Nous avons 1236 invités et 71 inscrits en ligne

Champagne Veuve Clicquot

  • Messages : 570
  • Remerciements reçus 52

Max tuff a répondu au sujet : CR: Veuve Clicquot brut

CR: Veuve Clicquot brut
Champagne dégusté pour la saint sylvestre .
Cuvée qui m'a séduit par la finesse de sa bulle et par sa douceur , un bon champagne vers lequel je n'hésiterai pas à retourner .
Bien
16 /20

In wine we trust
#151

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5074
  • Remerciements reçus 313

ols a répondu au sujet : CR: Veuve Clicquot Ponsardin Brut

CR: Veuve Cliquot Ponsardin brut

Commentaire de mémoire ..
De toute façon pas besoin d en avoir beaucoup pour retenir la fadeur de cette bouteille sans âme et sans réel qualité.
Dire de ce vin qu il est consomable est un euphémisme, et c est encore glorifier une bouteille de Perrier que de lui donner le titre de champagne tant il se révèle insipide !!
Un jus a bulle... (td)
Le coca-cola du champagne, voila la première impression qui me vient a l esprit en buvant cette bouteille ...:S
[size=x-small]Franchement y des coups de pieds au c.... qui se perdent[/size]
#152

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8025
  • Remerciements reçus 882

hyllos a répondu au sujet : CR:Veuve Clicquot Ponsardin Brut

CR:Veuve Clicquot Brut
Ni très complexe, ni très intense mais plaisant pour célébrer le nouvel an. Dosage marqué mais équilibré. Bonne bulle standard. Ca fait le boulot en fin de soirée... mais un crémant le ferait tout aussi bien ;)
70+
#153

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4719
  • Remerciements reçus 397

tarkan a répondu au sujet : CR: Veuve Clicquot La Grande Dame 1990

CR: Veuve Clicquot La Grande Dame 1990

Robe peu évoluée, bulle encore active.

Un nez puissant sur la noisette.

La bouche est ample, avec grosse attaque grâce à une matière puissante. Une chose est sûre: y a du jus de raisin! Bel équilibre avec juste un petit manque de tension pour chipoter, bien que la fraîcheur n'est pas en reste puisqu'il n'y a aucune sensation de lourdeur. Un vin lisible, ultra-buvable, plaisant, du genre qui se finit en 10 minutes à 4. Construction sans chichi mais efficace, avec une très belle finale sur la noisette qui explose tout en longueur.

Excellent
#154

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 311
  • Remerciements reçus 18

Hubert a répondu au sujet : CR: Veuve Clicquot 2004

CR: Veuve Clicquot 2004

Bel or.
Nez délicat et assez complexe (pomme mûre, thé, curcuma) malgré une ouverture tardive.
L'attaque en bouche est elle aussi empreinte de délicatesse, avec comme un tapis crémeux et soyeux. Alors que les bulles étaient peu marquées à l'oeil, elles foisonnent en bouche ! Bonne matière en finesse. Très léger torréfié qui apporte de la complexité supplémentaire, bien supporté par une acidité de bon aloi. L'équilibre est beau, certes le vin est classique mais ça fait le job. Belle finale légèrement épicée.
Très bon accord sur un clafoutis aux morilles, j'aurais aimé quelque chose d'un peu plus évolué toutefois..

Hubert
#155

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4210
  • Remerciements reçus 1552

LADIDE78 a répondu au sujet : Veuve Clicquot

La vraie vie de la Veuve Clicquot qui révolutionna le vin de Champagne - Visites privées


didier

Mal- voyant depuis 29 ans et passionné de vins comme vous tous
#156

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6879
  • Remerciements reçus 4509

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : CR: Veuve Clicquot : une dégustation très didactique et d’un grand intérêt !

C’est à une dégustation très didactique que nous avons eu droit grâce à Delphine Laborde, une des œnologues de la Maison Veuve Cliquot, en charge notamment de la communication.
Tout en conservant son rôle d’œnologue, par sa participation aux choix des assemblages, Delphine s’est spécialisée dans la communication avec les différents marchés internationaux et les clubs de dégustation. Sa simplicité, ses connaissances et son expérience lui ont permis de captiver l’attention et de susciter de très nombreuses questions, sans doute d’un nombre inégalé.

Mais c’est dans le choix du programme de la dégustation qu’elle a excellé ! Jugez de sa précision diabolique :
- Une première partie avec des vins de base : un de chaque cépage, sur le millésime 2016 et sur un terroir bien représentatif, puis l’assemblage avant mise en bouteille qui a servi à la réalisation du Carte Jaune basé sur 2016.
- Une deuxième partie avec les Champagne de la Maison selon une montée en gamme irréprochable : Carte jaune, Rosé, Vintage et Grande Dame !

C’est pour ma part la première fois que j’ai l’occasion et la chance de déguster des vins de base : cela m’a permis de confirmer les typicités des cépages, encore plus exacerbées à ce stade d’élaboration que dans un Champagne, fut-il monocépage.
Les trois vins de base de 2016 ont eu une fermentation en cuve inox en visant 11° d’alcool, pour arriver ensuite entre 12° et 12,5 ° après deuxième fermentation en bouteille.

Chardonnay – Oger – 2016
Robe excessivement claire (j’ai rarement observé une robe aussi claire) et assez trouble (la seule filtration n’interviendra que plus tard).
Nez très expressif, au fruité éclatant et presque explosif. Les arômes élégants virevoltent des fruits blancs (poire) et d’agrumes à des fleurs blanches et des notes mentholées bien présentes.
La bouche paraît assez fluide (peu d’alcool) et d’une forte acidité structurante. L’ensemble est fin, droit et long, moins aromatique qu’au nez, avec beaucoup de peps en finale.
La finesse emblématique du chardonnay ressort bien sur ce grand terroir de la Côte des Blancs.

Meunier – Soilly – 2016
Delphine nous apprend que l’on utilise maintenant officiellement le nom de « meunier » pour désigner le « pinot meunier », dénomination qui est toutefois toujours largement employée.
Robe paille très claire, moins que celle du chardonnay, assez trouble.
Nez très intense d’un très beau fruité dominant, teinté de notes anisées.
L’attaque en bouche est assez ronde, puis l’acidité reprend le dessus sans atteindre le niveau du vin précédent. Le fruité s’estompe également par rapport à ce que le nez laissait présager et la finale est moins traçante, tout en présentant un joli côté crayeux.
Le fruité caractéristique du meunier de la Vallée de la Marne est bien ressenti au nez et s’exprime sous forme de rondeur en bouche.

Pinot noir – Bouzy et Ambonnay – 2016
Robe d’une couleur paille assez intense, aux reflets rosés, légèrement trouble.
Nez très intense, où quelques touches de fruits rouges (cerise) se mêlent à ceux plus classiques de fruits blancs (pêche).
La densité en bouche impressionne, donnant une impression de vinosité, de fruité généreux et même de tanins, certes souples. La bonne allonge fait ressortir une bonne acidité en finale.
La vinosité spécifique du pinot noir est très sensible dans cet assemblage de grands crus de la Montagne de Reims.

Assemblage du Carte Jaune à base de 2016
Et maintenant on assemble les trois bases dégustées précédemment ! Non, ce n’est pas aussi simple car il faut en fait assembler environ 400 vins de ce type pour former les 60 % de cette cuvée, le reste étant constitué de vins de réserve, là aussi goûtés et regoûtés, des millésimes 2015, 2014, 2013, 2012, 2010 et 2004. Le résultat est ce qui correspond le mieux au Carte Jaune, en tout cas dans son stade d’élaboration avant prise de mousse.
Robe de couleur paille nettement plus intense, et presque limpide. Les vins de réserve sont naturellement à l’origine de ces deux caractéristiques.
Nez bien ouvert où les arômes grillés et toastés sont les premiers à apparaître : ils proviennent des vins de réserve mais vont s’effacer à l’aération derrière les fruits blancs, les agrumes et les notes anisées.
La bouche s’avère nettement plus ronde que celle des trois vins de base, grâce à l’apport des vins de réserve qui ont pu s’adoucir avec le temps. L’acidité est bien présente mais plus fondue, la persistance appréciable jusqu’à une finale salivante.
Il s’agit bien d’une synthèse, à la fois des trois cépages, mais surtout de plusieurs millésimes, l’ensemble étant plus cohérent et ressemblant à plus à un vin pouvant être bu… sans les bulles ! Mais ne nous y trompons pas : cela ne veut pas dire que les vins de réserve sont de meilleurs millésimes, même si cela peut être vrai pour certains d’entre eux ; c’est simplement leur vieillissement prolongé en cuve qui leur a apporté ce caractère plus abouti. Gageons que les 2016 acquerront ces mêmes qualités dans quelques années.

Après cette expérience très didactique et enrichissante, passons aux Champagne !

CR: Champagne – Veuve Clicquot – Carte Jaune
Il s’agit d’une base 2013 (tirage en 2014) et composé d’environ 55 % de pinot noir, de 30 % de chardonnay et de 15 % de meunier.
Mes commentaires se feront en partie en comparant ce vin à l’assemblage avant deuxième fermentation en bouteille bu juste auparavant. En effet, même s’il y a trois ans de décalage sur les vins composant ces assemblages, la recherche de la plus grande constance permet d’effacer ces trois années : on peut alors bien cerner l’influence de la prise de mousse et de l’élevage sur lattes.
Robe paille claire : c’est la prise de mousse qui a éclairci le vin.
Le nez intense présente un fruité plus « pointu » que dans le vin tranquille : j’entends par là plus d’agrumes et de fruits secs, moins de fruits blancs. Des notes grillées et briochées classiques apparaissent grâce à l’élevage et viennent apporter un peu de complexité.
La bouche présente un équilibre tirant un peu plus du côté de la puissance que de la finesse. Une rondeur toute relative apparaît : elle provient des 9 à 10 g de SR ajoutés par la liqueur de dosage. Le toucher de bulle (voilà encore une différence : l’apparition de bulles ! ;) ) est fin, la longueur et la fraîcheur intéressantes.
Un Champagne BSA bien fait, qui peut être apprécié plutôt à table mais également en apéritif par qui aime les Champagne assez corsés.
Bien +(+)

CR: Champagne – Veuve Clicquot – Rosé
Il s’agit du même assemblage que celui de la cuvée Carte Jaune, avec un appoint de 12 % de vins rouges de réserve, de 4 à 5 ans, à base de pinot noir.
Robe d’un rosé très clair tirant sur le cuivré (couleur expliquée par l’âge des rouges de réserve).
Le nez, d’abord peu expressif, gagne beaucoup à l'aération dans le verre pour offrir une aromatique élégante et avenante de petits fruits rouges (fraise, cerise).
Friande, charnue et très ronde, la bouche charme également par sa bulle caressante. La fraîcheur n’est pas en reste, l’ensemble se ponctuant sur une chouette finale salivante au beau retour fruité.
Une grande découverte pour moi. Je like ! zX
Je le placerais volontiers en apéritif avec des bouchées d'inspiration asiatique.
Très Bien (+)

CR: Champagne – Veuve Clicquot – Vintage – 2008
Assemblage de 61 % de pinot noir, de 30 % de chardonnay et de 9 % de meunier, provenant uniquement de grands crus et de premiers crus.
5% du vin a été élevé dans des foudres quasiment neufs de 5000 et 7000 l. Dégorgement en février 2016.
Robe se situant entre paille et or.
Le nez très ouvert présente une belle complexité, une certaine richesse, une grande finesse et développe des senteurs de fruits blancs (pomme, poire) et de fruits secs, qui s’associent à des notes grillées et de pâtisserie.
L’attaque en bouche étonne par son gras, le milieu de bouche par son ampleur et, en même temps et surtout, sa grande tension confinant à de la minéralité. La grande finesse de bulle accompagne bien le vin dans toute sa persistance jusqu’à la finale épurée et saline.
Un grand Champagne qui n’a pas encore atteint son apogée, que je conseille d’attendre au moins cinq ans pour encore plus de complexité, et beaucoup plus pour les amateurs de Champagne fins, traçants et évolués.
Très Bien ++ en l’état

CR: Champagne – Veuve Clicquot – Grande Dame – 2006
Assemblage d’environ 60 % de pinot noir et de 40 % de chardonnay, provenant uniquement de grands crus de huit villages « historiques » pour la Maison.
Bouteille dégorgée en février 2016.
Robe d’un or clair.
Riche, élégant et très intense, le nez met en exergue un fruité pur et franc : moins de pomme, plus de pêche, quelques notes exotiques et d’autres briochées. Cela paraît moins complexe que le Vintage 2008 mais la plénitude du fruit impressionne.
Très ronde, presque sphérique, la bouche est accomplie et enjôleuse. Elle ne manque pas de distinction, bien au contraire, ni de soutien acide. La bulle sait se faire oublier pas sa légèreté.
Un profil très différent de celui du Vintage 2008, avec moins de minéralité et plus de fruit ; la différence vient sans doute plus du millésime que des cépages, terroirs ou caractéristiques d’élevage. Cette cuvée peut d’après moi se boire dès à présent et ira moins loin que sa consœur.
Très Bien ++
Je rêve d’une Grande Dame 2008… mais les bouteilles continuent leur vieillissement dans les crayères… Il faudra donc attendre 2018. ;)

Les discussions seront encore longues à l’issue de la dégustation…
Un grand merci à Delphine Laborde qui a su nous faire partager sa passion pour les Champagne en général et le style « Veuve Cliquot » en particulier. Cette séance a été un must de pédagogie et elle devrait être imposée comme un module de toutes les formations œnologiques, ce qu’elle doit déjà être, mais également dans tous les clubs de LPV ! (tu)

Amitiés œnophiles,
Jean-Loup
#157
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, vinozzy, f.aubin, Frisette, Gerard58

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 612
  • Remerciements reçus 137

pierrat a répondu au sujet : CR: Champagne Veuve Clicquot, Grande Dame 2006

CR: Champagne Veuve Clicquot, Grande Dame 2006

Bon champagne à la bulle fine, plutôt délicat et salin. Mais pas d'intensité, de longueur. Pas de complexité. Pour ce prix, c'est tout simplement anormal.



Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.
#158

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82843
  • Remerciements reçus 8310

oliv a répondu au sujet : Champagne Veuve Clicquot

Champagne
Comment Veuve Clicquot utilise ses vins rouges dans le champagne rosé.

www.lunion.fr/83051/...
#159

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1914
  • Remerciements reçus 547

sideway a répondu au sujet : CR: Champagne Veuve Cliquot - Extra Brut Extra Old

CR: Champagne Veuve Cliquot - Extra Brut Extra Old :

Cette nouvelle cuvée est un assemblage de 6 millésimes : 1988, 1996, 2006, 2008, 2009 et 2010, dosée en extra-brut (3gr/l). Dégorgement en juin 2017.

Robe jaune or très lumineuse.
Bulles très fines.
Nez sur les fruits à coque, les fruits jaunes.
En bouche, la bulle est très fine, caressante. Le vin est à la fois tendu et ample. On a une belle matière où rien ne dépasse. On retrouve l'aromatique fruits à coque/fruits secs.
Très belle longueur.
J'imagine qu'il pourra offrir avec l'âge plus d'expressivité.

Pour l'anecdote, j'ai pu goûter cette bouteille grâce à mon frère qui a bénéficié d'un prix préférentiel. Mais le prix public qui tourne autour de 70/80 € me paraît trop élevé.

Frèdè
#160

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18255
  • Remerciements reçus 3176

Eric B a répondu au sujet : Champagne Veuve Cliquot - Extra Brut Extra Old

Mais le prix public qui tourne autour de 70/80 € me paraît trop élevé.

C'est clair que tu peux avoir du lourd, pour ce prix-là. Mais c'est assez logique lorsque tu vois que leur BSA sans intérêt est à 40 € :whistle:

Eric
Mon blog
#161

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1751
  • Remerciements reçus 738

vinozzy a répondu au sujet : Champagne Veuve Cliquot - Extra Brut Extra Old

Oui c'est pas donné mais je salue ces initiatives du négoce d'aller vers des vins moins consensuels..j'ai même presque préféré cette cuvée à la grande dame 2006 servie en parallèle...à un prix carrément plus barré, certes.

Que ceux qui ont aimé cette Cliquot extra old goûte à l'occasion "éternelle création" de Benoit Cocteaux, des arômes et une méthode similaire pour environ 45 € au domaine. ...certes on n'a pas du "Cliquot" sur la table...

Ma causerie du vin est là : sparnabulles.canalbl...
#162
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Stephane M

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 45
  • Remerciements reçus 11

Arno92 a répondu au sujet : Champagne Veuve Cliquot - Extra Brut Extra Old

Leur BSA n'est pas sans intérêt et aucun amateur avec un tant soit peu de réseau paiera 40 euros pour cette cuvée trouvable assez facilement à moins de 30 euros. C'est corsé et chaleureux et clairement destiné à être bu en période fraîche et à table. Ouvrir cette cuvée à l'apéro en plein été c'est le meilleur moyen de ne pas l'apprécier. Je ne la classe pas dans le top mais elle est bien revenue dans le paysage des grandes maisons. Clicquot réalise du beau travail actuellement. Extra brut Extra Old en est l'illustration. C'est une très belle cuvée. Raffinée, complexe, et elle présente une belle longueur. C'est clairement une cuvée de gastronomie qui quand je l'ai goûté à largement tenu tête à grand année 2007 et se présentait mieux que Dom Pérignon 2009. Autour de 70 euros le prix n'est pas si excessif de mon point de vue. Enfin la verticale de grande dame du grand tasting 2018 fût un très grand moment de champagne. La maison les taille pour tenir des décennies. Le 1989 en dégorgement d'origine est aujourd'hui un monument.
#163

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1914
  • Remerciements reçus 547

sideway a répondu au sujet : CR: Champagne Veuve Cliquot - Millésime 2008

CR: Champagne Veuve Cliquot - Millésime 2008 :

Bouteille dégorgée en mars 2017. Bouchon déjà bien rétréci.
Robe sur un beau doré lumineux.
Bulle très fine, imperceptible.
Nez sur les fruits à coque, un aspect fumé. Ce n'est qu'après qu'on trouve du fruit, les petits fruits rouges (la groseille).
Superbe bouche conjuguant gourmandise et élégance : le vin présente une grande buvabilité, une matière généreuse mais structurée. La bulle est très fine et contribue à cette gourmandise.
On a une belle longueur et en finale le vin se resserre un peu en faisant saliver. Cette finale offre un retour fruité sur la granny smith et prolonge le plaisir.

Très belle bouteille qui n'a pas fait long feu. À 3 convives on s'est mis d'accord sans se concerter pour dire qu'on était en présence d'un beau flacon.

Frèdè
#164

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12568
  • Remerciements reçus 162

PBAES a répondu au sujet : Champagne Veuve Clicquot

Dominique Demarville quitte Veuve Clicquot :

www.lepoint.fr/vin/d...


Philippe
#165

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12568
  • Remerciements reçus 162

PBAES a répondu au sujet : Champagne Veuve Clicquot

Didier Mariotti, nouveau chef de caves de Veuve Clicquot :

www.terredevins.com/...


Philippe
#166

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 767
  • Remerciements reçus 983

ysildur a répondu au sujet : CR: Champagne Veuve Clicquot, Grande Dame 1993

CR: Champagne Veuve Clicquot, Grande Dame 1993

N'ayant jamais dégusté un vieux champagne, je me suis laissé aller à une vente aux enchères.

Comme je n'ai jamais ouvert une bouteille de champagne de cet âge-là, j'ai contacté la maison champenoise pour en savoir plus sur cette bouteille et comment la déguster.

Après quelques échanges, il se fait que la bouteille a été dégorgée en 1999. Il m'a été indiqué que la fenêtre pour ouvrir cette bouteille était jusqu'en 2015. Pour le service, pas besoin d'une aération, mais préférer des verres pour Bourgogne blanc.

A noter que le niveau dans la bouteille était un peu descendu.

C'est donc, fébrilement, que je décide de l'ouvrir hier, ayant des amis amateurs de vins à la maison.
Il faut tirer un peu pour que le bouchon vienne.

Je me sers quelques centilitres pour le goûter (la main légèrement tremblotante :) ). L'effervescence est très fine, mais encore présente. Le nez est splendide, sur des arômes de truffe, de fruits secs, de fruits jaunes bien mûrs. Je m'attendais à quelques arômes pâtissier, mais en l'état, ils se sont fondus.

En bouche, le champignon est d'abord dominant avec une matière à la fois ronde et ample, mais pleine de finesse. Le tout est structuré par une jolie acidité qu donne de l'énergie et prolonge le vin assez loin. Une légère note un peu liégeuse m'a, à un moment, fait penser que la bouteille était légèrement bouchonnée. A l'aération, il n'en n'est rien et l’aromatique ne fera que se complexifier sur les fruits secs, la pomme chaude, l'abricot bien mûr.

Voilà ma première incursion dans l'univers des champagnes anciens. Une première, mais certainement pas une dernière.

Laurent
#167
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Eric B, vinozzy, sideway, Vaudésir, starbuck, leteckel, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18255
  • Remerciements reçus 3176

Eric B a répondu au sujet : Champagne Veuve Clicquot, Grande Dame 1993

Ce qui est bien, c'est que ça se vend rarement très cher, beaucoup considérant qu'ils sont "passés". Quelle erreur !

Eric
Mon blog
#168

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 767
  • Remerciements reçus 983

ysildur a répondu au sujet : Champagne Veuve Clicquot, Grande Dame 1993

J'avoue avoir payé pas trop loin de la côte idealwine. Mais vu la qualité du vin, je ne puis que tenter d'en retrouver ;) et voir pour en tester d'autres ;)

Laurent
#169

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3235
  • Remerciements reçus 168

francois999 a répondu au sujet : Champagne Veuve Clicquot, Grande Dame 1993

Eric B écrit: Ce qui est bien, c'est que ça se vend rarement très cher, beaucoup considérant qu'ils sont "passés". Quelle erreur !

Hum ....
Il y a une belle liste d’amateurs qui tirent les prix vers le haut ( o12 par ex )
Peut etre que 1993 n’est pas super speculatif ?
Mais 1988, 1990 la grande dame, c’est pas donné

Francois
#170

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4719
  • Remerciements reçus 397

tarkan a répondu au sujet : Champagne Veuve Clicquot

1993 n’est pas le millésime le plus recherché car ça reste une année difficile, certainement la raison pour laquelle la maison a « fermé » sa fenêtre de dégustation en 2015.

Tu verras quand tu iras chercher des vieux millésimes réputés de belles maisons comme Roederer, Heidsieck ou Salon, c’est la guerre pour les obtenir. Il y a de ça 5ans on était une poignée à enchérir dessus. Même les vieux Dom Pé pourtant encore facilement trouvable ont beaucoup augmenté.
#171
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: ysildur

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18255
  • Remerciements reçus 3176

Eric B a répondu au sujet : Champagne Veuve Clicquot

Je ne pensais pas aux grandes cuvées des grandes maisons, mais à des cuvées plus "ordinaires" qui sont censées être bues dans les 5 ans suivant le dégorgement. Elles offrent souvent de belles surprises pour des prix minimes (entre 15 et 30 €, on va dire). J'ai bu il y a un mois un Brut impérial de Moët et Chandon qui devait avoir une bonne trentaine d'années. Il était sûrement meilleur que dans sa jeunesse ;)

Eric
Mon blog
#172

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3235
  • Remerciements reçus 168

francois999 a répondu au sujet : Champagne Veuve Clicquot

+1 pour benoit

Recente ou vieille je ne vais plus sur les bsa de moet, mumm, etc.
A tort peut etre mais Je prefere les propriétaires récoltants.
La seule bsa des grandes maison que j’achete est pol roger. Toute la gamme est tres bien d’ailleurs

Francois
#173

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck