Nous avons 993 invités et 10 inscrits en ligne

Domaine Georges Mugneret-Gibourg, Vosne-Romanée

  • Messages : 1420
  • Remerciements reçus 369

Réponse de jclqu sur le sujet Domaine Mugneret Gibourg - Vosne Romanée 2017

Depuis mon tel la photo est dans le bon sens, je n'arrive pas à la mettre comme il faut

JC
LPV Lutèce
11 Avr 2020 00:49 #181

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3920
  • Remerciements reçus 1987

Réponse de Vougeot sur le sujet Domaine Mugneret Gibourg - Vosne Romanée 2017

Depuis mon tel la photo est dans le bon sens, je n'arrive pas à la mettre comme il faut


C'est remis d'aplomb. :)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jclqu
11 Avr 2020 09:39 #182

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1731
  • Remerciements reçus 737
CR: Domaine Georges Mugneret - Nuits-Saint-Georges 1er Chaignots 2007 (Mugneret-Gibourg)

Encore un très joli vin de ce millésime charmant que j'affectionne beaucoup (un peu comme 2000).

Le nez est intense et complexe avec des notes florales (pot pourri), un fruité acidulé et quelques notes végétales. On pourrait le humer pendant des heures.
La bouche suit le nez : le vin est très gourmand avec une belle texture très suave. Il y a juste, en fin de bouche et en finale, un peu de boisé réglissé qui me dérange un peu (le bois est quelque chose qui me gêne régulièrement avec ce domaine). TB/EXC

A mon avis : à point, sans urgence (et dès le premier verre).

Ralf

EDIT: je chipote, c'est excellent
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, romu, Pins, SOK
03 Mai 2020 13:03 #183

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84858
  • Remerciements reçus 11404
CR: Les 2018 au domaine Georges Mugneret Gibourg



Je profite d'un peu de temps pour mettre sur LPV mes notes qui datent de décembre 2019.

Rendements 2019: 25.6 hl/ha
Rendements 2018: 37 hl/ha



Bourgogne



Nez ouvert et causant, bien mûr, sur les fruits noirs épicés. Sensation de franchise gourmande.
Bouche souple à la jolie texture pleine de déliés, du velouté.
Goûts sur la cerise noire avec une légère prise de bois.
Beau déroulé et tenue impeccable à ce niveau d'appellation, comme très souvent avec le Bourgogne du domaine.
Très chouette !


Vosne-Romanée



Robe violacée.
Beau nez plein, compromis de notes florales et de fruits noirs. Ampleur et précision.
Belle bouche d'une construction très agréable, à la suavité sans langueur, sur une douceur tactile et un volume aérien.
Beaux goûts bien mûrs sans aucun confit et tanins superbes.
Très beau vin, d'une grande maturité maîtrisée.


Vosne-Romanée La Colombière

Robe plus concentrée que le village, sur un violacé plus profond.
Nez moins sexy, plus concentré, plus boisé également, sans la sensation d'évidence ressentie jusque là.
Bouche également moins immédiate, sur un crémeux de texture et une sensation de concentration plus importante mais finalement moins à mon goût en lecture rapide.
Finale aux tannins remarquables de présence soyeuse.
A revoir car le surcoût est non négligeable.


Nuits-Saint-Georges 1er Cru Les Chaignots



Robe profonde, sur un pourpre violacé.
Nez mat, un peu comprimé et large, sur le chocolat noir, les épices, un fruit noir un peu masqué.
Bouche puissante, généreuse, avec une largeur glycérinée sauvée de la lourdeur par une très belle acidité.
Je lui trouve quelques petits goûts de raisins secs assez présents et un petit côté excessivement chaleureux.
A revoir.


Nuits-Saint-Georges 1er Cru Les Vignes Rondes



Robe violacée.
Nez sur un élevage présent mais agréable, sur un épicé bien tourné.
Bouche veloutée, assez boisée d'expression mais très agréable, sur un déroulé suave et à la fois bien franc, sur de beaux goûts épicés sans épuiser le fruit.
Finale à fondre mais avec de l'élégance.
Sensations plus fraîches que sur Chaignots (que je trouve d'habitude toujours plus élégant).
Très bien.


Chambolle Musigny 1er Cru Les Fesseulottes



Robe grenat violette.
Nez ouvert et généreux, sur les fruits noirs, la myrtille, un touche épicée très agréable.
Bouche sexy, séveuse, sur un déroule suave et ample à la richesse maîtrisée.
Grande immédiateté de lecture, avec un côté mûr et voluptueux, sur des goûts de myrtille.
Tanins remarquables de qualité qui lancent une finale voluptueuse et classieuse.
Très bien !





Echezeaux Grand Cru



Robe bleutée.
Nez riche, construit, sur la gelée de fruits noirs, le chocolat, les épices douces, un fin fumé.
Belle bouche racée, à la fois large et tapissante et énergique, d'une superbe texture, avec une acidité comme masquée par la richesse du vin mais qui tient l'allonge.
Finale avec de la présence et de l'allonge.
Très bien, dans un registre plein.


Ruchottes Chambertin Grand Cru



Robe violacée.
Nez sérieux, sur des notes empyreumatiques au nez comme en attaque de bouche, sur un fumé agréable mais assez présent.
Bouche d'une tenue assez différente des vins précédents, plus masculine d'expression, avec une sensation de concentration et de densité.
Soit je mouline du chapeau, soit la dichotomie de bouquin entre Vosne et Gevrey n'est pas une vue de l'esprit.
Suivi de bouche impeccable, avec une finale longue et puissante, toute en allonge et en présence.
Là, aucune doute, il faut patienter car ce vin n'a pas le plaisir immédiat. Mais quelle belle matière première !
A attendre.


Clos Vougeot Grand Cru



Robe profonde.
Nez plein, causant, sur les fruits noirs épicés, avec une sensation de droiture, un peu plus de fraîcheur et une intégration d'élevage moins riche.
Bouche sérieuse, sur une structure pleine à la richesse plus carrée d'expression, moins en velouté mais qui reste crémeuse et suave, avec du rythme et de l'énergie
Finale sérieuse, d'une grande persistance.
Très bien.





Aucun doute, 2018 n'est pas un millésime de basse maturité !
Mais les équilibres semblent bien maitrisés, avec de la richesse mais sans sensation d'excès, de sécheresse tannique ou d'alcool.

Le gros hic pour moi restera les... 50% de hausse sur les grands crus, le reste de la gamme n'étant pas en reste !
A force d'arbitrer les arbitrages depuis un nombre d'années certains maintenant, je vais finir par terminer hors-jeu...


Crédit photos
www.mugneret-gibourg...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, claudius, PtitPhilou, PBAES, Jean-Paul B., Super-Pingouin, asonge, Jean-Loup Guerrin, Krabb, Val59, romu, Frisette, starbuck, LLDA, Pins, lugdunum, mvansluy, Fre, DaGau, Garfield, JeanRX, thiouss
07 Mai 2020 19:17 #184
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2588
  • Remerciements reçus 2418
Bu ici.


Vin 9.
Matthias: Bon, on reste sur du Pinot et on ne change pas une recette qui gagne. Le nez est sur la cerise et la fraise écrasée avec des notes un peu terreuses. Pas mal mais c'est au niveau de la bouche que l'on passe dans une autre dimension : jeune, vive mais en même temps soyeuse, digeste, tannins fins. Bel ouvrage malgré une jeunesse certaine, cela donne envie de gouter ce domaine régulièrement (mais aux prix en seconde main, je passe mon tour).
JD: Nez de fraise écrasée, cerise noire, note lactée, terre humide.
La bouche est velouté, avec un très beau fruité.
Délicieux mais demanderait à patienter un peu pour que les notes lactées disparaissent.
C'est un CR: Nuits-Saint-Georges Bas de Combe 2017 du Domaine Georges Mugneret-Gibourg

JD | Lutèce
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: thiouss
01 Jui 2020 22:39 #185

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9733
  • Remerciements reçus 1664

Réponse de claudius sur le sujet Domaine Mugneret Gibourg, Vosne Romanée 2017

CR: Domaine Mugneret Gibourg, Vosne Romanée 2017

nez sur les petits fruits rouges mais avec du fruit noir aussi (mûre / cerise m'est venu à l'esprit),
c'est redoutablement bon et déjà complexe,
belle fraîcheur en bouche, le millésime s'exprime dans ce sens que cela manque peut-être un peu de fond,
texture soyeuse, le tout est élégant mais termine un peu court sur une note végétale agréable.
Le vin s'améliorera-t-il avec le temps ?
Je me demande s'il ne faudrait pas goûter aussi un 1er de 2017 pour voir ?

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, oliv, Olivier Mottard, Galinsky, Jean-Loup Guerrin, Garfield, thiouss
06 Sep 2020 11:50 #186
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84858
  • Remerciements reçus 11404
CR: Domaine Georges Mugneret-Gibourg, Vosne-Romanée, 2013



Bouchon parfait.
Robe assez clair sur un grenat léger ou un rubis foncé, ce sera selon votre humeur.
Le premier nez le jour de l'ouverture me chagrine un peu, avec un trait d'élevage beurré qui chahute de jolies notes pinotantes.
Mais la bouche, elle, me fout littéralement le spleen !
Mince, ce vin que j'avais si bien goûté sur fût semble dévoré d'acidité, avec un côté creux et ferme qui confine au rébarbatif.
Ma pauvre maman me regarde avec un air souffreteux en me glisse un pudique "il est raide..." pour ne pas me vexer.
A l'autre bout de la table, la patronne en revanche me déboîte littéralement l'affaire comme si j'avais dilapidé les joyaux de la couronne quand je lui annonce que c'est pas le petit gamay pas mûr qu'elle a pronostiqué mais un Vosne-Romanée.

Heureusement, car ouf, y'a un happy end, le trois quart de bouteille du lendemain va nous jouer une toute autre musique !
Le nez a comme noirci, les notes lactées beurrées qui m'avaient dérangé ont disparu et un beau fruit plein s'exprime, avec un boisé encore à fondre.
Mais c'est la bouche qui a totalement changé de registre, en gagnant la chair qu'elle n'avait pas la veille, avec un net surcroit de volume et plus de précision de fruit. L'ensemble devient alors plus que plaisant, au point que la chef me dit "c'est pas le même vin, t'as ouvert autre chose pour te rattraper ?!".
Pff, décidément, elles comprendront jamais rien à l'angoisse du sélectionneur à la veille de la finale, nos douces...

L'acidité reste toute de même sur un registre pointu et la finale pas ébouriffante, même si les tanins sont de légers et de qualité.
Au vu de l'évolution sur deux jours, je suis quand même un peu rassuré.
Bien. Et à suivre.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, claudius, Olivier Mottard, legui, Galinsky, Marc C, Jean-Loup Guerrin, LLDA, david84, ptitcoco, Fredimen, Kiravi, Garfield
09 Sep 2020 20:21 #187
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7420
  • Remerciements reçus 7035

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet CR: Domaine Georges Mugneret-Gibourg - Vosne-Romanée - 2011

CR: Domaine Georges Mugneret-Gibourg - Vosne-Romanée - 2011



La robe est moyennement sombre et n'a pas encore pris tous ses atours de vin évolué.
D'abord sur la réserve, le nez est sur une aromatique de fruits rouges et noirs, avec des notes entrelacées d'épices, de fumée et de ronce. Il s'exprime un peu plus à l'aération dans le verre en privilégiant un fruité sur la cerise.
La bouche de demi-corps est marquée par une acidité haut perchée. La finesse ne manque pas mais, associée à une matière peu consistante et pas très mûre, elle confine presque à de la maigreur. La finale est dans la lignée, effilée et acidulée.
Décevant pour le domaine et l'appellation mais le millésime a pris le dessus...
Bien +

Le vin se comporte beaucoup mieux à table, en l'occurrence sur des grignotes de poulet mais beaucoup de plats auraient pu faire l'affaire, car l'acidité est en grande partie gommée et le vin prend un peu de rondeur.
Bien ++ / Très Bien pour sa finesse

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, Garfield
12 Sep 2020 19:51 #188
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 861
  • Remerciements reçus 940
Bonjour,


Jeudi 15 octobre, nous arrivons au domaine en début d’après-midi pour entamer notre périple bourguignon pour récupérer quelques allocations de 2018 en bouteilles et découvrir le millésime 2019 en gestation.
Le domaine Mugneret Gibourg est notre première étape en cette année de pandémie qui bouscule le protocole habituel avec l’impossibilité d’accéder aux caves pour gouter directement sur fût.
La dégustation se fera sur des échantillons prélevés le matin sur fût et présentés en demi bouteille.
Encore merci à Marie-Christine Teillaud-Mugneret pour sa gentillesse proverbiale et ses explications toujours claires et précises en réponse à nos questions qui confinent parfois à l’interrogatoire…

Dégustation des 2019 en cours d’élevage

CR: Bourgogne rouge :
Robe carmin, nez puissant sur une aromatique solaire. La bouche révèle un Pinot musclé à la finale chaleureuse. 14,7° d’alcool…

CR: Vosne Romanée Village :
Robe carmin, violine. Le nez est frais, fruits rouges et noirs, sur la finesse avec un caractère épicé prononcé. La finale est équilibrée et moyennement longue.

CR: Vosne Romanée La Colombière :
Plus de profondeur que sur la simple cuvée village. C’est prometteur et devrait faire une belle bouteille dans quelques années.

CR: Chambolle Musigny 1er cru Les Feusselottes :
Le vin le plus surprenant de la dégustation…l’aromatique est sur la puissance, déjà des notes de cuirs, d’épices, de réglisse dans un registre très sudiste. La matière est dense avec une densité de matière qui surprend. La finale est longue. Cela fera certainement une très belle bouteille bien qu’un peu atypique pour l’appellation.

Les grands Crus :



CR: Ruchottes chambertin :
Encore sur la réserve à ce stade, un brin austère et renfermé…La bouche révèle le grand cru. La matière est dense, profonde et les tanins mûrs et nobles. La finale est longue et reste fraiche. Gros potentiel.

CR: Echezeaux :
Le grand cru le plus charmeur de la série de trois, déjà séducteur avec un nez élégant sur des notes de fruits rouges, d’épices douces, de bois précieux. Les tanins sont plus souples que sur Ruchottes cependant le vin ne manque pas de sérieux et devrait devenir une bouteille de haut niveau. Pour moi le plus séducteur des Échezeaux dégustés au domaine à ce stade d’élaboration du vin.

CR: Clos de Vougeot :
De suite on comprend que sur le millésime ce sera le grand vin du domaine. Le nez est d’une profondeur rare. La matière est dense avec une mâche superlative, des tanins d’une maturité idéale. La finale est interminable. Enorme potentiel.

En conclusion un millésime solaire, de haute maturité avec des degrés d’alcool élevés que le domaine a bien géré en maitrisant les extractions et préservant la finesse du pinot. Nous n’avons pas pu gouter les 2018 en bouteilles.

Salutations, Christophe
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, Jean-Paul B., A42T, bertou, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, Oyaji-sama, LucB, Papé, Frisette, starbuck, Pins, Pinardo, Fre, Martino, Fredimen
18 Oct 2020 12:32 #189
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 516
  • Remerciements reçus 168
Un petit rappel des tarifs au domaine s’il te plaît?

Martin / Oyaji-sama LPV Emzansi
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Aurelien F
18 Oct 2020 18:14 #190

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3132
  • Remerciements reçus 3084
CR: Domaine Georges Mugneret-Gibourg - Échezeaux Grand Cru 2011
Oh le beau nez d'une très bonne intensité, expressif. Très belle précision avec un côté vendange entière sur la pousse de ronce bien présente. Superbe fruit éclatant sur le cassis, airelle, groseille, cerise. Côté acidulé dans le fruit. C'est jeune et il y a un boisé sensible, mais fin et assez bien intégré, mais qui demande encore plus d'intégration.
Magnifique bouche, énergique, fine avec de la mâche. Le boisé demande encore un peu d'intégration. Très beau fruit avec son côté mûr/acidulé. Il y a de la fermeté avec de très beaux tanins fins et soyeux. Superbe sensation saline et le fruit ressort en finale et vous laisse une sensation de reviens-y très aguichante.
Excellent. Encore un peu de patience.
Le vin est bu en aveugle et lorsque la chaussette tombe, force et de constater qu'il n'y a aucune vendange entière dans ce vin. Tout est minutieusement éraflé. Le côté vert, on le croise souvent dans ce millésime 2011. Ici, je l'ai trouvé bien agréable.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, AgrippA, SOK, Fredimen
25 Nov 2020 07:45 #191

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84858
  • Remerciements reçus 11404

Réponse de oliv sur le sujet Domaine Georges Mugneret-Gibourg, Vosne-Romanée

Chambolle-Musigny
Portrait du 1er cru Les Feusselottes du domaine Mugneret-Gibourg.

winehog.org/terroir-...
30 Nov 2020 19:48 #192

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9733
  • Remerciements reçus 1664
CR: Domaine Georges Mugneret-Gibourg, Nuits Saint Georges 1er cru Les Chaignots, 2017

après un début d'année difficile en matière de Pinot Noir, voici enfin le coup libérateur :)
très beau nez tonique, mélange de fruits noirs et de petits fruits rouges mûrs avec une note de feuille séchée,
cela sent le Bourgogne exactement comme je les aime :)
l'équilibre en bouche est superbe, tout est là, le fruit mûr, une note acidulée, un peu de ronce, une belle fraîcheur énergisante, le tout est tellement accueillant et expressif que la structure n'apparaît qu'au second plan,
des tanins très fins portent le vins vers sa finale qui résonne sur une note minérale avec une pointe de végétal noble.

Le vin est certes jeune mais déjà si délicieux , déjà la 2ème bt ouverte !
Il correspond à l'archétype de Bourgogne que je recherche actuellement oo, oo, ... si c'était possible (mal. rationnement draconien départ Domaine) j'en prendrais par carton de 12 ...

Visiblement mon fiston, 8 ans, a aussi été inspiré ... euh je vous rassure ;) par l'étiquette




j'ai ouvert en parallèle




CR dans la rubrique ad hoc ici lien direct
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Anthony, oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., Gibus, Marc C, bertou, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, LucB, Papé, starbuck, jclqu, SOK, thiouss
26 Jan 2021 10:00 #193
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84858
  • Remerciements reçus 11404
CR: Domaine Georges Mugneret-Gibourg, Vosne-Romanée, 2014



Bouchon parfait.
Robe entre le bleuté et le grenat très clair.
Très beau nez pur et franc, sur de délicates notes de framboise, de fruits des bois, avec une petite pointe lactée qui se révèle à l'aération sans devenir gênante pour autant.
Bouche un peu étriquée malheureusement, où l'acidité domine un manque de chair et de volume afin d'enrober ce côté saillant.
Les tanins sont délicats et le charme aromatique opère mais force est de reconnaître qu'il vaut mieux avoir le pdf étalonné au pinot.

Force est de constater qu'on atteint sur ces millésimes à blanc les limites d'une région dont le rapport qualité prix déraille totalement depuis une décennie.
Car le plaisir est tout de même assez limité pour un vin qui manque de fond et de générosité et dont les qualités se limitent à sa pureté aromatique.
Ça chahute au final un peu les entournures quand on se dit qu'il sortait déjà du domaine à 40€ à l'époque.
Et qu'on peut le retrouver en seconde main à des prix absolument délirants.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Paul B., monta, legui, Galinsky, Marc C, bertou, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, LucB, starbuck, leteckel, RVincent, ptitcoco, ysildur, Fredimen
16 Fév 2021 09:45 #194
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 49
  • Remerciements reçus 78

Réponse de PierreA sur le sujet CR:Domaine Georges Mugneret-Gibourg, Bourgogne 2018

Domaine Georges Mugneret-Gibourg, Bourgogne 2018

Bonjour,

L'envie de gôuter cette cuvée régionale de la maison sur 2018. Dès l'ouverture on décèle une belle aromatique au nez sur des arômes mûrs. En bouche le vin se révèle être puissant, tannique mais équilibré.

En conclusion cette cuvée dépasse largement le niveau régional mais à attendre sagement au moins 5 ans selon mon humble avis. 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, Olivier Mottard, dfried, Jean-Paul B., Jean-Loup Guerrin, Garfield
19 Avr 2021 12:28 #195

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 522
  • Remerciements reçus 1707

Réponse de Garfield sur le sujet Domaine Mugneret Gibourg, Vosne Romanée 2017

CR: Domaine Mugneret Gibourg, Vosne Romanée 2017
 
 Un compte rendu assez différent (et moins enthousiaste) que celui de Claudius ci dessus. Bouteille ouverte et dégustée dans la foulée (ce qui peut avoir joué), à l'aveugle. Robe sombre (très), nez vanillé. Bouche sur les fruits rouges avec un manque de soyeux ça fait un peu "sauvage", finale un peu rustique avec des tannins qui rapent un peu. 

J'évoque une cote chalonnaise (givry, rully) ou de nuits (a cause du coté framboise sauvage) sur 2018 vu la matière et la couleur. Je n'aurais pas du tout vu un 17 ni un vosne la dessus, plutôt un cote de nuits village. Bien - 

Charles
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, matlebat, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Papé, starbuck, leteckel, Vesale, thiouss
05 Jui 2021 12:53 #196
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84858
  • Remerciements reçus 11404
Vins de niche chez Le Teckel

CR: Domaine Georges Mugneret-Gibourg, Echezeaux, 2009

 

Oliv
Robe grenat sombre sans évolution.
Nez puissant, solaire, sur des notes de fruits noirs, un petit côté lacté, des notes épicées très présentes.
Bouche un peu brouillonne, riche par un jus assez large, avec de la sucrosité mais aussi un toucher un peu serré sec, sur le bois je pense et qui demande de la garde pour se polir encore.
L'expression aromatique est très fruits noirs épicés, réglissé, avec un petit côté sudiste qui a fait l'unanimité autour de la table.
Finale juteuse aux tanins classieux mais qui doit pouvoir encore gagner en fondu et en cohérence.
A suivre.
Bien.

Sideway
Robe rubis aux reflets évolués avec de belles larmes.
Beau nez de fraise sauvage, de garrigue. On a des arômes lardés/poivrés.
Bouche aux tanins légèrement accrocheurs se faisant plus soyeuse avec l'aération.
On a une belle longueur.
Marqueurs atypiques pour un grand cru de la côte de Nuits qui m'auraient plutôt orienté vers un châteauneuf-du-pape.
Un vin étonnant.

Arnould
Encore un grand moment de l'aveugle le soir de la dégustatio placé en vallée du Rhône, voire en Languedoc !
Je m'entends encore dire : "je pensais tellement qu'Oliv apporterait un pinot que là je suis paumé"
. Là n'est pas l'important, mais ça veut quand même dire que dans la bouteille, il n'y a pas ce qu'on attend. A j+2, le côté sanguin qu' a développé le vin me fait dire que la syrah que nous évoquions n'était pas un ressenti si déconnant et que le pinot noir est loin d'être une évidence même avec l'étiquette sous les yeux. A attendre longtemps dans l'espoir que que tout cela se fonde / s'affine.
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Fredimen
19 Juil 2021 20:17 #197

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux