Nous avons 1761 invités et 24 inscrits en ligne

Domaine Jean Jacques Confuron

  • Messages : 6984
  • Remerciements reçus 6183

Réponse de Frisette sur le sujet Passage au Domaine Jean Jacques Confuron

Alex écrit: [...]
'' Je suis tout de même un peu circonspect sur le nombre de vins que tu as goûté sur la prune, la confiture, le caramel, moka, fumé, des nez très murs donc un registre de surmaturité sans doute lié à ce nouveau millésime mais j'avoue que çà m'inquiète si 2019 est solaire comme 2009 a pu l'être, ou même peut être encore davantage.
Je suis friand de la délicatesse, voire la douceur et la fraîcheur des nuitons et de ses petits arômes de baies rouges pinotants et j'ai le sentiment que, une nouvelle fois et çà devient monnaie courante ces dernières années, le réchauffement climatique (avéré) est à nouveau en train de faire des siennes. ''

[...]


Pour le coup, je pense que c'est plutôt en lien avec le style du domaine, de faire des pinots "modern style" plutôt qu'un quelconque signe avant-coureur de réchauffement climatique.
En effet, on est sur de la maturité, de la richesse, de l'élevage. Je comprends que l'on puisse ne pas adhérer, et d'ailleurs comme je le marquais en conclusion, les pinots des 2 autres domaines nuitons visités sont dans un registre plus frais, plus pinotant. Ici, on pourrait rapprocher le style de celui de Jacques Prieur par exemple, autre domaine dont je connais un peu la production.
Personnellement, la possibilité d'avoir des pinots aux styles si différents me permet de varier considérablement ma cave.

Flo (Florian) LPV Forez
02 Nov 2020 17:22 #241

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3865
  • Remerciements reçus 4159

Réponse de Alex sur le sujet Passage au Domaine Jean Jacques Confuron

Ok.
A vérifier alors dans quelques années pour voir si j'adhère à ce style. J'en ai pris un peu via des collègues Lpviens ;)
Prieur je connais mal, bu quelques meursault blancs en son temps, plutôt un bon souvenir.

Sinon, je te trouve bien optimiste sur le terme "avant-coureur", le réchauffement est là, tangible et fait des siennes dans le style des vins (depuis 2015 je dirais).

Alex
02 Nov 2020 17:46 #242

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5628
  • Remerciements reçus 9145

Réponse de starbuck sur le sujet Passage au Domaine Jean Jacques Confuron

Pourtant Alex, les pinots noirs n'ont jamais été aussi bons que ces dernières années.
Mieux vaut un pinot noir à maturité qu'un pinot vert chaptalisé.

Sylvain
02 Nov 2020 18:04 #243

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3865
  • Remerciements reçus 4159

Réponse de Alex sur le sujet Passage au Domaine Jean Jacques Confuron

Ok ok
Je vous fais confiance alors.
02 Nov 2020 18:18 #244

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6984
  • Remerciements reçus 6183

Réponse de Frisette sur le sujet Passage au Domaine Jean Jacques Confuron

Alex écrit: [...] '' Sinon, je te trouve bien optimiste sur le terme "avant-coureur", le réchauffement est là, tangible et fait des siennes dans le style des vins (depuis 2015 je dirais). '' [...]


Là, tu surinterprètes mes écrits, je ne fait pas parti de ce que l'on nomme les climatosceptiques.
Le sens était que l'impression ressentie était probablement due au vigneron.

Flo (Florian) LPV Forez
02 Nov 2020 20:03 #245

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1596
  • Remerciements reçus 2133

Réponse de Super-Pingouin sur le sujet Domaine Jean-Jacques Confuron

Pour avoir goûté les 2019 au domaine au début de l'été et chez d'autres vignerons depuis (CR à venir), ceux de Louis font partie du groupe "fruits et arômes noirs". La relative fraîcheur provient en partie de la rafle. Et c'est plutôt une bonne chose sur une année si chaude à mon avis.

HD
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, Alex, Frisette, Damien72
03 Nov 2020 10:04 #246

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10251
  • Remerciements reçus 3991

Réponse de claudius sur le sujet Domaine Jean-Jacques Confuron

Merci à Florian pour son super-CR... Vraiment top, bravo !

CharlesV (sur LPV), avait dégusté face à face à l'aveugle La Tâche et le Romanée Saint-Vivant du millésime 2001... Il avait préféré le RSV ...
du coup je suis le Domaine depuis quelques années. Le vin le plus ancien bu est le RSV 1999... Absolument superbe !

Si vous cherchez des Pinots aériens et sur les petits fruits rouges croquants vous n'êtes pas à la bonne adresse... Ici le style est plutôt opulent et beaucoup plus sur le fruit noir que sur les petites baies rouges, de plus il y a pas mal de bois neuf ... le style est sensuel et riche ... il convient parfaitement à un amateur de Bordeaux qui fait ses 1ers pas en Bourgogne ... Mais évidemment pas que ;) ... Je suis toujours allocataire.

Depuis que Louis a repris les rennes du Domaine, la proportion de bois neuf diminue et la vendange n'est plus complètement éraflée comme autrefois, il y a donc une évolution nette dans le style.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Loup Guerrin, Damien72
03 Nov 2020 11:12 #247

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6984
  • Remerciements reçus 6183

Réponse de Frisette sur le sujet Domaine Jean-Jacques Confuron

Excellente analyse Claudius, qui va parfaitement dans le sens de mes ressentis, et que j'ai essayé de transposer ici.

Flo (Florian) LPV Forez
03 Nov 2020 11:35 #248

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4951
  • Remerciements reçus 330

Réponse de dfried sur le sujet Domaine Jean-Jacques Confuron

claudius écrit: '' [...] Depuis que Louis a repris les rennes du Domaine, la proportion de bois neuf diminue et la vendange n'est plus complètement éraflée comme autrefois, il y a donc une évolution nette dans le style. ''


Alors c'est à cause de Louis que l'on n'aura pas de cadeau de Noël cette année...
Que certains propriétaires bourguignons ne manquent pas d'air, soit... Mais de là, à priver Santa de son outil de travail !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B., Jean-Loup Guerrin, starbuck, Garfield
03 Nov 2020 12:14 #249
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10251
  • Remerciements reçus 3991

Réponse de claudius sur le sujet Domaine Jean-Jacques Confuron

je signale aux intéressés qu'il y a 3 oui 3 Crs de visites du Domaine avec la dégustation complète (et parfois plus) des 2019 ...
dans l'ordre starbuckmilieu de page 8 , super-pingouinet Frisette
incredible LPV ! ... bravo et merci :cheer:
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: dfried
03 Nov 2020 21:06 #250

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10251
  • Remerciements reçus 3991
CR: Domaine Jean-Jacques Confuron - Chambolle Musigny 2016 village

C'est la 1ère fois que j'achète cette cuvée de base, la plupart des 2016 étant rationnés pour cause de perte de production due aux aléas météo, je me suis décidé à compléter ma commande avec ce village qui contient en 2016 la partie des Chambolle 1er Crus du Domaine (Feusselottes et ... ), qui a survécu.

Le nez est marqué par un fort trait végétal, le fruit n'apparaît qu'au 2ème plan.
La bouche n'est pas en place, le tout manque d'équilibre et d'harmonie...

12h plus tard, le nez s'est quelque peu fondu, le fruit est un peu plus en avant, le trait végétal domine maintenant en bouche, ce qui ne rend pas le vin très attrayant. Entendons-nous, ce n'est pas mauvais et cela reste tout à fait buvable, mais le vin s'améliorera-t-il vraiment avec le temps ?
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Anthony, matlebat, Jean-Loup Guerrin, starbuck, Fredimen
10 Nov 2020 11:21 #251
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5628
  • Remerciements reçus 9145
Incroyable tant ça goutait bien lors de notre passage.
De mémoire nous étions limités à 3 bouteilles.
Gaétan doit en avoir une et moi un magnum.
On va être patient alors parce qu'il y avait un sacré jus dans les fûts.
Vu la concentration de l'année et l'apport des raisins des Chatelots et Feusselottes, il faudra peut-être considérer que c'est l'équivalent d'un vrai 1er Cru et attendre au moins 2024 avant d'essayer à nouveau.

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Anthony, claudius
10 Nov 2020 12:11 #252

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6984
  • Remerciements reçus 6183
CR: Domaine Jean-Jacques Confuron, Côte de Nuits Villages, 2017

La robe est grenat rubis, assez foncée, un peu mat. Le nez est porté sur les baies rouges acidulées sur un fond d'arumes, de ronce, de fumé, d'hémoglobine, de myrtille. La bouche est souple et de demi-corps. La matière est plutôt fuselée bâtie autour de microtanins enrobés par un fin voile gras vanillé. L'aromatique retrouve de la framboise, de la groseille, des écorces d'orange: on est sur un équilibre frais/acidulé. Court, celà reste facile, gourmand et plaisant. TB- (15,75/20)

Flo (Florian) LPV Forez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, starbuck, Fredimen
16 Nov 2020 07:53 #253

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5628
  • Remerciements reçus 9145
CR: Domaine Jean-Jacques Confuron, Bourgogne "cuvée jeunesse" 2015

Période de travail extrêmement chargée et absence de repas avec des invités, tout concorde pour ne pas ouvrir beaucoup de vin en ce moment. Pour autant après plusieurs jours à ne boire que de l'eau et craignant de finir par rouiller, je me décide à ouvrir une bouteille de pinot qui sera bue sur plusieurs repas.
Ce millésime 2015 annoncé comme grand mérite qu'on suive son évolution.

Une robe dense et profonde, on ne fait pas dans le fluet par ici.
Un nez qui pinote sur la cerise noire et une bouche diablement gourmande avec des tannins fondus.
Très grosse matière à ce niveau d'appellation.

Tel que je le goûte là, je ne vois pas trop l'intérêt qu'il y aurait à laisser vieillir les autres bouteilles.
Je ne regrette pas de pouvoir acheter un carton de ce régional lorsque je passe au domaine.
Cela permet d'attendre tranquillement les autres cuvées qui devraient être d'un sacré niveau dans ce millésime.

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Olivier_26, Nathenri, Jean-Loup Guerrin, flupke14, Fredimen, Garfield
06 Déc 2020 22:23 #254

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2649
  • Remerciements reçus 1934
CR:
Bonjour à tous.


Bourgogne - AOP Bourgogne - Domaine Jean-Jacques Confuron - Bourgogne "Cuvée Jeunesse 2015" - 12,5% - 100% Pinot noir.

La bouteille ouverte par Sylvain, et commentée ci-dessus, m'a donné envie de goûter cette unique bouteille en cave sur ce millésime, échangée d'ailleurs avec Sylvain himself, ce midi pour accompagner une paupiette de veau et tagliatelles maison.

La bouteille a été ouverte, un verre enlevé pour goûter à 11 heures, puis a été laissée refermée, a température de cave actuellement, soit 15°c et sera servie à cette même température.

Bouchon : Diam5 de belle qualité. Il est sans défaut et à peine marqué sur le disque.

Œil : Le vin se présente sous une belle couleur rouge sang, assez soutenue et vive. Limpide, elle présente des reflets rouges et les bords du disque sont encore légèrement violines. Les larmes sont présentes, nombreuses et fines.

Nez : Il est présent et très expressif d'entrée. Il se compose d'un beau panier de fruits rouges variés (cerise, framboise, fraise, groseille) mais c'est cette dernière qui prédomine. Il y a également quelques notes épicées et florales. Très jolie fraîcheur.

Bouche : On trouve une très jolie matière, fruitée, suave, assez ample et charnue. Les fruits rouges, avec un léger côté épicé, forment un bel ensemble, porté par des tanins fins et soyeux, et une belle fraîcheur. Très jolie finale, fruitée, fraîche et gouleyante.

Comme Sylvain, je ne vois pas ce que le temps pourrait lui apporter. Néanmoins, aucun intérêt, pour ceux qui en ont, de les boire immédiatement.

Merci Sylvain (tu)

Nathenri.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, flupke14, starbuck, Fredimen
10 Déc 2020 16:48 #255
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 665
  • Remerciements reçus 416

Nathenri écrit: ''Comme Sylvain, je ne vois pas ce que le temps pourrait lui apporter. Néanmoins, aucun intérêt, pour ceux qui en ont, de les boire immédiatement. ''

Dis comme ça, je comprends qu’il n’y a pas d’intérêt à les boire et que le temps n’y changera rien :?

Martin / Oyaji-sama LPV Tokyo (Emzansi, 2 Rives, Paname)
10 Déc 2020 17:36 #256

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5628
  • Remerciements reçus 9145

Nathenri écrit: '' (...) Néanmoins, aucun intérêt, pour ceux qui en ont, de les boire immédiatement. ''

J'imagine que tu voulais dire "aucune obligation de les boire immédiatement" ;)

Edit: grillé par Martin

Sylvain
10 Déc 2020 17:41 #257

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2649
  • Remerciements reçus 1934
Bonsoir à tous.

Visiblement, je me suis mal exprimé.

Je voulais dire qu'il n'y avait pas urgence à les boire maintenant.

Nathenri.
10 Déc 2020 17:57 #258

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3865
  • Remerciements reçus 4159
CR: Domaine Jean-Jacques Confuron - Nuits Saint Georges Fleurières 2016

Bu hier midi sur un excellent rôti de noix de veau / girolles dont il s'est révélé un excellent compagnon.
Carafé une heure avant service pour civiliser la charpente (supposée).
Robe rubis foncée bien intense mais limpide.
Nez délicat sur les petits fruits rouges de fraise et framboise sauvages, pointe terreuse forestière, bref çà "pinote" joyeusement avec un boisé qui commence à s'intégrer et en tous cas qui ne marque pas le vin. Pas d'extraction poussée non plus.
La bouche est très délicate et déjà suave avec une acidité relevé mais contrebalancé par une structure assez large pour un village avec de beaux tanins civilisés et élégants.
Honnêtement c'est un vin qui a des épaules mais qui reste sur le registre de l'amabilité, presque de la finesse... (c'est pas non plus un chambolle avouons le).
Petit défaut je dirais que çà finit un peu brièvement.
Une fois de plus 2016 se révèle flatteur et ouvert, un millésime que je qualifierai de cristallin de part sa rareté (dans la qualité homogène), sa texture et sa délicatesse.
Un joli moment et un domaine qui année après année justifie encore et toujours sa qualité régulière et remarquable.

Alex
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, bertou, Jean-Loup Guerrin, flupke14, starbuck, Fredimen
21 Déc 2020 08:03 #259
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5628
  • Remerciements reçus 9145
CR: Domaine Jean-Jacques Confuron - Nuits St Georges 1er cru "Les Chaboeufs" 2015

Une cuvée que j'avais particulièrement appréciée sur fût.
Il s'agit d'une vigne assez jeune puisque la partie replantée était déclassée en Bourgogne générique jusqu'en 2014.
En 2015, les raisins étaient si beaux que le vigneron avait décidé de les mélanger avec la partie plus ancienne.

Le premier jour, juste après l'ouverture de la bouteille, le vin est peu expressif.
24h plus tard, c'est une toute autre musique qui vient charmer mes papilles.
Le nez est en phase d'évolution avec des cerises noires et un peu plus de groseilles mais les notes épicées dominent le tout.
J'avoue qu'à l'aveugle j'aurais probablement évoqué un Clos Vougeot en raison de cette palette aromatique d'épices.
On ne perçoit pas encore de notes florales ou terreuses, le vin est encore sur des arômes de jeunesse.
La bouche est tonique, pleine de fraicheur. Pas sûr que j'y ai vu un 2015 si je n'avais pas l'étiquette sous les yeux.
Je sais que l'habitude du domaine était d'érafler mais cette fraicheur m'évoque une part de vendange entière.
Les tannins sont soyeux, je ne dirai pas arrondis car le vin possède une vigueur qui ne permet pas de faire des métaphores sur la rondeur.
Il n'y a en tout cas aucune astringence.
La fin de bouche pleine d'énergie signe un vin à fort potentiel qui procure déjà bien du plaisir mais qui mérite à n'en pas douter de patienter encore un peu en cave pour gagner en complexité.

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, bertou, Nathenri, Jean-Loup Guerrin, flupke14, No Sport, Fredimen
11 Fév 2021 16:11 #260

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6984
  • Remerciements reçus 6183
CR: Domaine Jean-Jacques Confuron, Côte de Nuits Villages, Les Vignottes, 2017

Bue sur le week-end.
Robe grenat foncée. nez sur l'hémoglobine, un peu charcutier, relativement frais et mentholé. La bouche présente un toucher assez confortable, avec des tanins quasi fondus, assez lisse. On retrouve une aromatique sur les baies noires et rouges, avec un fin nuage vanillé. Plaisant, facile, l'élevage ressort surtout après + de 24 heures. La finale est assez courte, relativement fraîche, soulignée par un trait de menthol. Un bon moment de passé, il faudra que j'en prenne plus à l'avenir. Très Bien à Excellent (16,5/20)

Flo (Florian) LPV Forez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, bertou, Nathenri, Jean-Loup Guerrin, vivienladuche, starbuck, Fredimen, Garfield
14 Fév 2021 20:47 #261

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2649
  • Remerciements reçus 1934

Bonjour à tous.


Bourgogne - AOC Bourgogne - Domaine Jean-Jacques Confuron - Bourgogne rouge "Cuvée Jeunesse 2017" - 12,5% - 100% Pinot noir.

Bouteille bue ce midi, après avoir été épaulée 1 heure, et servie à 14°c.

Bouchon : Diam5 de belle qualité. Il est à peine marqué sur le disque. Pas de dépôt dans la bouteille.

Œil : Le vin se présente sous une belle couleur rouge cerise assez soutenue et limpide. Elle présente des reflets rouges clairs et les bords du disque sont rouges. Les larmes sont présentes, fines et nombreuses.

Nez : Plutôt discret à l'ouverture, seuls quelques effluves de fruits rouges s'en dégagent. Après aération de quelques minutes, fruits rouges plus présents (surtout cerise) mais également fleurs, épices fines et un léger très menthol. Beaux fruits rouges purs.

Bouche : La matière est fine, élégante, classe, sans être un monstre, mais sans être non plus dénuée d'une certaine mâche. On y retrouve les éléments olfactifs : fruits rouges, épices fines, fleurs et menthol léger. Le tout est porté par des tanins fins et soyeux. Les gorgées s'enchaînent avec plaisir et facilité. Madame adore cette cuvée.

Encore un 2017 que je trouve ouvert et excellent même s'il s'agit d'une cuvée de base du domaine. Vivement un achat du millésime en cours.

Nathenri.    
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, starbuck, éricH, Fredimen
18 Avr 2021 14:52 #262
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 629
  • Remerciements reçus 1851
Pressé par un LPVien taquin de donner mes impressions sur ces 2 bouteilles, je m'y résous avec plaisir 

Ces 2 vins ont été dégustés à l'hiver 2017, sans prise de notes, aussi mes CR seront succincts et dégageront surtout mon ressenti global au cours de cette soirée passée en compagnie d'un ami cher et de nos épouses respectives. Les 2 flacons ont été remontés de la cave de mon ami 4 heures avant le repas pour leur permettre de monter en température. Cette cave est froide mais la variation de température est faible. Elle est aussi très humide comme le montrent les étiquettes qu'il ne prend jamais soin de protéger car il aime bien les étiquettes vieillies et limite lambeaux. Il a coutume de dire que tant qu'il peut distinguer le nom du vin et le millésime, c'est bon, et quand cela devient difficile, il les boit. L'étiquette de la RSV approchant cet état critique elle fut sacrifiée ce soir-là et pour ne pas qu'elle se sente trop seulette, mon ami a décidé de lui adjoindre un Clos-Vougeot. 

CR: Domaine Jean-Jacques Confuron, Romanée Saint-Vivant 1989

La robe est pâle bien sûr avec de légers reflets brique. Le nez est très beau, évanescent, délicatement floral, difficile de passer à l'étape suivante car j'ai un parfum sous le nez. La bouche est fluide, un peu courte avec une pointe d'acidité.

CR: Domaine Jean-Jacques Confuron, Clos-Vougeot 1989

La robe est plus soutenue que la RSV avec encore quelques reflets rubis. Le nez est plutôt terrien mais il reste sur la réserve. La bouche est belle, avec plus de chair que la RSV et un équilibre sur le fil étonnant.

Voilà donc. Deux bouteilles très différentes à la dégustation mais pour lesquelles je ne peux pas avoir de préférence. Je pourrais juste ressortir les qualités principales de chaque vin ce soir-là : les arômes de la RSV et le toucher de bouche du Clos-Vougeot. Après, ces deux vins avaient quelques défauts, c'est sûr, mais quand je bois des vins comme ceux-là et en bonne compagnie, je ne m'attarde pas dessus. Je profite du moment partagé avec mes proches à discuter jusqu'au bout la nuit de ce qu'il y a dans nos verres et à échanger nos impressions... jusqu'à plus soif. Le vin n'est pas qu'une boisson, c'est aussi du sentiment.

Jean

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, Olivier Mottard, dfried, Alex, Jean-Paul B., Galinsky, Gibus, Vaudésir, flupke14, starbuck, leteckel, ysildur, Fredimen, Torsten
26 Avr 2021 15:30 #263
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1775
  • Remerciements reçus 4103
CR: Les Beaux Monts 2011 - Vosne Romanée 1er cru - Jean-Jacques Confuron
Bouteille ouverte et épaulée deux heures avant.
Joli nez de pinot, des fruits noirs, du kirch, un peu de tabac et de sous-bois dans un deuxième temps.
Bouche très agréable, élégante, en demi-corps.
Longueur correcte.
Un joli pinot bourguignon classique.

 

Jean-Paul
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, dfried, Olivier_26, Nathenri, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, vivienladuche, starbuck, leteckel, jd-krasaki, ysildur, Jeanveux
01 Mai 2021 08:41 #264
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5628
  • Remerciements reçus 9145

Réponse de starbuck sur le sujet CR: Domaine Jean-Jacques Confuron, Clos Vougeot 1996

CR: Domaine Jean-Jacques Confuron, Clos Vougeot 1996

Je me permets de reproduire ici un CR qu'Alan Factor a déposé en accès libre sur les réseaux sociaux.

"La cerise noire mûre et les baies sont très puissantes tout en étant brillantes avec un peu de cassonade et des notes d'épices salées. Bien mieux qu'une autre bouteille d'il y a un an. (92 points)"

www.cellartracker.co...

Je trouve que cette information est particulièrement intéressante à propos de ce millésime.
En effet le vigneron lui-même nous disait qu'il craignait que les 96 ne soient jamais aimables et gardent une acidité mordante jusqu'au bout.
Il semblerait que l'évolution soit enfin favorable.

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, Jean-Paul B., Oyaji-sama
15 Mai 2021 11:03 #265

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5628
  • Remerciements reçus 9145

Réponse de starbuck sur le sujet CR: Domaine Jean-Jacques Confuron, les 2020 sur fûts

Domaine Jean-Jacques Confuron, les 2020 sur fûts


Première journée un peu plus libre en France en ce mercredi de mars.
Ah non zut nous sommes le 19 mai mais les averses de pluies entrecoupées de petites éclaircies et suivies d'un passage de grêle nous laissent difficilement croire que nous sommes en mai.
L'état des vignes non plus ne laisse pas présager d'une date si avancée sur le calendrier mais le gel de début avril qui faisait suite à une semaine estivale a mis un sérieux coup de frein à la végétation qui peine à repartir.

Nous avons réalisé cette visite en début d'après-midi mais le domaine ayant envoyé leur offre primeur au même moment, on me klaxonne pour que je donne mon avis sur ce que nous avons gouté 
Ayant mangé assez rapidement entre midi, nous arrivons un peu en avance au domaine.
Alain et Sophie nous accueilleront de façon toujours aussi sympathique et c'est Louis qui nous fera la dégustation.
 
 

En descendant en cave, nous découvrons qu'il y a beaucoup moins de fûts qu'habituellement.
Louis nous explique que les pinots ont été fortement pénalisé par la sécheresse et que les rendements furent assez faibles surtout sur les coteaux. C'est d'ailleurs pour ça que les allocataires seront limités à 2 bouteilles par 1ers crus.

La caractéristique principale de ce millésime semble être la concentration qui se traduit par une couleur très foncée.
  
 
Bourgogne "cuvée jeunesse"

Le domaine a ajouté 2 parcelles à leur cuvée régionale et avec beaucoup de franchise, le vigneron nous avouera avoir réalisé une vendange entière alors qu'il n'aurait pas fallu sur ces 2 parcelles. Le résultat est assez mitigé avec un vin plus dur qu'habituellement.

Côte de Nuits villages, "Les Vignottes" et "Au Leurey"

Une vignotte habituelle, assez plaisante avec un fruit croquant mais qui cette année se fait sérieusement concurrencer par une voisine dont le niveau s'est grandement amélioré pour la 3ème vendange au domaine.
Je trouve même un supplément de puissance pour la cuvée "Au Leurey" qui semble traduire la reprise en main de ce terroir par le domaine.
Une cuvée qui est proche des caractéristiques habituelles des cuvées de Nuits.
Je l'ai même préféré aux Fleurières qui avaient des tannins un poil hérissés bien qu'il ne faille pas tirer de conclusions trop hâtives sur des vins en cours d'élevage.

Chambolle-Musigny

La cuvée la plus gourmande du domaine. Du fruit et de l'élégance, l'archétype de ce qu'on attend d'un Chambolle village.
A noter que si tous les vins présentent une densité assez forte, ils ne sont pour autant pas dépourvus de fraicheur.

Chambolle-Musigny 1er cru

Un Chambolle qui moreyonne avec un caractère plus masculin dominé par les fruits noirs.
Des très vieilles vignes qui produisent un vin concentré.
Le vigneron me confirmera que les 2020 seront probablement des vins de garde et que les 2019 seront accessibles plus rapidement.

Nuits St Georges 1er cru

Je n'avais pris aucune note mais je me souviens que Chaboeufs m'a un peu moins séduit que l'année dernière.
Il faut dire que juste après il y avait un immense Boudots , probablement le plus impressionnant depuis que je goûte chaque millésime ( depuis 2014). De la densité, un vin puissant aux tannins présents mais sans aucune dureté. Une matière et une amplitude probablement supérieures à des grands crus de millésimes plus légers. 

Vosne-Romanée 1er cru "Les Beaux-Monts"

Un vin tout en élégance, plus fin, plus en longueur.
beaucoup de fruits et de la fraicheur. Des traces minérales qui donnent une sorte de légèreté au vin.
Probablement la cuvée la moins marquée par le millésime dans le sens où je la trouve assez proche de 2019.
La comparaison entre Boudots et Beaux-Monts sera particulièrement intéressante dans plusieurs années tant les vins semblent posséder des caractéristiques fortes de leurs appellations respectives.

Clos Vougeot

Un grand cru qui là aussi permet une lecture assez fidèle du terroir avec un vin marqué par les épices.
On gagne en complexité mais à ce stade il ne s'est encore pas déployé et manque un peu d'amplitude.
La longueur en revanche est déjà au rendez-vous avec une finale digne de son rang.
De la concentration mais aucune lourdeur et assez d'acidité pour étirer le vin.
Nul doute qu'avec le temps, il va gagner en potentiel pour s'élargir lorsque nous l'ouvrirons dans nos verres à Bourgogne.

Romanée Saint Vivant

Là c'est Gaétan qui a pris une claque. Un grand cru qu'il n'avait jamais gouté à ce niveau.
Un vin déjà extrêmement complexe au niveau de la palette aromatique. De la richesse, de la largeur, de la longueur et une acidité qui porte le vin. Quelle harmonie ! C'est vraiment plaisant de pouvoir goûter un tel vin. Ce grand cru n'est pas toujours aussi lisible sur fût. Cette année nous passons à un bon moment et nous passons un très bon moment.

Tout au long de la dégustation, Louis nous a fait part de sa façon de travailler.
Nous avons bien aimé son approche scientifique des méthodes alternatives.
Il souhaiterait par exemple réaliser des expériences de paillage entre les vignes pour voir si ça pourrait permettre de garder de l'humidité tout en luttant contre les pousses d'herbe. Mais les essais seraient conduits à petite échelle.

Aucune vision dogmatique ni aucune certitude dans son approche mais une remise en question permanente pour essayer d'améliorer les choses. Cet hiver, ils ont par exemple modifié leur façon de tailler les vignes pour avoir une taille plus douce.
Malheureusement l'épisode de gel rend déjà ce millésime atypique et ce n'est pas cette année que des conclusions pourront être tirées.

Une nouvelle fois nous quittons le domaine enchantés par notre visite.
Ne ralliant la Bourgogne qu'une fois durant ce printemps, le coffre de la voiture touchait déjà presque terre et Gérard ne souhaitant pas rentrer en train   nous avons dû nous résoudre à faire livrer nos cartons.
Ce petit problème ne devrait plus se poser l'année prochaine car il y aura moins de bouteilles à remonter en Lorraine.
Si les volumes de 2020 sont confortables en blanc, ils sont malheureusement pour nous bien réduits en pinot.

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Alex, Olivier_26, Super-Pingouin, Gibus, bertou, podyak, Nathenri, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, TIMO, Vaudésir, vivienladuche, Frisette, flupke14, jd-krasaki, Fredimen, Garfield, Vesale
20 Mai 2021 17:19 #266
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1150
  • Remerciements reçus 2293

Réponse de Nilgiri sur le sujet Domaine Jean-Jacques Confuron, les 2020 sur fûts

« Ayant mangé rapidement entre midi...» entre midi et quoi? clin d’oeil mosellan.

« Dès que la vie fait mine de m’écraser, je sais que je peux faire confiance au Bandol, à l’ail et à Mozart » Jim Harrison
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: starbuck, Fredimen, Garfield
20 Mai 2021 22:22 #267

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1181
  • Remerciements reçus 6265

Réponse de Garfield sur le sujet Domaine Jean-Jacques Confuron, les 2020 sur fûts

« Ayant mangé rapidement entre midi...» entre midi et quoi? clin d’oeil mosellan.


Je viens de passer 1 an en Lorraine et pourtant je ne m'y suis toujours pas fait ! ;)comme "là haut" au lieu de "là bas"

Charles
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: starbuck
20 Mai 2021 22:36 #268

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2649
  • Remerciements reçus 1934

Réponse de Nathenri sur le sujet Domaine Jean-Jacques Confuron, les 2020 sur fûts

Salut Sylvain.

Merci pour ces précieuses notes concernant ton passage au domaine. 

Je vois que l'accueil du domaine et la visite de Louis sont toujours aussi agréables.

Il va juste falloir maintenant faire un choix aidé par tes notes  .

Nathenri
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex
21 Mai 2021 08:19 #269

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10251
  • Remerciements reçus 3991

Réponse de claudius sur le sujet Domaine Jean-Jacques Confuron, les 2020 sur fûts

Oui, merci pour le cr de la visite à point nommé ...

Choc au niveau tarifs sur les Beaux-Monts, Clos Vougeot et RSV !
Le Domaine n’a pas chômé à ce niveau là...
Je suis allocataire depuis 2008 et suis donc attaché au Domaine ... Mais jusqu’à quand ? 
Je pensais que le Covid allait donner un sérieux coup de frein aux augmentations, mais ce n’est pas le cas.

De 2008 à 2020 Les Beaux Monts est passé de 36€ à 70€ HT.
Le Romanée Saint Vivant est passé de 98€ à 320€ HT.

Inflation ou dévaluation du papier monnaie ? 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex, Jean-Paul B., Super-Pingouin, Galinsky, HERBEY 99, Vyat, Garfield
25 Mai 2021 15:53 #270

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux