Nous avons 1215 invités et 48 inscrits en ligne

Champagne Bollinger

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Bollinger

ou sont donc les grands passionnés de BOLLINGER ?
#31

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26094
  • Remerciements reçus 912

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Bollinger

Un peu de patience SVP, un CR du RD 1988 bu au DBA III à  suivre...

Luc

PS : comme certains me reprochent (gentiment...) la longueur de mes posts, j'ai adopté un nouveau style. Il vous plait ? (aaa)
#32

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Bollinger

Je suis désolé Luc mais je ne comprend pas votre abrégé, car ceci n'est pas mon fort....
#33

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26094
  • Remerciements reçus 912

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Bollinger

Et voilà , on fait des efforts pour être bref, et on n'en est même pas récompensé...
Voici un lien qui même au compte-rendu.

Luc
#34

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Bollinger R.D. 1988

Le fascicule qui accompagne le R.D. 1988 indique que "1988 fut de bonne qualité malgré une arrière-saison pluvieuse qui engendra l'apparition de pourriture dans certains crus de pinot noir. Un tri sévère permit néanmoins à  la Maison Bollinger de rentrer une récolte satisfaisante (...) 66% de grands crus et 34% de premiers crus (...). La forte prédominance du pinot noir (72%) apporte des arômes puissants et vineux qu'équilibre le chardonnay (28%).
On retrouve dans le R.D. 1988 la puissance et l'ampleur, caractéristiques de l'année qui l'a vu naître, auxquelles s'ajoutent la complexité et la subtilité des arômes de vieillissement." ... comme le décrit si bien Luc ! (hhh)
#35

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2894
  • Remerciements reçus 3

Olif a répondu au sujet : RDD de chez Bollinger

Non ce n'est pas une nouvelle cuvée de la grande maison champenoise! RDD, ça veut dire Récemment Dégorgé et Dégusté, et c'est juste le compte-rendu d'une petite soirée dégustation de quelques vins de Bollinger organisée à l'initiative de la cave du Bon Echanson en association avec le commercial Bollinger du secteur. Un grand moment!

Après un petit topo très "sérieux" sur la Champagne, où nous avons appris, entre autres, que celle-ci va de Mickey jusqu'à De Gaulle, une cinquantaine d'ha de vignes se situant en Seine-et-Marne, une cinquantaine d'autres en Haute-Marne vers Colombey, nous avons eu la chance de déguster quelques vins sublimes.

CR: Bollinger Grande Année 1996

70% Pinot Noir, 30% Chardonnay, 75% Grand Cru, 25% Premier Cru, 100% Cuvée

Belle robe jaune pâle, à la bulle fine et régulière.
Le nez est intense, brioché, sur l'amande, la noisette, un peu miellé.
Malgré cette richesse olfactive, la bouche est fraîche, vive en attaque, ample. La belle acidité procure une sensation de longueur immense.
Impressionnant et monumental! Un grand et bon Champagne!

CR: Bollinger RD 1990

Dégorgé le 25/06/03. 69% Pinot Noir, 31% Chardonnay, 67% Grand Cru, 33% Premier Cru, 100% Cuvée

La robe est d'une belle couleur jaune, légèrement paille.
La bulle est un peu disparate.
Grande finesse des arômes, très subtils, avec des notes de banane séchée.
Si la bulle est rare, l'effervescence est bien perçue en bouche, donnant un sentiment de fraîcheur à cet ensemble très profond et complexe. Elle disparaît complètement au fil de la dégustation, l'effervescence s'amenuise mais le vin reste frais.
Une expérience unique et un grand moment de dégustation.
Seulement 4500 bouteilles/an pour le marché français.

CR: Bollinger Spécial Cuvée

80% Premier cru, 20% Autres crus car contient une faible proportion de pinot meunier

C'est le brut sans année et en fait le produit le plus bichonné de la gamme car le plus consommé et celui qui entraînera le consommateur vers le haut de gamme.
Robe jaune pâle à reflets verts.
Nez acidulé, citron vert, herbes sèches.
La bulle pétille énormément, apportant beaucoup de fraîcheur, et procure une sensation d'équilibre, entre finesse, puissance et élégance.
Un très beau Champagne reflétant le style Bollinger.

La soirée s'est tranquillement poursuivie autour d'un petit mâchon arrosé des vins du château de Jau, en Côtes du Roussillon, dont la cuvée prestige Talon Rouge 2001, également diffusés par Bollinger.

Un peu travaillé au corps, mais finalement sans trop se faire prier devant notre intérêt et notre assiduité à suivre son discours, le représentant de Bollinger a accepté le principe d'une nouvelle rencontre avec La Côte aux Enfants et les Vieilles Vignes Françaises au programme. J'en salive d'avance!

Olif
#36

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: RDD de chez Bollinger

Olif: juste un petit renseignement. Au sujet du Bol. GA 96 (j'en ai mais je n'en ai pas encore bu) ne pense tu pas qu'il est encore trop jeune, quand peut on situer so apogée? Merci JPG
#37

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2894
  • Remerciements reçus 3

Olif a répondu au sujet : Re: RDD de chez Bollinger

Eternel débat sur le vieillissement du Champagne en bouteilles!
Les commerciaux de Bollinger présents à  cette soirée sont pour une consommation rapide du champagne en bouteille, même s'ils savent très bien qu'il peut vieillir, car on profite au mieux de sa fraîcheur sans forcément perdre en densité (GA 96 est extrêmement ouvert et riche!).

C'est sur cette constatation que s'est fondée la commercialisation du RD.
RD 90, finalement, qu'est-ce que c'est? C'est du GA 90 resté sur lies et qu'on dégorge au fur et à  mesure pour une consommation quasi immédiate. Il serait intéressant de pouvoir comparer avec le GA 90 pour voir les différences.

A titre personnel, mais je n'ai pas une expérience immense sur les Champagnes, je pense qu'on peut le garder (j'ai justement encore une bouteille de GA 90 en cave!) mais il ne faut surtout pas se priver de le goûter!

Olif
#38

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: RDD de chez Bollinger

La garde du champagne n'améliore plus la qualité du breuvage, mais chez BOLLINGER? on peut s'apercevoir sur de très vieux SPECIAL CUVEE, qu'ils sont vraiment taillés pour traverser les décennies avec beaucoup de brio, par contre il est vrai que le plaisir des GA et RD , c'est de les boire dans les 6 mois 1 an aprè leur date de dégorgement (inscrite au dos de la bouteille pour les RD), car cela permet de déguster de vieux millésimes avec une poite de fraicheur apportée par la liqueur d' expédition
#39

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Bollinger

Cher Thierry, Bollinger fait sans aucun doute d'excellents vins... Ma femme et moi aimons nous rendre en Champagne dans des "petites maisons" qui ne font pas pour autant des petits Champagne. Mais nous les connaissons bien et appécions leur accueil et leur travail. Pourtant, le meilleur Champagne que nous avons bu est sans doute un vieux Louise POMMERY que des amis nous avaient offert, en en Magnum SVP !
#40

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21552
  • Remerciements reçus 48

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Bollinger

Daniel,

Tu verras ma cave jeudi, lors de la rencontre avec Robert Creus.
Le Champagne n'y est présent qu'en très faible quantité.
Ceci explique mes rares interventions sur le forum qui lui est consacré et mon incapacité à  parler des "petits producteurs".

Amitiés et à  demain,
Thierry
#41

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: RDD de chez Bollinger

Contrairement à  Frank, je pense que le champagne peut tres bien s'ameliorer en bouteille, et mème,pour certain, DOIT vieillir. Mais cela reste tres subjectif, et selon le gout de chacun. Certaines grandes cuvées sont imperativement à  oublier en cave pour plusieurs années: dixit les maisons mères : clos du mesnils 90 et jacquesson signature 88. Pour ma part je peux affirmer que le Billecart salmon NFB 90 n'est pas à  boire avant 2/3 ans . Quant au Mumm de Cramant (seule cuvée interressante de la marque) il est connu, qu'il demande au moins 2 ans de garde . JPg
#42

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: RDD de chez Bollinger

Tout à  fait d'accord avec vous, JPG. A ce propos, voici le commentaire de Luc sur le Bollinger – RD 1988 (dégorgé le 26/06/1999) dégusté lors du Dîner des Belges et Assimilés - version III :

"Premier grand moment d'émotion, avec l'ouverture de cette bouteille (...) La robe est d'une magnifique brillance, avec des reflets jaune or, de très fines bulles assez peu abondantes. Le nez est splendide, mêlant harmonieusement les notes de petits fruits rouges confits, de pomme verte, d'aubépine, de beurre frais, d'amandes, de frangipane et de pain grillé. En bouche, on a la sensation de boire ce que la Champagne peut produire de plus grand, un vin capable de rallier à  sa cause les plus réticents envers tout ce qui contient des bulles. L'équilibre est parfait, la longueur remarquable, aucune agressivité, grande vinosité, que dire à  part qu'il s'agit d'un Grand Vin dans toute l'acception du terme ! (9,4/10)"

Eliane
#43

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: RDD de chez Bollinger

Je suis d'accord avec JPG et Elianne.

Il y a beaucoup de champagnes, particulieremnt ceuxs des producteurs qui au cause des raisons financieres doivent proposer leurs vins assez jeunes, qui s'ameliorent avec une periode en bouteille apres degorgement. Apart de ces vins "proposés tots"il y a beaucoup de champagnes qui profitent bien de vieillisement "on cork" par exemples les bons Blanc de Blancs qui arrivent a leur apogees a 10 ans ou plus mais qui sont degorge a 3 a 7 ans d'age pour eviter les risques des faux gouts.
Mais meme avec beaucoup des BSA des grandes maisons les vins profitent enormement de un an ou meme plus , dans une bonne cave, apres le degorgement.

AMHA, Ian
#44

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: RDD de chez Bollinger

Vous devriez goutez quelques champagnes après 10 ans passés chez vous ils devraient ressembler à  du Mader, maintenant on ne peut parler de garde sans bonification (comme la majorite de tous les grands crus: Bordeaux, Bourgogne etc...) Pour moi la bonification en Champagne se produit pendant les annés ou ledit champagne repose sur ses lies, donc chez le propriétaire, car il y'a un phénomene d' OXYDO-REDUCTION (oxydation ménagée), cequi permet l'autolyse des levures(finesse des bulles, mousse, co2 etc) entre le vin et l'air, cela se passe au travers de la capsule ou du bouchon (pour Bollinger notament), après dégorgement, la liqueur d'expedition est ajoutée, puis la bouteille part chez le client quelques mois plus tard, et là  l'oxydo-réduction n'apporte plus du tout les mêmes éléments, car il n'y a plus de levures.Il est vrai que pour des BSA vendus très jeune, gros négoce et compagnie , que 2 ou 3 ans passés dans la cave du client finissent de fondre le vin avec la liqueur ainsi, et adoucissent certaines cuvée de petits propriétaites ou leurs cuvées ne sont pas toujours suivies. L'apogée des cépages champenois(environ) 4 ans pour les pinots meuniers, 7 ans pour les pinots noirs, 11 ans pour les chardonnay, d'ou l'interet des assemblages en Champagne...
#45

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: RDD de chez Bollinger

Tres belle demonstration, mais purement theorique. Je ne pretends pas que TOUS les Champagnes doivent se garder 10 chez soi, et il est evident que les années avant degorgement sont primordiales, mais je possede des Ellner 85,achetes en 97 et il sont excellents, les Grandes Dames de VCP 1990 sont données PAR LA MAISON MERE pour etre bues jusqu'en ...2020, le Jacquesson signature 88 ne sera bon qu'a partir de 2007...jusqu'a...dixit Jacquesson, je suis certain que le Bol. GA 90 tiendra SANS PROBLEME jusqu'a 2010, ainsi que le Billecart NFB 90 (toujours dixit le domaine) et sincerement je ne peux croire que tous ces responsables de grandes maisons ont envie de nous faire boire leurs cuvées ... maderisées. Dans certaines verticales (revue du champagne) de tres vieux millesimes ,degorges il y a 10..15..20 ans sont goutés. Certains n'ont pas tenus, d'autres sont remarquables. Le vin n'est pas toujours une science exacte. Et que dire de ces bouteilles d'Heidsieck,retrouvees apres 70 ans au fond de la baltique par 80 m de fond Cordialement JPG
#46

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: RDD de chez Bollinger

Oui, parfaitement JPG,

je te rejoins,

un vin de champagne *bien né*, comme tous les grands vins bien faits d'ailleurs, évolue tranquillement sans les lies, sans pour autant madériser rapidement, si il est conservé à  une température convenabale et stable ( 12 - 13° C.) , comme tous les bons vins .
D'ailleurs l'effervescence, la bulle, le CO2 accentue l'effet anti-oxydant...
amha
ce qui prolonge encore plus sa garde, sa longévité.
Cependant, je comprends les arguments de Frank, quand il s'agit d'un vin ( lire - comprendre : champagne ) générique d'assemblage, qui comporte une part de cuvée et qq portions de tailles ( les 2 - 3 emes presses , pour les béotiens ) ces vins vont très évoluer et s'effondrer.
Les tailles ne possédant le même potentiel acidité - pas la même structure-ossature, le vin va très vite se décharner, et évoluer vers la madérisation,
oxydation.
De même des dominantes de meunier, cépage qui évolue le plus rapidement, comme il est justement noté.
Soit, il faut à  la base, un vin bien né : belle acidité naturelle, bel équilibre d'assemblage dominante chardonnay - pinot noir, voir un peu de meunier pour apporter de l complexité jeune et vieux.

Mais bon
si, si, ça se tient bien des champagnes, m^me dégorgés,...
il y a 2-3 ans, en Janvier, avec iacchos ( désolé j'ai pas de ref. guidesque ou magazinesque comme argument), sur invitation de Bernard Burtschy,
un petit groupe de 12-15 iacchosiens avait programmé une rencontre dégustation informelle, amicale, à  Grains Nobles,
chacun suivant sa spécialité, ses aspirations, apportait un ou 2 flacons...
( Bonneau 83, Montus XXL, .Huet liquoreux, GCC Bordeaux, ... de mémoire, y avait du beau flacon) ...
j'étais venu avec un magnum Roederer millésimé 1978 ( de mémoire),
+ un truc de la maison, fait de nos mains, pour se faire la bouche avant la dégustation...
Y avait donc ....
un blanc sec Vouvray de chez Jarry ( me rappelle plus l'année) pour commencer puis un Krug Collection 1976 apporté par Bernard Burtschy ...
et pis ça tombait bien, sans s' être informé, se donner le mot ... c'était aussi une bouteille de Ray Bouly 1976 que j'avais apporté ( pour convaincre qq iacchosiens incrédules que les champagnes ça vieillit bien aussi, comme tous les grands vins blancs)
Et ben le Krug Collection 1976 était superbe de fraîcheur,
le Ray Bouly se tenait bien aussi.
Le Roederer 78 avait belle allure aussi, malgré ce millésime 78, pas facile.
1976 Ray Bouly dégorgé et bouché en 1981.
Voilà , sinon, en dégustations plus privées j'ai qq exemples aussi
de 1979, 1964, 1983, ... sur des rosés aussi, mais plus jeune 1986 et 1988 ( dégusté avec un groupe de fines papilles grenobloises, iacchosiens encore - Pardon ) ...
des vins dégorgés depuis 5, 10, 15, 20 ans.. qui supportent bien les années qui passent, trop rapidement.

Voilà  mon sentiment et mon humble opinion, avec qq modestes et simples exemples.

Bien amicalement,

Francis
#47

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2894
  • Remerciements reçus 3

Olif a répondu au sujet : Re: RDD de chez Bollinger

Si je peux me risquer à  une petite synthèse de ce qui a été dit, c'est que je suis également convaincu que les belles cuvées de Champagne peuvent vieillir de 5 à  20 ans suivant l'origine et le millésime, mais il n'empêche que c'est loin d'être un sacrilège de les consommer rapidement (je pense au GA 96) car on est tout à  fait en droit de préférer un supplément de fraîcheur à  un soupçon de profondeur en plus.

Dans la définition d'un grand vin, quelle que soit sa provenance, figure la notion de garde et il serait bien dommage que les grandes cuvées de Champagne ne puissent pas vieillir avec bonheur pendant quelques années.

Olif
#48

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: RDD de chez Bollinger

Olif,

Je suis d'accord que comme beaucoup d'autres grands vins on peux boire avec grand plaisir les vins jeunes sur leurs fruits mais il y a beaucoup de bons champagnes qui peuvent bien vieillir et developer les complexes caracteres secondaires. J'ai bu des champagnes en tres bon etat a plus de 40 ans. Ca n'est pas le norm mais 10 a 20 ans dans une bonne cave ne posent pas des problemes pour les bons champagnes mais le gout des vieux champagnes n'est pas ceux de tout le monde comme pour les autres grands vins.

Ian
#49

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: RDD de chez Bollinger

enfin de compte tout le monde est d'accord pour parler uniquement des grands noms du Champagne, et le fait de parler des tailles est très biens car aucune maison digne d'un grand n,om comme Bollinger utiliserait de la taille pour assembler ses GA. Il est vrai que le co2 à  un pouvoir antioxydant mais la physico chimie du champagne est bien plus complexe, personnelement je ne vois pas l'interet de cosommer de grands millesimes champenois dans 30 ans sauf les grands nom mais je concois la subjectivite du produit et il en faut pour tous les gouts, il ne faut surtout pas suivre la mode et apprécier un produit pour sa typicite et non evoluer vers des produits dénaturés
#50

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: RDD de chez Bollinger

Bonjour Franck,

Mon francais n'est pas trés fort donc peux-tu m'expliquer un peu plus ce que tu veux dire par

" il ne faut surtout pas suivre la mode et apprécier un produit pour sa typicite et non evoluer vers des produits dénaturés "

Est-ce-que tu penses que les vieux champagnes sont des produits denaturé ou il n' ont pas une typicité??

Cordialement Ian
#51

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2293
  • Remerciements reçus 40

M@nuel a répondu au sujet : Re: Bollinger

J'ai très peu bu de champagne et du bon vraisemblablement jamais !
J'ai décidé de changer les choses, enfin peut-être ..... si l'expérience se révèle concluante. Je veux donc goûter un GRAND Champagne, un Krug, un Bollinger ou un Salon si possible à  maturité.

Concernant Bollinger, il existe plusieurs cuvées :
-Cuvée Spéciale
-Gande Année
-RD
-Vieilles Vignes Françaises
-Côte aux Enfants (rouge)

J'ai plusieurs questions:
Cuvée RD (récemment dégorgée) , pourquoi certains disent qu'il faut la consommer dans l'année qui suit le dégorgement ?

Prenons par exemple la RD 90, est-ce que toutes les bouteilles ont été dégorgé à  la même époque ?

Quels sont les derniers millésimes de la cuvée Vieilles Vignes Françaises ?

La différence de prix entre la Grande Cuvée, RD et Vieilles Vignes Françaises est-elle justifiée ? Laquelle de ces 3 cuvées vous semblent- être le meilleur rapport Q/P ?

Selon vous qu'elle RD est la meilleure ? RD82, RD85, RD88, RD90 ? Cette qualité est-elle liée aussi à  la date de dégorgement ?

Merci d'avance pour vos réponses.

Amitiés,
M@nuel.

Message edité (10-10-2003 22:56)
#52

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2894
  • Remerciements reçus 3

Olif a répondu au sujet : Re: Bollinger

Manuel,

Tu peux avoir un avant-goût de réponse à  certaines de tes questions dans le CR de dégustation que j'ai eu la chance de faire il y a peu.

Les bouteilles de RD sont dégorgées à  des dates différentes en fonction de la demande. On peut toujours trouver des "vrais" RD 82 (qui se terminent), des 85 et des 88; c'est à  dire des RD "récemment dégorgés" et pas dégorgés l'année dernière. Personnellement, je suis plutôt favorable à  la consommation rapide de ces bouteilles après dégorgement, ce qui fait tout leur charme, même si, comme le pensent d'autres, on peut très bien les garder.

VVF, c'est 96 le dernier millésime, plus de 400 euros (j'ai eu une proposition à  350, mais ça fait quand même tousser!)

Le meilleur rapport Q/P est évidemment la GA (50 à  60 euros), les autres bouteilles étant tellement rares...donc chères!

Je ne sais pas s'il y a une de ces années meilleure que l'autre (tu voudrais connaître la note, c'est ça?(aaa)), ce sont toutes des bouteilles issues de grand millésimes avec leurs caractéristiques propres donc forcément un peu différentes. Je n'ai goûté que le 90. La date du dégorgement n'a à  mon avis aucune importance. Les spécialistes du Champagne devraient nous le confirmer!

Olif
#53

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2293
  • Remerciements reçus 40

M@nuel a répondu au sujet : Bollinger

Olif,

Je n'ai jamais mis 400€ dans une bouteille de vin... rouge, il y a donc peu de risque que j'achète une VVF de Bollinger avant de savoir vraiment si les grands champagnes me donnent autant de plaisir qu'un grand vin rouge.
Mais si jamais avec une bouteille de champagne moins couteuse (60-100€), j'ai le déclic, le grand frisson alors peut-être que je me laisserai tenter par quelque chose d'encore plus grand .... mais 400€.... euuuh, je crois que je vais passer mon tour là . (bbb)

J'ai vu du VVF 92 à  220€ environ, mais je ne commencerai pas par un vin aussi cher .... Le risque d'être déçu est trop grand, ne sachant pas vraiment ce que peut être un très grand champagne.

Les RD ne me semblent pas si rares que ça .... J'en ai déjà  vu quelques unes en vente depuis que j'ai dans l'idée de goûter un grand champagne (1 semaine). Effectivement les prix tournent autour de 90-100€.

Contrairement à  toi Olif, la qualité réelle d'une bouteille m'importe beaucoup, surtout quand je dois la payer, 50 ou 100€ !! Les notes si elles sont fiables sont un bon indicateur, je sais qu'il t'arrive de boire des vins merveilleux issus d'année pourries mais bon, moi j'suis moins joueur... (bbb)
Peut-être qu'il y a des années qui déclinent, des caractèristiques différentes, j'sais pas moi .... C'est vous les pros du champagne ! (aaa)

Mais j'ai encore une question, les RD sont dégorgées à  la demande, soit, on admet généralement qu'il faut les boire dans l'année qui suit le dégorgement, soit, mais tous les champagnes sont dégorgés une fois, non ? Et il se conservent des dizaines d'années, alors pourquoi cette différence entre RD et les autres ?
Il n'y a que Bollinger qui fasse des "RD" ?

Amitiés,
M@nuel.
#54

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Bollinger

Auteur: M@nuel
Date: 10-10-2003 22:27

" J'ai très peu bu de champagne et du bon vraisemblablement jamais !
J'ai décidé de changer les choses, enfin peut-être ..... si l'expérience se révèle concluante. Je veux donc goûter un GRAND Champagne, un Krug, un Bollinger ou un Salon si possible à  maturité. " ...

===>

Bonjour Manuel,

parmi les trois grands que tu cites,
ils sont de styles-caractères différents : complexité, vinosité, finesse.
A cette liste restreinte de grands, on peut ( ? ) ajouter, sans trop risquer de s'attirer les foudres ou le courroux des grands amateurs et grands initiés en grands Vins de Champagne : Billecart-Salmon, Roederer, Jacquesson, Dom Pérignon, Gratien, Pol Roger, Gosset, ... Selosse, Egly-Ouriet, Vilmart, Larmandier-Bernier, ...
Allez, tout bien pesé, en étant élitiste ( données pifométriques)
ils sont une petite cinquantaine de grands... parmi les quelques 10.000 producteurs et marques ( dont sous-marques)
Fort heureusement pour les grands amateurs,
pour leur plus grand plaisir de diversité et de découvertes, sans risquer l'aventure, l'éventail des grands terroirs champenois ne se résume pas uniquement à  trois cuvées ou trois producteurs parmi les meilleurs, parmi les plus grands.
amha

Bien amicalement,

Francis
#55

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2894
  • Remerciements reçus 3

Olif a répondu au sujet : RD

Manuel,

La différence, c'est que le RD a fait son vieillissement sur lies et non pas en bouteille. Un RD 82 a déjà  20 ans d'âge. Je ne vois pas bien l'intérêt d'en acheter un flacon si c'est pour le garder 20 ans de plus en cave! Le vin se nourrit des lies, ce qu'il ne peut plus faire une fois dans la bouteille.

Le top du top, ce serait de s'appeler Mr Bollinger, de se dire: "Tiens! je me boirais bien un petit 82, moi!, de descendre à  la cave et de s'en dégorger une petite, sur le pouce, comme ça, pour le plaisir!

Tu n'est pas apparenté à  quelqu'un de chez Bollinger, des fois, Manuel?(aaa)

Olif
#56

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2293
  • Remerciements reçus 40

M@nuel a répondu au sujet : Re: Bollinger

Francis,

Merci pour cet avis.

Je sais bien qu'il n'y a pas que 3 grands producteurs de Champagne mais depuis que je m'interesse à  ces vins, une petite semaine, j'ai déjà  lu quelques articles, quelques guides et les 3 meilleures propriétés qui semblent se dégager sont Krug, Bollinger et Salon. En fait, comme je n'ai ni le temps ni surtout l'argent pour découvrir tous les plus grands champagnes, je dois faire une petite sélection qui est certes très restrictive, je le conçois volontiers, mais bon, je vais à  l'essentiel ! (aaa)
Mon raisonnement vaut ce qu'il vaut mais je me dis qu'en goûtant à  ce qui se fait de mieux j'aurais une bonne idée de ce qu'est un grand champagne.
Après, je devient accro ou je m'en détourne, on verra bien. (bbb)

Amitiés,
M@nuel.... brûleur d'étapes ! (aaa)
#57

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: RDD de chez Bollinger

EXEMPLE aujourd'hui les vignerons mettent leurs vins en tonneaux car les clients veulent des vins boises (autant mettrent un chêne dans une cuve !), alors que des maisons comme BOLLINGER sélectionnent les vins selon leur cépage, leur cru, leur ph, degré....ils se posent de vrais questions sur l'aptitude de leur vins à  être mis en fut, ce sont de vieux futs ( entre 5 ans et 80 ans pour les plus vieux fûts champenois), le but n'est pas de boises les vins, la preuve les GA et RD ne ressemblent pas à  de l'infusion de chêne, le fût chez BOLLINGER est un style de vinification, petit volume et perméabilité entre le vin et le bois, c'est une oxydation ménagée, (ce qui va lui donner son potentiel pour l'avenir), permettra une très longue garde en bouteille. La typicité c'est comme un référentiel pour une région ,un cabernet sauvignon en CHAMPAGNE NE FERA JAMAIS UN BORDEAUX. Unvieux dicton dit "IL N'EST CHAMPAGNE QU'EN CHAMPAGNE". U8n chardonnay de CRAMANT ne ressemble pas à  un CHARDONNAY de la NAPA. C'est une notion fondamentale de TERROIR. Ce n'est pas au consommateur d'imposer ses diseratas(meme si le client est roi) mais au vinificateur d'imposer son style dans son terroir en se référant à  tous leurs ancêtres , qui eux ont su à  au gré du temps se familiariser, pour moi la vinification est une parfaite osmose entre des hommes et du vin
#58

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Bollinger

Olif je suis 100 % d'accord sur ta facon de déguster le RD dans l'année, par contre le vieillissement se fait sur lies mais biens dans sa bouteille, pour le RD 82, c'est toujours sa verrerie d'origine ,il y'a 21 ans les bouteilles étaient plus claires,( faire la comparaison entre le 82 et le 88 par exemple). Malheureusement il n'y a plus de Mr BOLLINGER , car madame Jacques BOLLINGER dit "tante lili" n'a jamais eu d'enfant, mais elle a des petits neveuxles trois familles pricipales sont GHISLAIN DE MONTGOLFIER (actuel pdg de BOLLINGER depuis 1994), famille BIZOT et famille DE HAUTEFEUILLE, et je pense qu'avec un simple coup de fil il sera possible sur rendez vous de venir visiter cet endroit , par contre pour une dégustation cela sera sans doute plus difficile.......qui ne demande rien n'a rien
#59

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2293
  • Remerciements reçus 40

M@nuel a répondu au sujet : Re: Bollinger

Ben oui Olif, ce serait une bonne idée que tu ailles visiter cette propriété !!
Tu profiterais de l'occasion pour leur demander les notes ... que tu me retransmettrais bien sûr !! (aaa)(aaa)

Amitiés,
M@nuel.
#60

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck