Nous avons 1698 invités et 12 inscrits en ligne

Château Léoville Las Cases, Saint-Julien

  • Messages : 1509
  • Remerciements reçus 2794

Réponse de peterka sur le sujet CR: Château Léoville Las Cases 1993

CR:Château Leoville Las Cases 1993
Bouquet élégant, assez épanoui s’ouvrant sur le végétal noble, le graphite  puis sur les fruits rouges légèrement acidulés. L’élevage est pratiquement imperceptible et fondu dans l’ensemble. A l’agitation, se font jour des notes de baie de genévrier, de clou de girofle , de sauge fraîche, d’eucalyptus et de réglisse. C’est complexe et séduisant.  La bouche est souple, les tanins sont fondus et l’équilibre irréprochable. Néanmoins, le vin manque un peu de format, de densité et de ressort même si cela se boit avec plaisir. Finale de persistance correcte sans plus mêlant les nuances acidulées de groseille aux notes plus végétales. Au final, du style, un joli bouquet attractif et une bouche qui trahit sans doute les limites du millésime.

Pierre
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, FGsuperfred, gege, Moriendi, Vaudésir, Papé, starbuck, LLDA, Lionel73, Delphinette
07 Oct 2021 00:12 #871

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8401
  • Remerciements reçus 1744

Réponse de FGsuperfred sur le sujet Château Léoville Las Cases 1993

totalement dans la perspective de la dernière fois que je l'ai bue, parker s'est emballé trop vite, ce vin a été bon, il ne l'est plus... fatigué et trop tard pour nous
nous l'avons trouvé poivronné et acidulé, ce que ton ressenti semble confirmer ;)
10 Oct 2021 14:20 #872

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6103
  • Remerciements reçus 5439

Réponse de Vaudésir sur le sujet CR: Château Léoville Las Cases 2002-1977

Bu à cette occasion www.lapassionduvin.c...

CR: Château Léoville Las Cases 2002

Jean-Loup: La robe est sombre et encore entre deux : elle n’est plus jeune mais pas encore vraiment évoluée.
D’une intensité moyenne, le nez s’affirme à l’aération pour livrer un cocktail de cassis et de cuir ainsi que des notes plus chaleureuses de pruneau voire de caramel.
Il y a beaucoup de tout en bouche : une grosse charpente, une matière puissante, un manteau de tanins et une acidité vertébrale. Tout est donc là mais ces différentes qualités ne sont pas encore fondues pour faire un grand vin. La finale d’allonge très honorable joue dans un registre plus effilé et précis.
Très Bien +(+) mais un vin calibré pour la garde qui va je pense devenir excellent. J’avais d’ailleurs noté il y a un peu moins de cinq ans qu’il était impérativement à attendre. 

Stéphane: Robe qui commence a évoluée, j'aime beaucoup l'aromatique, il y a une densité et une finesse combinée, le millésime sans doute, la bouche est très bien construite, il y de la matière, une structure , une belle allonge, je prête moi d'importance à l'aromatique que certains, très beau vin et déjà grandement buvable de mon coté.Excellent pour moi

François: Nez sur le cèdre, poivron rouge
En bouche, c’est joli vin, bien fait très élégant avec un coté un peu austère Très bien

Vivien: La robe est sombre, dense, à reflets bruns. Le nez est vanille bourbon, fruits noirs, léger caramel, légère touche coco, il n’est pas sans m’évoquer avec plus d’évolution un Las-Cases 02 goûté il y a quelques années à Versailles qui était vraiment caricatural. La bouche est de belle classe, avec beaucoup de fruits (framboise, fraise, prune), des épices, une belle acidité, la matière est belle et l’équilibre est là. C’est un vin en demie longueur, qui s’affaisse légèrement en fin de bouche, seul indice qui doit trahir un millésime faible. C’est très bon, de très bel équilibre, mais le nez n’est pas à mon goût. Je ne le vois pas à mon sens évoluer favorablement au contraire de Jean-Loup. Très bien

CR: Château Léoville Las Cases 1977

Jean-Loup: La robe est de loin la plus claire de tous les Saint-Julien de la soirée et sa teinte tuilée gagne même vers le centre du disque. C’est normal : il a 25 ans de plus que son jeune frère bu en parallèle.
Le nez intense séduit d’abord par son aromatique tertiaire de sous-bois, de bois précieux et de havane, avant qu’une note moins noble de type serpillère vienne gâcher ce bel ensemble.
La bouche signe malheureusement l’arrêt de mort de ce vin : décharnée (mais elle n’a sans doute jamais possédé une chair très dense), d’une grande acidité et avec des tanins encore accrocheurs.
Bien + pour le nez et par respect pour son âge.

Un LCC de 40 à 50 ans peut toutefois être grand, pas sur 1977, millésime parmi les plus difficiles, et je mettrais bien une pièce sur le 2002 pour vérifier dans vingt ans… 

Stéphane: Si le Poyferré 1986 avait tout pour lui, ce 1977 en a déjà beaucoup perdu, pourtant l'aromatique n'est pas déplaisante mais la bouche ne peut confirmer.

François: Nez assez évolué, en bouche il reste une jolie ossature mais une longueur moyenne et une finale un peu végétale, décharnée 
Intéressant mais à boire et aurait du être bu plus tôt.

Vivien: La robe est encore sombre, mais les franges sont largement orangées. Le nez est évolué, marqué par le végétal (côté herbacé) et le poivron grillé. La bouche est fortement imprégnée du poivron, poivron vert grillé, paprika. L’acidité est très présente, la bouche commence à se décharner. C’est un vin d’un millésime sûrement difficile, qui aurait certainement dû être bu il y a longtemps, mais qui a encore, malgré son grand âge, beaucoup de choses à nous dire. Bien 


Stéphane

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: matlebat, FlavFirst, Fredimen
26 Nov 2021 19:45 #873

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8852
  • Remerciements reçus 14732
CR: Le Petit Lion du Marquis du Marquis de Las Cases – Saint-Julien – 2009

Fichier attaché :


Il s'agit du second vin commun aux deux premiers de la propriété : "Léoville Las Cases" et "Clos du Marquis".

Bue lors de la dernière  réunion du bureau d'Amphores

La robe est encore sombre et jeune.
Le nez très intense nous fait voyager, avec des épices, des fruits noirs, de la menthe et du poivron mûr.
D’une belle finesse et d’une superbe fraîcheur, d’autant plus pour le millésime, le vin adopte un profil droit. Les tanins complètement fondus en deviennent moelleux et participent à la très chouette persistance, toute en élégance.
Très Bien + et n’en est qu’au tout début de son apogée. 

Le cabernet sauvignon évoqué par Bernard ne laisse pas trop de doute, en revanche j'ai dû annoncer un millésime plus frais, comme 2008 ...

Jean-Loup
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Papé, starbuck, LLDA, Fredimen, Lionel73
29 Nov 2021 17:43 #874

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5214
  • Remerciements reçus 7732


Il s'agit du second vin commun aux deux premiers de la propriété : "Léoville Las Cases" et "Clos du Marquis".


 

En 2009 c'était exact mais plus depuis 2015 
"La Petite Marquise" a mangé sa part du lion 

Mais je ne mettrais pas ma main au lion qu'il n'y ait pas d'autres variantes car il est écrit :
"Provenant principalement des superbes terroirs du Clos du Marquis, La Petite Marquise est subtile et pleine de raffinement."

www.domaines-delon.c...

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
29 Nov 2021 18:11 #875

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20187
  • Remerciements reçus 6531
29 Nov 2021 18:32 #876

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1024
  • Remerciements reçus 3341

Réponse de vvigne sur le sujet CR: Château Léoville Las Cases 2001

LPV BFC - Première avec les Beaunois

CR: Château Léoville Las Cases 2001

Vvigne
Un Las Cases de grande jeunesse, assez technique, marqué par un élevage "international".
Structure marquée, on penche plutôt du côté de Pauillac que St Julien.
Le fond est tout de même notable, et la finale juteuse, ce qui est rassurant.
Manque de confort en l'état, à attendre impérativement.
Très Bien (seulement)
A garder



Krabb
Robe violette, très jeune.
Nez sur la caramel au lait, le werther's. Je pars directement à la robe et au nez en Australie.
La structure est ferme, c'est très jeune, un peu sec en l'état et surtout c'est servi trop frais.
Avec un peu de chaleur, l'ensemble se fond pour faire un vin agréable et avec un certain fond.
La finale est correcte. Un peu en retrait en l'état néanmoins.


Garfield
Peut-être un peu comme mon Perrières, il a souffert de la présence d’un vin hors normes à coté, plus strict, austère, fait très jeune… pas de sensation végétale pouvant m’orienter sur le cabernet pour autant, mais la fraicheur en bouche (menthol ?) aurait pu par contre ! Bien / Bien +



Leteckel
​​​​​​​
Nez sur le caramel, j'ai même noté goudron...bref pas mon kif.
Bouche encore bien serrée, assez fermée, dont on a du mal à tirer autre chose qu'un caractère élevé et puissant.
Désolé, mais je suis totalement passé à côté de ce vin. 
Sauf erreur, personne n'a même évoqué le bordelais. Le vin est d'une jeunesse incroyable et on se demande quand il atteindra sa maturité...Quand on a 50 ans, on a sacrément à s'interroger sur l'opportunité d'acheter des "grands" bordeaux, sauf à vouloir les transmettre

LPVialement, Maxime, LPV Beaune
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, Jean-Loup Guerrin, LucB, LLDA, Fredimen
28 Jan 2022 10:51 #877

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3748
  • Remerciements reçus 3585

Réponse de Alex sur le sujet CR:  Château Léoville Las Cases 1998

CR:  Château Léoville Las Cases 1998

Toujours été assez estomaqué par la qualité des vins de ce domaine notamment sur 1995/1999/2001 et 2003.
Seul un 2004 bu il y a deux ans était fermé et inexpressif avec de mon point de vue peu d'espoir que çà soit sympa un jour.
J'avais bu ce 98 il y a une petite dizaine d'années et j'en gardais un super souvenir.
Alors qu'en est-il en 2022 ?

Bah honnêtement je suis mitigé et même pour être sincère déçu même si c'est humain de rechercher des circonstances atténuantes (à tort) quand on boit un de ses chouchous.

 

Robe toujours d'un joli pourpre foncé, peu de signes d'évolution sauf à y regarder de près.
Si le nez est d'une profondeur remarquable sur le cèdre, la boîte à cigares, avec un très joli fruit reposé sur la prune et la douceur de la cerise, la bouche se dévoile par paliers sur un profil de plus en plus austère. 1998 est finalement un millésime moyen+ à assez bon à Bordeaux (pour mon jugement final) bien qu'il donnait beaucoup de plaisir jeune (la lagune, talbot à 10 ans étaient tops par ex).

Au vieillissement le fruit s'est décharné un peu, et souffre d'un manque d'éclat et de profondeur. Sur ce profil "fatigué", le problème est que ce millésime est assez tannique et les tannins sont solides et confèrent au vin une robustesse certaine  ou tout du moins une sensation de dureté avec cette touche de poivron de cabernet pugnace associée à une acidité qui elle aussi prend une dimension plus significative avec les années (le fruit étant lui en déclin).

Une aération sur plusieurs jours montrera que ce château particulièrement est capable d'une garde immense mais sur ce millésime ce n'est pas spécialement favorable, avec l'apparition d'une sensation plus métallique en bouche quelque peu déplaisante.

En conclusion, un bon à très bon vin plutôt long et complexe (quel bouquet tout de même !!)  mais qui déçoit forcément lorsque l'on pense à son pedigree.
Absolument certain que le temps à venir ne sera pas positif pour son évolution alors que paradoxalement le tertiaire (humus, champignons) n'en est qu'à ses prémices.
La faute à un déséquilibre relatif aujourd’hui mais certain dans le futur en dépit d'une conservation idéale pendant 20 ans.

15/20 et fatalement un rapport qualité /prix / plaisir défavorable.

Alex

Ps : je me demande si 2008 ne prend pas la voie de 1998… ce qui ne manque pas de l’inquiéter vu que c’est le millésime de ma première et que j’en ai pas mal… Je suis bien plus confiant sur la seconde née en 2010. 
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, Papé, starbuck, LLDA, Marcmichel, Fredimen, Manas
28 Jan 2022 14:36 #878
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7
  • Remerciements reçus 76

Réponse de arthur.whn sur le sujet  Château Léoville Las Cases 1964

Bonjour à toutes et tous,

À Noël, j'ai eu l'occasion d'ouvrir une merveille et de l'accompagner d'un gigot d'agneau. À l'ouverture, le bouchon, imbibé au tiers, se brise en deux mais pas d'accident. La bouteille est simplement ouverte vers 10h, même pas épaulée et ce, à environ 12-14° de température. Il a déjà un super nez fruité mais je ne veux pas gâcher ma dégustation alors je le laisse tranquille. La dégustation a lieu le soir, vers 20h ; donc dix heures après son ouverture.

 

CR: Château Léoville Las Cases 1964 

Robe tuilée, caramel, aux reflets cuivrés, un disque très fin et brillant. La robe est pâle, quasi translucide pour un Bordeaux.

Premier nez très tertiaire (boîte à tabac, sous-bois, mais aussi champignons frais et truffe). Puis on a très léger grillé, style amandes grillées, mais aussi orange sanguine. Encore beaucoup de fruits rouges (cassis) et du cuir, de l'épicé (clou de girofle). Le lendemain, on a le végétal noble qui se développe (cèdre, menthe).

Quel peps en bouche! Wow!! Autour de fruits rouges et noirs (coulis de fraise, cassis, cerise et mûre), des épices, du jus de viande, il a une droiture défiant le temps. Une puissance d’une noblesse évidente, une acidité millimétrée, des tanins fondus mais encore puissants qui viennent allonger la bouche. Quelle force, quelle noblesse, quelle droiture. Une finale interminable accompagnée par les tanins sur les feuilles séchées et le sous-bois.

Je n'en attendais pas autant d'un millésime si peu médiatique. Un très grand vin rouge!

Arthur Whn / Millésime 1997
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Galinsky, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Benoit Hardy, Vaudésir, starbuck, LLDA, Marcmichel, Fredimen
08 Fév 2022 17:07 #879
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1135
  • Remerciements reçus 1993

Réponse de Dom sur le sujet  Château Léoville Las Cases 1975

CR: Château Léoville Las Cases 1975

 

Bouteille simplement ouverte 6h avant.

Nez net, puissant, fumé, poivre, cave à cigare, foin, fruits rouges, humus. C’est tellement complexe que des arômes différents giclent à chaque fois qu’on pointe son nez.
La bouche est magique, divine, velouté, d’une complexité folle, il joue les puristes entre puissance, matière, acidité.
Une finale énorme ponctue ce vin qui semble pas vraiment sur le déclin, en tout cas cette bouteille précisément.
Que c’est trop bon !!
 

Dom
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dt, matlebat, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, flupke14, Gerard58, Kanon, Marcmichel, Fredimen
07 Mar 2022 11:08 #880
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6019
  • Remerciements reçus 665

Réponse de sly14 sur le sujet  CR: Château Léoville Las Cases 2001

Bonjour 

Ouvert hier une jolie bouteille à maturité du CR: Château Leoville Las Cases 2001.

Oeil : dans les grenats brillant
Nez : fruits noires relevés de cèdre et de tabac blond
Bouche : Aristocratique, Classique mais superbement équilibré, fraîche. Vin longiligne plus que ample. Les tannins sont fondus et suaves. Le cèdre est joliment ressenti comme les fruits noirs avec un très joli poivron bien mûr et tout léger. Belle finale fraîche et aromatique.

vin sur son plateau mais peut tenir encore 5 ans.
assez classique mais super bien fait!
un beau bordeaux!

bien cordialement 

Sylvain 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, dt, matlebat, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, GILT, Vaudésir, flupke14, starbuck, Manas
15 Mai 2022 11:12 #881

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2277
  • Remerciements reçus 3578

Réponse de dt sur le sujet  CR: Château Léoville Las Cases 2001

vin sur son plateau mais peut tenir encore 5 ans.

 

Et même probablement bien plus longtemps

Denis
15 Mai 2022 12:26 #882

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6019
  • Remerciements reçus 665

Réponse de sly14 sur le sujet  CR: Château Léoville Las Cases 2001

Oui, mais l’élevage était vraiment bien intégré ! 
15 Mai 2022 12:46 #883

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 205
  • Remerciements reçus 1430

Réponse de JulienG. sur le sujet  CR: Château Léoville Las Cases, Saint-Julien 1989

CR: Château Léoville Las Cases, Saint-Julien 1989

En voilà un que j'attendais de pied ferme et depuis un long moment, avec une furieuse envie de jouer du tire bouchon à chaque fois que je le voyais en cave.
Pour l'histoire, j'étais tombé il y'a quelques années ici même sur un compte rendu mémorable d'Eric B d'une horizontale rive gauche de 1989, où ce bel étalon semblait s'en sortir avec les lauriers. Ni une ni deux, j'en avais trouvé non pas une mais deux (quand on aime), qui patientaient alors sagement leur moment au fond de ma cave. Après un January blues (faut bien s’angliciser) faisant suite à la période des fêtes et ses fastes associés, le début du mois été rude. J’ai entendu parler de dry January (qui est plutôt wet en ce moment, mais passons) qui pour ma part aura duré 24h, de blue Monday et d’autres salades à la noix. Pour sortir de ce marasme ambiant, nous décidons avec un ami commun de se faire (comme beaucoup de Lpviens d’après ce que j’ai vu), un repas post fête, une sorte de reviens y pour traverser ce mois de janvier de la meilleure des façons.

Dring Dring, le réveil sonne. Première heure et je file récupérer la bouteille pour lui offrir pendant quelques heures l’air qu’elle mérite, de part un Audouzage classique (6h avant). Ouverture spéciale au petit déj (faut bien commencer à correctement éduquer ses enfants tôt), entre le café et les croissants, m'aura d'ailleurs donné du fil à retordre ce bouchon qui au final viendra d’un seul tenant. Encore une fois je m'égare ...

Donc la dégustation. Primo, j'ai toujours ce petit pincement au coeur de déguster un vin avec qui nous partageons le même âge  (mon côté sentimental).
Verre: Zalto bordeaux.
Accompagnement;-: épaule d'agneau (4h au four), légume de saisons (butternut, navet, topinambour) aux four.

La couleur est splendide, avec un tuilage présent sur le disque, une robe légèrement brunie qui reste encore vivante et surtout très brillante (contrairement à ce que laisse penser l'angle de la photo).
Le nez est complexe sur les arômes typiques d'un bordeaux de cet âge là, mais le tertiaire n'est pas outrancier comme souvent. On sent encore le fruit, l'ensemble présente beaucoup d'élégance, avec ce côté froid et austère typique de Las Cases.

La bouche est du même acabit, les tanins parfaitement intégrés et soyeux, ca coule tout seul sans aspérités, jusqu'à une finale fraiche qui n'est pas interminable.

Ne cherchez pas l'extravagance ou la gourmandise, ça n'est pas son registre. Un profil très classieux, noble et un côté force tranquille s'en dégage qui en ont fait un parfait compagnon de table. 


Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Dom, matlebat, Marc C, sideway, jl39, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, starbuck, LLDA, Marcmichel, rafalecjb, Tony77777, Ilroulegalet, Manas, Kana, Jean F
23 Jan 2023 16:48 #884
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3748
  • Remerciements reçus 3585
Bouteille bue en compagnie de mon ami Eric P  ici

 CR: Château Léoville Las Cases, Saint-Julien 1998

 

Robe rubis encore soutenue. 
Nez d’une amplitude conséquente sur le cassis, la cerise, le cèdre et ce côté boîte à cigares très noble. Beaucoup de classe et d’élégance. 
En bouche c’est abouti, le vin est à très bon aujourd’hui avec une légère début dès tertiarisation des arômes sur humus / champignons mais c’est discret. 
Je lui reproche une structure un peu solide avec un léger déséquilibre de l’ossature et des tannins au détriment du fruit. Disons que ce vin est une bel hommage au cabernet sauvignon avec ce côté poivron rouge bien mûr. Un 98 de rive gauche en résumé. 
Finale portée par une acidité que je trouve à la limite alors qu’Eric lui a été conquis. 
Question de goût mais je suis très exigeant à Bordeaux car j’en ai bu beaucoup. Très bien globalement​​​​​. 

Alex
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: dt, matlebat, Marc C, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, romu, Kanon, rafalecjb, Manas, Jean F
07 Mar 2023 17:59 #885
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5046
  • Remerciements reçus 5596

Réponse de icna sur le sujet  Château Léoville Las Cases 2001

Bu   ici

 CR: Château Léoville Las Cases 2001

Icna :
Le nez est sur les fruits noirs, mûr avec un léger animal.
La bouche est un peu évoluée sur la cerise, l'olive noire, la garrigue, un peu cendré.  Les tanins sont un peu secs mais ça finit sur une belle longueur bien fraîche.

Enzo daviolo :
Nez mûr sur l’olive avec un léger élevage et des notes végétale qui s’accentuent à l’aération avec un côté poivronné ensuite.
La bouche a des notes de vendange entière, un beau volume, mûre avec un côté sudiste et une fraicheur végétale bienvenue. Cette bouche possède un certain confort et est de qualité même s’il me manque un peu de gourmandise et d’harmonie d’ensemble. Bien fait. Très Bien.

Quentin
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Marc C, Jean-Loup Guerrin
15 Avr 2023 22:06 #886

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5046
  • Remerciements reçus 5596

Réponse de icna sur le sujet  Château Léoville Las Cases 2002

Bu   ici

CR: Château Léoville Las Cases 2002

​​​​​​Icna :
Le nez montre de la volatile un peu animal.
La bouche est animale, ça renarde mais derrière on a des fruits noirs, de l'olive noire, du réglisse. Les tanins sont fondus, un peu cendré, c'est moyennement long et un peu sec.

Enzo daviolo :
Nez qui fait techno, amylique, un peu de réduction aussi puis qui évolue vers des notes de poivron rouge marquées.
La bouche est végétale, austère, dure avec une finale qui serre. C’est frais mais végétal, de longueur correcte sur le poivron. Pas ma came et un gros cran en dessous du 01, pas surprenant. Bien.

Quentin
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy
15 Avr 2023 22:10 #887

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5214
  • Remerciements reçus 7732

Réponse de starbuck sur le sujet CR: Château Léoville Las Cases, Saint-Julien, 1988

CR: Château Léoville Las Cases, Saint-Julien 1988

Cassis, café, tabac blond avec un trait de fraicheur, nous sommes là aussi dans le médoc
Delphine pense qu'il peut s'agir de la même appellation que le précédent, bingo !
Il faut dire que les caractéristiques des deux vins sont vraiment très proches.
La supériorité de Las Cases va apparaitre au fil de la dégustation.
Il va s'ouvrir de plus en plus et gagner en puissance et en expressivité.
Un grand Bordeaux à maturité qui ne semble pas prêt d'entamer sa phase descendante.

www.lapassionduvin.c...

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, Alex, Dom, matlebat, Marc C, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, Marcmichel, Jean F
22 Avr 2023 09:43 #888

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6661
  • Remerciements reçus 3367

Réponse de Marc C sur le sujet Château Léoville Las Cases, Saint-Julien, 1988

Las Cases 88 nous enterrera tous !! Une des versions les plus austères de ce château que j'ai pu boire. 

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: matlebat
23 Avr 2023 07:38 #889

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5988
  • Remerciements reçus 715

Réponse de Martinez sur le sujet CR: Château Léoville Las Cases - Saint-Julien - 2002

CR: Château Léoville Las Cases - Saint-Julien - 2002

A maturité, sans aucun signe de décadence.
Ce qui frappe est son extrême finesse tout en associant matière bordelaise, droiture et grâce.
Équilibre magistral
Belle longueur.
Un modèle de finesse !
Grand et beau.
A l'aveugle, je n'ai pas exclu le beau bourgogne à cause de sa finesse tactile et de son extrême délicatesse aromatique.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, ppezet, Marc C, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, Papé, vvigne, Manas
24 Avr 2023 17:11 #890

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5618
  • Remerciements reçus 4750

Réponse de Benoit Hardy sur le sujet CR: Saint Julien Chateau Leoville Las Cases 1990

CR: Saint Julien Chateau Leoville Las Cases 1990

Bouteille achetée à un caviste qui en a fait l'acquisition en primeur. La bouteille n’a pas bougé de sa cave très fraîche à 12°C. Cette précision a son importance pour la suite étant donnée que j’ai dégusté le même vin de la même provenance fin 2019.

Nez sur les fruits noirs et un fond mentholé. La fin de la bouteille sera plus évoluée avec du tabac et des épices.

Bouche soyeuse, c’est fluide et ça glisse tout seul alors que le jus est d’une concentration hors norme. Et pourtant, le vin peine à se délier, restant dans une rigueur un peu ennuyeuse C’est encore assez monolithique dans son expression, chose que j’avais déjà en souvenir en 2019. Le vin est bien fait, structuré et équilibré grâce à une magnifique acidité notamment, et pourtant il peine à s’exprimer pleinement sur ce millésime pourtant riche. Il y a pourtant du tabac, du poivron ou encore de la cannelle, mais la partition est monocorde, sans harmonie. Belle finale encore légèrement tannique qui se prolonge sur une belle longueur.

C’est très bon, mais beaucoup trop monolithique. Des Lynch Bages ou des Pichon Baron pour ne parler que d’eux dans la même gamme tarifaire enterrent ce vin sur le même millésime.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, PtitPhilou, Olivier Mottard, Marc C, sideway, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, starbuck, Fredimen, Ilroulegalet, Jean F
04 Jui 2023 18:40 #891
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6661
  • Remerciements reçus 3367

Réponse de Marc C sur le sujet Château Léoville Las Cases, Saint-Julien

Las Cases conservé à 12°C, il faut aimer le boire brut de fût ! Ceci dit en lisant à droite et à gauche, le château semble avoir mieux réussi le duo 85/86 que le trio 88/89/90.

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Benoit Hardy
04 Jui 2023 20:20 #892

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5618
  • Remerciements reçus 4750

Réponse de Benoit Hardy sur le sujet Château Léoville Las Cases, Saint-Julien

Exactement Marc. Souvenir d’un 1986 éclatant de jeunesse mais beaucoup plus épanoui. 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Marc C
04 Jui 2023 20:22 #893

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6661
  • Remerciements reçus 3367

Réponse de Marc C sur le sujet Château Léoville Las Cases, Saint-Julien

J'avais trouvé 91 pas mal du tout compte tenu du millésime par contre. Et en plus, il reste abordable en général !

Marc
04 Jui 2023 20:39 #894

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3941
  • Remerciements reçus 2923

Réponse de PtitPhilou sur le sujet Château Léoville Las Cases, Saint-Julien

Ton compte-rendu, Benoît, me rappelle un autre vin sarcophage, à savoir l'Hermitage la Chapelle 1990 de Jaboulet. Grosse matière, énorme à l'ouverture avec un œil à peine entrouvert, puis refermé, tout d'un bloc de marbre liquide. 
pfff, je vais pas ouvrir mes LLC 90 avant un bail.
Pas sûr qu'on voit nos bouteilles parvenir à leur maturité avec des caves à 12° quasi constant. 
Je me demande même si ce serait pas mieux de les mettre dans un box ou dans la pièce de la chaudière ? 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Benoit Hardy, rafalecjb, Ilroulegalet
04 Jui 2023 21:37 #895

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 92604
  • Remerciements reçus 21175

Réponse de oliv sur le sujet Château Léoville Las Cases, Saint-Julien

« du marbre liquide »

Géniale image ! 
04 Jui 2023 21:54 #896

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 632
  • Remerciements reçus 2098
Dégusté à la Table de Maxime** (Belgique) à cette occasion.

CR: Château Léoville Las Cases, Saint-Julien, 1989

La bouteille a bénéficié de quatre heures "d'audouzage", ayant pris soin de l'apporter au sommelier avant le service vers 18h et d'en déguster une larme avec lui. L'aromatique était un tantinet renfrognée à ce stade mais déjà l'empreinte tannique laissée au milieu de la langue après cette simple demi-gorgée était hallucinante : sans rire, une demi-heure après, je la sentais encore.

Quatre heures d'oxygénation lente lui auront fait beaucoup de bien, les Zalto (je ne sais pas lesquels mais assez larges, profil plutôt bourguignon) révèlent un bouquet superbe de classicisme qui pourrait se décrire juste par "grand Médoc classique à maturité". Le tertiaire et le fruit font jeu égal sur la cendre, le tabac, la mine de crayon très marquée, le cèdre, la myrtille et juste ... l'aromatique de grand Bordeaux quoi. Mais c'est en bouche que la magie opère et que la différence par rapport aux autres Bordeaux que j'ai goutés dans ma vie se crée réellement : c'est la texture, cette qualité pour laquelle Bordeaux reste … Bordeaux, ce grain de tanin d'une abondance et pourtant d'une finesse juste superlatives, inexplicable, c'est soyeux, omniprésent, d'une fraicheur folle comme presque crayeuse, poudrée, tout à la fois délicat et surpuissant. Ma belle-sœur le dit très bien en un mot comme en cent : "on sent que c'est next level". Effectivement il y a sur cette sensation de bouche une impression assez unanime d'un niveau "à part". A mesure que la vin s'aère dans le verre, la complexité aromatique évolue, avec sur d'autres gorgées des notes de prune mûre, de marc de café, de havane. Il manquerait peut-être encore un rien d'expansivité et de "baroque" dans l'aromatique pour que je crie "grand" sans y réfléchir, mais c'est le style du château qui le veut, et il faut respecter ça aussi. Grande finale fraiche, hyper aboutie tactilement. Ça reste, ça reste …

J'ai découvert ce que c'était que l'aristocratie et le "less is more" à la Las Cases, et c'était un grand moment de partage : le regard complice de mon père, presque incrédule devant la bouteille qu'il découvre au moment du service, ça aussi, ça reste, ça reste …

Excellent + / 18/20

Joyeux anniversaire Papa !

Brieuc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Dom, Eric B, Marc C, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, toubib063, Agnès C, GAET, starbuck, Marcmichel, Fredimen, Manas, SG75, Jean F
02 Juil 2023 18:14 #897

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 98
  • Remerciements reçus 459

Réponse de clinamen01 sur le sujet Château Léoville Las Cases 1989

CR: Léoville Las Cases 1989

Niveau bas de goulot, bouchon à demi imbibé qui part en un seul morceau.
Couleur encore très jeune.

Le nez est captivant, sur les fruits rouges, le bois précieux, les épices douces, le cacao. En bouche, les tanins sont parfaitement intégrés, et le toucher de bouche, le velouté, sont fantastiques. Incontestablement, pour rejoindre le compte rendu précédent de Gaija, il y a une classe folle et de l'élégance à revendre. Un très grand vin.
Regoûté ensuite sur plusieurs jours, il ne décline en rien. Un régal !
Cordialement,
Benoit
 

jbl
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Marc C, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Benoit Hardy, Vaudésir, Papé, starbuck, Marcmichel, Jean F
30 Juil 2023 22:35 #898

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3596
  • Remerciements reçus 6011
Bu lors de cette soirée.

CR: Chateau Léoville Las Cases 1989
Nez de bonne intensité, évolué avec un très joli fruit. C'est plutôt mûr avec du cassis, prune, boîte à cigare, tabac. C'est précis avec une très belle profondeur.
La bouche est assez puissante, ronde, souple avec une structure tannique pas très marquée et d'une grande finesse. Toucher soyeux. C'est confortable et facile à aimer. La longueur est très bonne.
Excellent.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, JulienG.
11 Aoû 2023 06:33 #899

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 92604
  • Remerciements reçus 21175

Réponse de oliv sur le sujet Château Léoville Las Cases, Saint-Julien

Bordeaux
Le parquet ne veut pas que Las CaSes soit relaxé pour emploi d'étrangers sans autorisation.

www.vitisphere.com/a...
13 Aoû 2023 08:55 #900

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck