Nous avons 1773 invités et 49 inscrits en ligne

Domaine Henri Germain & Fils, Meursault

  • Messages : 2543
  • Remerciements reçus 2388

Réponse de matlebat sur le sujet Re: Domaine Henri Germain

:-) Oui Michel, d'autant que nous lavions déjà goutté plusieurs fois !
22 Mai 2016 00:11 #91

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84215
  • Remerciements reçus 10249
Bu chez les Normands
CR:
Domaine Henri Germain & Fils, Meursault Perrières 1er cru, 2002



Oliv
Bouchon en très bon état.
Robe sur un jaune vert très clair.
Beau nez classe et classique, compromis de notes légèrement grillées fumées et de senteurs agréables, sur la peau d'agrumes et la fougère.
Attaque puissante, avec comme presque une légère sensation de sucrosité qu'une acidité agréable vient mobiliser.
Les goûts sont francs, en pleine phase avec le ressenti du nez, où la pointe grillée n'écrase pas la complexité du vin.
Belle finale ample et longue, avec toutefois une légère amertume qui lui fait perdre en distinction.
Très bien mais sur une expression plus replète et moins brillante que la bouteille bue l'an dernier .

Vetshow
Le Meursault Perrières 2002 du domaine Germain m'a relativement déçu a posteriori. Je le trouve très bon tout de même, mais de ce cru, sur ce domaine et sur ce millésime j'attends davantage de tenue, j'ai eu une impression (relative je reprécise) d'un vin un peu "aplani" par rapport à ce qu'il devrait être et que je retrouve dans la description d'Oliv sur sa précédente expérience (lien).
07 Sep 2016 20:38 #92
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2543
  • Remerciements reçus 2388
Salut les Gars,

J'avais aussi été un peu déçu par ce Perrières 2002, qui d'ailleurs s'était moins bien gouté que le Charmes (en aveugle il y a 2 ans) Mais ne pas oublier que c'est le premier millésime du cru au domaine, le travail effectué depuis a porter ses "fruits" et si vous croiser le 2009, c'est magique...

Amicalement, Matthieu
09 Sep 2016 09:51 #93

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1520
  • Remerciements reçus 1417

Réponse de Super-Pingouin sur le sujet CR:2015, une année pour les vins de Jean-François Germain

CR:
[size=x-large]2015, une année pour les vins de Jean-François Germain[/size]
Jean-François Germain nous avait partagé l'année dernière sa préférence pour les millésimes mûrs. Nous allions pouvoir vérifier ses propos avec la dégustation sur fûts des 2015.
Nous sortons d'un déjeuner à quelques encablures du domaine et nous arrivons dans la cour murisaltienne du 4 rue des Forge. Ah la fameuse dégustation du début d'après-midi, la plus difficile paraît-il. Il est vrai les tartines de pain d'épices à la mousse de maroilles a du limiter la capacité d'interaction de mes camarades et la mienne (ouais je sais c'est moche de balancer ça ici :D). Le maître des lieux apparaît bientôt et nous convie aux caves, toujours distantes de quelques mètres de l'autre côté de la rue.
[size=x-large]Retour sur le millésime[/size]
- 2016 a été très différent de 2015 manifestement. Ce dernier semble avoir été plus "simple". Avec la chaleur, vous avez du avoir des maturités plus importantes et plus rapides. D'ailleurs comment faîtes-vous pour les juger?
- On pourrait se dire que de beaux fruits font de beaux vins. Ce n'est pas le cas. Le visuel n'est pas un bon indicateur. En 2015, la benne la moins jolie était la plus mûre. Il n'y a pas d'autres solutions que goûter.
- Avez-vous eu de la grillure en 2015?
- Non pas dans mon souvenir.

Bourgogne
C'est juteux, avec des fruits jaunes, de la pêche et un filin sur le bonbon de citron relève l'ensemble. Déjà appréciable en l'état. AB

Meursault village
"C'est l'assemblage du Moulin Judas et des Vireuils".
Un vin avec du corps, de l'abricot mûr sans son côté sucré, du citron confit. Un village fait pour durer AMHA. AB+
- Avez-vous été tenté de changer quelque chose avec la précocité de 2015? Un élevage plus court par exemple?
- Non, rien. L'élevage reste le même. Les vins ont déjà été tous soutirés. Nous l'avons fait comme d'habitude, juste avant les vendanges du nouveau millésime. Le collage aura lieu fin Novembre / début Décembre. Je vais laisser les vins 6 semaines et puis nous les relèverons mi-Février pour une mise mi-Mars.

Meursault Chevalière
"C'est un terroir froid qui supporte bien les années chaudes."
Un peu réduit. C'est épicé avec une belle matière et la ligne acidulé marqueur du domaine. C'est au moment où il ne se situe plus en bouche que l'on perçoit une gamme de sensations plus importante: un acidulé plus marqué, de la substance, des épices et de l'iode. B+
En écho à la grande attention qu'il porte à ses vignes, Jean-François nous rappelle que
- Le plus important c'est la qualité. Il est essentiel d'avoir un produit de qualité.
- Voyez vous des ressemblances avec d'autres années?
- 2015 présente des similitudes avec 2009... Il y avait peut-être un peu plus de vin en 2009.

Meursault Limozin
Un nez poivré avec des notes d'ananas. Une bouche à l'unisson avec une certaine largeur, une impression de canne à sucre (sans sucre) et de tilleul.
- (...) alors que c'est parfaitement sec, moins de 2 grammes.
- Nous avons l'impression que les vins sont avenants plus tôt. Le cycle en cave n'est-il pas en avance?
- C'est certainement à cause de la température du lieu NDLR: il fait bon en ce jour d'Automne. Les degrés externes n'ont pas encore chuté. et l'effet d'un millésime plus généreux.
B

Chassagne Montrachet 1er cru Morgeot
Du fruit blanc, de la poire. C'est un peu plus amer. "C'est le vin présentant le moins d'acidité de toute la cave." De l'amande, de la noix de coco sèche. B-
"Les vins dans les fûts les plus récents sont déjà en cuve. Je le fais pour le Bourgogne blanc, le village et Morgeot. Il s'agit de garder de la fraîcheur, notamment pour les parcelles les plus au Sud de Beaune."

Meursault 1er cru les Poruzots
Une attaque verticale, une belle perception de l'épaisseur sur le premier tiers-temps et un regain de verticalité sur le reste. J'apprécie décidément ces terroirs plus stricts. TB-
[size=x-large]2016, le grand écart?[/size]
- Avec le gel, cette année a probablement présenté un plus grand nombre de difficultés.
- Les raisins sur côteau ont été relativement moins touchés. Et ils sont plutôt qualitatifs. En plaine, ce fut plus dur en volume. Nous n'avons heureusement pas eu trop de pieds morts. Il faut voir la vitesse à laquelle le gel a affecté les plants. Gelée à 9h, des feuilles noires à 12h. Nous avons perdu 50% en village et 75% en Bourgogne. On ne fait presque rien. Depuis 2010, nous avons perdu l'équivalent de 3 années.
- On nous a rapporté que la présence du mildiou fut vive. Certains de vos collègues ont abandonné le bio.
- 2016 nous a effectivement demandé beaucoup plus de travail que 2015. Un nombre de passages plus grand, du palissage, du labour. Nous avons fait bio dans la mesure du possible. Nous sommes équipés pour cela. Après on commence à en revenir du cuivre.

Meursault 1er cru les Charmes De mémoire, comparativement à 2014, la largeur habituellement plus importante de Charmes est plus contenue sur ce millésime. Du citron et un zeste de mandarine confits. Le fond de la trame est mordante, la matière sur un canevas dense. TB-
"L'idéal est d'avoir de la maturité sans que l'acidité tombe. Et pour l'obtenir, il faut avoir des vignes qui souffrent un peu. On obtient ce résultat avec le travail des vignes."

Meursault 1er cru Perrières
"Perrières supporte les millésimes chauds ou froids. C'est ce qui fait sa qualité. Les vignes puisent sur les cailloux."
Une maille serrée. Un vin long, fin, salin et avec de la vivacité. C'est salivant et très long. Un cylindre à l'horizontal. Excellent-

Une bien belle série de blancs qui ont, je pense, une propension à une complexité future.
Et pour faire la transition, Jean-François nous interroge sur la suite: "Vous voulez goûter les rouges? :)"
[size=x-large]Le millésime 2015 en rouge[/size]
Bourgogne
"Issu des vignes du clos du bâtiment pour la moitié. L'autre se trouve sous Chevalières."
Il y a moins d'accroche et moins de "verdeur" que mon souvenir du 2014. C'est fruité, gourmand, plaisant et on se surprend à n'en pas recracher la totalité. AB+

Chassagne Montrachet La robe est un beau rubis. La palette aromatique paraît plus facilement dicible: cerise, griotte, fraise à maturité. Les tannins sont fins et terminent sur une légère sécheresse, comme un appel au verre suivant. B+
Dîtes-donc je vais finir par aimer les rouges de Beaune :)

Meursault Clos des Mouches C'est confit, frais à la fois, salivant, soyeux, délicat, long. Wouaouh. TB C'est définitivement chouette une année telle 2015 sur les rouges du coin :D
En repensant au millésime précédent, me vient la question du sucre et des dégrés d'alcool:
- Vous n'avez certainement pas chaptalisé cette année. L'avez-vous fait à d'autres moments?
- Sur le récent, j'ai chaptalisé en 2013, 2014 et 2016. Il s'agissait à chaque fois de gagner 0,5 au maximum.
- Je trouve les rouges plus gourmands sur 2015. Peut-on penser qu'une année chaude convienne aux rouges et une année dite "froide" aux blancs?
- L'année chaude convient aux deux couleurs; la froide à aucun des deux :) nous répond Jean-François avec un sourire.
Beaune 1er cru Les Bressandes
L'attaque se fait agréable. Puis le vin se fait plus sérieux, dans une structure plus resserrée. Un potentiel que l'on peut imaginer plus important. A attendre un peu. B+/TB-

Il ne faut, à mon avis, jamais rater l'occasion de remercier le vigneron qui reçoit longuement les particuliers. Nous le faisons ici de nouveau. Nous avons été un peu moins barvards qu'à l'accoutumée (Il va bientôt nous falloir surveiller les excès du déjeuner :)). Jean-François n'en a pas été moins un hôte disponible et à l'écoute. Ses blancs demeurent à un fort niveau qualitatif. Ils devraient traverser le temps sans encombre. Ses rouges sont bluffants sur ce millésime. Et nous commencions à comprendre son plaisir à faire du vin sur un millésime garantissant une grande maturité.
HD
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv
10 Nov 2016 11:20 #94

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 315
Super CR !(:D
ça me rappelle, d ailleurs, que j ai encore du Charmes 2008 en cave ::o Faudrait peut être que je me remue un peu le popotin pour les boire.
J ai gardé un très bon souvenir de son Clos des Mouches lors de ma visite il y a quelques années, une véritable gourmandise..Un concentré de fruits rouges grand comme ça !
Mais je n en ai pas acheté :S comme un c ..... en plus ça valait presque rien a l époque, un truc du genre 19 €
10 Nov 2016 11:48 #95

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 351
  • Remerciements reçus 684
Très beau CR.
J'ai fait les mêmes constats lors de mon passage au domaine il y a 15j.
Depuis 2011 je rends visite à JF Germain chaque année et la dégustation sur fut des 2015 a été ma préférée: effet millésime? effet du soutirage? les 2?

Dans tout les cas, ce sont des vins magnifiques.
OAC
10 Nov 2016 15:08 #96

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1520
  • Remerciements reçus 1417

Réponse de Super-Pingouin sur le sujet Re: Domaine Henri Germain & Fils, Meursault

N'hésitez pas poster un compte rendu de vos visites. Cela apportera des appréciations complémentaires et ne pourra qu'enrichir le topic de manière constructive.
HD
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: o_g
11 Nov 2016 14:04 #97

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2094
  • Remerciements reçus 2850
CR: Domaine Henri Germain & Fils, Meursault "Les Chevalières" 2005

Une robe jaune dorée qui fait son âge (sans plus). Nez peu expressif sur quelques fruits jaunes. La bouche manque de peps, et comme le nez, ça semble assez fermé. Longueur correcte.
En l'état, un vin peu lisible (entre 2 âges ?), sans vice ni vertu, et qu'on place difficilement à Meursault.
Une déception car j'attendais plus d'un Chevalières d'une année chaude...
ArnoulD avec un D comme Dusse
28 Déc 2016 22:44 #98

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3377
  • Remerciements reçus 413
CR: Domaine Henri Germain & Fils, Beaune Les Bressandes 2009

Ce vin fut le premier rouge du domaine que je déguste.

Très Joli nez de fruits rouges, avenant.
En bouche, le vin est plus réservé, plutôt fermé (je dirai) et d'une longueur moyenne ( même un peu courte à mon gout)
Joli vin dont la bouche n'est pas au niveau du nez.
Plutôt à attendre à mon avis.

Bien en l'état
Francois // chaque avis est subjectif et la somme des subjectivités fait une objectivité (F Mauss)
22 Jan 2017 19:00 #99

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2449
  • Remerciements reçus 606
Obtenu récemment, cette bouteille me faisait de l’œil, j'y succombe hier soir pour le dîner - CR: Meursault 1er Cru "Charmes' Domaine Henri Germain & Fils 2005 La robe est jaune or pale du belle brillance - Le nez offre de légers arômes de réduction avec un soupçon de noisette, de foin frais et de fruits blancs tout en délicatesse - La bouche, un peu ronde, avec un belle longueur. J'y trouve un peu de noisette, d'amande grillée, et de fruits à chair blanche, l'ensemble étant harmonieux avec une finale ou survient une fine acidité - En conclusion, une bien belle bouteille, à l'aube de sa vie, apportant déjà du plaisir aujourd'hui et (j'espère) encore plus demain... Ce sera alors au tour de sa petite sœur. TRES BIEN

Eric
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv
07 Avr 2017 17:32 #100
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6296
  • Remerciements reçus 2396
CR: Domaine Henri Germain & Fils, Chassagne-Montrachet 1er cru Morgeot, 2008



Marc
Nez chablisien évident (eh bien non finalement!), très joli également. L'attaque est large et promet beaucoup. Malheureusement la suite n'est pas à la hauteur avec un déficit de matière et de présence peut être accentué par le chablis bu en parallèle. Finale correcte. A noter que le vin se présentait plus complet en fin de repas, il aurait donc sans doute mérité un supplément d'aération. Ça reste un beau vin, mais nette préférence pour le Dauvissat.

Oliv
Bouchon parfait.
Robe sur un doré léger.
Très joli nez, assez délicat le premier jour, sur les fleurs blanches, le praliné, un boisé assez présent, il libère des notes plus riches et fruitées le lendemain dans un ensemble d'une grande élégance.
La bouche est moins emballante, peut-être à cause du Forest de Dauvissat dont l'intensité l'écrase un peu.
Le vin semble en effet dérouler une matière agréable mais beaucoup moins concentrée, sur une lecture honnête mais un peu scolaire. Le lendemain, le vin aura gagné en expression aromatique mais il semblera toujours lui manquer un peu de volume à coeur pour appeler de plus amples superlatifs.
La finale est un peu marquée par des amers de bois qui détonent vis à vis de la pureté du Chablis.
Bien à très bien.
20 Avr 2017 22:50 #101
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1785
  • Remerciements reçus 850
CR: Domaine Henri Germain - Meursault "Limozin" - 2013

Nez évident à l'ouverture sur des fruits jaunes, un léger fumé, et des notes d'agrumes
La bouche est en rondeur, avec ce qu'il faut de tension de matiere et de longueur
Pas la moindre trace de bois
C'est pur
Franchement un tres tres beau Meursault
Plaisir et gourmandise au rdv

Superbe quille
Samuel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: matlebat, HERBEY 99, o_g
10 Jui 2017 23:09 #102

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4799
  • Remerciements reçus 2174

Réponse de Vaudésir sur le sujet CR: Domaine Henri Germain Chassagne Montrachet 2015

CR: Domaine Henri Germain Chassagne Montrachet 2015

Robe soutenue pour un pinot, sombre, nez mur, cerise, cassis, bouche dense , bien construite, c’est flatteur, gourmand, belle longueur et de la fraicheur, bonne acidité, j’aime beaucoup, j’élimine Coche-Dury et le Santenay, j’opte pour le c.

En savoir plus sur lapassionduvin.com/f...

Stéphane
11 Jui 2017 19:16 #103

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84215
  • Remerciements reçus 10249
Réunion du Polit-Buro du Gunthard Club

CR: Domaine Henri Germain & Fils, Meursault-Charmes 1er cru, 2005



Bobosse
Un Meursault construit sur la tension et la puissance, qui viennent compléter et allonger une opulence sur des amers nobles. Traçant, jusque dans sa finale.
Excellent

Oliv
Robe jaune paille sans une once d'évolution.
Nez très discret, trop sûrement, d'une jeunesse totale par ses notes maliques de pomme et qui refusera, même le lendemain, de se livrer.
Bouche totalement illisible, fermée comme j'en ai rarement croisée même après 4h de carafe et toujours autant le lendemain, sur une matière pourtant bien présente et un équilibre sans creux.
Mais l'acidité est un peu dissociée et une certaine amertume brutalise à l'excès la finale.
Illisible en l'état.
A revoir.
11 Juil 2017 20:58 #104

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3356
  • Remerciements reçus 732

Réponse de iceteayer sur le sujet CR:Domaine Henri Germain - Meursault 2012

CR: Domaine Henri Germain - Meursault 2012

Que dire si ce n'est que c'est vraiment trop bon! (tu)
A l'ouverture un peu de grillé noble puis il disparait pour laisser place aux fruits blancs et du floral, quelle pureté!
Bouche superbe, à la fois machue et traçante, grande pureté.
La bouteille s'est vidée en quelques coups de verres!
Excellent maintenant, mais peut largement attendre pour avoir un peu plus de complexité.

julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Psylo
13 Juil 2017 10:22 #105

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84215
  • Remerciements reçus 10249
Bu chez Legui

CR: Domaine Henri Germain & Fils, Meursault Chevalières, 2009

Robe très jeune, sur un jaune grisé très clair.
Nez agréable, sur une petite réduction grillée bien tournée qui va s'épurer et libérer des senteurs de fleurs blanches dans un ensemble encore assez serré toutefois.
Bouche impeccablement positionnée autour d'une attaque nerveuse et désaltérante qui propulse une matière bien mûre à la jolie maturité parfaitement intégrée.
Avec le réchauffement, le vin perd un peu de précision, avec un retour d'élevage qui l'alourdit un peu.
Finale précise et nette, avec une petite pointe amère toutefois.
Très joli vin, encore très jeune ! (tu)
16 Juil 2017 13:33 #106

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1785
  • Remerciements reçus 850

Réponse de Psylo sur le sujet CR: Domaine Henri Germain - Meursault - 2011

CR: Domaine Henri Germain - Meursault - 2011

Nez qui s'ouvre petit à petit sur des fruits jaunes murs, des notes d'amandes avec à l'ouverture une fine réduction qui s'est estompée au bout de 2h d'aération
La bouche est précise, fine avec une superbe aromatique
Pas de bois perceptible, c'est pur et long
On y retourne

Excellent
Samuel
16 Juil 2017 22:11 #107

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5504
  • Remerciements reçus 4412
CR:

Domaine Henri Germain et Fils - Meursault-Charmes 1er Cru 2008
Bu sur deux jours.
Bouchon long et souple, juste imbibé sur son disque.
Robe or paraissant encore jeune.
Splendide nez évoquant le beurre frais avec une légère note de miel complété de fruits blancs.
Après une entame gourmande et ample, le vin prend du volume et s’étire longuement, marqué par des arômes fruités élégants.
Le final est très long et soutenu par une acidité parfaitement calibrée.
Splendide vin qui se laisse approcher mais qu’on peut attendre sereinement en cave.
Très bien ++.

Olivier
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, LucB, ols
14 Oct 2017 07:54 #108
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 315

Réponse de ols sur le sujet Domaine Henri Germain et Fils

Bon sang, ça me rappelle qu'il m'en reste encore en cave ! :o
ce Cr me rassure, notamment sur le risque d'oxydation.
14 Oct 2017 09:42 #109

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1785
  • Remerciements reçus 850

Réponse de Psylo sur le sujet Domaine Henri Germain et Fils

J'en ai pas bu des milliers mais ce n'est pas la première fois que je lis ou entend des craintes sur une oxydation chez Germain
Perso j'en ai jamais eu et je trouve que ses vins sont parmis les meilleurs (voir le meilleur) de l'appellation
Samuel
14 Oct 2017 11:23 #110

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 315

Réponse de ols sur le sujet Domaine Henri Germain et Fils

Alors tant mieux ! ::turn::
14 Oct 2017 11:26 #111

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5504
  • Remerciements reçus 4412

Réponse de Olivier Mottard sur le sujet Domaine Henri Germain et Fils

Serge,

Pas la moindre trace d’oxydation, je peux te rassurer.
Attendre sereinement.

Olivier
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: ols
14 Oct 2017 11:40 #112

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 315

Réponse de ols sur le sujet Domaine Henri Germain et Fils

Bientôt dix ans, et la "garantie" arrive a sa fin :oops: .
Mais ton Cr a eu deux avantages, outres sa qualité, celui de me rappeler qu'il m'en reste (des fois j'ai la mémoire qui flanche) et qu'il a encore du potentiel. Thanks Olivier ;)
14 Oct 2017 11:54 #113

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2543
  • Remerciements reçus 2388

Réponse de matlebat sur le sujet Domaine Henri Germain et Fils

Moi non plus, je ne craindrais pas l'oxydation chez Germain (meme si ça peut arriver sur une bouteille défectueuse du bouchon) mais plutôt l'inverse !!! Une réduction tenace sur certains millésimes même après 10 ans et plusieurs heures de carafe !!! Certains adorent (Jean François aussi forcément). Moi, je préfère quand la réduction n'est pas ou plus, car alors, ces vins peuvent exprimer la pureté du chardonay murisaltien à son comble et là c'est juste l'extase et d'accord avec @psylo, on n'est pas loin de ce qui se fait de meilleur sur la commune, de ce que j'ai gouté bien sûr.
Amicalement Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Psylo, ols
14 Oct 2017 12:10 #114

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 315

Réponse de ols sur le sujet Domaine Henri Germain et Fils

Ok, message reçu !
J'en ouvre une dès que ma colite sera passée. :huh:
14 Oct 2017 12:20 #115

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4368
  • Remerciements reçus 1259

Réponse de HERBEY 99 sur le sujet Domaine Henri Germain et Fils

N'allez pas trop vite en besogne!!! Il peut arriver des oxydations quasi partout dans le secteur. Souvenir d'un Perrières 2004 parti en cacahuète que l'ami JF m'a changé sans bouger une oreille. Il est sympa et en plus c'est un seigneur JF Germain. De plus pour en avoir parlé avec lui, il est comme les copains il serre les fesses sur ce sujet et j'ai cru comprendre qu'il était très vigilant, notamment sur Perrières 2005. Je lui demanderai d'un péter une à mon passage!!! Juste pour finir, le seul où je n'ai jamais eu ce souci c'est un autre JF, un poil plus connu celui-là, et ce sur 25 ans facile d'une fidélité sans faille

Bonne journée
R
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: matlebat
14 Oct 2017 14:05 #116

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2543
  • Remerciements reçus 2388

Réponse de matlebat sur le sujet Domaine Henri Germain et Fils

Oui, Rachid, c'est vrai que JF (Germain), questionne ses clients, particulièrement sur 2005, qu'il craint... Il nous a aussi questionné ! Mais perso, jamais eu de pbe d'oxydation prématurée sur JF germain en plus de 10 ans de dégustation... Mais je suis d'accord, pas de blang Seing dans le secteur, quelque soit le vigneron...
Pour l'autre JF, jamais eu non plus, mais aussi plutôt des réductions (et/ou boisé :-), vraiment excessive de mon goût, dans les années au moins 1998-2006 que je n'apprécie pas. Mais j'ai beaucoup moins de dégustations et moins de recul, car je ne suis pas (au sens suivre) le domaine....
Amicalement Matthieu
14 Oct 2017 15:00 #117

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2945
  • Remerciements reçus 1256
Dégustée ICI


CR: Domaine Henri Germain et Fils – Bourgogne Blanc 2014.
Nez un poil mutique au départ, légèrement végétal, genièvre, poivré, fumé, grillé, beurré.
Bonne gourmandise en bouche, du gras et de la fraicheur, un côté enrobé très fin et une finale honorable pour un village.
Bien +
Antoine. Passionné tout court
28 Oct 2017 18:41 #118

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1520
  • Remerciements reçus 1417

Réponse de Super-Pingouin sur le sujet CR: Les 2016 de Jean-François Germain sont-ils une réussite?

Les 2016 de Jean-François Germain sont-ils une réussite?


C’est un Jean-François Germain très souriant qui nous accueille. La dégustation suivant le repas du midi est souvent la plus difficile. Elle n’est pas le moment où les papilles sont les plus réceptives. Elle est plutôt celui où nos efforts sont concentrés à éviter que notre paupière supérieure rejoigne sa voisine du dessous pendant ce Ô combien éreintant processus d’assimilation des calories. :)
- Vous ne prenez pas un peu de repos?
- Si, à partir de ce soir.
- Nous sommes votre dernière dégustation donc?
- C’est bien cela :)


Des volumes enfin acceptables en 2017


- 2017 est un soulagement pour beaucoup de vos confrères. J’imagine que c’est le cas aussi pour vous.
- Nous commençons à vendanger le 30/08/2017 avec Poruzots. Nous atteignons 55-60hl. Le retour à la normale se constate surtout en rouge en terme de quantité. Nous n’avions pas atteint un tel niveau depuis 1999.
- Avez-vous du chaptaliser?
- Non, les rouges font 13° naturel.
- La crainte de la grêle a incité Monsieur Jobard à vendanger assez vite.
- Les vendanges ont duré un mois pour nous . Nous avons commencé avec une grosse équipe sur 5 jours et nous avons terminé en famille.

Meursault village
SP (moi): Un vin en douceur, sur la rondeur d’un sucre d’orge édulcoré. Une toute petite acidité, des épices. L’ensemble ne versant dans aucun excés est plutôt élégant. La vivacité se fait plus présente à l’aération. AB+/B-
OG: Nez fruité un poil fermentaire. Belle tension, pas de grosse matière. Un joli vin assez simple en l’état
Podyak: Nez expressif sur les fleurs blanches et quelques agrumes. Attaque plutôt en douceur, qui s'étire ensuite grâce à des petites notes acidulées. Assez souple, pas hyper concentré. Quelques épices pointent enfin sur le devant de bouche. B+


- Nous apercevons une nouvelle porte dans votre cave.
- En effet, elle permet de couper la cave en 2 parties. Une pour la fermentation des blancs, l’autre pour réunir 2016 et les 2017 rouge. La partie plus froide permet le limiter l’acétique notamment.


Meursault Chevalières
« Le vin n’a pas encore été soutiré. Il repose encore sur ses lies. En terme de soufre, nous sommes à moins de 3mg. »
SP: Du citron vert, de la matière. C’est long, équilibré et fin. Un vin parfaitement sec et netB+
OG: Nez riche de fruits exotiques, de noisette et fruits secs. La bouche présente une pointe de gas et une acidité haute, de jolis amers agrémentent une longue finale. Un gros saut qualitatif par rapport au “Villages”.
P: Nez mêlant fruits blancs, quelques notes de fruits secs et d'épices. Puis notes minérales. La bouche tranche, avec une belle vivacité, et une acidité qui étire la bouche. Un peu plus de matière sèche, plus de densité que le précédent. De nouveau, plutôt large en attaque puis longiligne en bouche. Très agréable ! TB+

- En 2016, nous perdons 50% sur les villages, -75% sur le Bourgogne.
- Avec une maturité plus faible, avez-vous chaptalisé?
- Oui, un peu.

Meursault Limozin
SP: De l’acidité. Un vin plus expressif. Du fruit et de la matière également. 2016 n’est définitivement pas un millésime maigre.B+
OG: Nez plus floral, bouche toute en tension qui apporte une belle allonge, net et tranchant !
P: Nez assez net sur le citron, avec une pointe briochée. Puis à l'aération des touches crayeuses, minérales. Super équilibre en bouche tension/vivacité/matière. Celui qui paraît le plus vif en bouche, tout en longueur, sur un filin. Top !! TB+/Exc-


Levures et fermentation


- Nous avons constaté chez certains de vos confrères l’an passé que les sucres pouvaient mettre du temps à se finir alors que la malo était terminée. Nous pensions, à tort, qu’une malo se faisait après la fin de fermentation des sucres.
- C’est dans les livres ça :) Sur 2016, les sucres sont finis. Nous avons plutôt un sujet de malo. Charmes est reparti en cuve car la malo ne voulait pas se faire. Vous ne pourrez d’ailleurs pas le goûter. Pour les blancs, il est fréquent que la fermentation et la malo se fassent simultanément.
- Sur la fermentation, on évoque les levures indigènes. Quelles sont celles à la vigne et celles dans une cave?
- Pour avoir des levures provenant de la vigne, il est nécessaire d’avoir de l’azote dans le moût. Une carence en azote et la population sera faible. Ca arrive. L’essentiel n’est pas sur la plante. Il est plutôt en cave, il suffit de voir l’humidité des murs et la moisissure.

Chassagne Montrachet 1er cru Morgeot
SP: Du fenouil, du citron, une amertume en finale. La bouche est assez claire dans les goûts qu’elle restitue.B
OG: Nez propre de citrus, floral, avec une pointe de pâte d’amandes. La bouche est minérale et très agréable, en finesse. La finale est sapide et crayeuse. Vin avec un large panel qui le rend très intéressant.
P: Nez mixant notes fruitées et végétales. Moins de touches craies/minérales que les précédents. Pointe d'alcool. La bouche semble également plus large, avec un côté "pâtissier", pâte d'amande un peu plus marqué. Paraît également avoir un tout petit moins de volume. Quelques épices sur le devant de la bouche. Reste malgré tout assez frais, avec quelques petits amers qui relèvent la finale. B+

- Vous avez évitez le gel cette année. N’avez-vous pas eu d’autres pressions ou insectes? des drosophiles par exemple?
- Non, pas beaucoup.
- Et le mildiou? Le printemps 2016 fut terrible.
- En 2017, nous avons une poussée le 1er Août. Nous en avions partout.

Meursault 1er cru Poruzots
SP: Une attaque assez vive. Au risque de me répéter, il y a également de la matière ici. Les nuances tactiles dans les temps du vin donnent du relief à l'ensemble. Tantôt crayeux sur les papilles, sec en haut de palais et finement rond dans les joues. Le citron vert et son zeste apportent à la finale sa tension et une légère amertume en résonance à la matière TB+
OG: Les arômes sont peu expressifs mais on trouve des notes de brioche, de citron jaune. En bouche c’est une belle manière qui s’exprime d’emblée, ronde. Jolie allonge apportant amers, mâche et tranchant en finale.
P: Nez plus discret, plus comprimé avec quelques touches crayeuses. La bouche est plutôt mûre et gourmande, avec plus de matière ressentie que dans le Chassagne. Petite pointe chaleureuse en finale avec cependant d'agréables petits amers qui la prolongent. De la structure mais un a peu moins longiligne que le Limozin. Plutôt à attendre, a priori. TB+

- Nous avons abordé avec d’autres vignerons la question de la maîtrise des rendements et de la vendange en vert. 2017 semble avoir finalement été assez généreux.
- Non, personne ne cherche ça en ce moment, surtout lorsque 2016 a vidé les caves. Et nous sommes naturellement aux rendements autorisés. On ne recherche donc pas à limiter les rendements.


Les vignes anciennes

Meursault 1er cru Perrières
SP: Une attaque douce, moins aiguisée. C'est dense, puissant avec une finale épicée et iodée. TB+/Exc-
OG: Très beaux arômes citronnés, floraux, de crème pâtissière avec ce côté caramélisé de la crème brûlée juste préparée. En bouche c’est très en place, entre une puissance prononcée soutenir par une acidité parfaitement ajustée. Une allonge sapide, gourmande, avec de beaux amers et caillouteuse. Raah lovely … Un vin complet !
P: Nez se dévoilant peu à peu, mêlant citrus, minérales mais aussi un je-ne-sais-quoi de fruits rouges acidulés type groseille à maquereaux. Grosse tension en bouche avec beaucoup de matière et de volume. Salivant, et pointe saline, micro amers en finale avec de légères notes pâtissières et de pâte d'amande en retro. Excellent ! Exc/Exc+

- Pensez-vous faire évoluer votre viticulture et votre façon de vinifier dans un avenir proche?
- Je suis trop vieux pour faire des changements, nous répond Jean-François dans un grand sourire. La vinif, aucun changement dans ses principes. Avec le changement de matériel peut-être. Le plus grand défi aujourd'hui, c'est de sauvegarder le matériel végétal. Nous n'avons plus que 4-5 vignes antérieures à 1970. Nous travaillons à une sélection massale dans ce sens. Certaines parties de Limozin ont 80 ans et elles produisent jusqu'à 50hl. Nous avons mené une analyse de virologie sur Chevalières il y a peu. Les pieds sont en excellent état. Pas de virose à 50 ans alors que leur environnement comporte des nématodes, vecteurs de virus.

Meursault 1er cru Charmes 2015
"Il est ouvert depuis hier."
SP: Une légère réduction. C'est suave et cristallin dans son entame pour mieux exprimer sa puissance aux travers du clou de girofle. Le vin est bien moins large et moins confit que celui goûté en fût l'an passé. La fin de l'élevage et la bouteille paraissent avoir contribué à étirer le tout en longueur alors que le climat n’est pas le plus étroit. Je regarde camarade Nol tout aussi surpris que je le suis. TB+
OG: Nez qui me semble un poil réduit. Bouche explosive, tension, large en attaque puis s’arrondit, finale épicée assez longue. Pas de regret pour ceux qui en ont pris !
P: Nez sur un léger réduit/grillé avec des touches de silex frotté, mais aussi des notes citronnées. C'est vif, acidulé, friand en bouche avec de la matière et une belle tension. Seules quelques légères épices qui chauffent un tout petit peu en fin de bouche (sur le devant) pourraient nous faire songer à ce millésime. C'est excellent et paraît bien plus tendu que l'an dernier sur fûts. Exc- !


2016 rouge


Jean-François a cette chance de pouvoir faire les 2 couleurs. Et sur la brève période depuis laquelle nous suivons ses vins carmins, je dois avouer qu'ils ont commencé à infléchir mon opinion générale qui dit qu'un rouge de la Côte Beaunoise est plutôt rêche et moins aimable qu'à Nuits (demandez à mes camarades ;)).

Bourgogne
SP: De la ronce, de la violette dans l'immédiat. C'est léger, contenu, un peu amer et le bonbon violacé revient en finale. Seule la consistance plus fine trahit son appellation. Vendiou que c'est bon.B-
OG: Un poil réduit, puis sirop de grenades, ronces. Bouche croquante, puis un poil amère en finale.
P: Nez floral (rose, pivoine) et pointe végétale (ronce). Glisse en attaque, assez frais puis accroche un peu en milieu de bouche. L'acidité est assez haute. Assez léger. Très légères touches végétales/petits amers en finale. À mon goût, mieux que 14, un peu moins "évident" que 15. B

Chassagne Montrachet
SP: Un nez bien plus réservé et peu bavard. La bouche est à l'opposé: pleine de gourmandise. De la fraise, de la groseille, de la mûre. B
OG: Marqué par une amertume qui m’a semblé un peu trop présente à mon goût, j’ai trouvé ce vin assez rustique et trop peu aimable en l’état.
P: Nez plus réservé, "sérieux", plus "sombre" avec notamment quelques fruits noirs (mûre). Accroche aussi un peu plus en bouche. Fait un peu plus "rustique" en l'état, plus austère. Retro florale. Quelques petits amers / touches végétales en fin de bouche. B-

Meursault Clos des Mouches
SP: Quelle soie en bouche! C'est long, aérien et presque évanescent. Une pointe amère ponctue la finale.TB-
OG: Nez profond de cerise et cerise griotte. La bouche possède un caractère alliant acidité et amers. Potentiel qui demande à se fondre.
P: Un peu de volatile au nez avec une petite pointe cuir, puis fruits rouges. Jolie bouche avec une acidité enrobée, un peu plus de matière mais des tannins assez souples. Le nez est un peu difficile mais la bouche et la structure jolies. B+
Si tous mes camarades semblent particulièrement apprécier cette cuvée, ces petites notes animales sont encore un peu trop en devant pour que je puisse apprécier pleinement.

Nous apercevons la relève du domaine.
- Vos enfants souhaitent-ils prendre la suite?
- Mon fils est au lycée viticole.
- Il va apprendre pour mieux désapprendre? :)
- Il est important qu'il apprenne à faire du vin sans risque. Il pourra décider en conséquence ensuite. Et il apprendra toute sa vie ensuite.

Beaune 1er cru les Bressandes
SP: Du croquant à revendre, de la confiture de fraise. Une légère âpreté vient équilibrer la composition. Dans un style différent TB-
OG: Nez en retrait, puis fruits rouges murs. Beau vin à l’acidité haute, avec une matière présente sans agressivité, ronde. Finale saline qui demande d’en reprendre.
P: Nez assez discret sur les fruits noirs, un peu plus mûrs que les précédents, mais aussi quelques petites épices. En bouche, un peu plus de maturité ressentie aussi, avec une belle matière, présente plus sous forme de mâche que de tannins saillants. Jolie bouche. Fait un peu plus "côte de nuits" que les précédents. J'aime bien. TB-

Moi qui pensais que 2015 faisait la qualité des rouges par ici. Il faut croire que 2016 ne les laissera pas de côté... ou alors c'est peut-être parce que le vigneron y est pour quelque chose... :D

Et parce que Jean-François apprécie toujours partager des vins plus anciens…

Vin mystère 1
SP: Ca champignone. Il y a des touches mellifères. Le vin possède déjà quelques annéesB+
OG: Nez évolué, encaustique (me rappelle des Chablis de Dauvissat entre 2 âges, c’est à dire vers 10 ans). Bouche ronde, enrobante, riche.
P: Nez de quelques années avec des épices douces, un début de notes oxydatives, pointe de pralin et encaustique mais aussi de jolies notes briochées. La noisette revient en bouche, avec une matière toujours présente, une belle vivacité, et quelques petits amers en finale. Des épices également. Le nez pouvait faire craindre le pire, mais la bouche reste bien en place et le vin a somme toute bien passé ses annéesTB-/TB

Au jeu de la devinette, je ne vous donnerai pas mes pronostics tant ils étaient éloignés :)
Meursault Chevalières 2005

Vin mystère 2
SP: Des effluves de sous-bois (le fameux). De l'acidité, de la fraîcheur, un côté salin. Et le miel commence à se manifesterTB
OG: Fruits et fruits secs. Bouche tendue et iodée. Très beau vin. Il s’agit de Perrières 08, découvert en deux lampées par notre Christophe national !
P: Le nez est beaucoup plus jeune, avec ses notes briochées et de citron un peu confit. Des notes exotiques bien présentes aussi. Ça me plaît bien. Du peps en bouche avec de l'acidité, des notes iodées et de nouveau un peu de citrus en finale. De la matière, soutenue par une belle acidité et une finale un peu saline. De mieux en mieux avec l'aération… Exc- !

Meursault 1er cru Perrières 2008


OG: La visite de l’an dernier avec la dégustation des 2015 m’avait laissé l’impression de vins agréables mais qui manquaient un poil d’acidité pour imposer leur caractère. Deux leçons à tirer de cette dernière dégustation. Primo, les 2016 se présentent très bien, avec des profils aromatiques et des structures complets et notamment sans lourdeur aucune. Et deuzio, le Charmes 2015 en bouteilles nous a entièrement rassurés sur ce millésime, ce qui nous conduit forcément une nouvelle fois à relativiser : toutes instructives que soient les qualités d’un vin dégusté sur fûts, il ne s’agit que d’une photographie d’un processus en pleine mutation, et la vérité ne se retrouvera que plus tard, parfois bien plus tard, dans la bouteille.

SP: C'est un Jean-François Germain en grande forme et tout en sourire que nous avons eu. N'imposant jamais son avis, il était grandement à l'écoute des nôtres.Sans l'ombre d'un doute, une grande réussite sur 2016. Une consoeur à Meursault nous partageait son admiration pour les vins de Jean-François « Le meilleur à Meursault, c’est lui. Ses travaux dans les vignes, la régularité de ses vins. Après quelques années, ils sont somptueux. ». Nous ne pouvons pas la contredire.

NDLR: Je remercie au passage mes 2 camarades pour leurs précieuses notes qui font la richesse du forum ici.
HD
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, hyllos, peterka, Christophe M., TIMO, o_g, Psylo, Frisette, starbuck, jclqu, the_ej, LoneWD, B00gy
23 Nov 2017 23:57 #119

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1785
  • Remerciements reçus 850
Merci pour ces commentaires

Et vous avez raison de faire quelques précisions sur les dégustations à l’instant T

J’ai récemment goûté sur Futs chez Raveneau
Bah je peux vous dire que si on m’avait emmener à l’aveugle et fait gouter ... bah j’aurai certainement pas pris de vins à la sortie du chai

Donc en élevage il faut en effet prendre du recul

Pour revenir à Germain je goûte plus tard perso (plutôt février)
Les 2015 m’avaient calmé et surtout Charmes ou j’airai versé une larme tellement c’etait Fabuleux
Samuel
24 Nov 2017 07:39 #120

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux