Nous avons 3357 invités et 69 inscrits en ligne

Champagne Billecart-Salmon

  • Messages : 1116
  • Remerciements reçus 3774

Réponse de vvigne sur le sujet CR: Champagne Billecart-Salmon cuvée brut réserve

CR: Champagne Billecart-Salmon cuvée brut réserve 

Le souvenir d'un joli champagne, équilibré, légèrement crémeux, belle finesse de bulle, idéal à l'apéro.

Bien et beau rqp pour l'appellation.

LPVialement, Maxime, LPV Beaune
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Papé
13 Aoû 2022 11:22 #181

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3754
  • Remerciements reçus 6871
Bu lors de  cette soirée.

CR: Billecart-Salmon - Cuvée Nicolas Francois Billecart 2007
Bonne intensité, précis avec un joli équilibre entre des notes d'évolution/oxydatives sur la noisette, pomme jaune, épices et le fruit frais sur le citron, agrumes, fruits blancs. Fines notes florales, brioche. Côté coquille d'huître, embruns qui apportent une couche supplémentaire à ce joli nez.
Bouche moyennement puissante, fraîche et dynamique. C'est énergique avec une bulle fine. Bonne amplitude en bouche avec toujours cette équilibre évolution/oxydatif et fruits frais. Touche vineuse. Fine de bouche qui propose un côté crayeux, trait tannique. Finale plutôt longue et précise. C'est salivant et on se ressert.
Excellent.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: icna, Jean-Loup Guerrin
21 Oct 2022 06:58 #182

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5791
  • Remerciements reçus 5764

Réponse de Benoit Hardy sur le sujet CR: Champagne Billecart Salmon Blanc de Blancs 1996

CR: Champagne Billecart Salmon Blanc de Blancs 1996 

Nez encore très jeune, crayeux, sur les agrumes et le miel. Effervescence bien calibrée.  

La bouche est l’archétype d'un 100% chardonnay sur ce millésime. C’est taillé comme une lame de rasoir avec une acidité haute mais une grosse matière. Le jus est concentré, d’une jeunesse encore insolente, sur des arômes primaires tels que les agrumes et la craie. Seule la seconde partie, avec des arômes de miel et de fumée, signale un champagne de 26 ans. Belle finale, crayeuse et minérale sur une belle longueur.   

Excellent, un champagne d’école.
 
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, icna, sideway, bertou, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, Ilroulegalet
15 Déc 2022 10:21 #183
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 267
  • Remerciements reçus 1887

Réponse de JulienG. sur le sujet CR: Champagne Billecart Salmon Blanc de Blancs

CR: Champagne Billecart Salmon Blanc de Blancs 

Je profite de ce compte rendu pour remercier les sympathiques Lpviens qui m'ont aidé récemment via le forum à choisir mes nouveaux verres à champagne. J'étais parti sur la collection Lallement de chez Lehman, et me voilà en possession des synergies 75 cl soufflés bouche de la collection Jamesse (Hyllos m'en a convaincu !).

Bien lui en a pris le bougre ! En plus d'être très beaux, le piquet combiné à cette forme tulipe et ce volume conséquent en font un compagnon de compétition pour ouvrir et exprimer la bulle avec finesse, là ou les 52 cl concentre trop les arômes de part le buvant serré.

Pour revenir à ce Billecart, notre soif nous en aura fait boire non pas une mais deux à l'apéritif.
Dégorgement: juillet 2021.
La robe présente une belle brillance laissant paraitre un train de bulles qui semblent fines.
Le nez est sur ce qu'on attend typiquement d'un blanc de blanc d'une belle maison, fin, élégant, pas forcément très complexe à ce stade sur ces beaux arômes de chardonnay champenois.
La bouche est à la fois confortable, légèrement crémeuse; et bien balancé par un léger trait crayeux et une fine acidité bienvenue.

J'ai beaucoup beaucoup aimé, typiquement le genre de champagne d'apéritif qui plaira au plus grand nombre.


 

Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: icna, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, starbuck, Ilroulegalet
23 Jan 2023 17:15 #184
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 267
  • Remerciements reçus 1887

Réponse de JulienG. sur le sujet CR: Champagne Billecart Salmon, Brut sous bois.

CR: Champagne Billecart Salmon, Brut sous bois.

1/3 pinot noir, meunier et chardonnay.
Elevage sur lies de 60 mois, dosage 7g/L, dégorgement 07/2021.

Je poursuit ma découverte de cette belle maison avec ce brut sous bois. Au vu de la proportion de pinot noir et meunier, l'élevage long, sous bois et du dosage, je m'attendais à quelque chose de vineux, complexe et confortable.

La robe est comme le vin, pale, fade et diluée.
Au nez, c'est mutique, très fin, peu expressif.
En bouche, la bulle est grossière, c'est traçant, acide, sans intérêt.

A l'aveugle, j'aurais bien vu un extra-brut mal réalisé. Tout ça pour ça.
Rapport qualité prix désastreux, on ne m'y reprendra pas !
Un Caze Thibaut bu en face lui a mis une sacré rouste, pour un prix deux fois inférieur.


Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, icna, sideway, Jean-Loup Guerrin, Ilroulegalet
24 Fév 2023 10:12 #185
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6728
  • Remerciements reçus 3593
CR: Billecart-Salmon, Champagne rosé cuvée Élisabeth Salmon, 1996 

La robe est superbe sur des reflets cuivrés saumonés.
Aromatique d'une très belle complexité oscillant entre les fruits blancs, la tatin, les fruits secs.
Bouche dense, cremeuse mais aussi impactante, fuselée avec une bulle peu présente ce qui me va bien. 
Très belle finale toute en tension.
Quel équilibre ! Magnifique ! 

Benoît m'avait apporté une valeur sûre en Champagne après l'expérience du 3e type de la fois précédente, on est très très au-delà ! Merci !

Marc
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, Vaudésir, Papé, DaGau, Ilroulegalet
14 Mar 2023 21:02 #186
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5791
  • Remerciements reçus 5764
CR: Champagne rosé Billecart Salmon cuvée Elisabeth Salmon 1996

Magnifique nez d’orange sanguine de framboise écrasée et de pomme caramélisée. Effervescence discrète.

Bouche toute en volupté avec l’énergie habituelle de 1996. Ce rosé est bâti en finesse, mais il s’impose tout naturellement avec une classe folle. Structuré, il y a d’abord cette orange sanguine mêlée à la framboise qui prédomine, puis ces saveurs finement caramélisées qui se mélangent à un boisé très fin et quelques notes de craies. L’équilibre est magnifique avec une trame acide parfaitement intégrée. Ce vin est littéralement sculpté. Et surtout encore jeune, beaucoup de rosés de plus de 20 ans d'âge font plus vieux. Grande finale tout en délicatesse sur des notes de vanilles et de craie qui s’étire longuement sur une belle fraîcheur.

Grand rosé
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, Papé, the_ej, LudoR, Ilroulegalet
03 Avr 2023 21:55 #187
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5127
  • Remerciements reçus 6109
Bu   ici

CR: Billecart-Salmon - Cuvée Nicolas Francois Billecart 2002

Icna : 
60 PN, 40 chardo, dosage 4g.
Le nez est un peu réduit sur le champignon, un peu fromager, ça évolue vers le moka.
La bouche est riche et tendue sur les fruits jaunes avec un peu de charcuterie. Il y a une belle complexité avec une belle acidité et une grosse longueur citronnée. On sent une grosse cuvée déjà pas mal évoluée. A ce niveau là ça me plaît mais je ne tombe pas à la renverse non plus.

Enzo daviolo : 
Nez nettement plus évolué, assez fruité (fruits jaunes) mais aussi des notes de champignon qui s’accentuent à l’aération.
La bouche possède étonnamment une bulle beaucoup plus abondante à l’attaque mais qui avec l’aération partira vite au point de donner l’impression d’en manquer (effet âge). C’est évolué, ça manque un peu de relief malgré de la délicatesse et franchement j’ai bu bien meilleur pour un vin de cet âge mais c’est loin d’être insignifiant. Bien +.

Quentin
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Ilroulegalet
15 Avr 2023 21:40 #188

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 94193
  • Remerciements reçus 23463

Réponse de oliv sur le sujet Champagne Billecart-Salmon

Champagne
Cuvée Nicolas François : le champagne Billecart-Salmon en majesté.

www.terredevins.com/...
24 Avr 2023 19:59 #189

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 267
  • Remerciements reçus 1887
CR: Champagne Billecart-Salmon, Elisabeth Salmon Brut Rosé 2008

Dégorgement 2019.

Bue en sortie de frigo sans préparation particulière, dans un Synergie 75 cl de la collection Jamesse.
La robe est brillante, d'une couleur oeuf de saumon prononcée et soutenue, bien plus dense que le brut rosé classique bu juste avant, laissant des larmes sur la paroi du verre. La bulle est peu abondante.

L'aromatique est assez fermée au départ, liée à une température trop froide, et masquée par un boisé qui va rapidement d'estomper.
Tout en finesse, le nez se déploie ensuite dans une délicate et fine intensité de gelée de groseille, de fraise et de framboise, d'écorce d'agrumes et de rose fraiche, le tout soutenue par un élevage qui va faire qu'avec l'aération le vin va admirablement bien tenir. 

La bouche est vraiment magnifique, à la fois subtile et crémeuse au travers d'une bulle très fine qui vous porte tout en douceur. Une longue finale salivante et crayeuse portée par une acidité millimétrée prolonge le plaisir et donne envie de resservir. 

On s'est unanimement régalé, un champagne très jeune qui semble taillé pour une longue garde mais qui procure déjà bien du plaisir avec une grande fraicheur que marque probablement ce millésime 2008.
Point de démonstration ici mais un vin suggestif et d'une grande délicatesse qui débute sa longue vie.
Gros coup de coeur.

 

Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, sideway, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, Vaudésir, LudoR
11 Mai 2023 11:45 #190
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 197
  • Remerciements reçus 359
Merci pour ce CR qui donne envie d'en ouvrir une...  mais je vais tenter de résister encore 2 à 3 ans avant de passer à l'acte... :-)

Ludovic
11 Mai 2023 20:33 #191

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 197
  • Remerciements reçus 359
CR: Champagne Billecart-Salmon, Nicolas François Billecart 2002

 

Robe légèrement dorée et plus soutenue que la première bouteille bue en 2017
Au nez, on retrouve des notes pâtissières de type brioche, assez classique.
La bouche est pleine, vineuse avec une bulle assez fine et une longueur correcte, mais je trouve que cela manque de tension pour un 2002...
Celle bue en 2017 avait plus de tension et plus d'élégance.

Bref je suis un peu déçu par cette 2eme rencontre qui ne m'apporte pas l'émotion attendue.

Ludovic  

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, icna, sideway, Jean-Loup Guerrin, Papé, Garfield
18 Mai 2023 20:19 #192
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5791
  • Remerciements reçus 5764
CR: Champagne Billecart-Salmon, Nicolas François Billecart 2002

Nez de fruits jaunes, de champignons et de brioche. Effervescence fine.

Avec ce vin, le température est primordiale. Trop frais, il est lisse et anesthésié. Trop chaud, il devient pataud. Ca se joue à 1 degré près.

Une fois à la bonne température, c’est un champagne agréable. On sent la “grosse cuvée” avec un toucher crémeux et une belle patine. On pourrait imaginer un dosage plus important que ses 4g mais c’est en fait la maturité du millésime qui parle. Le crayeux en seconde partie de bouche répond bien à la vinosité ample de l’attaque. Le jus est délié, avec une belle complexité sur les noix, les fruits jaunes, le miel, jasmin et enfin la cannelle sur la fin. Champagne structuré, bien construit, qui se dévoile par strate. Belle finale précise, d’une salinité traçante qui ouvre la voie à une belle longueur.

Excellent champagne, très élégant.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Galinsky, sideway, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, JulienG.
03 Jui 2023 10:13 #193
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5791
  • Remerciements reçus 5764

Réponse de Benoit Hardy sur le sujet CR: Champagne Billecart-Salmon Clos Saint Hilaire 1996

Bu ici

CR: Champagne Billecart-Salmon Clos Saint Hilaire 1996

Benoit
Nez massif, vineux, brioché avec une touche d’abricot.
Bouche d’une grande maturité, à l’attaque franche avec un jus extrêmement dense porté par une acidité vivante et intégrée. Le vin est épicé, avec des arômes torréfiés, il est un parfait compagnon de table car il répond parfaitement au plat. L’aération lui fut bénéfique pour donner toute son amplitude et sa structure avec une seconde partie sur les fruits noirs et une touche oxydative. Tout est parfaitement intégré dans ce vin qui se délie de façon intense. Finale majestueuse sur les épices, sur une longueur importante.
Excellent, mais à boire à table pour en apprécier toutes les facettes car sinon il apparait sévère.

Oliv
Robe bouton d’or.
Nez discret, sur la peau d’orange séchée, des notes d'évolutions épicées, sur les fruits secs. Mais rien de très causant, avec un petit côté austère.
Sensations semblables en dégustation avec une bouche ferme, dense, à l'acidité juste mais à la trame amère assez présente.
Sur le pied de cochon, le vin prend de l'enrobage et son équilibre vineux devient plus cohérent.
Finale sérieuse, plus en droiture carrée qu'en réel plaisir pour moi.
Bien.
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, JulienG.
16 Juil 2023 15:59 #194

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 267
  • Remerciements reçus 1887
CR: Champagnes Billecart-Salmon 2008: Louis Salmon et Nicolas François Billecart

La sortie toute récente du Nicolas François Billecart nous donne l'occasion d'ouvrir le Louis Salmon sur le même millésime, quelques semaines après avoir dégusté le Elisabeth Salmon, afin de comparer les grandes cuvées de la maison.
Le verre a été le même, à savoir le Arnaud Lallement n°3# de chez Lehman, remarquable sur ces deux champagnes.


Nous avons commencé par le Louis Salmon 2008, 100% Chardonnay, dégorgé en 2021.

La robe est d'un or légèrement soutenu, la bulle très fine visuellement et peu abondante.
Le premier nez est expressif et superbe, sur un profil de chardonnay patiné par le temps avec des arômes légèrement beurré, des agrumes frais, un coté fleurs blanches et en toute fin de discrets arômes oxydatifs qui prendront de l'ampleur avec l'aération.
C'est à la fois complexe, racé et cristallin.

La bouche est impactante, délicieusement équilibrée entre une bulle fine et légèrement crémeuse, et une vivacité qui propulse le vin tout en longueur jusqu'à une très longue finale saline.

Un grand champagne déjà prêt à boire, qui présente un profil "Selossien" je trouve, de part ce côté légèrement oxydatif du nez et cette bouche d'un impact assez énorme sur cette bouteille.

 

Viendra en deuxième partie le Nicolas François Billecart 2008, dont je n'ai ou voir la date de dégorgement en revanche, mais qui est probablement plus récent.

La robe est d'un or assez identique au premier, mais moins brillante. 

Le nez est clairement sur un oxydatif marqué et pregnant, ne laissant pas la place à autre chose chose que des arômes de noix et de pommes au four. C'est bien moins complexe et raffiné.

La bulle est plus abondante et plus grossière, la sensation tactile dans le palais en devenant moins agréable.
La bouche est plus en largeur cette fois ci, sur des notes miellés et de fruits jaunes très murs. La longueur manque clairement de punch et tombe assez rapidement.

Je suis bien moins enthousiaste sur celui ci et j'ai du mal à en percevoir une évolution favorable, en raison de la discordance entre une arômatique déjà très évoluée et une bouche clairement pas encore assez patinée par le temps. 

 

Pour résumer, énorme coup de coeur pour le Louis Salmon possédant un équilibre magnifique entre raffinement et tension, et qui domine de la tête et des épaules le Nicolas François sur ces deux bouteilles de 2008.

Bravo à la maison pour garder aussi longtemps sur lies leurs cuvées millésimées, peu de maisons peuvent se vanter de garder leurs bouteilles plus de 10 ans avant commercialisation.

 

Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, bertou, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, Vaudésir, Papé, starbuck, leteckel, Garfield
20 Juil 2023 12:30 #195
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 197
  • Remerciements reçus 359
J'ai fait le même exercice le mois dernier et j'ai largement préféré également Louis Salmon 2008 que j'ai trouvé assez proche du style de Comte de Champagne 2012, avec malgré tout un soupçon de vinosité en moins...

Ludovic
21 Juil 2023 00:37 #196

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1116
  • Remerciements reçus 3774

Réponse de vvigne sur le sujet CR: Billecart-Salmon Champagne Brut Réserve

CR: Billecart-Salmon Champagne Brut Réserve
Mise récente
Un BSA de maison plutôt convaincant comme à chaque fois, typé blanc de blanc, bulle fine, une belle matière vineuse et confortable
Du bel ouvrage.
91

LPVialement, Maxime, LPV Beaune
31 Oct 2023 15:31 #197

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 267
  • Remerciements reçus 1887

Réponse de JulienG. sur le sujet  CR: Billecart-Salmon Champagne Rosé



CR: Billecart-Salmon Champagne Rosé 

Dernière bouteille d’une mise qui doit dater de plus de trois ans et qui montre tout l’intérêt de laisser s’assagir les bsa en cave.

Le nez est plus expressif qu’à l’habitude, toujours sur des arômes de petits fruits rouges acidulés mais avec une complexité supplémentaire au travers de note de fumée, et dans un ensemble très net et précis. 

Cela se retrouve en bouche ou la bulle bien qu’abondante est très fine, le vin est clairement dans une phase de plénitude avec une belle vinosité et toujours cette fraîcheur et finesse d’ensemble typique de la maison.

Première  fois que je retrouve un rosé de billecart à ce niveau de complexité aromatique.

 

Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Ilroulegalet
09 Déc 2023 21:19 #198
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 918
  • Remerciements reçus 1422
Agapes de l'Avent par Anthony  


CR: Champagne Billecart-Salmon, Cuvée Nicolas François Brut 2002

Fichier attaché :


Magnifique bulle fine, splendide de délicatesse sur des notes briochées et une pointe de curry (en Suisse, on appellerait ceci des notes de cuchaule). Un bouquet complexe et envoûtant.
La bouche se présente en dentelles, portée par une belle amertume. La finale aurait pu être plus longue mais je ne boude pas mon plaisir avec ce champagne qui fut celui qui m’a le plus ému du week-end. 


Champagne Billecart-Salmon, Cuvée Nicolas François Brut 2006

Par rapport au 2002, ce 2006 est plus fringant et pétillant, avec une bulle plus marquée, des notes minérales intenses et une légère perception de bois que je n’avais jamais vraiment remarquée par le passé. Un excellent champagne mais qui souffre de la comparaison avec son aîné. 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, JulienG.
23 Déc 2023 11:31 #199

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 267
  • Remerciements reçus 1887

Réponse de JulienG. sur le sujet CR: Champagne Billecart-Salmon, Louis Salmon 2009



CR: Champagne Billecart-Salmon, Louis Salmon 2009

Nous commençons avec les mises en bouches par un champagne d’une robe jaune clair avec de fins reflets verts, qui présente un nez typique d’un blanc de blanc qui a de la bouteille. On a dû fruit jaune mur, un peu de noisette et de fines notes oxydatives.

La bouche est aux antipodes, la bulle est un peu grossière et le vin est un peu brouillon, sur une austérité crayeuse qui me fait penser à un blanc de blanc sur 2013, la longueur est honorable sans être géniale.

Il s’agit d’un Louis Salmon 2009 qui est la dernière mise sur cette cuvée. J’ai encore un souvenir mémorable du 2008 qui a été un de mes meilleurs champagnes cette année, le profil de celui ci est complètement différent et d’une complexité et relance bien inférieure. Un peu comme le nicolas François 08 bu après sa mise en vente, il faut les laisser se poser en cave avant d’en tirer leur maximum. L’accord est réussi avec une raviole de cèpe foie gras et truffe

Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, vinozzy, peterka, bertou, Jean-Loup Guerrin, Ilroulegalet
31 Déc 2023 08:09 #200
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 267
  • Remerciements reçus 1887
CR: Champagne Billecart-Salmon, Vintage 2013

 

Brut millésimé 2013 avec une dominante de pinot noir, dégorgement 2021.

La robe est brillante, sur un jaune doré laissant paraître une bulle vive.

Très beau bouquet, sur une belle fraîcheur de fruits blancs et d’agrumes, contrebalancé par un léger côté noisette et brioché, sans notes oxydatives.

En bouche, c’est un vin sans concession, porté par un beau volume et une bulle présente mais agréable, un léger côté crémeux, se terminant sur une finale fraîche qui fait saliver. 

Très beau champagne parfait pour aiguiser les papilles, cela fait plusieurs 2013 champenois que je bois et où j’apprécie la fraîcheur du millésime .


CR: Champagne Billecart-Salmon, Louis Salmon 2009.

   

Le hasard a fait que je recroise cette cuvée récemment mise en vente, après un premier essai récent peu concluant.

Surprenante robe jaune pâle, laissant paraître une effervescence assez fine.

Premier nez plutôt rassurant, sur des notes florales, de fruits jaunes patinés, de craies et une once d’oxydation ménagée.

En bouche, je retrouve ce profil incisif avec un milieu de bouche toujours vert, même si la bulle est plus fine et agréable que sur la précédente expérience. Seule la finale droite et longue sauve réellement le vin. Avec l’aération, le semble se fond mais la bulle se perd ainsi que la finale qui va vite s’estomper. 

Deuxième bouteille de Louis Salmon sur 2009 et rendu assez similaire, le millésime plutôt chaud ne se ressent absolument pas. Plusieurs blancs de blancs du même millésime m’ont semblé sur un profil un peu identique, là où ceux à dominante de pinot noir paraissaient bien plus évolués.
 

Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir
20 Fév 2024 17:18 #201
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck