Nous avons 1461 invités et 44 inscrits en ligne

Restaurant La Gourmandine, à Clermont-Ferrand

  • Jean-Loup Guerrin
  • Portrait de Jean-Loup Guerrin Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 9412
  • Remerciements reçus 17626

Restaurant La Gourmandine, à Clermont-Ferrand a été créé par Jean-Loup Guerrin

La Gourmandine

8 rue des minimes
63000 clermont ferrand
Tél 04 73 28 27 82

www.gourmandine-rest...


J’ouvre un fil sur ce restaurant car nous y avons très bien diné, dans le cadre de l’acte 2 du super WE chez Nathalie et Henri (Nathenri) .

En effet ce bistronomique sait sortir des sentiers battus et dispose d’une carte des vins incroyablement bien dotée, avec de plus des coefficients que j’estime à 2,5 pour les vins les moins chers et 2 pour les vins un peu plus chers !
Le sommelier est très compétent comme l'écrit Henri ci-dessous et nous lui avons donc donné carte blanche, pour déguster à l'aveugle.


Reflets dans un verre (semblable à un Zalto, très léger)


Domaine Jean-Louis Vergnon – Champagne – Blanc de blancs – Conversation


Date de dégorgement : 7 février 2018

La robe pale est animée d’une belle effervescence.
Le nez s’ouvre sur des arômes très frais de citron et de pomme.
La bouche est tendue et fine, dotée d’une bonne acidité et d’une longueur honnête. C’est bien fait, conforme à l’attente pour un apéritif mais cela ne m’a pas ému.
Bien +


Domaine de l’Horizon – IGP des Côtes catalanes – Blanc – 2016


L’assemblage comporte du macabeu, du grenache gris et du grenache blanc.

La robe est de couleur paille.
Très ouvert, le nez est d’abord marqué par des arômes finement pétrolés. Tout en persistant, ils se complètent de notes de fruits blancs et d’agrumes.
L’attaque présente une fine pellicule de gras, une belle minéralité constitue la colonne vertébrale pour soutenir la matière bien assise de la bouche. De légers amers en finale, teintés de salinité, ponctuent ce beau travail.
Très Bien

Bravo à Didier qui pensait à la D18 et qui avait donc trouvé l’appellation et les cépages !


Sur le bar en ceviche le vin gagne encore en ampleur pour signer un bien bel accord (4 / 5).


Domaine Philippe Pacalet – Moulin à Vent – 2015


La robe assez sombre et profonde est encore jeune, sans être pourvue de reflets très violet comme c’est souvent le cas pour les gamays jeunes.
La légère volatile disparaît vite pour faire place à des fruits noirs, d’abord peu intense puis qui s’exacerbent à l’aération pour devenirs entêtants, heureusement nuancés par quelques épices.
La bouche est pleine et charnue, constituée d’un grain serré, tenue par des tanins gras et polis. La fraîcheur est intéressante mais pas dominante car nous avons placé ce vin dans le sud. Il gagnera sans doute avec quelques années de plus.
Bien ++


Le vin réalise un bon accord de texture (3,5 + / 5) sur un pigeon rôti jus à la badiane.



Fraises au sirop, chantilly à l’huile d’olive de Trévallon

J’avais choisi ce dessert pour le Trévallon, bien entendu ;) , mais l’huile s’est révélée au second plan, ce qui est certainement un bon choix pour ne pas dénaturer les excellentes fraises.
Nous n’avons pas pris de vin sur le dessert car un lendemain chargé nous attend avec de belles nouvelles bouteilles… et les restes de celles de ce midi…

En tout cas une très bonne adresse où je me rendrai à nouveau lors d’un de mes passages à Clermont-Ferrand. (tu)

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: didierv, Gibus, Cédric42120, DUROCHER
11 Jui 2019 12:40 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2649
  • Remerciements reçus 1934

Réponse de Nathenri sur le sujet Restaurant Gourmandine, à Clermont-Ferrand

Salut à tous et salut Jean-Loup.

Très beau compte-rendu comme d'habitude avec de très belles photos.

Comme tu le sais, ce restaurant est de loin mon préféré de Clermont-Ferrand, et je m'y rends assez régulièrement avec Nathalie et nous n'avons jamais été déçus.

Je voulais vous le faire découvrir de par sa cuisine que je trouve toujours excellente, très juste en matière et en goûts, avec des quantités, que je qualifie de largement suffisantes et copieuses, surtout pour un semi-gastro et surtout pour sa carte des vins aux prix justes (Stéphane est un passionné, ceci explique peut être cela), avec des conseils toujours très avisés du sommelier. Il en a encore apporté la preuve samedi soir.

Bien content que tu te sois régalé, les autres aussi je crois, et que tout ait été à ton goût.

Juste une petite précision, le restaurant s'appelle "La Gourmandine" et non "Gourmandine" mais c'est un détail.

Nathenri
11 Jui 2019 13:22 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 637
  • Remerciements reçus 201

Réponse de Max tuff sur le sujet Restaurant La Gourmandine, à Clermont-Ferrand

Bonsoir à tous,

Très belle adresse effectivement que la Gourmandine.

Après une excellent film (Joker) en fin de matinée avec ma femme, nous nous sommes rendus vers le centre ville de Clermont, chose assez rare, de 3 à 4 fois par an.

Ce restaurant à vin, il s’intitule ainsi, est une belle adresse de notre belle préfecture.
Dans un décor très bistrot avec un côté chic, l’équipe de la Gourmandine sera vous satisfaire.
Pour 34€, je crois, un menu entrée-plat-dessert joliment présenté au rapport qualité/prix quasi imbattable.
Gros plus, une carte des vrais pléthorique au choix qualitatif avec des coefficients monstrueusement bas, surtout sur les belles étiquettes.
Exemple :
Tertre Rotebœuf à moins de 200€ et Grange des Pères à 120€...

Service attentionné...

Rien à redire
Nous avons adoré!

Maxime

In wine we trust
31 Oct 2019 21:36 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jean-Loup Guerrin
  • Portrait de Jean-Loup Guerrin Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 9412
  • Remerciements reçus 17626

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Restaurant La Gourmandine, à Clermont-Ferrand

Maxime, on attend tes CR sur Tertre Roteboeuf et GDP ! ;)

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Max tuff
31 Oct 2019 22:08 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 637
  • Remerciements reçus 201

Réponse de Max tuff sur le sujet Restaurant La Gourmandine, à Clermont-Ferrand

Jean-Loup,
point de TR ou GDP, ma bourse étant un peu juste, mais 5 verres à 6€ pièce.

Je retiens un Auxey Duresses blanc de bonne facture, un Bordeaux vin de Jardin du Domaine des gGlouchey je crois, assez masculin, mais séducteur qui m’a plus, et un viognier rhodanien qu’a apprécié madame.
Petit plus, le sommelier étant absent, c’est une connaissance dont j’ignorais qu’elle bossait ici, qui nous a proposé un accord mets et’ vins réussi !
Merci à Boris pour ne pas le citer.

Assurément un beau moment, resto un cran au dessus de La Régalade, autre resto à vins se trouvant de l’autre côté de la place de Jaude.

Maxime

In wine we trust
31 Oct 2019 22:42 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3166
  • Remerciements reçus 5001

Réponse de tomy63 sur le sujet Restaurant La Gourmandine, à Clermont-Ferrand

Max tuff écrit: Assurément un beau moment, resto un cran au dessus de La Régalade, autre resto à vins se trouvant de l’autre côté de la place de Jaude.


Niveau cuisine ?
Pour info à la Régalade, la Grange des Pères est à 100€ en rouge, 120€ en blanc, 15€ au verre (en rouge).
31 Oct 2019 22:49 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 637
  • Remerciements reçus 201

Réponse de Max tuff sur le sujet Restaurant La Gourmandine, à Clermont-Ferrand

Je garde un souvenir mitigé de la Régalade bien que ce restaurant soit tout de même qualitatif.

Pour la Gourmandine, nous avons tout trouvé bien et bon. Les plats et desserts étaient excellents. Pour 34€, je me répète, on n'était pas loin de certains resto vendant leur prestation complète à hauteur de 50€.
Excellent rapport Q/P.

Pour le prix des vins, et bien même à 120€ pour GDP rouge 2014, la culbute n’est pas Hénaurme hein?!.
Tomy, je t’accorde que je ne vais pas hyper souvent au resto en couple ayant deux enfants de 2 et 9ans et que ton avis est peut être, plus avisé.

Maxime

In wine we trust
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, tomy63
31 Oct 2019 23:19 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3166
  • Remerciements reçus 5001

Réponse de tomy63 sur le sujet Restaurant La Gourmandine, à Clermont-Ferrand

Max tuff écrit: Pour le prix des vins, et bien même à 120€ pour GDP rouge 14, la culbute n’est pas Hénaurme hein?!.
Tomy, je t’accorde que je ne vais pas hyper souvent au resto en couple ayant deux enfants de 2 et 9ans et que ton avis est peut être, plus avisé.


Tout à fait.
C'était une vraie question, je n'ai pas encore trouvé le temps d'aller manger à la Gourmandine. Il va bien falloir que je répare cette erreur.
Mes enfants étant dans la même tranche d'âge, je n'y vais probablement pas plus souvent que toi !
31 Oct 2019 23:22 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jean-Loup Guerrin
  • Portrait de Jean-Loup Guerrin Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 9412
  • Remerciements reçus 17626

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Restaurant La Gourmandine, à Clermont-Ferrand

Il me semble que La Régalade n'a pas son fil sur LPV.
Il faut que tu corriges cet oubli, Tomy !
Je me souviens y être allé il y a bien longtemps avec des amis, mais je ne peux comparer la cuisine à une telle distance de temps. Concernant les vins on avait dû être raisonnable car nos amis n'apprécient pas trop, mais un verre de GDP à 15 €, je regrette d'avoir raté cela…

Jean-Loup
01 Nov 2019 08:59 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jean-Loup Guerrin
  • Portrait de Jean-Loup Guerrin Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 9412
  • Remerciements reçus 17626

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Un diner avec des vins aux cépages improbables à La Gourmandine

Il s’agit donc de l’acte 2 de notre  week-end chez Nathenri

Lors de notre première venue il y a trois ans (avant le Covid, une éternité !) j’avais annoncé un excellent rapport qualité / prix, autant pour le menu que pour les vins.
Je confirme ! Le menu à 30 € est excellent ; certes certains plats ont un supplément mais ceux que je vais décrire n’en ont pas.
Quant à la carte des vins, un seul exemple : Marlène n°3  de Peyre Rose 2007 à 98 € !!!!

Nous avons choisi des vins qui sortent tous de l’ordinaire et , pour trois d’entre eux, à base de cépages plutôt improbables…


Domaine Belluard – Savoie – Ayse brut – Les perles du Mont Blanc

 

La première bouteille est bouchonnée mais le patron, grand connaisseur par ailleurs, ne fait aucune difficulté pour nous la changer.

La robe se présente sous un or bien ambré. Pas d’indication de la date de dégorgement mais le vin a dû vieillir quelques années en bouteille… pour notre plus grand plaisir !
Bien intense, le nez propose de la brioche, des fruits secs et une pointe rafraîchissante de pomme acidulée.
La bouche est ample et sapide, elle reprend l’aromatique du nez avec encore plus de vivacité apportée par une acidité dynamique. La bulle caresse bien le palais et la finale rehaussée par de beaux amers parachève ce beau tableau.
Très Bien

Absorbé par mes notes sur ce beau vin et par la conversation, je n’ai pas noté l’accord avec la mise en bouche, une tranche de foie gras sur une tranche de pain grillé, mais c’était forcément bon !


Domaine des Bérioles – Vin de France – Autochtone – 2019

 

Il s’agit d’un 100 % tressalier et n’a donc pas droit à l’appellation Saint-Pourçain, et comme l’a dit Yann (qui m’a fait grâce de ses droits d’auteur ) : « ce n’est pas un Saint-Pourçain mais un Saint pour Saint tressalier » !

La robe hésite entre paille et or, et moi j’hésite avec elle. 
Le nez se révèle très aromatique et d’une grande pureté, développant une aromatique de de fleurs blanches, de fruits blancs et de notes d’agrumes.
L’attaque est grasse, avec un enrobage venant de l’élevage bien dosé, puis une tension traçante structure la bouche, dotée d’une belle finesse. La finale de bonne allonge est enlevée et ciselée.
Très Bien (+)

 
Dans l’idée du maki, Saumon au Nori, vinaigrette de sauce soja : un délice !

L’accord est très réussi (4 / 5), le vin tout à son aise gagnant en profondeur et en persistance.


Clos Lalfert – Vin de France – 2016

 

Une découverte pour moi, et pour beaucoup, que ce petit domaine conduit en biodynamie à Aniane.
L’assemblage de cette cuvée est improbable : quasiment uniquement de la syrah, et un soupçon de cabernet sauvignon !

La robe est sombre, mais pas plus que cela, et les reflets sur le bord de disque ne donnent pas d’indice de jeunesse ni de vieillissement.
Le nez intense propose un fruité étincelant, bien mis en valeur, comme j’aime, par une infime touche de volatile. Il explore toute une palette de fruits rouges et noirs, peut-être plus rouges que noirs (et pourtant c’est de la syrah !), avec juste une touche finement poivrée pour nous rappeler les classiques du cépage.
La bouche est charnue, au grain serré, avec toujours ce beau fruité. D’abord servi un peu chaud, il est vite rafraîchi, ce qui lui permet de retrouver de l’acidité et de lui apporter du peps dans la finale, qui se révèle effilée et savoureuse.
Très Bien (+)

 
Mi-cuit de thon, sauce vierge : miam !

L’accord est correct avec le plat (3 + / 5), les deux comparses faisant un bout de chemin ensemble mais la sauce vierge les empêchant sans doute de se rapprocher.


Domaine Elian Da Ros – Coteaux du Marmandais – Clos Baquey – 2014

 

Cette fois-ci, c’est l’abouriou qui est autochtone, même si présent à seulement 15 % dans l’assemblage qui comporte du merlot, du cabernet franc et du cabernet sauvignon.

La robe sombre et brillante n’a toujours pas gagné ses atours tuilés d’évolution.
Le nez donne une impression à la fois d’être intense et serré, pas encore totalement libéré. Mais l’aromatique est fort belle avec des fruits noirs expressifs et de la framboise bien mûre. Une touche de cuir noble montre qu’il a atteint un stade où les arômes tertiaires apportent de l’appétence et de la classe.
La bouche charnelle et d’une bonne ampleur est suffisamment fraîche, tissée par des tanins denses mais fins. La finale d’allonge honnête sait conserver son équilibre, avec en plus un côté terrien qui ressort, dans le bon sens du terme, assez caractéristique du sud-ouest.
Très Bien (+)

Moins fin mais plus puissant que le Clos Lalfert, il s’en sort mieux (3,5 / 5) sur le mi-cuit de thon.


Même si l’on n’a bu que de l’eau avec le dessert, je vous mets une photo de celui-ci, pas au niveau des deux plats mais tout à fait correct.

 
Poire pochée, crémeux au chocolat


C’était donc un très bon dîner, en excellente compagnie, qui nous a permis de confirmer que ce restaurant est une superbe adresse et de découvrir des vins qui sortent de l’ordinaire.

 
Place de Jaude

Nous avions pu admirer cette place en arrivant, car le restaurant est vraiment situé à deux pas, mais cela n’a pas été le cas en repartant car orage et tonnerre étaient à la fête !
Après ces émotions, direction le dodo pour être en forme demain : nous aurons une (très bonne) surprise pour l’acte 3 !

Jean-Loup 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, tht, Olivier_26, matlebat, didierv, bertou, Nathenri, Moriendi, bibi64, trainfr, Cédric42120, DUROCHER, TristanBP, Oyaji-sama, lbb.contact, Papé, Agnès C, sebus, Frisette, oberlin, Med, starbuck, leteckel, the_ej, Gerard58, Kiravi, Garfield, Kana, Tessouille
09 Jui 2022 19:41 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21
  • Remerciements reçus 6

Réponse de GrandsCrusCôtedOr sur le sujet Restaurant La Gourmandine, à Clermont-Ferrand

Une très belle adresse à Clermont Ferrand avec des vins en accord mets vins
Jamais déçu
10 Jui 2022 00:58 #11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3166
  • Remerciements reçus 5001

Réponse de tomy63 sur le sujet Restaurant La Gourmandine, à Clermont-Ferrand

Enfin eu le temps d'aller manger à La Gourmandine. Je confirme, c'est excellent tant au niveau du vin que de la cuisine et du service. Bon, connaissant un peu Stéphane et ses sommeliers, je n'avais pas de doutes, mais c'est bien de le dire quand même. Nous avons bu un Sommerberg JV 2015 de Boxler (60€) qui a parfaitement fait le job. Une très belle adresse si vous passez dans le coin en effet.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Dom, Nathenri, Jean-Loup Guerrin
26 Jui 2022 10:03 #12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck