Nous avons 2056 invités et 39 inscrits en ligne

Domaine Bruno Clair

  • Messages : 18731
  • Remerciements reçus 2272

mgtusi a répondu au sujet : Domaine Bruno Clair, Savigny-les-Beaune 1er Cru la Dominode 2011

Maintenant, il y en a qui préfèrent Jane Russell à Ingrid Bergman.

Michel
#841

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 305
  • Remerciements reçus 30

lugdunum a répondu au sujet : Domaine Bruno Clair, Savigny-les-Beaune 1er Cru la Dominode 2011

j'avais gouté en octobre dernier au domaine La Dominode 2011 et j'avoue que c'était très moyen (tanins asséchants et pas mûrs). Constat partagé par Philippe Brun lui même.
Max
#842

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 388
  • Remerciements reçus 54

Modeste 1er a répondu au sujet : Domaine Bruno Clair

@Lugdunum

merci pour l'écho (pour ma part les tanins étaient relativement doux, c'est le manque d'expression et de volume qui étaient frustrant) mais je déplore qu'il faille que quelqu'un sorte du bois pour qu'un ou deux s'expriment. C'est un peu le défaut ici, on est moins généreux dans la critique, et je ne vois pas pourquoi, un ptit coup d'gueule ça fait du bien, même s'il s'agit d'une bouteille.
En général je constate qu'on emploie beaucoup de pincettes pour relativiser les piquettes à 50 euros, et qu'on aime les CR dythirambiques une fois que la promesse est tenue au bout du 6ème essai.

En remontant les fils, on croise beaucoup d'intervenants qui demandent des conseils, annoncent qu'ils vont ouvrir telle bouteille, promettent un CR, et puis silence radio. Si on lisait plus souvent les essais avortés de chacun, on prendrait plus de recul.

c'est pour ça que @Oliv ma tartine permet de faire une moyenne, de temps en temps.
Par ailleurs le CR n'était pas seulement sur la DOminode, mais sur cette espèce de malédiction des repas familiaux.
Les "petites" bouteilles sont peu commentées ici. A l'inverse, on aime quand une étiquette prestigieuse galère devant un de ses crus fétiches qui spécule seulement un peu moins. Cela peut faire penser à une sorte de snobisme du milieu, d’autant que je sais bien que la même tartine sur un Louix Max ou autre n’aurait attiré aucun des 2/3 messages qui ont suivi…

@JD : La frustration, c'est quand il n'y a que les réussites qui sont commentées, et qu'il faille attendre de partager un échec pour s'apercevoir que d’autres n'avaient pas osé en faire mention auparavant...

@Michel : rien contre les beautés plus cérébrales, mais là c'est l'encéphalogramme plat.

Pas pour autant que je jetterai les 2 qui me restent. Je sens qu'elles vont juste être délicieuses quand je les boirai seul...

Santé messieurs, malgré tout !

Geoffroy
#843
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Pins, Caligula

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18731
  • Remerciements reçus 2272

mgtusi a répondu au sujet : Domaine Bruno Clair

Modeste 1er écrit: je ne vois pas pourquoi, un ptit coup d'gueule ça fait du bien, même s'il s'agit d'une bouteille.


Surtout bien planqué derrière un pseudo. Comme disait Desproges (ou Bedos ?) :
j'admire le courage des intellectuels français qui critiquent le régime de Pinochet à 8500 km des côtes chiliennes.

Michel
#844

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5819
  • Remerciements reçus 2966

Frisette a répondu au sujet : Domaine Bruno Clair

En tout cas, cette Dominode 2011, elle fait parler!

Flo (Florian) LPV Forez
#845

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83234
  • Remerciements reçus 8826

oliv a répondu au sujet : Domaine Bruno Clair

Geoffroy,
Autant je te rejoins sur la nécessité de parler de tous les vins, les grands comme les petits, les enthousiasmants comme les navrants en essayant d'expliquer au mieux pourquoi ils nous ont plu ou déçu, autant les posts excessifs ou défouloirs des ravis ou déçus de la crèche perdent quasi immédiatement tout intérêt, qui est pourtant celui que tu semble appeler de tes vœux.

Cordialement,
Oliv
#846

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 388
  • Remerciements reçus 54

Modeste 1er a répondu au sujet : Domaine Bruno Clair

mgtusi écrit:

Modeste 1er écrit: je ne vois pas pourquoi, un ptit coup d'gueule ça fait du bien, même s'il s'agit d'une bouteille.


Surtout bien planqué derrière un pseudo. Comme disait Desproges (ou Bedos ?) :
j'admire le courage des intellectuels français qui critiquent le régime de Pinochet à 8500 km des côtes chiliennes.


Houla
J’ai l’impression que le très cuirassé « mgtusi » a un peu perdu de sa légèreté…

Et bien, vous croyez-vous assis sur un forum comme sur une bombe ?

Pour ma part, je n’ai pas d’autres prétentions que d’échanger des vues, et pourquoi pas des excès, j'espère qu'il en va de même de votre côté.

Mais si haut que vous supposez le risque inhérent au commentaire de vin (sic), au point de soupçonner de subtils accents de pleutrerie derrière la plus triviale des habitude, qui sait c’est peut-être chez vous que la notion d’héroïsme se trouve dévaluée...

Bon, je retourne fissa (plein de frousse) dans mon terrier ; on ne sait jamais, il se pourrait que les sept cavaliers de l'apocalypse fassent un détour par LPV et me tombent dessus…

Geoffroy
#847

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18731
  • Remerciements reçus 2272

mgtusi a répondu au sujet : Domaine Bruno Clair

Bien sûr que c'est un sujet futile. Pourquoi alors parler de "coup de gueule" ? C'est ridicule.

Michel
#848

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2785
  • Remerciements reçus 368

Benji a répondu au sujet : CR: Domaine Bruno Clair, Gevrey-Chambertin 1er Cru Clos Saint-Jacques 2003

Bue hier soir au restaurant
CR: Domaine Bruno Clair, Gevrey-Chambertin 1er Cru Clos Saint-Jacques 2003
Le nez est enchanteur sur un pinot à la fois très mur et très fin, mêlant arômes de fruit et d'évolution.
J'ai été en revanche surpris par la bouche, très tendre et fondue. Mettant cela sur le compte de la température (2-3 degrés de trop) qui aurait délié un peu le vin, nous l'avons fait rafraichir, mais l'ensemble est resté très tendre, presque destructuré, ne donnant pas l'impression que le vin est armé pour durer 10 ans de plus.
Au bilan c'est un "super bonbon pour adulte" par son aromatique, son attaque douce, le plaisir immédiat, mais mon jugement sur la base de cette bouteille est qu'il vaut mieux les boire sans tarder. Un peu surpris tout de même.
Benji

Benji
#849
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2268
  • Remerciements reçus 1346

jd-krasaki a répondu au sujet : Domaine Bruno Clair, Gevrey-Chambertin 1er Cru Clos Saint-Jacques 2003

J'avais perdu ce fil de vue

Re: quand il n'y a que les réussites qui sont commentées, et qu'il faille attendre de partager un échec pour s'apercevoir que d’autres n'avaient pas osé en faire mention auparavant

-> On a récemment comparé les jeunes vignes (savigny 1er cru, cf. page précédente) en 2010 et 2011, et le 2011 était nettement inférieur, ce qui ressort explicitement du CR. Je crois qu'il y a un lot instructif de retour d'expérience moyennes ou décevantes sur le forum.

JD | Lutèce
#850

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3757
  • Remerciements reçus 107

totolouga a répondu au sujet : Domaine Bruno Clair, Savigny-les-Beaune 1er Cru la Dominode 2011

Etant plutôt fan de la Dominode je ne peux que t'encourager a les boire avec au moins 15 ans de cave. C'est un vin qui met très longtemps a se fondre.
#851
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette, Modeste 1er

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 674
  • Remerciements reçus 159

Sylv1 a répondu au sujet : CR: Chardonnay rosé 2013 – Marsannay – domaine Bruno Clair

CR: Chardonnay rosé 2013 – Marsannay – domaine Bruno Clair



Le nez part sur la coquille d’huitre et des arômes beurrés, il s’intensifie avec l’aeration et le rechauffement sans changer de registre.
L’attaque en bouche est équilibrée, le vin se goûte sec.
Le vin s’étire sur une acidité citronnée et crayeuse. Il évoque pour moi un Chablis.
Finale courte et salivante. Accord correct avec des Saint Jacques, le vin, moyennement puissant, se fait légèrement dominé par le plat.
J’avais en tête un vin plus fruité, présentant un équilibre plus tendre.
C’est bon, tout en manquant tout de même d'un peu d'ampleur et de complexité. Sûrement parfait sur des huitres, des crustacés ou des fromages frais.

Sylv1
#852
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2473
  • Remerciements reçus 773

Nathenri a répondu au sujet : Domaine Bruno Clair - Gevrey-Chambertin "Clos du Fonteny 2011Monopole"

CR:
Bonjour à tous.

Bouteille bue vendredi dernier :

Œil : Très belle couleur rouge sang plus foncée et soutenue que le précédent. Elle présente des reflets rouges et les bords du disque sont rouges également. Belles larmes, assez présentes et larges.

Nez : Très présent d'entrée. Il se compose d'un panier de fruits rouges, de quelques fruits noirs et de légères épices. C'est assez complexe et fruité. Belle fraîcheur.

Bouche : La bouche est superbe. La matière est présente, charnue, fruitée et légèrement épicée. Les tanins sont fins, soyeux, veloutés. L'ensemble est équilibré, avec une belle fraîcheur et une très belle longueur.

Pour moi, le vin de la soirée.

Il s'agit de :

Bourgogne - AOC Gevrey-Chambertin 1er Cru - Domaine Bruno Clair - Gevrey-Chambertin 1er Cru «Clos du Fonteny 2011 Monopole» - 13% - 100% Pinot noir.

Nathenri
#853
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Psylo, Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1728
  • Remerciements reçus 573

Psylo a répondu au sujet : Domaine Bruno Clair - Gevrey-Chambertin "Clos du Fonteny 2011Monopole"

Ouf il m’en reste ;)

Samuel
#854

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5819
  • Remerciements reçus 2966

Frisette a répondu au sujet : Domaine Bruno Clair - Gevrey-Chambertin "Clos du Fonteny 2011Monopole"

Content que cette cuvée t'ait plu Henri. Toi qui te met doucement à découvrir les joies du pinot, cette cuvée chez Bruno Clair est probablement une de celles qui peut le mieux te correspondre à l'heure actuelle. Il faudrait que tu essaies leur Chambolle Les Veroilles ou le Vosne Champs Perdrix, qui sont également deux belles cuvées, plutôt sur la finesse et la floralité et encore "abordables"!

Flo (Florian) LPV Forez
#855

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3421
  • Remerciements reçus 842

didierv a répondu au sujet : Domaine Bruno Clair - Gevrey-Chambertin "Clos du Fonteny 2011Monopole"

Henri ,
Tu n'aurais pas un Champs Perdrix 2011 au fond d'un casier par hasard?

Didier
#856

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2473
  • Remerciements reçus 773

Nathenri a répondu au sujet : Domaine Bruno Clair - Gevrey-Chambertin "Clos du Fonteny 2011Monopole"

Samuel : Et bien, si tu en as trop, tu sais comment me contacter !!!!.

Florian : Merci des conseils pour ces cuvées. On va voir ce qu'on peut faire zX mais j'ai bien peur que les tarifs me freinent :(

Didier : Le nom me dit vaguement quelques chose !!!!! J'en avais effectivement une mais elle a déjà été bue. Néanmoins, de mémoire, elle m'a laissé moins de souvenirs que ce "Clos de Fonteny 2011".

Nathenri
#857

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7038
  • Remerciements reçus 5023

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : CR: Savigny-les-Beaune 1er cru La Dominode – Domaine Bruno Clair – 2010

CR: Savigny-les-Beaune 1er cru La Dominode – Domaine Bruno Clair – 2010



Bue lors d'une dégustation avec accords mets-vins relatée ICI

Bouteille épaulée pendant une quinzaine d’heures puis carafée deux heures avant service.

La robe est très claire, la plus claire des trois pinots (!), et ni jeune ni évoluée.
Le nez d’une grande intensité possède des arômes classiques de cerise, plus particulièrement la griotte, et des notes florales du plus bel effet.
La bouche est puissante et dotée d’une grosse matière mais paraît toutefois un peu comprimée, notamment au niveau de l’aromatique. Les tanins solides et gras, l’acidité bien présente et la finale sur une légère amertume sont autant de marqueurs d’un vin en devenir. Il faudra l’attendre dix ans pour confirmer la confiance que je place en lui. On m’avait dit qu’il fallait beaucoup attendre les vins de Bruno Clair, même sa Dominode, surtout sa Dominode (?), et j’avais donc tenté une grosse aération conseillée par Florian… Mais non, le vin a déjà pas mal d’atouts mais on reste frustré quand on voit le potentiel.
Très Bien + en l’état.
Il a du coup pris le dessus sur une brochette de pintade à la poudre de ceps et au sel de truffe, superbe plat par ailleurs.

Jean-Loup
#858
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5819
  • Remerciements reçus 2966

Frisette a répondu au sujet : CR: Domaine Bruno Clair: visite au domaine

CR: Domaine Bruno Clair: visite au domaine



Après un bref passage quelques kilomètres plus au sud (Morey Saint Denis) , mes deux acolytes et moi concluons cette belle journée d'automne à Marsannay, au domaine Bruno Clair. Nous serons accompagné d'un couple d'ami du propriétaire du domaine visiblement, et nous aurons le privilège de passer après la venue d'Allen Meadows le matin même.
Pour cette dégustation, comme les fois précédentes, Philippe Brun nous parlera avec sa bonhommie et sa jovialité des vins produits ici, sur ce millésime 2016, qui s'annonce de très belle qualité. Nous aurons également en prime l'honneur de faire la visite en compagnie de Monsieur Bruno Clair himself.

Philippe Brun et Bruno Clair


Le domaine Bruno Clair est un relativement gros domaine sur la côte, exploitant près de 24 hectares, et employant 14 temps pleins. L'essentiel de ces vignes est située en Côte de Nuits, avec 2 Grands Crus: Chambertin Clos de Bèze et Bonnes Mares, dont l'intégralité de l'appellation côté Morey Saint Denis (derrière le mur du fameux Clos de Tart) et quelques beaux premiers crus sur Gevrey Chambertin: Cazetiers et encore plus Clos Saint Jacques. Ils travaillent également des vignes sur plusieurs autres villages de la Côte de Nuits, parmi les plus prestigieux: Vosne Romanée, Chambolle Musigny, Marsannay, Morey Saint Denis. En côte de Beaune, ils possèdent quelques ares en Savigny Lès Beaune 1er cru (dont La Dominode, qui est généralement un des mètres étalon du domaine), Pernand Vergelesses, Aloxe Corton et en Corton Charlemagne.


Nous commençons par une série de villages, déjà amputée du climat des Vaudenelles sur Marsannay, faute de vendange en 2016!

Marsannay Les Grasses Têtes, 2016: de vieux pieds de vignes sur cette parcelle, on permis de produire 18hL/ha. L'étymologie aurait une double signification: "grosse tête de roche" et/ou "grasses terres". La bouche est droite et tonique, avec un léger trait de vert. Il y a 20% de vendanges entières, pourcentage qui évolue un peu à la hausse sous l'impulsion du fils de Bruno Clair, à priori. Les tanins sont fins. B-TB

Nous évoquerons rapidement au départ, la question du soufre. Pour Bruno Clair, il parait évident de sulfiter un minimum au départ pour protéger l'ensemble du cycle de vinification, puis de ne plus en ajouter, y compris à la mise. Par ailleurs, concernant les questions de fermentations et de contrôle de températures, il préfère refroidir au départ ces cuves, puis les laisser se réchauffer doucement, sous contrôle. Les levures débutant les fermentations sont indigènes.

Marsannay, Les Longeroies, 2016: Un climat que les LPViens connaissent bien, ayant été exploré en cours d'année . Il s'agit de vignes plantées pour plus de la moitié pendant l'entre deux guerres (1924, 1926 et 1928), sur le dessus et le bas des Longeroies. On a un nez vineux, avec de la griotte, du fumé et un côté sanguin. Le vin est plus complet, rond que Grasses Têtes, et enveloppé par un léger gras. Il y a une belle pureté de fruit. B-TB

Morey Saint Denis, En la Rue de Vergy, 2016: Un terroir créé à coup de dynamite à la fin des années 70' sur une roche purement calcaire. Selon Bruno Clair, il est très qualitatif, en particulier pour les blancs, mais en a malgré tout planté un peu en rouge, afin de ne pas trop "dépareiller" vis à vis de l'entourage. On a une belle finesse, de la floralité, de la framboise. La bouche est un peu dure, plus typée Morey que le nez, avec des tanins fins. B mais me semble un peu moins abouti et plus grossier que celui bu chez Arlaud quelques minutes avant.

Gevrey Chambertin, 2016: vin issu de deux parcelles: "En Carougeot" et "Jouise", un peu avant le village, sous les Corbeaux et Clos Prieur. On a un nez sanguin, fumé, avec de l'encre et de la framboise. La bouche est belle, fluide, féminine, avec une jolie floralité et du bonbon kréma pour la gourmandise, et s'étire sur un léger trait de vert revigorant. TB

Vosne Romanée, Les Champs Perdrix, 2016: Le nez est plus expressif, la bouche est portée par un fruité/acidulé tonique. On retrouve ces notes gourmandes bonbon kréma, de framboise et de cerise. Le vin semble plus plein avec un surplus de matière par rapport au Gevrey Chambertin. TB-E


Nous ne goûterons ni l'Aloxe Corton ni le Chambolle Musigny, qui n'ont rien produit ou si peu. Nous passons désormais aux 1ers Crus.


Gevrey Chambertin 1er Cru, Clos du Fonteny, 2016: Monopole du domaine. Le nez est plus fermé, avec une bouche plus structurée et tannique. Les tanins sont un peu rigides et verts, très serrés, avec une sensation épicée sur le clou de girofle, qui renforce cette idée de dureté, l'ensemble paraissant un peu grossier. B Un cru que je goûte régulièrement assez mal.

Gevrey Chambertin 1er Cru, Petite Chapelle, 2016: Le nez est très sanguin. La bouche est superbe d'équilibre entre juste acidité et matière, on ressent un peu de fumé. La maturité semble juste, avec un beau toucher de bouche, favorisé par des tanins très beaux. TB-E

Savigny Lès Beaune 1er Cru, La Dominode, 2016: Attention, les déménageurs bretons bourguignons arrivent! On a un nez assez terreux. La bouche est très structurée, droite, avec des tanins très nombreux, un peu carrés et d'une grosse puissance. L'aromatique est essentiellement épicée (girofle) et réglissée. Du costaud, je vous dis! TB

Gevrey Chambertin 1er Cru, Les Cazetiers, 2016: Vignes dans le prolongement du Clos Saint Jacques, sur un terroir un peu moins froid et un peu plus protégé de la sortie de la combe de Lavaux. Le parallèle avec le Clos Saint Jacques est régulièrement commenté par Philippe Brun et Bruno Clair, puisque les sols sont voisins, les âges des vignes sont quasiment identiques (haut replanté en 1958 et bas en 1973 pour Cazetiers, et 1957 et 1972 pour le Clos Saint Jacques). On a un nez fermé. Une belle race en bouche, en parti du à un beau végétal noble, queue de cerise. Les tanins sont fermes et serrent un peu, avec une belle structure et une grosse longueur. Tout est en place, rien ne dépasse. Comme le dit Philippe Brun à propos de ce climat: "Un roturier, ça reste à sa place et puis c'est tout!" Il y a quand même un sacré vin. E.

Gevrey Chambertin 1er Cru, Clos Saint Jacques, 2016: La comparaison est assez simple avec Cazetiers. Ici, on est sur un nez net de myrtille, de baies noires et de fumé. La bouche est réellement superbe, avec un équilibre de haut vol. Les tanins sont d'une finesse superlative, avec un fruité pur, amplifiant cette sensation de douceur manifeste. Une longueur conséquente...et quel fond de verre sur la floralité! (pivoine, rose séchée, violette...). Attention (futur) grand vin. Exceptionnel...au moins.

Nous enchaînons enfin les deux Grands Crus du domaine.

Chambertin Clos de Bèze, 2016: Le nez paraît semblable au Clos Saint Jacques, avec un léger fruité vanillé. La bouche est plus puissante et dense, un peu plus masculine. L'ensemble paraît très propre, presque déjà en place, malgré une grosse masse tannique qui, paradoxalement, parait très fine. La longueur est la aussi conséquente. E+

Bonnes Mares, 2016: Le nez est un peu plus serré et sérieux, la bouche est au diapason. C'est droit, un peu végétal, avec de la girofle et de nombreux tanins, un peu durs. Je le goûte un peu mieux que les années précédentes, mais ce n'est pas mon climat préféré, vous l'aurez deviné. TB


Nous pensions nous quitter bons amis ainsi, mais ce n'est pas encore fini! L'avantage quand on passe après des journalistes, c'est qu'on a droit à des culs de litres! En bouteille cette fois:

Gevrey Chambertin 1er Cru, Les Cazetiers, 2015: La bouche est volumineuse, grasse, avec un très léger moëlleux. Il y a une grosse maturité. Plus gourmand mais moins droit que 2016. TB-E

Gevrey Chambertin 1er Cru, Clos Saint Jacques, 2015: Quelle finesse au nez! Un fruité d'une belle pureté également, la bouche est d'un équilibre superbe, encore une fois, sur ce climat. Finesse, élégance, soyeux, sont des adjectifs qui le définissent bien. E+

Chambertin Clos de Bèze, 2015: Le nez est un peu plus fin, légèrement moins expressif et volumineux. Il y a une grosse matière mêlée à une certaine finesse. Les tanins sont très beaux. E

Bonnes Mares, 2015: On a un nez un peu fermé. il y a une grosse bouche, très tannique et ferme. C'est très long. Mais à attendre un (très) long moment. TB


Faute à un emploi du temps trop serré, nous ferons l'impasse sur les quelques blancs du domaine. Au sortir de cette visite (conclue avec une heure et demi de retard sur notre planning initial!), je retiendrai, tout comme chez Arlaud, un millésime 2016 assez précis d'un point de vue aromatique, mêlant structure et finesse, d'un beau classissisme. Il sera probablement un peu moins exhubérant et/ou gourmand que 2015, mais pas moins dénué de qualités, y compris en terme de garde. J'ai trouvé des vins très différents les uns des autres, avec des définitions et des lectures très précises d'un climat à l'autre, en tout cas bien plus que 2015, qui avait tendance à plus homogénéiser les ressentis sur ces différentes cuvées et peut être un peu gommer l'effet terroir. L'ensemble de la gamme, sur ce millésime 2016, est réellement de haut vol et mérite l'attention. Toutefois, si je ne devais en retenir qu'un, se serait évidemment le Clos Saint Jacques, aussi bien sur 2016 que 2015, avec 2 claques à chaque fois.
Merci encore une fois à Philippe Brun pour sa jovialité et ces explications d'une simplicité redoutable. Merci également à Bruno Clair d'avoir pu nous accorder de son temps et de nous avoir fait part de sa vision du vin, de la conduite à tenir dans la vigne, mais également de quelques anecdotes assez croustillantes, sur le parcellaire du domaine, la vie de la Côte...Enfin, merci à Nathalie et Isabelle, qui nous ont dégagé une plage horaire qui, initialement, n'était pas prévue.


Flo (Florian) LPV Forez
#859
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gildas, Vougeot, ziboss, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, o_g, Val59, starbuck, penmoalic, jclqu, Romain.V, lugdunum, Vesale

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 336
  • Remerciements reçus 408

SOK a répondu au sujet : Domaine Bruno Clair: visite au domaine

Compte rendu de haut vol !

Merci,

SOK
#860
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83234
  • Remerciements reçus 8826

oliv a répondu au sujet : CR: Domaine Bruno Clair, Marsannay Les Grasses Têtes, 2011

CR: Domaine Bruno Clair, Marsannay Les Grasses Têtes, 2011

Bouchon parfait.
Jolie robe d'un grenat foncé bien brillant.
Nez discret, avec un peu d'élevage à l'ouverture qui s'évanouit assez vite pour livrer de minces notes de groseille.
Attaque simple, manquant de volume et de chair, sur une acidité saillante qui mange un peu le vin.
Aromatique légère, toujours sur la groseille et une pointe végétale.
Finale un peu stridente et anodine.
Un vin sans défaut mais avec trop peu de qualités pour apporter un vrai plaisir.
#861
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: cozzano

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1669
  • Remerciements reçus 494

rkrk a répondu au sujet : CR: Domaine Bruno Clair, Chambolle-Musigny "Véroilles" 2006

CR: Domaine Bruno Clair, Chambolle-Musigny "Véroilles" 2006

Un vin qui s'est montré complètement fermé le premier jour (samedi soir) et qui n'a pas donne plus de signé de vie sur le plan aromatique le lendemain. Bonne matière, équilibre mais rien d'autre.

C'est seulement aujourd'hui (quatrième jour) que j'ai du plaisir à finir la bouteille avec un joli fruité mûr qui pointe dans un vin qui reste sérieux et droit.

C'est clairement un vin de garde qu'il faudra encore attendre cinq à dix ans.

Ralf

Expérience similaire avec le Nuits-Saint-Georges "Chaignots" 2006 de Chevillon : bu sur deux jours seulement, il ne s'est jamais réveillé.
#862

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3903
  • Remerciements reçus 1951

Vougeot a répondu au sujet : CR: Domaine Bruno Clair - Chambertin Clos de Bèze - 2008

CR: Domaine Bruno Clair - Chambertin Clos de Bèze - 2008

Bouteille bue à l'aveugle sauf pour Oliv.

Oliv :
Bouchon parfait.
Robe grenat clair sans grosse concentration.
Premier nez sur un boisé beurré assez désagréable et qui parasite de jolies notes de fruits des bois et de menthe poivrée.
L'attaque en bouche est agréable, sur un volume souple et une acidité sans morsure qui semble proposer un joli vin frais et d'une certaine suavité.
Mais le milieu de bouche se resserre autour d'une amertume totalement rébarbative pour moi et donc rédhibitoire à tout plaisir possible.
La finale se délite totalement autour de ces amers grimaçants qui n'appellent absolument pas à se resservir.
Déception.

Vougeot :
Le vin qui est placé en face du Brunello apparaît immédiatement moins appétissant. On reconnaît assez facilement les effluves caractéristiques d'un beau pinot mais, face à la flamboyance du Toscan, ce vin paraît comme étriqué.

Le vin se présente dans une belle robe pourpre, assez dense, avec des notes brique traduisant un certain âge.

Au nez, cela pinote gentiment, sans forcer son talent. Les petits fruits noirs sont là, mais ne jouent pas les premiers rôles. Une petite pointe poivrée complexifie l'ensemble.

En bouche, le vin apparaît fluide, avec néanmoins ce qu'il faut de matière pour assurer une présence réconfortante. Nous sommes en présence d'un vin en demi corps, probablement de noble origine mais, toujours, étriqué. Les épices douces lui donnent du charme.

Mais il ne faut pas tourner autour de la bouteille : le vin peine à dévoiler ses atouts. On sent qu'il y a quelque chose de bien, de bon, qu'on n'est pas dans une terre à patates, mais il ressemble plus à Kate MOSS qu'à Monica BELLUCCI.

A l'aération, au fur et à mesure de la dégustation, ce Clos de Bèze prend de l'ampleur. Mais ce ne sera pas suffisant pour emporter nos suffrages.

Beau vin, néanmoins, sans être séducteur.

C'est assez terrible, ces comparaisons qui ne devraient pas être... Un Brunello 2010 dégomme un Clos de Bèze 2008. Certains crieront au sacrilège. D'autres, comme nous, penseront que les icônes ne sont que des images et que la dégustation, elle seule, est un juge de paix.


Ce Clos de Bèze aurait pu rivaliser face à un autre Bourgogne 2008...
Mais voilà. Face à un Italien, il n'y a pas eu de match.

Vincent, parti découvrir d'autres horizons.
#863
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1153
  • Remerciements reçus 246

TIMO a répondu au sujet : CR: Domaine Bruno Clair - Marsannay Grasses Têtes 2011

CR: Domaine Bruno Clair - Marsannay Grasses Têtes 2011

A l'ouverture, le vin ressemble peu ou prou au CR (un peu sévère ;) ) d'Oliv plus haut mais le lendemain je l'ai trouvé un vrai cran au dessus.
Le nez sur le fruit a gagné des notes plus épicées, le trait vert reste présent avec justesse.
La bouche très basiquement pinotante de l'ouverture s'est enrichie de goût plus terriens également, a gagné en structure avec des tannins plus présents, moins de finesse mais faut avouer qu'elle confinait à la maigreur.
C'est bon.

TIMO
#864
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83234
  • Remerciements reçus 8826

oliv a répondu au sujet : CR: Domaine Bruno Clair, Vosne-Romanée Les Champs Perdrix, 2011

CR: Domaine Bruno Clair, Vosne-Romanée Les Champs Perdrix, 2011



Bouchon parfait, à peine taché sur le miroir.
Jolie robe brillante, sur un rubis chatoyant.
Nez très agréable, sur de fines notes fumées à l'ouverture qui s'enroulent dans un ensemble gourmand fait de petits fruits rouges, entre la gelée de groseille et la cerise napoléon.
Belle attaque tendre et juteuse, sur une matière délicate mais sans déficit de chair ni excès d'acidité, pointue sans être pour autant saillante ni dominante.
Le vin déroule une finesse très agréable, sur un côté frais et gourmand d'une grande évidence, notamment par son charme aromatique sans aucun végétal racinaire si récurrent sur ce millésime.
Finale pas interminable mais néanmoins très agréable.
Très bon !

Enfin un chouette 2011 ! :jump:
#865
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4582
  • Remerciements reçus 1756

Vaudésir a répondu au sujet : CR: Domaine Bruno Clair Savigny les Beaune PC la Dominode 1990

CR: Savigny les Beaune PC la Dominode Bruno Clair 1990

Bu lors de cette soirée www.lapassionduvin.c...

Robe plus claire, nez plus fin, fruits rouges, kirschée, bouche avec une bonne structure mais plus végétal, un peu rêche toujours sur des fruits plus frais mais beaucoup moins d’élégance que le Pernand, un peu déçu par cette bouteille.

Stéphane
#866

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6074
  • Remerciements reçus 1714

Marc C a répondu au sujet : CR: Domaine Bruno Clair, Gevrey Chambertin 1er Cru Clos Saint Jacques, 2009

CR: Domaine Bruno Clair, Gevrey Chambertin 1er Cru Clos Saint Jacques, 2009

Nez très fruité avec des notes fumées. Pas désagréable mais très monolithique à ce stade.
Attaque ample, belle texture, on sent la richesse du millésime mais sans excès. C'est moins convaincant à partir du milieu de bouche avec un leger défaut de relance.
Fin de bouche agréable, légèrement chaude d'une persistance et d'une intensité correctes.

Un bon vin mais on ne se presse pas pour se resservir et vu le climat sur l'étiquette c'est un peu ballot.

Marc
#867
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: TIMO

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5819
  • Remerciements reçus 2966

Frisette a répondu au sujet : CR: Domaine Bruno Clair, Passage au domaine

CR: Domaine Bruno Clair, Passage au domaine



La fin d’après-midi approche et nous voilà, Cédric et moi, au nord de la Côte de Nuits, après avoir visité le domaine Joblot en Côte Chalonnaise le matin, puis le domaine Simon Bize en Côte de Beaune après déjeuner. Cette visite a été difficile à caler, mais à force de persévérance et de bonne volonté, cela fût possible. J’en profite d’ailleurs pour remercier sincèrement Nathalie et Isabelle pour leurs efforts, ainsi que Philippe Brun pour le temps qu’il aura pu nous accorder, malgré un timing serré.

Le domaine Bruno Clair est implanté à Marsannay la Côte et est fondé en 1979, avec comme patrimoine premier des vignes sur Fixin et Marsannay, la Dominode à Savigny lès Beaune et une parcelle « En la Rue de Vergy » à Morey Saint Denis. A la suite de dissensions familiales, le domaine Clair-Daü est démantelé en 1985, Bruno Clair recevant des vignes sur Chambolle Musigny, Vosne Romanée, les 1ers Crus Gibriaçois Clos du Fonteny, Cazetiers et Clos Saint Jacques, et le Chambertin Clos de Bèze. Au fil du temps, le domaine s’agrandira encore, avec des vignes sur la montagne de Corton (1993), puis le 1er Cru Petite Chapelle viendra compléter la palette en 1996 et enfin les Bonnes Mares au milieu des années 2000. Il s’étend aujourd’hui sur 23 ha, du nord de la Côte de Beaune au nord de la Côte de Nuits, avec un parcellaire de tout premier ordre. La production part essentiellement à l'export, préférentiellement en Grande Bretagne, aux USA et au Japon, la clientèle française représente environ le 1/3 restant.

Philippe Brun nous emmène dans la cave, ou nous la voyons bien remplie par les millésimes 2017 et 2018, très productifs. Les vins sont élevés dans des fûts de différents tonneliers: essentiellement Chassin, Seguin Moreau et Rousseau, mais on voit également des Radoux, des François Frères...Nous ne goûterons que des rouges, sur un joli assortiment des divers crus proposés par le domaine, sans toutefois être exhaustif.

Les Villages

Nous commençons la dégustation par 4 villages nuitons, dont 2 crus de Marsannay en préambule.
Marsannay, Les Grasses Têtes, 2017: 1,29 ha, sur un sol assez lourd très argileux, mêlé à de grands bancs calcaires, en milieu de coteau. 30% de vendange entière On a un joli nez parfumé, très floral. La bouche est ronde et fruitée, assez simple et souple, sans structure dominante. B

Marsannay, Les Longeroies, 2017: 1,26 ha, issu de vieilles vignes de 25 ans au moins et de plus de 70 ans pour les anciennes. Le climat des Longeroies a été étudié et développé ici 30% fût neuf. Le nez est semblable aux Grasses Têtes, toujours marqué par cette belle floralité, mais complété par des épices et une touche de girofle. La bouche est plus droite, marqué par une structure plus ferme que son prédécesseur, enjolée par ce fruité éclatant. B-TB

Gevrey Chambertin, 2017: 0,44 ha provenant de 2 parcelles: en Carrougeot et en Jouise, situées au dessus de la D974 dans le sens Beaune-Dijon, plantées sur des sols riches, profitant de la déjection de la combe de Lavaux. On retrouve encore une fois une très jolie floralité, complété par un fruit également très précis. La bouche est ronde, fruitée, gourmande, marquée par une impression de légère sucrosité. Le corps est très fin et assez léger, la finale comporte de fins amers et se termine également florale. B-TB

Vosne Romanée, Champs Perdrix, 2017: 0,93 ha sur un sol très pauvre et marneux, au dessus du Grand Cru La Tâche, seulement séparé par un affaissement de 5 mètres de haut. Le nez est plus puissant, marqué par une pointe d'alcool (marc de raisin), et un peu sanguin. La bouche est plus fraîche avec plus de matière, renforcé par un léger trait de vert, montrant un ensemble plus sérieux, classieux et aristocratique. TB

La Dominode



Savigny Lès Beaune 1er Cru, La Dominode, 2017: 1,10 ha exposé ENE, vinifié depuis la création du domaine. Ce climat est situé en plein coeur de coteau, au sein du Lieu-dit Les Jarrons, qui d'ailleurs n’apparaît pas sur toutes les cartes comme on peut le voir ci-dessus. Il s'agit de très vieilles vignes (116 ans), avec des rendements toujours très faibles mais réguliers, donnant des vins d'une rare puissance pour la Côte de Beaune. 30% de vendange entière. On retrouve un nez épicé, avec un joli fruit pur. La bouche se montre sérieuse et droite, assez pure, marquée par de nombreux tanins. C'est très puissant, sensation renforcée par des amers imposants en finale. A attendre impérativement. B-TB

1ers Crus Gibriaçois


Climats faisant parti du parcellaire du domaine. On s'aperçoit que le Clos Saint Jacques et les Cazetiers sont au nord, à la sortie de la combe de Lavaux et sur une altitude sensiblement plus élevé que les climats du sud de l'appellation. Par ailleurs, on voit que le 1er Cru Fonteny est dans la parfaite continuité de la bande des Grands Crus, et prolonge directement les Ruchottes Chambertin. Enfin, la Petite Chapelle se situe sous le Grand Cru Chapelle Chambertin, mais dans une portion beaucoup plus plane, tout comme les 2 parcelles classées en village.


Le Grand Cru (Chambertin Clos de Bèze) est en bleu, les 1ers Crus (Petite Chapelle, Fonteny, Clos Saint Jacques, Cazetiers) en violet. Le cône de déjection de la combe de Lavaux est clairement représenté (couleur sable), et on s'aperçoit qu'aucune parcelle du domaine n'est concernée. Le Clos de Bèze présente un assemblage de calcaire à entroques et de prémeaux, complété par un peu de calcaire argileux et de marnes à ostréa. On retrouve un sol assez proche, quoiqu'avec une altimétrie plus importante et une déclivité plus irrégulière, dans le Clos Saint Jacques, alors que dans le prolongement des Cazetiers, on retrouve essentiellement les calcaires à entroques et de prémeaux. Enfin, les 2 autres 1ers Crus présentent des sols assez monolithiques, avec du calcaiire de prémeaux pour les Fontenys (dans la continuité des Ruchottes) et du calcaire de comblanchien pour la Petite Chapelle.


Gevrey Chambertin 1er Cru, Clos du Fonteny, 2017: 0,68 ha, sur un sol pauvre dans le prolongement des Ruchottes. Le Clos du Fonteny est un Monopole du domaine, situé sur la partie haute du climat. On a un nez un peu sanguin. La bouche est un peu simple et souffre de passer après après la Dominode. On retrouve des épices, de la girofle, ainsi que d'imposants amers. B


Représentation des parcelles du domaines sur ces 2 "Super Premiers" de Gevrey. En dessous, un profil du sol, au niveau du Clos Saint Jacques.


Gevrey Chambertin 1er Cru, Cazetiers, 2017: 0,88 ha dans la partie haute du climat, sur un sol très pauvre de marnes blanches et de bancs calcaires. Les vignes ont le même âge et ont été replantées en même temps que celles du Clos Saint Jacques (haut replanté en 1958 et bas en 1973 pour Cazetiers, et 1957 et 1972 pour le Clos Saint Jacques). Ce climat est froid, en sortie de combe de Lavaux, mais malgré tout un peu protégée par le Clos Saint Jacques. On a un nez un peu plus sanguin, sur les agrumes. La bouche est ronde, plus aromatique et nettement plus riche que le Clos du Fonteny, dont les tanins un peu gras en sont un exemple. Il y a une belle maturité de fruit, mêlé à de belles notes de violette et d'épices. L'ensemble paraît très pur. TB-E

Gevrey Chambertin 1er Cru, Clos Saint Jacques, 2017: 1 ha, de bas en haut du Clos, qui est partagé par 5 producteurs, et qui était, jadis, classé en tête de cuvée, soit l'équivalent d'un Grand Cru actuel. Un climat que j'avais eu la chance de commenter l'an dernier lors d'une visite chez Sylvie Esmonin . On a un nez plus épicé. La bouche est plus droite, aérienne, mêlant finesse et puissance dans un ensemble virtuose. Il est d'une grande pureté, avec des tanins un peu plus fins, moins gras et moins carrés que sur Cazetiers. La longueur est assez importante. E oo,

Les Grands Crus


Coupe géologique et profil pris au niveau du Chambertin Clos de Bèze. On voit que l'altimétrie est plus faible et que la pente est plus homogène que pour les 2 crus précédents.


Chambertin Clos de Bèze, Grand Cru, 2017: 0,98 ha de bas en haut du Grand Cru, avec une partie pauvre et caillouteuse en haut, et plus riche et argileuse en bas. On retrouve également un nez plus aérien et floral, avec de la violette en particulier. La bouche est dense, pierreuse, plus impactante que celle du Clos Saint Jacques. On retrouve également un bel éclat de fruit. Le toucher de bouche est très beau, avec des tanins poudreux. On ressent enfin, un peu de fraîcheur, avec de la girofle et de la ronce. C'est extrêmement long, marqué seulement par quelques amers en finale. E


Coupes géologiques des Bonnes Mares, Grand Cru essentiellement situé sur Chambolle Musigny, avec une fine bande sur Morey Saint Denis, le long du Clos de Tart. Il est dans la continuité géologique et sur la même faille, qui s'étend du Sud de Chambolle Musigny, à Gevrey Chambertin au Nord. On retrouve essentiellement du calcaire à entroques et des marnes à ostréa.


Bonnes Mares, Grand Cru, 2017: 0,42 ha, dont l'exclusivité du Grand Cru situé sur Morey Saint Denis. Le nez est fumé, avec une sensation de pierre de lave chaude. La bouche est riche et terreuse, un peu lourde. On retrouve ce côté épicé, avec de la ronce et des baies de genièvre. L'ensemble est massif et long, avec une densité et une masse tannique conséquente. TB

Et 2018?



Philippe Brun nous annonce que les volumes ont été excellents...et vu le nombre de fûts en cave, on ne peut que le croire! Mais qu'en est il de la qualité? Bien qu'il soit encore trop tôt pour le dire, il semblerait qu'elle soit là également, même s'il faudra se méfier des équilibres , avec des risques de vins un peu surmûrs. Nous aurons le temps de goûter 2 vins "primeurs":

Gevrey Chambertin 1er cru, Clos Saint Jacques, 2018: On a un nez sanguin, avec une pointe de volatile. On retrouve une pointe de gaz en bouche, avec derrière un joli fruit rouge légèrement acidulé éclatant, avec une texture d'une belle finesse. Prometteur.

Chambertin Clos de Bèze, Grand Cru, 2018: Le nez est complètement neutre. On retrouve également cette pointe de gaz en bouche, que l'on venait de trouver dans le vin précédent. Je ressent un peu plus d'amers et d'épices (ronce et girofle).


En conclusion, malgré le temps un peu serré qui nous était accordé, Philippe Brun a été d'une gentillesse et d'une disponibilité exemplaire, merci encore. Concernant les vins, il en ressort que le millésime 2017 se montre assez croquant de fruit, plutôt de demi-corps et se boira relativement jeune, même si les vins méritent traditionnellement un peu de garde. Le Clos Saint Jacques est comme a l'accoutumée, ma cuvée préférée (avec, dans une moindre mesure, le Clos de Bèze), alors que la Dominode, bien qu'un peu renfrognée, devrait aller loin, les Longeroies et les Champs Perdrix pouvant également tirer leur épingle du jeu dans quelques années. Enfin, la dégustation des 2018 est anecdotique et trop compliquée à appréhender à mon niveau, mais méritera un passage l'an prochain pour évaluer le millésime et ces qualités de façon un peu plus précise...
L'heure tourne, nous devons maintenant prendre congé du domaine, non sans les remercier une nouvelle fois, et reprendre la direction du sud, pour rejoindre Simon ainsi que 2 beaunois, car une petite soirée nous attend!!! (si, si, le compte-rendu arrive! ;) )



Références bibliographiques:
www.monocepage.com
www.degustateurs.pro
www.jeanclaudeboisset.com
www.bruno-clair.com

Flo (Florian) LPV Forez
#868
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, Jean-Paul B., Super-Pingouin, Marc C, peterka, bertou, jef33, Cédric42120, Nol, TIMO, Vaudésir, Krabb, tomy63, starbuck, David Chapot, LLDA, jclqu, mconstant, Cristobal, Pins, Fre, DaGau, Kiravi, Vesale

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 428
  • Remerciements reçus 822

Nol a répondu au sujet : Domaine Bruno Clair, Savigny-lès-Beaune 1er cru La Dominode 2006

CR:

Domaine Bruno Clair, Savigny-lès-Beaune 1er cru La Dominode 2006 :
Nez d’abord très fruité, légèrement confit, sur la cerise burlat, le cassis, le sureau ; à l’aération, arrivent de fortes notes épicées, avec du poivre et même un peu de cannelle, et un côté végétal / herbacé assez marqué (ronce, rafle), mais pour moi pas du tout dérageant, bien au contraire, car apportant de la profondeur, de la fraîcheur et de la complexité aromatique ; l’élevage ne semble pas encore totalement fondu, avec une touche vanillée encore assez sensible. La bouche est à l’unisson : un beau volume, un fruit bien présent, assez « noir », avec à nouveau ces notes végétales bien présentes qui donnent une austérité « noble » au vin et beaucoup de longueur. Il y a de la concentration, de la mâche, alliés à une assez forte acidité ; les tanins sont encore bien présents (ça râpe un peu...), avec également une note un peu « terreuse ». Longue finale mentholée et réglissée.
Autour de la table il y a eu quelques grimaces, notamment chez les habitués des cépages du Sud, mais moi j’ai vraiment beaucoup aimé (dommage c'était la dernière...). Un pinot bourguignon qui devrait ravir les dégustateurs aux ascendances luthériennes….

Paul
#869

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2765
  • Remerciements reçus 426

Cédric42120 a répondu au sujet : CR: Domaine Bruno Clair, Chambertin – Clos de Bèze – 1996

CR: Domaine Bruno Clair, Chambertin – Clos de Bèze – 1996


dégusté ici

Jean-loup:

La robe moyennement sombre est très évoluée, avec une couleur acajou.
Le nez est très intense et classieux, mêlant des arômes de fruits rouges légèrement compotés et de belles notes florales qui ravissent.
La bouche toute en élégance et longueur, donne une sensation d’aboutissement, avec la même aromatique et un toucher soyeux. La finale très persistance redonne de l’ampleur au vin et invite à une nouvelle gorgée.
Excellent (+)
En revanche son acidité, en arrière-plan lorsque le vin est bu tout seul, ressort un peu trop sur la terrine (3 / 5).


Cédric:

Nez fin, précis, sur une belle déclinaison de cerises ponctuée d'épices.
La bouche est élégante, sur un beau coeur de fruit qui s'affirme de plus en plus à l'aération. C'est fin et puissant à la fois, tendu et parfaitement soutenu par une structure solide, à la trame minérale appuyée par des notes graphites en fin de bouche. Du jus, du caractère avec une pointe d'épices. Très beau volume avec une jolie fraicheur intrinsèque.

Excellent

Cédric - LPV FOREZ
#870
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Benji

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux