Nous avons 1105 invités et 26 inscrits en ligne

Domaine Coche-Dury, Meursault

  • Messages : 3116
  • Remerciements reçus 3

DidierT a répondu au sujet : CR: Bourgogne 2002 Blanc Domaine Jean-François Coche-Dury

CR: Domaine Jean-François Coche-Dury Bourgogne Blanc 2002
Très belle bouteille pour ce Bourgogne Blanc 2002. Style typique JFCD, richesse, rondeur et finesse autour d'un beau boisé. Belle matière qui confirme la qualité du millésime 2002 et donne une superbe longueur à cette bouteille.

Didier
#31

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1053
  • Remerciements reçus 169

yr a répondu au sujet : CR: Bourgogne Blanc 2001 Coche Dury

CR: Bourgogne Blanc 2001 Coche Dury :

Ce week end je suis d'humeur farceuse..je sers donc ce vin en le cachant afin que les convives ne soient pas influencés par la simple vue de l'étiquette (fort moche au demeurant..).

Le vin est jaune légèrement paille, fait très jeune à première vue.

Le nez est très intense ,avec de nettes senteurs florales de chevrefeuille, d'acacia.ouf..ça part très bien pour moi ! Je le trouve tres "minéral" .

En bouche c'est du tonnerre (surtout quand on connait la bouteille hi hi hi): Grande concentration; une texture sérrée mais généreuse, avec une tres belle finale qui reprend le nez avec un léger soupçon vanillé.

Verdict du pater: Blanc de type "froid" Corton coté pernand ou bien Puligny?
"" beau-frère:super minéral donc chablis.Grand cru peut être?

Evidemment hilarité générale en découvrant la bouteille !!

PS: y-z-ont quand même été très impressionnés pour un simple Bourgogne.. et rassurés en lisant la signature !
J'ai prevenu immédiatement que je faisais une quête pour le Corton Charlemagne..

YR
#32

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Domaine Jean-François Coche-Dury

Eté 2005 CR:

Auxey-Duresses blanc 99 Coche-Dury (15,5/16) : pur, tendu

Meursault Rougeots 96 de Coche-Dury (16) : très bien encore réservé (encore un beau 96)

Meursault Perrières 93 de Coche-Dury (17) : supplément de puissance et minéralité, austérité relative
#33

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: Domaine Jean-François Coche-Dury Meursault Rougeots 2000

CR: Coche-Dury - Meursault Rougeots 2000 : 5/11/05
JP13 ? – PP13,5 – LG(12,5)

- Prestation aromatique désarçonnante en raison d’un joug du bois atterrant en l’état, ne laissant place qu’à des notes malheureusement répulsives de vanille et de caoutchouc brûlé.
- Bouche à l’avenant, atone, acide (certains pensent à un beau jus massacré !). Un vin désespérément sous l’éteignoir, un peu indécidable. A revoir, bien entendu.
#34

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: Domaine Jean-François Coche-Dury - Corton-Charlemagne 1996

CR: Corton-Charlemagne - Domaine J-F. Coche-Dury 1996 : mars 2006
LG18,5 - PP18,5 – JP18,5

Le vin, extirpé de son long sommeil, s’ébroue peu à peu en se débarrassant de ses notes d’élevage et de sous bois pour passer à d’autres bien plus attrayantes d’épices, de noisette de fraîche, de fruits blancs et de réglisse blanche. Le corps, de texture serrée, satinée, exprime puissance et amplitude. Il arbore une colonne acide sur laquelle vient de greffer une minéralité exacerbée et qui soutient longuement la finale. On décèle un peu de fruits secs grillés, du foin, des fruits blancs et du miel. Encore beaucoup d’avenir.
#35

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2953
  • Remerciements reçus 3

arnaudm a répondu au sujet : Re: Domaine Jean-François Coche-Dury

Laurent,
JFCD n'a commercialisé ce vin il n'y a que deux ans ; il avait trop peur que ses clients ne le boivent trop tôt et passent à côté de quelque chose de grandissime. Ce vin n'est donc qu'au début de sa longue carrière !
Très beau commentaire qui correspond exactement au vin tel que je l'ai perçu au mois de septembre dernier.

"Mes goûts sont simples : je me contente de ce qu'il y a de meilleur ". O.Wilde
#36

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: Domaine Jean-François Coche-Dury

CR:

Raphaël Coche, fils de Jean-François Coche, nous reçoit pour une visite de cette maison culte. Nous en mesurons tout le privilège.
On sent une implication et une maturité étonnantes chez ce jeune homme (25 ans) vers qui va progressivement glisser la responsabilité de ce domaine de 12 Ha.
Tout est ici réalisé à l’aune de la tradition et de la méticulosité, et ce de la vigne (ainsi qu’en ont témoigné nombre de leurs collègues de la commune) à la cave (comme en atteste par exemple la mise en bouteille effectuée manuellement à la chèvre à deux becs).

La chasse aux spéculateurs est un autre sujet de préoccupation de la famille Coche. La plupart de leurs vins en sont en effet victimes, en particuliers les célébrissimes Meursault Perrières et Corton-Charlemagne. Leurs moyens d’action sont malheureusement limités.

Particularité du domaine : les Meursault Village sont élevés et homogénéisés par climat avant d’être mis en bouteille fût à fût et donc par climat.
Or seuls les « Rougeots » et « Chevalières » sont revendiqués.
Pour les autres Meursault Village, le consommateur peut donc se retrouver devant deux bouteilles d’expressions différentes car d’origines différentes, alors que l’étiquette ne précise rien.

Les vins présentés expriment générosité de constitution, précision et classe pour les terroirs les plus huppés. On retrouve de temps à autre les notes grillées signant le domaine et attribuées à la réduction, lors de l’élevage, des nombreuses lies obtenues par le pressoir du domaine.

--> Vins blancs du millésime 2005 sur fût :
Meursault - Domaine J-F. Coche-Dury 2005 ("En la Barre") :
LG(14,5/15) – PP?? – JP15
Malo non faite. Arômes de coing et d’ananas. De la matière et de l’amplitude pour un profil plutôt lourd.

Meursault - Domaine J-F. Coche-Dury 2005 ("Vireuils Milieu") :
LG(16) – PP?? - JP16
Malo non faite. Nez de poire et d’agrume. On trouve de la vivacité, de la minéralité et des agrumes, avec un bon élan final.

Meursault "Les Rougeots " - Domaine J-F. Coche-Dury 2005 :
LG(16,5) – PP?? - JP17
Malo non faite. Gamme encore fermentaire (levure, jus de pomme). Minéralité et fraîcheur, surcroît de volume et de longueur.

Puligny-Montrachet "Les Enseignères" - Domaine J-F. Coche-Dury 2005 :
LG(15) – PP?? - JP15,5
Malo non faite. Expression plus grasse (beurre fondu), avec de la noisette. Allure dodue mais élégante, dotée d’une belle douceur fruitée (poire).

Meursault 1er cru Caillerets - Domaine J-F. Coche-Dury 2005 :
LG(14) - PP?? - JP14
Malo non faite. Nez de beurre frais et de fruits jaunes bien mûrs. Impression un tantinet nonchalante, avec toujours beaucoup de fruits jaunes. Du volume.

Meursault 1er cru Genevrières - Domaine J-F. Coche-Dury 2005 :
LG(17) – PP?? - JP17
Malo pas faite. Olfaction légèrement grillée. Très beau style plein, droit, élégant, minéral et épicé. Longue finale sur les agrumes.

--> Autres vins blancs en bouteille :

Meursault - Domaine J-F. Coche-Dury 2004 ("Vireuils Dessus") :
LG15,5 - PP15,5 - JP16
Jaillissement épicé de fruits blancs et noisette fraîche. Un beau volume allie chair et fraîcheur mentholée. Texture soyeuse et pureté de fruit complètent ce vin gourmand.

Meursault - Domaine J-F. Coche-Dury 2004 ("Chaumes") :
LG14,5 - PP14,5 - JP14,5
Les fruits blancs et la menthe sont voilés par un grillé léger. Bouche un peu plus simple, mais élégante et dotée d’un retour énergique sur les agrumes.

Meursault - Domaine J-F. Coche-Dury 2003 ("Narvaux") :
LG14 - PP13,5 - JP14,5
Nez oriental, très marqué par du curry. Les fruits sont évidemment très mûrs et la finale se montre un peu tannique, saline, mais trop courte.

Meursault - Domaine J-F. Coche-Dury 2003 ("Vireuils Dessus") :
LG14,5 - PP14,5/15 - JP15
Encore des épices, équilibrés cette fois par une touche de menthe. Bouche gardant un bon équilibre, arborant des fruits jaunes et de la menthe. Toujours une sensation tannique sur la finale.

Meursault "Les Rougeots " - Domaine J-F. Coche-Dury 2003 :
LG14,5/15 - PP14,5 - JP14,5
Le curry revient en force. La stature est appréciable, quoiqu’un peu replète mais opportunément rafraîchie d’un trait de menthol. Et encore les tannins, une des signatures de ce millésime difficile.

Meursault "Les Rougeots " - Domaine J-F. Coche-Dury 2002 :
LG16/16,5 - PP16,5 - JP16,5/17
Changement de registre avec des flaveurs de pêche et de réglisse. Retour apprécié à une tessiture plus aigue. La bouche, assez puissante et vibrante, offre des fleurs, de la pureté, quelques notes grillées, de la minéralité et une bonne longueur. Un « Village » très convaincant.

--> Autres vins rouges en bouteille :
Bourgogne - Domaine J-F. Coche-Dury 2004 :
LG14,5 - PP14,5 – JP14
Nez de fruit croquant. Bouche glissante, au fruité éclatant, sans complication inutile mais terriblement désaltérante.

Auxey-Duresses - Domaine J-F. Coche-Dury 2004 :
LG15,5 - PP15 – JP15
Belle intensité olfactive avec des fruits rouges et un trait de vert. Même type d’expression que pour le Bourgogne 2004, avec toutefois un peu plus de corps.

Volnay 1er cru - Domaine J-F. Coche-Dury 2004 :
LG15,5 - PP15,5/16 – JP15/15,5
Assemblage des 1ers crus « Taillepieds » et « Clos des Chênes ». Le nez est expressif et doté d’une bonne profondeur, sur les fruits rouges/noirs. Le profil est aérien, élancé, porté par une vivacité soutenue mais intégrée. Le fruit est toujours aussi pur et séducteur. La matière est intermédiaire, les tannins soyeux et la finale réglissée.
#37

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 119
  • Remerciements reçus 0

Nez rond a répondu au sujet : CR: Domaine Jean-François Coche-Dury Meursault Les Rougeots 1998

CR: Domaine Jean-François Coche-Dury Meursault Les Rougeots 1998 :

Bû Les Rougeots 98 au resto à 125 € ...
Ce que je pense être une belle opportunité !

Belle minéralité...Fraîcheur sans être trop concentré... Le mill. certainement..?
Des arômes de grillé, noisette, de paille fraîche, acacia...

Beau moment de plaisir partagé en tt cas !
#38

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 43
  • Remerciements reçus 0

Le Châ a répondu au sujet : Re: Domaine Jean-François Coche-Dury

Si tu veux boire du Coche Dury, t'as qu'à honorer mon invit' et venir bouffer à la maison, y'a une bouteille qui te tend les bras !!!! Mais je pense que tu ne veux pas venir pcq tu as peur de manger du poisson... non ? C'est pas ça ? T'as peur des arrêtes ?!

LOL

Nico/Le Châ

PS : pour l’invit’, je déconne pas !!!
#39

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 96
  • Remerciements reçus 0

diwad a répondu au sujet : CR: Domaine Jean-François Coche-Dury Bourgogne pinot noir 2004

CR: Bourgogne pinot noir Coche Dury 2004 :
2 mots pour définir ce vin : équilibre et gourmandise. Flatteur en tout point... Un fruit croquant, une robe assez claire, belle profondeur et allonge en bouche mélés à un parfait équilibre et surtout une grande fraîcheur. On a l'impression de boire un jus de fruits. Un jus de fruits frais et mûrs qui offre à ce vin des arômes longs en bouche. Très agréablement séduit par cette bouteille car je n'avais jamais goûté ce domaine et pour tout avouer, j'ai goûté le vin en me disant : "ok, voyons voir ce que nous allons voir...". Et puis on se laisse séduire. Mon amie a été enchantée.

19 euros tout de même... ça casse un peu l'émail des dents. Mais bon... il faut ce qu'il faut. Et puis on est sur un beau vin de Bourgogne générique alors....

Ma question : pourquoi les autres ne font pas aussi bon ?

Bertrand Le Guern a t'il qque chose à ajouter ?
#40

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: Domaine Jean-François Coche-Dury : Narvaux 2001 et 2000

CR:
Meursault Narvaux Coche-Dury 2001 : 18/20 - 18/11/06
Arômes très jeunes de fleurs blanches, de végétal, de minéral, d’agrumes sur un fond grillé typique de la maison. Bouche compacte, sève sapide pour des goûts encore un peu bruts de menthe et de réglisse. Un vin essentiel, au scalpel, à la forte personnalité, de grande garde assurément. L’imprégnation reste légère, plus austère que vraiment joyeuse, l’amertume de la finale prolongeant magnifiquement ce grand vin en devenir. Moins ouvert que le Narvaux 2000 bu en mai 2006.

Meursault Narvaux Coche-Dury 2000 : 18,5/20 - 13/5/06 (rappel)
Nez mûr, gras, expressif et fruité, déployant des senteurs multiples : romarin, pomme cuite, réglisse, curry, amande amère, ananas rôti. Peu à peu, le vin développe son énorme caractère légèrement grillé (le style de la maison). Bouche concentrée sans faille (la puissance de sa sève s’accorde bien au plat de rouget).
#41

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : Re: Domaine Jean-François Coche-Dury : Narvaux 2001 et 2000

Laurent,

Narvaux 2000 est effectivement plus abordable que 2001 qui sort à peine de sa gangue. Un simple Auxey-Duresses JFCD 1993 bu très récemment (d'une jeunesse inouïe) prouve, s'il en était besoin, la garde nécessaire des blancs de ce propriétaire.

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#42

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: Domaine Jean-François Coche-Dury Meursault 2004

CR:
Domaine Jean-François Coche-Dury Meursault (Chaumes) 2004 : 16,5/20+ - 10/1/07
Robe flavescente. Nez pur, subtilement grillé, articulé sur un idéal trio végétal/agrumes/minéral. Notes supplémentaires de beurre et de menthe fraîche.
Bouche bien mûre, fruitée, longuement goûteuse (et désaltérante), avec une superbe acidité porteuse. Elle possède distinction, naturel, force séveuse. Traces lactique et saline en finale.
Un 2004 réjouissant, comme nous en avons découvert beaucoup lors de notre voyage. Et un bon rapport Q/P !:?

Elle s'exprime bien mieux que lors de la dégustation au domaine.
Rappel :
Meursault - Domaine J-F. Coche-Dury 2004 ("Chaumes") : mars 2006 (cr par Pascal Perez)
LG14,5 - PP14,5 - JP14,5
Les fruits blancs et la menthe sont voilés par un grillé léger. Bouche un peu plus simple, mais élégante et dotée d’un retour énergique sur les agrumes.


En lien avec le post récent de Charlesv, il faudrait comparer aux autres climats (revendiqués ou non).
#43

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : Re: Domaine Jean-François Coche-Dury Meursault 2004

Je crois me souvenir que la vigne est jeune.

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#44

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2953
  • Remerciements reçus 3

arnaudm a répondu au sujet : Re: Domaine Jean-François Coche-Dury

1ère récolte en 02 et un peu trop de rendement sur cette parcelle en 04 , dommage mais il n'y avait pas grand chose à faire . Le vin manque pour moi un peu de structure , mais bon le résultat est quand même honnête !;)

"Mes goûts sont simples : je me contente de ce qu'il y a de meilleur ". O.Wilde
#45

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4262
  • Remerciements reçus 1

Bertrand Le Guern a répondu au sujet : CR: IVV - domaine Coche-Dury

CR:
Club toulousain In Vino Veritas
[/b]
Le domaine Coche-Dury en Bourgogne
[/b]
Vendredi 15 décembre 2006
[/b]

Dégustation préparée par Didier Sanchez et commentée par Philippe Ricard.


Quelques commentaires de contexte :
La dégustation s’est déroulée en deux phases : l’après-midi avec 5 dégustateurs puis le soir avec 11 dégustateurs. Didier Sanchez a participé aux deux séances.
Le commentaire porte sur les vins de l'après-midi. Comme d'habitude certains vins ne se révèlent que le soir en raison de l'influence d'un carafage de 4/5 heures. Les notes de Didier Sanchez (DS AM et DS SOIR) sont le reflet de ces variations.
Les vins ne sont pas dégustés à l'aveugle.
A noter que tous les prix affichés proviennent d'une vente aux encheres sur Toulouse, indicateurs de la réalité du marché. Au domaine, c'est entre 4 et 6 fois moins cher...
DS : Didier Sanchez - PC : Pierre Citerne - MS : Miguel Sennoun - PR : Philippe Ricard.

Ordre de dégustation :
1. Domaine Coche-Dury Meursault "Côte de Beaune" rouge 2002 :
DS AM15,5 - DS SOIR15,5 - PC15 - MS15 - PR15.
Note moyenne AM : 15,3 et SOIR : 15,1 - Prix : 45 €
Robe brillante, fluide, claire, pourpre à reflets rubis.
Nez de Bourgogne caractéristique, sur des arômes primaires de cerise, de noyau, avec quelques notes terreuses. L’intensité est belle et souligne un nez expansif ; seule une pointe d’alcool gêne certains dégustateurs.
Bouche plus discrète que le nez, elle se développe sur la finesse et la précision davantage que sur la force. Fraîche, d’un bel équilibre, elle finit avec un peu de retenue, prolongée par une rétro-olfaction persistante.
C’est un vin tout en subtilité, peu évident, au nez juvénil et fougueux venant relever une bouche délicate, sur un registre plus arômatique que massif.

2. Domaine Coche-Dury Volnay 1er cru 2002 :
DS AM15,5 - DS SOIR16 - PC16 - MS16,5 - PR15.
Note moyenne AM : 15,3 et SOIR : 16,2 - Prix : 65 €
Robe brillante, très claire, d’un rouge rubis éclatant.
Magnifique nez primaire, toujours bien Bourguignon, particulièrement intense, sur une cerise évidente, au fruité immédiat, très frais.
Avec davantage de matière, de mâche, ce vin prend en bouche plus d’ampleur et ce dès l’attaque, vive, jusqu’à la fin de bouche où on décèle cependant une touche boisée d’abord avenante (notes chocolatées), puis un peu amère, ce qui dérange un peu. L’équilibre est cependant bien là, le fruit toujours évident (cerise), mais l’ensemble n’est toujours pas facile à goûter, avec un vin encore en retenue, en devenir.
L’interrogation majeure concerne les tanins qui se réveillent avec l’aération de façon de moins en moins élégante.
Cette réserve est balayée le soir venu : le vin n’est que velour, une jolie caresse !!!

3. Domaine Coche-Dury Volnay 1er cru 1995 :
DS AM14,5 - DS SOIR15,5 - PC16 - MS15,5 - PR15.
Note moyenne AM : 14,8 et SOIR : 15,7 - Prix : 74 €
Robe marquant son âge par rapport aux premières, très brillante, d’assez belle intensité colorante, grenat aux reflets légèrement briques.
Nez : nous sommes toujours sur un beau nez bourguignon, plus évolué, avec des notes de sous-bois, de terre, qui accompagnent joliment le parfum de marmelade. L’intensité est ici moins fougueuse, plus patinée, à peine perturbée par une pointe d’alcool.
Bouche : dès l’attaque, on sent une trame acide plus prononcée qui, sans pour autant déséquilibrer le vin, lui donne un peu moins d’élégance. Les arômes de terre, de fumé, d’humus s’affirment dans un corps profond avant de signer une finale assez longue, mais un peu dure, moins harmonieuse que les vins précédents.
Le vin révèle par contre une jeunesse intacte, avec un beau potentiel, ce que confirme la dégustation nocturne, beaucoup plus flatteuse, signant des tanins plus arrondis, mais toujours dans une certaine fermeté, une maturité moins évidente. Le vin est encore un peu « sauvage ».

4. Domaine Coche-Dury Puligny Montrachet "Les Enseignères" 2002 :
ED .
Robe très brillante, claire, paille aux reflets verts, avec un léger gras apparent.
Nez : dès le 1er nez, le liège agressif est évident. On décèle aussi des notes de noisette, de grillé, mais aussi réduites comme la noix (le défaut de la bouteille y est certainement pour beaucoup…).
Bouche : le bouchon, omniprésent, confirme à regrets le plus banal des défauts pour une bouteille ! Dommage, car l’acidité, belle, ainsi qu’un corps gras et dense laissait entrevoir un beau potentiel.
L’analyse du bouchon, plus attentive du fait de notre contrariété, nous inquiète quant à sa qualité, un peu vulgaire.

5. Domaine Coche-Dury Meursault "Caillerets" 2002 :
DS AM17,5 - DS SOIR17 - PC16,5 - MS16 - PR17.
Note moyenne AM : 17,3 et SOIR : 16,5 - Prix : 165 €
Robe très brillante, assez claire, paille aux reflets verts, fluide.
Le nez exhale des parfums de noisette fraîche, de toasté, de grillé, de fleurs blanches, de façon très délicate, assez discrète. On commence à bien identifier l’origine.
Bouche à l’attaque avenante, fraîche, marquée d’une belle minéralité. Le corps est ample, doté d’une très belle matière, exibant sans retenue des arômes de noisette, de beurre, de brioche, mais aussi de poire mûre, le tout dans un équilibre proverbial, une réelle tension, une vraie noblesse. La finale porte le vin très loin, signant définitivement cette très belle bouche.
Le soir, l’impression est un peu moins laudative et en toute fin de soirée, un goût liégeux se fait ressentir. D’ailleurs, nous avions de nouveau relevé un bouchon inquiétant, totalement imbibé…

6. Domaine Coche-Dury Meursault "Les Rougeot" 2002 :
DS AM16,/175 - DS SOIR17,5 - PC17,5/18 - MS17,5 - PR16,5.
Note moyenne AM : 16,7 et SOIR : 17,6 - Prix : 150 €
Les robes se suivent et se ressemblent : claires, brillantes, paille aux reflets verts.
Nez : porter le verre à son nez est un pur bonheur : quelle puissance, quelle classe ! La brioche, le beurre, la noisette, le grillé explosent avec fraîcheur et pureté. Voici sans aucun doute la quintessence du Chardonnay…
Bouche dont l’attaque est tout autant marquée par une aimable rondeur qu’une belle acidité, mais surtout par une minéralité nette. Le corps s’étire avec un peu moins de volume que le précédent, un peu plus de retenue, mais avec noblesse et élégance, sur les mêmes arômes que le nez. La finale va un peu moins loin, mais insiste sur la précision et la finesse du vin.
Après aération, la bouche se révèle davantage pour sortir définitivement de sa réserve et affirmer tout ce qui fait un grand bourgogne blanc : minéralité, tension, gras, séveux, superbe longueur où le vin reste sur la langue en faisant saliver pendant plusieurs minutes…
Mais encore une fois, le bouchon ne nous rassure pas sur sa qualité, déjà imbibé de moitié…

7. Domaine Coche-Dury Meursault "Les Rougeot" 2000 :
DS AM15,5 - DS SOIR ED - PC ED – MS ED - PR15,5.
Note moyenne AM : 15,5 et SOIR : ED - Prix : 135 €
Robe toujours brillante, claire, paille aux reflets verts.
Nez plutôt étonnant puisque typé silex, avec des notes assez oxydées, dans un style puissant mais moyennement flatteur.
Bouche : attaque à l’acidité nette, mais surtout typée par une minéralité assez tranchante. Le corps, doté indiscutablement d’une belle matière, se livre assez sobrement, avec moins de volume, avant de baisser un peu la tête dans une finale légèrement tombante, un peu étroite.
Après aération, retour d’ une terrible déception avec un vin absolument bouchonné ! Décidément…

8. Domaine Coche-Dury Meursault "Les Rougeot" 1999 :
DS AM15 - DS SOIR16,5 - PC17 - MS17 - PR15.
Note moyenne AM : 15 et SOIR : 16,8 - Prix : 147 €
Robe brillante, à peine plus colorée, paille aux reflets ors.
Nez : dans la discression et une relative simplicité, il reste sur la retenue avec de jolies notes de brioche et de fruits secs. Il ne se révèlera vraiment que le soir avec davantage de complexité, après une bénéfique aération.
Bouche : là aussi, le caractère expressif n’est pas son fort dans l’après-midi. La dégustation en est délicate, insistant sur une matière sobre, des arômes un peu éteints, comme si le Chardonnay avait un peu brûlé dans une année chaude (fruits blettis). L’acidité ressort, moins noble, mais conférant à l’ensemble une belle fraîcheur jusqu’en finale, par contre un peu dure.
L’aération ressucite un autre vin, nettement plus à sa place, enfin bavard…La concentration du vin avait masqué son équilibre : le côté "Rougeots" est enfin ressorti avec son gras, sa minéralité, sa fraicheur, sa sève, sans toutefois aller aussi loin que le 2002.

9. Domaine Coche-Dury Meursault "Les Chevalières" 1998 :
DS AM17 - DS SOIR13,5 - PC12,5 - MS13,5 - PR17.
Note moyenne AM : 17 et SOIR : 13,2 - Prix : 135 €
Robe toujours aussi brillante, assez claire, paille aux reflets ors.
Nez plutôt déroutant pour un Meursault, marqué par des parfums de jaune d’œuf, de crème, avec une note d’ananas et de citron ! C’est très fin, élégant et intense à la fois, mais surprenant…
Bouche à l’attaque vive, soulignée d’une très belle minéralité. Le corps s’articule autour d’une matière volumineuse, très tendue, dans un bel équilibre, toujours sous un arôme de crème brûlée étonnant. Le vin est ainsi porté jusqu’en finale, persistante, toute aussi tendue.
Mais le soir, ce n’est plus la même musique : les verres sont complètement déséquilibrés par une acidité qui signe un vin manquant singulièrement de maturité, avec une impression de pourriture grise….

10. Domaine Coche-Dury Corton Charlemagne 1998 :
DS AM17,5 - DS SOIR16 - PC16,5 - MS16 - PR17,5.
Note moyenne AM : 17,5 et SOIR : 16,2 - Prix : 555 €
Robe bien brillante, assez claire, paille aux reflets ors.
Nez particulièrement minéral mais peu expansif, il s’étire avec élégance. Quelques notes réduites.
Bouche : on est accueilli par la puissance du vin et une minéralité tranchante. La matière est superbe, parfaitement ciselée et tendue jusqu’ en fin de bouche, très grande, parfaitement rémanente. La pierre à fusil est la signature de cette bouche, un brin austère, dans laquelle on aurait aimé voir une touche d’acidité supplémentaire pour l’amener encore plus loin. Mais quelle superbe tension !
Le soir, le sentiment est plus modéré : manifestement, l’aération n’est pas très favorable à ce Millésime très difficile…


Conclusion :

Déguster le Domaine Coche Dury ne peut laisser insensible, même si certains vins manquent à l’appel, comme par exemple le célèbre Meursault Perrières.
Mais la rareté et les prix des quelques vins disponibles sur le marché ne facilitent pas l’élaboration de telles dégustations…

Comme il fallait s’y attendre, le niveau général est évidemment brillant.
Les rouges sont signés d’une finesse et d’une pureté remarquables et même s’ils sont moins sous les feux de la rampe, ils offrent des plaisirs sincères.
Les blancs sont la plupart portés par une belle minéralité, des matières tendues, des expressions nettes des différents terroirs : ils sont indiscutablement les plus belles réussites du Domaine.

Deux réserves cependant…
Tout d’abord les bouchons…
Car, même si l’accident totalement aléatoire peut altérer n’importe quel flacon, aussi prestigieux soit-il, la récurrence de nos observations sur ces petits cylindres de liège nous a quelque peu étonnés et nuancent les doutes que nous aurions pu légitimement avoir sur les conditions de conservation des bouteilles avant leur achat.
Ensuite sur le bénéfice de l’aération des bouteilles, d’autant plus difficile à anticiper que son effet a profondément modifié nos observations de façon manifeste, et ce dans les 2 sens : 4 vins en ont bien bénéficié pendant que 3 autres s’en voyaient perturbés !
A noter que nous n’avons peut-être pas dégusté les vins dans leur phase la plus flatteuse, ni toujours dans des Millésimes les plus plébiscités (hormis 2002), ce qui peut expliquer certaines remarques.

blg
#46

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : domaine Coche-Dury Meursault Chaumes 2004

Après un peu d'aération, la sève est miellée, pour des goûts de poire mûre. Le verre vide est très odorant !

Une très belle bouteille (et je rejoins vos réserves, Charles et Arnaud) !
#47

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: domaine Coche-Dury Meursault Chaumes 2004

Bravo à Philippe Ricard, rencontré lors de l'horizontale Bordeaux 89, pour la rédaction de ce cr ...
#48

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4262
  • Remerciements reçus 1

Bertrand Le Guern a répondu au sujet : Re: domaine Coche-Dury Meursault Chaumes 2004

Version "colorisée" (avec des images) à: bertrand.leguern.clu...

blg
#49

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: domaine Coche-Dury Meursault Chaumes 2004

J'ai vu en effet Philippe prendre minutieusement ses photos en séance ...

Un lien avec ?
www.lapassionduvin.c...
#50

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17945
  • Remerciements reçus 1800

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: domaine Coche-Dury Meursault Chaumes 2004

p....n 160 euros et un vin bouchonné...
les notes sont élevées, mais pas dans une proportion qui justifient les prix ahurissants de ces vins, non?

Jérôme Pérez
#51

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4262
  • Remerciements reçus 1

Bertrand Le Guern a répondu au sujet : Re: domaine Coche-Dury Meursault Chaumes 2004

les notes sont élevées, mais pas dans une proportion qui justifient les prix ahurissants de ces vins, non?


T'as pas tout lu:

A noter que tous les prix affichés proviennent d'une vente aux encheres sur Toulouse, indicateurs de la réalité du marché. Au domaine, c'est entre 4 et 6 fois moins cher...

Il faut déjà avoir une furieuse envie de s'instruire pour accepter de payer entre "4 et 6 fois plus cher..." c'est vrai que quand on aime ...

blg
#52

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: domaine Coche-Dury Meursault Chaumes 2004

Jérôme,

cf mon post sur le meursault 2004 de Coche-Dury : je dis que le rapport Q/P est satisfaisant (achat en direct au domaine, certes).

Ces meursault se retrouvent à plus de 200 euros chez un grand caviste parisien.
#53

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: domaine Coche-Dury

Dommage qu'IVV n'ait pas inscrit 1 ou 2 2003 dans la série ...

J'aurais aimé voir analysé Rougeots 2003 par exemple !
#54

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5140
  • Remerciements reçus 1499

Olivier Mottard a répondu au sujet : Re: domaine Coche-Dury Meursault Chaumes 2004

Bertrand,

Merci pour ce CR instructif à tous les niveaux.
Pour autant, une déception face à des échantillons bouchonnés alors que la description laisse augurer d'une belle matière.

Olivier
#55

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4262
  • Remerciements reçus 1

Bertrand Le Guern a répondu au sujet : Re: domaine Coche-Dury Meursault Chaumes 2004

Bertrand


Je n'y suis pour rien, je ne fais que publier.

blg
#56

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: domaine Coche-Dury Meursault Rougeots 2000

CR:
A propos de ce Rougeots 2000, petit souvenir, à table chez un ami bordelais (VM, qui est le seul à ne pas déguster à l'aveugle). j'avais tenté cette synthèse d'un petit groupe bien perplexe :

Meursault - Coche-Dury - Rougeots 2000 : nov 2005
VM(15) - JP13 ? – PP13,5 – LG(12,5)
- Prestation aromatique désarçonnante en raison d’un joug du bois atterrant en l’état, ne laissant place qu’à des notes malheureusement répulsives de vanille et de caoutchouc brûlé.
- Bouche à l’avenant, atone, acide (certains pensent à un beau jus massacré !). Un vin désespérément sous l’éteignoir, un peu indécidable. A revoir, bien entendu.
#57

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1161
  • Remerciements reçus 38

Xtof a répondu au sujet : Re: domaine Coche-Dury

laurentG écrivait:
> J'aurais aimé voir analysé Rougeots 2003 par exemple !

Bah ça doit pouvoir s'arranger ça!
#58

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: domaine Coche-Dury

Xtof,


Domaine Jean-François Coche-Dury - Meursault "Les Rougeots" 2003 (sur fût)
Notes : DS15,5/16 - PC16+
Nez pur, riche, profond, évoquant la poire confite. Matière très dense, généreuse, quasiment huileuse, vertébrée par une acidité salvatrice.


20h, cela te va ?:)
#59

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1161
  • Remerciements reçus 38

Xtof a répondu au sujet : Re: domaine Coche-Dury

Il a réponse à tout le bougre! Il a tout gouté! :)

Comme ils disent dans la pub : "je l'aurai un jour! je l'aurai! ;)

Xtof
#60

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux