Nous avons 1237 invités et 7 inscrits en ligne

LPV Paris Pinot Noir - Soirée #1

  • Jean F
  • Portrait de Jean F Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 91
  • Remerciements reçus 503

LPV Paris Pinot Noir - Soirée #1 a été créé par Jean F

Notre cercle d’amoureux du pinot noir s’est réuni dans mon petit appartement pour sa session inaugurale. L’ambiance était excellente, l’alchimie s’est faite naturellement, et tous les participants ont joué le jeu en sortant de beaux flacons du fond de leurs caves. Et il faut croire que le pinot fortifie l’organisme, car aucun de nous sept n’a manqué à l’appel pour cause de rhume alors que le froid s’installe ! De magnifiques pinots noirs nous ont donc réchauffé en ce soir de décembre, dignement accompagnés par des pâtés croûte, une délicieuse tourte vigneronne et des fromages de caractère.

Après un bon Chablis 1C « Vaillons » 2020 de JP Droin pour se réveiller les papilles, nous sommes entrés dans le vif du sujet avec un Pommard 1C « Clos des Poutures » 2017 Monopole d’Armand Heitz. Magnifique bouquet sanguin, ferrugineux, fin et puissant. Bouche "forestière", avec une acidité marquée mais parfaite pour mon goût, j'aime cette aromatique fraîche... Corps léger et élégance globale peu communs à Pommard. Finale pas énorme et un peu trop amère. Pinot aérien et peu concentré, c'est avant tout un vin de nez, d'esthète, pour amateurs de pinots diaphanes. (Très) bien.

On enchaîne avec un Nuits-Saint-Georges 1C « Les Damodes » 2014 de La Vougeraie, qui s’est vaillamment défendu sur ce millésime inégal. J’avais commenté ce vin il y a quelques mois sur LPV et me permets de reprendre mon laïus de l’époque. Si Nuits-St-Georges comptait des grands crus, selon moi cette parcelle jouxtant Vosne devrait en faire partie… Quel superbe climat ! Intensité, élégance, charisme…  Bouquet appétant aux effluves de sous-bois, potpourri, humus... En bouche il offre une trame serrée, un équilibre d'école, la matière ultrafine glisse sur le palais, délicate mais expressive... Les arômes profonds et succulents de fruits noirs et d'épices douces enchantent. Un pinot à la fois long et large. Tout est bien en place, néanmoins certains lui ont reproché une extraction excessive. Très bien.

Arrive le tour du pirate de la soirée. J’avais glissé dans la série ce Brauneberger Klostergarten*** 2014 de Markus Molitor, le « pape » du riesling de la Moselle, pour voir si mes compagnons de table allaient avoir le même coup de cœur que moi il y a un an en goûtant à l’aveugle cette cuvée. Autour de moi j’entends Gevrey, Morey, Chambolle… L’intru teuton plaît en tout cas beaucoup aux amateurs de pinot nuiton ! Nez magnifique, puissant, précis et complexe, sanguin, terreux et ferrugineux. En bouche la palette aromatique fraîche et précise s'exprime autour de fruits noirs, de la poudre de fer, des épices, du végétal noble... Ces arômes ainsi que le caractère terrien, strict mais auguste, me font penser à grand cru de Corton. La matière est aérienne, délicate. Malheureusement la finale s’avère encore légèrement rugueuse, on n’a pas la finesse tanique des tout meilleurs crus bien de chez nous. Mais c’est tout de même très bien !

On revient en terrain familier avec le Vosne-Romanée 1C « Les Suchots » 2017 de Berthaut-Gerbet. Le nez paraît encore jeune et peu causant, mais à l’aération des notes élégantes de sous-bois émergent progressivement. En bouche la noblesse du terroir s’exprime : la matière fine et précise ravit le dégustateur avec des notes de cerise noire et de ronce. Les tanins sont déjà fondus, on a une belle pureté de la texture, c’est un Vosne très prometteur, complet et réussi ! Très bien.

On commence à remonter le temps avec un Gevrey-Chambertin 1C « Les Corbeaux » 2012 de Denis Bachelet. D'une justesse magnifique, le bouquet est simplement superbe, du grand Côte de Nuits ! La bouche révèle un équilibre de haut vol, une immense sapidité et une aromatique riche avec du fruit noir, du sous-bois, du champignon, de la ronce, un fond minéral... Puissant, fin, structuré par une petite acidité qui soutient la fraîcheur, relance le milieu et étire la finale... Très 2012 de caractère, vraiment top ! Toutefois il a la profondeur d'un premier cru, plutôt que d'un GC. Mais ne chipotons pas, c’est absolument excellent.

Arrive le Grand cru de la soirée : c’est un Clos de la Roche 2007 du Domaine Castagnier. Tout est en place, fondu, harmonieux, fin, en demi-puissance avec une acidité très juste. La palette aromatique comporte un trait végétal pas déplaisant (associé pour moi à ce millésime 2007 pluvieux) et une sensation de minéralité caractéristique de son terroir. Très bien / excellent.

Grand il fallait pour finir cette soirée consacrée au pinot noir, et grand ce fut. Ce Clos-Saint-Jacques 1C 2009 d’Armand Rousseau fait encore tellement jeune ! Le nez est empreint d'une grande noblesse, profond, évolutif... Bouche ample, charnue, parfaitement juste sur ce millésime chaud. Saveurs de ronce et de mûre sauvage, rehaussées de notes minérales (eau de roche, silex) assez incroyables. L’élevage est d'une élégance superlative. La matière est superbe de finesse et de précision, avec un grain de texture signé Rousseau (de la soie en veux-tu en voilà). Charisme digne d'un GC ! Vin très abouti, de méditation - exceptionnel, et une façon parfaite de clore cette belle soirée.

Merci de m’avoir lu.

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, yr, Jean-Paul B., tht, matlebat, denaire, bertou, chrisdu74, La Vie est une Fête, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Atmosphere, LucB, Papé, Frisette, starbuck, leteckel, LLDA, the_ej, Math38, KosTa74, Vesale, LEON213, choubi38, Ilroulegalet, Manas, SG75, forty-one, Lame11, Droop
11 Déc 2023 08:49 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 40
  • Remerciements reçus 406

Réponse de BJambon sur le sujet LPV Paris Pinot Noir - Soirée #1

Très agréable soirée et d'un haut niveau vinique. J'avais prévenu ma femme que je rentrerai entre 23h et 00h, je suis finalement arrivé à 2h30, généralement c'est bon signe ...    Merci à l'organisateur et à tous les participants ! Allez on attaque avec : 

Armand Heitz - Pommard 1C « Clos des Poutures » Monopole 2017
Nez floral, un petit côté sanguin, framboise, ferrugineux, assez envoutant. Jolie bouche infusée sur un côté très floral et délicat.  Manque un peu d'allonge et finale un peu courte. Mais TB dans le style délicat.

Domaine de La Vougeraie - Nuits-Saint-Georges 1C « Les Damodes » 2014
Nez plus fermé, fruits noirs, reglissé. Bouche profonde, un vin puissant, terrien présentant un bel équilibre dans un style à l’opposé du vin précédent. Le village est trouvé pour son côté musculeux sur les fruits noirs. Je trouve que ce vin a su transcendé son millésime que je n’apprécie pas d’habitude. TB+

Markus Molitor - Brauneberger Klostergarten*** 2014
Superbe nez de grande intensité, très floral, fruits rouges. La bouche présente de la mâche, des petits tanins poudrés, je trouve que ça manque de gourmandise et de fruits. Finale longue mais un peu sèche. Un vin plus anguleux moins rond que ses compères du soir. Beau vin mais celui qui m’a le moins plus de la dégustation. TB-, vive la France !   

Berthaut-Gerbet - Vosne-Romanée 1C « Les Suchots » 2017
On monte d’un cran dans la dégustation. Nez fin, précis, avec un côté très minéral qui ressort. Du fruit éclatant en bouche, grande longueur, finesse du grain des tanins, ce vin présente un équilibre et une texture soyeuse. Remarquable. E-

Denis Bachelet - Gevrey-Chambertin 1C « Les Corbeaux » 2012
Nez très gourmand sur le fruits rouges, la framboise. En bouche c’est une explosion de fruits, le vin s'améliore en permanence dans le verre. Hyper gourmand, immédiat. Un vin très séducteur, très plaisant. E-

Domaine Castagnier – GC Clos de la Roche 2007
Magnifique nez complexe, jus de viande, bouche à l'avenant, tout est fondu, équilibré, vraiment une impression que tout est en place c'est fou. Magnifique. E/E+, mais c'est mon apport. Peut-être ne suis-je pas objectif.

Armand Rousseau – 1C Clos-Saint-Jacques 2009
Nez légèrement réduit, qui s'ouvre sur un fruit intense et profond, une trame saline. Je trouve la bouche jeune à ce stade mais très intense, percutante. Jolie matière mais corsetée. Évolutif dans le verre mais l'effet séquence m'apparait difficile après la sensation de fondu du Castagnier. TB+, Grand vin en devenir.
Bu surement trop vite, les dernière gorgées sont les meilleures mais bon, difficile de se retenir… Merci aux quelques résistants qui continuent à ouvrir et partager ces bouteilles devenues malheureusement inaccessibles pour le commun des mortels. 



Slurp, on s'est bien régalé   
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., tht, denaire, bertou, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, Frisette, starbuck, leteckel, the_ej, KosTa74, Ilroulegalet, forty-one, Jean F, Droop
11 Déc 2023 09:34 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2624
  • Remerciements reçus 1193

Réponse de Galinsky sur le sujet LPV Paris Pinot Noir - Soirée #1

Ayant, d’emblée annoncé la couleur en demandant de poster sur LPV cette dégustation afin de permettre d’enrichir le forum, je ne pouvais me soustraire à en faire également de même de mon côté…. Chose faite maintenant !   


Chablis 1er cru Vaillons – Domaine Benoit et Jean Paul Droin 2020
Robe clair, nez discret, trop tard pour bénéficier de la prime jeunesse et trop tôt pour avoir un vin tout en place, clairement dans l’âge ingrat…
Tout est présent pour faire une future belle bouteille. Mais en sous-jacent (perso j’oublie les miens que je n’ai pas encore ouvert) – TRES BIEN (mais pour le futur)  
 
Pommard 1er Cru Clos des Poutures – Domaine Heitz Lochardet 2017
Nez sur un beau début d’évolution avec un côté mixant le floral et un côté un peu sérieux – La bouche s’exprime elle aussi au travers de notes florales et un peu tertiaire (déjà) – un léger creux en milieu de bouche et une finale qui tombe un peu courte tout de même avec une présence un peu marquée par l’alcool. BIEN
 
Nuits Saint Georges 1er Cru Les Damodes – Domaine de la Vougeraie 2014
Surprise à la découverte du millésime, car cette bouteille ne présente pas les marqueurs quelquefois un peu sévère de 2014.Un nez assez puissant, avec un peu trop d’extraction à mon goût – les fruits noirs sont bien présents.
En bouche c’est un peu la même approche, je trouve une extraction trop marquée là ou j’aurais préféré un peu plus d’infusion !
Clairement à attendre, si le fruit présent reste là, nous devrions avoir une belle bouteille d’ici 4 à 5 ans…. BIEN+
 
Brauneberger Klostergarten*** Pinot Noir Weingut Markus Molitor 2014
Le nez est là aussi assez puissant, mais avec une belle élégance – Clairement ne déparait pas au milieu de vins de Bourgogne et trouve parfaitement sa place (sauf pour la bouteille qui pèse un âne mort !!!)
La bouche est d’une belle structure, avec de la fraîcheur sur une finale épicée – encore du potentiel au vieillissement sans se presser – TRES BIEN Vosne Romanée 1er Cru Les Suchots – Domaine Berthaut Berget 2017
Ma première ouverte sur ce millésime (mais il faut bien un début à tout)
Une robe rouge carmin – il va falloir attendre un peu dans le verre pour voir apparaître au nez des petits fruits rouges, une touche de végétal – Une bouche qui reprend la même trame avec un très beau côté acidulé et une belle concentration ou la partie cerises apparaît en fin de bouche, les tanins sont sphériques et sans aucune accroche. Je vais attendre encore 2 à 3 ans pour gouter aux petites sœurs. BIEN++
 
Gevrey Chambertin 1er Cru Les Corbeaux – Domaine Bachelet 2012
Une robe sombre et soutenue, de jolis fruits nets et purs se mêlant à des notes végétales apportant fraîcheur, élégance et tension au nez.
En bouche, le vin est sur la longueur plus que sur la largeur (ce qui me plait beaucoup) – peut-être encore un peu trop stricte sur la finale, mais clairement une paire d’années de vieillissement supplémentaire devrait harmoniser cela (sauf si la garde se déroule dans un endroit très/trop frais/froid…)
Belle surprise de la soirée personnellement ! – TRES BIEN / EXCELLENT Clos de La Roche Grand Cru – Domaine Castagnier 2007
Très beau fruit évolué, tout comme la robe qui se part de couleurs d’évolution – Le nez m’emmène vers un peu de fumé, d’acidulé de fruits compotés que je retrouve ne bouche avec cette tension qui s’étire sur la longueur…. Clairement au niveau de son rang à la découverte de son étiquette et parfaitement à point ! TRES BIEN - EXCELLENT Gevrey Chambertin 1er Cru Clos Saint Jacques – Domaine Armand Rousseau 2009
Il aura fallu quelques minutes (malgré une ouverture 3 heures auparavant) pour que la réduction (due au temps passée en bouteille) disparaissent au profit de très belles notes d’évolution mêlant le pot-pourri floral et fruité avec de petites épices douces apparaissant – La bouche s’étire tout en longueur sur les fruits encore jeunes et frais – l’élevage se fait plus que discret et est parfaitement intégrée à la structure du vin, même si celui-ci parait encore un peu jeune et pas pleinement à 100% de ses possibilités, en étant encore un peu sur la réserve…. Clairement le lieu ou le vin à passé une partie de sa vie à ralenti fortement son évolution et le vin parait bien 4 à 5 plus jeune qu’il n’est réellement. Mais ne pinaillons pas de trop tout de même, car la bouteille apporte un grand plaisir gustativement. EXCELLENT Gevrey Chambertin 1er Cru Les Corbeaux – Domaine Heresztyn 2005
Une robe encore sombre et peu évoluée – Un nez que je trouve assez extrait. La bouche est puissante, marquée par une finale assez tannique encore aujourd’hui.
Le vin va réclamer beaucoup de patience pour se montrer pleinement ouvert, pas trop de plaisir personnellement à ce stade de son existence ou dans le style du vigneron… 

Ce fut en tout point une belle soirée – organisé de mains de maître et, personnellement la découverte (ou presque, n’est ce pas Yves), de nouvelles têtes et de nouveaux palais fort sympathiques et qui me donne une seule envie, celle de vous revoir tous prochainement ! 


Eric  
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, yr, Jean-Paul B., tht, legui, denaire, bertou, chrisdu74, La Vie est une Fête, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, Atmosphere, Agnès C, Frisette, starbuck, leteckel, the_ej, KosTa74, Garfield, Vesale, BJambon, Ilroulegalet, forty-one, Jean F, Droop
11 Déc 2023 11:14 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1141
  • Remerciements reçus 875

Réponse de yr sur le sujet LPV Paris Pinot Noir - Soirée #1

Vendredi dernier s'est donc tenu notre première soirée organisée par Jean-Yves, qui m'a rajeuni d'ailleurs (au bord de mon ancien lycée !) dans le 9eme !

Rapidement nous avons fait connaissance, et puis au fur et à mesure de l'avancée de la soirée un franche atmosphère de rigolade s'est installée.

Les apports furent de bonne qualité, sous la supervision de l'organisateur  (on ne répètera jamais assez combien cet aspect est important, même si certains peuvent le juger déplaisant.) 

  Chablis PC Vaillons 2020 Droin:   L’ensemble est correct mais pas transcendant pour un Chablis PC. Le vin manque à mon gout de tension, un peu trop “joufflu” . L’ensemble est riche, mais un peu éloigné de l’image du Chablis vif et élancé. A voir dans 4-5 ans ? 

Je pense qu'il y a beaucoup mieux dans la gamme de Droin, ce Vaillons ne me convient pas trop à chaque fois. Mais c'est un avis qui n'engage que moi. 



Pommard Clos de Poutures 2017 Armand Heitz Lochardet

Robe semble claire, nez très floral pour moi. Bouche légère, de demi-corps. Touche de reglisse en bouche, bien équilibrée malgré un léger manque de concentration.
Je pensais le vin plus âgé, dans un millésime frais 2014/2011. 


  NSG Damodes 2014 Vougeraie: 

Nez et bouche riche, fruits noirs ++. Bouche assez puissante, mais bel équilibre d’ensemble.

J’aime beaucoup ! Comment ça un 2014 ????    Un des meilleurs goutés !  Remarquable performance vu le millésime peu glorieux on en conviendra. La bouteille dévoilée, je ne suis pas surpris par le domaine dont j'ai bu de très beaux flacons.



  Pinot Noir Markus Molitor Braunerberger Klostergarten 2014 : 

Robe pas trop foncée, ne par contre très parfumé, de bonne intensité sur le floral
La bouche est par contre légère, tanins presque imperceptibles.
Longueur moyenne, mais bel équilibre en finale sur des notres reglissées. Pas mal mais à 80-90€ je passe mon tour finalement . Mais je comprends que certains aiment beaucoup ce style.  



Vosne Romanée PC Suchots  2017 Domaine Berthaud Gerbet 

 Nez puissant, expansif de fruits noirs, cerises. Bouche de bonne concentration, finale veloutée qui dure ++   

Gros terroir à mon sens que ce vin, qui à l’avenir devant lui. Attendre au moins 4-5 ans. Mais le potentiel est certain. J’aime +++, ne suis pas trop surpris en découvrant un Suchot, très grand terroir s'il en est. 


Gevrey PC Corbeaux 2012 Domaine Denis Bachelet : 

Robe encore rubis foncé, pas d’évolution très visible dans les verres. Nez puissant sur les fruits noirs, petite touche boisée mais fugace.

 Attaque en bouche encore franche, les tannins sont encore un peu fermes mais le vin commence à s’arrondir.  Jolie finale sur notes de pivoines, retour convaincant sur les fruits noirs. Très bien mais un peu jeune à mon gout. 

 
Clos de la Roche 2017  Castagnier:  

 Nez et bouche concentrés, typées 100% pinot ! 

 Bel équilibre général, avec une profondeur et une touche “terrienne” de très bon aloi.

Belle finale, complexe et changeante. J’apprécie beaucoup.  Ce Clos de la Roche a remarquablement traversé les années, je n’avais pas diagnostiqué un 2007 !  


Clos Saint-Jacques 2009 Rousseau 

Vin de robe rubis pas trop foncée. Au premier nez nous somme dans le haut de gamme: précisions des arômes, concentration poussée des parfums ( fruits plutôt rouges).

 La bouche est riche, le vin est très concentré en restant très pulpeux, jolie travail d’extraction mesurée sur un belle matière.

 Longueur en finale assez importante, avec toujours une complexité qui fait la signature des grandes bouteilles. Très belle bouteille à mon sens, qui qui doit encore se bonifier dans les 5 années à venir.  

Gevrey Les Corbeaux 2005 Domaine Heresztyn 

Robe encore foncée, le vin parait encore jeune visuellement. 
Nez intense sur le fruit noir (mûre) et la ronce. Attaque en bouche encore  puissante, les tanins doivent encore se polir un peu. 
Bonne longueur en finale, mais parait simple après le calibre précédent !  A attendre, comme beaucoup de 2005 mais sans inquiétude à mon avis. 


Finalement une très bonne soirée, en bonne compagnie.et avec de belles bouteilles.
La preuve ?: On démarre à 19h30, et j'ai failli rater le dernier métro !!  C'est pour vous dire que le temps est vite passé .
Une bonne "première", qui devrait être suivie d'autres je pense.

Ca m'a fait plaisir de boire des vins que j'avais perdu de vue  ces temps derniers (Vougeraie par exemple), ou bien de redécouvrir un domaine (Berthaud) à ce (haut) niveau.

YR

PS: mes photos n'étant pas meilleures que celle d'Eric, je poste sous la forme de la Pléiade et non du roman photo.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., tht, Jean-Loup Guerrin, Agnès C, Frisette, starbuck, leteckel, the_ej, Kiravi, Vesale, Ilroulegalet, Jean F
11 Déc 2023 20:58 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 467
  • Remerciements reçus 722

Réponse de legui sur le sujet LPV Paris Pinot Noir - Soirée #1

Droin est devenu Dauvissat ? C’est fou la transfiguration ;)

et rousseau 2099 c’est ça l’effet Wahou ?

Guillaume
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arnault
11 Déc 2023 21:11 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1141
  • Remerciements reçus 875

Réponse de yr sur le sujet LPV Paris Pinot Noir - Soirée #1

En effet ça m'apprendra à relire plus attentivement mes message 

Le CSJ a d'emblée mis tout le monde d'accord sur la qualité intrinsèque du breuvage c'est certain !  

YR
11 Déc 2023 21:16 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 467
  • Remerciements reçus 722

Réponse de legui sur le sujet LPV Paris Pinot Noir - Soirée #1

Ayant, d’emblée annoncé la couleur en demandant de poster sur LPV cette dégustation afin de permettre d’enrichir le forum, je ne pouvais me soustraire à en faire également de même de mon côté…. Chose faite maintenant !   


 

Je ne voudrais pas être mauvaise langue, mais il me semble avoir lu moins de CR qu'il n'y eut de présents ;)

Guillaume
13 Déc 2023 16:51 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 347
  • Remerciements reçus 377

Réponse de asoulier99 sur le sujet LPV Paris Pinot Noir - Soirée #1

Vous avez bu ces vins à l’aveugle pour les comparer?
merci pour l’info 
Alex
13 Déc 2023 21:30 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1141
  • Remerciements reçus 875

Réponse de yr sur le sujet LPV Paris Pinot Noir - Soirée #1

Oui bien entendu.

Pour agencer l'ordre de service, seul  Jean Yves connaissait donc les bouteilles dont nous lui avions préalablement communiqué l'identité individuellement.

YR
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: asoulier99
13 Déc 2023 23:28 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux