Nous avons 956 invités et 10 inscrits en ligne

Domaine Guy Roulot, Meursault

  • Messages : 2218
  • Remerciements reçus 20

denaire a répondu au sujet : Re: Dégustation du millésime 2014 au domaine Guy Roulot

Magnifique CR(tu)(tu), on a l'impression d'y être.

C'est un détail, mais on aperçoit les verres sur l'avant dernière photo, qui ont une tête de zalto universal : il fait déguster dans des zalto?!? Si oui, c'est rare...

Mathieu
#271

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1466
  • Remerciements reçus 1121

Super-Pingouin a répondu au sujet : Re: Dégustation du millésime 2014 au domaine Guy Roulot

Exact, et gravés au nom du domaine. Ce n'est pas la première fois que nous croisons ces verres dans une dégustation et ce ne fut pas la seule fois la semaine dernière, mais chuuuut... ;)

HD
#272

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5512
  • Remerciements reçus 2348

Frisette a répondu au sujet : Re: Domaine Guy Roulot (Meursault)

Quel beau CR encore une fois!!!::o
Merci Super Pingouin!!!

Flo (Florian) LPV Forez
#273

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82289
  • Remerciements reçus 7815

oliv a répondu au sujet : Re: Domaine Guy Roulot (Meursault)

Un petit changement de mention au domaine Roulot à partir de 2014, ce afin de respecter la mention gravée sur l'arche qui ouvre le clos.

pbs.twimg.com/media/...
#274

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4364
  • Remerciements reçus 1474

Vaudésir a répondu au sujet : CR:Meursault 2013 Domaine Roulot

CR: Meursault 2013 Domaine Roulot

Bu lors de cette soirée lapassionduvin.com/p...

Jérôme: Plus vineux au nez, plus tendu en bouche encore, citronné, pierre / minéral.
(l'on savait qu'ils n'y avaient pas de pirates, mais sinon, je serais parti sur des Chablis : avec ces 2 Meursault, j'ai l'impression -mais je suis un simple amateur très peu expérimenté- d'avoir des élèves appliqués, mais trop serviles, de l'école Mikulski imitant et donc caricaturant son enseignement du respect du fruit, du sol, de la "minéralité" et de la tension... loin du gras beurré qui a fait la réputation de Meursault)

Moi: Robe claire, nez plutôt fin mais peu expressif, en bouche c'est effilé, très en longueur, citronnée, citrique, amers assez revêches, asséchant encore en finale, pas en place, à revoir trop jeune.

Stéphane
#275

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2021
  • Remerciements reçus 350

daniel popp a répondu au sujet : CR:Domaine Roulot. Bourgogne aligoté 2007.

CR: Bourgogne aligoté 2007. Domaine Roulot.
[size=x-small] cr tiré de une blanquette en quête du vin ad hoc. episode 2. [/size]

Le nez est fin, avant d’être vif et tendu, tant ces deux caractères s’expriment avec précision et délicatesse ; profondeur, aussi, de son bouquet qui pénètre vraiment le cœur de la pêche recouverte d’un voile floral, bordé d’un fin liseré un peu grillé ; intimité, enfin, tant cette justesse élégante et raffinée, ouvre...quoi au juste ? Plutôt que de discourir, nez et verre se rapprochent toujours et plus pour réamorcer le dialogue !
En bouche, le premier toucher exprime autant de finesse ; finesse qui se donne des ailes en prenant corps : une allonge superbe, un fil acide fin qui tricote de la délicatesse et transforme les amers en nuages. Rien d’évanescent, tout est posé, précis, défini, délicat, intensément présent, émouvant. Plus touchant que l’aligoté de Lalou Bize Leroy bu récemment, par sa qualité d’évidence immédiate (moins de grillé tralala), de simplicité, à mon gout.

Daniel
#276

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21547
  • Remerciements reçus 49

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : CR: Domaine Guy Roulot Meursault Les Vireuils 2007

CR: J'ai ouvert dimanche un Meursault Les Vireuils 2007 du Domaine Roulot.

A l'ouverture, j'ai été plutôt déçu par un vin qui m'a semblé trop "sec", avec un manque d'ampleur, il était plutôt austère.
Cela m'a renvoyé à mon expérience précédente:
lapassionduvin.com/p...

Ce midi, le nez est jeune et frais, sur le citron vert et la noisette verte.
La bouche est très fraîche et très jeune, elle aussi, avec une acidité citronnée qui domine et s'impose en finale à laquelle elle donne une grande longueur un peu trop acide. Ce vin a de la concentration mais l'acidité, un peu mordante il me semble, domine trop.
#277

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82289
  • Remerciements reçus 7815

oliv a répondu au sujet : Le parcellaire du domaine Guy Roulot

Bourgogne
Le parcellaire du domaine Guy Roulot.

viavinea.com/jm-roulot/
#278

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82289
  • Remerciements reçus 7815

oliv a répondu au sujet : David Croix rejoint le domaine Jean Marc Roulot !

Bourgogne
David Croix rejoint le domaine Jean Marc Roulot !

winehog.org/news-dav...
#279

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82289
  • Remerciements reçus 7815

oliv a répondu au sujet : Re: David Croix rejoint le domaine Jean Marc Roulot !

Bourgogne
David Croix rejoint le domaine Jean Marc Roulot !

winehog.org/news-dav...


www.allaboutburgundy...
#280

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21547
  • Remerciements reçus 49

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : CR: Domaine Guy Roulot Monthélie 1er Cru Champs Fulliot 2013

CR: J'ai bu hier soir au restaurant
lapassionduvin.com/p...
un blanc que j'ai trouvé élégant et délicieux,
le Monthélie 1er Cru Champs Fulliot 2013 de Roulot.

-Elégant au nez avec des notes d'agrumes et de pomme verte sur fond délicat de noisette verte. C'était très frais.
-Délicieux en bouche avec une belle vivacité fruitée. Le vin donnait une impression de fraîcheur grâce à sa belle acidité sur les agrumes, il était long avec une jolie finale sur les fruits et de délicats amers. Il était concentré, assez ample et donnait une sensation d'équilibre et d'harmonie.

Un excellent rapport qualité/prix
#281

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3295
  • Remerciements reçus 309

iceteayer a répondu au sujet : CR:Domaine Roulot - Bourgogne blanc 2014

CR: Domaine Roulot - Bourgogne blanc 2014

Bu sur un beau plateau de fruits de mer.

Robe claire.
Nez pur, précis, agrumes, fruits blancs. Pas de bois ou de réduction.
Bouche tendue, avec de la matière, c'est traçant, fin, très jolie longueur bien fraiche.

Un délicieux générique et un accord parfait avec les fruits de mer.
Le prix est malheureusement corsé.

julien
#282

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 676
  • Remerciements reçus 154

Laurent Chénier a répondu au sujet : CR: Domaine Guy Roulot - Meursault 1er Cru Clos des Bouchères 2011

CR: Domaine Guy Roulot - Meursault 1er Cru Clos des Bouchères 2011

Bu à l'aveugle et carafé 1/2 heure

Nez subtil sur des arômes floraux et des notes citronnées. Il faut toutefois aller le chercher.
En bouche, c'est la tension qui prend le dessus, on retrouve les notes citronnées et puis c'est à peu près tout. C'est agréable mais je trouve que ça manque vraiment d'ampleur et de persistance. Je pars sur un Chassagne Village de moyenne gamme et mon voisin sur un Puligny village.
Déception générale à la découverte de l'étiquette (demi-déception me concernant car je sais que les vins de ce domaine ne correspondent pas à mes attentes).

Bien cordialement,

Laurent
#283

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 325
  • Remerciements reçus 2

potinsdesvins a répondu au sujet : Re: Domaine Guy Roulot (Meursault)

Bonjour Laurent.

Peut être que toi et tes amis vous appréciez les meursaults jeunes, mais amha c'est beaucoup trop jeune pour découvrir les facettes d'une meursault 1er cru de belle origine, le gras, en autre, apparaissant au vieillissement. Personnellement je ne l'aurai pas ouvert avant au moins dix ans de bouteille.;)

Vineusement.

David
#284

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1679
  • Remerciements reçus 1465

leteckel a répondu au sujet : Re: Domaine Guy Roulot (Meursault)

Je comprends bien ce que veut dire Laurent, car comme lui, et pour le peu que j'ai goûté, je suis passé à côté des vins de ce domaine "culte".
Des vins...trop "intellectuels", trop "subtils" et pas assez expressifs à mon gout.
Pour le gras, je pense qu'on est assez loin de ce que recherche le domaine il me semble.

Arnould.

Arnould.
#285

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21547
  • Remerciements reçus 49

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Domaine Guy Roulot (Meursault)

Laurent, David, Arnould,

Une petite anecdote: J'ai bu au restaurant et j'ai vraiment adoré le Monthélie Champs Fulliot 2013 (cf. mon message du 26 octobre).
Jeudi, Daniel me dit qu'il a pris la même bouteille dans le même restaurant et qu'il a trouvé le vin plat.
Nous goûtons ensemble depuis 1978 et nous avions encore eu des avis qui concordaient sur quelques Bourgogne bus lors d'une dégustation chez lui le midi, avant son départ au restaurant.
Je me pose la question de la régularité des bouteilles.
#286

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 676
  • Remerciements reçus 154

Laurent Chénier a répondu au sujet : Re: Domaine Guy Roulot (Meursault)

J'ai goûté une douzaine de vins de ce producteur (dont la moitié étaient des villages 2007 à l'occasion d'une horizontale organisée par Médéric). J'ai trouvé à chaque fois les vins trop fins et sur la retenue (fruit peu expressif). Mêmes conclusions qu'Arnould en ce qui me concerne.
Un style maison assurément que beaucoup apprécient mais qui ne me correspond pas. Seulement 2 vins m'ont paru véritablement d'un très bon niveau. Et même ces deux-là, je ne les aurais pas acheté compte-tenu de leur prix...

Il en faut pour tous les goûts et biensûr je ne remets pas en cause la qualité de la production.
Cordialement,

Laurent
#287

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8052
  • Remerciements reçus 367

FGsuperfred a répondu au sujet : Re: Domaine Guy Roulot (Meursault)

c'est beaucoup trop jeune pour découvrir les facettes d'une meursault 1er cru de belle origine écrit:

en mai 2015 j'ai demandé à un caviste beaunois (CPH pour ne pas le citer) de me conseiller un flacon de sec de prestige pour passer un joli moment avec mon épouse
il m'a conseillé un meursault 1er cru "perrières" 2011 de vincent dancer, donc de très très belle origine, et le vin fût parfait
il est loin d'être idiot d'ouvrir 2011 en ce moment, car ça se livre en général très bien... et bouchères n'est pas supérieur aux perrières ;)

frédéric Gautier, passionné
membre de poids de LPV haute-normandie ...
fgsuperfred.canalblog.com
#288

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1679
  • Remerciements reçus 1465

leteckel a répondu au sujet : CR: Domaine Guy Roulot - Meursault 1er Cru Clos des Bouchères 2011

CR: Domaine Guy Roulot - Meursault 1er Cru Clos des Bouchères 2011

Robe jaune claire, très jeune.
Nez très fin sur les agrumes et un peu de noisette, assez expressif et agréable.
Bouche plutôt fine, acidité élevé, longueur correcte.
Bon vin que je suis très content d'avoir bu à l'aveugle. J'étais parti sur Puligny et au final c'est quand même une petite déception face au "pédigrée" et la réputation du domaine.
Surpassé par un superbe Puligny Village 2006 de chez Carillon, à parfaite maturité et avec encore beaucoup de peps.

Arnould.
#289

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1466
  • Remerciements reçus 1121

Super-Pingouin a répondu au sujet : CR: Le millésime 2015 de Jean-Marc Roulot

CR:
Le millésime 2015 au domaine Guy Roulot



Mes camarades et moi avons pu approcher une partie des blancs de Meursault sur le millésime 2015 en Octobre dernier. Nous avons eu des fruits confits par endroits et des agrumes plus frais et tendu à d'autres. Pendant la préparation de notre périple, je me demandais donc comment Jean-Marc et son équipe avaient géré ce millésime inhabituellement chaud. En parlant de température, le ciel est complètement dégagé, le soleil brille en ce milieu d'après-midi et nous approchons les 20°C. Nous aurions volontiers prolongé ce bain lumineux mais le devoir nous appelle :D. Nous enfilons nos vestes et nous descendons. Jean-Marc nous tend les superbes verres gravés au nom du domaine.

- Vous utilisez encore des Zalto. N'avez-vous pas eu de problème de casse?
- Si, un verre cette semaine justement...
- Vu le coût d'une unité, je compatis.

Nous passons le pas de porte de la cave et constatons que les racks usuellement remplis de flacons sont presque vides.

- Cette partie de la cave est bien moins remplie que les fois précédentes.
- Nous sommes en train de réorganiser cette partie. Nous procédons à un rangement sur palette et nous allons remettre autre chose ici.
- La mise du millésime 2015 est peut-être en cours.
- Nous faisons 3 bacs de mise. La prochaine aura lieu le 10 Avril. Nous dégustons à l’aveugle début Décembre et nous décidons l’ordre.
- J’imagine que les Premiers Crus vont faire partie du prochain lot.
- Justement non. Perrières était le plus prêt. Il est déjà en bouteille. Le Bourgogne blanc a été fait il y a 2 semaines.


2016, Annus Horribilis



- Est-ce que l’on ose parle maintenant du millésime qui fâche?
- Ah, 2016 fut terrible, nous répond Jean-Marc dans un demi-soupir. Nous avons plus de 60% de perte :(.
- Pour avoir discuté avec quelques uns de vos confrères, il semble que les plaines ont été plus touchées que les coteaux.
- Perrières n’a pas été touché. Pour le reste c’était plutôt aléatoire.
- Et les villages de Nuits tel Chambolle n’ont pas été épargnés non plus…
- On pense que ce peut-être lié au couloir qu’est la sortie de Combes.
- Beaucoup de vignerons ont du abandonner le bio. Ce fut par exemple un véritable déchirement pour Vincent Dureuil.
- Nous avons réussi à le tenir. Nous avons changé pour un meilleur matériel il y a 3 ans. Cela fît la différence. Le sulfatage se faisait avec des tracteurs équipé de soufflerie pour retourner la feuille et l’asperger.
- Quels ont été les dégâts du gel au Printemps 2016?
- Le lendemain matin, je n’avais aucune envie d’aller dans les vignes. Mais il a bien fallu… Le plus dur c’est qu’il y a eu beaucoup de travail pour aucun vin à l’arrivée.
- Il y a-t-il des impacts sur le millésime 2017?
- Oui, il est plus difficile de tailler par exemple. Il faudra voir dans l’ensemble.
- Pour compenser les faibles volumes récurrents, n’avez-vous pas envie de vous développer ailleurs?
- Certains sont allés plus au Sud, d’autres dans le Jura. Je pense que le coin ici n’a pas été assez fouillé, ne serait-ce que sur les Hautes Côtes.
- Continuez-vous votre activité de négoce?
- Nous n’avons eu que de faibles quantités. Je m’interroge d’ailleurs à continuer pour le futur. Sur 2016, j’ai néanmoins acheté du Bourgogne blanc pour remplir les fûts. Je suis allé le chercher dans le Mâconnais. Vous en aurez plein donc sur ce millésime :).

Pour faire la transition, nous commençons d’ailleurs la dégustation du millésime 2015 par cette appellation.


2015, un millésime pour les vins blancs?



Bourgogne blanc
Plus épais qu’à l’accoutumée. Le vin se fait plus chaud, plus solaire. Cela demeure très digeste en dépit d’une matière bien présente. Un bourgogne à emmener plus loin dans les années que ses aînés.AB

- A quelle date avez-vous vendangé le millésime 2015?
- Nous avons commencé le 27 Août. Ce fut assez rapide. Nous voulions éviter les pluies annoncées début Septembre. Il était important de faire vite. Le 2 Septembre, tous les gros meubles étaient rentrés. Et nous atteignions 13,3-13,4°C.
- Vous vendangez en général assez tôt, notamment avec les Bouchères. La chaleur du millésime a du vous inciter à avancer davantage encore les dates. Ne vous êtes-vous pas retrouvés seuls?
- Pendant longtemps nous étions les premiers à vendanger. Il est vrai qu’il existe un sentiment étrange à se retrouver seuls dans les vignes pendant que tout le monde attend. Ce n’est plus le cas désormais. D’autres tels Michelot, Arnaud Ente ou Boisson Vadot nous précèdent.

Meursault
Un vin salin, fluide, plus floral. Un peu d’amertume. Une rondeur et une sacré matière mais également une trait acidulé qui se manifeste de manière opportune en finale. B-

- Les peaux étaient épaisses. Un peu de foulage était le bienvenu.
- Certains sont tentés de rapprocher 2015 de 2003.
- Le millésime est solaire comme 2009 mais il possède plus d’énergie pour moi. 2009 a été vendangé dans des dates semblables, avec un début le 1er Septembre. 2015 possède une fraîcheur plus grande au delà de cette matière.
- Pour éviter une lourdeur dans les vins, n’avez-vous pas été tenté d’acidifier pour rétablir un équilibre?
- Oui avec prudence sur les seuls vins où je le jugeais nécessaire, nous répond Jean-Marc avec une totale transparence.

David Croix nous rejoint. Nous le voyons pour la seconde fois de la journée :). Il remplace momentanément notre hôte qui s’est absenté brièvement pour un impératif privé.

Meursault Meix Chavaux
- C’est le Meursault plus large de la gamme dans mon esprit.
- Vous trouvez?(…)

Un filin tendu sur le citrus au milieu d’une épaisseur en pourtour sur le kumquat et le citron vert. Une matière remarquable également. Fichtre! Ce ne me paraît pas aussi large que sur les millésimes antérieurs. B+

- (…) Vous avez raison. Sur ce que je perçois cette fois-ci. Ce n’est pas si large.
- Le sol en haut des Meix Chavaux est semblable à celui des Vireuils.



- Vous apercevez les bouchons Diams sur les bouteilles de dégustation. Nous n’en utilisons que pour le Bourgogne et les demi-échantillons. Jean-Marc a décidé d’y recourir à partir de 2014. Il n’a pas aimé les évolutions sur les demis. NDLR: cf. notre visite l’an dernier.


Affiner et tendre ses vins

Meursault Les Luchets
Un soupçon d’acidité en plus comparativement au précédent parcellaire. Le vin est plus diffus et haut en bouche. Les fruits sont moins présents à l’attaque. Ils se manifestent en fin de parcours dans le bas des joues. Un vin aérien avec un fond solaire. B

- Qu'avez-vous appris depuis votre début ici?
David réfléchit un instant.
- Des expériences nouvelles sur le collage. Je le faisais mais là c’est avec une vision différente. Toujours dans l’objectif d’affiner et tendre le vin. A l'aveugle notamment.
Jean-Marc revient à cet instant et ils répondent conjointement:
- Les différences dans les résultats gustatifs sont impressionnants avec une augmentation du micro collage de seulement 10 g de caséine.

Meursault les Tillets
- Il s’agit du dernier millésime. Les vignes datent des années 70. Nous avons eu beaucoup de volume mais ce n’est plus satisfaisant.
- Combien de temps allez-vous devoir attendre avant d’en produire à nouveau? 5-6 ans? Peut-être plus?
- Il va falloir laisser les sols se reposer pendant 2-3 ans avant de replanter. Puis il nous faudra attendre 3 nouvelles années avant de pouvoir l’appeler les Tillets. Les pieds étaient du SO4 des années 70. Ils ont beaucoup produit au début puis ils ont plongé dans les années 90.
Une belle finesse, une virgule acidulée, des notes salines, de l’ananas et un léger amer. Un vin avec du volume puisqu’il se porte entre la mi-hauteur de bouche et le palais. Dommage qu’il s’agit du dernier millésime :p TB-

- Filtrez-vous vos vins? La tendance semble être à un retour vers cette étape. Quelques uns de vos confrères à Meursault par exemple le font avec une maille assez « large » pour contribuer à tendre le vin.
- Ah, j’ai toujours filtré mes vins, quand bien même ce n’était pas dans l’ère du temps. Il y a 100 façons de filtrer. L’idée est que le vin passe tout seul, sans le comprimer. Nous le faisons avec du 5 micron, une pompe douce. Il s’agit de dégrossir le vin.

David nous quitte à cet instant de la dégustation. « Merci à vous David ».


Le renouvellement continu et la mise en valeur valeur qualitative des vignes



Meursault A mon plaisir, Clos du Haut Tesson
Plus soyeux au toucher, un velouté fin, de la matière sèche en persistance. Toujours aussi digne d’un premier cru. TB

- Nous évoquions l’an passé les parcelles qu’il vous fallait arracher et replanter. David nous a mentionné les Tillets cette année. Cela commence à s’accumuler.
- En revenant ici, j’ai hérité de belles vignes. Seul le Bourgogne blanc nécessitait un rafraîchissement. Maintenant les parcelles sont fatiguées. Il faut donc replanter. Nous privilégions la greffe anglaise. L’idéal est de replanter 1/3 d’ha par an. Les Tillets, les Luchets et Porusot ne faisaient plus que 15-20hl. Et les vignes étaient difficiles à travailler. Il est important de transmettre un beau matériel.

Meursault 1er cru Les Porusots
« Il n’y a qu’une des deux vignes, ici les Porusots Dessous. Elle est habituellement assemblée avec le Porusot. »
Nous gagnons ici en matière, en épaisseur et en mâche. Le volume est parfaitement contenu. Un peu de fougère, des épices, du zeste de citron jaune. C’est puissant et long. TB-
- Même si 2016 n’a pas été des plus favorables, vous avez du accueillir le millésime 2015 avec satisfaction.
- Après 2012, 2013 et 2014, nous sommes effectivement contents de 2015.
- 2015 est en revanche assez chaleureux.
- Je suis plus inquiet des évènements climatiques que du réchauffement.
- Au regard de ces dernières années, nous vous comprenons.

Meursault 1er cru le Clos des Bouchères
Un nez plus large mais un profil tendu en bouche, bien défini et bien délimité. La longueur et la hauteur sont impressionnantes. La largeur sans excès, juste à mon goût. Décidément, depuis 2014, c’est un vin de haute volée. TB+
- Le sol y est plus pauvre.
- Cela vous fait deux clos. Quels en sont les avantages?
- Clos de mon plaisir était un parc en agrément planté par mon père. C’est un véritable plaisir d’avoir des clos. On y a une plus grande latitude. J’ai acheté des nichoirs pour compléter l’éco-système et créer de la biodiversité. Dans la même veine, nous avons un rang d’arbre au coeur des Bourgognes blancs. Il est géré sous la rogneuse. On vise à ce que la biodiversité participe à réduire les risques de maladie.

Meursault 1er cru Perrières
Des effluves olfactives plus expressives. Un peu de réduction, de fleur blanche. En bouche, on retrouve le floral avec du zeste de citron vert, du kumbawa. C’est plein, tout en matière finement tissée, serrée et soutenu en son ossature par un fil tendu. Un peu de CO2. C’est long, long, persistant (oui je radote un peu :)). TB+/Excellent-


La dynamique du Domaine



- Vous travaillez depuis peu avec David Croix. Pourquoi ce choix?
- Il fallait quelqu’un de plus jeune pour garder la même énergie. Ma soeur consacre moins de temps au domaine et je voulais travailler en binôme, partager mon rapport au métier. Il est toujours constructif d'avoir des échanges, des points de vue différents, complémentaires.
- Comment s’est faite votre rencontre?
- Nous nous sommes connus pendant un voyage. Nous avons découvert que nous avions beaucoup de points communs. En plus de ses compétences, c’est une vraie personnalité. C'est ainsi que m'est venue l'idée d'un binôme. David était mon premier choix dès le départ. Et puis je suis plus âgé que vous ne le pensez. Je n’ai pas envie d’être à 80 ans derrière mon pressoir. Et je vois venir votre question. Il ne s’agit pas d’un départ en retraite.
- Quel est l'avenir du domaine? Vos enfants ne souhaitent-ils pas prendre votre suite?
- La succession au domaine n'est pas encore un sujet d'actualité si c'est ce que vous voulez dire. Je suis encore bien présent. Quant à mes enfants, ils ne sont pas encore dans l’âge ou dans l'envie de reprendre le domaine. A 20 ans, je ne pensais pas revenir ici une seule seconde. Je voulais vivre autre chose. Et ce sont ces expériences en dehors du vin qui m'ont motivé plus que jamais à retourner à Meursault à 32 ans. Nous verrons donc mais je ne les obligerai jamais. Que puis-je vous faire goûter d’autre?… Jean-Marc s’éclipse un moment et revient. Voici une même appellation sur 2 années distinctes, 2014 et 2012. Vous voulez que je vous dise?
- Non, nous allons essayer de deviner.

Vin mystère n°1
Une légère évolution avec un début mellifère. C’est aérien. C’est frais, floral. L’équilibre est haut. Je pense Luchets 2012… Ah c’est 2014… je vais repasser alors :) TB

Vin mystère n°2
- C’est un peu réduit.
- Oui. La réduction n’était pas présente à la mise.
Le vin est plus présent, d’une épaisseur plus sensible. Les qualités de finesse et de tension sont bien présentes. TB+

- Vous avez trouvé?
- Je pense Luchets.
- J’hésite entre Meix Chavaux et Tillets, rebondit mon comparse Alex.
- Il s’agit en effet de Meix Chavaux. - 2012 est décidément un millésime que j’affectionne. Il y a ces arômes et cette trame que j’apprécie, un fond qui laisse penser que les vins iront loin dans le temps.
Jean-Marc nous l'avait déjà indiqué:
- J'ai eu du mal et j'ai mis du temps à aimer ce millésime. En tant que vigneron, on se rappelle nécessairement l'ensemble des moments difficiles pour faire ce millésime.
- Il demeure remarquable pour moi. Dans la continuité de la dégustation faite ici il y a 3 ans.

Effet de séquence peut-être, les vins m'ont paru moins large que mon souvenir me le rappelle. Nous goûtons à nouveau le 2015 et il est effectivement plus séveux.

Deux, trois de mes camarades ont préféré les dégustations sur les millésimes antérieurs. Avoir fini sur 2014 et 2012 ont participé à souligner les différences. A mes yeux, l’ensemble reste de très grande qualité mais les nuances et l’équilibre délicat ont laissé place à un fond solaire allégé par la tension. Nous n’allons pas non nous plaindre d’avoir des vins reflets de leurs terroirs et année de naissance. Ce que Jean-Marc et son équipe sont parvenus à faire avec la matière première à disposition est plutôt remarquable. Et la majorité a grandement apprécié.

Nous ne remercierons jamais assez Jean-Marc (et David) pour ses explications et sa grande franchise dans des sujets considérés parfois délicats. Le domaine reste dans le haut Murisaltien et il se donne les moyens d’y demeurer.

HD
#290
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, PBAES, Jean-Paul B., Jean-Bernard, matlebat, Vougeot, mgtusi, hyllos, Marc C, peterka, podyak, Médéric, yannhry, TIMO, o_g, tonioaja, FloLevBen, Frisette, starbuck, Gerard58

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4364
  • Remerciements reçus 1474

Vaudésir a répondu au sujet : Le millésime 2015 de Jean-Marc Roulot

Très intéressants, merci.

Ce serait sympa de comparer avec un autre domaine qui lui a fait le contraire:

- A quelle date avez-vous vendangé le millésime 2015?
- Nous avons commencé le 27 Août. Ce fut assez rapide. Nous voulions éviter les pluies annoncées début Septembre. Il était important de faire vite. Le 2 Septembre, tous les gros meubles étaient rentrés. Et nous atteignions 13,3-13,4°C.
- Vous vendangez en général assez tôt, notamment avec les Bouchères. La chaleur du millésime a du vous inciter à avancer davantage encore les dates. Ne vous êtes-vous pas retrouvés seuls?
- Pendant longtemps nous étions les premiers à vendanger. Il est vrai qu’il existe un sentiment étrange à se retrouver seuls dans les vignes pendant que tout le monde attend. Ce n’est plus le cas désormais. D’autres tels Michelot, Arnaud Ente ou Boisson Vadot nous précèdent.


Stéphane
#291

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18270
  • Remerciements reçus 1910

mgtusi a répondu au sujet : Le millésime 2015 de Jean-Marc Roulot

Superbe reportage comme d'habitude !

Aucun rouge dégusté ?

Michel
#292

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5074
  • Remerciements reçus 313

ols a répondu au sujet : Le millésime 2015 de Jean-Marc Roulot

Interessant la réacidification sur des raisins vendangés en Août.
Voila qui nous ramène au sujet de discussion avec PA ... N'aurait il pas un tantinet raison !?
#293

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1466
  • Remerciements reçus 1121

Super-Pingouin a répondu au sujet : Le millésime 2015 de Jean-Marc Roulot

En relisant les années précédentes, je me rends compte que nous n'avons jamais dégusté les rouges. Cette fois-ci non plus.

HD
#294

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82289
  • Remerciements reçus 7815

oliv a répondu au sujet : Domaine Guy Roulot, Meursault

Bourgogne
La méthode Roulot.

www.wineanorak.com/w...
#295

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82289
  • Remerciements reçus 7815

oliv a répondu au sujet : CR: Domaine Roulot, Meursault Vireuils, 2014

Bu chez Legui

CR: Domaine Roulot, Meursault Vireuils, 2014



Robe jaune paille.
Nez magnifique de classe et classicisme, d'une grande élégance, quand le floral (aubépine, jasmin) et le fruit répond à un élevage très fin remarquablement intégré et qui porte les senteurs sans les épuiser.
Bouche pleine et enrobée, d'une tenue et trame délicieusement racées, à la fois droite et tonique et d'une parfaite maturité.
Le vin possède une grande capacité de relance et se livre remarquablement bien, dans un lisibilité immédiatement d'une grande gourmandise et précision.
Finale précise et au très net goût de reviens-y. De la très belle ouvrage.
Délicieux, déjà ! (tu)
#296
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3433
  • Remerciements reçus 678

PtitPhilou a répondu au sujet : Domaine Roulot, Meursault Vireuils, 2014

Quel magnifique vin ! Déjà accessible, même si le vin possède du potentiel et une matière encore très jeune.
Trois Meursault, sans se concerter, le meilleur étant le plus jeune ce soir. Pas d'enseignement si ce n'est le plaisir qu'on peut éprouver avec un tel Meursault Village parcellaire d'un domaine plutôt réputé pour produire des vins de garde.
Le vin de la soirée pour ma part.

Bonne soirée.
#297

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 282
  • Remerciements reçus 184

Val59 a répondu au sujet : CR: Domaine Guy Roulot, Bourgogne Aligoté 2014

CR: Domaine Guy Roulot, Bourgogne Aligoté 2014

Un vin ciselé, un peu muet au départ puis révélant une grande longueur, épatante par rapport au niveau d’appellation. Un peu de rondeur en milieu de bouche tout de même participe à l’équilibre du vin. Un appel à se resservir la bouteille ne fait qu’un pli.
TB

Amicalement,
Valentin
#298

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1636
  • Remerciements reçus 433

rkrk a répondu au sujet : Domaine Guy Roulot, Meursault Luchets 2002

CR: Domaine Guy Roulot, Meursault Luchets 2002

ou de l'intérêt d'attendre ces vins

Après une première expérience decevante en 2011 (le vin n'étais pas en place, à la fois gras et acide, floral et comme marqué par le soufre), j'ai beaucoup aimé ce vin l'année dernière et aujourd'hui.

Il présente un nez élégant de Côtes de Beaune à point, sur le beurre, le "pralin" (comme dirait Xtof), avec peut-être une pointe de caramel salé, mais sans être lassant. Mêmes notes en bouche, avec des fruits jaunes (prune jaune). Le vin a un beau volume, une texture caressante et une acidité fine. Bonne longueur. EXC

Ralf
#299

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2746
  • Remerciements reçus 393

Cédric42120 a répondu au sujet : CR: Domaine Roulot, Monthélie 1er Cru, Champs Fulliot, 2011

CR: Bu le 08/12/2017

Domaine Roulot, Monthélie 1er Cru, Champs Fulliot, 2011

Frisette:
La robe est jaune assez claire. Le nez retrouve un léger beurré, caramel et un soupçon d'orange. La bouche est beaucoup plus ronde (trop?) et grasse. On retrouve de la chlorophylle, de la verveine, un peu de fruits blancs. Le touché de bouche est bon, la matière est cependant un peu trop molle. La finale est correcte, légèrement citronnée et toujours marquée par cet élevage caramel, grillé. Il fait "Puligny vieille école", et n'est pas sans me rappeler ce Puligny Montrachet 1er Cru Les Perrières 2005 bu récemment, quoiqu'en étant toutefois plus équilibré et dont les exhubérances de l'élevage sont moins symptomatiques. C'est une déception à la levée de la chaussette, seulement Assez Bien (14/20),

Krabb:
....Dans le lignée de ce vin nous avons eu le Monthélie 1er cru "Champs Fuillots" 2011 de Roulot, moyen avec un gras énorme mais peu d'acidité et de matière. Franchement pas terrible...

Cedric:
Nez plus mûr sur les fruits jaunes et blancs, le raisin de corinthe, la cire, le beurre...
Beau toucher de bouche qui amene un beau volume légèrement huileux et marqué par une acidité un peu haute. Amers végétaux (élevage ?) prononcés en final et pointe d'alcool, pour un ensemble un poil violent, à mes sens.
J'étais parti sur un beau chenin assez jeune, élevé, dans une phase ingrate. Déçu également à la découverte de l'étiquette, phase ingrate (?)
Assez Bien/Bien, en l'état car je suis confiant sur un évolution plus civilisée...

VVigne :
Un vin douteux selon moi, de part son aromatique et sa lourdeur générale, bien que le touché de bouche fût plutôt beau.
Je serai curieux de goûter cela avec le vigneron, tant cette bouteille est loin du style maison.Non noté

Jean-Bernard:
Nez assez caricatural, caramel, noisette verte. Bouche grasse, qui tente de s'étirer, mais trop marqué par l'élevage.
Les arômes paraissent dilués. Peut-être un problème de bouteille en effet.

Cédric - LPV FOREZ
#300
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: o_g

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux