Nous avons 2051 invités et 67 inscrits en ligne

Domaine de la Bongran, Jean Thévenet

  • Messages : 6746
  • Remerciements reçus 1129

Yves Zermatten a créé le sujet : Domaine de la Bongran, Jean Thévenet

DOMAINE DE LA BONGRAN



Domaine de la Bongran
Gautier Thevenet
Rue des Gillet
Quintaine - Cedex 654
71260 Clessé
Tél. : +33 (0)3 85 36 94 03
Mail : contact@bongran. com

bongran.com




Voici un domaine qui fait d'excellents chardonnays, peut-être les meilleurs du Maconnais.

J'ai réguièrement bus des vins de cette maison au restaurant, la plupart étaient des cuvées tradition. Ce sont des vins un peu atypiques, riches, glycérinés, onctueux, gras et parfumés, avec du sucre résiduel et parfois des notes de surmaturité dans les cuvées normales.

Plus que sec, vif et minéral, ce vin est opulent, gras et riche. Personnellement, j'aime assez ce style, mais je serais curieux de voir ce qu'en pensent les amateurs de Chardonnay plus "classiques".

voici quelques infos tirées du site de la propriété

Le Domaine de la Bongran s'étend sur 15 hectares au pied des coteaux de Quintaine dans le Mâconnais.

Propriété familiale depuis au moins le XVème siècle, le vignoble, essentiellement voué au Chardonnay, s'est transmis au cours des générations successives de vignerons et tailleurs de pierre.

Le nom du lieu dit " Bongran " a pour origine la déformation de " bongrain " (1 vin qui a une bonne origine a un bon grain).

Les vignes sont désherbées mécaniquement, les vendanges manuelles se font le plus tard possible et se déroulent lorsque les raisins sont mûrs, d'une belle couleur dorée (il y a souvent apparition de pourriture noble).
Un faible rendement et une longue fermentation sans levure industrielle ni bactéries commerciales lui donnent ces reflets or et ce parfait équilibre de fruits et de fleurs.

Les Cuvées Traditions, Levroutées et Botrytisées, correspondent à  trois degrés de maturation différents

Bettane & Desseauve :
Jean Thévenet est le chef de file incontestable de la qualité en Mâconnais. Certes, il profite à  Clessé d'un microclimat privilégié, qui lui permet de récolter des raisins enrichis par la pourriture noble et donc de produire des vins moelleux ou liquoreux absolument étonnants.

Mais ses cuvées les plus simples ont déjà  la richesse de constitution d'un beau pouilly-fuissé et attestent de la classe des terres de coteau. La nouvelle appellation Viré-clessé se couvre de ridicule en interdisant la production de vins avec du sucre résiduel et en mettant hors la loi les plus belles cuvées produites sur son territoire. Nous en avons honte pour le prestige de la France.

Parker
Les Vins de Bourgogne et du Beaujolais
Domaine Jean Thévenet (Quintaine-Clessé) ****-*****

Jean Thévenet produit des vins blancs toujours superbes, hautement concentrés, fruités et floraux. Les blancs fermentés en cuves d'acier inoxydable sont élevés durant 8 à  12 mois en fûts de chêne, et il faut les consommer dans les 4 à  6 ans qui suivent la vendange.

J'estime, pour ma part, qu'il s'agit là  des vins les plus fins du Mâconnais. En outre, Thévenet est connu pour produire un Mâcon liquoreux quand ses raisins sont attaqués par la pourriture noble. Le Mâcon-Clessé des millésimes 86, 89 et 90 a atteint le niveau d'un grand cru de la Côte-d'Or.

Wine Spectator :
June 30, 1998

Burgundy wine lovers will soon see a new appellation on bottles of white wine from the Mâcon district: Viré-Clessé. The wines were previously classified as Mâcon-Villages, Mâcon-Viré or Mâcon-Clessé.

"For the past 35 years, there has been a demand for the village appellation, in Viré especially, and four years ago these two respective communes were put forward for reclassification," said Jean Thevenet, owner of Domaine de la Bongran in the Mâconnais.
Only dry white wines made from the typical Burgundian white variety, Chardonnay, are made in Viré-Clessé. The region makes an average of

Wine Spectator
September 30, 1998
A Vigneron Against the Establishment

By Per-Henrik Mansson
Let others scream themselves hoarse at ballparks and rock concerts. Wine aficionados like to root for a winemaker who lives and breathes his calling. This is the story of a man who inspires just such support. He is Jean Thévenet, a 52-year-old grower in Burgundy. He's obsessed with quality and makes terrific, highly distinctive white Burgundy.

The word "passion" could have been coined for him. He scratches out a living in fairly modest terroir in southern Burgundy's Mâconnais region. Although this is no grand cru real estate, he's demonstrated that a serious grower can consistently make outstanding Chardonnay there--not a small point to make.

For being a beacon of quality, you'd expect him to be a hero in his own land. Instead, Thévenet has been penalized by French authorities.
Thévenet finds himself the main character in a very French cliffhanger, a provincial vigneron pitted against the Parisian powers that be. The controversy centers on the question of what constitutes politically correct wine in Thévenet's little corner of Burgundy.

Last November, the Institut National des Appellations d'Origine effectively voted to exclude Thévenet's wines from a newly created appellation, Viré-Clessé. That surprised many, as Thévenet is the area's best-known winemaker. He protested, but to no avail.
The Mâconnais winemakers had petitioned INAO several years ago to grant the loftier communal appellation of Viré-Clessé. It represents a significant step up the status ladder from the lower regional designations, Mâcon-Clessé and Mâcon-Viré, under which Thévenet and his neighbors had sold their Chardonnays. A higher appellation can mean a serious financial windfall, as such promotion often allows wineries to raise prices.
But Thévenet's wines, having failed to qualify for the higher appellation, will soon be relegated to simple, regional Mâcon-Villages labeling. How could INAO upgrade an appellation and exclude its leading vigneron?

As required by its bylaws, INAO acted in the name of France's sacred Appellation d'Origine Contrôlée. The AOC system is designed to promote and protect quality, where quality is defined as the suitable expression of carefully delimited terroirs. That all sounds good on paper. But if what happened to Thévenet is France's idea of encouraging quality, then it calls into question how the famous classification system is managed.
You see, as great as Thévenet's wines are, they just aren't considered "suitable" expressions of their appellation. So, when INAO approved Viré-Clessé, it decided that this new appellation could only sell dry wines, defined as Chardonnays with a maximum of 0.4 percent residual sugar. But Thévenet has made his--and his appellation's--fame with several off-dry and late-harvest cuvées, some made from grapes affected by noble rot, or Botrytis cinerea. The residual sugar in his wines ranges from 0.4 percent to 15 percent.

INAO wants every controlled appellation to stand for one clearly defined type of wine. In Viré-Clessé, the institution concluded that Thévenet's ripe, rich and concentrated wines didn't fit the mold of the prototypical Mâcon wine.

Libération

La cuvée levroutée, reine des Mâcon-Clessé.
A la première gorgée, on ne peut croire que le mâcon-clessé 1986, cuvée levroutée, de Jean Thévenet ne soit qu'un simple mâcon. La vérité, c'est qu'il s'impose une productivité trois fois inférieur à  ses voisins.
Mâcon-clessé de Jean Thévenet,  « cuvée levroutée 1986 ». Ce clessé là  n'a rien en commun avec les mâcons qui font couler la vigne comme on provoque une innondation dans l'appartement du dessous.

Le « levrouté » (synonyme du « figuier » des Bourguigons) est réalisé à  partir de raisins surmaturés, avec un pourcentage variable de botytris, la pourriture noble du Sauternais ( en 86, c'était 50%). « Ce n'est pas moi, explique le viticulteur, impavide, qui pratique des vendanges tardives, ce sont les autres qui se livrent à  des récoltes bien trop prématurées. » 

Dans une dégustation aveugle, personne ne songe que le clessé de Thévenet puisse être un simple mâcon. Trop de chaleur communicative, un trop noble épanchement de glycérine.
Dans un restaurant, un jour, le nez de Claude Chabrol, qui investit pourtant sans faiblesse les verres, s'allongeait de doute : « Vous plaisantez, disait-il au sommelier, ce n'est pas un mâcon mais au moins un puligny-montrachet, et du meilleur tonneau . » Il n'en revenait pas des arômes, de l'équilibre du vin, de sa maturité tranquille qui traverse les années de cave. A rebours des tendances locales.
Aussi, ses pratiques traditionalistes bluffent-elles chaque année les confrères. Installé depuis plusieurs générations dans le village de Quintaine (« le mot de quintaine, rappelle-t-il, désigne un souffre-douleur comme le mannequin qui servait aux cavaliers pour qu'ils s'initient à  la lance ») , Jean Thévenet s'est habitué à  être incompris.

Jean-François Werner

Libération (Décembre 1990)

Yves Zermatten
#1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6746
  • Remerciements reçus 1129

Yves Zermatten a répondu au sujet : Domaine de Bongran, Cuvée spéciale botrytis, 1989

Domaine de Bongran, Quintaine, Cuvée spéciale botrytis, 1989, Macon-Clessé

Récolté au lieu-dit La Bongran le 29 septembre 1989. Elaboré a partir de raisins botrytisés.

Alcool : 14°
Sucres : 103 g/l
PH 3,46

La robe est intense, dorée avec des reflets orangés. Le nez est complexe, avec de la fraîcheur apportée par des notes citronnées. La bouche est puissante, concentrée, sphérique, avec une très belle vivacité qui tend le vin. Les sucres sont de grande qualité et la sensation au palais est très agréable, riche est fraîche à  la fois. La palette aromatique est complexe : fruits exotiques, citron, abricot, truffe. Belle finale, très élégante et joliment longue.

Un grand liquoreux

Yves Z

Yves Zermatten
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Domaine de Bongran, Jean Thévenet

Je connais assez bien ce domaine, ayant en cave les millésimes 1996, 1997 et 1999 de la cuvée Macon-Quintaine Tradition. Il est vrai que ces vins peuvent être qualifiés d'atypiques par certains, la preuve en est qu'ils ont été interdits d'appellation Viré-Clessé, récemment créée, parce que le décret d'appellation interdit la présence de sucre résiduel dans les cuvées. Une manière habile d'écarter de l'appellation le meilleur vigneron, en tout cas le plus reconnu internationalement, et qui devait faire de l'ombre à  ses confrères moins soucieux de qualité que lui.
La cuvée Tradition peut parfois présenter au nez des arômes évoquant la présence de botrytis, qui mêlés au fruité mûr et aux arômes floraux détonnent dans la production locale. En bouche, le vin est toujours gras, riche, mais très bien équilibré et long. Tout ce qu'on demande à  un grand vin en somme. A découvrir pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore.
J'ai eu la chance de déguster il y a maintenant déjà  3 ans la cuvée Macon Clessé-Quintaine cuvée Botrytis du 14 octobre 1995, et il s'agit incontestablement d'un des meilleurs liquoreux que j'ai dégusté jusqu'à  présent, avec une magnifique acidité et une pureté aromatique assez exceptionnelle. Malheureusement, le caviste qui distribue la cuvée Tradition ne vend pas les cuvées de moelleux, qui sont de plus vendues fort cher.

Luc
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1364
  • Remerciements reçus 2

DidierD a répondu au sujet : Re: Domaine de Bongran, Jean Thévenet

Luc, Yves,

J'organise une soirée thématique "Chardonnay" au début du mois de mars.
Je serais très intéressé de pouvoir y intégrer un Chardonnay de type liquoreux. Pourriez vous me dire où je pourrais m'en procurer en Belgique ou si je pourrais en obtenir par votre intermédiaire?

Merci
Didier
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6746
  • Remerciements reçus 1129

Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: Domaine de Bongran, Jean Thévenet

Didier

Comme indiqué La Couleur du vin à  Fribourg distribue ces vins, y compris certains millésimes des liquoreux, notamment la bouteille que j'ai commentée ci-dessus, qu vaut vraiment la peine d'être dégustée.

www.lacouleurduvin.ch

Tu peux y télécharger la liste des vins et des prix et envoyer un mail pour demander s'ils peuvent t'envoyer les bouteilles en Belgique...mais je pense qu'il serait plus simple de s'adresser directement à  la propriété : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

en matière de chardonnay liquoreux, il m'est arrivé de goûter de sympathiques choses en Suisse, notamment un vin du canton de Vaud que j'avais goûté chez Benoît et dont le nom du producteur m'échappe à  l'instant.

bonne chance

cordialement

Yves Z

Yves Zermatten
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Domaine de Bongran, Jean Thévenet

Didier,

Jean-Paul Brun du Domaine des Terres Dorées en Beaujolais réalise également une cuvée de vendanges tardives de chardonnay dénommée labeur d'octobre, qui paraît-il est de très grande qualité. Malheureusement, je ne l'ai personnellement jamais goûtée. Quant à  la bouteille de liquoreux du domaine de la Bongran, elle m'avait été vendue par la Maison Mostade-Hennebert à  Solre-sur-Sambre (071/55.52.49), mais je ne pense pas qu'elle la distribue habituellement, c'est une bouteille que ce caviste avait spécialement ramenée du domaine à  ma demande en vue d'une dégustation. Il distribue également les vins du Domaine des Terres Dorées, mais la cuvée de liquoreux n'est pas au tarif non plus. Je ne possède aucune de ces bouteilles en cave, je ne pourrai donc malheureusement pas t'aider.

Amicalement,

Luc
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6746
  • Remerciements reçus 1129

Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: Domaine de Bongran, Jean Thévenet

copié collé d'un CR de DidierD (chardonnay du monde)

Domaine de la Bongran – Cuvée Tradition 1999 – Macon Villages – France – 14.5%Vol. – 20.00€ (16,1/20)
Robe : Jaune légèrement doré à  reflets grisâtres, étincelante.
Nez : Complexe et évolutif, d'abord sur le bonbon à  l'ananas et de pamplemousse rose, puis sur des notes florales de tilleul et de thé. Viennent alors le miel et l'orange amère et l'amande. Subtil.
Bouche : Très concentrée avec de l'ampleur et de l'onctuosité. Le taux d'alcool élevé ne déséquilibre nullement le vin, par ailleurs également riche en sucre, mais également doté d'une bonne acidité et d'une légère amertume sur le pamplemousse qui apportent tenue en bouche et fraîcheur. La finale est très longue. Magnifique!

Yves Zermatten
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26068
  • Remerciements reçus 916

Luc Javaux a répondu au sujet : Domaine de Bongran - Cuvée Tradition 2000

CR: Domaine de la Bongran - Cuvée Tradition - Mâcon Villages 2000

La robe est d'un jaune pâle, avec des reflets dorés. Magnifique nez sur les agrumes bien mûrs, les fleurs blanches, le miel, une minéralité calcaire et de petites notes de fruits secs. Le nez est magnifique, la bouche est grande... 14°5 d'alcool annoncés sur l'étiquette, mais aucune sensation de chaleur ; beaucoup de gras mais une acidité remarquable ; quelques grammes de sucre résiduel sans doute, mais le vin est perçu comme sec ; longueur remarquable sur la minéralité. Grand vin, très grand même...
Si la Bourgogne en général et le Mâconnais en particulier produisait un peu plus de vins de cet acabit, j'y serais sans aucun doute un peu moins "réfractaire"...(bbb)

Luc

PS : tu vois Olif, je fais des efforts...
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26068
  • Remerciements reçus 916

Luc Javaux a répondu au sujet : Domaine de Bongran - Cuvée Tradition 1996

Réfractaire peut-être mais obstiné, je poursuis sur ma lancée en faisant un bond de 4 ans en arrière avec la même cuvée issue du millésime 1996.

CR: Domaine de la Bongran - Cuvée Tradition - Mâcon Clessé 1996

La robe est d'un très bel or pâle, brillante. Le nez est encore une fois magnifique, assez différent toutefois de celui du 2000, sur des arômes d'écorce d'orange, de mandarine, de miel, de cire, avec une minéralité discrète qui s'affirme à  l'aération. Le nez gagne manifestement en complexité avec l'âge. Equilibre et longueur sont les 2 mots qui définissent le mieux la bouche. Toujours autant de gras et de fraîcheur, toujours la même puissance parfaitement maîtrisée ; s'il y avait du sucre résiduel, il est complètement "digéré" ; que dire de plus sinon que c'est parfait...

Luc
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2896
  • Remerciements reçus 3

Olif a répondu au sujet : Re: Domaine de Bongran - Cuvée Tradition 1996

Tu vois, Luc, quand tu veux, tu l'aimes bien, la Bourgogne!

(aaa)

Olif
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26068
  • Remerciements reçus 916

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Domaine de la Bongran, Jean Thévenet

Olif,

Le problème c'est que parfois, les vins que j'aime bien (et même beaucoup dans ce cas-ci) sont considérés comme atypiques et ne sont souvent pas les préférés des inconditionnels de la bourgogne. J'ai l'impression que les vins mûrs sont jugés avec un certain dédain par beaucoup d'amateurs de la région. Pas assez "fins", trop facilement buvables dans leur jeunesse, trop puissants pour certains palais délicats, et sans qu'on leur en donne la possibilité, on décide qu'ils vieilliront mal...
Le fait que la profession se soit arrangée pour que les vins de ce domaine soient interdits d'appellation Viré-Clessé dit tout sur l'état d'esprit qui y règne. Frilosité, soi-disant respect d'une typicité régionale... foutaises ! Disons plutôt que la majorité des viticulteurs de la région est incapable (ou ne veulent pas) de produire des vins mûrs et concentrés.

Luc
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2896
  • Remerciements reçus 3

Olif a répondu au sujet : Re: Domaine de la Bongran, Jean Thévenet

Je crois savoir que Jean Thévenet est convaincu que tous les grands vins bourguignons, même le Montrachet, étaient auparavant vinifiés avec des raisins bien mûrs, voire surmaturés, et concentrés et se rapprochaient des vins que lui propose encore aujourd'hui.

On sait tous maintenant que les critères imposés par l'INAO font en général sortir les meilleurs vins des canons de l'appellation, pour se retrouver en vin de pays ou en vin de table!

Olif
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26068
  • Remerciements reçus 916

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Domaine de la Bongran, Jean Thévenet

C'est bien là  tout le problème...
On en arrive à  se demander si l'AOC a encore un autre intérêt que de garantir la provenance d'un vin. La typicité m'importe peu (du moins de la manière dont elle est comprise par beaucoup de producteurs...) et la qualité n'a manifestement que peu d'importance pour les gens de l'INAO.
Mais ce débat a déjà  eu lieu...

Luc
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 458
  • Remerciements reçus 0

jean a répondu au sujet : Re: Domaine de la Bongran, Jean Thévenet

Bu ce soir le Mâcon village tradition 2000 de Jean Thévenet, ce vin est superbe, sec, avec une matière en bouche impressionnante, pour 16 euros, un vin qu'on ne peut que recommander : magnifique !!
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Domaine de la Bongran, Jean Thévenet

Mâcon-Clessé – Domaine de la Bongran – « Cuvée Botrytis du 14 Octobre » 1995 :
LG17 – PC17+ – PP17,5 - 15/2/2004

Doré intense. Nez explosif, puissant, incisif, où la finesse et la fraîcheur des notes de mangue et de poivre blanc épousent des accents plus rôtis de raisin botrytisé. Bouche liquoreuse, qui reste remarquablement tonique grâce à sa vivacité, grâce au caractère piquant et net de ses arômes.
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1051
  • Remerciements reçus 0

ericevreux a répondu au sujet : Emilian Gillet 2001

Bu hier ce que je suppose être la production du fils de Jean Thevenet

Emilian 2001

Au moment où l'on verse dans le verre, on est surpris par la densité inhabituelle du vin. La robe est d'un doré intense.

Le nez est surprenant et d'une grande intensité: foin coupé, angélique, citron confit. En bouche, on se régale: le côté confit du nez se retrouve en bouche. C'est ample, soyeux, gras et malgré tout d'une grande fraîcheur. Belle persistance.

Un beau vin qu'il serait intéressant de mettre en pirate avec des bourgognes plus septentrionaux...

Eric

mon blog
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8438
  • Remerciements reçus 24

Anthony a répondu au sujet : CR: Domaine de la Bongran, Mâcon Clessé, Cuvée Levroutée 1997

Copie / colle d'un CRD du 10 fevrier chez Luc:

Le 2e vin fait tout de suite plus jeune. Robe jaune paille aux reflets verdâtres, d’une limpidité cristalline, sans beaucoup de relief.

Le 1er nez surprend car une pointe de sucres résiduels fait penser a un vin demi-sec ou moelleux. Le cépage Chardonnay est plus facilement identifiable (pour moi sur ce vin que sur le précédent).

Le 2e nez se découvre sur des notes fumées, avec des aromes de fleurs blanches, de fruits à chaire blanche et de the noir.

La bouche présente un vin sec a demi-sec (il doit y avoir un peu de SR), rond, frais, avec une belle charpente et un équilibre qui donne la part belle au fruit et a la fraicheur. La fin de bouche est moelleuse et bien arrondie. Petit cote salin qui n’est pas pour me déplaire.

Luc nous a présente ici un Mâcon Clessé, Cuvée Levroutée 1997 du domaine de la Bongran. Belle bouteille, fort différente du 1er vin et qui me plait. ***(*)

Anthony
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 794
  • Remerciements reçus 2

Damien G a répondu au sujet : Re: Domaine de la Bongran, Jean Thévenet

Vire Clesse Tradition 2002 Domaine de la Bongran:
La robe est or pale bien brillante. Le nez evoque l'ananas frais. En bouche, tout est a sa place, la finesse est remarquable quant a l'equilibre, un modele de perfection. Je le trouve moins expressif que le 2000 plutot exuberant, je pense qu'il se ferme un peu. Mais 2002 a fait naitre de la finesse, de la purete et je pense qu'une longue garde lui sera favorable.

Damien
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18020
  • Remerciements reçus 1838

Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: Domaine de la Bongran Emilian Gillet 2002

Emilian Gillet 2002 est la bouteille de la semaine sur LPV : j'ai eu du mal à faire un choix entre Roally 2004, Bongran tradition 2002 et ce vin ; aussi ai-je décrit les 3.
Roally est un ton en dessous des deux autres qui dans deux styles différents portent haut les couleurs de l'appellation Viré-Clessé.
L'article est accessible en cliquant ICI.

Jérôme Pérez
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4716
  • Remerciements reçus 183

dfried a répondu au sujet : Domaine de la Bongran - Macon Clessé "Cuvée Botrytis du 14 Octobre" 1995

Bonjour,

Domaine de la Bongran - Macon Clessé "Cuvée Botrytis du 14 Octobre" 1995

Vin bu à l'aveugle (mais je savais ce que j'avais dans mon verre) après avoir été décanté un peu plus d'une heure, carafe laissée dans un seau à glace jusqu'au service.

Robe : Dorée, miellée sans être ambrée. Grasse avec beaucoup de résidus de dépôt tartrique, mais qui n'obèrent en rien la luminosité de la robe.

Nez : Fruits confits, épices douces, miel, mangue. En respirant il se fait plus subtil avec des traces d'ambre et de thé.

Bouche : Elle est suave, un peu sirupeuse, libérant immédiatement un bouquet d'arômes puissants d'abricotine, de cire de miel, de noix, de coing confit. Puis se dégagent des saveurs de fleurs blanches, de muscade et de zests d'agrumes confits. L'alcool est un peu présent, mais sans effet chaleureux. La texture est serrée, le vin offrant une grande concentration. La liqueur est riche, ce qui aurait pu me déplaire.
Or, ici aucun effet de lourdeur ou de compotage. En effet, l'acidité donne une tension qui réveille et anime le palais, le titille jusqu'à une longue finale laissant des empreintes de coing, d'épices douces, de cire et de petites fleurs.
Plus l'air prodiguera ses effets bénéfiques dans les verres, plus le vin se fera sapide et doux en exprimant de plus en plus sa fraîcheur qui laisse envisager de belles évolutions.

Autour de la table tout le monde est perdu et personne ne pense que l'on puisse être en Bourgogne. C'est maîtrisé. J'aurais adoré pouvoir re-goûter ce vin au dîner du lendemain. J'imagine que le nectar aurait été plus épanoui.

A noter que ce beau vin a été dégusté en fin de rencontre lpvienne après des champagnes et quelques rouges. Certes ils ont été bus avec parcimonie, mais au vue de l'heure tardive les papilles étaient déjà engourdies. Le succès de ce vin n'en ai que plus méritoire.

Merci à Jean-Pierre, qui cherchait depuis longtemps une occasion de nous faire goûter cette bouteille qu'il avait acquise. Merci à Monsieur Thévenet pour le soin qu'il a prodigué à son vin produit uniquement lors les bonnes années de botrytis, et d'avoir accepté d'en céder un flacon.

Cordialement,
dfried
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2954
  • Remerciements reçus 3

arnaudm a répondu au sujet : Re: Domaine de la Bongran, Jean Thévenet

Domaine Emilian Gillet (Jean Thévenet ) Mâcon Viré cuvée quintaine 1996:

Robe or jaune brillante et peu évoluée.
Nez très aromatique et très expressif de grillé , de noisette , de brioche , avec une petite pointe de sucrosité à peine perceptible .
En bouche une belle acidité donne une grande droiture au vin avec un gras important qui vient progressivement à la rétro-olfaction .
Le sucre est complètement fondu.
La puissance n'est pas énorme mais la cuvée est à son apogée et tient parfaitement sur des ST Jacques aux endives .
La finale sur les agrumes est très longue et tendue.
Le vin ne présente , en dehors de quelques notes de brioche grillée , aucun signe d'évolution . L'acidité, bien présente, n'est pas dérangeante et il retrouve de la jeunesse au fur et à mesure de l'aération.
Une bouteille vraiment gourmande qui confirme que 96 peut être un grand millésime chez les grands vignerons. 15.5/20

"Mes goûts sont simples : je me contente de ce qu'il y a de meilleur ". O.Wilde
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4649
  • Remerciements reçus 248

aquablue a répondu au sujet : Re: Domaine de la Bongran, Jean Thévenet

Bonjour à tous,

Découvert samedi au restaurant la Fenière (dont je vais reparler dans le forum bonnes adresses) , un viré clessé 2002 cuvée tradition Jean thevenet.
Comme d'habitude dans ce restaurant, je n'ai pas regretté de m'être laissé guidé.

Ce vin dégusté à l'aveugle a enthousiasmé la table.
Robe jaune or vif, évoluée ..

Nez: Va beaucoup évoluer à l'aération, mais au début très noisette grillée, avec des notes oxydatives, je pense tout d'abord à du jura (même si la bouche contredit cette provenance) ou un loire .. puis il évolue vers des notes typique du chardonnay (brioche notamment)

Bouche: Très grande fraicheur, des notes de mirabelle, de quetsche, belle complexité et grande longueur.. Vin très fin, avec beaucoup de gras mais une très bonne acidité, il nous a été servi sur un fois gras et sa brioche au raisin et il a excellemment tenu. mais ausssi sur un tartare de tourteau à la mangue (3 fois gras et 1 tourteau, pas simple de trouver un vin pour ces 2 plats ...)

En conclusion; très grand vin pour moi (en lisant le "guide vert" pour trouver son prix je me disais qu'il faut vraiment le découvrir car le rapport qualité prix est exceptionnel). Je vais tout faire pour en trouver et acquérir quelques flacons..:)

Arnaud Seigneurgens
#22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Domaine de la Bongran, Jean Thévenet Viré Clessé 2002


Viré-Clessé Tradition 2002 – Domaine de la Bongran - 25/3/08
100% chardonnay – 14°
DS15,5/16 - PC15,5 - LG15 - PR15,5 - MS16

Nez baroque, un peu à la manière du Becherelle 2002 de Nicolas Joly : dépassement de maturité sur les raisins, épices, pomme cuite.
Bouche délurée, rondelette, un brin amère. Elle semble posséder une tenue moindre que celle du Becherelle. Elle régale tout de même ...
#23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 794
  • Remerciements reçus 2

Damien G a répondu au sujet : Re: Domaine de la Bongran, Jean Thévenet Viré Clessé 2002

Bu ce weekend au restaurant "Chez Guy" à Gevrey Chambertin:

Mâcon Village Tradition 2000, Domaine de la Bongran:
La robe est dorée très soutenue et appétissante. Le nez part sur les fruits exotiques confits avec quelques notes évoluées tirant sur la truffe blanche. En bouche l'équilibre entre les quelques sucres résiduels et l'alcool est très dépendant de la température. Mais quand elle est bonne, alors le vin est magnifique, fondu, beaucoup de finesse et ce côté truffe blanche toujours présent. Le vin persiste longtemps en bouche. Moins puissant que dans sa jeunesse, il reste tout autant exubérant. Une grande bouteille avec encore de l'avenir.

Damien
#24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 794
  • Remerciements reçus 2

Damien G a répondu au sujet : Re: Domaine de la Bongran, Jean Thévenet Viré Clessé 2002

Débouché pour mon ami le Pédago et son épouse un 2000 ce weekend avec un Rouget à la rhubarbe, bouillon au tamarin, Saint-Jacques "colle à la dent" (2 plats réalisé avec Michel Troisgros) et une quenelle de brochet, jus d'écrevisse mousseux et chanterelles, plat extraordinaire de Jean-Pierre Jacob du Bateau Ivre au Bourget du lac. Et bien la bouteille est bien différente de celle bue chez Guy, un vin bien moins évolué, pas de truffe blanche, un peu trop timide, est ce les chaleurs du moment ou autre?
C'est loupé pour le vin, j'aurai du ouvrir un 96 je pense.

Damien
#25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8003
  • Remerciements reçus 883

hyllos a répondu au sujet : Re: Domaine de la Bongran, Jean Thévenet

Cuvée Tradition Domaine de la Bongran 2002...

Il n'est plus en vente à la propriété, j'y suis passé il y a 6 mois et un pote (bon client) a eu les dernières bouteilles. Quelques magnums sont encore dispo aux alentours des 60€ à Paris...
Je peux vous renseigner si vous voulez.

++
#26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26068
  • Remerciements reçus 916

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Domaine de la Bongran, Jean Thévenet

Chez qui à Paris ? Chez toi ?

Luc
#27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 794
  • Remerciements reçus 2

Damien G a répondu au sujet : Re: Domaine de la Bongran, Jean Thévenet

Ben quoi, 60€, c'est juste 1.6 fois le prix au domaine.......;)

Damien
#28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 45
  • Remerciements reçus 0

Jacquelin a répondu au sujet : Domaine de la Bongran, Jean Thévenet, Cuvée Levroutée 1999

Bue deux fois dans la même semaine, deux bouteilles d'exactement la même provenance :

Domaine de la Bongran, Jean Thévenet, Cuvée Levroutée 1999

1ière bt : Plate voire amère au goût de mauvais Xeres.
2ième bt : Somptueuse robe dorée (vraiment!), nez au miel d'acacia et noisettes, infîmes notes d'agrumes. La bouche est totalement séduite par une structure, une grande amplitude, et une onctuosité aucunement lourde ni trop concentrée. L'équilibre est atteint avec un beau couple fraicheur/acidité qui se prolonge dans la finale.

J'ai cherché l'oxydation que j'avais trouvé dans la première bouteille, elle est quasiment nulle, je n'ai en revanche pas trouvé le bouquet d'agrume qu'il aurait eu plus jeune. Ce vin est un délice.
#29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83010
  • Remerciements reçus 8572

oliv a répondu au sujet : CR: Domaine Emilian Gillet - Viré Clessé - Quintaine - 2004

CR: Domaine Emilian Gillet - Viré Clessé - Quintaine - 2004

Le petit bouchon est souple, à peine imbibé mais je lui trouve une odeur un peu douteuse, chlorée...
La robe est claire, sur le jaune paille peu teintée.
Le premier nez est étonnant, aussi marqué par des notes de fruits exotiques (mangue, papaye) que par une pointe minérale.
A l'aveugle, on pourrait penser à quelque chose comme un riesling VT. Un doute me restera néanmoins sur un très léger bouchon, les notes chlorées ne me semblant pas avoir totalement disparu.
La bouche attaque sur des notes de fruits blancs (pêche) et surtout exotiques. Les notes de mangues et d'ananas sont évidentes mais le milieu de bouche est vite déséquilibré par un côté citronné et un peu âcre qui dissocie l'acidité d'une rondeur certaine et due à une pointe de sucre résiduel.
Je penche pour le défaut de bouchon...
#30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux