Nous avons 1766 invités et 73 inscrits en ligne

Domaine des Croix, Beaune

  • Messages : 88
  • Remerciements reçus 31
CR: Domaine des Croix - Beaune 1er cru Les Cents Vignes 2013

Bouteille ouverte une heure avant le repas, le bouchon est étrangement abîmé, les 5 derniers mm partent en un poudre pâteuse à l'ouverture, heureusement rien ne tombe dans la bouteille. Verdict au nez et en bouche... globalement assez déroutant, un peu de carton mouillé, je me dis que ça va partir avec l'aération mais rien de flagrant. Le vin est concentré, difficile de le mettre en Bourgogne et surtout sur 13 qui est plutôt fin. Bref pas trop en place, peu de plaisir, il reste la moitié de la bouteille à la fin du repas. Deux jours plus tard, conservée sous vide le vin s'est nettement amélioré, mais pas au niveau auquel j'ai l'habitude de boire cette cuvée. Je pense que la bouteille était foireuse, dommage !

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Vaudésir, Zimmy
02 Jui 2020 21:34 #31
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1551
  • Remerciements reçus 1567

Réponse de Super-Pingouin sur le sujet CR: LPV75: 2019 au Domaine des Croix, un millésime frais?

CR: LPV75: 2019 au Domaine des Croix, un millésime frais?


Au moment où le confinement prenait fin et que nous projetions d’aller en Bourgogne, David Croix fut l’un des premiers vignerons à accepter de rouvrir les portes de son domaine. Nous nous présentons donc en ce Vendredi matin, première heure, rue Colbert devant le bâtiment jouxtant le « périphérique » de Beaune :). Ce que nous avons goûté du millésime 2019 jusqu’à présent est plutôt marqué par la chaleur qui a intensément sévi au Printemps et à l’Eté. Les vins du domaine allaient-ils présenter le même registre de fruits noirs?


Un cycle végétatif en avance en 2020


Nous commençons par prendre des nouvelles de l’année en cours:
- Comment se passe le millésime 2020? Des discussions que nous avons eues avec d’autres vignerons, il est précoce. Et de ce que j’ai pu suivre depuis Paris, il semble y avoir eu quelques pluies au milieu de ces longues périodes d’ensoleillement.
- Tout se passe bien. Les fruits sont là. Juin a été plus frais. Il y a eu de l’eau. Son seul défaut est qu’il est effectivement en avance. Nous avons un peu d’oïdium sur les Bressandes, mais rien de significatif. Une parcelle sur Charlemagne en a également un peu et en aura. Mais au regard de la très faible quantité, ça ne m’empêche pas de dormir. Le mildiou est lui inexistant.
- Quel est le défaut de l’oïdium?
- A l’extraction, ça donne des notes indésirables, du poivron notamment.
- Effectivement.
- En 2020, nous reprenons une parcelle de blanc: Saint Romain Combe Bazin.
- Comment l’avez-vous récupérée?
- C’est une rencontre via une personne qui vendange au domaine. Ce sera une location.
- Vos confrères évoquent une avance dans le cycle végétatif, jusqu’à trois semaines.
- Ca dépend par rapport à quel millésime. 2007 était précoce. 2011 également, l’été a été pourri jusqu’au 30 Août. En 2020, nous sommes partis pour le 25 Août si ça continue ainsi. Les blancs un peu avant.
- Avec des millésimes aussi chauds, comment gardez-vous de la fraîcheur avec la succession de millésimes chauds?
- Justement, vous allez goûter et me dire.


Retour sur le caniculaire 2019


Savigny-Lès-Beaune
« Il faisait précédemment la cuvée Bourgogne. Il ne reste plus que de parcelles sur le village. On peut donc le nommer ainsi. »
C’est floral, sur la violette. C’est plutôt frais et gourmand avec des notes de noyau de cerise. La finale est un peu plus amère/verte. Un vin d’une brillante énergie pour une entame de journée de dégustation. AB+/B-

- C’est assez digeste. Il n’y a pas de notes noires, telle la réglisse.
- Lorsque je goûtais les vins, je goûtais de la fraîcheur malgré les mois de Juin et Juillet caniculaires. Je suis allé cherché plus de maturité du coup.
- A quelle date vendangez-vous finalement?
- Le 13 Septembre.
- Avec quel niveau de rendement?
- 32hl.
- Vous avez été tenté par mettre + de rafle? On dit en général que les millésimes mûrs le supportent bien.
- Non, moins qu’en 2018. Entre 30 et 60%.

Aloxe-Corton les Boutières
C’est un peu perlant. Il y a beaucoup de fruits rouges, de cerise burlat, de fraises, de framboise. Aucune once de noirceur non plus. L’équilibre est bien trouvé puisque fort digeste. Je ne me rappelle pas avoir goûté aussi bien ce cru. B+

- Complètement égrappé en 2019. On fait en général 20% ou 0%. Les sols sont marneux et argileux. La terre est fertile, rigoureuse et profonde. Ce n’est pas le plus grand terroir viticole. Il nécessite par conséquent beaucoup plus de travail. On effeuille un peu plus. Les vignes ont 60 ans environ.
- Je ne savais pas que vous effeuilliez. Avec les chaleurs, n’avez-vous pas peur de la grillure?
- Nous ne le faisons pas, sauf pour celle-ci. En effeuillant tôt, au moment de la nouaison, pour caricaturer le schéma et simplifier l’idée: le fruit s’habitue au soleil.

Beaune village
« Sur fût d’un vin. C’est l’assemblage de la pointe argileuse des Tuvilains et de Blanchisserie qui est argilo-calcaire. Nous séparons désormais les Teurons qui étaient précédemment inclus dans cette cuvée. »
Un peu de perlant ici aussi. Un ensemble plus retenu dans son expression et sa longueur.

- Vos verres sont bien légers. Ce ne sont pas des Zalto. Je lis Grassl.
- Oui. Ils sont plutôt bien sur les pinots. Et ils sont moins chers :).

Beaune 1er cru les Teurons
« Les plants sont dans le bas des Teurons. Les terres sont rouges avec des alluvions. Les pieds ont entre 50 et 60 ans. 100% VE. Nous en faisons 2 pièces»
De la mûre, un ton aérien soutenu par une franche salinité et une finale florale. B/B+

- Le côté salin est étonnant. Ce n’est pas le premier 2019 que nous goûtons ainsi.
- C’est une des marques du millésime.
- Qu’est-ce qui vous a motivé à laisser toute la rafle?
- Même si ce sont de vieilles vignes, ce n’est pas le terroir le plus qualitatif. Les raisins sont en revanche tout petits. Ca en fait des vins solides. Et si l’on sait être délicat et doux avec la vendange entière, ça fonctionne bien. J’ai appris cela de 2009.


Des choix dans la vigne et le chai à rebours de quelques idées reçues pour conserver de la fraîcheur et des vins pourtant frais


Beaune 1er cru les Cents Vignes
On passe un cap dans la précision. Le pourtour et l’impact tactile du vin sur les papilles forment un cylindre horizontal qui s’élance dans son attaque. C’est d’une belle portance, avec de la cerise et de la groseille. La netteté faiblit légèrement en son milieu avant de se revigorer en finale. B+/TB-
- A quel PH êtes-vous?
- A 4,08.
- On ne sent aucune lourdeur, c’est assez bluffant.
- Et on dépasse les 14°… En 2018 quelques maturités étaient bloquées. On a ramassé à 11,5, 12 par endroits. On a chaptalisé 2 cuvées.
- Vous avez peut-être un peu plus de CO2 en 2019 pour garder de la fraîcheur?
- J’ai tenté d’en garder plus.
- Et vous n’avez pas songé à récolter plus tôt?
- Comme évoqué, les raisins se goûtaient bien. Il n’y avait pas de raison. La date de récolte c’est un choix stylistique mais elle est aussi dictée par le climat. La fenêtre de tir se réduit chaque année. C’est un souci pour avoir la main d’oeuvre au bon moment. Après, je préfère gérer ça au botrytis ou à la sous-maturité.

Savigny-lès-Beaune 1er cru les Peuillets
« 20% de VE. Les terres ont un peu de limon et elles ont un alluvion qui arrête l’eau. La maturité y est précoce. »
Le nez est parfumé et évanescent. La bouche a un côté bonbon anglais à la banane avant que la fraise vienne dominer le tout. Les tanins tapissent bien les joues. Un peu de temps sera nécessaire pour les assouplir. B-

- Avez-vous changer votre vinification avec un 2019 plus chaleureux?
- Nous avons fait beaucoup de pigeages, jusqu’à 3 fois par jour.
- Ah oui tout de même.
- Piger ne rime pas forcément avec dureté. Il est important d’avoir des raisins mûrs et de les traiter avec douceur à la réception. Il faut absolument éviter les tanins des pépins. Ce sont eux qui donnent un toucher court, abrupt et dur. Il faut piger pour apporter de la structure.

Beaune 1er cru les Tuvilains
« Sur fût de 2017. Les vignes ont été reprises en 2016. Elles ont 80 ans. Nous faisons la cuvée pour la première fois avec de la vendange entière. »
C’est dense, salin, texturé en finale. L’attaque est arrondie, tendre et gourmande. La persistance se décline sur des fruits rouges grenat. TB-

- Soutirez-vous vos vins?
- Jamais pendant l’élevage. Je fais tout ce qu’il faut pour ne pas le faire. Certains le font systématiquement après malo pour assainir leurs vins, pour lutter contre la réduction. Celle-ci provient souvent d’un mauvais équilibre à la vigne. Ne pas soutirer permet de garder l’éclat du fruit en conservant les vins sur lies. Par rapport aux terroirs de Beaune, il n’y en a pas besoin. Et puis au passage ça fait moins de boulot :).

Beaune 1er cru les Bressandes
« Sur fût de 2016. J’ai pigé 3 fois par jour en coeur de cuvaison. Le sol est en grès avec une matrice argileuse. En profondeur, il est plus calcaire.»
Il existe un point de conversation entre les fruits et la droiture du vin qui confère un soutient haut, un échange où l’un se répond à l’autre. L’impression de consistance est renforcée par des tanins poudrés. TB-

- La parcelle est en hélice d’avion. Elle est très pentue, avec des dévers. C’est très dangereux. Je me suis déjà retrouvé sur 2 roues avec mon tracteur. J’ai failli y passer. Il fallait que je sois debout, penché à contresens. Il y a une partie à cheval. On va l’étendre.
- Où en êtes-vous de la mise de 2018? Un de vos confrères l’a un peu retardée pris qu’il est par la précocité de 2020.
- Elle est juste finie. Un élevage long épure les vins. J’ai appris de 2003 et 2009.
- Nous voyons des bondes en bois au lieu des bondes en silicones.
- Ce sont pour les fûts qui ne contiennent plus de vin. Ils sont protégés avec un peu de soufre. Le silicone est sensible au soufre. Pas le bois.
- Avec l’importante variation de rendements entre 2018 et 2019, comment avez-vous géré votre parc?
- Les très vieux ont été libérés. Je ne les revends pas.


De l’importance du soufre naturel



Beaune 1er cru les Pertuisots
« Nous atteignons 14,4-14,5°. »
Une constitution plus large, plus dense et plus séveuse. Elle ne tombe pas dans la lourdeur puisqu’un filin horizontal acidulé sur la groseille vient trancher la bouche et l’étire vers le devant. Redoutable. TB

- Nous avons déjà échangé sur le Bio. C’est plus facile sur une année chaude en principe.
- Oui. Après je ne suis pas certifié. Il y a 2 millésimes non bio, notamment celui attaqué par la flavescence dorée. Je suis le premier convaincu par le bio mais il y a des points négatifs pour lesquels les solutions ne sont pas encore satisfaisantes: la fréquence des passages que cela implique, notamment pendant un Printemps humide. Ca tasse les sols. Et il y a l’impact du métal lourd dans la terre.

Beaune 1er cru les Grèves
C’est le premier de la série que je perçois plus mûr, un peu plus représentatif de l’idée que l’on avait du millésime. L’accroche sur le graphite abonde en ce sens. Il n’en demeure pas moins d’une belle facture. TB-
« Cette parcelle mûrit vite. Même vendangé à 12, il y a toujours cette sucrosité. »

- Où en êtes-vous du recours au soufre?
- Je le limite au maximum.
- Peut-être à la réception de la vendange?
- Non. Même pas à la réception. Je commence à en mettre seulement pour les toutes premières cuvées à la fermentation. Rien pour les suivantes et rien depuis. Actuellement, 80% des vins n’ont pas encore vu le soufre. Pas de SO2 après la malo. J’en mettrais probablement un peu avant les vacances. Et il y en aura au soutirage et juste avant la mise. Il faut en mettre seulement lorsque le vin en a besoin. Et je n’en mets qu’après avoir confirmé par plusieurs dégustations.
- A quel niveau arrivez-vous?
- Nous avons baissé à 30-40 au total, avec des niveaux de libre similaire à ce que nous avions avant.
- C’est Jean-Marc Vincent et Thomas Bouley qui utilisent le soufre de mine.
- Je sais :). Je partage la machine avec eux et Pascal Roblet. Pour moi ce soufre est un changement majeur. Il y a eu le travail des équilibres dans les vignes et il y a ce soufre. La pureté des fruits est plus grande. Ca ne durcit pas les vins.

Corton grand cru la Vigne au Saint
« Les vignes sont au pied du coteau, exposées Sud Ouest. Nous sommes à 30-35% de VE. »
Le nez pinote délicleusement. On perçoit également un peu de lie. En bouche la matière est poudrée et l’épaisseur confortable. Les tanins sont fins et la texture cacaotée. TB+

- Comment ressentez-vous l’impact de la période que l’on traverse ? C’est plutôt compliqué pour la restauration lorsque des cavistes ont plutôt bien marché.
- Les marchés demandent toujours plus de vins. Les Etats-Unis sont en stand-by.
- Quelle part représentent-ils dans vos ventes?
- C’est 10 à 12% de notre chiffre d’affaires. Beaucoup de restaurants ne rouvriront pas. Et lorsque vous ajoutez la taxe Trump par dessus, ça ne facilite pas les choses.

Corton grand cru Grèves
« Des pieds orientés Sud Est. Les raisins sont complètement éraflés. Nous avions mis de la VE en 2018. Ce vin nécessite régulièrement 24 mois d’élevage.»
C’est plus strict et sérieux en bouche. Des aspérités caillouteuses, crayeuses. L’austérité possède ici un aspect noble dans la hauteur de bouche qu’elle prend. TB-

C’est un David Croix très loquace en explications que nous avons eu. Nous le remercions pour le temps qu’il nous a accordé. Ses 2019 sont une évidente réussite. Il a pourtant récolté plus tard, pigé davantage et les degrés alcooliques sont plutôt élevés. Les terroirs n’en demeurent pas moins très lisibles. Ils n’ont pas été écrasés par le millésime. Et il n’y avait pas cette impression que nos papilles allaient saturer. Impressionnant. Une des très belles dégustations du séjour. Allez hop, direction Volnay pour la découverte d’un vigneron, lui aussi remarquable.


HD
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Paul B., Nilgiri, A42T, yannhry, Vaudésir, FloLevBen, Frisette, Damien72, ysildur, Fre, éricH, Fredimen, Garfield
04 Aoû 2020 10:46 #32

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6354
  • Remerciements reçus 2551
CR: Domaine des Croix, Beaune 1er Cru Les Grèves, 2017

Nez expressif sur les fruits rouges (grenadine) et un boisé assez prégnant (caramel)
Bouche avec une belle matière (densité et qualité de tannin) marquée par une sucrositée certaine et toujours les fruits rouges
Finale de bonne longueur.

C'est bien fait, mais impossible pour moi d'aller au-delà d'un verre n'étant absolument pas fan de ce côté grenadine/sucre/caramel. Au bout de trois jours c'était enfin descendu d'un ton rendant l'ensemble plus avenant. Ceci étant, la matière est très belle, donc tout à fait curieux de revoir tout ça dans quelques années.

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Paul B., Fredimen
31 Oct 2020 15:07 #33

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 393
  • Remerciements reçus 562
CR: Domaine des Croix et son Savigny Lès Beaune PC « Les Peuillets » 2017.
Un vin certe jeune, très primaire sur des notes de cerises et de framboises infusés, une expression aussi très florale. En bouche c’est limpide, très accessible déjà, légère amplitude, un côté « jus de fruit » de pinot. Très joli, beaucoup de plaisir.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Olivier_26, Vaudésir, LLDA, penmoalic, Garfield
19 Mar 2021 19:53 #34

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1551
  • Remerciements reçus 1567

Réponse de Super-Pingouin sur le sujet CR: 2019 tout juste misé et 2020 au Domaine des Croix

CR: 2019 tout juste misé et 2020 au Domaine des Croix


J1, Beaune 13h30. Nous sommes attendus. Notre petit groupe se joint à 2 autres amateurs pour cette dégustation. Et pour ne pas perdre une goutte du temps de chacun, nous nous empressons donc au sous-sol du domaine.


Aux nouvelles de 2021


- Le gel d'Avril a été terrible en beaucoup d'endroits. Comment vous en sortez-vous? Certains de vos confrères évoquaient le fait qu'une taille tardive pouvait permettre de sauver de la récolte.
- Effectivement une taille tardive peut faire une grosse différence. Nous aurons de toute façon mieux que 2016 où nous avons fait à peine 7hl par endroits.
- Les vignes à chardonnay auraient été plus touchées du fait de la précocité du cépage.
- Sur les coteaux de Meursault il n'y a pas grand chose. Ca dépend du stade de débourrement. Lorsque l'on taille tôt, qu'on attache tôt, la vigne vigoureuse plus tôt. De notre côté, nous avons des parcelles touchées à 50%. Mais ça repousse. Sur les lieux taillés tardivement, ça fera peut-être -5/-10%. Il reste encore le phénomène de filage. L'inflorescence est en veille à cause du froid. On n'a aucune idée de ce que cela va donner au final. Par endroits, c'est la cata dans les blancs. Mais il y aura une récolte. On voit du raisin. Pour les rouges, les grappes sortent en ce moment.
- Avec le levée progressive des restrictions, vous voyez peut-être plus de monde?
- Oui, les journalistes anglo-saxons étaient notamment là il y a peu. Je vous propose de déguster les 2019 tout juste mis en bouteille.

Beaune 1er cru les Teurons
- J'ai décidé de le vinifier 100% en VE, sans SO2. Nous en avons 2 pièces.
- A partir de quel moment avez-vous protégé le vin?
- J'en mets un peu à l'élevage et surtout au moment de la mise.
- A quel niveau terminez-vous?
- 35 à 50 en total.
- C'est assez bas.
Beaucoup de fruits en entame. Du sureau, de la framboise écrasée. C'est frais et acidulé. La finale est un peu moins gourmande. Si l'on aborde la texture, la rafle est bien présente et elle semble compléter les tanins plus discrets des raisins. B-

- L'élevage continue pour certains 2019. Ca fonctionne bien avec un deuxième hiver. Il n'y a cependant pas de recette appliquée systématiquement.

Beaune 1er cru les Grèves
Le nez se fait superbement sur la gelée de cassis et la groseille. En bouche, c'est très gourmand avec un petit panier de fruits rouges adoucis. Puis vient un fond plus minéral, plus noir. TB

- Nous apercevons sur le tonneau une bouteille avec une étiquette différente.
- Ah oui, depuis 2019 je fais un Savagnin ouillé avec un copain. C'est un achat de raisins. Le domaine est la juxtaposition de nos deux noms: Croix et Courbet.
- Vous avez aussi du Saint-Aubin depuis peu...
- Du Saint Romain NDLR: . La Combe Bazin. D'ailleurs nous ne faisons que 12hl en 2019 alors que 2020 a été plus généreux. On a remplacé 25% des pieds en 2 ans.
- Déjà?
- Oui il faudra minimum 5 ans pour tout faire, peut-être 10.


La mise en perspective du site nos-climats avec le domaine


Corton grand cru la Vigne au Saint
"35% de VE."
Quelle attaque ! Une bouche en parfait ordre, une structure droite et un canevas d'aspérités pierreuses. La 2nde gorgée confirme une composition en forme d'un calisson digeste, velouté et fluide à la fois. Le tout porté par un sacré dynamisme. Le fond se situe plutôt en bas de bouche avec une noirceur sur le zan, la fleur sucrée et des notes iodées. TB+/Exc-. Le rouge du séjour pour quelques uns de mes comparses.

- Vous vous êtes associés avec d'autres vignerons pour faire le site nos-climats. Pourquoi? J'imagine bien la raison logistique derrière.
- Ma volonté initiale est de développer la clientèle particulière pour équilibrer mes types de clients. Pour être transparent, c'est externalisé chez Hillebrand. Après la problématique n'est pas simple. Cela oblige à une cohérence, tarifaire notamment.
- Oui, nous avons eu un alignement des prix particuliers au prix caviste entre 2017 et 2018.
- Il fallait que je me mette au prix caviste sous peine de siphonner toute leur clientèle. Il faut se rappeler que j'ai toujours vendu beaucoup en France, jusqu'à 45-50% et surtout à des cavistes.
- Pour des particuliers, qui comme nous, se déplacent, est-ce que cela va changer?
- Non vous pourrez toujours vous venir me voir. On regarde à faire un click & collet pour éviter les frais de ports. La gestion administrative est consommatrice de temps et dans mes équipes nous n'avons guère qu'un jour par semaine pour cela. Le site et tout ce qui va avec permet de mieux gérer l'allocation aux particuliers.
- Merci pour votre transparence.

Beaune 1er cru les Bressandes
"Le vin a été soutiré le 15 Avril."
Un chouette nez également. L'amorce en bouche présente des similitudes avec le Corton mais elle s'épaissit rapidement. De la violette, des notes salines, de la fraise, de la myrtille. En finale: de l'ardoise et des touches calcaires. TB

- Quand pensez-vous terminer la mise des 2019?
- Il me reste une filtration légère et tout devrait être en bouteille d'ici Juin. Nous allons continuer la série avec les vins encore en cuve.

Beaune 1er cru les Pertuisots
"Les vignes se trouvent en sortie de combe. Il y a 70 cm d'argile puis on tombe sur la dalle calcaire. Le vin est souvent dense. Il y a encore du CO2."
Un pourtour qui nécessite encore du temps pour s'exprimer lorsque la noirceur est manifeste à coeur. L'ensemble se localise plutôt au milieu de bouche. B+/TB-

- Quels sont les changements que vous avez pu constater ou apporter depuis votre arrivée au domaine?
- Les bases de départ étaient plutôt bonnes. Après il y a eu une baisse de vigueur pendant les 5 à 7 premières années. On a ensuite eu les successions de gels et de grêles. Aujourd'hui, on a de beaux fruits. Je trouve que Pertuisots et Cent Vignes ont le plus changé. Le premier est devenu plus sérieux et il s'est affiné.

- En terme de degrés, comment se situe 2020 par rapport à 2019?
- Ils sont plus élevés sur 2020.
- Vous nous avez évoqué les bénéfices d'un deuxième hiver. N'êtes-vous pas tenté d'allonger encore les élevages, notamment avec ces millésimes solaires?
- J'aimerais bien mais il y a des critères économiques qui rentrent en jeu. Une mise en Juin pour une commercialisation en Septembre. Et puis je connais les limites de ma cave. Si j'avais une cave en Tuffeaux, c'est sûr je ferais 36 mois :).

Corton grand cru Grèves
"25% de VE."
Un nez avenant. C'est surtout la bouche qui montre des qualités. Un quadrillage de tanins fins avec un petit grip en son solide noyau. Une pellicule de fruits rouges - groseille et fraise écrasée - pour encapsuler la sphère. TB+/Exc-

Pour la transition au blanc, nous nous penchons sur un vin de la région voisine.

Croix et Courbet - Côtes du Jura 2019
"Elevage en fûts et cuves de raisins en provenance de Passenans et Arbois."
Une petite note sucrailleuse, du bonbon anglais. Une facture plutôt correcte.

Corton Charlemagne
- Il vient d'être collé. Les vignes sont exposées plein Ouest. Il y a des jeunes vignes mais une partie est court-nouée. Ca donne des fruits dorés.
- Quel élevage faîtes-vous?
- Je viens de mettre un neuf, sur un total de 3. Il faut bien les renouveler. J'utilise sinon des fûts allant de 1 à 4 vins, 350l.
C'est mûr et rond dans la première partie. La tension arrive ensuite dans une enveloppe de citron confit. Une texture crayeuse tenir longuement la conclusion. TB+/Exc

L'autre groupe interroge notre hôte:
- Avez-vous appris sur les blancs avec Jean-Marc Roulot?
- Evidemment. J'étais vite chez Camille Giroud après mes études. C'est toujours intéressant d'échanger et de confronter ses idées avec les autres.


Le millésime 2020 en cours d'élevage


- Que donne 2020? Le millésime a été plutôt chaud semble-t-il.
- Oui, nous atteignons 15° plusieurs endroits. A 13 / 13,5° les raisins n'étaient pas mûrs. Il fallait s'attacher à la maturité phénolique. Les vins sont noirs en couleur et en fruits. Ils vont avoir besoin de beaucoup d'élevage.
- De notre fenêtre, il y a eu quelques épisodes de pluie.
- Il y a eu surtout beaucoup de vent. On a eu du mal à traiter. Et pour l'eau, on aurait aimé en avoir plus. Les pluies du moment ont toutes été absorbées, même dans les terroirs avec de l'argile en bas de coteau.

Aloxe-Corton les Boutières
C'est d'emblée noir, assez sombre à l'oeil. La bouche est assez expressive. Elle est parée de cerise burlat, kirschée. Ce n'est pas très acidulé. La finale s'élargit avec un peu de confit. Il y a une matière conséquente et une grande impression d'extrait sec.B+
- La bouche est assez savoureuse.
- Il n'y a pas encore de SO2.
- Ah bon?
- Oui zéro.
- C'est plutôt noir. Et le vin semble moins acide que 2019.
- Nous sommes à 3,5-3,6 de PH avant malo.

Beaune 1er cru les Cents Vignes
Un nez floral lié à la présence de vendange entière. Une bouche dans un prolongement élégant. Un corps plus fin que l'Aloxe, sur la violette, la myrtille. Il subsiste un poudré sec en finale. TB-/TB

- En terme de rendement?
- 30 à 40% par rapport à 2018. Nous sommes à 27hl en moyenne.
- Pour éviter trop de noirceur, avez-vous adapté des façons de faire? Moins d'extraction peut-être?
- Au contraire, j'ai pigé 3 fois par jour au coeur de la fermentation

Beaune 1er cru les Pertuisots
"On a ramassé tôt, entre le 24 et le 31 Août."
Le plus frais de la série jusqu'à présent. Une bouche digeste avec la framboise acidulée, du cassis. La longueur est très convenable.TB-/TB

- Avec Saint-Romain, quelle surface voulez-vous désormais?
- 7,75 ha de Saint-Romain à Corton.
- Avec combien de personnes?
- En ce moment nous sommes 7. Il faut compter un ha par personne. C'est un coût élevé mais c'est un choix. Il y a beaucoup de travail: enlever les entre-coeurs, le palissage. En général le palissage c'est un fil, 2 fils et 1 fil. On fait 1 fil, 2 fils et 2 fils, pour avoir 2 fils releveur.
- Vous rognez? Vous tressez?
- Nous rognons à 1,45m. Et on a des vignes tressées, sur Bressandes en 2020 par exemple.

Corton grand cru Grèves
Une attaque sur la framboise, la groseille fraîche. Il y a vite une note d'ardoise qui supporte le tout. Beaucoup de fruits rouges en gelée ou en confiture. C'est très, très fruité. La seconde partie laisse apparaître une droiture, un tissage serré et long avec une texture résiduelle un peu anisée. Exc-
- C'est étonnamment frais.
- Ca ressemble effectivement à ce que j'ai goûté sur cuve en Septembre dernier. L'expérience me dit que sans SO2, les vins restent jeunes plus longtemps.

Ainsi s'achève notre moment avec David Croix. Je suis néanmoins embêté. Tout d'abord, parce que la qualité du millésime 2019 chez lui entre-aperçue à l'été dernier s'est confirmée. Ensuite parce que cela ne semble pas prêt de s'arrêter puisque 2020 n'est pas en reste. Il semble que la somme des décisions et actions entreprises portent leurs fruits: repousser le sulfitage, recourir au soufre de mine, affiner les élevages, palisser autrement, tresser, etc. C'est malin, il va falloir continuer à suivre les vins issus du domaine :D.


HD
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, docadn, TIMO, Olivmo, DUROCHER, vivienladuche, Oyaji-sama, Frisette, starbuck, rafalecjb, Garfield, Vesale, zekioflo
23 Jui 2021 16:45 #35
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 393
  • Remerciements reçus 562

Réponse de Atmosphere sur le sujet Beaune 1er Cru Les Cents Vignes 2018 - Domaine des Croix

CR: Beaune 1er Cru Les Cents Vignes 2018 - Domaine des Croix
Nez assez flatteur sur la cerise à l’eau de vie, la prune, corbeille de petit fruits noirs, groseille, mûre. Au fil des verres des notes plus épicées et florales viennent compléter cette palette aromatique.
En bouche la matière est assez soyeuse malgré la richesse du millésime, trame quasi minérale, belle acidité qui portera le vin dans le temps. C’est encore un peu strict à ce jour, un petit trait végétal marque la finale.
À coup sûr un vin qui va traverser les années la tête haute.
Tres bien.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Super-Pingouin, rafalecjb, Garfield
13 Juil 2021 10:23 #36

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux