sanguine/pamplemousse. Un peu poivre avec une jolie amertume finale.
C’est beau, c’est un coup de cœur. 90-

Suklje Lozice 2018 (Bela Krajina)
Robe dorée.
Nez étonnamment similaire au Gross, mais avec une note plus fraiche.
La bouche est très différente, hautement minérale et presque huileuse. Le vin me fait penser très clairement à un Provence. La finale est épicée avec une touche de jasmin et de muscade. C’est assez déroutant car je n’attendais pas ça mais c’est vraiment intéressant.
A noter que j’ai clairement préféré le vin à J+1, qui a apporté une jolie touche de mangue en bouche. 85

Marof, Berg 2017 (Prekmurje, Bodonci)
Robe or foncée.
Nez de fruit exotique, passion et légère note de buis. Epices douces en arrière plan.
La bouche est large dès l’attaque sur le fruit jaune et s’étend en longueur sur la groseille et quelque chose du caramel au beurre salé.
On est vraiment sur un vin en puissance. 90-

Edi Simcic Fojana 2016 (Goriska Brda)
De même, sur un or assez foncé.
On est vraiment sur un profil chaud avec le jasmin au nez et la rosé.
La bouche est large, sur le caramel et les fleurs. Epices.
Le vin est clairement mûr… C’est bien fait, mais très underwhelming. 85

(HORS DEGUSATION) Zanut 2016 (Goriska Brda)
Je le décris rapidement car je n’ai pas pris de notes. Plusieurs mois après, c’est finalement celui que je retiens.
Un nez, qui garde de la fraîcheur et de remarquables fruits exotiques.
La bouche est délicieuse avec passion et mangue.
C’est tout bonnement excellent et ça a une vraie personnalité. 90

Les notes sont bonnes, mais elle ne doivent pas vous tromper. Je n’ai pas été grand fan de la série. Surtout pas du Fojana et Berg, qui devaient être un peu le pinnacle de la dégustation.
Le Kozinc était pour le coup très décevant.
Cependant, je retiendrai le Gross, le Zanut et dans un tout autre style le Suklje. Par contre, je me vois mal associer ce dernier avec des plats d’ici.

Bilan de la série 1 : des vins au style clairement identifiable, pas du tout dans la mouvance autrichienne ni française. Par contre, j’hasarderais la remarque que le Sauvignon n’est peut-être pas le cépage d’avenir du pays.
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jérôme Pérez, Olivier Mottard, dfried, Super-Pingouin, daniel.gureghian, peterka, bertou, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Papé, leteckel, ysildur, éricH, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18393
  • Remerciements reçus 2303

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Dégustation de vins Slovènes en Finlande - Episode 1 : Sauvignon Blanc (Kozinc, Gross, Suklje, Marof, Edi Simcic, Zanut)

Il y a à côté de Jeruzalem (Kajzar) un autre producteur au nom de Puklavec, distinct de la célèbre compagnie P and F, qui fait un très beau Sauvignon, très pur. Pour un prix incroyable : 7 euros. Un vin duquel j’avais discuté avec S. Simonic de Dveri Pax qu’il qualifiait de top wine.
Le 2013 était à tomber. 2019 est très beau.

Jérôme Pérez
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95
  • Remerciements reçus 55

daniel.gureghian a répondu au sujet : Dégustation de vins Slovènes en Finlande - Episode 1 : Sauvignon Blanc (Kozinc, Gross, Suklje, Marof, Edi Simcic, Zanut)

Si on lui confie les rennes c'est que, coté vins slovènes, Jérôme c'est un peu le père Noël :)

Daniel Gureghian
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8059
  • Remerciements reçus 920

hyllos a répondu au sujet : Dégustation de vins Slovènes en Finlande - Episode 1 : Sauvignon Blanc (Kozinc, Gross, Suklje, Marof, Edi Simcic, Zanut)

daniel.gureghian écrit: '' Si on lui confie les rennes c'est que, coté vins slovènes, Jérôme c'est un peu le père Noël :) ''


La blague est bonne, mais franchement ce type de commentaire après avoir pris quelques heures de temps perso pour transcrire ses notes... Ça fait vraiment plaisir...

Mais bon... Au moins vous avez lu...
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18393
  • Remerciements reçus 2303

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Dégustation de vins Slovènes en Finlande - Episode 1 : Sauvignon Blanc (Kozinc, Gross, Suklje, Marof, Edi Simcic, Zanut)

Matthieu,
Daniel est sans doute l'un des plus grands aficionados de CV et je suis certain qu'il lira tous tes épisodes avec très grand intérêt, crois le bien.

Jérôme Pérez
#5
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: daniel.gureghian, hyllos

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8059
  • Remerciements reçus 920

hyllos a répondu au sujet : Dégustation de vins Slovènes en Finlande - Episode 2 : Modra Frankinija AKA Blaufränkich (Huba, Kobal, Suklje, Marof)

Dégustation de vins Slovènes en Finlande - Episode 2 :

Modra Frankinija AKA Blaufränkich (Huba, Kobal, Suklje, Marof)

On arrive donc au deuxième jour, avec le Blaufränkich.

On rentre dans le dur avec cette série de rouge dont j’attendais vraiment beaucoup.
D’autant plus après la série de Sauvignon vu que le climat semble quand même plutôt chaud.

La série de décevra pas avec des vins d’une putain de classe et pas du tout copiés sur ceux du voisin du Nord.
Pas non plus de défaut de boisage majeur. Bon, Guillaume a sélectionné, c’est clair. Il n’empêche, c’est très solide.
Un reproche? Oui... Le prix est un peu élevé.
C’est quand même un poil difficile de privilégier ces vins sur les BF autrichiens dont beaucoup affichent en fait un meilleur rapport qualité/prix... Je pense par exemple aux vins de Iby en Mittelburgenland, qui proposent des choses plus abouties pour un prix proche.

CR:Huba, Ad Fontes 2018 (Dolenjska)
Nez plutôt ténu. Un peu de fruit.
Bouche fraîche et acidulée. Un poil lactée (assez typique sur ces vins axés fruit). Souple et fin avec une impression presque sucrée dans un genre “délicieux”. Nettement moins bon, logiquement, à H+24. Un vin simple dans un genre facile. Je préfère nettement l’interprétation Suklje dans ce style.

CR:Janko Kobal, Luna 2017 (Dolenjska)
Ce vin là m’a assez étonné. A l’ouverture, clairement évolué, avec des notes assez dominantes de noix, cacao et de pruneau. Pas désagréable. Mais le lendemain, il s’est clairement amélioré. Son côté fatigué a disparu. On est plus sur le café et le tabac, avec une bouche nette et pure, un peu dans un genre de syrah élevée (Guigal en light). La longueur est bonne. C’est un vin de bon niveau. A mon sens mille fois trop élevé mais vraiment pas mal.
Par contre le RQP est limite. 85-

CR:Suklje, Modra Frankinija Classic 2018 (Bela Krajina)
On attaque Suklje (by the way, on dit ça une peu comme “Chouklié”), par ce “petit vin”.
Alors clairement, c’est une claque. On est sur un vin immédiat, pas destiné à vieillir, je pense. Mais tout est là.
Couleur rouges profonde aux reflets d’un violet claquant, relativement translucide.
Nez très pur, un peu terreux, un peu de fruit rouge, un peu d’épices. Pas trop soutenu, délicat.
La bouche est souple et fraîche, avec une excellente acidité. Le seul défaut serait une légère note “lactée” que je remarque facilement parce que je déteste ça :), mais sinon et surtout, ça pète le fruit, c’est acidulé, c’est clair et net en finale. Ca se croque comme une cerise. La longueur s’épanche sur la groseille, la framboise et une touche de poivre. C’est vraiment un quasi sans faute dans le genre. 80

CR:Suklje, Lodoma 2018 (Bela Krajina)
Le nez est soutenu et complexe. On y trouve le fruit, les herbes fraîches, un peu d’humus et les épices douces. La concentration et l’intensité sont indiscutablement et clairement supérieures au précédent.
La bouche marque une différence encore plus flagrante. On n’est plus sur le vin juteux, leger et fin. Ici, on a de la puissance, de la rondeur. Mais surtout une longueur magnifique et ample, tout en conservant la fraicheur et l’équilibre. Sur la framboise et la groseille. C’est vraiment beau.

Pour moi, c’est là le sweet point de la gamme à ce niveau de maturité. On trouve ici un vin beaucoup plus sérieux et complexe, dont on peut lire l’avenir radieux qui lui est promis, mais qui donne déjà beaucoup. 85+

CR:Suklje, Vrbanjka 2018 (Bela Krajina)
Le vin est splendide mais il est jeune. Je l’ai goûté sur une semaine et il était meilleur chaque jour. Il a vraiment commencé à se livrer à j+3. On perçoit bien que ce vin est monumental, la matière est profonde et soutenue, le vin est également d’une grande pureté, Guillaume touche vraiment juste ici. On est clairement face à un grand vin qui sait, où il va et le fait avec goût. A revoir dans une grosse paire de paires d’années :) (5 à 10 ans). 90-

CR:Marof, Mackovci 2015 (Prekmurje)
Bon alors franchement ce vin, je n’adhère pas. Pour moi, la vinification est ratée, malgré une qualité de jus superlative. Qu’est-ce qui plombe ? Les tannins omniprésents et desséchants. Le genre de tannin qui ne partira jamais, ou peut-être dans 20 ans, quand le vin sera déjà mourant. Alors oui, le jus par ailleurs est superbe et d’une belle complexité... Mais on n’est pas là pour faire le tri en bouche. C’est dommage parce qu’outre ça, c’est excellent. NN

Nous voilà donc arrivé au terme du Blaufränkich. A mon avis, c'est clairement un cépage d'avenir en Slovénie (sur cette courte base). Les profils sont clairement différents de l'Autriche, ce qui justifie totalement de creuser le sujet. Il me semble que les vinifications méritent encore un peu d'affinement, je pense à la fois aux premiers et au dernier. Marof... mais quel massacre... Suklje à mon sens est le plus sur la bonne voie.

Encore une fois et de manière pas du tout étonnante, la main et l'expérience d'un vigneron étranger permet de griller les étapes. Je pense qu'être extérieur est un gros plus quand on veut (re)développer une région viticole.
On n'a pas le poids de la tradition et surtout, en Europe de l'Est, de l'illusion de la tradition, perdue très, très, largement suite au passage du rouleau compresseur soviétique ou juste communiste. Le travail sur le terroir n'en devient que plus facile et on peut aussi s'appuyer sur l'expérience d'ailleurs sans préjugés chauvins.

Ce n'est pas tout à fait étonnant que Gross ait dominé de la tête et des épaules la série Sauvignon Blanc, il est tellement évident que les Slovènes du cru manquent de 10 ou 20 ans de recul et d'expérience, que Gross a déjà acquise en Autriche, surtout avec la révolution qualitative d'après 1985.
Ils sont déjà passé par là et ils ont déjà essuyé les écueils et échecs des modes et de la naiveté (excès de réduction, excès d'extraction, excès de bois... etc...), pour aller directement à l'essentiel et viser juste.
Je pense qu'à Suklje, Guillaume a le même avantage que Gross, avec peut-être, un petit peu plus de travail devant lui, et une avance notable sur les champions locaux. Marof est pour moi un exemple assez flagrant de ce qu'il ne faut pas faire tout en étant vraiment pas loin du coup parfait.
#6
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, dfried, Super-Pingouin, Eric B, peterka, bertou, Jean-Loup Guerrin, leteckel, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18393
  • Remerciements reçus 2303

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Dégustation de vins Slovènes en Finlande - Episode 2 : Modra Frankinja AKA Blaufränkich (Huba, Kobal, Suklje, Marof)

Super compte rendu et vraiment très précis comme d'habitude.

Le modra frankinja, c'est un cépage identitaire, comme peut l'être le nebbiolo en Piémont, le pinot noir en Bourgogne : mais évidement ce n'est pas quelque chose d'unique : ce que je veux dire par là, c'est qu'au delà des consommateurs qui aiment ce cépage sans doute parce qu'il est complexe, qu'il est dans l'air du temps par ses qualités de fruits, de fausse simplicité, et de fraîcheur, il est adoré par les producteurs qui lui vouent une très grande admiration, la même qu'ils vouent à leur terroir. C'est indissociable de toute façon. Parce que ce n'est pas forcément leur terroir qu'ils aiment (même si c'est le cas, bien entendu), mais leur terroir avec du MF dessus. C'est un peu l'écusson sur le drapeau : et en Europe centrale, cela a une résonance très forte, plus qu'ailleurs sans doute.
Je t'ai gardé une bouteille de Roka qui s'inscrit dans la lignée des bons MF, dans un style puissant et élevé.
Je suis en phase avec toi, Olivier et Eric (ça fait beaucoup et ce n'est pas rien) sur la qualité de la gamme de Suklje : une gamme parfaitement ordonnancée, de la cuvée gouleyante d'entrée de gamme à la plus ambitieuse, très profonde.

Jérôme Pérez
#7
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, hyllos

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8059
  • Remerciements reçus 920

hyllos a répondu au sujet : Dégustation de vins Slovènes en Finlande - Episode 2 : Modra Frankinja AKA Blaufränkich (Huba, Kobal, Suklje, Marof)

Jérôme Pérez écrit: Je t'ai gardé une bouteille de Roka qui s'inscrit dans la lignée des bons MF, dans un style puissant et élevé.
Je suis en phase avec toi, Olivier et Eric (ça fait beaucoup et ce n'est pas rien) sur la qualité de la gamme de Suklje : une gamme parfaitement ordonnancée, de la cuvée gouleyante d'entrée de gamme à la plus ambitieuse, très profonde.


Cool pour Roka.

Concernant Suklje, c'est clairement très bien construit en terme de gamme, je veux dire, commercialement. Et en terme de qualité, c'est aussi déjà le top. De ce que j'ai goûté en MF, sur cette série, c'est le meilleur, sans discussion. Et à mon sens, il peut encore progresser, un peu comme quand en 2007 j'avais goûté de sublimes Cal Demoura, mais en 2010, encore meilleurs etc... Il tiennent le bon bout en tout cas et il faut foncer dans la même direction. Je leur fait confiance pour éviter les écueuils de la surextraction et du bois. Et puis comme pour l'Autriche, parvenir à s'imposer sur la niche des grands vins d'Europe Centrale, ça serait bien et tout à fait possible.
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120Gildasjean-luc javauxMartinezPBAESVougeotstarbuck