Nous avons 1795 invités et 11 inscrits en ligne

Château Margaux

  • Messages : 12652
  • Remerciements reçus 201

Réponse de PBAES sur le sujet Château Margaux

Alexandra Petit-Mentzelopoulos, la nouvelle "Dame de Margaux" :




avis-vin.lefigaro.fr...


Philippe
28 Oct 2019 17:09 #481
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5630
  • Remerciements reçus 9154

Réponse de starbuck sur le sujet CR: Château Margaux 1997

CR: Château Margaux 1997
Le Bordeaux est également en finesse avec un nez prometteur sur le tabac, le cassis et des notes de poivrons
La bouche sera par contre moins enchanteresse avec une petite sensation de sous maturité qui place cette bouteille en retrait par rapport à la précédente.
Attention, ça reste un très bon vin mais il n'a pas la magie du Musigny.
Petite déception à la levée de la chaussette quoi que par rapport au millésime, c'est probablement le meilleur 97 que j'ai bu.

Un repas, mes amis ...

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Fredimen
04 Avr 2020 17:53 #482

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20790
  • Remerciements reçus 8300

Réponse de Eric B sur le sujet Château Margaux 1970

Dégusté ICI

CR: Château Margaux 1970

La robe est grenat légèrement évolué.

Le nez fait dans le jansénisme élégant, sur le tabac, l'âtre de cheminée, le chai à l'ancienne.

La bouche est élancée, tendue par une aromatique ultra fraîche, mentholée, tout en déroulant une matière ample, soyeuse, sensuelle, d'une grande délicatesse. La rencontre des deux est simplement magique. Vous vous en prenez plein les mirettes !

La finale classieuse, sur la fumée et le tabac, prolonge longuement le plaisir.

Eric
Mon blog
27 Aoû 2020 07:52 #483

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 22022
  • Remerciements reçus 6271

Réponse de mgtusi sur le sujet Château Margaux 1970

Comme quoi tout est une question de bouteille ; ce vin a en effet très mauvaise réputation.

Michel
27 Aoû 2020 13:22 #484

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20790
  • Remerciements reçus 8300

Réponse de Eric B sur le sujet Château Margaux 1970

C'est peut-être une fausse ;)

Eric
Mon blog
27 Aoû 2020 13:32 #485

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6984
  • Remerciements reçus 6183

Réponse de Frisette sur le sujet Château Margaux 1970

Sujet de philo de l'année prochaine :
Vaut il mieux boire une fausse bonne bouteille de 1er GCC ou une mauvaise mais originale?

Vous avez 4 heures.

Flo (Florian) LPV Forez
27 Aoû 2020 14:33 #486

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20790
  • Remerciements reçus 8300

Réponse de Eric B sur le sujet Château Margaux 1970

Ça a dû arriver assez souvent avec les bouteilles de Kurniawan ;)

Eric
Mon blog
27 Aoû 2020 18:42 #487

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1262
  • Remerciements reçus 3637
CR: Château Margaux - Pavillon blanc de château Margaux 2012

Bouteille ouverte 3 heures avant dégustation. Servie à 8 degrés environ, elle ne cessera de se bonifier au réchauffement.

Belle robe vert et or brillant, superbe d'intensité / brillance.

Le nez est fraîcheur, zestes de citron / citron vert, chêne, beurre, pointe florale typée chèvrefeuille, poivre blanc, notes toastées, cannelle, bref, c'est envoutant et très frais.

La bouche est une merveille d'acidité savamment dosée à l'attaque, reprise par un joli gras / belle onctuosité en milieu de bouche pour conclure sur de beaux amers parfaitement intégrés. C'est tout de même puissant, racé, terriblement équilibré mais encore fougueux.

Frais, digeste, plus le vin se réchauffera et plus le gras du milieu de bouche / équilibre de l'ensemble fera mouche, assez incroyable d'ailleurs.

Bref, c'est excellent, mais le Q/P j'ai trouvé assez défavorable en comparaison par exemple du Smith Haut-Lafitte 2010 dégusté récemment qui n'avait strictement rien à lui envier.

Dégusté sur un pâté en croute dinde aux morilles et rillettes d'oie, un magnifique moment passé autour de cette bouteille dans des Zalto Universel.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, Jean-Loup Guerrin, vivienladuche, leteckel, FlavFirst
13 Déc 2020 19:04 #488
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1262
  • Remerciements reçus 3637

Réponse de Fredimen sur le sujet CR: Château Margaux 1995

CR: Château Margaux 1995

Il est des dimanches plus difficiles que d'autres.

Après ce tonitruant Pavillon blanc du même château 2012, petit rinçage de palais sur un rouge quelconque, et on embraye sur le magret de canard sauce foie gras et cette Margaux 1995.

Bouteille ouverte 6 heures avant dégustation, servie à 16 degrés non épaulée / non carafée, Zalto Bordeaux.

Je suis assez dubitatif sur cette dernière achetée aux enchères. Même si le niveau est excellent, une étiquette au dos laisse entrevoir qu'elle a déménagé dans un pays étranger pour revenir en France. Le bouchon lâche aux 2/3. Sorti sans peine, il dévoile je pense vu le faible marquage du disque un stockage vertical.

Bref. On va pas y aller par quatre chemins, j'aurai beau tenter de formuler des reproches, nous étions devant un grand vin, mal conservé, ou non.

Robe grenat légèrement marquée sur le disque, l'intensité reste soutenue, l'évolution "contenue".

Quel nez ! Evolutif, fin, délicat, nous passerons du fruit (cassis, cerise), à des notes plus florales comme la violette, au chêne (magnifique en fond de verre), tabac, une pointe cuir / fumé parfaitement intégrée, aux pétales de roses fanées. Plus la bouteille se videra plus les épices prendront le relai, des épices d'une extrême finesse. Evolution progressive vers l'esquisse timide d'un tertiaire, mais un tertiaire qui "magnifie" le vin, superbe, tout est en place, ouvert, complexe mais lisible, superbe.

La bouche ? Pire que le nez ! Belle attaque extrêmement salivante, et là, LE TOUCHER ! PARLONS-EN DU TOUCHER !

D-e-n-t-e-l-l-e, et alors fine, la dentelle ! Je ne sais dire si c'est plus lacté que crémeux, mais c'est fin, la structure est là, encore présente mais se fond dans ce nectar d'une extrême finesse. Sur fond de rose fanée et fruits mûrs cueillis à point, l'acidité, la structure et la densité du vin portent l'ensemble vers une interminable longueur à encéphalogramme plat. C'est long, très long, sans aucune passage en force ; à l'image du nez et de la bouche, tout glisse, la puissance est maîtrisée, aussi contenue que démonstrative, aussi aérienne qu'insondable.

Rien, mais alors strictement rien ne dépasse, tout à sa place, les planètes sont alignées, c'est beau, tout simplement.

Bluffé. 3ème millésime de Margaux pour moi. Après une déception sur 88, une très grosse déception sur 92, je place cette bouteille aujourd'hui au pantéon des plus grandes bouteilles qui m'aient été donné de déguster.

Peut-être 2 ans de cave avant de quitter son apogée, et tiendra bien entendu sans problème de nombreuses autres années.

En tous cas, aux heureux propriétaires de ce nectar, n'hésitez pas, le bonheur sera pour sûr au RDV.

Grand vin.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, PBAES, Alex, didierv, Marc C, Jean-Loup Guerrin, lefranc4, Benoit Hardy, FloLevBen, vivienladuche, supervedro, starbuck, leteckel, Gerard58, FlavFirst, Bug, Torsten, Gaija, Chaccz
13 Déc 2020 19:25 #489
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3865
  • Remerciements reçus 4162

Réponse de Alex sur le sujet Château Margaux 1995

Tu as bien résumé :
Il est des dimanches plus difficiles que d’autres...
Celui-ci restera marqué d’une pierre blanche.
Très content pour toi.
Quand les grands vins ne déçoivent pas c’est toujours une expérience empreinte de magie.

Alex
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Fredimen
13 Déc 2020 20:43 #490

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 22022
  • Remerciements reçus 6271

Réponse de mgtusi sur le sujet Château Margaux 1995

Je ne comprends pas , vous étiez face à un "grand vin" avant même de le boire

Michel
13 Déc 2020 20:48 #491

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3865
  • Remerciements reçus 4162

Réponse de Alex sur le sujet Château Margaux 1995

Non michel c’est un spoil avant d’inviter à lire la suite...
13 Déc 2020 21:15 #492

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 974
  • Remerciements reçus 672

Réponse de Delphinette sur le sujet Château Margaux 1995

Toute mes dernières expériences sur les 1er gcc me font penser que ce sont des vins qu'ils faut pas toucher avant 20 ans minimum.
Au prix que ça coute il faut optimiser le plaisir et je trouve que ces vins là pour commencer a éteindre une complexité on besoin de ce temps là.
Après je ne dis pas qu'il ne sont pas excellent avant mais c'est pas non plus le genre de bouteille quon empile comme du sociando a 30 e

I feel a supersonic give me gin and tonic...
14 Déc 2020 11:24 #493

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 102
  • Remerciements reçus 488

Réponse de clinamen01 sur le sujet CR: Château Margaux 1985

CR: Chateau MARGAUX 1985

Niveau bas de goulot. Bouchon qui sort entier.
Robe assez foncée avec seulement les bords un peu plus clairs.
Le nez est marqué par une certaine classe, avec beaucoup de finesse, mais une intensité limitée.
La bouche est du même acabit, assez longue avec également une complexité limitée.
J'avoue que j'attendais mieux d'un premier cru classé dans un millésime assez réputé.

Cordialement
Benoit

jbl
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PBAES, monta, Marc C
09 Jan 2021 16:07 #494

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5630
  • Remerciements reçus 9154

Réponse de starbuck sur le sujet Château Margaux 1985

Bonjour Benoit, un petit lien utile pour référencer un compte-rendu
www.lapassionduvin.c...

Sylvain
09 Jan 2021 16:25 #495

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 34
  • Remerciements reçus 170

Réponse de Marcmichel sur le sujet CR: Château Margaux 1991

CR: Château Margaux 1991

Bouteille ouverte en sortie de cave et bue dans l'heure suivante avec du confit de canard.

Couleur rouge encore sombre, limpide brillante sans trace d'évolution
Nez très fin de framboise, cassis herbe verte, évolue avec un peu de vanille et un léger menthol
Bouche fraiche, équilibrée, fruitée, pleine de finesse avec des tannins fondus et une matière moelleuse avec juste une petite pointe verte, une finale toute en douceur avec une belle persistance mais qui manque un peu de complexité. 
Au final un vin qui joue plus la finesse que la puissance, très agréable malgré l'année compliquée. 16/20
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: dfried, Jean-Loup Guerrin, Psylo, Delphinette
02 Jui 2021 17:23 #496

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 685
  • Remerciements reçus 436

Réponse de coach sur le sujet CR: Château Margaux 1991

40 ans, un bilan, un mythe... et les copains !

CR: Margaux, Château Margaux 1991 :

(Ouverte 3h avant) 

 

Coach
Robe légèrement tuilée et évoluée.  Le nez est très plaisant et classe sur des arômes évolués de cuir et de sous-bois, de fruits rouges et noirs. La bouche est sublime, délicate, soyeuse avec des tannins complétement fondus. Des arômes de sous-bois, de myrtille, de framboise, de cuir et de tabac de havane se mêlent pour donner une complexité à ce vin toute en subtilité. Il y a tout d’un bordeaux classieux à son apogée. L’équilibre est là et la fin de bouche se resserre légèrement sur une fine acidité qui lui donne de l’allonge, de la fraicheur et un coté sexy. Superbe bouteille. Un vin tout en délicatesse, féminin mais ultra charmeur. Grand vin !

Nicolas : Robe sombre laissant apparaître quelques signes d’évolution. Nez sur les arômes tertiaires de sous-bois, avec notamment de belles notes champignonnées, les fruits rouges et noirs (framboise, cassis) ; très beau. Bouche à l’avenant, tannins fins, fondus et soyeux. On retrouve les arômes du nez signant la classe d’un grand Bordeaux à maturité, auxquels s’ajoutent le cuir et le cèdre. Belle finale d’une grande fraicheur et digeste. Excellent.

Dimitri : Nez beaucoup plus évolué, vieux cassis également mais beaucoup de fraicheur. De la suie de cheminée qui me fait penser à un vieux cab franc à pleine maturité. Vin superbe et complètement ouvert aujourd’hui. Plénitude et peut être mon rouge de la soirée. Top !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER
15 Juil 2021 16:34 #497
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5630
  • Remerciements reçus 9154

Réponse de starbuck sur le sujet CR: Château Margaux 1996

CR: Château Margaux 1996

Un vin servit en carafe.
Très très grosse cartouche.
Des arômes envoutants de bois précieux, de cassis/cranberries, de tabac blond.
On se dirige immédiatement vers un médoc avec de l'élégance.
Face à moi l'ami de Gérard jubile dès le premier nez et va très vite se diriger vers Margaux.
Il connait la cave de son hôte, ce qui est généralement un atout décisif à l'aveugle   
Mais j'admets que par déduction on se dirige vers cette appellation du Bordelais.
C'est moins le cas avec le 86 ou le 97 qui ont des caractéristiques du millésime qui les éloignent de l'imagerie margalaise.

En bouche la structure est imposante mais soyeuse.
Le vin s'exprime avec délicatesse.
Le final se conclue en queue de paon avec une sensation de puissance et de finesse.
La quintessence du grand Bordeaux féminin.

Le fond de verre reste impressionnant de complexité.

Soirée de gala chez Gérard
 

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: matlebat
05 Oct 2021 19:04 #498

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3020
  • Remerciements reçus 7987

Réponse de leteckel sur le sujet CR: Château Margaux 1985

CR: Château Margaux 1985

Bouteille achetée 369 Francs à la foire aux vins de Carrefour...ce qui me semble déjà un certain prix si c'était à la fin des années 80 !

La bouteille n'a jamais bougé de la cave ce qui explique peut-être un peu la sensation d'un vin encore jeune, à la robe sans traces notables d'évolution.

Je ne suis pas à l'aveugle mais je trouve le nez bien marqué par le poivron (je n'imaginais pas que ça pouvait persister dans le temps à ce point !). Heureusement, le bois noble, la fumée, les épices et l'eucalyptus viennent compléter la palette aromatique finalement complexe et puissante.
En termes aromatiques, la  bouche est la copie conforme du nez, donc sans surprise, quoi qu' en deçà des attentes. Les tannins sont certes fins / fondus mais encore présents ce qui laisse envisager un potentiel de garde supplémentaire.
La persistance et la longueur sont sans doute ce qui pourraient démarquer ce vin de ses confrères moins huppés.

Très beau, mais dommage que la bouche soit un peu deçà des attentes que le nez laissait présager.




ArnoulD avec un D comme Dusse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Alex, mgtusi, Galinsky, Gibus, sideway, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, Vaudésir, starbuck, Gerard58, Kanon, éricH, Marcmichel, Garfield, Vesale, Manas
01 Nov 2021 09:51 #499
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6596
  • Remerciements reçus 4449

Réponse de Jean-Bernard sur le sujet Château Margaux 1985

Hello, d'après l'INSEE 369 francs de 1985 équivaudraient à une centaine d'euros d'aujourd'hui.
 

JB
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: leteckel
01 Nov 2021 09:57 #500

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3529
  • Remerciements reçus 6934

Réponse de jd-krasaki sur le sujet CR: Château Margaux 1992

www.lapassionduvin.c...

CR: Vin n° 13 : Château Margaux – 1er GCC - 1992
Patrick :
« The pirate » de la journée. Certainement pour l’étiquette prestigieuse mais beaucoup moins pour l’année 92, millésime pour le moins médiocre.
Couleur grenat intense.
L’aromatique du nez est moyenne, sur des arômes tertiaires de fruits noirs, sous-bois, fumé, grillé, un peu animal aussi.
Attaque franche, bonne tension avec des tanins encore présents mais fondus. Bonne structure et bonne longueur. Globalement plaisant, semble encore jeune (une pointe d’austérité ont noté certains) avec des arômes et une belle présence.
Cependant le pedigree de ce vin aurait dû nous transporter vers d’autres cieux avec des Waouh dithyrambiques.
Hélas le millésime n’a jamais permis cet enchantement. 
Benji :
Nez évolué de vieux fruit avec pas mal de verdeur. La bouche est très, trop sèche, assez peu amène.
Je suis très reconnaissant à Patrick pour ce témoignage mais pour être totalement objectif, ce petit jaja du Médoc finit bon dernier parmi les rouges en termes de plaisir.
Michel :
J'ai trouvé ce vin évolué mais loin du tertiaire ; les tannins rêches (et qui le resteront) signent le millésime.
Merci à Patrick pour cet apport hors thème mais qui a totalement fait mentir l'adage petit millésime grand cru car il a été totalement explosé par le Cornélie (bon certes c'est du merlot et pas du cabernet sauvignon)
Marc :
Robe brunie.
Nez évolué, sous-bois, évocation de fruit.
Bouche avec du peps, évoluée mais pas décatie, acidité un peu austère qui ne rafraîchit guère, tanins encore stricts et secs, matière qui ne permet pas d'espérer mieux plus tard.
JD :
Robe remarquablement évoluée dans la série.
Nez sur le sous bois, la boite à épice, la fumée, c'est très joli, fin et élégamment évolué en évitant un côté champignon.
En bouche le grain de tanin, délicat et sensible s'intègre dans une matière fine et caressante bien que presque diaphane. L'aromatique évoque les petits fruits des bois.
C'est très joli, ça laisse rêveur, et puis la finale tombe, fort courte, c'est dommage. 
Très bon !
 

JD | Lutèce
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex, mgtusi, Gibus, Jean-Loup Guerrin
19 Nov 2021 12:01 #501

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5936
  • Remerciements reçus 6803

Réponse de Benoit Hardy sur le sujet CR: Margaux château Margaux 1990

CR: Margaux château Margaux 1990

Le nez est la définition même du classicisme bordelais, c’est envoûtant et élégant à la fois, sur des notes de prune, de violette, de cassis et de cigare. La feuille de tabac domine nettement.

La bouche joue sur du velours, avec une maturité évidente. Toutefois, on est frappé par l’impression de jeunesse que délivre ce vin, tant le jus paraît encore frais sur la prune, le cassis, le sous-bois et la truffe. Stratifié et opulent, je trouve néanmoins le vin dissocié entre le nez et la bouche tant cette dernière paraît juvénile au regard des arômes délicieux et évolués qui s’échappent du verre. Évidemment, l’équilibre est magnifique avec un vin extrêmement texturé. Grande finale majestueuse, soyeuse, sur le cuir et le cigare qui s’étire d’une façon interminable.

C’est objectivement un grand vin, nul doute là dessus, mais je me demande si c’est le style que je préfère… De mémoire, j’ai été plus enchanté par Lafite 1986 que par ce Margaux 1990 mais je chipote par goût personnel, je lui reproche surtout un manque de cohérence entre le nez, la bouche et la finale.
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex, bonaye, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, condorcet, Kanon, Gaija
04 Jan 2022 20:56 #502

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 25
  • Remerciements reçus 9

Réponse de melchior sur le sujet Château Margaux 1985

Pour alimenter l'info de Jean-Bernard,
Voici quelques prix de grands crus classés du Médoc que j'ai achetés entre 1984 et 1986 en grandes surfaces, sauf les 1er GCC achetés chez les vins Nicolas,
passionné de vins, je pouvais me faire des petites folies à l'époque... 

Pour que cela soit plus parlant, l'on peut comparer l'évolution du SMIC, le prix de la baquette de pain, avec le prix des vins,

Tenez vous bien....

                                 SMIC               Baguette de pain        CARBONNIEUX 80,TALBOT 74, LYNCH BAGES 77         MOUTON,LAFITE,LATOUR,MARGAUX,HAUT-BRION 80
                                                                                                 PICHON COMTESSE 73,80  PICHON BARON 79 ...

1985                       4300 F                     2.60 F                                         60 à 120 F =  moyenne 90 F                                                200 à 250 F =   moyenne 225 F
                                  650 €                      0.40 €                                                                                   14 €                                                                                                 34 €

indice insee:
équivalent du F
de 1985
en € actuel:            1200 €                     0.72 €                                                                                   25 €                                                                                                 62 €

rêvons un peu:      ....Du Lafite Rotschild 2017 à 62 €,  un Lynch Bages 2014 à 25 €   achetés en 2021  ....
                                     
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
05 Jan 2022 09:08 #503

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 912
  • Remerciements reçus 3310

Réponse de oberlin sur le sujet Château Margaux 1989

Bu lors de LPV Grenoble, Grande soirée Bordeaux
CR:
Château Margaux, Margaux, 1989
Ceux qui attendent un vin démonstratif et puissant en seront pour leurs frais! Le vin est au niveau attendu, sur la complexité des beaux cabernets à maturité mais aussi par sa texture absolument incroyable, ce vin est de la soie en bouche, c'est délicat et très très long. Dans le verre le vin est un kaléidoscope d'arômes, c'est magnifique.
Grand vin.

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, matlebat, gege, Gibus, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, Marcmichel, Fredimen
21 Mai 2022 22:37 #504

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2012
  • Remerciements reçus 2235

Réponse de herve2 sur le sujet Comment servir un Château Margaux 1982

Bonjour à tous, 

je viens de mettre la main sur une bouteille de Château Margaux 1982 (très belle, niveau base goulot) et je m'interroge sur la manière de servir ce vin (ouverture, passage en carafe ou non, si oui aération de combien, quel plat pour l'accompagner...).Je me prends peut-être trop la tête, mais je croise pour la première fois l'un des grands de Bordeaux sur ce millésime mythique et certainement totalement prêt à boire (souvenir impérissable d'un Forts de Latour 82 bu il y a maintenant 10-15 ans... merci Yves) et je ne voudrais pas me rater. Trouvé sur le site un seul commentaire, datant de 2015, et d'un non habitué.
Donc, si vous  avez des conseils... 

Cordialement, 

Hervé 

P.S. : Ah oui, inutile de m'envoyer des messages privés m'invitant à vous inviter. Cette bouteille sera bue en semi suisse avec l'ami qui demi paye la bouteille !!!  
18 Jan 2023 16:48 #505

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3865
  • Remerciements reçus 4162

Réponse de Alex sur le sujet Comment servir un Château Margaux 1982

Bonsoir Hervé,

La célèbre méthode Audouzienne pour sûr !
Sur Brane Cantenac 86 j'avais ouvert le matin vers 11h pour une dégustation en soirée (vers 21h) - ici
Tu ne prélèves rien (même pas un fond de verre, tu laisses tout se faire lentement et progressivement).

Je déconseille totalement le carafage sur des vins aussi âgés, et d'une façon générale je ne suis pas un adepte sauf sur vins jeunes de 3-5 ans très puissants pour les assagir un peu.
Mais sur les vins anciens ou semi-aciens, l'oxygénation lente pour sûr.

Régale toi bien ; )

Alex
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: herve2
19 Jan 2023 00:16 #506

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3544
  • Remerciements reçus 7445

Réponse de matlebat sur le sujet Comment servir un Château Margaux 1982

Pas mieux :-) Sauf que je n'arrive pas à : ne pas prélever le petit verre du gourmand/curieux/testeur... ;-) D'autant que parfois, si le vin est très beau en l'état, je referme ou s'il est abimé, je redescends à la cave...
Pour le plat : soit travaillé, genre belle cuisine, pensé et prévu pour le vin..; soit très simple, une bonne viande, et pas de haricot vert :-)
Amicalement, Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: philippe loiseau, oberlin
19 Jan 2023 10:46 #507

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5630
  • Remerciements reçus 9154

Réponse de starbuck sur le sujet Comment servir un Château Margaux 1982

Cette bouteille aura probablement la chance de ne pas avoir seulement 2 ou 3 minutes d'attention au milieu de 10 ou 20 autres bouteilles.
Dans ce cas, je l'ouvrirais avec mon ami dès son arrivée puis je profiterai de l'évolution du vin progressivement.
J'imagine qu'il y aura des verres adaptés, le vin va donc évoluer à la fois dans le verre ainsi que dans la bouteille.
Il me semble avoir déjà lu que le château Margaux a entamé sa remontée qualitative à la fin des années 70 et que 82 n'est pas forcément aussi grand qu'on pourrait l'imaginer bien que supérieur à ce qui se faisait dans les années précédentes.

Sylvain
19 Jan 2023 11:27 #508

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1749
  • Remerciements reçus 1186

Réponse de tht sur le sujet Comment servir un Château Margaux 1982

Je ne me rappelle plus la date du renouveau de Margaux, il me semble que le rachat c'était 77. Avant c'était assez faible et il a sans doute fallu quand même quelques années avant le retour de Margaux au top. Donc 82 ça devrait être beau !

Personnellement, je ne carafe jamais les vins qui ont des années dans les pattes. Donc, idem Alex et Matthieu, j'ouvrirais assez longtemps à l'avance, le matin pour le soir ne me fait pas peur. Moi je prélève un tout petit peu pour goûter. Si le vin parait top, je le laisse tranquille. S'il parait très fragile, c'est plus compliqué. C'est un peu la lotterie. On peut le laisser tranquille ou si on est super inquiet, on peut remettre le bouchon sans l'enfoncer complètement pour que l'oxydation soit encore plus lente. Dans ce cas, je retire le bouchon 1 heure avant le repas pour laisser l'oxydation continuer à se faire.

En accompagnement, pas mieux que Matthieu.

Bonne dégustation !
Des bises
Thien

Thien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Benji
19 Jan 2023 12:07 #509

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20790
  • Remerciements reçus 8300

Réponse de Eric B sur le sujet Comment servir un Château Margaux 1982

Ecrit en 2017 sur Margaux 1982 : "la robe est plus sombre, le nez plus frais, sur le cassis, le cèdre, le tabac blond, les épices… La bouche allie opulence et énergie, avec une matière magnifique d'une rare sensualité, une grande profondeur, et une tension qui trace sévère. La finale est longue, enivrante, magique. Énorme vin. Sans aucun doute le plus beau vin de la semaine, et dans le TOP 5 des plus grands vins bus dans ma vie. "

Le vin a été ouvert en tout début de repas (donc, environ 1h d'aération)

PS : bon, depuis, j'ai bu d'autres vins qui doivent le reléguer dans le top 10. 

 

Eric
Mon blog
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tht, hyllos, Boubzou
19 Jan 2023 12:09 #510

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck