Nous avons 1531 invités et 64 inscrits en ligne

Domaine Sylvain Langoureau, Saint-Aubin

  • Messages : 2592
  • Remerciements reçus 2555
Bonjour à tous,



CR: Saint-Aubin, Langoureau Sentiers au Clou 2010 : Un nez fin, droit expressif, poire puis fuit jaune, note chèvrefeuille, (tarte citron meringuée), pointe brioche grillé, fond amande, craie, très joli, élégant. La bouche est droite, tendue, profonde, matière soyeuse, pointe gras enrobant la fraicheur, sur la poire, le chèvrefeuille, note amande plus marqué, sésame aussi, fond brioche grillé, fumé plus présent. La finale est fraiche, puissante presque, tendue et persistance intéressante de poire, de chèvrefeuille, note amande grillé, pointe sésame, fond de craie. TB 90 (16)

Amicalement, Matthieu
12 Nov 2017 18:12 #151

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2737
  • Remerciements reçus 330
CR: Domaine Sylvain Langoureau - Saint-Aubin 1er Cru Sur le Sentier du Clou 2014

Beau nez floral et boisé/brioché, l'agitation révèle des notes minérales.
L'attaque est ample, voir tannique, tout de suite relayée par une tension donnant de l'équilibre. Un équilibre au top et une finale assez longue sur un mix de notes florales et boisées/briochées très bien intégrées.
Déjà un grand plaisir avec ce blanc, mais rien ne presse !

Yann
26 Nov 2017 10:41 #152

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 343
  • Remerciements reçus 476
CR: Domaine Sylvain Langoureau - Saint-Aubin 1er cru Derrière chez Édouard 2016

Servi un rien trop frais, le nez est tout d abord réticent; des senteurs de pêche blanche / poire mêlées de notes plus florales font timidement leur apparition a l agitation.

L'attaque en bouche est vive, tendue, supportée par un léger gras salvateur.
Au réchauffement les angles s arrondissent sans pour cela jamais atteindre des sommets.
Fin de bouche un peu sèche se terminant sur un léger boisé ressenti.

Cela reste un bon vin néanmoins construit sur une maturité un peu juste pour moi.

A ne pas servir trop frais.

BIEN+

Cordialement,

SOK
22 Déc 2017 22:09 #153

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 586
  • Remerciements reçus 486
Bonjour,

CR: Domaine Sylvain Langoureau – Saint Aubin 1er cru «  Le Champlot » - 2013

Bouteille ouverte 1h (et laisser à 10-12°C ) avant service

Visuel : Le vin présente une robe d’un jaune légèrement foncé.

Nez : Pas très expressif (sans être mutique pour autant), on perçois les arômes de fruits jaune (mirabelle, abricot), de fleurs blanches, de notes pâtissières/briochées, ainsi que des légères notes d’élevage (boisé, vanille).

Bouche : Le vin présente une belle matière vive, sur les notes de fruits jaunes (abricot, mirabelle), de fruits blancs (pêche, poire) et de fines notes d’agrumes. Au réchauffement, le milieu de bouche présente un léger gras/rondeur mais toujours bien équilibré par la belle trame acide qui laisse le vin sur un caractère vif/sec. La finale est de longueur correcte et se termine sur les notes d’agrumes (zestes et chairs des fruits).

Un bien beau vin, bien fait, mais dont j’en attendais un peu plus (à tord ou à raison), mais qui à tout de même bien accompagner le plat (sandre au beurre blanc)

Cordialement,

Seb.
05 Jan 2018 14:16 #154

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 586
  • Remerciements reçus 486

Réponse de Sebastien85 sur le sujet Domaine Sylvain Langoureau, Saint-Aubin

Bonsoir,

CR: Domaine Sylvain Langoureau - Bourgogne Hautes-Côtes de Beaune - "Clos Marc" - 2014

Bouteille ouverte sortie de la cave pour accompagner diverses charcuteries.

Visuel : Le vin se pare d'une robe d'un rouge cerise translucide sans reflets d'évolution ou de jeunesse sur les bords du disques.

Nez : Très expressif, pour ne pas dire explosif, les arômes sont les notes fruits rouges (framboise, fraise, cerise, fruits des bois), fines notes d'élevages (fin boisé), d'épices, de la fraicheur par des notes végétales (ronce, herbes fraiches coupées) et florales ( style pivoine).

Bouche : Le vin présente une assez belle matière en bouche, sur la finesse/la souplesse, même quelques tannins sont encore présent. Les fruits rouges sont également présent (fraise, cerise, framboise) tout comme le côté épicés, florales (pivoine), le petit côté boisé, les notes végétales (ronces, herbes coupées). La finale, d'une longueur assez honorable, se termine sur le côté épicés et de fins amers donnant une belle fraicheur finale au vin.

Un bien joli vin qui se comporte bien à table sur des plats simples (mais aussi tout seul en fin de repas), sans se compliquer la tête.

Cordialement,

Seb.
10 Jan 2018 20:34 #155

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4894
  • Remerciements reçus 2344
CR: Domaine Sylvain Langoureau Saint Aubin PC En Remilly 2015

Robe plus claire, nez plus fin mais mur aussi, bouche plus fuselée, moins grasse mais possédant la matière nécessaire, finale fraiche et salivante. TB+

En savoir plus sur lapassionduvin.com/f...

Stéphane
30 Jan 2018 22:11 #156

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2592
  • Remerciements reçus 2555
Bonjour à tous,



CR: Saint-Aubin, Langoureau Remilly 2008 : Un nez évolué, jolie complexité entre fruit blanc, puis fruit jaune, note sous-bois, champignon, mousseron, limite truffe, puis plus épicé, fond léger fumé. La bouche est ronde, large, à la matière patinée, bien enrobée car tendue, tonique sur le fruit jaune mûr, coing, note épice typé muscade, puis champignon, sous bois et fond fumé. La finale est fraiche, acidulée, plus citronnée, chèvrefeuille, note épice puis champignon noble, fond amande, plus crayeux. TB-Excellent 91 (16,5) pour cette dernière des 6 bouteilles qui fait plus évolué que 2008 mais harmonieuse avec une jolie complexité (89,9 de moyenne).

Amicalement Matthieu
04 Fév 2018 18:51 #157

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 343
  • Remerciements reçus 476


CR: Domaine Sylvain Langoureau, Saint-Aubin 1er Cru "En Remilly" 2014

Robe d'un beau jaune paille relativement soutenu.

Nez sur de fins arômes de citron frais et de fleur blanche (aubépine ?).
Touche de noisette.

Bouche ample, étonnamment riche mais d'un bel équilibre parfaitement supportée par la belle trame acide du millésime. Les (quelques) années de blle semblent lui avoir apporté du "gras" rendant la bouche plus ample qu'elle ne l'était, dans mes souvenirs du moins, lors de la dégustation au domaine début 2016.

Très jolie finale tendue sur une pointe d'agrume type "mandarine".

Encore une très belle blle du domaine Langoureau...

TBIEN,

Cordialement,

SOK
05 Avr 2018 10:16 #158
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 586
  • Remerciements reçus 486

Réponse de Sebastien85 sur le sujet CR: Domaine Sylvain Langoureau - Bourgogne Aligoté - 2013

Bonjour,

CR: Domaine Sylvain Langoureau - Bourgogne Aligoté - 2013

Bouteille ouverte (début mai) pour accompagné une entrée à base de poisson.


Visuel : La robe du vin est d'un jaune assez pâle, avec des reflets grisâtre.

Nez : Assez bien expressif, on est sur des arômes d'agrumes (pamplemousse, citron et citron vert), de fruits blancs (poire) et jaunes (abricot, pomme Golden) ainsi que des notes florales (fleurs blanches).

Bouche : Le vin possède une matière en bouche assez correct, avec une assez belle vivacité en attaque mais qu'un léger gras apparaît toutefois dès l'attaque en bouche. On retrouve les notes du nez, à savoir les fruits blancs charnus, fruits jaunes de bonne maturité, les agrumes (citron, pamplemousse, citron vert) avec une finale de longueur normale où le citron vert et le pamplemousse sont ressentis.

Un bon vin simple, bien fait, idéal pour accompagner des entrées (entre autres) au cours d'un repas.

Bonne journée,

Seb.
11 Jui 2018 12:23 #159

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 586
  • Remerciements reçus 486

Réponse de Sebastien85 sur le sujet CR: Domaine Sylvain Langoureau - Bourgogne Aligoté - 2014

Bonjour,

CR: Domaine Sylvain Langoureau - Bourgogne Aligoté - 2014

Bouteille ouverte (début mai) pour accompagné une entrée à base de poisson (et être comparée à la bouteille de 2013, décrite ci-dessus, sur le même plat).

Visuel : Le vin arbore une robe d'un jaune assez pâle avec quelques reflets grisâtre.

Nez : Moyennement expressif, on est sur des arômes de fruits jaune (abricot, mirabelle) et blancs (poire, pêche), de notes florales (fleurs blanches), et de zeste de citron.

Bouche : La matière est normale en bouche avec une vivacité correct et une certaine rondeur, un léger gras également présent. Les fruits blancs charnus (poire, pêche) sont bien présent aussi en bouche tout comme les fruits jaunes (abricot, mirabelle) mais un peu plus en retrait vis-à-vis des premiers. Les notes d'agrumes (peaux et zestes d'orange et de citron) sont aussi présente mais plus à partir du milieu et principalement en finale, où cette dernière est de longueur correct voir un poil courte.

Un vin simple et bon mais un poil plus en retrait, niveau perception des arômes, que le 2013 mais avec une matière un peu plus ronde et grasse (sensation de fruits plus mûrs) et moins de vivacité/de claquant. A quand même fait son job auprès du plat.

Bonne journée,

Seb.
11 Jui 2018 12:34 #160

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 428
  • Remerciements reçus 826
CR:

Cette fois nous commencerons par la fin, puisque le domaine Langoureau aura été la dernière dégustation du désormais traditionnel périple bourguignon automnal de LPV75. C’est toujours un grand plaisir de retrouver Nathalie et Sylvain Langoureau qui nous accueillent dans une cave très très bien remplie. Si le millésime 2017 avait déjà été satisfaisant en volume (pour la qualité, nous verrons qu'il n'y a pas non plus à se plaindre....), après de nombreuses années de vaches maigres (notamment 2016), le millésime 2018 l’a été encore un peu plus, notamment pour les vignes sur Chassagne. Je crois me souvenir d’un rendement aux alentours de 45 hl/ha sur Saint-Aubin, qui aurait pu être bien plus important sans un ébourgeonnage « sévère ». Malgré l’été très chaud et sec, la vigne n’a pas trop souffert grâce aux réserves d’eau liées aux fortes pluies du printemps (peut-être un peu plus sur les terroirs avec beaucoup de cailloux et de roche où les racines ont plus de mal à "plonger"). Le fait pour le Domaine d’avoir des vignes relativement âgées peut aussi d’expliquer cette bonne résistance à la chaleur et la sécheresse. Les vendanges ont commencé le 1er septembre en 2018 et le 2 septembre en 2017. C’est ce millésime 2017, mis en bouteille fin août, que nous allons déguster (que des blancs sauf les deux derniers). A noter que Nathalie et Sylvain Langoureau ont pour oenologue Sylvain Pataille.

Bourgogne Aligoté :
Nez sur la poire et les agrumes, touche saline ; en bouche, l’attaque est assez ronde, mais la vivacité arrive rapidement sur des notes citronnées, finale avec du peps.

Chassagne-Montrachet Les Perclos :
Nez sur des notes de citron un peu confit, avec une pointe fumée ; bouche ronde à l’attaque, avec d’abord des notes de poire ; davantage sur les notes citronnées en fin de bouche avec une finale salivante.

Chassagne-Montrachet Les Pierres :
Nez très fin et relativement discret, minéral, avec quelques notes de poire bien mûre ; en bouche, c’est tendu dès l’attaque, avec une belle fraîcheur ; on retrouve des notes de « cailloux », avec un fruit en retrait, finale traçante et salivante ; davantage de tension que sur Perclos ; tout à fait à mon goût….
Sur les derniers millésimes, j’ai trouvé que c’est sur 2017 que les deux Chassagne-Montrachet se goûtaient le mieux.

Saint-Aubin village (assemblage de parcelles ; élevage 2/3 fûts / 1/3 cuve) :
Nez floral, notes de fruits blancs ; attaque douce et fruitée ; il n’y a pas énormément de densité et de tension, mais une belle acidité qui apporte de la fraîcheur en finale.

Saint-Aubin 1er cru Sur le Sentier du Clou :
Nez bien ouvert, assez puissant, donnant une sensation de fruits à parfaite maturité ; la bouche est ample, avec une matière qui tapisse bien le palais, un petit peu de gras ; il y a ensuite une belle relance en fin de bouche, avec de la tension ; finale nette et fraîche ; c’est très bon.

Saint-Aubin 1er cru En Remilly :
Nez très présent et charmeur, des notes florales, un mix de fruits blancs et de citron bien mûr ; la bouche n’est pas en reste : c’est ample, avec beaucoup de fruit et des notes crayeuses qui « accrochent » un peu dans les joues ; de la tension et une longue finale citronnée et saline très persistante. Très très bon.

Saint-Aubin 1er cru Les Frionnes :
Nez très discret, en retrait, quelques toutes petites notes de fruits blancs ; bouche assez stricte, citronnée et très tendue ; pour l’instant, c’est fermé… contraste saisissant après Remilly !

Saint-Aubin 1er cru Le Champlot :
Nez très floral, quelques notes salines ; en bouche l’attaque est ronde puis le vin file… peut-être un peu trop vite ; c’est équilibré, mais avec un « petit » volume et une structure légère ; finale très salivante.

Saint-Aubin 1er cru Bas de Vermarain à l’Est :
Très joli nez fin et complexe, il y a de la poire, des notes citronnées et une touche florale ; en bouche, il y a du volume et de la structure, un peu de gras et de la tension ; c’est très équilibré et profond ; finale très persistante, légèrement épicée. Excellent et, une nouvelle fois, ma cuvée préférée, dans un registre peut-être un peu moins "froid" que sur certains millésimes précédents.

Saint-Aubin 1er cru Sur Gamay (nouvelle cuvée et c'est bien du chardonnay...) :
Nez « pointu », très citronné, avec une légère note fumée ; la bouche est fraîche et légère ; moins de volume que sur Remilly ou Bas de Vermarain ; finale citronnée et légèrement « crayeuse ».

Puligny-Montrachet 1er cru La Garenne :
Nez bien ouvert, séducteur, très fruité (fruits blancs et jaunes) ; la bouche est ronde, avec du volume et un fruit bien mûr et persistant ; de la fraîcheur en finale ; si l’ensemble est charmeur et déjà très accessible, cela manque peut-être un peu de profondeur et de complexité (mais c’est très jeune…).

Puligny-Montrachet 1er cru Les Chalumaux :
Nez ouvert et fruité mais que j’ai trouvé un peu « mou » ; en bouche, en revanche, il y a du peps, du volume et de la fraîcheur ; finale très fruitée et salivante, avec une note d’amande (plutôt pâte que verte).

Meursault-Blagny 1er cru La Pièce sous le Bois :
Nez fin et profond, belles notes de poire, un peu d’agrumes et une touche florale ; belle texture en bouche, c’est délicat, avec des notes crayeuses « sous » le fruit et une acidité qui « porte » bien le vin ; un registre plus frais et élancé que les Puligny, davantage à mon goût.

Bourgogne rouge Hautes-Côtes de Beaune :
Panier de fruits rouges frais au nez (groseille, framboise), petit côté bonbon acidulé ; bouche légère, sans accroche, c’est friand, gourmand et très digeste ; un joli petit canon.

Chassagne-Montrachet village (rouge) :
Là encore, beaucoup de fruit au nez, encore plus éclatant que sur le Bourgogne, dans un registre un peu plus « noir » (sureau), avec une petite note de ronce ; bouche dense, qui déborde de fruits, avec de la structure et une très légère accroche juste comme il faut pour les PDF ; très haut degré de buvabilité : glouglouglou… pour 13,70 € !

Au final, un très beau millésime 2017 (à des prix qui restent très très doux : 18 € pour tous les premiers crus de Saint-Aubin, 31,80 € pour les premiers crus de Puligny et Meursault-Blagny) : pour les Saint-Aubin 1er crus, je place sur le podium Bas de Vermarain Est, En Remilly et Sur le Sentier du Clou (nous n’avons pas goûté Derrière chez Edouard, déjà épuisé….). Mention spéciale également au Chassagne rouge pour sa buvabilité assez irrésistible (je ne sais pas si la caisse aura le temps de descendre jusqu’à la cave !).
S’agissant des blancs, la dégustation confirme nos impressions des autres domaines visités (CR à suivre) : de très beaux équilibres, avec à la fois un fruit bien mûr (mais pas confit) et de belles acidités ; cela se traduit souvent par des attaques en bouche assez rondes, charmeuses, mais avec ensuite de la relance, de la densité et de la tension.

Un très grand merci à Nathalie et Sylvain pour leur accueil, leur gentillesse, leur passion et leur générosité. Fort heureusement, la démesure et la folie des prix n’ont pas encore atteint toute la Bourgogne….

Paul
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, tht, Super-Pingouin, legui, mgtusi, PP, podyak, Jean-Loup Guerrin, jm92, TIMO, tonioaja, Frisette, Med, leteckel, jclqu, LoneWD, Fred1200, Pins, Damien72, Fre, Pattricio, YOC
28 Oct 2018 18:38 #161

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2947
  • Remerciements reçus 1259
Salut Paul,
Concernant le Chassagne Village en rouge, tu peut comparer avec les Cloux de chez Jacqueson ou la chapelle de chez Cachat ?
Je cherche des rouges gourmands sur un joli fruit, sans le côté austère ou froid.

Antoine. Passionné tout court
05 Nov 2018 13:22 #162

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2947
  • Remerciements reçus 1259
N'ayant pas (encore) pris le temps de faire le compte rendu de la (très belle) visite au domaine Langoureau, je poste de mémoire celui de la très jolie bouteille dégustée récemment.

CR: Domaine Sylvain Langoureau - St Aubin 1er Cru Derrière chez Édouard


Nez moyennement expressif, fruits blancs, pointe beurrée, fine mineréalité.
Bouche superbe, attaque beurrée, lisent, joli gras, et derrière, tension salivante, finale longue, amande, top !

Antoine. Passionné tout court
21 Nov 2018 23:08 #163

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 427
  • Remerciements reçus 37

Réponse de fcook41 sur le sujet Domaine Sylvain Langoureau, Saint-Aubin

Salut Paul,
Concernant le Chassagne Village en rouge, tu peut comparer avec les Cloux de chez Jacqueson ou la chapelle de chez Cachat ?
Je cherche des rouges gourmands sur un joli fruit, sans le côté austère ou froid.


si tu cherches des vins gourmands le morey 2015 de Claude Maréchal est délicieux et gourmand
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tonioaja
22 Nov 2018 09:18 #164

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2947
  • Remerciements reçus 1259

Réponse de tonioaja sur le sujet Domaine Sylvain Langoureau, Saint-Aubin

2 minutes après avoir terminé chez Moingeon, nous voila chez Langoureau pour la découverte du Domaine dont j'avais entendu parler en très bien !

Mon retard fait que Sylvain Langoureau avait déjà commencé la dégustation avec d'autres personnes. Du coup c'est Nathalie Langoureau qui prend le relai.
Moment très agréable passé en sa compagnie !

Je n'ai pris que peu de notes mais je vais essayer de livrer mes impressions sur les 2017 du domaine.

CR: Domaine Langoureau - Bourgogne Aligoté 2017
Un vin facile d'accès, au prix très attractif, c'est acidulé et facile à boire tout de suite.

CR: Domaine Langoureau - Chassagne Montrachet - Les Perclots 2017
Un très beau Chassagne, typé agrumes et frais.

CR: Domaine Langoureau - Chassagne Montrachet - Les Pierres 2017
Pas tant éloigné des Perclots, peut être un poil plus de droiture et de minéralité.

Le CR: Saint Aubin 1er Cru les Frionnes 2017 est aujourd'hui plus froid et austère, réservé.

Le CR: Saint Aubin 1er Cru Sur Gamay 2017 possède les mêmes marqueurs que celui de chez Moingeon, un côté plus gras, pâtissier et joli dès maintenant.

Le CR: Saint Aubin 1er Cru le Champlot 2017 est très juteux, minéral mais mûr, pas agressif, et vraiment bien droit.

Le CR: Meursault Blagny 1er Cru La pièce sous Bois 2017 montrait plus d'allonge et une persistance beaucoup plus marquée par rapport aux différents crus de Saint Aubin.

En rouge, le CR: Hautes Côtes de Beaune "Clos Marc" 2017 dévoile un joli fruit, de la gourmandise et une accessibilité immédiate. Le 2016 est plus sombre, plus concentré et peut être moins aimable aujourd'hui comparé au 2017.
Le CR: Chassagne Montrachet Rouge "Les Voillenots Dessous" 2017 est superbe de fruit et de fluidité. C'est sur le fruit, pas d'austérité ou d'aromatique rustique, un vrai pinot avec du fond et des tannins onctueux, à un prix très correct. Hop, 12 bouteilles !

Concernant les Saint Aubin 1er Crus, une superbe découverte. Des vins à l'identité propre, marqués par la tension du millésime 2017.
Mes cuvées préférées ont été : Sur le Sentier du Clou, En Rémilly et Bas de Vermarain à l'est. Ce sont les vins dont j'ai pris le moins de notes, préférant en parler avec Nathalie Langoureau ...

Au final, une visite fort intéressante, un moment très agréable et des vins qui me correspondent parfaitement, avec cette salinité et cette fraicheur marquée sur le millésime 2017.

Antoine. Passionné tout court
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: podyak
02 Déc 2018 17:45 #165

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 64
  • Remerciements reçus 81
CR: St Aubin 1er cru "En Remilly" 2016

Première rencontre avec ce domaine lors d'un excellent déjeuner chez Annick et Bernard (DUROCHER).
En accompagnement d'une poule au pot, le vin se montre charmeur au nez. Arômes de fleurs blanches et d'agrumes (citron?).
En Bouche c'est très plaisant. A la fois gras et marqué par une subtile acidité qui apporte une sensation de fraîcheur.
La finale reste marquée par de beaux amers.

merci pour cette belle découverte

Benjamin

ben53
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: DUROCHER
18 Déc 2018 18:01 #166

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2066
  • Remerciements reçus 1427

Réponse de DUROCHER sur le sujet Domaine Sylvain Langoureau, Saint-Aubin

Oui Benjamin je suis d’accord ,c’est la première bouteille qui se livre aussi bien,on peut garder les autres.
Bernard
18 Déc 2018 18:16 #167

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2947
  • Remerciements reçus 1259
Dégusté ICI


CR: Domaine Sylvain Langoureau – Saint Aubin 1er Cru Le Champlot 2017
Débouchée 3h à l’avance, service pas trop frais, vers 9-10 degrés.
Plutôt ouvert au niveau du nez, pas trop boisé, belle fraicheur, citronné, fruits blanc, légèrement beurré,
Belle attaque, très droite, salivant, mais mure, fin gras en finale, beau volume. Vraiment discret au niveau de l’élevage.
Une bouteille certes sur la jeunesse mais on a un très beau niveau sur ce domaine.
Top


CR: Domaine Langoureau Chassagne Montrachet Les Voillenots Dessous 2017
Bouteille assez gazeuse à l’ouverture, je me suis demandé qi la bouteille n’avait pas un soucis.
Après un carafage énergique, le vin se dévoile plus tranquille. Gourmand, cerise fraiche, légère touches d’épices, menthe blanche. La bouche ne possède pas une matière énorme mais au final on s’en fout car l’ensemble est assez gourmand et digeste, avec cette fine sentatino mentholée en finale.
Un pinot noir bien agréable, au bon rapport qualité prix , quoi que sur la réserve et à beau potentiel. Il doit se remettre de la mise récente.

Antoine. Passionné tout court
04 Jan 2019 13:44 #168

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 264
  • Remerciements reçus 288
CR: Domaine Sylvain Langoureau - Saint Aubin 1er Cru Sur le Sentier du Clou 2014



Bouteille ouverte 3h avant l'apéritif.
La robe est de couleur paille. Le nez dévoile des arômes de fruits à chaire blanche (poire et de pêche) et également d'agrumes (citron). L'attaque en bouche est fraiche, avec un touché perlant/gras en milieu de bouche donnant un peu de volume, la minéralité se laisse également devinée en finale. Tout est parfaitement intégré et équilibré sur des notes de brioché/grillé et des amers. Très belle cuvée de grande qualité. J'ai peu de recul sur les vins blancs de bourgogne surtout à cause des prix, mais "elle a tout d'une grande" pour 20 €.

Au milieu du pacifique 15°S 147°O
26 Fév 2019 15:17 #169
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 557
  • Remerciements reçus 417
CR: Domaine Sylvain Langoureau - Saint-Aubin 1er cru En Remilly 2010

Fruits secs, tilleul, agrumes et une touche de champignon qui apporte encore de la complexité à ce superbe nez.
La bouche est au niveau, sèche et bien tendue où on retrouve les fruits secs (noisette) et les agrumes.
Excellente longueur qui se termine sur une sensation minérale (seule la finale "s'échappe" un peu mais c'est pour chipoter).

Sur ma toute petite expérience des Bourgognes blancs de plus de 7/8 ans, j'ai eu beaucoup plus de déceptions que de véritables claques :dry:.
La robe d'un doré assez marqué m'a donc fait serrer les fesses en versant le 1er verre mais j'ai été vite rassuré... Bijou !



Médéric
15 Mar 2019 16:14 #170
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Olivier Mottard
  • Portrait de Olivier Mottard Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 5590
  • Remerciements reçus 5028

Réponse de Olivier Mottard sur le sujet Domaine Sylvain Langoureau - Saint-Aubin 1er Cru En Remilly 2015

CR:
Dégusté ici



Domaine Sylvain Langoureau - Saint-Aubin 1er Cru En Remilly 2015
Robe or clair.
Beau nez de fruits blancs.
Bouche avec une légère note d’élevage mais où le fruité n'est pas masqué.
Très long et gourmand avec un corps ample et un final frais.
Superbe !

Olivier
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv
23 Mar 2019 15:57 #171

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 586
  • Remerciements reçus 486
Bonjour,

CR: Domaine Sylvain Langoureau – Saint Aubin 1er cru « Bas de Vermarain à l’Est » - 2013

Bouteille ouverte et bue aussitôt en guise d’apéro

Visuel : La robe du vin est d’un jaune paille légèrement foncé et n’ayant aucune trace de reflets vert.

Nez : D’une expressivité normale, on distingue les arômes de fruits jaunes charnus et mûrs (abricot, mirabelle, pomme Golden), de notes florales (fleurs blanches, tilleul), de fruits blancs (poire, pêche), de notes pâtissières (brioche), de pâtes d’amande/frangipane ainsi que des notes d’agrumes (orange, citron).

Bouche : Le vin possède une assez belle matière en bouche, avec une attaque sur la vivacité, bien sec !! Les arômes du nez sont bien présent, avec en primauté les fruits blancs et les agrumes (poire William, citron, citron vert, orange, pêche), les notes florales (tilleul), les fruits jaune juteux (abricot). Une fine rondeur apparaît en milieu de bouche mais s’efface en finale pour revenir sur le côté ciselé, vif du vin perçu en attaque. Tout comme les notes de pâtes d’amande et pâtissière, elles sont perçues en même temps que le côté rond du vin pour ensuite laisser la place aux notes de fruits blancs et d’agrumes à nouveau et cela jusqu’en finale. Cette dernière, de belle longueur, se termine donc sur un côté vif avec les notes d’agrumes, de fruits blancs.

Un bien joli vin, qui à bien plus à l’ami (plutôt amateur des vins de Sancerre) avec qui cette bouteille fut partager.

Amicalement,

Seb.
24 Mar 2019 10:50 #172

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84572
  • Remerciements reçus 10713
CR: Domaine Sylvain Langoureau, Saint-Aubin 1er cru Sur Gamay, 2017



Bouchon parfait.
Robe jaune paille.
Nez massif et brouillon, un peu écœurant par la présence insistante d'un boisé fûmé qui masque un pourtant joli fruit très chardonnay, sur les fleurs blanches.
Le premier jour, l'attaque de bouche est marquée d'une forme de sucrosité et d'épaisseur qui prend le pas sur l'acidité.
C'est nettement mieux le lendemain où le vin semble bien mieux équilibré par le ressenti d'une belle acidité qui mobilise la matière ressentie comme pesante la veille.
L'aromatique reste un peu boisée en l'état mais derrière le côté foufou s'exprime une vraie tenue de bouche qui s'ouvre dans une finale avec de la présence.
A revoir après un peu de garde pour vérifier si l'élevage s'intègre.
01 Avr 2019 19:02 #173
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2592
  • Remerciements reçus 2555
Bonjour à tous,



CR: Puligny Montrachet, Langoureau La Garenne 2009 (Vidéo 3:00) : Un nez superbe élégant, équilibré, poire william, fruit blanc, note chèvrefeuille, puis plus aubépine, noisette, fond d'amande pointe sésame. La bouche est ample, à la matière taffetas, précise, délicate, puis de la profondeur, de la longueur, sur la poire mûr, note chèvrefeuille, pointe noisette fraiche, citron vert, fond aubépine, amande avec un côté sésame. La finale est presque puissante, mais droite, profonde, et belle persistance de poire, fruit blanc, note chèvrefeuille, fond amande, aubépine, sésame... Grand élégance, gardant du tonus, mûr, les 2009 magnifiques comme on je les aime... Excellent 93+ (17,5)

Amicalement, Matthieu
07 Avr 2019 18:14 #174

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 586
  • Remerciements reçus 486

Réponse de Sebastien85 sur le sujet CR: Domaine Sylvain Langoureau - Bourgogne Aligoté - 2014

Bonsoir,

CR: Domaine Sylvain Langoureau - Bourgogne Aligoté - 2014

Bouteille ouverte 1h avant service et pour accompagner des coquilles de poissons.

Visuel : La robe du vin se présente sous un jaune paille.

Nez : Moyennement expressif, on est sur les arômes de fruits blancs ( poire, pêche), d'agrumes (citron, citron vert, pamplemousse), de fleurs (fleurs blanches), de notes minérales (pierre mouillée) et de légers fruits jaunes (abricot).

Bouche : Le vin possède une attaque très vive, sur l'acidité et l'amertume des agrumes (notes citriques), avec une matière normale. Les notes du nez sont bien présentes, surtout les fruits blancs et les agrumes. Les notes de pierres mouillées sont légèrement perceptibles en bouche, tout comme les fruits jaunes et les notes florales. La finale, de longueur assez belle, se termine sur les notes d'agrumes (citron surtout) et de fruits blancs (poire juteuse).

Un vin un poil trop vif si bu pour lui même, mais qui accompagne bien les coquilles de poissons. Par contre, je suis pas sur qu'une garde supplémentaire lui apporte un supplément de complexité, même si ce vin ne montre aucun signe de fatigue ou d'envie de sombrer du côté obscur.

Bonne soirée,

Seb.
03 Jui 2019 20:55 #175

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2592
  • Remerciements reçus 2555
Bonjour à tous,



CR: Saint-Aubin, Domaine Langoureau En Remilly 2014 (vidéo 0:20) : Un nez séduisant, expressif, de fruit blanc et jaune mûr, note de chèvrefeuille, puis plus boisé sexy brioche, amande grillé, fond fumé. La bouche est large, ample, belle matière soyeuse, mais du fond aussi, belle densité, c'est très gourmand, sur le fruit blanc, note d'amande grillé, de chèvrefeuille, fond léger grillé/fumé. La finale est ample, large mais avec de la puissance presque, belle persistance de fruit blanc, amande grillé, chèvrefeuille, brioche, fond grillé. Excellent 92 (16,5)

Amicalement, Matthieu
15 Aoû 2019 11:30 #176

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7351
  • Remerciements reçus 6705
CR: Domaine Aimé Langoureau – Chassagne-Montrachet – Les Voillenots Dessus – 1976



Bue lors d'une dégustation de vieilleries relatée ICI

Le bouchon se casse en deux à l’ouverture puis la partie restante tombe dans la bouteille. J’ai décidé de ne pas carafer tout de suite car il restait environ une heure avant la dégustation de ce vin. Je l’ai donc simplement décanté juste avant de le servir.

La robe assez claire montre quelques reflets tuilés mais pas très prononcés.
Le nez bien ouvert enchante par ses superbes arômes floraux et de truffe, sur un fond de petits fruits rouges.
La bouche est l’élégance même, certes peu charpentée voire plutôt fluide, sur un fruité acidulé qui se prolonge dans une finale nette et ciselée.
Très Bien +(+)

Une très bonne surprise offerte par ce vin de 43 ans, d’un bon domaine (j’imagine que c’est le même que le domaine Sylvain Langoureau d'aujourd’hui, bien connu des LPViens), d’un lieu-dit renommé mais pas premier cru, et d’un très bon millésime.

Jean-Loup
17 Oct 2019 17:03 #177
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 496
  • Remerciements reçus 1545
CR: Domaine Sylvain Langoureau - Saint-Aubin 1er cru Derrière Chez Edouard 2017

Après avoir lu beaucoup de bien de ce domaine peu connu dans la région (jamais entendu parler localement) mais bien évalué sur LPV et BDE notamment, j'ai voulu tester celui-ci sur cette cuvée qui a la particularité d'être quasiment au fond de la combe de Saint Aubin.

Le premier jour, grosse déception, un vin engoncé dans son élevage, de la brioche et de la noisette au nez, très gras en bouche sans aucune aromatique de fruit ni tension, en revanche une grosse longueur...je me dis que ce n'est pas le style que j'avais lu de ce producteur et rebouche en attendant le lendemain (d'ailleurs a ce propos j'ai remarqué que depuis que je mets les bouteilles ouvertes debout dans ma cave électrique plutôt qu'au frigo elles se conservent bien mieux).

Ce soir, ce n'est plus du tout le même vin, aucun rapport avec hier. Le nez est sur les agrumes et la pierre, la bouche est modérément ample mais surtout très tendue sur le citron principalement et également une belle acidité, la longueur est très importante sur les agrumes encore. Un vin un peu monolithique en terme d'aromatique, assez typé chardonnay "froid" (chablis aurait pu être évoqué) mais dont la longueur m'impressionne franchement. A 18 euros prix domaine (moi je l'ai payé 25 euros) c'est un bon rapport qualité prix, surtout a mon avis après quelques années en bouteille ou tout cela devrait s'harmoniser. Bien +

PS : je vois qu'Oliv a eu le même genre d'évolution sur un autre PC en 2017 un peu plus haut, ca me rassure...

Charles
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Vesale
05 Nov 2019 20:58 #178
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7351
  • Remerciements reçus 6705

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Visite et dégustation au domaine Sylvain Langoureau

Visite et dégustation au domaine Sylvain Langoureau

Il s’agit du 5ème acte de notre virée en Bourgogne dont le programme est donné ICI .

Cinquième acte sur sept dans l’ordre chronologique, mais certainement pas dans l’ordre d’intérêt !

Sylvain Langoureau nous reçoit tous les six, sa femme Nathalie en terminant avec un autre groupe.
Nous avons bien entendu dégusté mais les échanges ont été nombreux et riches d’enseignements avec ce vigneron sensé, franc, ouvert et peu avare de son temps.



Sylvain Langoureau explicite ses choix


Le travail à la vigne

Le domaine a une surface totale de 10 ha, principalement sur l’appellation Saint-Aubin avec une grande diversité de Premiers Crus.
Sylvain Langoureau ne pratique pas de vendanges en vert car il a constaté que l’année d’après la vigne se rattrape et produit en plus grande quantité… Pour limiter les rendements, il préfère donc la sélection massale des plans. C’est certes une action à beaucoup plus long terme mais plus efficace. D’ailleurs il ne s’agit pas de viser uniquement des plans très peu productifs et il faut les diversifier (avec une moyenne qualitative, bien entendu) pour avoir un ensemble pouvant s’adapter aux différentes conditions climatiques.
Dans le même esprit, les vieilles vignes c’est bien, mais elles peuvent donner de la surmaturité dans les années chaudes et il faut donc aussi des vignes plus jeunes pour équilibrer le tout.

Sylvain Langoureau se méfie des décisions trop manichéennes et court-termistes. Ainsi il nous a fait part de l’étude menée par un universitaire sur la date des vendanges en Côte-de-Beaune et en Côte-de-Nuits, de 1370 à nos jours, sur des périodes de dix ans. Il y a bien une tendance actuelle vers des dates plus précoces, mais cela a déjà eu lieu par le passé, avec des retours à des dates tardives quelques dizaines d’années plus tard.

Le domaine utilise des produits bio, de façon raisonnée, mais il ne s’interdit pas de traiter avec d’autres produits si les conditions climatiques le nécessitent.
La biodynamie intéresse Sylvain Langoureau mais « il faut rester zen ». Ses grands principes sont de garder le contact avec la terre, « comme les anciens », et de suivre le calendrier lunaire pour certaines opérations.


Le travail à la cave



Une vue de la cave



Une ouverture vers la deuxième partie de la cave

Toutes les cuvées sont élevées en fûts de la même façon, sauf l’aligoté en cuves et les villages pour moitié en cuves et moitié en fûts.
Pour les Premiers Crus, c’est 20 % de fûts neufs et le reste en fûts d’un ou de plusieurs vins. Les fûts viennent de cinq producteurs différents, toujours dans le but de recherche de diversité.
C’est donc le sol et l’exposition qui font la différence de styles entre les Premiers Crus.



Le coin dégustation dans la cave


Malgré une bonne production en qualité et en quantité pour le millésime 2018, il ne reste plus grand-chose à la vente et donc à déguster.
Quant au 2019, le rendement est réduit de 30 % en raison du gel et de la taille des raisins mais des voisins sont beaucoup plus durement touchés.

Saint-Aubin – 2018
Un vin très gourmand et friand, qui propose des arômes de beaux fruits blancs soutenus par une bonne vivacité.
Bien +

Saint-Aubin Premier Cru – Sur le Sentier du Clou – 2018
Nez plus intense, aux nets arômes de poire, teintés d’épices et de touches florales.
Bouche bien tendue, avec une matière fruitée et une longue finale épicée et salivante.
Bien ++ / Très Bien

Saint-Aubin Premier Cru – Sur Gamay – 2018
Nez intense alliant senteurs crayeuses et fruitées.
La bouche est charpentée et pleine de mâche, très crayeuse avant une finale énergique.
Très Bien

Saint-Aubin Premier Cru – Bas de Vermarain à l’Est – 2018
Un nom de Premier Cru pas facile à retenir pour une surface minuscule…
Belle intensité au nez, sur la poire et le caillou mouillé et des notes florales, de grande finesse.
Volume, tension et fruité font bon ménage en bouche jusque dans la finale saline aux légers et beaux amers.
Très Bien

Puligny-Montrachet Premier Cru – Les Chalumeaux – 2018
Ce vin n’est pas encore en bouteilles mais Sylvain nous le fait goûter sur fût.
Nez bien ouvert aux arômes de poire et de craie.
Bouche dotée d’une file pellicule de gras, de belle ampleur, dotée d’une superbe matière bien mûre, finale saline empreinte d’une belle amertume.
Très Bien (+)

Et pour finir, deux 2019 sur fût, donc des vins loin d’être faits :

Saint-Aubin Premier Cru – En Remilly – 2019
Du gaz, du sucre, des arômes fermentaires, une acidité très prononcée (malo non faite) mais on sent une matière très prometteuse !

La cuve la plus haute en maturité des 2019 avait 15,2 ° de potentiel (!). Cela baissera naturellement pendant l’élevage mais l’évolution est à surveiller fût par fût pour être sûr que les levures finissent leur travail.

Saint-Aubin Premier Cru – Bas de Vermarain à l’Est – 2019
Ce vin est plus avancé car la malo est finie. Du coup les levures sont retombées et le vin est plus clair.
Une concentration superbe, tout en ayant gardé une très belle acidité.



Les cuves sont bien gardées !


Un grand merci à Sylvain Langoureau, un vigneron adorable et à l’accueil formidable !
Et pourtant il nous a dit : « On vient acheter des vins, pas le nom d’un vigneron ! ». (tu)


Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: dfried, Alain Hinant, docadn, didierv, ziboss, chrisdu74, breizhmanu, DUROCHER, asoulier99, wongmaster, Frisette, leteckel, Pins, rudy.B, Fredimen, Garfield
29 Nov 2019 17:41 #179
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 664
  • Remerciements reçus 431

Réponse de rudy.B sur le sujet Domaine Sylvain Langoureau, Saint-Aubin

Salut Jean-Loup,

j'ai l'impression que pour avoir du vin chez Langoureau, la fenêtre de tir semble assez réduite non? Tout du moins sur certaines cuvées.

J'hésitais entre Langoureau et Moingeon pour une commande la semaine dernière, mais j'ai finalement opté pour Moingeon qui avait quasiment toutes ses cuvées dispos à la vente et en imaginant que le choix serait plus restreint chez Langoureau (à raison en te lisant). Je tenterai peut-être l'année prochaine, même si ça risque d'être serré si le gel est passé par là pour les 2019.
29 Nov 2019 18:16 #180

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux