Nous avons 2861 invités et 52 inscrits en ligne

L'Ami Louis bistrot parisien pour américains

  • François Audouze
  • Portrait de François Audouze Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 14180
  • Remerciements reçus 11

L'Ami Louis bistrot parisien pour américains a été créé par François Audouze

L'Ami Louis est un bistrot qui est un "must" pour les américains, car les portions sont pantagruéliques.

Mon CR juste après le repas est légèrement influencé par une certaine imprégnation alcoolique que je nierais - évidemment - devant un tribunal.

J’ai un frère aîné et une sœur cadette et chacun invite à son tour. C’est le mien. Choisir le restaurant l’Ami Louis, c’est accepter l’excommunication puisque le péché de gourmandise est un péché mortel, malgré l’adresse faite au Pape par Lionel Poilâne, dont je suis un signataire.

J’arrive vers 11 heures alors que le rendez-vous est à 12h30 car j’ai apporté une bouteille que j’aimerais faire goûter. A cette heure, le restaurant est en pleine effervescence pour préparer les tables. J’ouvre ma bouteille et je m’éclipse pour que la ruche fasse son travail. Un café crème peuplera ma solitude dans un café dont la serveuse est née pour faire du bruit. C’est assez drôle de constater que chacun de ses gestes doit faire du bruit, le plus spectaculaire étant celui de la manette qui contient le café, qu’elle tape avec vigueur sur une planche pour que tombe le marc. Elle fait partie de cette secte où l’on retrouve les bricoleurs du dimanche pour qui une perceuse ne peut fonctionner que le dimanche matin à 8 heures, pour que les voisins s’en souviennent.

A l’heure dite nous nous retrouvons, avec une ponctualité militaire. La surabondance des plats invite à partager avec ses convives aussi profiterons nous de : foie gras / coquille Saint-Jacques / escargots / pour l’entrée. Ensuite les parcours se séparent entre les tenants du poulet, du faisan ou du civet de lièvre. Le dessert sera aussi individuel, le mien étant pruneau à l’Armagnac qui m’a plus été imposé par Louis Gadby que consenti.

Nous commençons par un Champagne Laurent Perrier Cuvée Grand Siècle non millésimé qui a besoin d’être frais pour être réellement vibrant. C’est un grand champagne dont le romantisme est moins évident sur cette bouteille. Le foie gras est d’une exactitude parfaite, la coquille est à se damner et l’escargot appartient à la catégorie « no limit » car il est si bon qu’on voudrait en redemander encore et encore. Son ail en impose. Le Chablis 1er cru Forest Dauvissat 2014 est une petite merveille de gourmandise. Il joue juste. Un détail à signaler : le corail des coquilles est joint , ce qui est apprécié.

A noter que lorsque ma femme cuisine, la coquille est servie avec un vin blanc et le corail avec un vin rouge, ce qui justifie qu’on les présente en deux services.

Le Château Haut-Brion rouge magnum 1992 est servi maintenant sur le poulet, le faisan et le civet. On sent immédiatement une matière lourde et noble. Le nez est d’une grande noblesse. Le vin est un peu plus âgé que le même bu à la maison avec mes enfants il y a peu mais on est manifestement en face d’un grand vin, noble. C’est d’Artagnan. Et on sait que d’Artagnan est d’Artagnan. Il n’a pas besoin de surjouer. Haut-Brion est dans ce cas.

A l’Ami Louis, toutes les barrières diététiques ont fondu plus vite que celles de corail. Alors les desserts sont baba au Rhum, framboises (hypocrites) noyées sous un déluge de crème fraîche, et pour moi prune à l’Armagnac. Et lorsque le dessert est fini, ce sont Quetsche, calvados, chartreuse verte ou chartreuse jaune. Et le temps nécessaire pour vérifier si on préfère la verte ou la jaune nous permet d’atteindre des niveaux qui dépassent les graduations des alcooltests.

Au restaurant l’Ami Louis, on dirait que le temps s’est arrêté en 1925, lorsque le mot diététique n’était pas au dictionnaire. Si Joséphine Baker avait à cette époque deux amours, son pays et Paris, elle aurait pu ajouter l’Ami Louis. Nous sommes hors du temps, avec des saveurs de bon aloi. La montagne de frites est changée en cours de route pour que les frites soient chaudes ce qui est un B.A. BA de la gourmandise. Louis Gadby est un hôte charmant.

Si l’on est prêt à faire jeûne pendant les trois jours qui suivront, il faut vite aller à l’Ami Louis.


Cordialement,
François Audouze
11 Nov 2016 17:17 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 22039
  • Remerciements reçus 6292

Réponse de mgtusi sur le sujet Re: L'Ami Louis bistrot parisien pour américains

Merci François pour ce compte-rendu gastronomique. J'ai souvent eu l'idée d'aller à l'Ami Louis mais j'ai été freiné par l'éventuel côté branché.
Est-il facile d'amener son vin ? Et sinon, comment est la carte des vins ?

Michel
11 Nov 2016 20:37 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • François Audouze
  • Portrait de François Audouze Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 14180
  • Remerciements reçus 11

Réponse de François Audouze sur le sujet Re: L'Ami Louis bistrot parisien pour américains

je ne crois pas que c'est facile d'apporter son vin. je connais Louis Gadby depuis des années ce qui a facilité les choses.

La carte me paraît très convenable. Il y a des prix chers mais aussi des prix acceptables. On doit pouvoir trouver de bonnes pioches.
Comme j'avais apporté le magnum de rouge, je n'ai regardé que les premières pages et ce n'était pas mal du tout.

Je n'ai jamais ressenti le côté branché, quand j'y suis allé. Il y a bien sûr des américains, mais aujourd’hui aucun. Public plutôt jeune.


Cordialement,
François Audouze
11 Nov 2016 21:01 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4274
  • Remerciements reçus 72
De ce que j'en ai vu je ne qualifierais pas le lieu de branché. Deco rustique et napoes à carreaux. Poulet frites à 80 € comme entrée de prix pour les plats. On parle du même endroit ? O.
11 Nov 2016 22:04 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 22039
  • Remerciements reçus 6292

Réponse de mgtusi sur le sujet Re: L'Ami Louis bistrot parisien pour américains

Nappe à carreaux et poulet frites à 80 €, tu appelles ça comment ?

Michel
11 Nov 2016 22:55 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • François Audouze
  • Portrait de François Audouze Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 14180
  • Remerciements reçus 11

Réponse de François Audouze sur le sujet Re: L'Ami Louis bistrot parisien pour américains

Pas de carreaux sur la nappe (ou j'ai mal vu) et poulet à 96 € pour deux, (ce qui fait 48 € pour un si je sais compter), en deux services pantagruéliques et deux services de frites eux aussi plus que copieux.
Ce n'est pas donné, bien sûr.
La qualité des mets est appréciable.

Mes invités qui ne connaissaient pas le lieu ont été ravis. C'est ce qui compte pour moi.


Cordialement,
François Audouze
11 Nov 2016 23:06 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4274
  • Remerciements reçus 72
J'avais mal vu pour la nappe. Ensuite chacun sa branchitude, Michel.

Le restau voisin où vont les chauffeurs et autre personnel est assez sympa.
12 Nov 2016 08:19 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5635
  • Remerciements reçus 9174

Réponse de starbuck sur le sujet Re: L'Ami Louis bistrot parisien pour américains

Pour ceux qui cherchent à manger un vrai poulet fermier et des frites, il y a de nombreuses fermes auberges dans tout le pays qui le proposent.

C'est un repas ordinaire pour de nombreuses familles qui vivent à la campagne.

Sylvain
12 Nov 2016 09:26 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • François Audouze
  • Portrait de François Audouze Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 14180
  • Remerciements reçus 11

Réponse de François Audouze sur le sujet Re: L'Ami Louis bistrot parisien pour américains

Désolé de vous avoir dérangés en racontant ce déjeuner. On peut le supprimer.


Cordialement,
François Audouze
12 Nov 2016 11:35 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5073
  • Remerciements reçus 325
o_g écrivait:

> Le restau voisin où vont les chauffeurs et autre
> personnel est assez sympa.

Si c est de Anahi dont tu parles, juste au coins et voisin de L Ami Louis, resto argentin, il est pas donné non plus.
l Ami louis c est un bistrot "hors normes" sur bien des sujets...
Cher, certes, mais il vaut mieux venir a deux et partager, car tout seul c est pas possible de finir les plats. A moins de vouloir faire la sortie comme De Funes, scène du bourrage dans l Aile ou la Cuisse:D
12 Nov 2016 12:00 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 793
  • Remerciements reçus 156

Réponse de alain_vin sur le sujet Re: L'Ami Louis bistrot parisien pour américains

starbuck écrivait:
> Pour ceux qui cherchent à manger un vrai poulet fermier et des frites, il y a de nombreuses fermes auberges dans tout le pays qui le proposent.
>
> C'est un repas ordinaire pour de nombreuses familles qui vivent à la campagne.

Et même en ville... le poulet frites du dimanche midi, je pense que pas mal de gens connaissent.

Mais là ce n'est pas la question. On ne va pas dans ce lieu pour manger le meilleur p/f de sa vie, ou pour le bon rapport q/p, on y va pour l'ambiance et l'histoire du lieu. Ce que François a bien relaté dans ses commentaires je trouve.

Alain
12 Nov 2016 12:19 #11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3959
  • Remerciements reçus 2079

Réponse de Vougeot sur le sujet Re: L'Ami Louis bistrot parisien pour américains

Je ne comprends pas comment Michel n'a pas encore parlé de Gadby le magnifique...

Serait-il malade ? ;)

Vincent
12 Nov 2016 12:22 #12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 22039
  • Remerciements reçus 6292

Réponse de mgtusi sur le sujet Re: L'Ami Louis bistrot parisien pour américains

Gadby, oh Gadby.

Je préfère Bashug à Redford :)

Michel
12 Nov 2016 12:30 #13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1573
  • Remerciements reçus 60

Réponse de crossbow sur le sujet Re: L'Ami Louis bistrot parisien pour américains

Michel ne fait plus de trait d'humour, la plume a du se perdre avec le poulet.
Le poulet a 80 c'est cher mais quand je vois le prix chez mon boucher a 25 le fermier ( ou beaucoup plus pour le bresse)
Je suis moins surpris.
Photo de la bête, ou je me suis fais ce plaisir solo (moment rare malheureusement, vu la taille/prix du bestiau)

c3.staticflickr.com/...

Un de mes plats préférés
Souvenir fabuleux simplement avec un château des tours..souvenir que je place devant plein d'accords et/ou avec des vins bien plus cher.
12 Nov 2016 12:48 #14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4274
  • Remerciements reçus 72
OLS je voulais parler du restaurant le Vertbois. Olivier
12 Nov 2016 16:03 #15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5073
  • Remerciements reçus 325
12 Nov 2016 16:21 #16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 838
  • Remerciements reçus 81

Réponse de PdGvins sur le sujet Re: L'Ami Louis bistrot parisien pour américains

Quand je vois les vins dégustés, un Dauvissat 2014, certainement beaucoup trop jeune si je me rappelle les quelques bouteilles bues de ce domaine (et les goûts de FA), et un Haut-Brion d'une très petite année (même si je serais heureux de pouvoir en boire), je me demande si François Audouze a vraiment passé un bon moment gastronomique. En lisant entre les lignes (et encore, faut pas se forcer) j'ai même l'impression que le repas ne lui a pas laissé un souvenir inoubliable.

Didier
Oenophile, personne qui prend la vie du bon coteau.
13 Nov 2016 20:02 #17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 22039
  • Remerciements reçus 6292

Réponse de mgtusi sur le sujet Re: L'Ami Louis bistrot parisien pour américains

Les 14 de Dauvissat sont excellents aujourd'hui mais ils ne vont pas tarder à se refermer.

Michel
13 Nov 2016 20:47 #18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95782
  • Remerciements reçus 26064
Paris
L'Ami Louis, la vieille canaille du bistrot.

www.lexpress.fr/styl...
17 Fév 2017 12:59 #19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95782
  • Remerciements reçus 26064
22 Jui 2024 10:48 #20
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck