Nous avons 1835 invités et 66 inscrits en ligne

Mon premier séjour en Bourgogne, le bêtisier

  • Messages : 33
  • Remerciements reçus 23

Réponse de zekioflo sur le sujet Mon premier séjour en Bourgogne, jour 0

Effectivement, MERCI pour ce récit qui est passionnant à lire!

Florent - Jeune amateur
23 Jui 2021 14:34 #31

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1068
  • Remerciements reçus 2314

Réponse de Fredimen sur le sujet Mon premier séjour en Bourgogne, jour 3

Désormais va falloir remonter les notes de dégustation dans chaque rubrique...

bon tout va bien tu dois en avoir pour 5 à 6h de travail 


Je viens de remonter ce que "j'estimais" être "remontable". Pour beaucoup j'ai privilégié l'instant présent / la retranscription du moment quasiment plus "humain" que "œnologique".

Trop succincts je trouve pour être remontés ; les dégustations le soir au gîte ou chez Jérôme Castagnier (sans compter que nous n'avons pas dégusté sur fûts et / où les 19), le passage éclair chez JJ Confuron.

Tout le reste a été remonté (y compris le passage au Soufflot, je souhaitais sincèrement remercier Charles), même si pas nécessairement cuvé par cuvé je trouve les moments passés avec les vignerons tout aussi utiles / intéressants que la dégustation objective de leurs vins.

Le quatrième et ultime jour sera posté demain, avec une dernière dégustation au top chez Pascale CHICOTOT notamment.
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex, IH1456, Bram
23 Jui 2021 14:52 #32

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1068
  • Remerciements reçus 2314

Réponse de Fredimen sur le sujet Mon premier séjour en Bourgogne, jour 4 et fin

Il est 7h, Morey s'éveille..

On plie le gîte, on charge les camions (c’est n’importe quoi), petits arrêts pour récupérer encore auprès de ¾ domaines des bouteilles et direction Nuits-St-Georges...





...au domaine Chicotot ! Accueillis par Pascale au top de sa forme, ma première rencontre et découverte du domaine (ni gouté, c’est dire !). Quelle belle personne, quelle âme, une vivacité d’esprit hors du commun, et un accueil des plus sincères. Une personne attachante que j’ai hâte de revoir.

Le domaine a validé sa certification Bio l’année passée, du coup le millésime 19 est estampillé « Bio » et « AB », perso j’aime bien ça fait un peu de vert sur l’étiquette. Je ne sais pas si ça fait acheter plus le consommateur, mais surtout ne pas le faire acheter moins à mon avis. Le fils de Pascale, « bien aimé » quant à lui amorce la transition bio, en travaillant notamment le palissage des vignes en hauteur, l’investissement dans des outils plus performants, moins lourds surtout pour moins tasser les terres, pas d’engrais l’année passée, pâturage, enherbement d’espèces peu concurrentes, plantation d’arbres dans les parcelles, bref, de manière générale les nouvelles générations moulinent grave en vigne pour faire passer les certifications « Bio » même s’ils l’étaient officieusement déjà, et s’oriente de plus en plus vers une agriculture bio dynamique et plus respectueuse de l’environnement.

Peu de rendements sur 2020 (la plupart des premiers comptent 1 à 2 pièces maximum), et l’année 2021 ne s’annonce pas plus prometteuse. Avant même de penser aux rendements 2021, il faut s’inquiéter des choix de tailles à venir pour penser à la récolte de l’année prochaine, sur des vignes dont le gel de 2016 n’a toujours pas véritablement cicatrisé.



Un morceau de la roche des Vaucrains, comme ça, livré par la poste en 24 heures s’est invité au cœur de la cave. 500 kilos, tu prends ça sur le pied t’es refait.

Effet Vigneron(ne) ou pas, c’est le « seul » domaine qui m’a fait apprécier ce que je goutais sur fûts des 2020. Nous avons gouté la quasi-totalité des cuvées, mais je garde en mémoire en 1er Toreys, Vaucrains et Les Saint-Georges au top de leur forme, plus particulièrement Vaucrain dont la finesse du jus est sans égal, sans compter un Charmotte avec une pointe caramel (hydromel me souffle Pascale) diablement séducteur, d’une élégance folle.



La petite panière de pain aromatisé / garni c’était pas en trop vu le bilan des 4 jours, merci Pascale. Au passage on admire la beauté de la table home stagée (à laquelle Pascale ne cache pas son attachement, surtout lorsqu’elle doit jeter un œil au bon déroulement des malos de ses petits protégés), pas très pratique c'est vrai mais stylé !

Fin de la dégustation, Pascale va nous honorer d’un Les Saint-Georges 1990, que je me ferai plaisir de terminer au bilame proche de l’AVC au moment où les deux lames plantées je vois le bouchon s’enfoncer et Pascale me lâcher un « C’est un 1990 ». Contre toute attente je finis tout de même par réussir à extirper ledit bouchon et profiter d’un vin dont la garde est tout bonnement EXCEPTIONNELLE, la finesse en bouche inégalée.



Petit détour au magasin pour acheter quelques bouteilles d’un domaine dont je garderai souvenir jusqu’à la fin de mes jours, et ou les vins comme la Vigneronne (sans son fils que j’aimerais un jour rencontrer mais accompagnée d’un mari bienveillant) m’ont particulièrement touché.

Il est 11h45, le GPS indique un retour en nos terres à 17h15, nous tirerons droit jusqu’à bon port et procèderons à la répartition des bouteilles sur mon parking par 36 degrés.

10 jours plus tard, je ne suis toujours pas remis. Ni physiquement, ni émotionnellement en tous points.

Est-ce que c’est parce que nous étions à l’aveugle je ne sais pas, mais sur le week-end tout s’est divinement bien gouté. Est-ce l’effet émulsion du groupe / rencontres j’en sais rien, mais j’ai personnellement autant apprécié gouter un Montcalmes 09, que découvrir la maison Bénédicte et Stéphane Tissot, comme me régaler sur un Grandes Chaillées de Montez, Rayas 07, bref. Tout était bon, tout était bien, un moment suspendu, une tranche de vie, des amis, une amitié naissante à entretenir.

J’ai adoré découvrir la Bourgogne et mettre des images sur des climats que j’avais passé tant de temps à apprendre sur google / Les vins de Bourgogne de Sylvain Petiot et Jean-Charles Servant. Rencontrer des vignerons très différents, mais tous humains et attachants, savoir apprécier leurs cadeaux (gage de 3 ans la plupart du temps de travail, fruit de leur sueur, doute, inquiétudes comme réussites dans les vignes comme au chais), leurs anecdotes, leurs galères, leur temps…

J’ai adoré les Bourguignons, qui peuvent parfois paraître de prima-bord froids mais dont l’accueil n’a d’égal que la richesse de leur patrimoine. J’ai adoré les paysages, le partage, les échanges, les découvertes…

Il y a 2 ans environ je poussais les portes de LPV. Il y a 1 an environ rencontrait Pins pour la première fois, j’ai rencontré Nathenri ce week-end, comme rencontré Flo et Bra.

C’est sûr ! Le vin, ce n’est pas QUE du raisin fermenté qu’on met dans une bouteille, c’est des rencontres, le sang de la terre, la richesse d’un patrimoine culturel, le travail et la patte d’un être humain qui tente de faire transpirer sa personnalité à travers son jus.

Merci à tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à ces 4 jours magnifiques, on remet ça dès que je suis remis, promis. D'ici là, merci et longue vie à LPV !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, Olivier Mottard, dfried, PBAES, Alex, Jean-Paul B., Eric B, legui, Gibus, peterka, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, Cédric42120, Vaudésir, chicototpascale, Psylo, vivienladuche, TristanBP, julien79, Agnès C, Frisette, flupke14, IH1456, starbuck, leteckel, David Chapot, the_ej, Skyfloflo, Bahbar, Vyat, Kiravi, Garfield, Bobo1, Doudi, zekioflo, Paca72, Jeanveux, François78, Manas
24 Jui 2021 08:49 #33
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7440
  • Remerciements reçus 7101

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Mon premier séjour en Bourgogne, jour 4 et fin

C’est sûr ! Le vin, ce n’est pas QUE du raisin fermenté qu’on met dans une bouteille, c’est des rencontres, le sang de la terre, la richesse d’un patrimoine culturel, le travail et la patte d’un être humain qui tente de faire transpirer sa personnalité à travers son jus.

Bravo Thomas !

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Fredimen
24 Jui 2021 09:20 #34

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 579
  • Remerciements reçus 790

Réponse de Patrick Essa sur le sujet Mon premier séjour en Bourgogne, jour 4 et fin

Pascale, Grande Dame de Bourgogne. La vraie. 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, matlebat, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, chicototpascale, Fredimen
24 Jui 2021 09:51 #35

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 24
  • Remerciements reçus 66

Réponse de chicototpascale sur le sujet Mon premier séjour en Bourgogne, jour 4 et fin

Pascale, Grande Dame de Bourgogne. La vraie. 


Pascale, rouge jusqu'aux oreilles...


 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Alex, Jean-Paul B., matlebat, LADIDE78, Fredimen
24 Jui 2021 11:30 #36

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2190
  • Remerciements reçus 3304

Réponse de leteckel sur le sujet Mon premier séjour en Bourgogne, jour 4 et fin

Est-ce que c’est parce que nous étions à l’aveugle je ne sais pas, mais sur le week-end tout s’est divinement bien gouté. Est-ce l’effet émulsion du groupe / rencontres j’en sais rien, mais j’ai personnellement autant apprécié gouter un Montcalmes 09, que découvrir la maison Bénédicte et Anne Tissot, comme me régaler sur un Grandes Chaillées de Montez, Rayas 07, bref. Tout était bon, tout était bien, un moment suspendu, une tranche de vie, des amis, une amitié naissante à entretenir.

 


C'est un (tout petit) détail dans les 2 pages de ce fil (mais c'est aussi la preuve que tu es lu attentivement  ) qui a dû te demander un boulot fou, mais le domaine c'est Bénédicte & Stéphane TISSOT (son mari donc).
Content d'ailleurs que ce domaine t'ai plu, mais tu n'as pas commencé par la petite cuvée 

ArnoulD avec un D comme Dusse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Fredimen
24 Jui 2021 13:58 #37

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1068
  • Remerciements reçus 2314

Réponse de Fredimen sur le sujet Mon premier séjour en Bourgogne, jour 4 et fin

Corrigé merci J'ai un Château-Chalon 2009 à sacrifier bientôt, mais là encore c'est pas véritablement l'entrée de gamme :/

Le temps ne se compte pas quand on aime. J'ai pris autant de plaisir à vivre ce séjour qu'à le retranscrire, un vrai gosse.
24 Jui 2021 14:04 #38

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4068
  • Remerciements reçus 4250

Réponse de starbuck sur le sujet Mon premier séjour en Bourgogne, jour 4 et fin

"J’en prends plein les yeux, et aussi les jambes, 14 kilomètres aller / retour par 28 degrés s’il vous plait (fallait bien ça pour purger la machine)."

"A ce sujet de fausses vidéos tournent sur Internet"

Pour ceux qui n'ont pas accès au web parallèle de LPV, voici une des vidéos en question.
On distingue clairement la team Christophe, Henry d'un coté et la team Fredimen de l'autre   

www.facebook.com/jea...

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Pins, Fredimen
24 Jui 2021 17:13 #39

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 38
  • Remerciements reçus 10

Réponse de Bram sur le sujet Mon premier séjour en Bourgogne, jour 4 et fin

Superbes posts Thomas!
Samourai Bram
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Fredimen
24 Jui 2021 17:17 #40

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2190
  • Remerciements reçus 3304

Réponse de leteckel sur le sujet Mon premier séjour en Bourgogne, jour 4 et fin

Superbes posts Thomas!
Samourai Bram

Quoi !!!! FREDIMEN ne s'appelle même pas Fred !?? 
Ou bien c'est une private joke...

ArnoulD avec un D comme Dusse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Bram, Garfield
24 Jui 2021 17:20 #41

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1068
  • Remerciements reçus 2314

Réponse de Fredimen sur le sujet Mon premier séjour en Bourgogne, jour 4 et fin

Pour la petite histoire Fredimen est l'anagramme d'un pseudo.

Qu'importe le flacon pourvu qu'on ai l'ivresse.

J'ai du bien bosser quand même pour que notre Samouraï furtif sorte de l'ombre Manque plus que son acolyte
24 Jui 2021 17:26 #42

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 516
  • Remerciements reçus 168

Réponse de Oyaji-sama sur le sujet Mon premier séjour en Bourgogne, jour 4 et fin

Il te manque encore le Stef devant Anne en post 33 pour corriger sur Tissot.
Très beau récit, et félicitations pour avoir faire sortir le Brahim des bois.

Martin / Oyaji-sama LPV Emzansi
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Fredimen
24 Jui 2021 18:41 #43

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 38
  • Remerciements reçus 10

Réponse de Bram sur le sujet Mon premier séjour en Bourgogne, jour 4 et fin

Promis je vais être plus actif sur le forum 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: matlebat
24 Jui 2021 18:44 #44

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4985
  • Remerciements reçus 2538

Réponse de Vaudésir sur le sujet Mon premier séjour en Bourgogne, jour 4 et fin

Promis je vais être plus actif sur le forum 

Un effort Brahim , pas seulement pour vider les verres 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Fredimen
24 Jui 2021 18:58 #45

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2632
  • Remerciements reçus 2730

Réponse de matlebat sur le sujet Mon premier séjour en Bourgogne, jour 4 et fin

Pascale, Grande Dame de Bourgogne. La vraie. 

 


Pascale, rouge jusqu'aux oreilles...



 

Pour une Alsacienne en plus :-)...
24 Jui 2021 19:07 #46

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 579
  • Remerciements reçus 790

Réponse de Patrick Essa sur le sujet Mon premier séjour en Bourgogne, jour 0

Je n’en suis pas surpris tant il me semble que la Bourgogne et l’Alsace sont des régions proches qui tout en ayant des cultures différentes ont des caracrteres similaires. Comme avec  ma Suisse natale d’ailleurs…
Sinon je maintiens,Pascale n’est pas la plus médiatique mais elle a un avantage sur les autres car tout comme Alexandrine elle a vraiment les « mains dans ses goluches et ses cuves »…et puis ses vins sont simplement grands. Qui n’a bu ses Vaucrains  et Saint Georges ( et puis la Plante au Baron!)  ne peut le savoir.
24 Jui 2021 19:43 #47

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 604
  • Remerciements reçus 1022

Réponse de bassaler sur le sujet Mon premier séjour en Bourgogne, jour 0

Vivement demain alors !!!!
24 Jui 2021 21:44 #48

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 842
  • Remerciements reçus 1043

Réponse de Pins sur le sujet Mon premier séjour en Bourgogne, jour 0

Ah Brahim mon idole et mon coloc sort du bois...

Christophe
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Bram
24 Jui 2021 22:06 #49

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3
  • Remerciements reçus 6

Réponse de Skyfloflo sur le sujet Mon premier séjour en Bourgogne, jour 4 et fin

Pour la petite histoire Fredimen est l'anagramme d'un pseudo.

Qu'importe le flacon pourvu qu'on ai l'ivresse.

J'ai du bien bosser quand même pour que notre Samouraï furtif sorte de l'ombre Manque plus que son acolyte
 

Héhé voilà qui est fait ! Ces moments passés ensemble étaient purement merveilleux et un immense merci Thomas pour ce CR incroyable qui me fait sourire rien qu'en le lisant. A refaire sans modération l'année prochaine, il nous reste tant de cuvées à découvrir et de bouteilles à sabrer...(affute tes couteaux Bra !)
Des bises à tous, Flo
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B., matlebat, Oyaji-sama, Pins, Fredimen
25 Jui 2021 09:45 #50

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 806
  • Remerciements reçus 137
Superbes dégustations pendant ces journées bourguignonnes (j'ai toujours beaucoup aimé le domaine Jacques Prieur).

Amicalement. Maxime (LPV Lyon 2 - Les Avinturiers)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette
25 Jui 2021 10:00 #51

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3271
  • Remerciements reçus 1628

Réponse de Alex sur le sujet Mon premier séjour en Bourgogne, jour 4 et fin

Pour la petite histoire Fredimen est l'anagramme d'un pseudo.

Qu'importe le flacon pourvu qu'on ai l'ivresse.

J'ai du bien bosser quand même pour que notre Samouraï furtif sorte de l'ombre Manque plus que son acolyte


demi nerf ?
denim fer ?
derme fin ?


merde (cest la ) fin

pour ce dernier...

Alex
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Fredimen
25 Jui 2021 10:28 #52

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3271
  • Remerciements reçus 1628

Réponse de Alex sur le sujet Mon premier séjour en Bourgogne, jour 4 et fin

Accessoirement  Thomas (je me permets vu que désormais t'es grillé  )

Chapeau bas

Alex
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Fredimen
25 Jui 2021 10:50 #53

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3634
  • Remerciements reçus 1103

Réponse de didierv sur le sujet Mon premier séjour en Bourgogne, jour 4 et fin

Je propose d'inscrire le reportage périple de nos amis FREDIMEN, PINS et NATHENRI au HALL OF FAME de LPV . Je ne connais pas les autres (Brahim et Flo) , mais je me doute que CLEMENT le 4ème larron est dans la lignée des 3 autres

Didier
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Pins, Fredimen
25 Jui 2021 15:08 #54

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 38
  • Remerciements reçus 10

Réponse de Bram sur le sujet Mon premier séjour en Bourgogne, jour 4 et fin

Bravo Fredimen pour avoir initié ce coming out collectif 
Je propose un séjour en Champagne à l'automne 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Pins, Fredimen
25 Jui 2021 15:51 #55

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3324
  • Remerciements reçus 328

Réponse de whogshrog43 sur le sujet Mon premier séjour en Bourgogne, jour 4 et fin

Fil tout simplement incroyable : cela transpire la passion, l'amitié, l'authenticité... un truc de fou ce périple et quel bonheur à lire.

Un immense merci pour ce partage, j'y étais (je suis crevé du coup ;) ).

Amicalement.
Nico
___________________________
Longue vie aux mangeurs d'étoiles...
20* : les vins de rêve / De 19,5 à 18* : les vins exceptionnels / De 17,5 à 16*: les vins excellents / De 15,5 à 13,5* : les bons vins / De 13 à 11,5* : les vins corrects / 11* et moins : les vins médiocres *A mon goût à l'instant t
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Frisette, Skyfloflo, Fredimen
26 Jui 2021 08:38 #56

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 216
  • Remerciements reçus 487

Réponse de Gibus sur le sujet Mon premier séjour en Bourgogne, jour 4 et fin

Les inscriptions sont-elles ouvertes pour l'année prochaine ? 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Fredimen
26 Jui 2021 08:54 #57

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1068
  • Remerciements reçus 2314

Réponse de Fredimen sur le sujet Mon premier séjour en Bourgogne, les Offs

Que serait un festival de Jazz sans ses Offs ? La réponse, rien. Après avoir « subi » deux invitations en pays Cathare chez l’ami Pins, temps était venu pour moi de renvoyer la pareille, et inviter Pins et sa charmante épouse en mes terres.

Et tiens pourquoi ne pas inviter Nathenri et son épouse également ? Date validée 1 mois avant notre départ en Bourgogne, en ce 26 Juin aux alentours de midi j’attends patiemment l’arrivée des bras cassés lascars.

Le mot d’ordre de cette journée ; « Tem-po-ri-ser ». La météo annonce 29 degrés, la piscine frôle les mêmes températures et me suis affairé dès le matin à la faire briller, faux filet à midi / magrets de canard le soir, ça sent l’embuscade à plein nez.

Quinté dans le désordre d’une dégustation magistrale à l’aveugle comme d’habitude ;



Ceinture noire en barbecue ET temporisation.

On attaque avec un Cristal Roéderer, millésime 2008. A date ce Cristal est pour moi le plus abouti qui m’ait été donné de goûter. Ce dernier conjugue finesse (et de la bulle), puissance, élégance, tension, sans pour autant perdre ses magnifiques notes pâtissières et briochées.

On enchaine avec un Smith Haut Lafitte Blanc millésime 2010, pour faire plaisir à Pins qui ne jure que par la Bourgogne. Je le sens légèrement perdu, et y’a un truc de bien avec Pins quand il est perdu c’est qu’il voit du terpé partout. Même si je comprends ce qu’il veut dire, ce SHL remplira allègrement sa part du boulot. La robe est relativement évoluée je trouve pour un 2010, belle tension, la matière est beurrée à souhait, c’est gourmand sans être trop lourd, beaux amers en finale, très bien exécuté.

Sans transition un Meursault sous la Velle 2017 de Anne Boisson. Superbe, c’est tendu, la matière fraîche, enrobant, beaux amers, les astres semblent s’aligner correctement en cette belle journée.

On attaque les rouges rosé, avec un Vin de table Parisy 2017. Au nez le bras de fer commence entre pros Reynaud et Antis, pour la peine c’est les pros qui gagnent. Superbe Parisy avec les marqueurs habituels du domaine. Servi à une température parfaite, un vrai bonbon à la framboise / rhubarbe purulent de fraîcheur. Superbe, encore une fois un rapport qualité prix hors norme, et si je dois comparer à Pialade, légèrement moins d’épices / pot-pourri en retrait mais plus de matière.



La bouteille suivante nous a été gentiment offerte par Etienne Chaix, un Volnay 1er Cru Les Caillerets 2017 du domaine Joseph Voillot. Superbe finesse au nez comme en bouche, je partage le sentiment de Pins qui se dirige vers la finesse de Chambolle, si c’est pas un c’est l’autre, nous sommes à Volnay sur un millésime sapide et gouleyant à souhait. Ca glisse, what else ?

Le match des 2002 commence, avec en premier lieu un Chambertin du domaine Pierre Damoy. Rien à signaler, tout est en place, le nez, la fraîcheur, la finesse, les épices, le cuir, la matière, ce racé noble si caractéristique de ce climat magique, un superbe moment sur un millésime d'anthologie.

 

Mieux serait insupportable...

On remerciera jamais assez l’ami Pins pour la contribution suivante qui m’a enfin permis de goûter un Sylvie ESMONIN à maturité, avec un Clos Saint Jacques 2002 du domaine. Quelle finesse, quel grand écart entre ses vins en jeunesse et ce plateau de maturité. C’est fin, la matière délicate, beau cuir noble, superbe persistance, pour moi le Chambertin est au-dessus, mais le rapport qualité prix et l’exécution du CSJ stratosphérique. Bravo Sylvie.



Y’a autant de Zaltos que de bouteilles à moitié vides c’est n’importe quoi.

On passe aux fromages, avec pour démarrer un Petit Chablis de Vincent Dauvissat millésime 2016. Lui n’a rien à faire sur la photo, c’était un reste que j’ai gentiment invité au fromage. En l’état il est à J+1, a donc perdu sa fougue et ses agrumes d’ouverture, mais la matière est enrobante, beurrée, le chêne vanillé en fond de verre bien intégré, c’est plutôt très bien pour un petit Chablis.

Conclusion en fanfare sur un Yquem 1998, avec une bouteille légère plus évoluée j’ai trouvé, donc plus « confite », fraîcheur en retrait. Témoignage une fois de plus que sur les liquoreux, la qualité de stockage / vieillissement prévaut pour beaucoup sur la dégustation.



Comté, morbier, goudat aux truffes, papillon, même si les voyants du diabète sont au rouge, nous sommes fiers d’avoir aussi bien temporisés…

Sans transition café / bullage dans la piscine. Il est déjà 17h, on fait une grosse croix sur la balade digestion de l’après-midi, et on se prépare psychologiquement à redémarrer les hostilités dans une paire d’heure ou Clément nous rejoindra, dernier chaînon manquant du week-end Bourguignon récemment écoulé.

Il doit être 19 heures, ça sonne, Apéro ???

Note ; mes qualités de retranscriptions de la soirée seront inversement proportionnelles à la qualité des vins dégustés.

Et on repart comme en 40, avec pour démarrer et nous permettre d’apprécier le gap Cristal / entrée de gamme, un Brut Premier de la maison Louis Roéderer servi en Zalto Champagne s’il vous plaît, tout juste baptisés. Quand je vois le potentiel de garde et le rapport qualité prix de cette cuvée avec ses notes pâtissières / pomme, je trouve pas nécessairement l’écart de prix justifié avec le Cristal mais c’est un autre débat.

Soucieux de faire découvrir à l’ami Pins d’autres sphères que la Bourgogne, je débouche un grain Ermitage Président Troillet 2016 de Marie-Thérèse Chappaz. Personnellement j’adore la personne (MT Chappaz, pas Pins, c’est un âne), comme ses vins. Cette marsanne offre de belles notes de champignon, des notes que je qualifie de « nature » avec un tout léger petit perlant en bouche / un côté un peu oxy, une belle puissance, ses notes d’abricot / fruits secs et une belle minéralité (quasi silex à pierres chaudes).

Pour suivre un Chablis Grand Cru Blanchots 2015 du domaine Patrick Piuze. Savez quoi ? M’en souviens pas. A ma décharge il fait orage, nous sommes rentrés à l’intérieurs, et je commence sévèrement à caler, voir faire des bulles.

Sans transition un Chassagne-Montrachet 2014 Les Chenevottes du domaine Philippe Colin. Me souviens avoir beaucoup aimé la tension et l’alchimie fraîcheur de la matière, mais c’est à peu près tout.

Domaine Jean-Claude BACHELET et Fils, Chassagne-Montrachet Les Encégnières 2017. Un coup de cœur, déjà parce que c’est 2017 et qu’il faut reconnaître qu’en blanc ce millésime est fantasmagorique, et mon premier Bachelet, un régal de tension, fraîcheur, expression de la matière. Souvenir d’un vin ciselé (ou pas, c’était peut-être une autre soirée et mon cerveau pioche au hasard).

On enchaine avec la Suisse (je vous rappelle comme pour la grosse dégustation jour 2 en Bourgogne que quand je suis amoché j'ai du mal avec ma géographie ), pays cher à mon cœur et ce San Leonardo de je ne sais pas qui en fait. Attention hein, gai oui, bourré non ! Bon là faut quand même que je branche tous les capteurs, car je commence à être sévèrement bourré de gaieté (copyright Joe Bar Team). Attention gros vocabulaire à venir emprunté d’une décennie hors taxe de Robert Parker pour résumer ce vin de manière synthétique mais néanmoins explicite ; « c’était pas ouf ».

Le match des 2009 commence, avec pour démarrer ce Chambolle-Musigny 1er Cru les Chabiots du domaine Serveau. C’est fin, assez frais avec un gros cuir. Tellement d’ailleurs, que cet aspect champignon / cuir / sous-bois peut vite devenir écœurant.

A suivre un Musigny Grand Cru 2009 du domaine Jacques Prieur. Cette bouteille ne sera pas servie à l’aveugle. Au détour d’un échange avec Nathenri qui n’avait jamais dégusté de Musigny, j’avais mis cette bouteille de côté pour la partager avec lui n’ayant personnellement jamais également dégusté ce climat. Le niveau de « goutance » validé par le domaine himself, cette bouteille était l’attraction du week-end et force est d’admettre qu’elle n’a pas usurpé son rang. Au nez (sur les épices) comme en bouche (finesse de la matière et persistance aromatique), ce 2009 s’est gouté divinement bien et a accompagné parfaitement les magrets de canards que j’avais prévu, et dont je n’aurais pas du confier la responsabilité à l’ami Pins qui m’en a fait des trucs bizarres (magrets roulés sous les aisselles).

Je vais pas trop le réprimander, me souviens pas de tout et peut-être qu’il a sauvé le plat principal…



Conclusion sur un Pernand-Vergelesses 1er Cru Les Vergelesses 2018 du domaine Pavelot. Comme tous les 18, c’est top, belle matière, croquant, du fruit, diablement séducteur et gouleyant en l’état.



Il est Minuit 30, j’avais prévu un Vouvray de Philippe Foreau 1989, vous savez quoi je l’en ai même oublié.

Les papilles, les cheveux, le coude, tout est rincé, nous avons bien vécu.

Encore une fois, nous aurons partagé, encore une fois, nous aurons rigolé.

Manquait pour parfaire ce week-end nos compères Bra et Flo, avec qui nous organiserons plus tard un match retour en Champagne, Bourgogne ou Paris.

08h, il est l’heure Monsseigneur. Je reconstituerai tranquillement la soirée avec les convives qui m’aideront partiellement à combler les « trous », mais surtout me rassurer sur le fait que non, contre toute attente je me suis plutôt bien tenu et n’ai pas failli à mes qualités d’hôtes.

Un dîner presque parfait donc, à reprogrammer rapidement prochainement.

Un plaisir que d’accueillir des gens avec qui on peut autant partager et déguster du bon vin, que des moments de vie. Merci les amis.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, Alex, Jean-Paul B., Jean-Bernard, Eric B, matlebat, Gibus, Nathenri, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, Nicoco, vivienladuche, Agnès C, Frisette, flupke14, GAET, starbuck, leteckel, the_ej, Pins, Vyat, Lionel73, Garfield, Vesale, Coqauvin, François78
28 Jui 2021 10:03 #58

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1361
  • Remerciements reçus 2159

Réponse de Jean-Paul B. sur le sujet Mon premier séjour en Bourgogne, les Offs

Pour suivre un Chablis Grand Cru Blanchots 2015 du domaine Patrick Piuze. Savez quoi ? M’en souviens pas. A ma décharge il fait orage, nous sommes rentrés à l’intérieurs, et je commence sévèrement à caler, voir faire des bulles.

Sans transition un Chassagne-Montrachet 2014 Les Chenevottes du domaine Philippe Colin. Me souviens avoir beaucoup aimé la tension et l’alchimie fraîcheur de la matière, mais c’est à peu près tout.
 

Le phénomène est malheureusement bien connu: à trop recracher, et trop vite, on a du mal à mémoriser les sensations.

Jean-Paul
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: starbuck, Fredimen
28 Jui 2021 12:39 #59

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4068
  • Remerciements reçus 4250

Réponse de starbuck sur le sujet Mon premier séjour en Bourgogne, les Offs

"Il est Minuit 30, j’avais prévu un Vouvray de Philippe Foreau 1989"

Tu as oublié la suite du dialogue, heureusement pour LPV, une espionne nous a tout raconté.


- Je vais aller chercher un Vouvray pour finir
- 18 bouteilles à 3 sur la journée, je pense que ça suffit maintenant, tu commences à avoir un coup dans le nez

- Tu rigoles ! Regarde les 4 arbres au fond du jardin, quand j'ai trop bu, j'en vois 8
- Bon je t'ai déjà dit qu'il n'y a toujours eu que 2 arbres au fond du jardin, va te coucher maintenant et prends une bassine à coté du lit !

 

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: David Chapot, Skyfloflo, Fredimen, Lionel73
28 Jui 2021 13:03 #60

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux