Nous avons 1363 invités et 21 inscrits en ligne

Château Haut-Brion, Pessac-Léognan

  • Messages : 14166
  • Remerciements reçus 10

Réponse de François Audouze sur le sujet Re: Haut-Brion

C'est vrai que j'aime beaucoup sa vision de l'aveugle (tu)

Cordialement,
François Audouze
17 Oct 2016 09:16 #1051

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26095
  • Remerciements reçus 945

Réponse de Luc Javaux sur le sujet Re: Haut-Brion

Vision de l'aveugle qui est, comme chacun le sait, particulièrement performante...

Luc
17 Oct 2016 10:50 #1052

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4658
  • Remerciements reçus 254

Réponse de aquablue sur le sujet Re: Haut-Brion

En parlant d'étude , avez vous vu celle là: francais.rt.com/inte... (notamment le dernier paragraphe).

Pour résumer: quand on fait boire le même vin dans 3 bouteilles différentes en mentionnant qu'il y a un prix différent pour chaque bouteille: le cerveau lui même ressent plus de plaisir quand il pense qu'il boit la bouteille la plus chère.. Imaginez l'influence de l'étiquette sur un grand cru quand elle est visible....

Arnaud
17 Oct 2016 11:02 #1053

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14166
  • Remerciements reçus 10

Réponse de François Audouze sur le sujet Re: Haut-Brion

Tout le monde sait que le palais humain est extrêmement limité en capacités (dans le noir on ne reconnaît pas un vin rouge d'un vin blanc) et est influençable.
Mais malgré cet "outil" imparfait, on arrive à se débrouiller, ce qui justifie qu'on puisse faire des CR sur ce forum.

Et si ces expériences de l'influence sont réelles, on arrive quand même à se débrouiller. J'ai bu un Bonne Mares Roumier 2005 qui ne m'a donné que peu d'émotions, ou du moins pas les émotions que j'attendais et je n'ai pas été influencé par l'étiquette. J'ai été influencé par l'étiquette quand j'ai choisi le vin dans la carte des vins, mais pas quand le vin était dans mon verre.

Cordialement,
François Audouze
17 Oct 2016 12:08 #1054

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3851
  • Remerciements reçus 3709

Réponse de starbuck sur le sujet Re: Haut-Brion

Je trouve tout de même "honnête" de dire que Haut-Brion ne se reconnait pas à l'aveugle.

Il n'a pas dit qu'il est inutile de faire le test puisque d'évidence on le reconnaîtrait mais il affirme que c'est comme une oeuvre d'art dont tu ne pourrais apprécier la grandeur que si tu sais auparavant que c'est d'un grand maître et qu'elle vaut très chère.

En ce sens il valide l'idée que c'est vraiment meilleur quand on sait que ça coûte très cher.

De plus le fait de refuser que le vin soit noté en primeur à l'aveugle prouve également que la note est mise pratiquement avant d'avoir gouté le vin.
Les pseudos experts notent finalement en fonction de l'étiquette et du millésime.
Avec le temps, un amateur fini par s'en rendre compte mais là c'est un propriétaire de 1er GCC qui l'avoue avec beaucoup de franchise.
Sylvain
17 Oct 2016 12:13 #1055

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26095
  • Remerciements reçus 945

Réponse de Luc Javaux sur le sujet Re: Haut-Brion

je n'ai pas été influencé par l'étiquette


Bien sûr que si, tu as été influencé par l'étiquette. On est toujours influencé par l'étiquette. Et comme c'est de l'ordre de l'inconscient, je ne vois pas ce qui te permettrait d'affirmer le contraire...
Ce n'est pas une question de limite des capacités du palais humain, c'est une question de sensibilité du cerveau aux influences extérieures.
Est-ce pour ça que ton avis n'a aucune valeur ? Bien sûr que non, personne n'a dit ça.
Ton Bonnes Mares Roumier 2005, j'aurais pu en faire le CR sans le goûter. Trop jeune, à attendre.

Luc
17 Oct 2016 12:18 #1056

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2520
  • Remerciements reçus 2

Réponse de oenopol sur le sujet Re: Haut-Brion

J' aurais beaucoup aimé lire ton commentaire François, si ce Bonnes Mares, tu l' avais bu à l' aveugle. Un vin parfait mais sans l' étincelle,
clairement le genre de vocabulaire facile. Le genre de vin que tu aurais classé comme un premier cru correct de bourgogne, voir un village à l' aveugle.

C' est dingue, ce sont des notions que tout le monde saisit ici, je ne peux pas imaginer que ce ne soit ton cas. D' ou vient donc
ce blocage?
Amicalement,
Paul
17 Oct 2016 21:07 #1057

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14166
  • Remerciements reçus 10

Réponse de François Audouze sur le sujet Re: Haut-Brion

oenopol,
Tu as bien raison.

Cordialement,
François Audouze
17 Oct 2016 21:19 #1058

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 386
  • Remerciements reçus 48

Réponse de Julien MICHEL sur le sujet CR: Haut-Brion 1995

Bu la semaine dernière Haut Brion 1995 (avec Pape Clément 1995, servis à l'aveugle). Nous ne connaîtrons le contenu de chaque verre que plus d'une heure après. Pas de passage en carafe, comme nous savions que nous n'en boirions que la moitié ce soir-là et le reste le lendemain.

Les deux vins ont des robes différentes. Celle de HB est presque noire, très foncée et ne laisse apparaître aucune trace d'évolution alors que PC arbore des reflets légèrement cuivrés.

Les nez : PC a un nez superbe, d'un vin d'une vingtaine d'années, cerise, cuir. HB a un nez très discret qui s'ouvre peu à peu mais je peine à reconnaître ce vin. J'ai deviné à l'évolution des vins leur identité mais pendant un moment je me demande si HB va s'ouvrir.

En bouche : Là, la tendance s'inverse. PC est presque fatigué en bouche, on a une légère sensation d'alcool, la longueur est moyenne, des arômes de sous-bois. C'est un joli vin mais peut-être en fin de vie.
HB, lui a une longueur superbe, des arômes de tabac, de cuir. Les tanins ne semblent pas être encore complètement fondus et se font ressentir. Lui au contraire demande à rester en cave pour grandir encore et s'affiner.

Le lendemain, PC est encore plus affaibli alors que HB s'est encore ouvert et est superbe. Seuls les tanins un peu trop agressifs à mon goût m'ont un peu dérangé.
25 Oct 2016 17:15 #1059

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4799
  • Remerciements reçus 2174

Réponse de Vaudésir sur le sujet CR: Haut-Brion 1985

CR: Haut-Brion 1985

Bu lors de cette soirée lapassionduvin.com/f...

Stéphane: Robe sombre, nez d’une très belle maturité, touches fumées, bouche dense et équilibrée, tanins polis, c’est profond et très fin, très jeune aussi , encore un bel avenir. EXC++
Merci Emmanuel ( voixdor)

Emmanuel: Le haut brion 1985 était digne d'un très, très beau haut brion. Même équilibre que la turque, entre jeunesse et maturité, sur un plateau idéal a la dégustation. la encore, je garde en mémoire cet équilibre et ces notes légèrement fumées.
Bravo au pêcheur qui me lance après un ou deux essais infructueux (en pessac) haut brion 83 ou 86.... il est pas loin de ferré juste.....

Stéphane
28 Déc 2016 17:50 #1060

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7291
  • Remerciements reçus 6293

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet CR: Pessac Léognan – Haut-Brion – 1990

CR: Pessac Léognan – Haut-Brion – 1990

Bue lors d'une soirée mémorable relatée ICI

Jean-Loup
La robe est assez sombre et présente peu d’évolution.
Très intense, le nez classieux possède une grande complexité : des fruits noirs, bien sûr, une note animale, une autre de poivron, et les très classiques touches fumées bien présentes.
La bouche est d’une austérité aristocratique, plutôt pauillacaine : toute en longueur et droiture, d’un toucher de velours, avec une finale très persistante où quelques beaux amers ressortent.
Excellent (+)
Ce grand vin encore jeune réalise un très beau mariage avec un civet de biche.

Julien
Robe très jeune encore, foncée.
Nez d'emblée expressif et tout bonnement superbe sur les fruits noirs frais, la cerise compotée, des notes de feuilles sèche et de cèdre.
La bouche est encore jeune, assez droite avec une matière charpentée aux tanins présents, de grande qualité. Finale interminable, sur les fruits noirs. Une bouteille presque trop jeune encore...

Yann
La robe est grenat, assez sombre avec un début d’évolution sur le tuilé.
Superbe nez très causant et complexe de fruits rouges mûrs, de fruits noirs, de fourrure, de cendre, de ronce, de sang. Comme pour les grands vins d’un certain âge, chaque plongée du nez dans le verre révèle un nez différent ou chacun de ces arômes prend à son tour l’ascendant sur les autres.
Bouche caressante, très soyeuse, fraîche, avec un beau volume mais beaucoup de finesse. La longueur est grande sur les fruits, la cendre, la ronce, des notes plus animales. Superbe bouteille et belle émotion à la découverte de l’étiquette.
Excellent+

Vivien
La robe est sombre, très soutenue, légèrement brunie.
Le nez est très intense, de la fumée froide, une sensation d’âtre ou de cheminée colossale d’un château médiéval, un grand fruit, une sensation de velours voire de fourrure (mais sans le côté animal, juste la perception de toucher olfactif), avec un petit côté terrien noble.
La bouche est d’une finesse incroyable, le toucher de bouche est royal, une texture véritablement magique. Le vin tapisse complètement la bouche et le palais. Il s’en dégage une pointe de menthol, un côté sanguin, puis épices douces (paprika) puis cendré (oui de la cendre de diamant !!!) mais surtout quel fruit, quelle précision, l’acidité est tout simplement juste, c’est salivant, juteux, immensément long, délicat, profond, complexe, sur une matière faite de soie et de velours. Quel vin sensationnel, d’une jeunesse éclatante, oui c’est presque trop jeune encore mais quel pied. La rémanence de ce vin est exponentielle. On est proche de la perfection bordelaise, l’archétype du très grand Bordeaux tout simplement flamboyant.
Exceptionnel. Très grand vin

Didier
Nez hyper classe de cabernet, de fumé, terreux et fruité. Comme le Montrachet il n’a cessé de s’ouvrir s’aérer et évoluer dans le verre. Il en aurait fallu un magnum.
Grand, grand vin parti pour de longues décennies. Pas de panique il en reste.

Jean-Loup
05 Fév 2017 15:15 #1061

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 206
  • Remerciements reçus 119

Réponse de KONI sur le sujet Château Haut-Brion 1990

CR: Château Haut Brion 1990, tres jeune encore, un brin rustique, facon gentleman farmer, empreint d'une belle elegance. C'est clairement un vin qui est en devenir, tres puissant et aux tannins mûrs il sera pour sûr stratospherique d'ici à 10 ans ! Rdv en 2027 ?

18 Fév 2017 16:28 #1062
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1280
  • Remerciements reçus 1291

Réponse de Gerard58 sur le sujet CR: Haut-Brion 1996

CR: Château Haut-Brion 1996

Le 5 avril 2016, sur ce fil, j'avais fait part de ma grande déception à la dégustation d'un Haut-Brion 1996.
La deuxième bouteille (de 3) a été ouverte lundi dernier, car il n'était pas possible de rester aussi longtemps sur une si mauvaise impression. Un an ça suffit !

Bouteille ouverte et épaulée cinq heures avec d'être bue.
Dès l'ouverture, le nez et la gorgée "du dessus d'épaule" dissipent en grande partie mes craintes nées de l'expérience précédente. C'est déjà ça !
Bu en fin de repas sur des fromages d'Auvergne, le vin présente une belle couleur de maturité, peut-être un peu plus évoluée que l'année dernière.
Le nez est bien plus avenant, les fruits rouges mûrs bien présents, des épices et du sous-bois, avec beaucoup d'élégance.
En bouche le vin se révèle assez opulent, d'emblée sur les fruits rouges, le pruneau, les épices douces, le tabac et le champignon. Les tanins sont mûrs, beaucoup plus souples que la bouteille précédente.
C'est bon ... mais ça ne décolle pas. Assez vite le vin semble se rétrécir, se durcir et l'élevage ressort.
Sans être désagréable, la fin de bouche joue les équilibristes entre acidité assez mordante et une amertume végétale et réglissée. Longueur moyenne.
S'il n'y a pas photo entre les deux bouteilles, on ne peut pas ne pas être déçu si on se réfère à l'étiquette.

Que faire pour la 3ème et dernière bouteille ? L'attendre encore ? Impossible pour moi de dire si ce vin a un avenir radieux et dans combien de temps ?
Donc je pense faire une dégustation à l'aveugle de ce Haut-Brion avec quelques autres 96 qui me restent en cave, Calon-Ségur par exemple, ou encore un modeste cru bourgeois du Médoc, château Saint Saturnin (voir fil dédié), une dégustation iconoclaste, en quelque sorte.

Gérard
19 Avr 2017 19:52 #1063

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5863
  • Remerciements reçus 393

Réponse de Martinez sur le sujet Haut-Brion 1996

S'il n'est pas bon en ce moment, pourquoi insister quand on sait la capacité de ces vins à bien évoluer, non pas d'une année sur l'autre mais d'un lustre à l'autre, voire d'une décennie à l'autre. Surtout sur un tel millésime.
Jmm
19 Avr 2017 21:26 #1064

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19475
  • Remerciements reçus 3010

Réponse de mgtusi sur le sujet Haut-Brion 1996

Je ne suis pas (du tout) certain que des fromages, fussent-ils d'Auvergne soient le mets le plus apte à magnifier Haut Brion 1996.
Michel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette
19 Avr 2017 21:33 #1065

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1280
  • Remerciements reçus 1291

Réponse de Gerard58 sur le sujet Haut-Brion 1996

Je ne suis pas (du tout) certain que des fromages, fussent-ils d'Auvergne soient le mets le plus apte à magnifier Haut Brion 1996.


Bien d'accord mais je n'avais pas la maîtrise du menu ni des vins d'ailleurs (le Haut-Brion est hébergé dans ma cave).
Nous l'avons quand même goûté avant d'attaquer le fromage.

Gérard
19 Avr 2017 23:45 #1066

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 206
  • Remerciements reçus 119

Réponse de KONI sur le sujet Château Haut-Brion, Pessac-Léognan

CR: PESSAC LEOGNAN 1990, Château Haut Brion
La robe est pourpre, présentant des nuances légèrement tuilées, une belle profondeur, traduisant un âge certain.
Plus évoluée que celle dégustée en janvier 2016.
Le nez est très plaisant, bien qu’un peu sur la retenue les arômes forment un bouquet complexe mêlé de sous-bois, d’humus relayé par des notes fumées puis de tabac blond s’étirant vers un final au végétal noble, mais un poil rugueux.
L'attaque est toute en élégance aristocratique, un peu froide, sur la réserve, on sent que le vin se retient. De subtiles notes de cuir, et de sous-bois, offrent au vin une belle palette de saveurs mais les tannins serrés devoilent un vin élégamment austère. La finale est longue, mettant en valeur des tanins bien présents mais confortables qui s’équilibrent par la minéralité graphite typique des grands cabernets .
Un très beau vin charismatique, loin de sa maturité, au classicisme un brin rigide en l’état.
Assez conforme à celle ouverte il y a quelques mois il faudra lui laisser encore un peu de temps !
En savoir plus sur www.lapassionduvin.c...
19 Sep 2017 01:28 #1067
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2954
  • Remerciements reçus 3

Réponse de arnaudm sur le sujet Château Haut-Brion, Pessac-Léognan

CR: Haut Brion 1994 ,
Ouvert avec un a priori négatif ....et quelle erreur : un peu léger au départ mais après aération le vin est devenu carrément sanguin , juteux , avec la grande complexité d'un haut brion à maturité (créosote , tabac froid etc etc ) .... franchement somptueux . Respect pour un tel millésime ....
"Mes goûts sont simples : je me contente de ce qu'il y a de meilleur ". O.Wilde
13 Oct 2017 16:01 #1068

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 621
  • Remerciements reçus 1042

Réponse de Damien72 sur le sujet Château Haut-Brion, Pessac-Léognan

CR: Château Haut-Brion, Pessac-Léognan 1986



La dégustation a eu lieu à l’aveugle . J’etais invité à fêter le gain d’un petit procès par mon caviste préféré .
Le vin a été carafé deux heures .
Un des 5 convives a voulu nous faire une surprise .
Le nez était très marqué par de notes très animales et fumées .
Un ami présent parle tout de suite d’un Pessac de 35 ans ou plus . Et compte tenu de la longueur et du côté fumé , Il part assez rapidement sur Haut brion .
Je suis étonné par la puissance au nez , un passage en carafe de quelques heures supplémentaires aurait été salutaire . Le côté animal s’est vraiment atténué avec l’aération. On a retrouvé en bouche une puissance hors norme ( pour moi ) sur des notes de tabac , d’herbre et des fruit rouges. Après 25 minutes , je retrouve davantage d’elegance et la persistance des grands bordeaux .
Ce vin pourra certainement se conserver plusieurs décennies ...
C’est ma première expérience d’Haut Brion sur un grand millésime . Et bien je ne suis pas déçu . C’est vraiment exceptionnel.
Est ce que je mettrais 400 € dans ce flacon ? ...je ne crois pas .
Mais c’est un autre débat déjà longuement évoqué sur LPV.
EXCELLENT
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mgtusi
13 Oct 2017 21:59 #1069
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 834
  • Remerciements reçus 30

Réponse de jmwa sur le sujet Château Haut-Brion 1975

CR: Château Haut-Brion 1975

La couleur est rubis évoluée avec des reflets tuilé.
Le nez est superbe sur le cigare, le poivre, la prune, le cuir, le bois noble.
La bouche est d'un équilibre et d'une netteté impeccable.C'est fondue, avec un volume impressionnant.
La finale aromatique est d'une grande complexité et d'une longueur incroyable. Mon plus grand Haut-Brion bu à ce jour et rejoint son voisin la Mission 48 bu il y a quelques années.

Exceptionnel

jmw
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv
23 Juil 2018 14:58 #1070

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 30
  • Remerciements reçus 0

Réponse de alainjura sur le sujet Château Haut-Brion 1975

CR: Château Haut-Brion 1975

La couleur est rubis évoluée avec des reflets tuilé.
Le nez est superbe sur le cigare, le poivre, la prune, le cuir, le bois noble.
La bouche est d'un équilibre et d'une netteté impeccable.C'est fondue, avec un volume impressionnant.
La finale aromatique est d'une grande complexité et d'une longueur incroyable. Mon plus grand Haut-Brion bu à ce jour et rejoint son voisin la Mission 48 bu il y a quelques années.

Exceptionnel

jmw



Bonjour

Quel était le niveau du vin dans la bouteille ?
24 Juil 2018 05:13 #1071

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 834
  • Remerciements reçus 30

Réponse de jmwa sur le sujet Château Haut-Brion 1975

Le niveau était excellent, dans le goulot.
Le bouchon par contre était très abîmé, le bilame fût nécessaire.

jmw
24 Juil 2018 10:39 #1072

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Djcomix sur le sujet Château Haut-Brion, Pessac-Léognan

Impressionnant!
je ne possède qu'une bouteille de haut brion qui est de l'année 2000. je le laisse tranquillement vieillir car je préfère les vins de se types quand ils ont plus de 30 ans.
D'ailleurs je bois surtout des vins qui ont plus de 20 ans.
24 Juil 2018 10:43 #1073

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • milleret
  • Hors Ligne
  • Cet utilisateur est bloqué
  • Enregistré
  • Messages : 2652
  • Remerciements reçus 114

Réponse de milleret sur le sujet Château Haut-Brion, Pessac-Léognan

"" Mon plus grand Haut-Brion bu à ce jour ""

Je n' ai pas le souvenir d'un vin exceptionnel sur ce millésime 75 . Mais mon ami Raymond a plus d'expérience sur ce millésime et sur ce vin tout particulièrement . Souvenir d'une belle série des premiers crus de 75 chez Troisgros ....il me semble que j'avais préféré Latour mais Haut Brion n'était pas très loin .
Je vais attendre encore l'année prochaine pour ouvrir mes 89 ...30 ans c'est le minimum .
24 Juil 2018 12:46 #1074

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 415
  • Remerciements reçus 149

Réponse de condorcet sur le sujet CR: Château Haut-Brion 1923 (Graves)

CR: Château Haut-Brion 1923 (Graves)

Que peut-on attendre d'un vieux vin, pourquoi donc le rechercher et en raconter la dégustation ? La variabilité des bouteilles incite à la prudence tout amateur de vins anciens et plus encore la faiblesse des indices présidant au choix. Comment apprécier sa couleur à travers un verre plus ou moins opaque, la tenue d'un bouchon (souvent surélevé ou enfoncé dans le culot), le niveau ? La part de l'aléa reste grande même pour les plus expérimentés des experts et plus encore pour les amateurs plus ou moins éclairés.
Le plaisir de la recherche, l'espoir d'une résurrection gustative, la joie de la découverte, l'appétence au risque expliquent en partie ce retour vers les millésimes anciens. L'immersion dans le palimpseste, le goût de l'archive, l'envie de repousser les limites de l'expérience vinique me parcourent.
En porter témoignage ne m'érige nullement en guide, en exemple, encore moins en source. Le fondement d'un tel sillon réside dans l'envie de l'insolite, du curieux, d'échappatoire à la banalité, de temps suspendu.

Celui-ci exhale le nez le plus complexe et le plus puissant que j'aie humé : tabac, cuir, sous-bois, truffe, café procurent un ravissement d'emblée. Le bouchon estampé et le niveau haute épaule rassurent quant à la provenance. Hélas, la première gorgée est celle d'un alcool brûlant. Ce vieillard souffre de prime abord d'une température de service trop élevée et requiert une oxygénation lente ou s'agirait-il des oripeaux d'une triste dépouille ?

La robe tuilée, quasi dépigmentée, a repris de l'éclat et adopté quelques teintes rubis après 1 h 30 d'ouverture et une température abaissée à 18°. Quelque peu diaphane et fortement tuilée, elle contraste avec des effluves kaléidoscopiques et vibrants.

Comme il arrive parfois qu'un vin ancien ait, dans un dernier sursaut, concentré dans le nez ce que la bouche décharnée ne pouvait plus offrir, je redoutais beaucoup et trépignais d'impatience devant ce plongeon dans l'inédit, mon seul repère vinique d'un âge comparable étant un Malartic Lagravière 1916 réputé pour sa longévité.

La bouche désarme tout préjugé éventuel : si l'attaque doucereuse accuse son âge, la reprise tonique et tannique amène une finale qui s'étire et laisse une très belle impression de plénitude, de suavité et de rondeur. Dégusté en accompagnement d'un filet de boeuf et de champignons sautés, ce vin à double écorce (robe peu engageante, nez d'une beauté démoniaque) a offert pendant plusieurs heures une grande harmonie d'ensemble.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: didierv, Frisette, david84, Gerard58, FlavFirst, Damien72, éricH
21 Aoû 2018 19:31 #1075

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 272
  • Remerciements reçus 574

Réponse de mconstant sur le sujet CR: La Clarté de Haut-Brion, 2013

CR: La Clarté de Haut-Brion, 2013

Le nez est très primaire encore et ne renie pas son côté sauvignon, avec un mélange de buis et de citron.
La bouche présente une longueur correcte et est équilibrée, jouant l'exercice difficile entre acidité et amertume.
Le vin emplit complètement la bouche et reste sur des arômes citronnés.

Moins complexe que Aile d'Argent, cela reste néanmoins un vin intéressant.
27 Jui 2019 15:07 #1076

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84215
  • Remerciements reçus 10249
Bordeaux :
Décès de Jean-Bernard Delmas, “grand sage” de Haut-Brion :


www.terredevins.com/...
03 Oct 2019 19:23 #1077

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84215
  • Remerciements reçus 10249
03 Oct 2019 19:23 #1078
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6116
  • Remerciements reçus 3756
CR: Château Haut-Brion, Graves, 1er Grand Cru Classé, 1979

Ouverture 1h30
A noter un bouchon superbe, de grande qualité et finalement assez peu imprégné.
La robe est grenat tuilée. Le nez est typique des vieux médoc: âtre de cheminée, tabac blond, fumé, fin poivron rouge mûr...et assez classieux. La bouche surprend par sa légèreté et un côté aérien, presque en dentelle, sans grosse profondeur ni volume. Les tanins sont microscopiques, on est sur une matière assez légère finalement, dans un registre finement floral, complété par des notes de vieux cuir, de petites baies rouges fumées, un poivron rouge mûr et un soupçon de truffe. La finale est honorable. L'ensemble est élégant, fondu et tient debout mais il manque à mon sens de profondeur et d'énergie, même si l'on ressent une certaine classe et maîtrise sur ce vin. TB (16/20), et à boire, car je ne vois pas ce qu'il pourrait encore gagner sans risquer de s'effondrer.
Un bon moment d'émotion pour les 40 ans d'un ami.
Flo (Florian) LPV Forez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: yr, condorcet
14 Déc 2019 09:19 #1079

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 415
  • Remerciements reçus 149
D'après ta description, il semble déjà sur le déclin (je l'avais mieux goûté il y a quatre ans) .
14 Déc 2019 10:09 #1080

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck