Nous avons 2070 invités et 41 inscrits en ligne

Restaurant à (ou autour) de Sancerre

  • Messages : 1651
  • Remerciements reçus 3686

Réponse de Gerard58 sur le sujet Restaurant "La Côte des Monts Damnés" à Chavignol

Frisette écrit: Juste pour rappel, car cela fait plusieurs messages que cela me pique les yeux:
"Pour savoir si l'on écrit "er" à la fin d'un verbe, on remplace par un verbe du 3e groupe, comme VENDRE. Si on peut remplacer par VENDU, vous serez devant un participe passé en -É (à accorder ensuite selon la règle des participes). Si on peut remplacer par VENDRE, vous serez devant un infinitif en -ER."


Voilà qui est bien dit (et non diRE) !
donc,
Voilà qui est bien parlé (et non parleR) !

Gérard
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette
13 Oct 2020 19:40 #61

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 22022
  • Remerciements reçus 6271
Personnellement j'utilise mordre et non vendre.

Michel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Kiravi
13 Oct 2020 20:20 #62

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1651
  • Remerciements reçus 3686

Réponse de Gerard58 sur le sujet Autour de Sancerre... A emporter

Je ranime ce fil sancerrois pour signaler les heureuses initiatives de quelques restaurants de la région qui ont mis en place dès cette deuxième fermeture, comme ils l'avaient fait au printemps, la possibilité d'une restauration livrée à domicile ou à emporter.

Je ne cite que les restaurants que j'ai expérimentés :

La Tour, restaurant bien connu à Sancerre, propose un choix évidemment limité, de deux entrées, deux plats et deux desserts agrémenté de quelques propositions annexes, sushis et makis certains soirs, assiette de charcuterie espagnole et la possibilité de choisir son vin sur un extrait de l'imposante carte des vins, à prix raisonnables.
Après trois déjeuners emportés je peux affirmer que tout est très bon, dans un registre gastronomique simplifié.

Le Chat à Villechaud, au pied de la colline sancerroise, sur l'autre rive de la Loire, propose un choix de deux ou trois entrées, plats et desserts, avec une cuisine bistronomique généreuse. Là aussi, il est possible de choisir son vin dans une carte de haute volée, qui fait la part belle aux produits bio.
Le déjeuner lyonnais d'hier, Beaujolais nouveau oblige, était succulent, mais j'ai préféré arroser les quenelles de brochet aux morilles avec un Arbois savagnin 2012 du domaine de la Tournelle (CR dans fil dédié), provenant de la cave du Chat, qui recèle bien d'autres trésors, à prix serrés, à déconfiner.

Les chefs de ces deux établissements sont, en plus d'être de talentueux cuisiniers, de vrais amateurs de vin, une raison de plus pour ne pas hésiter à venir les aider à passer un cap bien douloureux pour toute la profession.

Gérard
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin
23 Nov 2020 16:55 #63

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9419
  • Remerciements reçus 17652

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Autour de Sancerre... A emporter

Gérard, tu es trop addictif (comme le nez du vin que tu as bu !) au Beaujolais...
Le domaine qui a réalisé ce très beau flacon est le domaine de la Tournelle. ;)

Jean-Loup
23 Nov 2020 17:20 #64

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1651
  • Remerciements reçus 3686

Réponse de Gerard58 sur le sujet Autour de Sancerre... A emporter

Jean-Loup,

Les vapeurs beaujolaises n’ont pas d’emprise sur la pertinence de tes observations ! Bravo à toi pour avoir repéré cette coquille dont j’ignore l’origine, n’ayant jamais goûté le Clos de la Roilette dont je ne connais que le nom.

La rectification est faite.

Merci pour ton attentive lecture et ta bienveillante remarque.

Bien à toi.

Gérard
23 Nov 2020 23:17 #65

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3813
  • Remerciements reçus 1345

Réponse de didierv sur le sujet Autour de Bué - Sancerre - Chavignol

Bonsoir à tous

Nous avons prévu d'aller le samedi 31 juillet chez PINARD à Bué le matin puis à Ménetou l'après midi pour les Caves Ouvertes
Entre les deux nous devions déjeuner au MOMENTO , mais malheureusement le restaurant sera fermé le midi
Je suis donc à la recherche d'un restaurant de bonne facture du côté de Bué, Chavignol, Sancerre.
Thomas Jacquet du MOMENTO me conseille LA TOUR, L'ARDOISE DU MARCHE, L'AUBERGE DE SAINT THIBAULT, LA POMME D'OR
Je ne souhaite pas un restaurant trop gastro, ni trop cher, ni trop long

Que me conseillez vous ?




 

Didier
12 Juil 2021 21:46 #66

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3014
  • Remerciements reçus 10172

Réponse de Kiravi sur le sujet Autour de Bué - Sancerre - Chavignol

L'auberge Saint-Thibaud est très bien. On est bien accueilli, on mange très bien. C'est ni trop cher, ni trop rapide, ni trop lent.
Côté vin, il y a à peine plus d'un an, nous y avions bu un Fourchaume de la Chablisienne à 35€ sur table. Pas déconnant du tout donc...

Marc, assez vieux débutant
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: didierv
12 Juil 2021 22:43 #67

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9419
  • Remerciements reçus 17652

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Autour de Bué - Sancerre - Chavignol

L'auberge des Monts Damnés (le bistrot, pas le restaurant, qui n'a d'ailleurs peut-être pas réouvert) est plutôt bien dans ce que tu cherches. J'ai fait un CR.
Mais c'est Gérard58 qi te fournira la réponse la plus argumentée.

PS : chez moi c'est bien aussi mais on ne sera pas là... 

Jean-Loup
12 Juil 2021 22:49 #68

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3813
  • Remerciements reçus 1345

Réponse de didierv sur le sujet Autour de Bué - Sancerre - Chavignol

L'auberge des Monts Damnés (le bistrot, pas le restaurant, qui n'a d'ailleurs peut-être pas réouvert) est plutôt bien dans ce que tu cherches. J'ai fait un CR.
Mais c'est Gérard58 qi te fournira la réponse la plus argumentée.

PS : chez moi c'est bien aussi mais on ne sera pas là... 

Jean-Loup
 

Hello Jean Loup
J'y ai pensé , merci mais nous serons 4.
Les Monts Damnés nous y sommes déjà allés .J'ai envie de tester autre chose
Mais que fait Gérard ?
Bonnes vacances et à très bientôt

Didier
13 Juil 2021 06:59 #69

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2365
  • Remerciements reçus 4236

Réponse de dt sur le sujet Autour de Bué - Sancerre - Chavignol

A Chavignol, je vais presque systématiquement au p'tit goûter.
Très bon marché, bons produits, belle carte des vins.

Denis
13 Juil 2021 07:38 #70

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3813
  • Remerciements reçus 1345

Réponse de didierv sur le sujet Autour de Bué - Sancerre - Chavignol

Merci Denis
Lors de ma dernière visite il y a trois ans j'avais été un poil déçu .Je ne retrouvais pas le charme de bon gout des années précédentes
Les tauliers avaient ils changé ?
En tous cas c'est une piste intéressante .

Didier
13 Juil 2021 07:42 #71

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2365
  • Remerciements reçus 4236

Réponse de dt sur le sujet Autour de Bué - Sancerre - Chavignol

A ma connaissance, ce sont toujours les mêmes propriétaires (enfants Cotat).
Pas de la grande cuisine mais dans un style bistronomique, c'est efficace.

Denis
13 Juil 2021 07:57 #72

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 241
  • Remerciements reçus 164

Réponse de azerty27 sur le sujet Restaurant à (ou autour) de Sancerre

Passage au petit goûter fin juin.
jolie carte des vins a prix attractif.
dans l’assiette en revanche j’ai trouvé cela quelconque.
pas bon, pas mauvais mais bof.

ca fait le job mais vous n’en garderez pas un souvenir mémorable.

cdt
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: didierv
13 Juil 2021 10:04 #73

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1651
  • Remerciements reçus 3686

Réponse de Gerard58 sur le sujet Autour de Bué - Sancerre - Chavignol

L'auberge des Monts Damnés (le bistrot, pas le restaurant, qui n'a d'ailleurs peut-être pas réouvert) est plutôt bien dans ce que tu cherches. J'ai fait un CR.
Mais c'est Gérard58 qi te fournira la réponse la plus argumentée.

PS : chez moi c'est bien aussi mais on ne sera pas là... 

Jean-Loup

 

Hello Jean Loup
J'y ai pensé , merci mais nous serons 4.
Les Monts Damnés nous y sommes déjà allés .J'ai envie de tester autre chose
Mais que fait Gérard ?
Bonnes vacances et à très bientôt


 

Voilà, voilà ... Gérard revient de quelques jours dans une belle région de vignoble, mais séjour non dédié au vin !

Pour répondre à Didier : pas d'hésitation pour moi, La Pomme d'Or s'impose, compte tenu de tes critères de recherche. Mais attention, réserve vite car la salle est assez petite. Carte des vins de belle facture mais choix limité.

La Tour a, je pense, la cuisine gastronomique la plus élaborée et c'est un peu plus cher. Mais la carte des vins est superbe !

Au restaurant des Monts Damnés il n'y avait plus deux options gastro ou bistrot, la dernière fois où j'y ai déjeuné, mais ça remonte à assez loin, l'été dernier. Sinon l'adresse est recommandable.

J'ai déjà dit ici que je n'étais pas séduit par le Petit Goûter. Cuisine bistrot très irrégulière, franchement décevante parfois. Mais le choix des vins est vaste, le patron est un véritable amateur et le rapport q/p est intéressant.

Je ne peux rien dire de l'auberge de Saint Thibault où je ne suis pas allé depuis le changement de propriétaire. Les échos sont bons.

A cette liste tu peux ajouter Le Chat, à Villechaud (banlieue de Cosne-sur-Loire) où les patrons sont des fous de vins, tendance bio voire nature, avec une carte pointue à prix d'amis. Mais il te faut traverser la Loire et repasser dans la Nièvre. Cuisine bistronomique souvent inventive mais parfois compliquée.

Bon séjour et tu nous donneras ton choix et tes impressions j'espère.

Gérard
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Nicoco, leteckel, Delphinette, Jeanveux, Manas
13 Juil 2021 23:11 #74

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 629
  • Remerciements reçus 1851

Réponse de Jeanveux sur le sujet Autour de Bué - Sancerre - Chavignol

A cette liste tu peux ajouter Le Chat, à Villechaud (banlieue de Cosne-sur-Loire) où les patrons sont des fous de vins, tendance bio voire nature, avec une carte pointue à prix d'amis. Mais il te faut traverser la Loire et repasser dans la Nièvre. Cuisine bistronomique souvent inventive mais parfois compliquée.
 


Superbe adresse !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gerard58
13 Juil 2021 23:17 #75

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9419
  • Remerciements reçus 17652

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Restaurant à (ou autour) de Sancerre

Le post de Gérard me pousse à compléter par mes propres impressions. 
Deux superbes expériences à La pomme d'or où c'est limite gastro.
Une très belle expérience au Chat avec magnifique carte des vins, mais c'est un peu plus loin.
Les trois ont dû faire l'objet de CR.

Jean-Loup 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gerard58
14 Juil 2021 09:26 #76

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 515
  • Remerciements reçus 3805

Réponse de Manas sur le sujet Restaurant à (ou autour) de Sancerre

Je ne peux qu'abonder dans le sens de Gérard et Jean-Loup concernant la Pomme d'or. C'est un vrai beau restaurant, bistronomique, carte courte et qui change, ce qui est souvent bon signe. Réservation nécessaire en effet, et le faire à l'avance est vivement recommandé. Les photos parlant mieux qu'un long discours... 

L'entrée...




Le plat principal, merveilleuses St Jacques
 

Et le beau plateau de fromage




Si je connaissais déjà la pomme d'or, j'avais suivi les recommandations de Gérard (l'occasion ici de le remercier pour la bonne adresse) concernant les Monts damnés et là aussi très bon restaurant, dans un cadre agréable, avec une carte des vins à prix juste, en particulier bien sûr les vins de la maison Henri Bourgeois. 

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Gerard58, Delphinette
14 Juil 2021 12:30 #77
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3813
  • Remerciements reçus 1345

Réponse de didierv sur le sujet Restaurant à (ou autour) de Sancerre.La Pomme d'Or

Bonjour à tous
Réservation faite pour le samedi midi à la Pomme d'Or à Sancerre. Compte tenu des restrictions sanitaires nous ne serons qu'une dizaine dans la salle
La carte est courte avec deux menus à 25€ et 35€. Nous avons pris l'option N°2
Des produits simples, de bonne qualité et d'une grande fraicheur, bien travaillés.La patronne est sympathique et prend le temps de discuter avec les clients
En ce qui me concerne, tartare courgettes/betteraves et jus associés ,puis brochette de bœuf (viande ultra fondante) et assiette de fromages de diverses régions (j'aurais préféré une déclinaison de crottins pour rester dans le local)
Il y avait aussi un foie gras maison et des rognons sauce moutarde
En vin , nous avons joué calme après une belle dégustation chez Pinard et nous n'avons pris qu'une bouteille de Sancerre rouge
CR: La cuvée Grappes Entières 2018 de Reverdy- Ducroux
La robe est assez sombre avec un début dévolution
Le nez n'est pas très expressif. le carafage l'ouvrira mais il restera un peu comprimé sur un profil de joli pinot plutôt fruits noirs et épices florales que fruits rouges
La bouche est à l'image du nez ,un peu serrée et comprimée. La vendange entière apporte un peu de tanins crayeux
Un joli vin, un peu sérieux qui aurait mérité un peu plus de fruit
ça reste malgré tout très bon. J 'ai ramené le dernier tiers de la bouteille et re-gouterai dans la journée à J+2


  

15H00 un après midi chargé nous attend à Ménetou chez Philippe GILBERT et Jean TEILLER
 

Didier
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Papé, Gerard58, Delphinette, Coqauvin
02 Aoû 2021 09:26 #78
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95720
  • Remerciements reçus 26007

Réponse de oliv sur le sujet Restaurant à (ou autour) de Sancerre

Gastronomie
La cheffe du Momento, dans le village vigneron sancerrois de Bué, récompensée par un prix.

www.leberry.fr/bue-1...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gerard58
30 Nov 2021 21:07 #79

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3813
  • Remerciements reçus 1345

Réponse de didierv sur le sujet Restaurant à (ou autour) de Sancerre

Distinction méritée 

Didier
30 Nov 2021 21:49 #80

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1651
  • Remerciements reçus 3686

Réponse de Gerard58 sur le sujet Restaurant à (ou autour) de Sancerre

Je ne crois pas avoir vu dans ce fil qu'il ait été cité le restaurant nouvellement étoilé au dernier guide Michelin,
L'Ardoise du Marché à Boulleret.
Le village se situe à 15 km environ au nord de Sancerre.
Les avis des locaux, et parmi eux pas mal de vignerons, sont quasi unanimement bons.
Je ne donnerai pas le mien, n'ayant pas pu avoir une table depuis cette distinction au guide rouge. C'est complet un mois à l'avance !
En attendant voici l'adresse du site :
www.ardoise-du-march...

A suivre bientôt, j'espère...

Gérard
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Oyaji-sama, Papé
29 Déc 2021 17:50 #81

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9419
  • Remerciements reçus 17652

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Restaurant Le Momento, à Bué

Restaurant Le Momento, à Bué

 

Bon, tout le monde en parle, et en bien, mais c’est toujours mieux de se faire une idée par soi-même.
C’était prévu dans le programme du Jura Tour ce week-end, juste en sortant du  domaine Pinard et j’ai donc pu en profiter !

Menu unique imposé pour une grande table comme la nôtre (neuf personnes) mais nous n’avons pas regretté les choix de la cheffe.

 
Bouchées apéritives

Très bonnes, avec un must : les cubes de panisse à la crème d’anchois !

Pour cet apéritif, carte blanche au sommelier, un blanc à choisir en Sancerrois.

S. et J-P. Agisson – Sancerre blanc – Equilibre – 2018

 

Terroir calcaire et argilo-calcaire.

La robe se présente sous un or clair.
Le nez expressif propose un bel équilibre entre fruité et minéralité pierreuse.
La bouche confirme le nom de la cuvée par sa grande harmonie, toute en légèreté. La finale bien persistante et ciselée est ponctuée par une empreinte saline de toute beauté.
Très Bien (+)

Vous avez dit 2018 ? Incroyable ! Un micro-domaine mais un grand vigneron ! 

 
Mise en bouche : crémeux d’oignons de Roscoff, diablement savoureux
 
 
Aguachile de poulpe, fenouil, ribot, céleri, livèche

Un plat très relevé (j’aime !) qui nous fait voyager loin.

Joseph avait repéré un vin sur la carte et le sommelier confirme que l’accord devrait être réussi…

Domaine de la Taille aux Loups – Montlouis sur Loire – Les Hauts de Husseau – 2019

 

La robe assez brillante hésite entre paille et or.
Le nez demande un peu d’aération dans le verre, en plus du carafage, pour s’intensifier et offrir une aromatique d’un grand classicisme : infusion, tilleul, fruits blancs, une note pierreuse, une touche vanillée…
Dense et large, la bouche dénote encore un léger boisé qui ne demandera qu’à se fondre encore plus dans la grande aromatique. Une belle acidité guide l’ensemble vers une finale nette et précise, de grande persistance.
Très Bien +(+) même si c’est très jeune, et donc à attendre sereinement.

L’accord fonctionne en effet bien en aromatique et la puissance du vin fait face au caractère très épicé du plat, un peu moins dans la finale où la facette pimentée prend le dessus (3,5 / 5).

 
Porcelet, patate douce, carottes, jus aux câpres

Ce plat est délicieux, combinant du croustillant, du fondant et une grande justesse de goûts.

Pour le rouge qui doit accompagner ce plat nous décidons de faire à nouveau confiance au sommelier, cette fois-ci sans limitation sur la région. Mais il va rester très local, puisque sur Bué…

Domaine François Crochet – Sancerre rouge – Les Marnes – 2019

 

Nous apprendrons, étiquette découverte, qu’il s’agit d’une vendange entière.

La robe est relativement claire et a déjà perdu ses atours de jeunesse sans encore gagner ceux d’évolution.
Le nez propose un beau fruité franc et intense, teinté de notes florales.
Avec la bouche, on passe de l’autre côté du miroir : assez massive, corpulente, au fruité omniprésent dans la matière très mûre, elle fait vraiment sudiste.
L’acidité et les tanins sont très discrets, sous-jacents, mais néanmoins suffisamment calibrés pour tenir l’ensemble.
La finale très persistante et assez salivante joue plus sur la finesse.
Très Bien +

Avec une robe et un nez de pinot, je me suis laissé emporter par la bouche pour proposer grenache comme cépage.
Si c’est un pinot c’est alors 2018 ! Ben non, c’est 2019 et donc un vin très différent de la cuvée Vendanges Entières 2019 goûtée deux heures auparavant chez Pinard, venant du même terroir.
C’est compliqué le vin…Je suis en tout cas très heureux d’avoir bu un vin de ce domaine réputé qui manquait encore à mon tableau de chasse.

Le plat affine remarquablement le vin (4 / 5)

 
Pavlova

La meringue est un peu sèche mais les agrumes et la crème d’agrumes apportent une fraîcheur remarquable.

 
Mignardises


Des plats hauts en couleur avec une touche sud-américaine, un cadre agréable et un service avenant : je confirme que c’est une très bonne adresse ! 
En revanche, le rapport qualité-prix n’est pas exceptionnel pour le menu.
La carte des vins est très axée sur le Sancerrois mais comprend aussi quelques autres pépites, les coefficients semblant être de 2,5 pour les vins par rapport aux prix publics des domaines : cette fois-ci, le rapport plaisir-prix est au rendez-vous et le sommelier très compétent, Thomas Jacquet (également propriétaire ?), est un plus indéniable !

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, PBAES, Jean-Paul B., Jean-Bernard, didierv, mgtusi, jean-luc javaux, bonaye, Hubert, Vaudésir, DUROCHER, Nicoco, vivienladuche, LucB, Papé, Blog, sebus, Frisette, Med, GAET, leteckel, the_ej, Gerard58, KosTa74, Delphinette, Manas
29 Mar 2022 16:35 #82

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2441
  • Remerciements reçus 2874

Réponse de vinozzy sur le sujet Caviste/bar à vins VINAPAVA Bourges

Voici mon retour de notre soirée de Samedi.
D'abord nous arrivons avec 45 minutes de retard et pourtant sommes accueillis cordialement.
Le principe global est celui ci : vins au prix de la cave + 6 euros. Nous prenons 4 assiettes de charcuterie, tartines, fromages, pâté. Servies avec un très bon pain à volonté.
Tout est de très bon niveau gustatif, saucisson tranché fin de noble origine et fromages au stade d'affinage idéal...super !
Nous sommes 4 et prendrons les vins suivants : un Saumur Mélaric Blanc Bille de Roche et une syrah  Kaboom de Julie Karsten.
2 vins conseillés par le barbu caviste pour coller aux goûts de nos amis. Verres changés pour passer du blanc au rouge.
Une addition totale de 98 € pour 4, avec 2 vins de ce niveau et plus faim du tout, c'est inespéré pour nos amis qui ne connaissaient pas le concept...ils sont conquis, nous sommes tous heureux. Ca fait du bien, non ?

C'est en 2 heures devenue mon adresse préférée de la région !
Merci de votre conseil si pertinent.
 

"Je me demande si la mort vaut la peine d'être vécue". Frédéric Dard.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Paul B., Jean-Bernard, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, Oyaji-sama, Blog, GAET, Gerard58, Kiravi, Garfield
03 Avr 2022 21:41 #83

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1
  • Remerciements reçus 0

Réponse de MilaHunade sur le sujet Caviste/bar à vins VINAPAVA Bourges

Bonjour, je vous conseille d'utiliser le code too good to go pour vos recherches, c'est une application qui regroupe plus de 200 commerçants, il suffit de mentionner votre localisation et si le propriétaire collabore avec cette application il est très possible de le trouver en un clic. Pour faire simple, Too Good To Go est associé à plusieurs commerçants et restaurateurs. Ainsi, au lieu de jeter et gaspiller tous leurs invendus, les magasins vous proposent leurs denrées restantes à prix réduit via l'application. En espérant que cela vous sera utile
28 Mar 2023 14:21 #84

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1651
  • Remerciements reçus 3686
Bonjour à tous,

Cette ancienne maison revit depuis deux années sous la houlette d'un ancien sommelier de grandes maisons, Jonathan Beeckman, passionné de cuisine.
Le succès (mérité) est au rendez-vous, avec la clientèle locale dont beaucoup de vignerons.
Ambiance plus chaleureuse que la déco un peu froide, entre auberge de campagne et bistronomie.
Le menu du midi propose deux entrées, deux plats et deux desserts au choix, option fromages en plus, pour 26 euros, ou 22 avec deux services seulement.
Le rapport qualité prix est excellent, pour ce que j'en ai vu après trois visites récentes.
C'est un peu plus élaboré et cher le soir, tout en restant raisonnable.
Cuisine traditionnelle, quasi familiale, de qualité, avec une grande partie de produits locaux (viandes, légumes, fromages). Les poissons sont également très bien cuisinés.
J'ai pu tester un œuf parfait, champignons,lardons aussi parfait que le pavé de cabillaud aux petits légumes de saison et une côte de bœuf, pommes grenaille, de compétition.

La carte des vins s'enrichit peu à peu, pas seulement en vins locaux et à prix doux pour ceux-ci surtout. Sans prétendre à l'embarras du choix, elle recèle déjà quelques vignerons locaux haut de gamme pour Sancerre, Mellot, Delaporte, Paul Prieur, Bourgeois, Denizot... mais montre quelque faiblesse sur les autres appellations du Centre-Loire en dehors des Pouilly-Fumé du Château de Tracy ou du domaine du Bouchot, des VDF de Quincy et Reuilly du domaine Les Poëte et des Côtes de La Charité de Mellot ou Laloue.

En feuilletant hors région, on trouvera quelques belles quilles, Pattes-Loup à Chablis, Leflaive ou Rapet en Côtes de Beaune, Gaillard, Combier ou Cuilleron en Rhône nord, R.Usseglio à Châteauneuf, Tissot en Jura, Pibarnon pour Bandol, Parcé Frères ou O.Pithon pour le Roussillon, le Cèdre pour Cahors...
Si le succès est au rendez-vous, nul doute que la carte s'étoffera rapidement.

Cette adresse mérite d'être connue et visitée, d'autant qu'elle est à deux pas de Sancerre et qu'il n'y a là aucun problème de parking à proximité.

Le Bon Laboureur
3 route de Sancerre
18300-Menetou-Ratel
33 2 48 79 46 62
aubonlaboureur.fr


Gérard

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, dt, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, TristanBP, Papé, leteckel, the_ej
23 Oct 2023 16:46 #85

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20790
  • Remerciements reçus 8299

Réponse de Eric B sur le sujet Maison Médard à Boulleret (18)

J'avoue que jusqu'à début novembre, je n'avais jamais entendu parler de la  Maison Médard .  C'est l'un de mes amis gastronomes, Stéphane, qui m'a dit qu'il allait y manger quelques jours plus tard, car ce restaurant vient d'être classé n°4 mondial sur Trip Advisor (et premier français). Son retour ayant été très positif, je me suis dit qu'il faudrait que j'essaie d'y aller rapidement. Il se trouve que je devais me rendre à Bourges pour une dégustation le dimanche 19 novembre . Et que cette Maison Médard est proche de Sancerre. J'ai donc décidé d'y aller la veille. Ca me permettrait en plus d'aller voir deux vignerons dans l'après-midi. Et d'éviter de faire deux heures de voiture le dimanche matin. Lorsque j'arrive sur la place des tilleurs à Boulleret, je me demande où se trouve le restaurant. J'en vois bien deux autres, mais pas celui-là. Le GPS m'indique pourtant qu'il est bien là.  
 
Fichier attaché :
 
C'est en m'approchant que je le vois mieux. Mais c'est vraiment très discret. 
Fichier attaché :
 
En tout cas, beaucoup plus que les grues qui démarrent leur voyage vers le sud et  font un joli raffut. 

Fichier attaché :
[justify]Eh bien me voilà installé à ma table. Pour l'instant, je suis seul – il n'est que midi – mais la salle va vite se remplir. Il va même y avoir un célèbre critique gastronomique ayant un guide à son nom.  Il  a même fait un  article  sur son repas.[/justify] [justify]
Voici les quatre premières mises en bouche. De gauche à droite :  escargot, citron et roquette sur une  crêpe épaisse aux fanes de radis ( c'est toujours bon signe quand j'apprécie l'escargot !), pressé de volaille au sésame et ketchup de fenouil (mon préféré de cette série), panna cotta de maïs et moutarde, sablé au comté 12 mois  (c'est bon, mais pourrait être plus relevé), oeuf soufflé, purée d’héliantis à la vanille de Madagascar (visuellement , on s'attend à quelque chose de croustillant, mais c'est plutôt mou. Au niveau gustatif, c'est tout de même bien). Dans certains restaurants, vous êtes scotchés dès les mises en bouche. Vous vous dites que dès celles-ci, ça valait le coup de venir. Ce n'est pas le cas ici. Cela va de bon à très bon, mais rien de renversant. [/justify]
Fichier attaché :


 Difficile d'échapper au(x) pain(s) et au(x) beurre(s). J'ai droit à toute une panière où je piocherai au fil du repas. Les premiers viennent d'un boulanger local. Comme les mises en bouche,  ils sont bons, mais rien d'exceptionnels. On sent que la cuisson n'a pas été faite juste avant le service. Idem pour les beurres : agréables, mais manquant de caractère. Et l'huile de tournesol locale ne m'emballe pas plus que ça. J'en ai goûté des nettement meilleures (avec un léger côté torréfié).
 
Fichier attaché :
 

Une dernière mise en bouche avant de démarrer le repas. La sphère est à base de potiron, posée sur un sablé à la fleur de sel, avec une micro-pousse d'agastache (subtilement anisée). 

Fichier attaché :


 Il est versé dessus une sauce vierge à base de potiron cru et de gésier de pigeon.  C'est une excellente idée !  Pour le coup, ça me plaît beaucoup. C'est vraiment très très bon, avec une vraie complexité. 
Fichier attaché :
 Il m'a été présenté une dizaine de couteaux  ( L'épicurien de Robert David ). Je devais en choisir un : c'est celui-là qui m'a séduit le plus. Je le garderai durant toute la partie salée.  J'ai fait le choix de ne pas prendre de vins, vu que je vais passer mon après-midi à déguster et que je n'ai pas de chauffeur. Je tiens à garder mon permis et ma lucidité. J'ai donc demandé un accord sans alcool, comme cela se fait de plus en plus. Il y aura trois verres en tout pour 25 €. Là, c'est le premier, à base de champignons (cèpe et trompette des morts, de mémoire). Au nez comme en bouche, pas de doute, y a du champignon. Mais ça fait tout de même  "eau de trempage".  Pas d'assaisonnement ni de travail sur la texture. On aimerait avoir plus de "gras" pour ne pas avoir l'impression de boire de l'eau parfumée (avec de la gomme tara, par ex). Cela dit, avec le premier plat qui arrive, ça marchait bien.
 
Fichier attaché :
 
 Les cèpes de nos campagnes

Panais / Foie gras / Achillée
C'est le premier vrai plat, et une réussite. En dessous de la tuile, une crème de panais parfumée aux cèpes. Le tout complexifié par du magret de canard. C'est très bon, harmonieux. On n'en laisse pas une goutte. Miam !
Fichier attaché :


 Comme des oeufs mimosa de la ferme "Les volailles du Moulin"
 
De la purée de châtaigne est ajouté aux jaunes d'oeuf dur. Au moment du service était ajouté des copeaux de châtaigne comme on le ferait avec des truffes. Mais aussi un goûteux bouillon de volaille. C'est lui que je préfère, car je ne suis pas un fan du jaune d'oeuf (trop) cuit. Alors que je l'adore quand il ne dépasse pas 64 °C.  La châtaigne le couvre un peu, mais pas encore assez à mon goût. Au total, pas trop emballé. 
Fichier attaché :
 
Le Caviar de Sologne de la maison "Hennequart"

Raie bretonne / Poireaux / Pickles
Là, par contre, j'aime beaucoup. Le caviar est fin et subtil ( ce qui est loin d'être toujours le cas), l'arête est croustillante à souhait. La raie est charnue et bien relevée. Par contre, le poireau n'est pas très présent. Il y avait également une  très bonne sauce à base de yaourt.   La lotte du GuilvinecBlette / Amaranthe / Concentration d'arêtesLa lotte est présente sous trois formes : en tronçon cuit au beurre, en tart(ar)elette et en maki. L'amaranthe est en version "pop-corn" sur la lotte. Le jus de blette était assez incroyable, car le chef lui avait ajouté un soupçon de moutarde qui le transcendait totalement. La feuille de capucine apportait aussi son "grain de poivre" (c'était bien qu'il n'y en avait pas plus, car c'est très typé). 
 
Fichier attaché :
 Mais le top, c'était cette concentration d'arêtes enrichi au fond de veau. C'était une pure tuerie. Et comme pour les deux plats qui suivent, la casserole reste sur la table et on peut se resservir à loisir ou y tremper un morceau de pain. Miam ++ !  Bonne idée que ce Ice Sancerre faisant office de "trou berrichon". On y retrouve bien le vin blanc local avec beaucoup de fraîcheur et pas trop de sucre, avec la tuile craquante dessus pour apporter un contraste de texture.
 
Fichier attaché :
 
 Le paleron de boeuf charolais 

24 h / chocolat / choux de Bruxelles
 
C'est de la bergamote qui est râpée dessus, apportant une grande fraîcheur aromatique au plat. La viande, après 24 h de cuisson, est évidemment super tendre.  Et là encore, il y a une très bonne sauce à base de boeuf, évidemment, et juste ce qu'il faut de chocolat. Peut-être encore meilleure encore que la précédente. La tuile est bien venue,  donnant du croquant à un plat qui fait plutôt dans la mollesse. Bref, c'est très très bon. Et une fois que l'assiette est vide, on se jette sur la p'tite casserole !  En en laissant un peu quand même, histoire de garder de la place pour la suite et ne pas passer pour un morfale ;-)
Fichier attaché :
 
Deuxième verre de boisson non alcoolisée. Il y a des épices, des légumes (betterave) et je ne sais plus trop quoi d'autres. Rien qu'au nez complexe, on sent que c'est plus élaboré que la précedénte. Mais en bouche, ça manque tout de même de texture et de gourmandise. Ca demande à être encore travaillé pour être emballant.  
Fichier attaché :
 
Le pigeon de Pays RacanChou rouge / poivre vert torréfié / pomme Pour moi, le meilleur plat du repas. On est à un niveau 2* sans problème.  La cuisson du pigeon est parfaite, la sauce qui l'accompagne est merveilleuse. Et les 3 "bouchées" sont toutes délicieuses : un cromesquis des cuisses fondant et goûtu, une compotée de  chou rouge aux pommes qui vous emmène en Allemagne (c'est vrai que c'est un accompagnement classique de gibier, donc pourquoi pas de pigeon), et pour finir une excellente "sphère" de royale à base du foie du pigeon. Vraiment top !
Fichier attaché :
 
En transition vers les douceur, un pré-dessert mystérieux dont il faut deviner les deux ingrédients : alors pas de doute, il y a de la pomme de terre sous plusieurs formes. Mais il y a ensuite un sorbet d'herbe dans les profondeurs que j'ai du mal à identifier, même si je connais ce goût que j'ai au bout de la langue... Réponse : c'est du persil . Mais oui bien sûr ! En tout cas, j'ai trouvé ça bon, même si un peu trop copîeux à ce stade du repas. Peut-être faire un format un peu plus petit ? 
Fichier attaché :
 
Les noisettes de la Grande Vove

Chocolat Dulcey / Praliné / Mandarine Mican
Pour moi qui mange très peu sucré et très peu gras, ce dessert est un brin too much. L'opulence de la crème contenue dans la grande spère est limite dérangeante. Même si je suis certain que ça plait à une majorité de personnes. Heureusement, la sauce "Suzette" à base de mandarine (et de grand Marnier ?) apporte des notes acidulées qui rééquilibrent pas trop mal l'ensemble. Cela dit, c'est tout de même bon, et j'ai tout mangé. 
Mais je me suis forcé un peu... 
Fichier attaché :
 
Les poires d'Orléans

Cerfeuil / Chocolat Jivara / Muscade
Heureusement que ce dessert arrive après le précédent, car cela permet de finir sur une très bonne impression. Pour le coup, c'est une réussite totale, avec un sorbet au cerfeuil abslument délicieux. Une poire très peu sucrée taillée en très fin ruban avec une mandoline japonaise (enfin, j'imagine). Tout est beaucoup mieux dosé et équilibré (à mon goût).  Ca fait plus dessert de cuisinier que de pâtissier. 

Il y avait un verre de jus de poire épicé pour accompagner le dessert.  Là encore, c'est pas mal, mais demande à être amélioré. 

Au final, donc, plutôt une (très) bonne surprise, même si cette place dans le classement de Trip Advisor n'a pas beaucoup de sens. Enfin si, je comprends que c'est un restau qui obtient un très grand taux de satisfaction de sa clientèle. Mais il faut croire qu'elle n'est pas habituée aux grandes tables. Car elle verrait qu'il y a encore une belle marge de progression pour arriver au niveau des meilleurs. C'est également vrai pour le service, assuré quasi uniquement par des jeunes sortis récemment de l'école (hormis la femme du chef, que j'ai très peu vue).  On sent la volonté de bien faire, mais il y a un côté un peu "scolaire" dans les gestes et l'expression, créant là aussi une différence avec les meilleures tables. Cela dit, le rapport qualité/prix me parait très bon, et c'est vraiment le restaurant à conseiller si vous venez dans la région de Sancerre

 
_____________________________________

Maison Médard

19 Place des Tilleuls18240 Boulleret France
02 48 72 39 62

Eric
Mon blog
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, denaire, Jean-Loup Guerrin, starbuck, Gerard58, Gaétan, Kiravi, Monard, Ilroulegalet
01 Déc 2023 20:23 #86

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1651
  • Remerciements reçus 3686

Réponse de Gerard58 sur le sujet Maison Médard à Boulleret (18)

Magnifique compte rendu de ce repas qui met l’eau à la bouche même si j’aurais préféré quelques accords avec les vins locaux. Qu’as-tu pensé de la carte des vins qui, paraît-il,a  beaucoup progressé, car elle n’était pas à la hauteur d’un étoilé Michelin lorsque cette distinction lui a été remise.
 Les informations que j’ai eues par des amis  ont trouvé le macaron mérité mais le deuxième un peu loin encore…en tout cas j’en suis à trois tentatives infructueuses ( 2 fois complets et une fois en congé ) pour enfin juger sur piece !
Partie remise sans trop tarder !
 Merci !
Gérard 
 
01 Déc 2023 21:07 #87

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20790
  • Remerciements reçus 8299

Réponse de Eric B sur le sujet Maison Médard à Boulleret (18)

J'avoue n'avoir pas regardé la carte des vins : j'aurais risqué d'être tenté ;)

Oui, on n'est pas encore à un niveau 2*: il manque plein de petits détails pour en arriver là. 

Eric
Mon blog
02 Déc 2023 07:33 #88

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9419
  • Remerciements reçus 17652

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Un autre déjeuner à la Maison Médard à Boulleret (18)

Eric m’avait gentiment proposé de l’accompagner pour son déjeuner dans ce très bon restaurant, mais c’était la veille de la grande dégustation de LPV Grand Centre et il y avait fort à faire…
Mais quelques jours plus tard, l’ami Claude m’a emmené déguster le  millésime 2022 de François Cotat et m’a dit qu’il avait réservé une table à la suite à la Maison Médard…
Mon CR sera beaucoup plus succinct que celui d’Eric car nous avons pris le petit menu à quatre plats, mais sera complémentaire puisque certains plats étaient différents (même les plats identiques étaient présentés un peu différemment) et que nous avons pris deux vins.
La carte des vins, justement, s’avère très fournie, particulièrement en vins locaux. Je ne l’ai pas étudiée en détail mais il m’a semblé que le choix des domaines était très variable, avec quelques noms connus mais peu finalement. Enfin les prix m’ont paru élevés, avec un coefficient plus près de quatre que de trois, mais c’est sans doute habituel pour un restaurant étoilé et pour les vins les moins chers.


 
Amuses-bouches : une grande variété, tous appréciés


 
Mise en bouche : miam !


 
Le Bœuf Charolais : accras, potimaron, spéculoos, crottin de Chavignol

Les accras de bœuf étaient délicieux, bien relevés par le potimaron et le crottin sec rapé.


 
L’Esturgeon de Sologne, carottes, épinards, crémeux d’arêtes

C’est sans doute la première fois que je mange de l’esturgeon et non ses œufs, mais c’était fin et accompagné d’un crémeux fort bon.

Pour accompagner cette première partie du repas nous avons pris un verre de :

Domaine Paul Cherrier – Sancerre – 2022
La robe paille montre des reflets verts de jeunesse.
D’une bonne intensité, le nez donne une impression de fraîcheur, avec des agrumes dominants et une touche crayeuse.
La bouche est ronde et assez capiteuse. Une certaine vivacité est bienvenue pour l’empêcher de tomber dans la lourdeur. L’aromatique en rétro-olfaction reprend celle du nez avec une prédominance cette fois-ci de la craie, et l’allonge est correcte.
Bien +(+) mais il est vrai que l'on venait de goûter la gamme des François Cotat sur le même millésime…

L’accord est satisfaisant sans plus sur l’esturgeon (3 / 5) car on aurait aimé un vin avec plus de peps pour rincer le gras du poisson.


 
Le Paleron de Bœuf Charolais snacké, bergamote, choux de Bruxelles

Pour accompagner ce plat, puis pour le vin lui-même, nous avons pris une bouteille d’une valeur sûre :

Domaine Alphonse Mellot – Côtes de la Charité – Les Pénitents – 2019
La robe est bien sombre pour un pinot, et encore marquée par quelques reflets de jeunesse.
Le nez très intense exhale de la cerise bien noire, complexifiée par une touche fumée et une autre de cuir.
Bien charnue, la bouche possède une matière cossue et un grain satiné. La belle fraîcheur est accentuée par un trait végétal qui complète l’aromatique du nez, la persistance étant intéressante.
Très Bien (+)

Le vin s’est parfaitement accordé avec le plat (3,5 + / 5), aussi bien en texture qu’en aromatique.


 
Les Poires d’Orléans, baba, chocolat Jivara, sorbet cerfeuil

Je suis souvent moins enthousiaste sur les desserts au restaurant mais celui-ci couronne le repas de façon royale, par sa légèreté et ses goûts justes.


Au final, nous avons été conquis par les saveurs des plats et des sauces, mais François Cotat nous avait prévenu : « on peut tout manger à la cuillère ! ». Il est vrai que c’est une cuisine moderne où tous les ingrédients sont retravaillés en termes de texture et de présentation.
Mais rien à dire sur le rapport plaisir / prix de ce premier menu à 48 €, et sans doute des autres, celui en huit services étant à 98 €.On y reviendra sans doute, avec ma chère et tendre cette fois-ci.

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Eric B, denaire, Vaudésir, Papé, Blog, the_ej, KosTa74, Kiravi, Monard
03 Déc 2023 08:12 #89

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck