Nous avons 1974 invités et 33 inscrits en ligne

Château Lafon-Rochet, Saint-Estèphe

  • Messages : 5927
  • Remerciements reçus 3237

Frisette a répondu au sujet : Château Lafon-Rochet, Saint-Estèphe 2009

Bah, Arnould, ce n'est pas écrit "Premier" sur l'étiquette, ça doit être pour ça!!!;)

Flo (Florian) LPV Forez
#271
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: FloLevBen

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11919
  • Remerciements reçus 1926

jean-luc javaux a répondu au sujet : Château Lafon-Rochet, Saint-Estèphe 2009

gerard écrit: Bonjour
Les derniers millésimes de Lafon rocher sont assez semblables assez fermes et manquant de personnalité pas très enthousiasment


Lafon rocher assez ferme, quoi de plus normal... :whistle:

jlj
#272
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex, Torsten

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1563
  • Remerciements reçus 702

herve2 a répondu au sujet : Château Lafon-Rochet - Saint-Estèphe 2000

CR: Château Lafon-Rochet 2000 :

Robe rubis profonde tirant sur le brun.
Nez franc sur le cassis, le tabac, l'orange sanguine, le graphite, le céleri (?).
Bouche ferme et fraîche terminant sur une touche acide assez marquée. Cela pèse un peu sur la digestibilité du vin. Longueur honorable.
Au final, un vin un chouïa décevant au vu de l'étiquette et du millésime. Ma dernière bouteille et au final un vin qui ne se sera jamais vraiment livré ni délivré de son aspect ferme et austère.

Cordialement,

Hervé
#273
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, matlebat, Fredimen

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2422
  • Remerciements reçus 1795

matlebat a répondu au sujet : CR: Château Lafon-Rochet, Saint-Estèphe 2005

Bonjour à tous,



CR: Saint-Estephe, Chateau Lafont Rochet 2005 (vidéo 1:40): Un nez expressif, friand de cassis mûr, puis plus fruit rouge avec une note acidulé, puis un peu lacté, pointe vanille, genre ChupaChups vanille fraise, ensuite plus classique, épice, pointe poivron rouge grillé, fond tabac blond. La bouche est charpentée, droite, jolis tanins soyeux, c'est droit, tonique, plutôt puissant, sur le cassis mûr, puis le coté fruit rouge vanille, note poivron rouge grillé, fond fumé tabac. La finale est droite, fraiche, empreinte légèrement poudrée, et persistance intéressante, friande de fruit rouge et noir acidulé, plus épicé que chupaChups, poivron rouge grillé, fond tabac fumé. TB-Excellent 91 (16,5). Un beau millésime de Lafont Rochet, classique mais friand sans austérité ni rigueur excessive, peut-être le meilleur millésime bu, en tout cas dans mes notes.

Amicalement, Matthieu
#274
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, breizhmanu, Fredimen

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 211
  • Remerciements reçus 377

Torsten a répondu au sujet : CR: Les Pèlerins de Lafon-Rochet, Saint-Estèphe 2009

CR: Les Pèlerins de Lafon-Rochet, Saint-Estèphe 2009

Nez assez discret sur les fruits plus rouges que noirs, et un peu de tabac.

En bouche, on ne trouve pas le velouté et la volupté qu'on attend sur 2009, l'équilibre est tout de même bon, il y a côté sanguin qui rappelle les vins de Toscane. Mais cela reste trop peu complexe, et surtout d'une longueur inexistante très frustrante, me laissant mitigé.
#275
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1131
  • Remerciements reçus 417

DaGau a répondu au sujet : CR: Château Lafon-Rochet, Saint-Estèphe, 2001.

CR: Château Lafon-Rochet, Saint-Estèphe, 2001.

Bouchon liège tous marquages imbibé sur un à deux millimètres. Robe encre pourpre, le bord du disque plus ocre qu'usé, beaucoup de densité. Le nez fruité, pointe sous-bois qui va s'accentuer pour passer de la vanille à l'humus. En bouche malgré une aération initiale de presque huit heures, le vin est encore fermé avec une acidité marquée. L'oxygenation au verre de service développe un bon goût de barrique bordelaise, pommade vanillée, pot pourri floral, fruits rouges et noirs en puissance. L'attaque en vivacité, longueur correcte plus suave. Avec le temps maderisation orange sanguine, sucre roux.
D'une caisse acquise aux enchères consommée depuis déjà quelques années c'est l'avant dernière bouteille et la meilleure dans mon souvenir. Un vin qui a du corps mais qui s'efface trop pour briller, il faut aller chercher ce que le fruit excelle car ce n'est pas constant.
Bu sur plusieurs repas, rillettes de canard, bavette bœuf, pommes de terre carottes et petits pois, salade verte, vacherin, pizza margherita, pâtisseries chocolat, oranges de table.
#276
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, GAET

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck