Nous avons 2073 invités et 29 inscrits en ligne

Champagne Bollinger

  • Messages : 20790
  • Remerciements reçus 8299

Réponse de Eric B sur le sujet CR: Champagne Bollinger - La côte aux enfants 2002

Bu ICI

CR: Champagne Bollinger - La côte aux enfants 2002

La robe est grenat tuilé.

Le nez est évolué, sur les fruits rouges, le sous-bois et le cuir.

La bouche est élancée, avec une matière pleine, veloutée, séveuse.

Et une  finale fraîche, très finement mordante, sur la cerise et le sous-bois.

C'est bon, mais je pense que l'apogée est passée. 

Eric
Mon blog
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
12 Aoû 2022 17:51 #1021

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1919
  • Remerciements reçus 4476

Réponse de sebus sur le sujet CR: Champagne Bollinger, La Grande année 2012

dégusté ici

Robe dorée aux bulles bien fines 
Nez joli, mais un peu monolithique sur des notes toastées,/grillées et des fruits à coques. L'aération conséquente amènera peut être un peu de fruits jaunes mais pas trop d'évolution
C'est en bouche que ça se passe, elle a tout pour me séduire,  l'attaque est ample, une matière vineuse accompagnée ses bulles très fines emplit toute la cavité buccale ; le vin se fait large et trèèès long en finale avec ce qu'il faut de tension qui fait joliment saliver. L'équilibre général est top, c'est vraiment très bon! Il ne manque à ce vin que la complexité aromatique. Je mise sur un Pinot noir (je sais que je suis en champagne) qui a déjà un peu d'âge mais avec un potentiel de garde évident. Un beau millésime ? 2012? Yep !
CR: Champagne Bollinger, La Grande année 2012
 
Fichier attaché :

Sébastien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, LucB, starbuck, jd-krasaki
23 Nov 2022 15:22 #1022

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 436
  • Remerciements reçus 290

Réponse de condorcet sur le sujet Champagne Bollinger, Spécial Cuvée

CR: Bollinger, Spécial Cuvée

Que voici une excellente présentation de ce BSA que je n’avais jamais dégusté à ce niveau. Le nez vibrant et profond exhale des notes d’amande et de noisettes. La bulle est fine, la robe or suggère quelques années depuis le dégorgement, la bouche ample, de notes pâtissières tapisse le palais, la finale est tout à fait fait à la hauteur de l’ensemble.
Alors que dire : encore, encore !
Evidemment, s’il y avait plus de complexité, le BSA de Krug pourrait être suggéré mais il faudrait une bouche plus kaléidoscopique et plus raffinée. Pour un BSA de Bollinger, je suis très surpris (en bien). 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, rkrk, icna, Jean-Loup Guerrin, Papé
18 Déc 2022 12:58 #1023

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1952
  • Remerciements reçus 1334

Réponse de rkrk sur le sujet Champagne Bollinger, Spécial Cuvée

Une idée sur l'âge ? Il y a un code sur la coiffe qui peut aider...

Ralf

Amateur depuis 30 ans, sur LPV depuis 16 ans, caviste depuis 3 ans
18 Déc 2022 15:49 #1024

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 497
  • Remerciements reçus 105

Réponse de vince2 sur le sujet Champagne Bollinger, Spécial Cuvée

Je me suis toujours demandé comment décrypter ce fameux code sur la coiffe?
Merci pour vos avis éclairés!
Vince2
18 Déc 2022 17:35 #1025

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20790
  • Remerciements reçus 8299

Réponse de Eric B sur le sujet Champagne Bollinger, Spécial Cuvée

Ca doit pouvoir aider : www.lapassionduvin.c...

Eric
Mon blog
18 Déc 2022 18:28 #1026

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2441
  • Remerciements reçus 2871

Réponse de vinozzy sur le sujet Champagne Bollinger, Spécial Cuvée

Bonjour, sans avoir suffisamment de quoi faire un beau compte rendu, une petite impression en passant car verre bu dans le bruit d'un apéritif d'entreprise : Bouteille achetée en fin 2020 soit possiblement base 2015 (?). Complexité en acquisition, dosage toujours -trop- perceptible (ha, ce vin avec 3/4 gr de moins...). Niveau intrinséque égal à Pol Roger ou Roederer. Bref, c'est bon mais cher tout de même...

 

"Je me demande si la mort vaut la peine d'être vécue". Frédéric Dard.
18 Déc 2022 19:07 #1027

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 436
  • Remerciements reçus 290

Réponse de condorcet sur le sujet Champagne Bollinger

J’étais au restaurant à l’étranger et n’ai pas pensé à photographier la coiffe. Le restaurateur m’a dit qu’il avait acheté la bouteille il y a quelques années.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: rkrk
18 Déc 2022 19:22 #1028

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 828
  • Remerciements reçus 912
CR: Bollinger, Coteaux Champenois rouge, La Côte aux Enfants, 2009

Tout d'abord, cette dégustation a une histoire...

Ma cousine est avocate et s'occupe parfois de cas de divorces. Un jour, une dame en combat contre son mari, plus que pingre durant la séparation, a décidé de prendre elle-même sa part dans la cave de son amateur de futur ex-mari.

Cette bonne dame a offert cette bouteille subtilisée à ma cousine après que la procédure eut pris fin, en l'encourageant de la boire en bonne compagnie !

Ce fut donc chose faite en ce repas de Noël : ouverture un peu à l'avance et laissée dehors pour qu'elle soit un peu rafraichie.

Un peu trop rafraichie malgré les températures élevées de cette année, d'autant que ça aurait dû être bu à la même température qu'un Bordeaux.

On avait un nez animal, sur la marinade de gibier.

En bouche une belle finesse, des notes de gibier et des petits tanins serrés.

On retrouvait aussi des côtés typiques du pinot avec un parfum floral genre pivoine et une pointe sucrée.

Un vin léger en degrés mais bien présent en bouche avec une certaine classe, une belle expérience mais je n'en boirais pas des litres pour autant.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier_26, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, Papé, starbuck, leteckel, jd-krasaki, Ilroulegalet
02 Jan 2023 00:05 #1029

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5629
  • Remerciements reçus 9145

Ma cousine est avocate et s'occupe parfois de cas de divorces. Un jour, une dame en combat contre son mari, plus que pingre durant la séparation, a décidé de prendre elle-même sa part dans la cave de son amateur de futur ex-mari.
 

Petite parenthèse, nous ne sommes pas sur Lapassiondujuriste, un ami a également connu une procédure de divorce.
Il aime le bon vin mais est très loin des spécimens qu'on trouve sur LPV puisqu'il ne devait avoir qu'une trentaine de bouteilles en cave dont des cadeaux de son boulot.
Des bouteilles devant valoir entre 10 et 30€ maximum.
l'avocate de sa désormais ex-femme avait demandé la valeur de la moitié des bouteilles de la cave.
Le coup était bien préparé puisque son ex ne s'occupait jamais de ce qu'il y avait comme vin en cave pourtant elle avait une liste des bouteilles présentes au moment où elle était partie.
Tout ça pour dire qu'il me semble que le partage de la cave fait parti des éléments que les avocats mettent assez facilement en avant.
D'ailleurs quand on voit des ventes de caves de particuliers, la première idée est de penser à des héritiers qui préfèrent l'argent au vin mais il y a probablement parfois des ventes provenant de séparations.
Les mauvaises langues diront que les avocats ne savent pas ce qu'est une pièce de 1€, ils ne voient que 2 pièces de 50cts. 

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: FlavFirst
02 Jan 2023 10:10 #1030

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6984
  • Remerciements reçus 6183
Raison pour laquelle j'ai tout fait inscrire sur mon contrat de mariage! 

Flo (Florian) LPV Forez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: FlavFirst
02 Jan 2023 16:03 #1031

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 309
  • Remerciements reçus 2220

Réponse de JulienG. sur le sujet CR: Champagne Bollinger - Grande année 2005.

CR: Champagne Bollinger - Grande année 2005.

Dégorgement: mai 2015.

Première rencontre avec une grande année.

La robe est d'un or prononcé alliant une superbe brillance et un train de bulle fines.

Le nez est complexe mais moins évolué que ce que j'imaginais, sur de fins arômes oxydatifs, du grillé/ toasté, la pomme cuite au four.
En bouche, le vin est vineux mais jusque ce qu'il faut, et possède une certaine fraicheur dans la finale  qui lui confère un très bel équilibre.

Ca manque juste un peu de longueur de relance (de peps quoi), mais cela rend l'ensemble lisible, cohérent et surtout facile et accessible à l'ensemble de la tablée.

A titre comparatif dans le côté vineux, un VP d'Egly Ouriet pourtant dégorgé en 2018 et issu d'années plus récentes avait moins bien été accueilli, le caractère vineux étant nettement plus prédominant que sur cette GA que je qualifierais de champagne gourmand et idoine pour les fêtes de fin d'années et les périodes hivernales.




 

Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, icna, sideway, Jean-Loup Guerrin, starbuck, jd-krasaki
13 Jan 2023 12:57 #1032
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 278
  • Remerciements reçus 1671

Réponse de LLDA sur le sujet Champagne Bollinger - Coteaux Champenois 2002

CR: Champagne Bollinger - Coteaux Champenois 2002



Le nez est sur le champignon.
L’attaque en bouche est maigre presque poussiéreuse 
Problème de bouteille a priori ou alors le vin est passé…
Dommage

Loïc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, jd-krasaki, Ilroulegalet
15 Jan 2023 11:55 #1033
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95689
  • Remerciements reçus 25969

Réponse de oliv sur le sujet Champagne Bollinger

Champagne
Nominations et changement d’organisation chez Bollinger.

lachampagnedesophiec...
www.terredevins.com/...
21 Jan 2023 08:59 #1034

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12824
  • Remerciements reçus 3700

Réponse de jean-luc javaux sur le sujet CR: Champagne Bollinger Grande Année 2008

www.lapassionduvin.c...

CR: Champagne Bollinger Grande Année 2008

peterka:
Assemblage de 29% chardonnay et 71% pinot noir. Dégorgement 11/2018
Bouquet assez réservé au fruit bien mûr avec des notes oxydatives et boisées un peu marquées qui se fondent ensuite dans des senteurs d’agrumes, de fruit jaune et de silex. C’est élégant et profond. La bouche est très vineuse, riche et puissante. On perçoit une vraie concentration de matière qui se montre à la fois large et fraîche. L’ensemble est confortable et précis et propose une équilibre parfait et une très grande persistance finale. Grand champagne dont la magnifique construction de bouche compense largement  une aromatique qui manque un peu d’envolée et de complexité.

jlj:
Nombreuses larmes , bulles de grande finesse.
La robe jaune or est assez proche du Gosset, avec un peu d'évolution.
Au nez, un beau boisé est encore perceptible, des notes de vanille, d'épices, de fruits jaunes et une trace d'oxydation,
En bouche, c'est « large » ; très belle matière, mûre, riche, crémeuse, superbement équilibrée par l'acidité, de beaux amers et une finale saline ; très long en bouche.
Un grand Champagne, magnifique

jlj
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, jd-krasaki, LudoR, JulienG.
09 Mar 2023 09:54 #1035

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 309
  • Remerciements reçus 2220

Réponse de JulienG. sur le sujet CR: Champagne Bollinger Grande Année Rosé 2014

CR: Champagne Bollinger Grande Année Rosé 2014

Voilà ici un assemblage de vins qui iront dans la grande année classique avec du pinot noir issu de la côte aux enfants à hauteur de 5%, et dosé à 8g/L.

Robe très similaire à celle du Billecart Salmon rosé, un peu de densité et de brillance en plus.
Le nez est à nouveau très fin et raffiné, sur la framboise, fraise fraiche, un peu d'agrumes.
La bouche est délicate et très fraiche, ce vin possède un poil plus de longueur et de profondeur que le Billecart.
C'est très bon, douceur et raffinement au rendez vous, mais je n'irai pas mettre le prix demandé en revanche (et c'est encore trop jeune, faute au dégustateur).
Accord superbe avec un brie truffé, la bulle équilibrant parfaitement le gras du fromage.


Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, jean-luc javaux, Jean-Loup Guerrin, GILT, jd-krasaki
23 Mar 2023 12:51 #1036
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3283
  • Remerciements reçus 4806

Réponse de GILT sur le sujet CR: Champagne Bollinger - Spécial Cuvée _

CR: Champagne Bollinger - Spécial Cuvée

Pas de donnée sur l'âge mais acheté très récemment par le donateur.

Un champagne avenant avec une robe d'un doré assez profond avec de belles bulles fines.
Le nez est profond et vivant avec d'agréables notes oxydatives sur la noisette.
La bouche est ronde et mêle harmonieusement des notes pâtissières et oxydatives.
Cela manque un peu de longueur.
C'est franchement très agréable.
Un bon champagne qui a fait l'unanimité autour de la table.

Gilles
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, jean-luc javaux, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, DUROCHER, Papé
23 Mar 2023 14:49 #1037

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 309
  • Remerciements reçus 2220

Réponse de JulienG. sur le sujet CR: Champagne Bollinger - Grande Année 2007

CR: Champagne Bollinger - Grande Année 2007

Bouteille ouverte sans préparation, bue dans des Synergies 52 cl.
Jolie robe d'un or dense et brillant.
Le nez est opulent sur une aromatique de fruits jaunes légèrement confiturés, du massepain, ce qui se confirme en bouche par un vin dense mais qui manque de relance et de peps.
Première fois que rencontre un champagne que je qualifierai de trop vineux à mon goût, en précisant que j'ai bu récemment un Crayères d'Egly Ouriet qui est censé être dans cette catégorie mais qui avait une fraicheur incroyable.
Le problème ici est l'équilibre et ce côté trop dense,bien plus qu'une 2005 bue à Noêl qui avait plus de relance, effet millésime probablement.

je viens de revoir mes 2008, ce qui me permettra de comparer sur un millésime frais et censé être taillé pour une plus grande garde.


Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, GILT, Vaudésir
24 Mar 2023 14:23 #1038
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1776
  • Remerciements reçus 4104

Réponse de Jean-Paul B. sur le sujet CR: Bollinger – Grande Année 1992

CR: Bollinger – Grande Année 1992

CR: Bollinger – Grande Année 1992

Fine bulle résiduelle.
Nez complexe, beurré, un peu de fruits secs. on n'est pas loin de l'oxydation, mais du bon coté de la frontière.
Bouche assez pleine, riche, bonne persistance.


 

Pas grand chose à changer à ce CR de 2020, pour le magnum bu ce week-end.
C'est vraiment très bien, et sans doute encore pour de longues années, vu l'excellente tenue sur 3 soirs.

Jean-Paul
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: dt, denaire, Papé, leteckel, jd-krasaki, Gerard58
27 Mar 2023 09:42 #1039

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 309
  • Remerciements reçus 2220

Réponse de JulienG. sur le sujet CR: Bollinger – Grande Année Rosé 2014 

CR: Bollinger – Grande Année Rosé 2014 

Je n'ai pas pour habitude de commenter le même vin dans un délai aussi court, mais j'ai recroisé ce GA Rosé 2014 hier qui m'a paru bien différente de la précédente.
Cette fois ci, point de côté petits fruits rouges acidulés et grande fraicheur mais une grande année plutôt vineuse et bien dans le style de la maison.
L'explication est je pense assez simple pour cette bouteille qui a été bu à l'apéritif, et non en fin de repas comme la précédente, où le palais (et le dégustateur) commençait à fatiguer.

Jolie robe brillante d'un rose saumoné.
Le nez est mutique à l'ouverture et la bulle trés fine, quasi accessoire. Il va nécessiter un peu d'aération dans le verre avant de laisser paraitre une arômatique assez dense, plutôt portée sur les fruits rouges frais, la grenade, une sensation d'agrumes légèrement confits.
La bouche est vraiment soyeuse et ronde, l'élevage se fait encore sentir, mais un champagne sans aspérités et sans brutalité, qui possède ce qu'il faut de corps pour supporter un repas sans problème.
La longueur en bouche n'est pas franchement longue en revanche, comme toutes les grandes années rencontrées jusqu'alors.

C'est joli et déjà en place, mais quand même assez cher je trouve, comme nombre de rosé de grande maison.



Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Garfield
03 Avr 2023 14:54 #1040
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95689
  • Remerciements reçus 25969

Réponse de oliv sur le sujet Champagne Bollinger

Champagne
Pour Bollinger, "le plus grand luxe c’est de prendre le temps de bien faire les choses".

www.bfmtv.com/luxe/t...
11 Jui 2023 13:49 #1041

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95689
  • Remerciements reçus 25969

Réponse de oliv sur le sujet CR: Champagne Bollinger, La Grande Année, 2012

LPV No Raw Épisode 5


CR: Champagne Bollinger, La Grande Année, 2012
Dégorgement Juillet 2019

 

Oliv
Robe sur un léger doré.
Beau nez d'un grand classicisme, sur la brioche, l'amande, des notes épicées, un coté généreux et plein.
Bouche ample, sur un volume large et vineux parfaitement tenu par une matière pleine de fond, une trame acide parfaitement intégrée.
Les goûts briochés et épicés se prolongent longuement dans une finale délicieusement classique.
Superbe !

Legui
Un nez très riche, une bouche gourmande, briochée. Délicieux.

JL75
Nez très riche pâtissier, amandes, légère touche d'épices. Bouche ample , gros volume qui tapisse la bouche. Jolie bulle qui se prolonge sur une belle longueur. Excellent pour un bout de temps.

POP
le nez est sur les céréales qui recouvre un peu le fruit. Je trouve ce dernier plutôt discret, comme si il ne voulait pas se livrer. EN bouche c’est sec, de corps moyen, avec une acidité haute mais qui est bien équilibré, c’est harmonieux. En terme d’aromatique, j’ai l’impression de retrouver celle du Leclapart dégustée lors de la session précédente, avec peut être un peu moins d’intensité aromatique ou au moins une approche un peu moins immédiate. J’ai toutefois l’impression que cette bouteille est au début de sa vie puisque quelques marqueurs d’élevage devraient partir avec un peu plus de bouteille. Très bien.

Zekioflo
Très joli nez, bien plus expressif sur les fruits, l’amande.
En bouche c’est plus rond, avec une légère pate briochée, et une véritable vinosité. La gourmandise est évidente, ce qui me fait partir vers une dominance de pinot noir. La longueur est là et prolonge le plaisir.
A la découverte du vin, je ne suis pas surpris pour l’avoir déjà bus.
C’est d’un classicismes évident d’une Maison de Champagne travaillant parfaitement bien. Mais à ce niveau on en redemande tout le temps.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, Ilroulegalet
18 Juil 2023 17:45 #1042

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95689
  • Remerciements reçus 25969

Réponse de oliv sur le sujet CR: Champagne Bollinger, La Grande Année, 2005

Fêt' Nat' à l'HN


CR: Champagne Bollinger, Brut La Grande Année, 2005
Dégorgé en février 2016



Robe dorée
Nez comme entre deux, avec une évolution un peu vieillotte, sur le champignon, le chou, des notes de fruits secs.
Bouche d'une grande droiture mais un peu sèche et linéaire, sur des goûts trop évolués qui tirent sur la noix.
Finale qui replie trop vite, sans réel plaisir, tenue uniquement par son acidité.
Décevant.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy
24 Juil 2023 18:56 #1043

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95689
  • Remerciements reçus 25969

Réponse de oliv sur le sujet CR: Champagne Bollinger, Spéciale Cuvée

Bu chez Flo


CR: Champagne Bollinger, Spéciale Cuvée

 

Oliv
Robe sur un doré léger.
Très beau nez frais, avec un côté crémeux mais aussi florale et anisé d'une belle pureté.
Bouche en revanche décevante, rondouillarde, sur un équilibre trop riche tenu par de jolis amers mais dont la sucrosité présente empâte l'allonge et la relance.
La bulle agréable ne sauve pas l'ensemble qui reste replet.
Finale poussive marquée par le dosage.
Décevant. Et jamais goûté un Bollinger sur cet équilibre ?

Legui
la parentalité est assez évidente autour de la table. Ce qui d'ailleurs est surprenant (un bollinger doit bien valoir 4 ou 5 crémants...). Pas grand-chose à en dire, ça n'a malheureusement que peu d'intérêt. Là aussi la sucrosité finale est assez entêtante.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, JulienG.
30 Juil 2023 17:20 #1044

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 309
  • Remerciements reçus 2220

Réponse de JulienG. sur le sujet CR: Champagne Bollinger, Spéciale Cuvée

CR: Champagne Bollinger, Spéciale Cuvée

Voilà un champagne que je réserve généralement à la saison automnale/hivernale, je trouve que les vins de Bollinger ont ce manque de fraicheur pour la saison estivale.
J'ai quand même voulu en boire une récemment, mal m'en a pris.

La robe est sur un jaune clair.
Le nez fait renfermé, compacte.
La bulle est assez vive et la bouche est d'un déséquilibre majeur sur une amertume prédominante et un ensemble trop lourd.

Mon plus mauvais champagne de l'année après le brut sous bois de la maison Billecart, franchement mes Terroirs de chez Follet-Ramillon lui mettent une sacré rouste pour un prix 3 fois moindre.

Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, vinozzy, sideway, Jean-Loup Guerrin, Papé, starbuck
02 Aoû 2023 14:19 #1045

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2441
  • Remerciements reçus 2871

Réponse de vinozzy sur le sujet Champagne Bollinger, Spéciale Cuvée

Julien mettait KO cette cuvée ainsi :
"Le nez fait renfermé, compact.
La bulle est assez vive et la bouche est d'un déséquilibre majeur sur une amertume prédominante et un ensemble trop lourd
."

Je n'ai jamais été tendre ici avec cette cuvée dans sa jeunesse, à mon sens on peut citer à minima le dosage vraiment appuyé, tout en sachant que cet avis est loin d'être unanime. Je me retrouve pourtant dans cet anti-compliment.
Un gros bémol : après quelques années de garde, c'est souvent un excellent champagne. J'en ai rentré récemment une bouteille avec comme base 2009+ vins de réserve. C'est aujourd'hui presque à point. Pour tout vous dire, nos échanges sur LPv motivèrent ce test réussi.
Enfin, je crois aussi avoir dès mon premier post  (en 2012 !) sur le domaine Follet Ramillon fait ce comparatif osé (environ 2 fois moins cher en effet), amusant qu'il ressorte par hasard ici !

"Je me demande si la mort vaut la peine d'être vécue". Frédéric Dard.
05 Aoû 2023 19:44 #1046

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1290
  • Remerciements reçus 2106
Dégustation "à la bonne franquette" par Jl75


CR: Champagne La Grande Année 2002 - Maison Bollinger

Un nez de truffe blanche, de fruit blanc, de gingembre, d’épice douce. Une énorme finesse et une cote très onctueux. La bouche se situe dans la même lignée de fruit bien mûr, de truffe blanche, d’épice douce, de fleur blanche, d’agrume frais. La bulle est élégante en début de bouche et s’affine en fin de bouche. 
 
Fichier attaché :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy
21 Aoû 2023 20:51 #1047

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 309
  • Remerciements reçus 2220

Réponse de JulienG. sur le sujet CR: Champagne Bollinger, La Grande Année, 2014

CR: Champagne Bollinger, La Grande Année, 2014

Bouteille bue en accompagnement d’un poulet cuit au vin blanc et une sauce aux morilles. Ce choix a été fait car je savais le vin qui était l’apport d’un ami probablement trop jeune et j’avais peur que le plat écrase les nuances d’un cristal 2009 bu juste avant.

La robe fait jeune sur un jaune légèrement doré et brillant.

Le nez porte sur des notes vineuses de fruits secs, de fruits à coque, un peu de toasté, mais je trouve un je ne sais quoi qui lui donne une fraîcheur et une élégance que je n’ai pas identifié sur des GA plus âgées.

En bouche la bulle est effectivement vive et abondante mais je trouve l’ensemble bien que très jeune plaisant, le vin présentant une belle densité et un bel équilibre permettant un bel accord avec le plat. Avec l’aération, la finale gagne en salinité.

Changement stylistique ou jeunesse du vin lui auront conféré un équilibre qui tire moins sur la vinosité avec une fraîcheur saline appréciable.



Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, rkrk, sideway, Jean-Loup Guerrin, LucB, starbuck, Ilroulegalet
24 Aoû 2023 15:45 #1048
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3865
  • Remerciements reçus 7668

Réponse de bertou sur le sujet CR: Bollinger – Special Cuvée Brut

Bu lors de cette soirée.

CR: Bollinger – Special Cuvée Brut
Dégorgement 11 avril 2023
Nez de bonne intensité, un poil diffus. C'est anonyme avec un fruit qui manque un peu de naturel. Côté pêche au sirop, noisette, quelques fruits secs. Pas beaucoup de relief.
Bouche moyennement puissante. C'est plat et le fruit manque de naturel et d'éclat. Trait tannique avec une légère amertume en finale. Longueur moyenne.
Moyen.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Ilroulegalet
24 Sep 2023 20:26 #1049

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95689
  • Remerciements reçus 25969

Réponse de oliv sur le sujet CR: Champagne Bollinger, Grande Année, 2002

  Les 50 ans du Gildas


CR: Champagne Bollinger, Grande Année, 2002



Oliv
Robe vieil or.
Nez très évolué, sur un oxydatif certain,  sur le cuir et le céleri, de nettes senteurs de champignon de Paris.
Bouche ferme, plus froide, un peu évoluée peut être, ce qui donne au vin un caractère dépouillé qui accentue l’acidité.
L'ensemble reste néanmoins concentré à cœur et plein d'allant et d'extraits secs.
Finale un peu ferme et austère toutefois face au Tarlant.
Une bouteille qu'il était temps de boire.

Gildas
J'ai adoré le Tarlant qui a étouffé en quelques sortes Bollinger, à l'expression étonnement terne.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, jd-krasaki
13 Oct 2023 07:29 #1050

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck