Nous avons 1481 invités et 14 inscrits en ligne

Domaine François et Antoine Jobard, Meursault

  • Messages : 5516
  • Remerciements reçus 2348

Frisette a répondu au sujet : Domaine François & Antoine Jobard

Cela me paraît pas mal, à priori.

Flo (Florian) LPV Forez
#151
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: cold

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1467
  • Remerciements reçus 1124

Super-Pingouin a répondu au sujet : CR: Le millésime 2018 au domaine Antoine Jobard

CR: Le millésime 2018 au domaine Antoine Jobard



5ème domaine du séjour. Le passage par la case Rue de Leignon à Meursault est motivé par l'espoir de retrouver chaque année la même réussite que sur 2015 et 2017 :). La dégustation sera plus tranquille pour moi cette année et donc sa retranscription plus étendue :)
Au moment d'arriver chez Antoine Jobard, nous commençons déjà à avoir une idée du millésime. En dépit de vendanges plus précoces, 2018 n'est pas aussi mûr gustativement que 2015 au même moment. Notre vigneron nous ayant démontré qu'il excelle avec les millésimes chauds, allait-il renouveler la même réussite sur une année finalement relativement plus "tiède"?
 
 
 
2019, une année moins généreuse et plus longue à se faire que 2018

 
- Il a plu 120 mm en 3 jours au moment de la floraison en 2018. En 2019, nous avons quelques parcelles gelées. Le froid sur la fleur a contribué au millerand. Nous sommes touchés principalement en bas de coteau, sur Bourgogne et villages. On est pas si mal sur les crus.
- Les séquences gel de Printemps puis canicules d'Eté ne sont-elles pas fatigantes pour les vignes?
- Nous avons déjà eu des évènements sembables entre 1999 et 2001. Il faut tailler court dans ces cas.
- A quelle date vendangez-vous?
- En 2018, le 31 Août; en 2019, le 10 Septembre.
- Nous avons souffert la chaleur à Paris fin Juin puis en Juillet. Nous aurions pu penser que les vendanges se feraient à des dates sembables en 2019. De nos discussions avec vos confrères depuis hier, il y a finalement 10 jours minimum de décalage.
- Il fallait attendre toutes les maturités. D'ailleurs lorsqu'elles ne sont pas là, on peut espérer la concentration jusqu'à fin Septembre. Après, il faut garder en tête que les journées se raccourcissent.
 
Bourgogne
De l'amande au nez et en bouche. C'est vif, tendu et doté d'une belle énergie. L'ensemble est plutôt appétent et demande à se servir à nouveau. Encore une fois, une réussite. B
 
- De ce que nous avons goûté jusqu'ici, 2018 s'apprécie déjà bien.
- Oui, je le trouve assez ouvert. Il permettra d'attendre 2017.
- Vous nous avez évoqué les intempéries de 2019. Comment se traduisent-elles en terme de rendement?
- Nous faisons à peu près -20% par rapport à une année normale. Une demi-récolte sur Bourgogne. -25% sur les villages et -10 à -15% sur les crus.
 
Meursault 'En la barre'
En son centre, un filet vertical et tendu de citron et de kumbawa. L'enveloppe en pourtour présente une palette où les fruits sont plus mûrs, plus foncés. Un résidu est perceptible après la finale. Le vin est plus digeste qu'habituellement, moins amer. TB-
 
- Tout a été soutiré fin Août sauf Tillets et Blagny. Ils l'ont été après les vendanges.
- Les millésimes mûrs se succèdent. Vous n'avez pas été tenté de corriger les vins?
- Acidifier, jamais. Ca durcit les vins, ça les assèche. La seule correction que j'apporte est la chaptalisation si les 13,5° ne sont pas atteints.

Meursault 'Tillets'
L'attaque est sèche. Le milieu est plus confortable, rond. Et la finale se retend. Et les saveurs dans tout ça? Du tilleul, de l'acacias, du citron vert et du citron caviar. TB
 
 
 
Renouveler le patrimoine

 
- Où en êtes-vous dans la conservation ou le renouvellement de vos pieds?
- Nous ne goûterons pas Champs Gains cette année. Elle a été arrachée en 2018. Elle ne sera pas replantée avant 2021.
- Ah bon?
- Les vignes ont été achetées en 2011. Elles avaient 70 ans et n'étaient pas très bien plantées. Nous replanterons plus droit, à 10 000 par ha.
- C'est un choix difficile sur une année aussi abondante que 2018. Remarquez, les rendements sur les autres parcelles vont permettent de compenser le manque sur ce cru.
- J'ai repoussé la décision plusieurs fois. 2018 était le bon moment.
- Vous allez laisser la parcelle telle quelle en attendant?
- On sème du seigle et de l'avoine en Octobre pour faucher en Mars/Avril. On ressème en Mai pour récolter en Octobre. Le système racinaire enrichit le terrain. Sinon les ronces poussent vite.
 
Puligny-Montrachet 'Trézins'
Une attaque bien plus ample et large. Elle excite les papilles avec ses épices. Apparaissent ensuite des fruits à chair blanche. B+
 
 
 
Les marchés internationaux
 
 
- Avec les taxes américaines et la perspective du Brexit, avez-vous constaté des changements sur les marchés étrangers?
- Les 2017 ont déjà été envoyés aux Etats-Unis. 2018 n'arrivera pas avant Mars. En terme de prix, si l'on se place du point de vue des grandes tables, ça ne va pas changer grand chose. C'est une autre histoire pour un vin à 6-7 euros départ cave. Il reste que les vins faisant plus de 14° ne sont pas soumis à cette taxe.
- Et en Angleterre?
- Nos importateurs ne sont pas inquiets. Les vins ne se sont jamais aussi bien vendus. Il y a des restos qui ferment, mais la vente de vins, ça ne change pas.
 
Meursault 1er cru 'Blagny'
"Une bonne partie se trouve en jeunes vignes. La maturité a vite pris puisqu'elles sont à l'abri du vent et en pleine chaleur."
Une légère réduction au nez. De la noix de coco fraîche, un peu de clou de girofle et de piment d'espelette procurent du volume. Le milieu contraste par sa clarté. La finale se fait sucre d'orge. B+/TB-
 
 
 
Continuer à gérer les millésimes chauds

 
- Le degré probable du moût était assez haut sur 2019. Il y a eu beaucoup de vent et de chaleur. C'est monté assez vite.
- Lors de nos visites précédentes, vous nous aviez indiqué avoir changé l'élevage. La série des années chaudes semble se prolonger. Où en êtes-vous?
- 2018 passera son deuxième hiver en cuve, comme 15 et 17. Ce sera probablement pareil pour 19.
- Vous continuez à filtrer?
- Très légèrement.
- Et avez-vous d'autres leviers?
- On n'a rien trouvé de nouveau encore :)
 
Meursault 1er cru 'Poruzots'
L'entame la plus délicate alors que ce cru est usuellement le plus épicé. Ces dernières se manifestent progressivement en milieu de bouche pour s'y installer longuement. Le pourtour, légèrement gras, contribue à contenir cette fougue. TB-
 
- Et vous n'avez pas modifié la protection de vos vins?
- Non. Du SO2 à la vendange, après la malo et au soutirage.
- Les volumes ont été très généreux dans la région sur 2018. Et de ce que nous avons pu dégsuter, on ne sent aucune dilution. Un de vos confrères évoquait que l'on peut faire bon avec du 50hl et cela semble se vérifier.
- C'est sûr que l'on préfère faire du 50hl que du 30. Sur 2018, on arrive par endroit à 70hl. On ne garde pas tout car le maximum autorisé est tourne autour de 58/60.
- Quels sont les volumes dits "normaux"?
- 55 sur les crus et 57 sur les villages. Avant le maximum autorisé se basait sur une moyenne décennale. Il y a eu une période où l'on pouvait garder du "crédit" de rendement pour l'année suivante lorsque les volumes n'atteignaient pas le maximum l'année en cours. Mais cela a été arrêté. Maintenant, si l'on souhaite dépasser les plafonds, il faut faire une demande chaque année. L'autorisation n'est pas toujours accordée.
 
Meursault 1er cru 'Genevrières'
De l'ananas confit, de l'eau d'ananas, du tilleul, de la poire, du poivre blanc et du kumquat. La complexité est bien présente. L'allonge se repose d'abord sur du zeste de citron vert pour se conclure sur des notes florales plus élégantes. Un Genevrières peut-être moins immédiat et moins impérial que sur les millésimes 2015 ou 2017. Il souffre peut-être également que le vin suivant se soit si bien goûté cette année. TB+/Exc-, notamment pour sa complexité sous-jacente.
 
Meursault 1er cru 'Charmes'
"2/3 de Dessus, 1/3 de Dessous, pour un total de 0,25 ha."
Le nez charmeur s'exprime sur les agrumes et la poire. En bouche, la membrane est une pellicule de sirop de poire. Elle se traverse pour révéler une eau fraîche en son centre. La colonne vertébrale se structure autour de notes de citron vert. TB+/Exc- Mais dîtes-donc, je ne me rappelle pas avoir aussi bien apprécié Charmes :p Beaucoup de mes camarades l'ont d'ailleurs préféré au précédent cette année. J'ai du mal à les départager parce que leurs qualités diffèrent.
 
Alors, 2018 est-il un nouveau 2017? Aux prix désormais demandés, nous sommes peut-être plus exigeants qu'auparavant. 2018 n'a pas l'équilibre magistral ni la texture de son aîné. La fraîcheur est néanmoins superbement conservée et la régularité du domaine est remarquable depuis que nous nous y rendons. Nous renouvelons ici nos remerciements à Antoine Jobard pour le moment et les nombreuses explications qu'il nous a accordés. Ce n'est pas tout mais j'ai des compte-rendus sur le Rhône à écrire :D.

HD
#152
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, Jean-Paul B., podyak, AntoineM, breizhmanu, tomy63, Frisette, starbuck, leteckel, Pins, Pinardo, Garfield

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 504
  • Remerciements reçus 441

podyak a répondu au sujet : CR: domaine Antoine Jobard, Bourgogne 2017

CR:
domaine Antoine Jobard, Bourgogne 2017
Joli nez ananas/citron presque vert, petit grillé, pointe patissière. Attaque d'abord assez large, riche puis se retend bien grâce à un joli aciulé bienvenu qui procure tension et allonge. la bouche à la fois assez opulente, mûre mais le vin reste longiligne. Notes un peu minérales en rétro avec un peu de pierre à fusil. Friand en diable. Pas hyper concentré, un brin d'élevage pour les réfractaires mais top glou glou ! TB(+)

Tuukka
#153
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, bibi64, Pinardo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 479
  • Remerciements reçus 700

vvigne a répondu au sujet : CR: Domaine Antoine Jobard Meursault 1er Cru Blagny 2009

LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !


CR: Domaine Antoine Jobard Meursault 1er Cru Blagny 2009


KRABB
(aveugle)
Robe rigolote, presque jaune fluo.
Le nez est élégant, fleurs blanches, avec derrière les sensations d'un élevage présent mais sans être trop marquant.
La bouche est franche en attaque avec une acidité présente, même si le gras et le volume de ce vin me laissent penser qu'on est plutôt sur un millésime chaud. La finale est agréable et ce vin procure beaucoup de plaisir.
La longueur est au rendez vous, c'est bon, bien équilibré, une très belle réussite !


KONI
Teinte brillante jaune électrique au reflets argentés.
Le bouquet est fringant à l’acidité franche d’où se dégage une salinité stimulante d’énergie.
La bouche est fidèle au nez avec une mineralité présente sur la pierre a fusil complétée d’un volume confortable aux notes de cire, de pèche et de poire.
La longueur n’est pas en reste, c'est bon, équilibré, belle réussite !


VVIGNE
Sur un espuma d’époisses.
Robé dorée et brillante aux reflets verts étonnants.
Nez intense, riche et complexe, nous offrant une belle palette de la côte de Beaune à maturité : du grillé, de la noisette, de la cire, notes beurrées.
La bouche offre une grosse matière, portée par une légère acidité, sur de belles notes beurrées encore.
La finale est plus acidulé sur de belle notes grillées.
L’intensité du vin nous amène tous sur un Grand cru.
Et bien non ! Un superbe 1er cru boxant dans la cour des grands !
Putôt à boire
#154

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 479
  • Remerciements reçus 700

vvigne a répondu au sujet : CR: Domaine Francois et Antoine Jobard Bourgogne Blanc 2017

CR: Domaine Francois et Antoine Jobard Bourgogne Blanc 2017
Après un très beau Meursault blagny 2009, nouvelle cuvée fort convaincante de ce domaine.
Elevage juste, fine aromatique de fruits mûres , mais surtout matière remarquable pour un Bourgogne.
#155
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Fredimen, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 721
  • Remerciements reçus 471

David Chapot a répondu au sujet :  Domaine Francois et Antoine Jobard : Meursault Les Tillets 2008

Bu ce soir un CR: Meursault Tillets 2008 d'Antoine Jobard
Robe : jaune paille, brillante.
Nez : citronné, fougère voire un peu de pétard à l'ouverture. Nez jeune, citronné, d'un style un réduit, peu évolué, droit.
Bouche : attaque citronnée, mais le gras, la chair se manifestent rapidement après. Rétro de fougère,
Conclusion : Très bien+++. Village d'excellente qualité, avec l'avenir devant lui, précis, tendu, citronné mais pas acide. Je me souviens avoir dégusté ce vin à 8h00 à la propriété, avec une acidité vive - mais ça ne m'avait pas inquiété à l'époque - et il s'avère parfaitement équilibré et armé pour une longue garde. J'aime beaucoup ce cru dans la gamme d'Antoine Jobard, il me semble très supérieur à la Désirée et à 26€ à l'époque, c'était une affaire. Malheureusement, avec toute l'estime que j'ai pour François et Antoine Jobard et la qualité de leurs vins, je ne souhaite plus mettre dans cette bouteille plus des 41€ demandés pour le millésime 2015.
David Chapot.
#156

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux