Nous avons 2171 invités et 30 inscrits en ligne

Domaine Jean Jacques Confuron

  • Messages : 258
  • Remerciements reçus 39

Réponse de YS sur le sujet Re: Jean Jacques CONFURON

Effectivement, je n'ai jamais vu cette cuvée dans les propositions en primeur.

Je l'ai achetée lors d'un passage au domaine. L'an dernier, il y avait des 2013 et encore quelques 2012.
06 Avr 2016 19:16 #121

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 147
  • Remerciements reçus 0

Réponse de borate sur le sujet CR: Les 2015 au domaine Jean Jacques Confuron

Bonjour,
CR:
Petit passage aujourd'hui au domaine pour récupèrer quelques 2014. Sophie Meunier nous reçoit et nous propose de descendre à la cave pour déguster les 2015.

Nous dégusterons l'ensemble de la gamme "primeurs" des villages aux grand cru et je commenterais ceux qui m'ont le plus marqué.

Chambolle-musigny village et 1er cru :

Je pense être passé à côté de ces deux crus de chambolle , que j'ai trouvé assez discret tant au nez qu'en bouche. Un peu de fruit rouge , des tannins présents et une bonne acidité en fin de bouche.

Vosne Romanée 1er cru Les Beaux Monts:

Un vin beaucoup plus démonstratif au nez , des épices du fruit , une belle puissance. En bouche le fruit est là, les tannins également , une belle acidité , un bon équilibre. Très beau vin .

Nuits-Saint-Georges 1er cru Aux Boudots :

Un vin tout aussi plaisant que le vosne pour ma part avec néanmoins avec moins de puissance. Un beau vin.

Nuits-Saint-Georges 1er cru Les Chaboeufs:

Très beau nez également sur les fruits rouges, épices. Un vin très rond , le plus digeste en fin de bouche avec des tannins moins durs. Une belle réussite du millésime je pense.

Passons au grand cru.

Clos Vougeot:

Superbe nez peut être plus sur les fruits noirs , un beau volume , une longueur discrète pour l'instant.

Romanée - Saint - Vivant grand cru :

Un vin assez mutique pour ma part , aussi fermé tant au nez qu'en bouche. A revoir. Je suis peut-être passé à coté également .

Un très bon moment passé en compagnie de Mme Meunier dont nous avons beaucoup apprécié la présence . Une personne avec qui nous avons discuté simplement et qui est très agréable. Une belle rencontre , la rencontre avec le vigneron est pour moi très importante et dans des cas comme celui-ci, on est heureux de pouvoir acquérir quelques bouteilles chaque année.

Mme Meunier nous a évoqué les gêlées de la semaine dernière , notamment sur le secteur de chambolle qui est particulièrement touché ( peut-être 50 % de perte ). Nous avons cependant jetter un oeil aux vignes jouxtant le domaine ( les vignottes ) et l'état sanitaire est beaucoup plus satisfaisant qu'en côte de Beaune qui a l'air particulièrement touché par les gêlées ( nombreuses baies grillées à Chassagne ).

J'espère que cette perte de rendement n'impactera pas les prix pour les 2015 mais j'en ai bien peur...

Cordialement

Alex
04 Mai 2016 18:58 #122

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 147
  • Remerciements reçus 0

Réponse de borate sur le sujet Re: Jean Jacques CONFURON

Bonjour,

Je n'ai à ce jour toujours pas recu l'offre primeur concernant 2015. Est ce que d'autres habitués du domaine sont dans ce cas? L'offre parvient d'habitude fin avril début mai.

Cordialement

Alex
26 Mai 2016 21:20 #123

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1775
  • Remerciements reçus 4103

Réponse de Jean-Paul B. sur le sujet Re: Jean Jacques CONFURON

Aux dernières nouvelles, elle arrive bientôt ;-)

Jean-Paul
27 Mai 2016 01:14 #124

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10251
  • Remerciements reçus 3991

Réponse de claudius sur le sujet Re: Jean Jacques CONFURON

merci Borate ... mais s'agit-il des 2015 ou des 2014 ? ... titre et post ?
02 Jui 2016 08:59 #125

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 264
  • Remerciements reçus 290

Réponse de pierrelepecheur sur le sujet Re: Jean Jacques CONFURON

je l'ai recue samedi. elle concerne les 2015. Et il y a très peu d'augmentation...
02 Jui 2016 09:12 #126

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 147
  • Remerciements reçus 0

Réponse de borate sur le sujet Re: Jean Jacques CONFURON

Ce sont bien les 2015 qui ont été degusté sur fûts au domaine et non pas 2014 comme l'a modifié oliv.

L'augmentation est même nulle sur certaines appellations.

Cordialement

Alex
02 Jui 2016 12:32 #127

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5628
  • Remerciements reçus 9145

Réponse de starbuck sur le sujet CR: Jean Jacques CONFURON, les 2015 sur fûts

CR:

De passage pour récupérer ma réservation 2014, Alain et Sophie Meunier nous accueillent sous la pluie.
Je leur demande immédiatement s'il est possible d'avoir un peu de Bourgogne jeunesse 2014.
Et hop un carton de plus, il faut dire que j'avais vraiment apprécié cette entrée de gamme l'année dernière.
Je leur demande si c'est "cuvée jeunesse" pour signifier qu'il s'agit de jeunes vignes plantées dans des parcelles plus prestigieuses.
Ils me répondent qu'en fait c'est une parcelle de Bourgogne avec des vignes assez âgées qu'ils ont pris en fermage lorsque leurs enfants étaient encore jeunes mais déjà intéressés par le métier.

C'est avec Alain que nous descendrons dans le chai pour découvrir le millésime 2015.
Je suis accompagné d'un ami qui a déjà parcouru la Bourgogne dans tous les sens depuis longtemps mais qui ne connait pas ce domaine.
Il est vrai qu'une vie ne suffit pas pour connaitre tous les vignerons de cette région.
Lorsque mon ami demande au vigneron pourquoi on ne parle pas plus d'eux dans les magazines, il répond tout simplement qu'ils n'ont pas envie de répondre sans arrêt au téléphone pour dire qu'ils n'ont rien à vendre.
Il nous explique aussi qu'à l'origine l'essentiel de la production était exportée mais qu'ils ont souhaité développer une clientèle française pour ne pas mettre toutes les bouteilles dans le même panier car il peut être risqué de ne dépendre que de 4 exportateurs.
Tant mieux pour ceux qui comme moi se découvrent une passion pour le pinot noir. Il n'est jamais trop tard pour prendre le train en marche.

C'est bien beau de causer mais voyons ce que donne 2015 à ce stade.

Bourgogne cuvée jeunesse

Comme l'an passé, je suis charmé d'entrée.
C'est fruité, rond, gourmand. Allo Mme Meunier, vous pouvez m'en mettre un carton de coté !

Côte de nuits-village "les Vignottes"

Je dis au vigneron que l'année dernière j'avais mal goûté l'autre côte de nuits village " La montagne", il me répond que c'est pareil cette année, à ce stade il se goûte très mal, les vins n'évoluent pas tous à la même vitesse.
"Les Vignottes" en revanche se goûte déjà bien. Gourmand comme le bourgogne avec peut-être un petit supplément de fruits noirs.
Je vois dans les yeux de mon ami qu'il apprécie autant que moi alors que nous ne sommes encore qu'en bas de la gamme.

Nuits St Georges "Les Fleurières"

Un vin différent des deux précédents. Un peu plus de matière, c'est assez masculin sur les fruits noirs mais des tannins un poil asséchants à ce stade.
Un Nuits St Georges qui fait Nuits St Georges tout simplement.

Chambolle-Musigny

Premier coup de foudre de la dégustation et on avait rien vu venir.
C'est un simple village issu de l'assemblage des 3 parcelles du domaine mais quel niveau.
C'est gourmand sur la cerise noire, soyeux, fin et déjà très long en bouche.
L'archétype de ce qu'on peut attendre d'un Chambolle-Musigny 1er cru alors que c'est un village.

Chambolle-Musigny 1er cru

C'était un de mes coups de foudre l'année dernière.
Je n'ai pas encore le temps de me concentrer que mon ami parle de réduction.
Le vigneron confirme, ce vin n'est pas au meilleur stade pour être dégusté.

Nuits St Georges 1er cru "Les Chaboeufs"

Encore un coup de foudre et je dois dire que c'est la première fois que ça m'arrive avec un vin de cette commune.
Si le vin est masculin, c'est un jeune homme très élégant.
Les arômes sont sur le cassis et la framboise.
La bouche est en dentelle, d'une incroyable finesse et la finale est fraiche et vive, tirant en longueur.
Alain Meunier nous dit alors qu'un tiers de la vigne fut renouvelée il y a qqs années et que jusqu'à lors les raisins des jeunes vignes étaient déclassés dans la cuvée Bourgogne ( Tiens tiens il y avait donc bien des jeunes 1ers crus dans la cuvée jeunesse 2014 B) )
En 2015 il trouvait les raisins tellement prometteurs qu'il les a intégré dans la cuvée du 1er cru.

Vosne-Romanée 1er cru "Les beaux monts"

Cette cuvée n'était pas la plus expressive l'année dernière.
Cette fois elle sera éblouissante.
Complexité, amplitude, longueur, nous sommes à coup sur devant un grand cru. Ah non c'est juste un 1er cru mais quel 1er cru !
4 pièces en tout il me semble, il n'y en aura pas pour tout le monde.

Clos Vougeot

Très grosse matière qui en impose. C'est cette cuvée qui impressionnera le plus mon ami.
J'étais tellement éblouie l'année dernière que l'effet de surprise ne marche plus.
Je m'attendais à du très grand et c'est très grand.
C'est déjà complexe mais c'est la structure et l'amplitude qui signent la marque de ce grand cru.
Une cuvée à ne surtout pas manquer.

Romanée Saint Vivant

La méga-star est cette fois un peu en retenue.
Tout comme le Chambolle 1er cru, ce n'est sans doute pas le meilleur moment pour se faire une idée sur son potentiel.
Les arômes ne sont pas très expressifs mais la matière est bien là.
Mon ami, qui préfère juger la structure des vins plûtot que de chercher à y déceler différents arômes, me dit que nous sommes là devant un futur très grand vin.
Il ne doute pas de son potentiel.

Encore une très belle dégustation qui s'est terminée par les blancs.
Un rendez-vous annuel à ne pas manquer même s'il est à craindre qu'il n'y ait pas grand chose à faire déguster l'année prochaine.

Sylvain
06 Jui 2016 18:59 #128

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10251
  • Remerciements reçus 3991

Réponse de claudius sur le sujet CR:Jean-Jacques Confuron Romanée St Vivant 2008

CR: Jean-Jacques Confuron Romanée St Vivant 2008

un producteur de Vosne m'avait dit: "vous pouvez commencer à déguster les 2008, mais ouvrez-les le matin pour les boire le soir"

je m'exécute donc de bon matin et pars, armé d'un tire-bouchon, en direction de la cave ...
surprise le 1er nez pinote allègrement, la bouche par contre semble un peu légère et fluide pour un RSV ...
surpris par ce nez déjà très évolué, je remets le bouchon sur la bt et décide de la laisser comme cela

dans la soirée nous constatons que oui le nez pinote, la bouche est toujours de demi-corps et manque d'allonge pour un RSV ....
je m'interroge ...la réponse m'arrive au bout d'environ 45 ' et lorsque la bt est malheureusement déjà bien vidée:
le nez a complètement changé et rajeuni, la bouche a gagné en puissance et en chair ... métamorphose complète !

conclusion: plantage total au service ! ... et ouvert beaucoup trop tôt :(

mais, sans souffrance, pas de plaisir
ainsi sont faites les lois de la dramaturgie
;)
19 Aoû 2016 19:02 #129

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 862
  • Remerciements reçus 534

Réponse de AgrippA sur le sujet CR:Jean-Jacques Confuron - Chambolle 2007

CR: Chambolle 2007 - JJ Confuron

Dégustée hier soir. J'ai été très surpris par le caractère presque sudiste de ce vin, avec un milieu de bouche très puissant, au bouquet épicé. la finale ramène en bourgogne, une certaine finesse se retrouve.

Mais c'est un Chambolle sur la puissance, qui surprend.
Beau vin tout de même
08 Jan 2017 14:50 #130

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6789
  • Remerciements reçus 3778

Réponse de Marc C sur le sujet CR: Jean-Jacques Confuron - Clos Vougeot - 2010

CR: Jean-Jacques Confuron - Clos Vougeot - 2010

L'aromatique est resté marquée par l'élevage à ce stade et le suivi sur deux jours n'y changera rien. On perçoit en arrière plan de la cerise kirschée.
Bouche avec une certaine densité mais je lui est trouvé un manque d'allonge, de profondeur. La finale est assez courte avec une sensation chaleureuse qui m'a un peu dérangé.

En l'état c'est n'est pas folichon ! Certes c'est jeune (la faute à un Tempier 2010 bouchonné), mais je suis circonspect devant les sensations en bouche qui ne se seront pas améliorées avec l'aération. A voir avec le temps ?

Marc
05 Avr 2017 18:50 #131

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 325

Réponse de ols sur le sujet Jean-Jacques Confuron

Marc
Le "BOIS" et le Pinot, ça n'a jamais fait bon ménage.
05 Avr 2017 19:27 #132

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 22021
  • Remerciements reçus 6271

Réponse de mgtusi sur le sujet Jean-Jacques Confuron

Que voilà une bien curieuse affirmation ! Ou alors il y a une astuce que je n'ai pas saisie ?

Michel
05 Avr 2017 19:30 #133

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 325

Réponse de ols sur le sujet Jean-Jacques Confuron

Pas d'astuce, j'ai toujours trouvé qu'un pinot qui avait pris trop de bois (genre vanillé) était irrémédiablement touché.
Encore plus sur le chardo.
Ce n'est que mon avis :)
05 Avr 2017 19:44 #134

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6789
  • Remerciements reçus 3778

Réponse de Marc C sur le sujet Jean-Jacques Confuron

Serge comme le dirait JMG, viticulteur grande gueule du Maconnais : "aucun vin n'est trop boisé, il est juste sous aviné". Vu le nombre de pinot d'excellence à 100% fût neuf, le problème est ailleurs !

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, o_g, Frisette
05 Avr 2017 19:50 #135

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 325

Réponse de ols sur le sujet Jean-Jacques Confuron

Effectivement on peut aussi le prendre dans ce sens là !
C'est aussi la théorie d'Henri Jayer ;)
Mais malheureusement le résultat est le même
05 Avr 2017 20:00 #136

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6789
  • Remerciements reçus 3778

Réponse de Marc C sur le sujet Jean-Jacques Confuron

Oui mais du coup ce n'est pas vraiment un problème bois & pinot. ;)

Marc
05 Avr 2017 20:52 #137

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 325

Réponse de ols sur le sujet Jean-Jacques Confuron

Humm! Certains cépages encaissent mieux.
Le chardo, j'en parle même pas, boisé d'un jour boisé toujours.
05 Avr 2017 20:55 #138

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6789
  • Remerciements reçus 3778

Réponse de Marc C sur le sujet Jean-Jacques Confuron

Oui mais c'est ce que je te disais Serge, il y a énormément de 80 à 100% fûts neufs en grand cru chez les meilleurs: DRC, Leroy, Roumier, Dugat-Py, Rousseau, Dujac, Camuzet, Rouget etc. etc. et je n'ai pas l'impression que les gens s'en plaignent. Donc dire que bois & pinot ne font pas bon ménage me paraît très réducteur (c'était aussi le sens de la réaction de Michel)

Marc
05 Avr 2017 21:09 #139

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 325

Réponse de ols sur le sujet Jean-Jacques Confuron

J'ai pas bien précisé, en fait il s'agit dans mon idée de boisé "vanillé" et non d'un élevage sous bois.
Faire du 100% fût neuf ne veut pas dire un boisé tapageur.
La chauffe, le séchage, qualité des bois utilisés ont leurs importances et aussi, comme plus haut, la matière, le vin qui est enfermé dans ses tonneaux, car jus trop faible le bois prend le dessus. J' ai déjà entendu cette thèse chez d'autres vignerons.
Je dis simplement que ce marqueur boisé excessif, dans le vin, marque le pinot de façon irrémédiable. Sa "structure" peu tannique a du mal a encaisser, j'imagine ?
05 Avr 2017 21:25 #140

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6789
  • Remerciements reçus 3778

Réponse de Marc C sur le sujet Jean-Jacques Confuron

Du coup on est d'accord. Ceci dit j'ai bu des vieux Charlopin tout à fait délicieux malgré la réputation d'élevage appuyé du domaine. Pour en revenir au Clos Vougeot, c'est plus la construction de la bouche qui m'inquiète mais je n'ai vraiment pas assez de recul sur ce domaine pour me faire un avis plus appuyé.

Marc
05 Avr 2017 23:00 #141

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 325

Réponse de ols sur le sujet Jean-Jacques Confuron

Il y a peut être des exceptions !
Il est vrai que lorsque je déguste un bourgogne au domaine qui a cette touche de bois trop présente, il est rare que j'achète.
Mauvais souvenir de certains pinot achetés a mes débuts.
Pareil pour un chardonnay, je suis même plus intransigeant sur ce cépage.
Donc forcément je me retrouve avec les moins boisé.
Le hasard des achats faisant qu'il m'arrive d'acheter sans gouter, et chaque fois que le vin a été trop boisé, j'ai toujours trouvé la marque de la planche a des niveaux plus moins important.
Affaire de palais :)
05 Avr 2017 23:13 #142

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10251
  • Remerciements reçus 3991

Réponse de claudius sur le sujet Jean-Jacques Confuron

Lorsqu'il y a assez de matière pour jouer le contrepoint à un élevage en fûts neufs, celui-ci s'estompe complètement en quelques années. Exemples: les vins de Sylvie Esmonin, Dominique Laurent (avec un ami, nous avons terminé le stock de Mazis d'un restaurant lors de nos différentes visites), Galleyrand etc


Concernant le Clos Vougeot du domaine: à la dégustation sur fût le 2012 était impressionnant, je l'avais alors même préféré au RSV !!!
06 Avr 2017 05:30 #143

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 325

Réponse de ols sur le sujet Jean-Jacques Confuron

Les vins de Sylvie Esmonin, je ne connais pas. Galleyrand bu une seule fois, et pas de boisé ressenti.
Par contre ceux de Dom Laurent je les connais assez; et chose étonnante je n'ai jamais ressenti la moindre once de boisé dans ses vins, qu'il soit jeune ou vieux.
06 Avr 2017 09:19 #144

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2673
  • Remerciements reçus 722

Réponse de leguitou sur le sujet Jean-Jacques Confuron

C'est marrant cette discussion sur le bois et le pinot noir, parce que moi j'ai en effet plutôt tendance à trouver que le "pinot aime le bois". Si tant est que la matière soit présente et le fruit assez mûr, l'élevage laisse place à un vin épanoui, j'en ai souvent fait l'expérience avec de vieux vins du domaine JADOT, pour lesquels Jacques Lardière insistait bien sur l'importance de ces élevages pour aider ses vins à traverser le temps ... Et bizarrement, il semblait avoir raison ... ;)

Bien cordialement,
Guillaume
06 Avr 2017 09:28 #145

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 325

Réponse de ols sur le sujet Jean-Jacques Confuron

La qualité du fût est assurément importante. Il ne faut pas mettre n'importe quoi dans n'importe quoi.
Dom Laurent a une "intelligence "de l'usage du tonneau presque scientifique. Comme d'autres, d'ailleurs !
Par contre pas de boisé outrancier.
Souvenir d'une dégustation chez Castagnier:
On déguste les vins et on arrive sur le tonneau du Clos Vougeot. Là une méchante prise de bois, quand les autres n'en avaient pas.
Je fais part de mon étonnement. Réponse, "oui il y a une prise de bois imprévue, et je ne sais pas pourquoi, normalement (j'espère) elle va s'estomper" ! Il y a parfois des prises de bois accidentelle. Au fil de la discussion nous disant qu'il n'aimait pas ce marquage vanillé, ET que le pinot et lui avait du mal avec "ça". j'était entièrement d'accord sur ce point. :)
06 Avr 2017 09:54 #146

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1230
  • Remerciements reçus 578

Réponse de TIMO sur le sujet Jean-Jacques Confuron

j'ai bu des vieux Charlopin tout à fait délicieux malgré la réputation d'élevage appuyé du domaine.

Charlopin jeune, je trouve en effet que c'est très difficile de passer outre le bois ce qui m'a toujours fait éviter le domaine. A voir donc plus vieux? Je tenterai :)

TIMO
06 Avr 2017 10:06 #147

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6789
  • Remerciements reçus 3778

Réponse de Marc C sur le sujet Jean-Jacques Confuron

TIMO écrit: Charlopin jeune, je trouve en effet que c'est très difficile de passer outre le bois ce qui m'a toujours fait éviter le domaine. A voir donc plus vieux? Je tenterai :)


Très bon souvenir du Gevrey VV 2003 notamment qui présentait un équilibre impeccable. Il y avait toujours des notes grillées/fumées sans doute en provenance de l'élevage mais le fruit est bien là, l'ensemble ne versant pas dans une présence rococo de l'élevage. En d'allergie majeure au bois, je déconseillerais de toute façon, par contre!

Marc
06 Avr 2017 11:16 #148

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6789
  • Remerciements reçus 3778

Réponse de Marc C sur le sujet Jean-Jacques Confuron

claudius écrit: Concernant le Clos Vougeot du domaine: à la dégustation sur fût le 2012 était impressionnant, je l'avais alors même préféré au RSV !!!


Merci pour le retour Claude, je vais donc garder espoir pour les autres 2010 du domaine. !

Pour en revenir au débat bois/pinot, l'élevage bois est quand même dans l'ADN de la région. Lors de mes visites, je n'ai jamais vu grand chose d'autres que des pièces bourguignonnes à part peut-être un ou deux cas de foudre pour des cuvées d'entrée de gamme. Après il y a des différences de style entre les domaines dans leur gestion du boisé, on ne peut être que tous d'accord là-dessus.

Marc
06 Avr 2017 11:21 #149

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5628
  • Remerciements reçus 9145
CR: Domaine Jean-Jacques Confuron, Côte de nuits villages, "les vignottes" 2014

Le courrier m'informant que les 2015 étaient en bouteilles m'a donné envie d'en ouvrir une sur 2014.
C'est mon 1er millésime chez eux donc je n'ai pas plus vieux.
Le nez est essentiellement porté par des arômes de fruits noirs et de réglisse.
La bouche peut sembler un peu austère au début mais il n'y a aucune sécheresse.
Le vin se délivre avec un peu d'aération et gagne en amplitude en milieu de bouche.
La finale n'est bien entendu pas au niveau des cuvées phares du domaine mais elle est déjà plaisante.
Je ne regrette pas d'avoir sacrifié cette bouteille précocement puisque le plaisir était déjà au rendez-vous même si j'imagine bien qu'une garde plus longue ne pourrait être que profitable

Sylvain
08 Avr 2017 17:29 #150

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux