Nous avons 652 invités et 5 inscrits en ligne

Château Pape Clément, Pessac-Léognan

  • Messages : 3835
  • Remerciements reçus 4067

Réponse de Alex sur le sujet CR: Château Pape Clément, Pessac-Léognan 2008

Château Pape Clément, Pessac-Léognan 2008

Carafé 3 heures et en accompagnement du gigot de 7h.
Je restais sur un souvenir extra du 2004 bu cet été avec l'ami Eric Prezelin et j'ai jugé ce vin plutôt en dessous à ce stade.
La robe est rubis foncé, concentrée, encore très jeune.
Au nez c'est agréable, cassis, cerise, arômes de fruits rouges (framboise et groseille) sur un fond tabac blond avec un élevage plutôt discret (pour un vin de la galaxie Magret).
La bouche est en retrait, le vin est plus mutique et a du mal à se livrer, sans doute dans une phase où il faut désormais l'oublier 5 ans, ceci dit on trouve une pointe de graphite agréable qui apporte de la fluidité et de la race. Les tannins sont un peu massifs et accrocheurs mais avec la sauce du gigot ce ne sera pas un problème notable.
Ce qui est plus inquiétant c'est cette une acidité plutôt vive (le vin frise presque avec la verdeur) avec un fruit plutôt en retrait à ce stage et une structure étonnamment fluette.
Finale minérale et marquée par l’acidité.
Comme Michel, je suis un peu inquiet sur l'avenir du millésime 2008 à Bordeaux qui me rappelle finalement de plus en plus 2006 avec un fruit peu éclatant (voire présent) et une structure parfois malingre (Lynch Bages 2008 est décevant lui aussi) et une certaine dureté.
En tous cas désormais c'est certain, c'est inférieur à 2004 clairement sous-coté.
C'est bon mais au regard du prix (70e) ce n'est pas intéressant.
Je ne veux pas être trop sévère car c'est réussi mais j'étais quand même déçu. Notamment il n'a pas ce fumé, cette noblesse aristocratique des grands Pessac.

Edit : Je le regoûte ce soir, c'est mieux, aromatique similaire mais plus dense et profond. Malheureusement la palette s'est enrichie d'une touche métallique que je n'apprécie pas.

15.5/20

Alex
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, bibi64, DUROCHER, FlavFirst, Fredimen
23 Oct 2020 21:24 #661

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6779
  • Remerciements reçus 1453

Réponse de Yves Zermatten sur le sujet CR: Château Pape Clément, Pessac-Léognan, 2002

CR: Château Pape Clément, Pessac-Léognan, 2002

Robe très soutenue. Le nez associe les fruits noirs et des notes de bois précieux mais reste assez simple. Bouche dense, pleine, fraîche, avec une belle matière fruitée et grasse et des tannins encore un peu accrocheurs.

Bien, sans plus. Le vin n’est pas en déclin et n’a pas de défauts techniques, mais l'ensemble reste reste trop linéaire et compact à mon goût. Cela dit, il a encore quelques années devant lui.


Yves Zermatten
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, Jean-Loup Guerrin, bibi64, leteckel, FlavFirst, Fredimen, maximilian
29 Oct 2020 22:35 #662
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10206
  • Remerciements reçus 3803
CR: Château Pape Clément 1999 versus 1998



1999 le bouquet jaillit littéralement de la bt juste à l'ouverture, expérience ébouriffante sur la fumée, des nots de cèdre, une pointe d'agrume aussi ... le bouquet est évolutif ... voilà tout à coup apparaître des notes de sous-bois, un peu plus tard des herbes aromatiques ... à nouveau du fruit toujours avec ces notes de fumée et de cèdre, un bouquet virevoltant vraiment passionnant !
Bouche de demi-corps sur le fruit, plutôt gracile, une saveur agréable de ? (j'ai cherché longtemps mais n'ai pas trouvé) l'accompagne fidèlement, jusqu'à ce que les tanins s'annoncent ... des tanins un peu limite question maturité et presque séchards,
ils dominent complètement la fin de bouche et lancent une finale longue mais malheureusement sur une résonance presque exclusivement tannique.
9/10 pour le bouquet 5/10 pour le reste

1998 après le bouquet extraverti du 1er vin, il faut aller chercher celui-ci, cet état de chose se prolongera tout au long de la dégustation, l'air de famille est bien là, mais il y a ici moins de fumée et de cèdre et plus de fruit, à un moment la fumée est accompagnée par un arôme de lard et de bois-doux,
en bouche c'est tout de suite plus cossu, beaucoup de petits fruits rouges mûrs, une superbe note minérale, de la pierre en poudre, de la fraîcheur et du pep aussi, et la même note mystérieuse (pour moi) que le 1999,
termine très long sur des tanins de meilleure qualité,
contrairement à son cadet, ce vin s'améliore tout au long de la dégustation, il faut donc penser à l'aérer à l'avance pour le service alors que pour le 1999 il vaut mieux l'éviter.



le bouchon blanc a probablement été ciré, le domaine a renoncé à ce traitement pour le millésime suivant ...
comparez les étiquettes et les bouchons
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, bibi64, yoan75, Dag, Damien72, Lionel73
31 Jan 2021 22:08 #663
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1261
  • Remerciements reçus 3633

Réponse de Fredimen sur le sujet CR: Château Pape Clément, Pessac-Léognan Blanc 2010

CR: Château Pape Clément, Pessac-Léognan Blanc 2010

Zalto uni.

Robe jaune paille, légèrement pale.

Beau nez beurré sans compromettre la fraîcheur avec une pointe chèvrefeuille, agrumes (pamplemousse / citron), arômes de fruits jaunes (pêche notamment, fruits exotiques) et notes de fruits blancs (pomme), amande, vanille en fond de verre. Aucune note oxydative, fraicheur et gourmandise.

La bouche est fraîche, la matière ronde, tapissante avec une belle acidité qui permet de conserver la tension de l'attaque à la finale sur des beaux amers intégrés qui ajoutent encore à la fraîcheur de l'ensemble.

Mais ; car il y a un mais, une pointe légèrement acide en fin de bouche vient compromettre la promesse de la gourmandise et déséquilibrer l'ensemble.

Bien (+) à très bien (-), pas convaincu du Q/P en comparaison notamment de Smith sur le même millésime que j'ai trouvé plus abouti.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, Jean-Loup Guerrin, bibi64, vivienladuche, Papé, leteckel, LLDA
17 Mai 2021 09:01 #664

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 42
  • Remerciements reçus 187

Réponse de yoan75 sur le sujet Château Pape Clément, Pessac-Léognan Rouge, 1999

CR: Château Pape Clément, Pessac-Léognan Rouge, 1999


 


Le bouchon est impeccable.Une belle robe grenat avec des reflets tuilés.
L’intensité est importante.
Le nez est composé de caramel, de notes très tabac, cigare et moka.
Le cuir intervient en second nez  avec des fruits noirs et aussi de la cerise.
En bouche, des notes tertiaires, le bois est fondu.
Des notes de moka, de tabac brun, de cuir fumé, de cigare et du jus de viande.
Les tannins sont extrêmement soyeux et parfaitement fondus.
C’est charpenté mais très digeste.
La surprise du chef réside dans la finale avec du réglisse qui vient nous faire la sérénade.
Un vin qui nous a plutôt enthousiasmé, qui me conforte dans le bonheur qu’est celui de boire un Bordeaux d’une vingtaine d’année qui sait vous parler au nez et au palais
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Papé, starbuck, LLDA, Fredimen
11 Jui 2021 22:13 #665
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3440
  • Remerciements reçus 1648

Réponse de iceteayer sur le sujet CR: Château Pape Clément 2005

CR: Château Pape Clément 2005


Robe encore très jeune.
Le nez présente des arômes de fruits rouges mûrs (fraise, cerise), mais aussi de myrtille, puis un côté terrien qui apporte de la complexité, ainsi que des notes de bois précieux.
Pas du tout de boisé / toasté qui viendrait ternir le tableau.
Les effluves procurent du plaisir, malgré une certaine austérité que le temps permettra surement de détendre encore.
En bouche, c'est un vin vraiment incroyable tant la matière est profonde, le grain est fin, les tanins sont présents mais équilibrés, toujours pas de boisé à l'horizon, ce qui accroit l'impression de pureté, avec les fruits rouges.
Le vin est dynamique, jamais lourd ou creux.
Finale très longue, d'une grande persistance.
C'est vraiment superbe, mais je pense que d'ici 5/10 ans, ça sera grandiose vu la prestation livrée.
Accord d'anthologie avec une côte de Salers au barbecue.

Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, matlebat, Jean-Loup Guerrin, bibi64, lefranc4, Benoit Hardy, Nicoco, toubib063, starbuck, FlavFirst
20 Jui 2021 19:39 #666

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5518
  • Remerciements reçus 8747
CR: Château Pape Clément, Pessac-Léognan Rouge, 1999

Une robe moins évoluée que la précédente dans mes souvenirs.
Un nez qui semble encore jeune également avec une dominante de cassis et de fumé.
C'est assez massif et presque caricatural, un style à l'américaine que Gaétan n'apprécie pas trop.
On imagine une extraction assez poussée.
Sur la pièce de viande par contre, le vin sera plus à son aise.
La masse tannique du liquide trouvant à se marier avec le solide.

Une bouteille qui m'a surpris parce que je l'avais croisée avec plus de finesse

Pour l'anecdote, l'association avec un morceau d'époisses ne sera pas déconnant, comme quoi ... 

www.lapassionduvin.c...

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Fredimen
08 Juil 2021 10:33 #667

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5518
  • Remerciements reçus 8747

Réponse de starbuck sur le sujet CR: Château Pape Clément 2000

CR: Château Pape Clément 2000

6 ans que je n'en avais pas touché une ( bon sang que le temps passe vite !!!)
Pour accompagner des burgers maison et les premières potatoes du jardin.

Un nez très riche avec des notes de café et de cassis qui sont très légères.
Un léger fumé, un soupçon de réglisses et de la myrtille, c'est délicieusement complexe à sentir.

En bouche le vin est ample avec une certaine puissance mais aucune sécheresse, ça glisse tout seul.
Nous sommes là face à une grosse cylindrée qui a fini son rodage et qui nous montre ce qu'elle a dans le ventre.
C'est très différent de Canon 89 bu la veille mais le plaisir est au rendez-vous également et c'est bien là l'essentiel.

Un très grand Pape Clément qui pourra encore facilement traverser les années et qui prouve une nouvelle fois que 2000 est un excellent millésime sur Pessac-Léognan.

 

Une contre-étiquette originale pour ce millésime

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, matlebat, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Benoit Hardy, Papé, leteckel, ysildur, Pinardo, Marcmichel, Gaija
18 Juil 2021 13:57 #668
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5847
  • Remerciements reçus 6182
Visite au Chateau Pape Clément et dégustation
1 jours après Cos d'Estournel, on change d'univers dans ce grand cru classé de Graves. La visite en elle-même n'a rien d'extraordinaire, on est vite lassé de voir s'afficher le nom du propriétaire et ses devises absolument partout ainsi que des écrans projetant des films le mettant en valeur, à la tête de 40 domaines de par le monde. Les mises en scène bien convenus pour le visiteur de base font que l'amateur de type lpvien averti s'ennuie vite. C'est beau, c'est chic, le jardin et le château sont bien entretenus.
 
 
 
Ce qui a été pour moi le plus intéressant dans cette visite, ce fut de voir la différence dans les vignes. Comparativement à Cos, ici les vignes ont beaucoup plus souffert du gel d'avril et le mildiou y fait des ravages. Le domaine n'y peut rien et même s'il ne cherche pas de label bio, il revendique une conduite responsable à la vigne. On peut mesurer dès lors le travail de titan pour un vigneron qui veut protéger son raisin.
 
 
 
 
Arrive le moment de la dégustation, CR: 3 vins sont proposés:
 
 
Bernard Magrez côte de bourg Egregore 2012

Nez poivré. 100% merlot. Les 14 degrés chauffent un peu en bouche avec une grosse masse de fruit un peu trop mature et confituré à mon goût. Finale ordinaire et courte. Un vin qui peut plaire car facile et lisible. Vendu 18€ au domaine.

Château Magrez la Peyre Saint Estephe 2017

70% merlot et 30% Cabernet sauvignon. Vieilli en jarre.

Nez explosif sur le fruit avec une pointe d’alcool. C’est encore une fois très mature mais plus longiligne à la fois grâce à une trame acide. Le vin est plus structuré. Finale aux tannins assez fins sur une longueur correcte. Bien mais ça reste anonyme en terme de style. 40€ au domaine.

Château Pape Clement Pessac Leognan 2017

49% de Cabernet sauvignon, 48% de merlot, 2% de petit verdot et 1% de cabernet franc.

Nez d’une belle élégance sur un fruit noir mêlé de cuir et de cèdre. Bouche racée et structurée avec un beau soyeux au touché. Le jus est très beau avec une finale aux tannins fins mais encore légèrement astringents. Grande longueur élancée, qu’un bel équilibre guide de bout en bout. C’est très bon, bien qu’il mérite de vieillir. Comptez 90€ pour un millésime récent, entre 110€ et 150€ pour un millésime plus ancien.

En définitif j’ai trouvé les vins très standardisés sans réel caractère ou style mais de ce que j'ai pu en voir, ça plait beaucoup au visiteur.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Marc C, Jean-Loup Guerrin, bibi64, leteckel, FlavFirst, ysildur, Garfield
19 Aoû 2021 09:29 #669

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9260
  • Remerciements reçus 16846

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Château Pape Clément, Pessac-Léognan visite et dégustation

Château Pape Clement Pessac Leognan 2017
49% de Cabernet sauvignon, 48% de merlot 2% de petit verdot.

Et 1% de ... Chut, c'est secret ! 


Jean-Loup
19 Aoû 2021 09:57 #670

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5847
  • Remerciements reçus 6182
Ahahahahaha petite coquille, le % restant étant du cabernet franc, je corrige.
19 Aoû 2021 09:59 #671

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 973
  • Remerciements reçus 672
Oenotourisme bordelais est très pompeux. 
A chaque visite de châteaux ils sont tous les premiers a avoir trouver ou inventer quelque chose.
le decorum reste tout de même impressionnant 

I feel a supersonic give me gin and tonic...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Benoit Hardy
19 Aoû 2021 16:11 #672

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5847
  • Remerciements reçus 6182

Réponse de Benoit Hardy sur le sujet Château Pape Clément, Pessac-Léognan

La Pompe ne gêne pas plus que ça elle fait presque partie intégrante du décorum. Ils sont effectivement tous les premiers à avoir inventé une bricole révolutionnaire. 

le culte de la personnalité autour de Bernard Magrez m’a plus agacé, l’homme n’a pas besoin de ça on se serait cru dans un potentat oriental. 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Delphinette, Ilroulegalet
19 Aoû 2021 16:21 #673

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 973
  • Remerciements reçus 672

Réponse de Delphinette sur le sujet Château Pape Clément, Pessac-Léognan

Je te conseille beychevelle 
leur nouvelle installation assez impressionnante
la visite est intéressante et ludique 
Jolie salle de dégustation a la fin

I feel a supersonic give me gin and tonic...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Benoit Hardy
19 Aoû 2021 18:23 #674

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1372
  • Remerciements reçus 1360

Réponse de Nicoco sur le sujet CR: Le Clémentin du Pape Clément 2005

Nicoco post= écrit: Dégusté ce soir une bouteille du CR: Clémentin du Pape Clément, millésime 2005.

Bouteille ouverte environs une heure avant la dégustation.

Robe rouge pourpre en son centre avec de légers reflets plus clairs sur les bords.

Le nez est orienté sur le bois précieux, les épices (notamment le poivre), mine de crayon à papier.

La bouche est suave est l'on y retrouve une première attaque franche sur un mélange de fruits rouges puis une deuxième vague pour rappeler le le terroir bordelais avec une touche de boisé ostentatoire mais pas dérangeante. Le vin reste assez longtemps en bouche.

Ce vin, pour celles et ceux qui ne sont pas allergiques au bois, est bon à très bon. Le reproche que je lui ferais est un manque de mâche, de matière en bouche. Autrement, et pour un second vin on est pas volé.

Bien ++
Nicolas


3 ans déjà que j'avais posté ce message, comme le temps passe vite - à me relire, on devine un vin typé Magrez genre planche à bois. Ce soir je re-goute il me semble ma dernière bouteille de ce vin dans ce millésime réputé Bordelais, à savoir : CR: Clémentin du Pape Clément, millésime 2005.

La robe est rouge rubis en son centre puis de plus en plus clair sur les bords

Le nez est sur le fumé, le cuir, viandox, fruits noirs, herbe mouillée et bien entendu..du bois (noble dirons nous)

La bouche est très agréable sur les fruits noirs, une trame acide, noyau d'olive et un côté légèrement grillé/vanillé.

C'est plutôt bon et meilleurs que dans mes souvenirs, l'élevage ayant eu tendance à se fondre (un peu). Mon reproche est un manque de complexité et une longueur un peu courte. Ceci dit pour un second vin du bordelais j'ai largement vu pire - pour conclure, mon fils s'appelant Clément je suis plus qu'indulgent mais ça reste quand même une heureuse surprise après avoir relu mon précédant post au sujet de ce vin.

Bien ++
Nicolas

PS : j'ai l'impression d'avoir préféré cette dégustation et pourtant je le note à l'identique (Bien ++) - comme quoi les échelles de notation....surtout qu'entre temps les goûts changent....
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, bibi64, toubib063, Papé, FlavFirst
11 Déc 2021 21:09 #675

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6380
  • Remerciements reçus 12656
 

CR:

Château Pape Clément - Grand Cru Classé de Graves Pessac-Léognan 1996
La dernière du stock que je craignais d’ouvrir tant les dégustations précédentes avaient révélé des vins à l’acidité marquée.
Le bouchon est extrêmement long, serré dans le goulot et juste imbibé sur un millimètre.
La robe est d’une jeunesse étonnante, d’un rouge grenat profond avec un disque à peine évolué.
Le nez ne tarde pas à livrer des notes assez marquées de petits fruits rouges mêlés à la violette.
Avec l’aération apparaissent des fines notes épicées qui évoquent la réglisse et aussi une pointe de tabac.
En bouche, le vin déroule un profil quasi idéal avec un équilibre tout aussi époustouflant que surprenant avec un tanin de taffetas et une acidité complètement domptée.
On croque dans ce mélange de fruits rouges et de violette qui marque la dégustation jusqu’à une finale longue, voire très longue avec une rétrolfaction épicée et de tabac de Havane.
C'est franchement splendide et je n’attendais pas le vin à ce niveau.
J'ai adoré.

Note : 19/20.
Garde : à boire.

Olivier
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex, Nilgiri, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, vivienladuche, toubib063, starbuck, leteckel, FlavFirst, Kanon, Marcmichel, Fredimen, Kiravi, Manas
09 Fév 2022 18:10 #676
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5518
  • Remerciements reçus 8747
CR: Château Pape Clément - Grand Cru Classé de Graves Pessac-Léognan blanc 2007

Starbuck:

J'avais acheté cette bouteille il y a déjà un moment en me disant qu'il faudrait bien que je goûte un grand Pessac blanc un jour.
C'est donc l'occasion de l'ouvrir face à un challenger.
Le nez est nettement plus complexe, fruits blancs, agrumes et amandes.
La bouche est plus grasse avec du volume sans qu'aucune lourdeur n'apparaisse.
Un vin qui est clairement dans une autre catégorie que le précédent mais je pense qu'il ne faudrait pas le mettre dans tous les verres en raison de caractéristiques assez fortes qui peuvent dérouter les gens n'ayant pas l'habitude de déguster des vins aussi marqués.

Bertou:
Le nez est de bonne intensité, net un peu évolué avec un fruit mûr mais frais, des notes d'encaustiques, un boisé présent très bien intégré et luxueux qui apporte de fines notes d'épices. Touche de miel, d'épices avec de fines notes d'agrumes. On trouve de la complexité.
La bouche est assez puissante avec du gras, mais avec une bonne tension. Couplée à une très bonne concentration, cela donne du volume et de l'énergie. La seconde partie se déroule en longueur avec un boisé fin et luxueux qui souligne le vin. Très bonne longueur.
Excellent.

www.lapassionduvin.c...

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
13 Juil 2023 08:56 #677

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3424
  • Remerciements reçus 6918

Réponse de matlebat sur le sujet CR: Château Pape Clément, Pessac-Léognan 2004

Bonjour,

CR: Vin 8 : Un nez plus bordelais (on le sait), et on le sent car il est marqué d'élevage, vanille, caramel, puis à l'aération apparaisse le cassis, note bois précieux cèdre, santal voir camphre sur un fond balsamique puis tabac, fumé. La bouche est charpentée, ample, ronde, tanins quasi veloutés, c'est frais, tonique, acidulé, et la finale encore marquée par des notes d'élevage offre une jolie persistance, cassis acidulé, bois précieux, cèdre, santal, voir camphre/menthol, pointe vanillée fugace, fond balsamique et fumé, tabac. Excellent 94 (17,5) que ce Pessac Leognan, Chateau Pape Clement 2004 (j'étais en Rive droite, puis effectivement à Pessac). Mais le vin a divisé la tablée, la moitié percevant ce boisé trop fortement écrasant le vin.

Amicalement, Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Marcmichel
24 Fév 2024 17:15 #678

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck