Nous avons 1676 invités et 56 inscrits en ligne

Domaine de Chevalier, Pessac-Léognan

  • Messages : 14166
  • Remerciements reçus 11

Réponse de François Audouze sur le sujet CR: Verticale extensive du Domaine de Chevalier

CR:
Bipin Desai organise assez fréquemment de grandes verticales qui permettent de mieux connaître les vins d’un domaine. Il est accompagné de son groupe d’amateurs américains et invite des journalistes ou écrivains du vin. Ce soir, ce n’est pas Bipin qui m’a invité mais Olivier Bernard le sympathique propriétaire du Domaine de Chevalier. Olivier est connu pour savoir recevoir. Ce soir, il a atteint des sommets difficilement atteignables.

Le dîner se tient au premier étage du restaurant Taillevent, dans la même pièce que celle de mon récent dîner. Jean-Claude, le fidèle maître d’hôtel me dit : « on ne se quitte plus ». L’apéritif se prend dans le petit salon chinois avec le champagne Taillevent qui est un Deutz de belle soif. Ce champagne attire les gougères et malgré le programme qui nous attend, pousse sans cesse à se resservir.
Quatre tables sont dressées dans le grand salon, pour vingt-deux convives. Voici le menu préparé par Alain Solivérès : rémoulade de tourteau à l’aneth, sauce fleurette citronnée / épeautre du pays de Sault en risotto aux cèpes de châtaigniers / mignons de veau de lait aux cèpes de châtaigniers / palombe rôtie aux salsifis et aux girolles / fromages de Comté / déclinaison de fruits rouges parfumée au Rooibos. Ce repas fut élégant, la maîtrise d’Alain Solivérès donnant une justesse remarquable à chaque plat.

Devant nous cinq verres de vins blancs sont déjà posés, qui seront rapidement rejoints par cinq autres. Le pied de chaque verre comporte un numéro de zéro à neuf. Olivier explique que pour les blancs, la dégustation se fera à l’aveugle. Il ne sera pas demandé de trouver le millésime, mais d’écrire sur un petit carton les trois vins que l’on préfère, dans l’ordre. Il précise que pour les rouges, nous connaîtrons les millésimes. Il indique enfin que tous les vins que nous buvons proviennent de magnums.

Je commence à sentir les cinq premiers vins puis à les boire, alors que pour les cinq suivants, je boirai chacun juste après l’avoir senti. Le nez du vin n° 0 est extrêmement riche, puissant, évoquant le miel. Le nez du n° 1 est plus sec, très élégant. Le nez du n° 2 est plus discret, évoquant la menthe avec un miel très élégant. Le nez du n° 3 est équilibré, peut-être un peu plus calme. Le nez du n° 4 est plus fermé.
En bouche, le n° 0 est moins opulent que ce que le nez suggère. Il a un beau final citronné. Le n° 1 n’est pas mal mais son final n’est pas aussi beau. Ses évocations de miel sont sympathiques. Le n° 2 est un vin très élégant, très facile et coulant. C’est un vin de plaisir. Le n° 3 est bien clair, léger, délicat. Il est plus romantique mais plus faible. Son final est élégant. J’aime beaucoup le n° 4, car il a un grand équilibre. Il n’a pas la force du n° 0 et pas la légèreté du n° 3, mais c’est pour moi celui qui est dans la définition la plus pure du Domaine de Chevalier.
Nous passons aux cinq suivants, servis depuis quelques minutes. Le n° 5 a un nez très végétal. Son final est joli. Il est moins plaisant que le 4 mais je le trouve riche, intéressant, car atypique. Le n° 6 a un nez très minéral et citronné. Il est un peu atypique car unidirectionnel, un peu simplifié mais élégant. Le n° 7 a un nez très élégant. Il est très beau. Lui aussi est très archétypal de Domaine de Chevalier. Le n° 8 a un nez plus discret. Il a une très belle attaque en bouche. J’aime. Son final est un peu court, mais j’aime. Le n° 9 a un goût de bouchon.

Voter est un exercice difficile car tous ces vins à part de 9 sont de très grands vins. Les couleurs de tous sont d’un beau jaune hésitant entre le citron et le miel clair, sans qu’une trace d’or ou d’acajou n’apparaisse nulle part. Ces vins sont donc jeunes. J’hésite au sein d’un groupe de quatre, les 4, 5 7 et 8. Mon vote est 4, 5 et 7. Bernard Burtschy dépouille tous les votes, coefficiente chaque vote et annonce le vote global : 4, 7 et 3. J’ai donc le même premier et deux vins sur trois communs avec le vote global. Le quatrième étant le 5 dans le vote global, j’ai donc reconnu dans mon vote trois vins des quatre premiers. Ça me ravit évidemment. Et j’essaie de voir si le 3 qui est dans le tiercé général est meilleur que le 5 de mon vote. Et j’avoue que je n’arrive pas à trouver le 3 meilleur que le 5.

Olivier nous annonce que les dix vins sont tous les vins d’une même décennie et que le numéro du vin correspond au dernier chiffre de l’année. Il demande si quelqu’un devine la décennie. Mon voisin de table parle des 90, Michel Bettane dit que ce pourrait être les 70. Je dis que je ressens les 80 et ce sont les 80. Le quarté final est donc : 1984, 1987, 1983, 1985. Mon vote est 1984, 1985, 1987. On voit que la hiérarchie ainsi faite est opposée au classement habituel des millésimes des vins rouges. A noter que les deux personnes qui font le vin sous l’autorité d’Olivier Bernard préfèrent le 1988 que j’avais mis dans mon quarté mais non retenu. La leçon principale de cet exercice est que tous les millésimes de cette décennie sont réussis et sont de grands vins. On le savait sans doute. Mais c’est intéressant de constater que chaque millésime d’une décennie présente de l’intérêt. Olivier Bernard a pris son risque et ce pari est réussi.

C’est maintenant le tour des rouges, et le premier service commence très fort. Ce ne sera pas à l’aveugle mais quand même, Olivier demande si l’on situe bien le premier. Je hasarde 1928 malgré une couleur d’un beau rubis de folle jeunesse. C’est en fait 1916 ! Le Domaine de Chevalier rouge 1916 est riche, plein, puissant, équilibré. Je suis sous le charme de son équilibre parfait. Le Domaine de Chevalier 1929 – maintenant nous savons tout de suite de quel millésime il s’agit puisque les deux derniers chiffres sont inscrits sur le pied – est plus profond, fumé, immense. Son final est immense. La longueur est impressionnante. Démarrer sur deux rouges de ce calibre, cela pose le décor à un niveau rare. Le 1929 est plus grand, mais je préfère le 1916, rond comme une sphère parfaite. Le Domaine de Chevalier 1947 est soyeux, séducteur. S’il représente la séduction pure, il n’a pas la même longueur. Le Domaine de Chevalier 1955 est un peu plus fatigué. Il est grand, mais monocorde, même s’il est puissant. On aurait envie de dire que c’est un vin qui est encore fermé. C’est le 1916 qui fait le plus jeune, le 1929 est le plus grandiose, racé et fier, le 1947 est le plus dense, très viril et le 1955 a quand même un léger bouchon. Le 1947 a un grand avenir. L’épeautre réagit divinement avec ces vins.
Fort imprudemment, ou est-ce par calcul, Olivier annonce qu’il a en réserve un magnum de Domaine de Chevalier 1953. Michel Bettane lui dit : « tu l’ouvres ». Olivier demande à notre table : « croyez-vous ». Excessifs que nous sommes, nous disons oui. Le 1953 est ouvert maintenant, arrive dans sa fraîcheur. Olivier est fou de ce vin qu’il trouve le plus beau de tous, rejoint par Michel Bettane et Bernard Burtschy. Je le trouve très grand, mais les plus vieux m’impressionnent plus. Le 1916 devient framboise, d’un charme fantastique, le 1929 est grand dans sa rigueur quand le 1916 est tout sourire. Le 1947 est une promesse de vin immense. C’est un vin du futur. Le 1953 est d’une fraîcheur extrême.

La deuxième série commence avec le Domaine de Chevalier 1961 qui, lui aussi s’impose. Il est immense, d’une grande structure et d’une belle matière et il brille par sa jeunesse. Le Domaine de Chevalier 1959 est plus élégant, avec moins de structure mais plus de charme. Le Domaine de Chevalier 1964 a un problème. Le Domaine de Chevalier 1970 est assez joli, pas mal, mais ne joue pas dans la cour des grands. Je classerais volontiers 1959, 1961 et 1953 alors qu’Olivier préfère le 1953.

Avant la troisième série, mon classement est 1916, 1929, 1959, 1961, 1953 alors qu’Olivier, consistant, campe sur son 1953. Si la dégustation en allant vers les vins plus jeunes a sa justification, elle pose quand même le problème du maintien de l’intérêt vers les vins les plus jeunes. Car, du moins pour mon palais, la complexité devient moins soutenue.

Le Domaine de Chevalier 1978 est râpeux et entre deux eaux, n’ayant pas encore trouvé sa voie, le Domaine de Chevalier 1983 est très élégant et doucereux, le Domaine de Chevalier 1985 est nettement meilleur, doté d’un plus bel équilibre, le Domaine de Chevalier 1989 me semble trop mince. Le 1978 se montre de plus en plus élégant et je classe : 1985, 1978, 1983 et 1989, alors que pour Rémi, l’homme qui a fait ce vin, c’est le 1989 qui lui plait le plus.

Que dire des rouges ? Ils ont fait la démonstration qu’ils ont un potentiel de garde à l’égal des plus grands. Ils montrent que les millésimes réussis sont nombreux. Je révise bien volontiers mon imaginaire antérieur sur ces vins que je n’aurais pas placés aussi haut dans mes hiérarchies, grâce à ce que j’ai goûté ce soir. Le format en magnum aide beaucoup. Pour les rouges comme pour les blancs, Olivier Bernard a pris ses risques. Il en recueille le succès.

En 23 vins, dix blancs et treize rouges, nous avons pu nous former une idée précise sur ce grand domaine. A noter qu’Olivier n’a en rien cherché à promouvoir ses productions récentes puisque, contrairement à d’autres verticales, il n’y a pas eu un seul vin de moins de vingt ans.

Merci à Olivier d’avoir été aussi généreux. L’équipe de Taillevent a remarquablement géré le balai des cinq cents verres de ce repas. La cuisine a été parfaite. Un grand moment permettant d’apprécier ce domaine de Pessac Léognan d’une constance historique démontrée, à un haut niveau de qualité.


Cordialement,
François Audouze
16 Sep 2009 10:13 #211

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2901
  • Remerciements reçus 2

Réponse de Jean-Marie Cade sur le sujet Re: Verticale extensive du Domaine de Chevalier

L’équipe de Taillevent a remarquablement géré le balai des cinq cents verres de ce repas.

...exécuté par un corps de ballet avec des sorcières en tutu ?
16 Sep 2009 11:50 #212

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19816
  • Remerciements reçus 3446

Réponse de mgtusi sur le sujet Re: Verticale extensive du Domaine de Chevalier

Jean-Marie Cade écrivait:
> L’équipe de Taillevent a remarquablement géré le
> balai des cinq cents verres de ce repas.
>
> ...exécuté par un corps de ballet avec des
> sorcières en tutu ?

Prochaine verticale : Les Sorcières du Clos des Fées !

Michel
16 Sep 2009 11:55 #213

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 99
  • Remerciements reçus 0

Réponse de nic.let sur le sujet Re: Domaine de Chevalier

Merci MR Audouze pour cette bien beau compte rendu

nicolas: aimant aussi chevalier mais n'ayant jamais été plus loin que 19858-)
16 Sep 2009 12:22 #214

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 429
  • Remerciements reçus 37

Réponse de fcook41 sur le sujet Re: Domaine de Chevalier

superbe compte rendu on a envi d y etre ...

franck
16 Sep 2009 13:01 #215

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 834
  • Remerciements reçus 30

Réponse de jmwa sur le sujet Re: Domaine de Chevalier

La différence de qualité de ces dégustations organiser par les châteaux et les bouteilles dans le commerce sont tout simplement insupportable
16 Sep 2009 17:07 #216

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14166
  • Remerciements reçus 11

Réponse de François Audouze sur le sujet Re: Domaine de Chevalier

Je me suis laissé en ballet par une rédaction trop rapide.
Je mérite des coups de ballets, roses de préférence. Inutile que je corrige mon texte. L'erreur restera.

Nota pour jmwa : comme il n'y avait que des bouteilles de 20 ans ou plus, la comparaison avec des bouteilles de négoce n'est pas possible.
Et où sont les 1916 de négoce ? !!!!!!!


Cordialement,
François Audouze
16 Sep 2009 17:37 #217

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

Réponse de charlesv sur le sujet Re: Domaine de Chevalier

Claude Ricard, virtuose du vin et du piano, s'est occupé de Chevalier pendant quarante ans : de 1948 à 1988...

Chevalier 1948 est une superbe réussite.

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
16 Sep 2009 18:22 #218

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14166
  • Remerciements reçus 11

Réponse de François Audouze sur le sujet Re: Domaine de Chevalier

Il se trouve que j'avais déjà bu avant le 1914 qui était excellent, peut-être un peu moins bon que le 1916 sublime de ce dîner.
Le 1947 est riche de promesses et satisfera ceux qui en ont encore, pendant des décennies.
Si ce 1948 est bon et si le 1953 est unanimement applaudi par ceux qui étaient présents et dont l'avis compte, cela montre que dès ses débuts, Claude Ricard savait y faire.
C'est rassurant de voir que ce vin peut faire état d'un aussi beau pedigree.


Cordialement,
François Audouze
16 Sep 2009 19:41 #219

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3660
  • Remerciements reçus 2

Réponse de rzac23 sur le sujet CR: Domaine de Chevalier 2000

CR: Domaine de Chevalier 2000

Envie d'une petite douceur hier soir.
Ce 2000 offre un nez sur les fruits noirs (cassis profond et myrtille) avec une finesse presque crémeuse. La bouche, fine et élancée offre un aspect classieux et longue sur le fruit. La petite touche fumée confère un aspect éthéré et aérien, appuyé par une fraicheur sublime et un équilibre redoutable tout en gardant de la mâche.

En relisant mes notes je constate qu'il y' a peu de place aux défauts. La précision des tanins me laisse pantois. Un vin sublime.
[img=http://img10.imageshack.us/img10/241/img0253e.jpg]


Franck L. "Patatement vôtre"
LPV Haute Normandie.
16 Sep 2009 22:59 #220

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 294
  • Remerciements reçus 1

Réponse de macflo76 sur le sujet Re: Domaine de Chevalier 2000

François,
Est ce que ce 1916 est plus grand que le légendaire Malartic Lagravière 1916 ?
Florent.
16 Sep 2009 23:37 #221

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20
  • Remerciements reçus 0

Réponse de kitano sur le sujet Re: Domaine de Chevalier

François, ton compte rendu est passionnant (un peu "en ballet", effectivement, mais passionnant). Mais aussi terriblement culpabilisant. Je viens de faire l'acquisition d'un chevalier 2004 et je n'ai pas l'intention d'attendre 98 ans avant ma première rencontre avec la production de Chevalier. Mais quelque part, à cause de toi, quand je le boirai, je ne pourrai pas m'empêcher de penser que c'est paut-être un immense gâchi !

Dominique CELLE

PS pour Charles: Les hommes meurent et ne sont pas heureux (wouahh ! j'casse l'ambiance !!!)
19 Sep 2009 00:07 #222

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14166
  • Remerciements reçus 11

Réponse de François Audouze sur le sujet Re: Domaine de Chevalier

Je pense que Malartic 1916, que j'ai trouvé gigantesque, est plus grand que ce Domaine de Chevalier, mais il y a autour de dix ans d'écart entre les deux dégustations, aussi, je serais prudent.
Les deux sont très grands.

Merci Dominique pour le commentaire.


Cordialement,
François Audouze
19 Sep 2009 00:43 #223

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3129
  • Remerciements reçus 0

Réponse de critique sur le sujet CR: Domaine de Chevalier 2001 Rouge

CR: Domaine de Chevalier 2001 rouge

Le vin m'a été présenté à l'aveugle,il a été carafé environ une heure.
la couleur est rubis et brique sur le bord du disque.
Le premier nez est crémeux et sur les fruits rouges.
L'attaque en bouche est fruitée avec des saveurs terpéniques en fin de bouche et il me semble également y percevoir une petite oxydation.
Une bouche un peu fumée,bien fruitée,qui après découverte de l'étiquette me semble finalement très typée graves.
Un peu de pin marquera le nez après ouverture.
J'ai bien aimé ce flacon,moi qui connais peu ce domaine,avec un beau souvenir du 1997 également.
Cordialement.
03 Nov 2009 21:55 #224

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry Debaisieux
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 21533
  • Remerciements reçus 55

Réponse de Thierry Debaisieux sur le sujet CR: Domaine de Chevalier 2004 rouge

Denis,

Merci pour ce commentaire, il m'évitera d'ouvrir une de mes bouteilles de ce millésime actuellement.

En échange, je t'indique que j'ai bu le 24 octobre, dans une brasserie, le soir après notre superbe repas au Fox, un CR: Domaine de Chevalier rouge 2004
Je garde le souvenir d'une très belle bouteille en devenir: un vin strict, austère actuellement, mais équilibré, concentré, ample et très long... Il sera, je pense, un excellent Pessac-Léognan à partir de 2014 au plus tôt, s'il est conservé dans une cave fraîche.

Amitiés,
Thierry
03 Nov 2009 22:05 #225

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3129
  • Remerciements reçus 0

Réponse de critique sur le sujet Re: Domaine de Chevalier 2001

Thierry,j'ai bien aimé ce 2001,plus que mon compte rendu ne l'a laissé transparaître,sans doute faut il le carafer un peu plus que je ne l'ai fait,de plus il a été ouvert juste après l'achat par mon fils qui a réussi à me piéger,mais il est vrai qu' en ce qui concerne les Pessac Léognan j'ai un peu délaissé ce domaine,ayant privilégié d'autres domaines;de plus il s'agissait de soldes en quelque sorte donc avec un bémol sur les conditions de conservation.
Amicalement Denis.
03 Nov 2009 22:16 #226

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry Debaisieux
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 21533
  • Remerciements reçus 55

Réponse de Thierry Debaisieux sur le sujet Re: Domaine de Chevalier

Denis,

Si tu vois passer du 2004, tu sautes dessus, si tu souhaites avoir un beau cru classé de Graves dans quelques années ;)
A sa sortie, on le trouvait facilement à 24 euros, ce qui en fait un superbe rapport qualité/prix...

Amitiés,
Thierry
03 Nov 2009 22:29 #227

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 455
  • Remerciements reçus 0

Réponse de wvd sur le sujet Re: Domaine de Chevalier

Un peu plus cher maintenant helas...

Je vous conseille vivement le 2007 aussi, encore mieux que 2006.
Et le 2008 est dans la meme lignee en un peu plus dense.
Je l'ai goutte en echantillon en aout et, bien que je l'ai alors trouve relativement tannique,c'etait un de mes 2008 preferes.

Il y a pas mal de Pessac rouges qui produisent de vins au top niveau ces dernieres annees.
Je pense a Haut-Bailly, a Chevalier, mais aussi a Malartic et Haut-Bergey.
J'ai aussi goutte, il y a un an, Seguin 2007 en echantillon fut et ce vin, que je ne conaissait pas, m'a vraiment emerveille. Quelq'un sait ou le trouver (en Belgique)?

Werner
03 Nov 2009 22:50 #228

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 316
  • Remerciements reçus 0

Réponse de nicolas59270 sur le sujet Re: Domaine de Chevalier

Bonjour Werner,

Ou as tu gouté cela en échantillon STP?

Cordialement,
Nicolas
05 Nov 2009 19:46 #229

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1238
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Joon1 sur le sujet Re: Domaine de Chevalier

Je trouve le 2004 chez mon caviste à 29€ et on le trouve sur Internet à peu près au même prix.

Je l'avais gouté et je trouvais qu'il était bien fermé...Du coup j'hésite à en reprendre qqs bouteilles car je ne me suis pas vraiment rendu compte de ce que cela pouvait donner.

Damien - LPV Lyon
05 Nov 2009 19:50 #230

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 455
  • Remerciements reçus 0

Réponse de wvd sur le sujet Re: Domaine de Chevalier

@nicolas59270

Une degustation de 2008 primeur chez Magnus a Kontich, pres d'Anvers.

J'avais bien goutte Phelan Segur, Lagrange, Saint-Pierre(!), Boyd Cantenac (une premiere pour moi et 1 des meilleurs ce jour la, bien que assez marque par le bois), Dom. de Chevalier, Malartic, Haut-Bergey, Clos Fourtet.

Werner
07 Nov 2009 16:42 #231

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 56
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Gregos sur le sujet CR: Domaine de Chevalier 2002 rouge

CR: Domaine de Chevalier rouge 2002
La robe est de couleur rubis et d'intensitée moyenne.
le nez est sur le cassis, la cerise, on ressent une odeur légère de fumée et poivrée.
En bouche on a de beaux tannins fondus, le milieu de bouche est juteux sur des fruits mûrs, la finale est fraîche et assez longue.
Un vin élégant que j'ai bien aimé.
Greg
21 Nov 2009 17:50 #232

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 77
  • Remerciements reçus 0

Réponse de gregvin sur le sujet CR: Domaine de Chevalier rouge 1985

moi j ai bu dimanche un CR: Domaine de Chevalier 1985 rouge et franchement j ai ete bluffé.

Un superbe equilibre, une chaire incroyable, et surtout une jeunesse...!!! je n en revenais pas.me suis regalé
09 Mar 2010 09:41 #233

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 146
  • Remerciements reçus 0

Réponse de cyr sur le sujet CR: Domaine de Chevalier rouge 2003

CR: Domaine de Chevalier 2003 rouge

Quelle agréable surprise avec ce domaine de chevalier ouvert 1h avant et carafé.
Une bien belle couleur. Le nez est assez puissant de prunes et de fruits noirs. En bouche les tannins sont fondus et le vin suave avec de légères notes torrifiées et tabac.
Malgré la puissance, on a une impression de douceur, de la soie. C'est tres bien fait et tres bon actuellemnt. La finale sans être d'une longueur inoubliable laisse une tres belle impression.
Encore un joli 2003 en graves.

Petite question : Regouté dans la même carafe 7h apres lors du diner et là : Un peu décu, le vin m'a semblé bcp plus fluide, voire dilué, alors qu'en règle général sur des millésimes assez récents, le vin est souvent meilleur ou développant des arômes différents. Est-ce du au millésime?

Cyril

Cyril
16 Mar 2010 10:01 #234

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 145
  • Remerciements reçus 1

Réponse de Bra sur le sujet CR: Domaine de Chevalier 2003 rouge

Bonsoir,

Dégustation mercredi dernier en apéro avec charcuterie et fromage. 5 bouteilles au programme bues dans l'ordre suivant : Charmes-chambertin 2004 de Tortochot, Domaine de Chevalier 2003 rouge, Chateau Batailley 2005, Chateau Talbot 1996 et Riesling VT 1997 de Rolly Gassmann. Je précise car cela a forcément compté dans mon appréciation.

Le CR: Domaine de Chevalier 2003 rouge arborait une belle robe profonde avec un nez agréable de fruits rouges. A la première gorgée, le vin est bien évidemment jeune avec des tannins pas totalement fondus mais agréables. Lez 1er verre est plutôt agréable. Un peu plus tard dans la dégustation, le second verre paraissait plus léger qu'auparavant (donnant l'impression d'avoir été presque coupé avec de l'eau), moins concentré avec des tannins toujours présents sans être agressifs bien sur. Tout ceci est encore confirmé encore un peu plus tard. Je retrouve donc les mêmes impressions que Cyril.

Au final, bon vin mais la déception de la soirée (avis partagé par la majorité des personnes présentes) qui a forcément souffert de la comparaison avec les autres.

Cdt.

Aimé

Aimé
20 Mar 2010 22:49 #235

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 324
  • Remerciements reçus 0

Réponse de calis sur le sujet CR: Domaine de Chevalier 2007

CR: Domaine de Chevalier 2007

Degusté parmi une flopée de pessac 2007 . Domaine de chevalier 2007 c'est tres bien gouté avec une belle matiére et un joli touché en bouche un vin que l'on peut déjà mettre sur table ( peut être avant qu'il se referme ) même constat pour la solitude 2007 .

bref de quoi ce réconcilier avec certains 2007 ;)
24 Mar 2010 21:45 #236

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4
  • Remerciements reçus 0

Réponse de edouard zakri sur le sujet Domaine de Chevalier 2005

j'aimerai avoir votre point de vue sur le DOMAINE DE CHEVALIER 2005.
je viens d'acheter une caisse de 6 bouteilles à 38 euros la bouteille.
D'aprés toutes les revues que j'ai lu la bouteille vaut en principe vaut plus de 50 euros...
Le plus fort, c'est que le 2006 coute plus cher que le 2005;

par contre, vous pensez qu'on peut le boire de suite?
06 Avr 2010 22:15 #237

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 999
  • Remerciements reçus 223

Réponse de vine.jo sur le sujet Re: Domaine de Chevalier

J' ai bu le 2006 il y a un mois et il était très accesible. Très beau vin, qui avait la même charactère du 2000 bu à coté.
Pour le 2005, pas bu, mais en generale les 2005 ont quand même des tannins et acides importants qui doivent se temperer avec le temps. Par contre, comme Chevalier se boit assez bien dans sa jeunesse, et comme vous avez 6 bouteilles, j' ouvrirais déja une bouteille...;)

Jo
06 Avr 2010 22:24 #238

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19048
  • Remerciements reçus 4300

Réponse de Eric B sur le sujet Re: Domaine de Chevalier

Pour t'aider, voici une série faite il y a un peu moins d'un an à Chevalier

2004 : nez superbe, avec un fruité plus éclatant que dans la série précédente. La bouche est fraîche, mûre, pulpeuse, d'un très bel équilibre. Bonne persistance

2005 : nez plus mûr, plus fruité, plus intense. Bouche plus riche, plus pleine, mais avec une matière encore un peu sévère. Mais quel potentiel! Je subodore un 2005. C'en est bien un ;o)

2006 : nez plus fin et plus "pointu", d'une grande intensité. Bouche plus serrée, plus élégante, avec une acidité éclatante qui (trans)porte littéralement, lui apportant dynamisme et fraîcheur cristalline. Un vin plus bourguignon que bordelais. D'esthète. Olivier Bernard qui est assis à ma droite me dit que pourtant, ça devrait être le modèle du vin bordelais. Peut-être, mais pas vraiment copié. Pour avoir eu la chance d'avoir goûté beaucoup de cuvée parcellaire de vins médocains, celui-ci rappelle les cuvées de cabernet sur des sols sablo-graveleux. On y retrouve ces notes aigues qui vous transpercent - positivement - la bouche et l'esprit.

Eric
Mon blog
06 Avr 2010 22:34 #239

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet Re: Domaine de Chevalier

Pour avoir l'avis du groupe alors présent à De Chevalier : qscb.fr/spip.php?art...

Ce qui s'y dit pour le 2005 :
- La robe est proche de celle du 2004 en raison de la proximité des millésimes. Leur trait commun s’arrête là car on perçoit dans ce 2005, une complexité manifeste et une élégance en richesse dépassant le 2004 pourtant très réussi.
- Le nez est d’une intensité aromatique hors norme et d’une pureté de fruit délectable.
- Malgré la richesse, le vin n’en demeure pas moins enjôleur déjà ; riche et d’avenir ; et toujours cette justesse de ton. Les vins du domaine ne recherche pas l’extraction outrancière, ils mesurent toujours l’équilibre en mettant la finesse offerte par le terroir au premier plan. Les tannins sont mûrs, l’équilibre entier, le fruit croquant bref, un grand vin.

Cordialement,
JU
07 Avr 2010 12:31 #240

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck