Nous avons 2333 invités et 42 inscrits en ligne

Domaine Castagnier, Morey-Saint-Denis

  • Messages : 193
  • Remerciements reçus 115

Réponse de CAB 1861 sur le sujet CR: Bonnes Mares 1991 // Domaine Guy Castagnier

Une robe avec des teintes brunes briques mais avec cependant encore une belle intensité.
Le nez est clairement sur des arômes tertiaires de prune, tabac et un peu de cuir et peut faire dire que le vin se fane...

Très bonne surprise en bouche qui est plus "jeune" que le nez. L'attaque a encore une belle tonicité, et la bouche une belle matière polie soutenue par des tanins aujourd'hui souples. Mais c'est surtout sur le côté épicé noyau de cerise que le vin montre sa tenue, en milieu et fin de bouche. Belle longueur qui sait s'éteindre en finesse sans tomber d'un coup.

Certes, il n'a plus la carrure d'un vin à son apogée et le temps ne lui amènera plus rien... mais il a su le faire vieillir élégamment.

Fred
« C’est la composition même du sous sol qui caractérise la qualité des vins » - Dom Denise
Retrouvez les photos sur mon "blog FB" www.facebook.com/Coe...
23 Sep 2015 21:00 #331

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2296
  • Remerciements reçus 1421
CR: Domaine Castagnier - Latricières-Chambertin 1999 : couleur rubis foncé, peu évoluée. Nez expressif après quelques heures d'ouverture, fruits rouges et noirs, orange sanguine, un peu fumé, épices. Bouche puissante, grosse matière, encore jeune, des tannins présents mais de bonne qualité, fruits rouges, cuir, viande fumée, épices. Finale de très bonne longueur. Manque d'un peu d'élégance pour être parfait.
11 Oct 2015 23:10 #332

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 661
  • Remerciements reçus 330

Réponse de coach sur le sujet CR: Domaine Castagnier millésime 2014

Millesime 2014 domaine Castagnier


Petit passage express entre 2 rdv hier au domaine Castagnier. Jérôme est toujours très accueillant et a la discussion facile.
Nous avons parlé de son travail et des changements au domaine depuis l année dernière. Une secrétaire Katy pour l épauler au niveau administratif. Une personne supplémentaire est également arrivée pour l aider à la vigne et a la cave. Il a également investit dans du nouveau matériel comme une table de tri par gravitation.
En ce qui concerne la vinification il a notamment introduit de la vendange entière dans ses vins.

Jérôme me fait alors goûter quelques vins :

Gevrey Chambertin : belle robe rouge brillante. Nez très friand sur les fruits rouges. La bouche est belle, très accessible, portée sur les petits fruits rouges et la gelée de groseille avec une légère acidité qui donne de la fraîcheur. Les tanins sont biens fondus. Bon vin gourmand.

Charmes Chambertin. Le nez apparaît un peu ferme et réduit. En bouche, c est un peu réduit également. L expression aromatique est un peu longiligne mais il y a un beau jus derrière sur des tannins fondues. La finale est un peu serrée mais s étire assez longuement.

Clos Saint Denis : Le nez est tout de suite plus imposant et seducteur. La bouche est suave avec un joli volume sur des arômes de fruits rouges compotes, de cerises, de graphite. Le volume en bouche est assez imposant mais sans aucune aspirite. Belle longueur et joli toucher de bouche avec une petite acidité rafraîchissante en fin de bouche. Très bien

Clos de la Roche : nez plus masculin et plus terrien. En bouche l attaque est massive mais délicate sur les petits fruits rouges et noirs, mure, cassis, cerise avec du minéral et un peu d épice. Milieu de bouche sphérique, caressante avec un cote tellurique. Finale longue, fraîche et complexe sans aucune aspirite. Superbe

Clos Vougeot : robe rouge pourpre. Nez intense sur les fruits noirs, la griotte. Bouche d entrée imposante sur les fruits noirs et rouges mélanges. Les tanins sont déjà bien fondus et le vin reste très digeste malgré la matière. C est la première fois que je le trouve si accessible. Beau volume avec de la complexite. Grande longueur sur le minéral qui se resserre un peu. Grand potentiel.

Un bon moment (un peu court !) passé au domaine ou les 2014 apparaissent déjà accessible et digestes avec une belle matière et un beau fruit. De beaux vins en devenir
16 Oct 2015 22:31 #333

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 741
  • Remerciements reçus 12

Réponse de Lucas57 sur le sujet CR:Domaine Castagnier Gevrey Chambertin 2011

Bonjour,

Juste ouvert 24h à l'avance:

CR:Domaine Castagnier Gevrey Chambertin 2011

Nez ouvert....uniquement basé sur le boisé/caramel et note de fumée...fruit complétement masqué.
Bouche en demi corps, tannins fondus et fins, bonne acidité qui apporte juste ce qu'il faut de vivacité, toujours ce boisé bien présent. Finale honorable.
Bien peur que le domaine ai un peu trop "appuyé" sur le bois en 2011...en tout cas sur ce Gevrey c'est flagrant.

Amicalement,

Lucas
29 Oct 2015 08:51 #334

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 193
  • Remerciements reçus 115

Réponse de CAB 1861 sur le sujet CR: Domaine Castagnier Dégustation des 2014

Visite au Domaine Castagnier // Morey St Denis

Comme à son habitude Jérôme Castagnier semble "speed" mais prend vite tout son temps, dès que le vin est tiré pour recevoir ses clients.

Quelques extraits de notre dialogue autour de quelques une de ses cuvées emblématiques sur le 2014...

Habitué d'être reçu au milieu de ses tonneaux, Jérôme Castagnier nous reçoit dans sa cuverie. Mais pourquoi donc? Les 2015 ayant très peu d'acide malique, il a fallu rapidement faire le décuvage et les mettre en fûts ("seul contenant idéal pour la fermentation malolactique") un peu précipitamment. Du coup, Jérôme a remis ses 2014 en cuve avant de les mettre sous peu en bouteille.

Les vendanges 2015 ont eu lieu au domaine du 9 au 12/9, ce qui a permis d'obtenir une maturité optimale et, dans cette semaine moins chaude que les précédentes, d'avoir des moûts plus "tempérés" et éviter un début trop rapide de la fermentation alcoolique. Après une semaine de pigeages/remontages, celle-ci a démarré et s'est étalée sur 15 jours.

Jérôme Castagnier a insisté sur sa vision des choses. Comme il dit, "le travail se fait quasi exclusivement à la vigne". Il travaille, non pas en biodynamie stricto sensu, mais en tenant compte des lunes, limitations des intrants etc... Il a pratiqué cette année 3 "vendanges" : une en vert au printemps lors de l'effeuillage, une en "rose" à 15 jours des vendanges éliminant ainsi les grappes peu mûres et la finale. Si les raisins étaient exceptionnels, les rendements seront assez moyens aux alentours de 30hl/ha pour ces premiers et grands crus. Sur 2015, et comme l'état sanitaire des grappes le permettait, il a décidé de travailler avec 20% de vendanges entières espérant ainsi plus de volume et d'arômes.

Revenons aux 2014. Sur cette année abondante en grappes, il a fallu faire beaucoup de vendanges en vert pour garder une juste concentration. Le gros problème a été la présence de la Drosophile Suzuki, mouche nuisible, qui piquait les raisins et libérait de l'acide acétique entraînant un goût de vinaigre et une pourriture mouillée. Sur certaines parcelles, il a fallu "quasi sentir toutes les grappes" au niveau de la table de tri.

Ce problème résolu par un tri sévère, le millésime 2014 est une vraie réussite sur les quelques échantillons dégustés.

*Gevrey Chambertin 2014 (sur fût).
Un nez très frais, gourmand sur de la griotté.
La bouche a déjà un bel équilibre. Jolie finale croquante sur la griotte. Déjà charmeur...

* Morey St Denis 1er cru "aux Chezeaux" 2014 (sur fût).
Comme la robe, le nez est plus profond sur le fruit noir et le moka.
La bouche est tendue sur une belle structure encore un peu serrée par des tanins élégants mais fermes

* Charmes Chambertin GC 2014 (sur fût).
On retourne sur Gevrey avec un nez de cerise, kirsch, yaourt à la cerise.
La texture est soyeuse tendue par une belle acidité. En milieu de bouche, le vin est souple, très fruité avec des tanins déjà sur l'équilibre.
La longueur est phénoménale avec une rétro cerisée en queue de paon. On est monté d'un cran...

* Clos St Denis GC 2014 (sur fût).
Retour sur Morey avec une structure plus serrée, plus ferme au niveau des tanins.
La bouche est encore un peu fermée.
Aujourd'hui tout se joue sur la finale puissante sur un registre minéral poivre blanc.

* Clos de la Roche GC 2014 (sur fût).
Nez pur sur des notes de groseille, de fraise des bois.
Très épicé en début de bouche sur du caillou, du noyau de cerise.
Les tanins sont d'une élégante puissance. La longueur est exceptionnelle!

* Clos de Vougeot 2014 (sur fût)
Nez subtil sur du fruit rouge.
Très jolie texture, soyeuse avec une minéralité plus sur le registre salin que du poivre blanc.
Beau couple tanin/acidité qui donn un côté très salivant.
La finale est puissante là, sur du poivre blanc. Rétro +++ sur de la cerise, du noyau kirsché.

Ma préférence au vins de Morey en particulier le Clos de la Roche. Le Clos de Vougeot reste aujourd'hui un modèle de ce qui se fait.

Merci à Jérôme Castagnier de son accueil...

Fred
« C’est la composition même du sous sol qui caractérise la qualité des vins » - Dom Denise
Retrouvez les photos sur mon "blog FB" www.facebook.com/Coe...
31 Oct 2015 09:34 #335

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1328
  • Remerciements reçus 1601
CR:
LPV VDM présente


[size=x-large]Les Clos de Morey selon la vision de Jérôme Castagnier[/size]

[size=x-small]
Le magister dans son jardin
[/size]

Quand Monsieur CAB 1861 alias Frédéric ou Fred "le Jeune", le "Coeur de Bourgogne", vous propose une dégustation de ce calibre, je peux vous dire que tous les camarades sont à l'affût et que séance tenante, le jour où aura lieu la dégustation, rien d'autre n'aura d'importance... La terre peut trembler, les enfants peuvent être malades, ce soir c'est "j'peux pas j'ai Clos!!!"

Un immense merci à toi Fred de nous avoir proposé et organisé de main de maître dans un gant de velours et de taffetas cette dégustation exceptionnelle qui restera dans les annales du groupe!!!
Je tiens à saluer l'excellente cuisine du Bistrot de Benoît à Maisons-Alfort qui nous a généreusement accueilli pour cette magnifique soirée. Encore un grand merci au maître des lieux!!!

Les Clos de Morey du Domaine Castagnier me direz-vous, le principe est simple : une dégustation bouteille découverte de deux grands crus de la commune de Morey Saint-Denis : un Clos de la Roche et un Clos Saint-Denis sur 5 millésimes (2008, 2007, 2010, 2009 et 2006), pour une confrontation des seigneurs de la commune.

Pour vous situer les lieux tout de même...
Et vous donner une idée en réel...
Clos de la Roche :
Clos Saint-Denis:

Allez, je ne suis pas là pour faire un cours d'histoire, ni pour faire un cours de géologie, encore moins une visite organisée des lieux, je laisse cela aux experts, moi je vous parlerai uniquement de choses concrètes, de ce que nous avons dans nos verres!!!

Warm up

Pour préparer nos palais, nous avons été affutés avec le Chambolle-Musigny 2008 du Domaine Castagnier, histoire d'être déjà familier avec l'illustre série à venir.
La robe est cerise/rubis assez clair. Le nez est très fin (cerise +++), rose, fleurs fânées, un peu de fumée. La bouche est très légèrement accrocheuse au départ, puis se poursuit sur une belle finesse, une très belle (grosse) acidité (qui a été rédhibitoire ou un fardeau pour certains... pas pour moi qui possède un palais acide), des groseilles, de la framboise, très salin sur la finale, une pointe de bonbon anglais. C'est bien joli pour commencer!!!
Bien ++
Bon les choses sérieuses commencent maintenant, accrochez-vous les enfants car ça va envoyer de la grosse cartouche!!!

Paire n°1 : Domaine Castagnier - Clos de la Roche 2008 versus Domaine Castagnier - Clos Saint-Denis 2008

CdlR : Robe assez soutenue. Nez très fin, pivoine, rose, c'est très intense, grande élégance, juste magnifique. La bouche est extraordinaire, de la complexité, une texture magnifique, un petit côté fumé, c'est racé, extrêmement floral fin, le jus est sublimé, l'acidité est parfaitement juste. Un vin de grande finesse, tout en taffetas, soie et velours, presque aérien. Magnifique pour commencer. Excellent
CSD : La robe est encore plus sombre. Le nez est plus discret, avec un petit côté ferreux, ferrugineux, terreux noble qui semble transpirer le terroir. Une infinitésimale trace de bouchon sur l'attaque qui tendera à disparaître complètement en secouant le vin. Après cela, une grosse matière emplie d'élégance, je dirais même que c'est insolent d'élégance!!! La seconde partie de bouche est juste monstrueuse, une déclinaison de fruits à noyaux, acidité juteuse, grande salinité, finale en queue de paon. Qu'est ce que ça envoie!!! Excellent, et ça aurait pu être encore mieux sans l'infime défaut dû au bouchon!!!

Paire n°2 : Domaine Castagnier - Clos de la Roche 2007 versus Domaine Castagnier - Clos Saint-Denis 2007

CdlR : La robe est très soutenue. Le nez présente un petit côté lardé, fumé, fruits à noyaux, cerise noire, fraise. En bouche c'est un coulis de fraise trois étoiles qui tapisse le palais, nuancé de pivoine, de rose. Un vin encore une fois ultra salin, de grande élégance, mais nom de nom, quelle salinité!!! Une légère pointe de menthol, de calcaire, une petite touche de fumée c'est d'une pureté absolue, qui file droit, d'une précision diabolique. tout simplement magnifique!!! Excellent + Notre ami Gilles dira tout simplement que t'es à 180 sur la A6, file de gauche, phares au xénon... (tu) :D
CSD : La robe est sombre (rubis sombre). Le nez pinote noblement, avec l'impression d'avoir le nez dans un panier de cerises. La bouche présente une matière plus persistante, le vin est plus corsé, avec un volume immense, une grande densité, il tapisse la bouche le palais (et au-delà, dirai-je même...), c'est une totale déclinaison de cerises, avec une énorme longueur. Le vin revient sur la fraise mûre, le velouté de fraise, du poivre fin. Un superbe vin en largeur et en longueur, énormément gourmand, juteux, délectable, tout simplement savoureux... Excellent +

Paire n°3 : Domaine Castagnier - Clos de la Roche 2010 versus Domaine Castagnier - Morey Saint-Denis 2010 (1er cru Aux Chezeaux)
Il s'est produit un petit souci sur cette paire... Fred manquant de lumière dans sa cave n'a juste vu dans la pénombre que Saint-Denis écrit sur l'étiquette, sauf que ce n'était pas mentionné Clos devant mais Morey!!! Et quand on s'en aperçoit une fois la bouteille ouverte, c'est trop tard!!! La prochaine fois, on se cotisera pour t'acheter des lunettes à vision nocturne... :P

CdlR : La robe est dense et sombre. Le nez est ultra complexe, de grande intensité aromatique, pivoine, essence de rose. La bouche est tout simplement grandiose, ce vin est l'évidence même... Enormissime texture, toucher de bouche impérial, le vin dans sur la langue et le palais, de la rose, de la cerise griotte, ue maturité parfaite, un poivre de séchuan très juste, une explosion de saveurs sur les papilles, une présence juteuse, une finale époustouflante. La longueur est kilométrique (j'ai noté une présence en bouche pendant 4 minutes!!!). Tout est là pour faire un Grand Vin. Bravo Monsieur Castagnier!!! Celui-là, je risque de m'en souvenir assez longtemps...
MSD : La couleur est très sombre. Le nez est extraordinairement floral, on est dans un champs de fleurs!!!. Quelle concentration en bouche, c'est intense, mûr et frais, gourmand, juteux, sur un sirop de rose et de pivoine, tout en justesse. Un vin délicieux et de grande fraîcheur. Très bien +

Paire n°4 : Domaine Castagnier - Clos de la Roche 2009 versus Domaine Castagnier - Clos Saint-Denis 2009

CdlR : La robe est très sombre. Le nez présente une très haute maturité, cerise noire, mûre, confiture de fraise, coulis de fraise, poivre cinq baies, avec un petit côté lardé, et même du cuir sur le verre de Gila / lutembi, mon voisin. La bouche est très épicée, de grande densité, avec toujours cette élégance si caractéristique, du poivre, presque une touche de cannelle, de zan, un petit côté animal (cuir, selle après le travail d'un cheval). Toujours une absolue finesse et de la rose en rétro. Encore un superbe vin sur un registre plus mûr, peut-être légèrement moins accessible que ses prédécesseurs. Très bien ++
CSD : La robe est énormément dense, soutenue et sombre. Le nez présente des notes de cuir, de tabac, de fruits sombres très mûrs. La bouche fait également preuve d'une très grosse densité, c'est riche, sur les fruits noirs, avec beaucoup d'épices (très poivré), des notes lardées, pas mal de cuir, un volume toujours immense et une matière énorme. Le vin manque pour moi d'un poil d'acidité, faisant ainsi presque ressortir une légère amertume, il est presque trop généreux et démonstratif. C'est moins mon style. Très bien

Paire n°5 : Domaine Castagnier - Clos de la Roche 2006 versus Domaine Castagnier - Clos Saint-Denis 2006

CdlR : La robe est assez soutenue. Le nez m'évoque les trompettes de la mort, les chanterelles en tube, un peu de sous-bois, d'humus sur lesquels viennent se poser une nouvelle fois un beau panier de cerises. En bouche c'est encore un vin de précision : le toucher de bouche est ultra précis, c'est très minéral, calcaire avec une fine acidité, de la rose, des fleurs fânées (un vin très floral), et toujours cette parfaite élégance et ce côté aérien. C'est vraiment très beau. Très bien +
CSD : La robe est assez soutenue. Le nez est très pinotant, avec des cerises à l'eau de vie, de la pivoine. La bouche est infinitésimalement accrocheuse, avec une légère rudesse sur les tanins, une grosse texture, des fruits à l'eau de vie, une belle présence de la cerise, un peu de fumé, de lard, et quelques notes de fraise. Très bien

Le débrief :
A peu que je ne me convertisse définitivement au Bourgogne... :D
J'aurai quand même peur de paraître relaps et lâche envers mes premières amours!!! (:D

Les maîtres mots pour décrire les vins du Clos de la Roche : élégance, finesse, aérien, précision, minéralité
Les maîtres mots pour décrire les vins du Clos Saint-Denis : texture, matière, élégance, densité, salinité

Un Clos de la Roche 2010 absolument phénoménal, d'une grande accessibilité aujourd'hui, mais qui ira encore plus loin, un vrai grand vin. Le vin de la soirée, dans une soirée qui a compté un sacré nombre de grosses réussites...
Une confirmation du bonheur que lon prend aujourd'hui à goûter les 2007 en Bourgogne.
Des 2008 qui sont très réussis, des 2009 de très haute maturité qui sont peut-être en train de se refermer (?). Des 2006 qui s'approchent doucement de leur optimum et des 2010 absolument irrésistibles.

Une dernière pour la route et la constitution du mythe. Que les souvenirs perdurent et que les moments d'amitiés, de camaraderie et de franche rigolade, comme de bonne prise de bec mais surtout de superbes instants de dégustation comme celui-ci soient éternels au sein de LPV Val de Marne. (tu) :)-D

Portez-vous bien mes amis et au plaisir de vous retrouver prochainement pour le "petit Noël de LPV VDM" ou la liste de nos envies (je te le pique Gila...) ;)

Vivien

[size=x-small]Crédits photos : Fred CAB 1861[/size]
13 Nov 2015 12:39 #336

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 193
  • Remerciements reçus 115
Un grand merci à Vivien car difficile d'être "MC" et scrutateur!

Juste quelques précision pré dégustation. L'idée ? Un face à face de 2 Clos classés grand cru de Morey St Denis : le Clos de la Roche et le Clos St Denis, deux "climats" si proches et si différents tout en apprehendant l'effet millésime - 2006 à 2010 - sur ces vins monocépages pinot noir et toucher la différence "climatique" bourguignonne. Pour minimiser l'impact humain dans l'expression des terroirs, tous les vins viennent d'un même domaine. Celui d'un vigneron de grand talent: Jérôme Castagnier.

Ceci dit, reste sans doute le plus délicat: comment présenter les millésimes? Faire une dégustation purement chronologique? Il fallait s'accorder sur les plats préparés par le chef du Bistrot de Benoît a Maison Alfort. M'appuyant sur mon expérience des millésimes bourguignons, je prends le parti-pris de commencer par ceux moins complexes 2008/2007 sur l'entrée (pata negra), ensuite ceux plus puissants 2010/2009 sur le plat (filet de bœuf) et finir sur 2006 avec un mélange de comtés affinés. Mais avant de rentrer sur des grands crus, la dégustation commencera par un village (Chambolle 2008) pour "aviner" les verres et voir la différence village - grand cru en termes de présence de bouche.

Une dizaine de grands amateurs éclairés et avertis de LPV 94 et me voilà parti! Ouverture des bouteilles vers 17h30. Et ça commence un peu mal : un Clos St Denis 2008 bouchonné! Heureusement, j'avais un doublon (qui sera un peu déviant lui aussi). Dans un léger stress que tout soit parfait, je confonds une bouteille de Clos St Denis et Morey St Denis 2010! Les 2006,2007 et 2008 n'ont pas été carafés. Les 2009 et 2010, environ 1h à 1h30 avant le service.

Je n'ai volontairement pas pris de note précise, étant aux manettes du service afin que chacun ait la même quantité (pas facile à 11 mais finalement il y en avait bien assez pour apprécier). J'attendais pas mal de cette dégustation et de mon côté pas déçu sur l'exercice. Paradoxalement le millésime dont j'etais le plus en attente (pas ouvert jusqu'à présent) et que j'ai trouvé en "retrait" est 2009: trop solaire qui demande de se patiner, un peu chaud. 2007 à point, 2010 une tuerie et 2006 peut encore voyager, mais est sans doute dans une période de mue, un côté enfermé dans une chrysalide. Je pense que ça peut encore réserver de bonne surprise. Je suis toujours dans le flou sur 2008 sur sa capacité à évoluer. C'est un millésime qui doit se boire en solo car s'il a des qualités, il souffre d'être mis au regard d'un 2007 ou d'un 2006. Il ne faut pas lui jeter l'anathème car dans les mains de bon vignerons, il y a de belles choses (sans doute plus sûr de "hauts" terroirs)

Je suis finalement satisfait de l'ordre de passage, je voulais mettre le 2010 en dernier mais la présence du Morey au lieu du Clos m'a un peu fait réviser la chose. Content aussi de cette mise au jour évidente des caractères différents de ces 2 vins... Sur fut ou plus âgé, j'ai un faible pour le Clos de la Roche de Jerome Castagnier...

La même dans 10ans 2015-2010 ?

Fred
« C’est la composition même du sous sol qui caractérise la qualité des vins » - Dom Denise
Retrouvez les photos sur mon "blog FB" www.facebook.com/Coe...
13 Nov 2015 13:06 #337

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 882
  • Remerciements reçus 210
Merci Vivien pour ce compte rendu, et Fred pour tes explications, et surtout l'organisation de la soirée.

Effectivement, très intéressante et très belle soirée, le genre de parallèle que personnellement je n'ai pas si souvent l'occasion de faire.
A noter que nous n'étions pas à l'aveugle, connaissant déjà tous la série de vins qui s'annonçait.

Me retrouvant assez bien dans les écrits de Vivien, je m'abstiendrai de descriptifs détaillés. Quelques traits me viennent cependant:

Sur les différences entre les crus:
J'ai globalement trouvé les Clos St Denis plus veloutés, plus portés vers les fruits rouges, la cerise et le kirsch, plus solaires, donnant l'impression d'une maturité plus poussée, avec parfois une petite pointe de chaleur en finale, et globalement une finale plus longue que les CdR.
Côté Clos de la Roche, plus d'arômes de cuir et de fumée, plus tourné vers des fruits plus noirs, plus de structure en bouche, plus de mâche, un peu plus d'acidité. Les finales sont belles, généralement plus courtes que le CstD.
A noter que le "simple Morey" 2010 a tenu fort honorablement sa place dans la série. Ses tanins moins fins et sa moindre longueur marquent la différence pour moi, mais l'arômatique est superbe et la concentration en bouche n'a rien à envier à ses grands voisins.
Le Chambolle 2008 était un niveau en dessous, un peu handicapé par une structure acide très présente malgré un bel ensemble.

Sur les millésimes:
2008 un peu acide, un peu maigre peut-être, même si l'élégance est grande dans chacun des vins. C'est le seul millésime où j'ai préféré le Clos St Denis, pourtant marqué par un petit bouchon, avec en particulier une magnifique et longue finale sur la cerise.

2007 était très beau, gourmand, pleins de fruits frais, totalement disponible aujourd'hui, offrant beaucoup de plaisir.

2010, sans surprise, est superbe, sur chacun des 2 vins présentés. Évidemment le Clos de la Roche surpasse le Morey, mais surtout tous les autres vins de la soirée. Un grandiose équilibre, une longueur et une finale magnifique. Un grand vin de Bourgogne.

2009 est beau, offre du plaisir, mais s'éloigne un peu de ce que j'attends dans ces vins. C'est dense, séveux, généreux, mais un peu chaleureux de mon point de vue. Le côté cuir-lardé du Clos de la Roche sur ce millésime pourrait à l'aveugle aisément nous entrainer en Côte-rotie, ce qui reste néanmoins une référence alléchante. Ce sont quand même de très beaux vins, qui devraient je pense s'affiner au vieillissement car ils sont d'un très beau jus.

2006, millésime que j'affectionne souvent en Bourgogne a été ici une petite déception. Les vins m'ont semblé manquer un poil de relâchement, avoir un peu de mal à se donner. Peut-être une difficulté liée à un effet "entre deux âges"? Je les ai cependant préféré aux 2008, et leur prête un avenir plus grand qu'aux 2007. J'espère avoir l'occasion de les retrouver dans quelques années.

Pour résumer, globalement, à part sur 2008, j'ai eu une petite préférence pour le Clos de la Roche, avec un 2010 qui a été sans conteste pour tous le vin de la soirée.

Merci à tous pour cette soirée.

François
13 Nov 2015 13:28 #338

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 724
  • Remerciements reçus 271
Il est quand même fort "Le" Vivien quand il n'est pas bougon!;)

Très déçu de ne pas avoir était des vôtres comme tous les absents j'imagine, mais bon quand on a des impératifs...

AlcoholicA depuis 28 ans.
13 Nov 2015 14:55 #339

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 315
Joli (tu), mais dommage qu elle ne se soit pas déroulée a l aveugle ... une autre fois, peut être !
13 Nov 2015 16:44 #340

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 661
  • Remerciements reçus 330
Merci pour ces très beaux CR pertinents et très intéressants.
Je suis un fan du Clos de la Roche de J.Castagnier que je trouve à chaque fois excellent.
À ma connaissance le Clos Saint Denis est le vin préféré de Jerome.
Comparaison très intéressante sur ces 2 clos ou je reconnais bien les caractistiques de ces 2 vins.


Les maîtres mots pour décrire les vins du Clos de la Roche : élégance, finesse, aérien, précision, minéralité
Les maîtres mots pour décrire les vins du Clos Saint-Denis : texture, matière, élégance, densité, salinité


Assez en phase avec cette constatation !
13 Nov 2015 16:54 #341

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 797
  • Remerciements reçus 1
Bonjour,

Quel superbe compte rendu et surtout quelle soirée cela devait être... Merci beaucoup! D'autant que j'ai un peu de Clos de la Roche 2010 en cave :)o

Par contre une question, vous n'avez pas eu envie de carafer les 2008? Cette question car je remarque qu'une bonne grosse aération permet de mettre le vin en place et "d'intégrer" l'acidité parfois un peu prégnante sur ce millésime. Tous les 2008 bus furent très très beaux et firent l'unanimités après avoir pris le grand air :) (je sais que certain vont sourire devant leur clavier).

Guillaume

LPV LYON ou Le Troisième Fleuve
13 Nov 2015 17:35 #342

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 193
  • Remerciements reçus 115
socata écrivait:
> Bonjour,
>
> Par contre une question, vous n'avez pas eu envie
> de carafer les 2008? Cette question car je
> remarque qu'une bonne grosse aération
> permet de mettre le vin en place et "d'intégrer"
> l'acidité parfois un peu prégnante sur ce
> millésime.
Bonsoir

J'avoue que n'ayant que 4 carafes, je les avais réservées aux 2009 et 2010. Donc, je ne me suis pas posé la question...mais j'essaie de plus en plus de passer mes Bourgognes rouges par un carafage plus systématique...

Fred
« C’est la composition même du sous sol qui caractérise la qualité des vins » - Dom Denise
Retrouvez les photos sur mon "blog FB" www.facebook.com/Coe...
13 Nov 2015 19:09 #343

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 69
  • Remerciements reçus 22

Réponse de Paco81 sur le sujet CR: Domaine Castagnier - Dégustation Clos de Morey

Dégustation Clos de Morey.

Le mercredi 11 Novembre 2015, le cercle LPV 94 s'est réuni sur l'initiative de notre ami Fred, Master of Wine of Bourgogne.
Le thème des plus alléchants a motivé 11 membres du cercle, des plus éminents, bien entendu.;)
Il s'agissait de déguster en parallèle les vins de M. Castagnier, Clos de la Roche ( GC ) et Clos Saint Denis ( GC ) sur les millésimes 2006, 2007, 2008, 2009 et 2010.
Fred décidant que la dégustation se déroulerait par paire et servant les millésimes par rapport aux plats du restaurant. Aucun vin n'étant, exceptionnellement servi à l'aveugle ;

Pour commencer notre dégustation, bouteille apportée par Séverine,

Nez plutôt discret. Notes de bourgeon de cassis, de petits fruits rouges, de citron:cédrat.
Attaque fraîche, l' acidité, jolie, arrivant ensuite, citronnée. Fine matière. Bouche en demi-corps.
Petite finale sur une légère amertume, agréable, de cédrat.

Fred lance ensuite les hostilités et nous propose d'étalonner nos palais avec ce Chambolle Musigny 2008 du domaine Castagnier.

Au nez, on note la présence d'un côté acétique qui gâche, malheureusement, l'ensemble.
Malgré tout, on trouve des notes de cerise noire/griottes, une touche végétale et florale ( rose ).
Très belle entrée, moelleuse, une acidité prend le relais avec un côté acidulé.
Le milieu de bouche est sur la finesse, jolie matière, soyeuse. Le côté acidulé vire un peu sur une petite aigreur en même temps que la bouche prend du volume.On retrouve du fruit en bouche, groseille, framboise, cerise.
La fin de bouche est un peu trop brute/aigre et gâche cette belle matière.
Petite note végétale en fin de bouche, agréable, fraîche.
On s'interroge si le côté acétique est du à l'effet millésime ou plutôt à un petit défaut sur la bouteille. ????

On passe ensuite à la première paire, sur le millésime 2008.

A ma gauche, Clos de la Roche 2008........

Au nez, petit côté acétique, effet millésime ?
Nez un peu en retrait qui laisse malgré tout apparaître de jolis arômes.
Notamment de magnifiques notes de cerises, pivoine, rose, des notes minérales comme le calcaire, côté rocheux, un côté fumé avec du paprika fumé.
Le nez annonce la classe du vin. A l'aération, apparition d'une petite note végétale et de truffe.
La bouche est grande. J'attendais beaucoup, je ne suis pas déçu.
Belle amplitude, avec de la largeur avec beaucoup de finesse et un touché de bouche assez stupéfiant.
C'est droit sans être strict, tendu, magnifique trame minérale sur les notes de calcaire, le caillou et le noyau de cerise. Notes de poivre. Jus fin, gourmand et poivré.
Belle longueur, fins amers sur une jolie finale légèrement poivré.

A ma droite, Clos Saint Denis 2008........

Robe plus claire, plus limpide, plus brillante que le Clos de la Roche.
Nez qui ne livre pas trop non plus. Petit côté acétique, léger, nettement moins présent que sur le chambolle.
Notes de bigarreau, florales, belles notes minérales ( roches salines ) mais également une petite note de bouchon.
Jolie entrée en bouche, sur la finesse, malheureusement toujours marqué par cette petite note de bouchon.
La bouche est suave, salivante, saline, les tanins sont très fins.
Belle structure, c'est droit et élégant.
Belle persistance en bouche sur le noyau de cerise.
Très belle finale, très belle longueur.

Le combat est un peu inégal car le petit goût de bouchon désavantage clairement le Clos Saint Denis, malgré beaucoup de finesse, une belle minéralité, un équilibre intéressant et une très belle longueur en finale.
Très beau Clos de la Roche, notamment la bouche et sa trame minérale, salivante, qui remporte mes suffrages.

Seconde paire sur le millésime 2007.

Clos Saint Denis 2007

Nez plus évolué, plus ouvert que les précédents.
Très beau fruit, belles notes de cerise, subtiles notes minérales, côté végétal apportant de la fraîcheur avec des queues de cerises et également des noyaux de cerise. On est en présence d'un grand échantillon de notes de cerises, toutes différentes et plus subtiles les unes que les autres.
Nez assez aérien. Épices, cannelle notamment.
Bel équilibre en bouche entre une entrée fine, soyeuse, une tension fine qui croît mais sans jamais tomber dans l’exubérance, puis débouche sur un très beau milieu de bouche.
Amplitude maîtrisé, avec beaucoup d'élégance.
C'est suave, gourmand, sur la fraise et un très joli poivre blanc.
Beau côté croquant du fruit, juteux et précis, finesse des épices/poivres et une pointe végétale qui apporte de la fraîcheur.
C'est très long en bouche. Grande longueur, avec beaucoup de finesse, sur le poivre blanc et gris.

Clos de Roche 2007

Nez totalement différent du Clos Saint Denis.
Le nez est avenant, complexe. Magnifique.
On y retrouve un côté minéral caractéristique de ce grand cru, sur le calcaire, les cailloux, un petit côté charbon de bois, de magnifiques notes, très pures mais subtiles, de caramel, café au lait froid. Beaucoup de fleurs comme la pivoine, les fleurs séchées, des épices. Le second nez sera plus sur les fruits comme la cerise, la fraise, la framboise et un côté végétal apportant de la fraîcheur.
Très très beau nez.
Très belle entrée de bouche, classe, sur la soie qui laisse place à une magnifique trame qui s'articule autour de la minéralité, du poivre et du noyau de cerise. Triptyque envoûtant.
Belle amplitude, bouche très pure, saline/minérale avec un côté salivant qui trace la bouche.
Mes papilles s'affolent littéralement.
La matière caressante, tapisse la bouche harmonieusement, avec le poivre blanc et la craie calcaire.
Grain très fin, tanins voluptueux.
Jolie finale. Même si la finale du Clos Saint Denis fut plus persistante......

Difficile de donner un vainqueur tant on est face à deux très grands vins.
Pour être honnête, j'étais un peu inquiet avant la dégustation de cette paire, par rapport au millésime.
J'ai pris une grosse claque.
Ma préférence va une nouvelle fois vers le Clos de la Roche. Mais j'avoue être très sensible, à cette trame minérale, cette tension salivante, sur le noyau de cerise et la finesse des tanins.
Malgré tout, le Clos Saint Denis, sur ce millésime, a démontré un très bel équilibre, avec une texture en bouche à tomber à la renverse. Et que dire de cette finale, démoniaque.......

Troisième paire sur le millésime 2010......

Combat particulier dans le sens où sur ce millésime 2010, le Clos de la Roche sera opposé à Morey Saint Denis et non pas un Clos Saint Denis. Erreur de notre ami Fred, sûrement du au stress.
On le pardonne bien évidemment tant cette soirée fut ENORMISSIME.

Au final, cette erreur est assez bienvenue tant elle permet de constater que le Morey Saint Denis, s'en est sorti avec les honneurs.....

Morey Saint Denis 2010.

Joli nez. Très belles notes de cerise, petite note minérale, une subtile note de cuir. Petite note acétique.
Mais surtout un côté floral très développé, très aérien. Très beau. Beaux fruits également.
La bouche n'a rien à envier au nez. Elle présente un bel équilibre, qui plus est dotée d'une belle tension.
La matière est gourmande, sur la griotte, le poivre et un côté minéral.
Les tanins, jolis, agréables, ne présentent malgré tout pas la même finesse que les grands crus.
Le fruit malgré son joli côté gourmand montre moins de précision.
Belle largeur en bouche, la bouche est tapissée d'un joli poivre.
Légère astringence, pas désagréable.
Jolie finale, la persistance en bouche étant moindre que sur les Grands Crus.
Très beau vin malgré tout. Un poil de tension en plus et c'était TOP.

Clos de la Roche 2010.

Nez précis, complexe, fin et aérien. Le nez annonce la couleur......
Cerises évidemment, dans toute sa splendeur et sur une palette très large ( griottes, bonbon à la cerise,j'en passe et des......).
De magnifiques notes de queues de cerises, feuilles de cerises, apportant un trait végétal, une fraîcheur bienvenue.
Notes minérales, jolies, complexes et qu'il m'est difficile d'identifier avec précision.
Cassis, fraise.
Le nez est envoûtant. Je n'ose me risquer à le déguster, de peur d'être déçu.
Allez, je me lance...... OUAOUHHHHHH
La bouche est juste ENORME . Gourmandise du fruit, précision et finesse.
L'entrée est fine, soyeuse, puis le vin délivre une belle trame acide, qui trace la bouche.
Ce n'est pas l'autoroute A6 à fond, n'est ce pas Gilles;) mais un voyage pour l'espace, un saut dans l'inconnu.
Mes papilles sont du voyage et ne le regrettent aucunement......
C'est droit, tendu mais ça soutient magnifiquement une matière caressante, un jus envoûtant.
Sensation d'une plume venant se poser délicatement en bouche. Structure de dingue.
Les poivres gris et blanc se disputent à un magnifique fruit pour un touché de bouche angélique.
De la rose, de la pivoine également.
Belle amplitude façon main de fer dans un gant de velours. Juste comme il faut.
EQUILIBRE REDOUTABLE.
Très belle finale sur le noyau de cerise, la feuille de cerise, le bigarreau.
Longue persistance, sur la finesse mais très très longue.......

J'en dirais pas plus. Vin monumental. J'imagine même pas ce vin dans quelques années......
Les paires précédentes l'avaient déjà mis en évidence, il semblerait que les dieux du vins se soient penchés sur le berceau du jeune Jérôme Castagnier, il y a quelques années.
Ajouté à cela, une convergence positive de tous les éléments de la nature, du terroir, de l'ensemble des éléments et vous obtiendrez un très grand vin.
Si vous souhaitez vous débarrasser de vos 2010, je suis preneur......;)

Quatrième paire sur le millésime 2009......

Clos de la Roche 2009.

Robe plus marquée, plus sombre que sur les vins précédents.
Au nez, c'est un panier de fruits mûrs, noirs, sur la mure, le cassis, la fraise des bois ( jolie ), la cerise noire.
Des fleurs, petites notes minérales et un petit côté balsamique.
La bouche est plutôt jolie sur une matière mûre, sur la fraise écrasée, le coulis de fraise.
Le tout est porté par une tension mais plus développée que sur le Clos Saint Denis.
Belle trame minérale, un poil brute mais qui ne me dérange pas tant elle supporte la densité, le côté mûre de la matière.
En bouche, on retrouve les épices et les poivres que l'on trouvait sur les Clos de la Roche des autres millésimes, sans pour autant qu'ils soient aussi subtils et fins. Du cuir, de la rose et tout petit côté animal.
La finale, plus riche que précédemment, est assez longue sur le poivre, presque sur l'orange sanguine, avec de jolis amers.

Clos Saint Denis 2009.

Robe sombre, marquée.
Fruits très mûrs au nez. De la fraise, framboise, un côté fruits des bois ( fraise des bois notamment ), cerise.
Petite note d'élevage, vanille, très subtile. Tabac, cuir.
Bouche très riche, dense. On retrouve le côté solaire. La matière est jolie mais puissante ( un peu trop ), moins fine, plus concentrée. La trame est moins marquée. Il n'y a pas la droiture, la structure des vins précédents ce qui augmente le côté riche de la texture.
Il manque une tension pour soutenir l'ensemble d'après moi. La bouche fatigue davantage.
Qui plus est le passage après le millésime 2010 ne l'aide guère.
Petite finale.

Millésime particulier, solaire, ou l'on s'éloigne quelque peu, selon moi, de ce qui fait la force de ces grands vins, c'est à dire bel équilibre, grande trame minérale/acidulée, matière fine, ciselée, tanins caressants.
Le Clos de la Roche s'en sort mieux, notamment grâce à une tension plus présente.
A voir, à l'avenir, une fois que le couple matière/tanins se sera « apaisé », fondu , ce que donneront ces vins.

Cinquième paire, pour finir sur le millésime 2006......

Clos de la Roche 2006.

Nez plus épanoui que les précédents, présentant un côté tertiaire assez développé.
Notes de sous bois, champignons, humus accompagnent un fruit très  « classe ». Note minérale de calcaire ainsi qu'un côté salin, que l'on détecte sur le nez. Sinon, on trouve également du café, du caramel, du tabac et toujours le couple poivres/épices. Des fleurs.
Note de truffe sur le second nez, joli ainsi qu'un côté tomate confite.
La bouche est sur un profil tendu, très minérale, très salin, sur le caillou. On retrouve une matière, fine, poivrée et florale ( fleurs fanées/séchées ).
On retrouve la finesse de la matière, quelque peu perdue avec le millésime 2009.
ça se resserre un peu après le milieu de bouche, donnant l'impression de rompre un peu la magie obtenue sur d'autres millésimes.
Même si c'est joli, on a pas le même équilibre, la structure habituelle. Le vin semble un peu endormi, entre deux eaux. Cela donne la sensation que les tanins sont un peu moins fins que sur les millésimes dégustés avant ( excepté 2009 ).
Sensation sans doute trompeuse. A regoûter.
Finale moyenne, fine, sur le poivre blanc.

Clos saint Denis 2006.

Joli nez, avenant, sur la prunelle, prunelle de Troyes ( liqueur ), la mure, les cerises, le cassis, des fleurs dont la pivoine. Sous bois, humus, côté boisé.
Note de tomate également.
Là encore, le nez semble plus évolué. Il commence à se patiner un peu.
La bouche présente un équilibre plus précaire que sur le Clos de la Roche.
Entre une matière un peu stricte, qui resserre la bouche,un petit côté aigre et un côté très salin, l'harmonie manque un peu à l'appel.
Côté minéral.
Les tanins sont également moins fins que ceux que l'on a pu avoir au préalable, un peu plus rêche.
Au final, il manque, comme pour le 2009, d'une jolie trame pour porter le vin, une colonne vertébrale qui soutiendrait l'ensemble.
La finale rattrape quelque peu l'ensemble général avec une belle persistance.

Le millésime 2006 semble pour le moment dans une phase de semi conscience, qui ne lui permet pas de délivrer tous ses atouts. A regoûter.
Bilan
2010 Énorme.
2007 Étonnant, très bien en ce moment.
2008 n'a pas livré tout son potentiel. Effet millésime, manque d'aération ?
2006 semble endormi
2009 un peu trop dense, à revoir
Même si le Clos Saint Denis est un grand vin, avec une texture fine, un très bel équilibre, le Clos de la Roche m'aura totalement conquis, par son amplitude, sa finesse de tanins, sa trame minérale et sa matière juteuse et poivrée.
Une grande soirée, un grand vigneron, un spécialiste de la Bourgogne pour nous orchestrer cette soirée et vous avez une soirée qui restera dans les mémoires.
Merci Fred.
13 Nov 2015 23:49 #344

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1539
  • Remerciements reçus 1477

Réponse de Super-Pingouin sur le sujet Re: Domaine Castagnier (Morey Saint-Denis)

Merci pour ces chouettes compte-rendus. Tu vois Vivien que la Bourgogne c'est sympa ;).

HD
16 Nov 2015 13:02 #345

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19722
  • Remerciements reçus 3263
Visite du 13/11/2015 au domaine Castagnier (Morey Saint-Denis)

Nous retrouvons Jérôme Castagnier vendredi en fin d'après-midi passablement éreinté par une semaine mouvementé.

Nous parlons du 2015 qui a été pour Jérôme Castagnier un millésime reposant où tout est allé plus vite, même la vendange au cours de laquelle l'opération de tri a été considérablement réduite. En quantité, la récolte est 20% en dessous de 2009.
Nous passons ensuite à la dégustation des 2014 ; afin de minimiser le phénomène de réduction sur ces 2014, Jérôme les a remonté pour les remettre en cuve jusqu'à leur mise en bouteille.

Chambolle Musigny village : vin très parfumé encore un peu sur l'élevage ; la matière est jolie sans êttre imposante.

Gevrey_Chambertin village : ce vin m'a semblé plus ouvert que le chambolle avec une bouche plus gourmande et un élevage plus intégré.

Morey-Saint Denis 1er cru Aux Chézeaux : on monte en intensité avec ce joli vin structuré aux arômes de cerise ; c'est soyeux et long.

Clos de la Roche : grand vin aux arômes poivrés, l'attaque est imposante et le vin montre un très gros volume. Maginifique ! Mis ce n'est rien à côté de
Clos Vougeot : de jolies senteurs florales (violette, pivoine) précèdent une bouche monumentale, signant le plus beau Clos Vougeot goûté chez Jérôme. Un vin hénaurme.

Nous finissons par une curiosité remontée par le nouveau collaborateur de Jérôme : le bourgogne côteaux bourguinons chardonnay 2015 fraîchement soutiré.
Incroyables arômes de pomme verte, du gras et de la longueur, une affaire à 8 € qu'il ne faudra pas rater !

En résumé des 2014 d'un très haut niveau, en particulier dans les grands crus très impressionnants et 2015 qui s'annonce exceptionnel.

Michel
16 Nov 2015 13:57 #346

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19722
  • Remerciements reçus 3263

Réponse de mgtusi sur le sujet CR: Domaine Castagnier Bonnes-Mares 2004

Domaine Castagnier, Bonnes-Mares 2004

Ll'impression du matin (végétal) n'a pas été confirmé, le vin est plus sur les fruits mûrs avec une touche de ronce. La structure est imposante et le vin semble jeune. Ce n'est pas la première bouteille que je bois et ce vin m'a toujours fait bonne impression. C'est une belle réussite du domaine.

Michel
23 Nov 2015 18:39 #347

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19722
  • Remerciements reçus 3263

Réponse de mgtusi sur le sujet CR: Domaine Castagnier Clos de la Roche 2010

Domaine Castagnier, Clos de la Roche 2010

Bouteille débouchée ce matin pour remplacer une bouteille qui paraissait défectueuse. Ce vin s'est avéré une sacrée quille avec un volume énorme et une aromatique dans le registre de petits fruits noirs très mûrs. La longueur est impressionnante ; formidable vin ! C'était le dernier rouge de la journée.

Michel
23 Nov 2015 18:41 #348

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 137
  • Remerciements reçus 14

Réponse de Chef Chaudard sur le sujet CR: Domaine Castagnier Morey-Saint-Denis 2011

CR: Domaine Castagnier Morey-Saint-Denis 2011

Le dernier millésime où le domaine a produit un Morey Village.

Beau vin.
Robe pourpre, nez sur la mûre et le cassis.
Tanin caressant, fin, élevage présent, mais bien intégré, longueur correcte...du bel ouvrage !

Certainement encore meilleur dans deux à trois ans, mais aucun problème pour l'ouvrir aujourd'hui.

Thomas.

"Je défendais un cimetière avec ma section, grenades et tout..."
28 Déc 2015 21:17 #349

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 840
  • Remerciements reçus 1041

Réponse de Pins sur le sujet Re: Domaine Castagnier Morey-Saint-Denis 2011

Chef Chaudard écrivait:

Le dernier millésime où le domaine a produit un Morey Village.
Thomas,

Est-ce que tu sais pourquoi le domaine ne produit plus le Morey Village ?

Christophe
28 Déc 2015 22:40 #350

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 714
  • Remerciements reçus 58

Réponse de Friends sur le sujet Re: Domaine Castagnier Morey-Saint-Denis 2011

Parce qu'une grosse proportion de ce Morey était en fait un 1er cru.
Du coup le domaine produit maintenant un Morey 1er cru aux cheseaux (Désolé pour l'orthographe) et les raisins de Morey village sont incorporés dans le Bourgogne pinot noir.
29 Déc 2015 01:58 #351

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 193
  • Remerciements reçus 115

Réponse de CAB 1861 sur le sujet CR: Clos de Vougeot GC 1996 // Domaine Guy Castagnier.

Un nez sur des arômes tertiaires un peu de sous bois mais aussi de la pivoine. Tertiaires mais pas fanés, pas de côté pruneaux.
Que dire de la bouche,? Je la trouve insolente de jeunesse pour 20 ans (et oui nous étions passé en 2016). Sur la souplesse de tanins fondus et d'un joli côté poivre blanc.
Une belle persistance sur de l'eau de vie de groseille.
Le genre de bouteille qu'on ne regrette pas d'avoir laissée en cave.

Superbe

Fred
« C’est la composition même du sous sol qui caractérise la qualité des vins » - Dom Denise
Retrouvez les photos sur mon "blog FB" www.facebook.com/Coe...
08 Jan 2016 21:58 #352

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3182
  • Remerciements reçus 56
CR:Domaine Castagnier Chambertin clos de bèze 2009

Bouteille servie à température de cave pas d'aération

La robe est foncée aux reflets bruns surtout pour un Bourgogne
Le nez typique de la région avec son mélange d'élevage de bois de jus de viande et de fruits noirs est très complexe avec des touches florale: rose lilas et changeant plus au fil du verre que vraiment par laération
L'attaque en bouche est puissante le vin est serré ample beaucoup de matière
On retrouve des aromes floraux mélangés à de la réglisse mais l'élevage n'est pas encore intégré et, pour moi bien que n'étant pas un intégriste du sans élevage, le boois n'est pas encore assez fondu
La finale est ample belle maiis les tanins sont un peu secs

Clairement trop jeune à revoir dans 5 ou plutot 10 ans

Eric L.
Un bon repas sans bon vin c'est comme un tagada sans tsoin tsoin
01 Avr 2016 13:32 #353

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 315
::o
Je dirais plutôt 10 ou 15 ans ..
01 Avr 2016 13:35 #354

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2457
  • Remerciements reçus 1285

Réponse de FloLevBen sur le sujet CR: Domaine Castagnier - Visite au domaine

Petit Compte rendu de ma visite au Domaine Castagnier le 1 avril 2016 :

Tous les vins sont dégustés sur fût, avec des FML qui ne sont pas encore faites sauf pour les deux premiers vins.
Pour le millésime 2015, c'est la première fois que Jérôme Castagnier vinifie avec une partie de vendange entière sur toutes les cuvées à partir du niveau village dans une proportion de 30% à 40%.

Côteaux Bourguignons Chardonnay 2015 :
Un nez très axé sur la pomme verte (je suis tout à fait d'accord avec Michel) des agrumes, et presque de la banane. La bouche est ronde, mûre, très accessible. Un poil chaleureux en finale (effet 2015). Un petit blanc très sympa et plaisant sans se ruiner.

Bourgogne Passetoutgrain 2015 : [size=small]2/3 Pinot Noir et 1/3 Gamay[/size]
Beaucoup de fruit rouge au nez, un peu de fruit noir. C'est gourmand en bouche, sur le fruit, avec une chaire tendre. Un petit vin de plaisir que joue parfaitement son rôle.

Chambolle Musigny 2015 :
Le nez est réduit ici, mais on perçoit en fond des fruits noirs bien mûres. On retrouve cette maturité du fruit en bouche, avec un boisé encore un peu présent. les tanins sont présent mais bien enrobés.

Morey Saint Denis 1er cru "Aux Chéseaux" 2015 :
Fruits noirs, assez fin et pure. La bouche est velouté, soyeuse, bonne consistance et bonne équilibre. Un très beau vin.

Charmes-Chambertin 2015 :
Nez sur la cerise et la griotte. La présente une belle matière ronde et soyeuse, avec une finale équilibré grâce à une fraîcheur appréciable. Très bon.

Clos Saint Denis 2015 :
Nez poivré, fruits noirs, c'est beaucoup plus complexe et plus profond, ample avec un léger boisé. La bouche est superbe, très belle matière, équilibre parfait, belle profondeur. C'est bien équilibré. Très long en bouche. Clairement au dessus de tous les autres vins dégustés ce jour là.

Clos de la Roche 2015 :
Difficile de passer derrière le Clos Saint Denis. j'ai le souvenir d'un très bon vin mais un cran en dessous le Clos Saint Denis.

Clos de Vougeot 2015 :
Beau nez sur l'orange sanguine, un coté terrien, et des fruits noirs tels que la mûre. Les tanins en bouche sont fins, la matière est belle sans être imposante. Belle longueur. Très beau vin, que je classe 2ème derrière le Clos Saint Denis.

Charmes-Chambertin 2014 : [size=x-small]ouvert depuis le mardi alors que nous sommes vendredi[/size]
J'ai le souvenir d'une nez précis et agréable sur les fruits des bois et d'une bouche très élégante, velouté et soyeuse, avec une acidité haute qui tiens bien le vin. Très joli encore une fois.

Ainsi s'achève cette très belle visite, de prêt de 3h, au Domaine Castagnier. Merci à Jérôme Castagnier pour son accueil et sa générosité.

Florent
06 Avr 2016 14:29 #355

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 741
  • Remerciements reçus 12

Réponse de Lucas57 sur le sujet CR:Domaine Castagnier-Clos de Vougeot-2009

Bonjour,

Bouteille épaulée 2h:

CR:Domaine Castagnier-Clos de Vougeot-2009

Nez ouvert et séduisant sur une belle palette de fruits rouges, les épices, un coté floral et un joli boisé/toasté.
Bouche juteuse, fruitée, suave et intense avec des tanins deja fondus et "onctueux"...chaque gorgée est une véritable caresse...élevage bien intégré (tu)
Seul bémol : finale un peu courte pour un vin de ce pedigree
Déjà beaucoup de plaisir actuellement et rendez vous dans 5-10 ans pour plus de complexité et j'espère plus d'allonge.

Amicalement,

Lucas
07 Avr 2016 09:49 #356

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 193
  • Remerciements reçus 115

Réponse de CAB 1861 sur le sujet CR: Chambolle Musigny 2008 // Domaine Castagnier

Une robe très limpide.
Beau nez fin, sur de la framboise un poil myrtille/groseille sur un léger fond de pivoine.
L'entrée, si elle est fraîche, n'est pas à l'image d'une acidité décriée des 2008. Non, une belle souplesse fruitée emplit la bouche.
Le vin est en fait, en opposition à sa couleur, assez texturé et velouté avec un joli caractère fougueux (donné par ce côté poivre d'un noyau de cerisé écrasé).
La longueur est plus que notable en queue de paon avec une très belle rétro pinotante.

Très beau 2008 gourmand et puissant, d'un bel équilibre preuve que ce sur ce millésime les bons ont fait bon et qu'il ne faut pas jeter 2008 avec l'eau du bain!

Fred
« C’est la composition même du sous sol qui caractérise la qualité des vins » - Dom Denise
Retrouvez les photos sur mon "blog FB" www.facebook.com/Coe...
18 Mai 2016 20:13 #357

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4909
  • Remerciements reçus 2375
Domaine Castagnier Gevrey Cuvée Léon et Chambolle 2013

Bus lors de cette soirée lapassionduvin.com/p...

Gevrey Cuvée Léon 2013

Jérôme: Serré ? court, puissant tout de même. Trop jeune évidemment.

Moi: Robe qui semble extraite, nez fruit noir ,sensation de graphite, bouche stricte, serrée, fruits noirs, haute acidité, asséchant aussi. A revoir trop jeune.

Chambolle Musigny 2013

Jérôme: Le Chambolle-Musigny n'était pas à son avantage (et mes notes ne sont pas claires...). Mais il parait plus puissant, plus tannique, que les Vosne.

Stéphane:La robe et le nez me rappelle le Gevrey , le nez est fin mais fumé, un peu froid , bouche sur les fruits rouges je trouve, c'est bien serré aussi avec une acidité assez élevé je trouve, pas vraiment de plaisir à ce stade non plus. A revoir plus tard.

Stéphane
04 Jui 2016 16:56 #358

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Scotty le corsaire
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 258
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Scotty le corsaire sur le sujet CR: Guy Castagnier Charmes-Chambertin 1985

Guy Castagnier Charmes-Chambertin 1985

Bu ici

Nez puissant, qui manque de fruit, sur des notes de café froid, de viandox et de ketchup.
Bouche bien fraîche et déliée, sans aucune sensation tannique avec un squelette acide certes apparent, mais la matière suffisante autour pour avoir du vin et du plaisir en bouche. Las, une aromatique qui vire sur la tomate et le ketchup empêche de prendre davantage de plaisir avec ce vin, dont la structure aura été préservée, mais l’aromatique trop entamée.
06 Jui 2016 23:24 #359

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19722
  • Remerciements reçus 3263
Domaine Jérôme Castagnier Clos Saint Denis 2008

Bouteille ouverte ce midi qui a divinement accompagné des pigeons dorés puis braisés lentement à la cocotte.

Le nez est tout en finesse sur la cerise bigarreau ; en bouche c'est précis subtil avec pas mal d'acidité.

A mon avis, cette acidité augmente la précision et la netteté ce qui rend le plaisir différent avec un vin opulent. J'ose la comparaison avec le sexe d'une femme. Les sexes resserrés offrent un plaisir différent des sexes accueillants ; les premiers jouent un rôle de concentrateur de plaisir, les suivants offrent un plaisir plus "débauché", plein et sans contrainte.

Michel
10 Juil 2016 13:13 #360

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux