Nous avons 2968 invités et 62 inscrits en ligne

Domaine Bastien Pointillart

  • dt
  • Portrait de dt Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2335
  • Remerciements reçus 4023

Domaine Bastien Pointillart a été créé par dt

CR: Coteau Champenois roue 2018 - domaine Bastien Pointillart



Un tout jeune domaine qui commence à pointer en vente spéculative sur IDW. Et je me demande bien comment ?
Un vin bardé de volatile, à la limite du tolérable, et qui offre en plus des notes terreuses et végétales qui ne font absolument pas penser à un assemblage de pinots champenois.
La bouche est stricte, presque sévère, rapeuse. On cherche le fruit et on trouve des bretts à la place.
Une expérience peu concluante pour rester poli.

Acheté 40€ à la cave Pigalle à Paris. Un caviste qui est aussi affilié avec le bar à vins 228L dans lequel on retrouve pas mal de vins distribués par la cave. Ce bar à vins est aussi affilié à Idealwine. Et là tout s'explique.
On comprend par la suite pourquoi ce genre de vins (et beaucoup d'autres distribués par le caviste) se retrouve en vente sur IDW avec des estimations délirantes (100€) alors que le domaine reste inconnu. On comprend que le caviste profite d'IDW pour susciter l'envie et créer la spéculation sur les vins qu'il distribue. On comprend qu'IDW manipule les cours du vin en créant des cotes qui sortent de nulle part (probablement aidé par quelques "clients" qui trouvent de l'intérêt à voir la cote monter) et en profitant de l'arrivée de nouveaux "talents" que les consommateurs vont ensuite frénétiquement rechercher. Une vraie mascarade.
Tout ça est extrêmement regrettable. On a le droit de faire du business mais faut quand même pas pousser...

Denis
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, zaidn, Papé, leteckel, Garfield, Vesale
11 Déc 2022 13:14 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2
  • Remerciements reçus 7
Monsieur,

Je suis le gérant de La Cave Pigalle, que vous évoquez dans votre commentaire, depuis son ouverture en février 2021. Je découvre votre message avec plusieurs mois de retard, mais je vais m’autoriser ce droit de réponse, autant pour rétablir quelques faits que parce que le sujet m’apparaît comme intéressant à plus d’un titre.


Tout d’abord ce vin : nous aimons sincèrement les vins de Bastien Pointillart, que j’ai découvert pour la première fois à la dégustation Chamery Circus, organisée depuis deux ans pour faire découvrir les vins tranquilles de ce village très dynamique de Champagne. J’ai tout de suite été attiré par son approche, par l’originalité de ses coteaux, puis par l’équilibre et les saveurs de son champagne, beaucoup plus classique, que je vous conseille de goûter si vous en avez l’occasion. Nous avons tout de suite voulu parler de ces vins, les présenter et les défendre, raison pour laquelle nous avons écrit un article sur le domaine (toujours en ligne sur notre site). Je suis navré que vous n’ayez pas apprécié cette cuvée, et je serais ravi de vous proposer une autre bouteille en dédommagement lors de votre prochain passage à la cave.
Nous sommes d’accord sur un point : ce vin est imparfait (c’est d’ailleurs ce que nous écrivons dans notre article, certes à demi-mots). Il a été vinifié et embouteillé sans soufre, est passé par des phases (les phénols ne disparaissent pas, mais je suis persuadé que nous y sommes plus ou moins sensibles à différents moments de la vie du vin) et probablement aussi sujet à quelques variations de bouteille à bouteille. Pour autant, les vins de Bastien ont trouvé leur public. Les faibles quantités produites sont proposées par un petit nombre de caves et de restaurants choisis, et ils se vendent très bien : j’essaierai d’en évoquer quelques raisons possibles dans mon troisième point.

Au sujet de notre entreprise : La Cave Pigalle est, depuis sa création, une société indépendante sans aucun lien d’une quelconque nature avec iDealwine, ce que vous pourrez aisément vérifier. La cave collabore en effet avec le bar à vin 228 Litres qui est mitoyen : nous travaillons sur une sélection de vins commune afin de pouvoir proposer les mêmes références sur place ou à emporter. Le 228 Litres a lui bel et bien été lancé en collaboration avec iDealwine, ce qui lui a permis de bénéficier à ses débuts d’un partenariat de communication et d’un accès privilégié à de vieux millésimes proposés sur la plateforme… mais certainement pas d’écouler une partie des vins confiés par les vignerons, que ce soit ou non dans le but de tirer profit d’un éventuel effet spéculatif. Vos accusations à peine voilées relèvent donc à la fois du fantasme et de la diffamation.
Il faut dire qu’il n’y a pas besoin de se prêter à de telles manipulations pour que la cote de certains vins augmente sur iDealwine. Vous n’êtes pas sans savoir que cette cote n’est pas nécessairement proportionnelle à la qualité intrinsèque des vins, ni même à leur véritable valeur sur le marché : il suffit qu’un vin soit produit en faibles quantités et distribué de manière sélective pour que sa « valeur » augmente mécaniquement sur le marché secondaire, sur lequel très peu de bouteilles finissent par arriver. Vous savez aussi pertinemment que cette potentielle surcote ne bénéficie directement ni au vigneron, ni au caviste : comme vous l’avez justement constaté, le vin est vendu dans notre cave à un prix nettement inférieur à cette cote en ligne. Un prix qui inclut notre marge habituelle (la même que pour nos autres champagnes et coteaux) et qui n’a, lui, jamais varié.

Comment expliquer, dès lors, qu’un nouveau domaine « inconnu » (ou plutôt que vous ne connaissez pas) voit ses bouteilles demandées au point que nous recevons chaque semaine plusieurs demandes de clients français et étrangers (alors que les vins sont épuisés depuis longtemps) et que leur cote augmente de manière déraisonnable sur le marché secondaire ? Les explications sont à mon avis nombreuses : le marché du champagne et des coteaux champenois est mondial, la demande est croissante pour une production qui reste limitée, et les nouveautés ont tendance à attirer rapidement l’attention, a fortiori sur un produit de « niche » comme peut l’être un coteaux-champenois sans soufre. Ce contexte est encore aggravé par un effet qu’on pourrait qualifier de cercle vicieux : professionnels comme amateurs savent qu’ils doivent « se positionner » rapidement sur telle ou telle nouveauté, sous peine de les voir rapidement devenir inaccessibles. Là-dedans, l’omniprésence des réseaux sociaux et la nature « mimétique » du désir jouent également un rôle déterminant… mais je pense que l’édito « Les nouveaux buveurs d’étiquette » (n°148 du Rouge&leBlanc) ou l’œuvre de René Girard évoquent ces phénomènes avec plus de précision que je l’ai fait ici. On peut bien entendu regretter cette course à l’échalote, mais voyez comme elle n’a nul besoin des viles manipulations que vous nous prêtez pour être alimentée. Je vous invite donc à reconsidérer vos accusations.


J’espère vous avoir répondu avec précision et je reste bien entendu disponible, ici ou à la cave, si vous souhaitez poursuivre cette conversation.

Robin
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex, asoulier99, Frisette, Vesale, Ilroulegalet
02 Sep 2023 17:18 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 422
  • Remerciements reçus 1324
Bonjour Robin,

Merci pour vos précisions mais écrire "La Cave Pigalle est, depuis sa création, une société indépendante sans aucun lien d’une quelconque nature avec iDealwine" puis " La cave collabore en effet avec le bar à vin 228" en enfin "Le 228 Litres a lui bel et bien été lancé en collaboration avec iDealwine" cela peut créer du doute, tout le monde évoluant dans la même industrie avec des intérêts, qu'on peut légitimement penser, communs. Il serait d'ailleurs intéressant d'avoir un petit CR de la dégustation suivante: 228litres.fr/reserve... si vous pouviez demander à vos confrères ce serait super car Lurquin versus Pointillart, ça peut intéresser beaucoup de monde.

Pour revenir au vin, j'ai eu aussi une experience décevante sur le blanc "LC 15" de Bastien Pointillart que j'ai trouvé maigre et sans dynamisme pour un prix bien trop élevé. Je n'ai pas fait de CR n'ayant pas payé la bouteille mais clairement c'est le genre de bouteille qui ne sert à rien à part pour se désaltérer.

Le soucis dans tout ça (en ce qui me concerne) c'est qu'à part vous et le 228L, pas grand monde ne fait la promotion du vigneron et les review sur Cellartracker sont encore bien rares (www.cellartracker.co...). C'est donc un peu un achat "à l'aveugle" pour beaucoup sauf à prendre pour argent comptant votre opinion de caviste qui avoue s'être "positionné" rapidement sur un producteur parce que sinon vous n'auriez pas eu la référence...
Qu'est ce que ça veut dire ? Vous avez acheté sans gouter ?

Charles, simple buveur
02 Sep 2023 21:37 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2
  • Remerciements reçus 7
Bonjour Charles,

Je comprends qu’il puisse exister de la confusion et du doute, qui est sain comme chacun sait. J’ai plus de mal à comprendre, en revanche, que ces doutes donnent lieu à des théories fantaisistes qui ne reposent sur rien de tangible et sont pourtant partagées comme des certitudes (voire des accusations) sur un site public. C’est la raison pour laquelle j’ai essayé de répondre le plus précisément possible, d’autant que le partenariat évoqué entre le bar à vins et iDw n’est plus d’actualité.


Pour répondre à vos autres questions : comme je l’écris dans mon premier message, j’ai pour ma part goûté les vins lors d’une dégustation professionnelle à Chamery avant de les référencer. Lorsque j’ai utilisé l’expression « se positionner », j’évoquais plutôt cette tendance de marché qui pousse parfois amateurs et professionnels à s’intéresser de près aux nouveautés et aux petites productions… ce qui explique pourquoi des domaines méconnus affichent parfois une cote affolante sur les sites de vente aux enchères. Un excès de notre temps, et un sujet de discussion intéressant sans aucun doute : j’en reviens à cet édito récent du Rouge et le Blanc.
Je ne suis pas sûr de comprendre vos griefs. Mon travail de caviste consiste à satisfaire mes clients, à sélectionner des vins et à me montrer suffisamment convaincant dans mes choix. Vous avez bien sûr le droit de ne pas vous fier à mon jugement, mais je ne me sens pas responsable des commentaires (ou de l’absence de commentaires) des autres au sujet d’un domaine discret, qui n’a sorti ses premières bouteilles que l’année dernière. Ni du prix auxquels ces bouteilles sont vendues ailleurs.


Pour en revenir au vin, je n’ai pas proposé à ma cave le 2015 que vous évoquez. Je préciserai simplement que le style des vins du domaine a évolué à partir de 2018, année durant laquelle le vigneron a investi dans son propre pressoir et commencé à se concentrer sur la production de vins tranquilles en cherchant des maturités plus poussées. Quant au rapport qualité-prix des vins de l’appellation coteaux-champenois, c’est un autre débat qui a déjà, je pense, animé les pages de ce forum à de nombreuses reprises.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex, Chaccz
03 Sep 2023 13:12 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 422
  • Remerciements reçus 1324
Merci pour votre réponse. Je ne crois pas non plus à une quelconque manipulation ou théorie du complot, je trouve juste un peu ennuyeux ce moment que nous vivons où de nombreux petits domaines arrivent sur le marché parisien avec une attente déjà préconstruite par les réseaux sociaux et un bouche à oreille basé sur autre chose qu'un retour de dégustation (c'est mon grief). Bastien Pointillart en a fait parti et le jour où j'ouvrirais les quelques bouteilles que j'ai, j'espère avoir l'occasion d'en faire un CR.

Charles, simple buveur
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, RL
03 Sep 2023 14:27 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 422
  • Remerciements reçus 1324

Réponse de Chaccz sur le sujet CR: Domaine Bastien Pointillart - Blanc de blancs

CR: Domaine Bastien Pointillart - Blanc de blancs

Pas trop d'info sur l'étiquette hormis que c'est du "brut" (un peu surprenant car je m'attendais à du 0 dosage).
Très beau nez à l'ouverture, d'une belle finesse très "chardonnay". La bulle est bien présente sans être lourdingue.
La bouche me laisse un peu sur ma faim, c'est bien fait, frais et d'une belle allonge minérale mais pour moi cela manque d'un petit quelque chose.
Apres un peu d'aération, une subtile note oxydative arrive, et le nez présente une note légèrement fumée.
Mon acolyte du jour qui est un afficionado du Jura a trouvé ce vin remarquable, j'ai trouvé ça bien fait.
Le dosage est parfaitement intégré au breuvage.
Un bon vin mais qui ne m'a pas beaucoup ému.

Charles, simple buveur
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, sideway, Papé
02 Déc 2023 20:25 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck