Nous avons 1948 invités et 56 inscrits en ligne

Millésime 2023 en Champagne, de la génèse à la récolte

  • vinozzy
  • Portrait de vinozzy Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2435
  • Remerciements reçus 2816
J'attends habituellement l'été pour vous présenter le potentiel d'une récolte. Mais cette année est particulière, disons qu'elle commence par un beau contrepied...

Après un hiver sec et tiède, avec très peu de passages en négatif mais aucune période  chaude sur février/mars (rare depuis 10 ans...), viens le temps du débourrement. Pas hatif dites donc... bon point : on évitera peut être les gelées de printemps, principal écueil du futur de nos régions viticoles.
Bingo, le ciel se couvre donc pas de froid mordant, ces jeunes feuilles iront jusqu'au bout. Ouf.
Mais damned, ces nuages contiennent de l'eau ! Et 4 semaines de suite ou presque il pleut chaque jour, par intermittence. On peut tout de même traiter la vigne pour un premier passage. Le sol verdit presque partout à vitesse maximum, la gestion de l'herbe sera un point crucial du moment, une hauteur de végétation historique à début mai !

Et puis hop, quand le spectre du triste 2021 est dans tous les esprits, le soleil se pointe.Il est temps de traiter à nouveau car les prévisions sont déjà pessimistes sur l'oidium comme le mildiou. Sauf que...3 semaines plus tard il fait toujours aussi beau, des nuits assez fraiches jusqu'au début juin, vent constant et supérieur à la normale...les maladies n'aiment pas cela. La pression sanitaire tombe. Les bios respirent et peuvent enfin se concentrer sur ce fichu couvert végétal et le travail du sol.

Mais pourquoi parler du millésime 2023 dès maintenant ? Parce que presque partout, sur les Pinots Meuniers, les Pinots Noirs et Blancs, dans une monidre mesure sur le Chardonnay..hé bien la montre (sortie de raisins avant la fleur) est exceptionnelle. 2018 bis, parfois plus sur les Meunier.
En cette fin mai/début joint, on travaille à "faire les pieds", c'est à dire en partie ébourgeonner, réduire la végétation pour que la vigne se concentre sur ses rameaux fructifères..et là, sur certains pieds, on ne peut que laisser quasi tous les brins, accompagnés chacun d'un ou deux raisins bien large,déjà épaulés comme on dit...

Bref du lourd se prépare, permettant aux domaines ambitieux sur la culture, ceux dont on parle de plus en plus sur LPV, de peut-être (car nous ne somme qu'au tiers de la période végétative) faire une bonne année après une décennie quantitativement ératique..
Prochaine étape cruciale : la floraison. RDV d'ici 15 jours seulement ...car oui, on ne vendangera pas en aout en 2023..Hé bin, on se croirait dans les années 2000 !
 

"Je me demande si la mort vaut la peine d'être vécue". Frédéric Dard.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Alex, Eric B, rkrk, letournaisien, daniel.gureghian, sideway, chrisdu74, lutembi, trainfr, Vaudésir, LucB, Papé, Agnès C, starbuck, leteckel, LLDA, Gerard58, Kumquat, Garfield, Nicolathicaz
01 Jui 2023 23:02 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6454
  • Remerciements reçus 6493

Réponse de Vaudésir sur le sujet Millésime 2023, de la génèse à la récolte

Hello Vinozzy,
J'étais dans les vignes hier à Hautvillers, nombreux vignerons palissaient, pour la fleur ça se présente bien. Petite visite programmée à Villesaint fin d'après-midi. 
Stephane 
02 Jui 2023 08:06 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95385
  • Remerciements reçus 25554

Réponse de oliv sur le sujet Millésime 2023, de la génèse à la récolte

Champagne
Le vignoble champenois serein à quelques jours de la floraison.

www.vitisphere.com/a...
06 Jui 2023 15:13 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • vinozzy
  • Portrait de vinozzy Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2435
  • Remerciements reçus 2816

Réponse de vinozzy sur le sujet Millésime 2023, de la génèse à la récolte

La floraison bat son plein, alors qu'il ne lui a rien demandé. Fait remarquable et sans explication pour moi : une certaine simultanéité entre les cépages sur un même terroir.

Sur les secteurs chauds et historiquement hâtifs comme le Sézannais ou Cumières, la chute des capuchons est en route...les grains de raisin vont se faire voir très vite.

A ce jour, sauf exceptions; ni oïdium ni mildiou visible....par contre chez certains (rares mais tellement repérables de loin) vignerons qui se sont faits débordés par l'herbe sous le rang..on ne voit plus la vigne jusqu'au salvateur passage de tondeuse interceps...Et là, la concurrence entre cette herbe et le pied de vigne a  fortement compromis la sortie de grappe...allez, c'était histoire de persifler car vraiment, tout baigne ! (1)

(1) sur Vertus, grêle/orage sans grands soucis derrière..mais nous ne sommes qu'au début de la saison risquée...
 

"Je me demande si la mort vaut la peine d'être vécue". Frédéric Dard.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: letournaisien, jean-luc javaux, Vaudésir, LLDA, Brody
14 Jui 2023 20:17 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95385
  • Remerciements reçus 25554

Réponse de oliv sur le sujet Millésime 2023, de la génèse à la récolte

Champagne
2023 un état sanitaire du vignoble exceptionnel, la date des vendanges se profile pour septembre.

france3-regions.fran...
07 Juil 2023 20:46 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2672
  • Remerciements reçus 8155

Réponse de bibi64 sur le sujet Millésime 2023, de la génèse à la récolte

Champagne
2023 un état sanitaire du vignoble exceptionnel, la date des vendanges se profile pour septembre.

france3-regions.fran...

Désormais on nous vend du "exceptionnel" dès le mois de juillet! ca risque de nuire à la vente de l'incommensurable 2022  .
08 Juil 2023 13:53 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3519
  • Remerciements reçus 6882

Réponse de jd-krasaki sur le sujet Millésime 2023, de la génèse à la récolte

Pour être à la même latitude je suis impressionné par les grappes nombreuses, chargées et saines dans mes quelques pieds. Celà dit, je sens une pression mildiou/oidium qui tape fort depuis quelques jours, mais c'est parce que je me débrouille mal. 
Je confirme la date de vendange, qui sera en septembre (plus ou moins 1 mois )

JD | Lutèce
08 Juil 2023 14:42 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • vinozzy
  • Portrait de vinozzy Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2435
  • Remerciements reçus 2816

Réponse de vinozzy sur le sujet Millésime 2023, de la génèse à la récolte

La campagne 2023, au 8 juillet, se déroule idéalement (comme 2018) avec une quantité incroyable de grappes au poids unitaire tout aussi beau.
Comment appréhender, si cela a un quelconque intérêt, ce que pourrait donner la récolte ? Je vous donne ce qu'il faudrait en précisant d'abord d'où nous partons.

Nous sommes au stade fermeture de la grappe, l'état sanitaire est sauf exception presque parfait. Une pression du mildiou et plus encore de l'oïdium évidente mais peu visible en parcelles car il fait beau plusieurs jours par semaine, réduisant les champipi nuisibles au stade de crainte plus qu'à celui de nuisance. Même en bio c'est souvent exceptionnel, c'est pour dire.

Alors rêvons un peu :
-la véraison commence d'ici 15/20 jours, on reçoit dans l'été quelques pluies mais puisque nous ne sommes pas en stress hydrique c'est subsidiaire sauf peut être pour les terroirs calcaires aux sols peu profonds comme une partie de l'Aube
-le temps a peu d'importance tant que les nuits sont régulièrement fraiches comme ce superbe 11° hier matin (7 juillet) qui maintient l'acidité dans la baie
-on oublie l'habitude champenoise de commencer la vendange une grosse semaine trop tôt et on apprend à vinifier ces récoltes d'une autre nouvelle époque : maturité poussée à plus de 11° pour atteindre maturité phénolique ET physiologique (cf ce fil passionnant :  "Maturité phénolique" VS "Maturité physiologique" - La Passion du Vin  )

Un bémol : la charge est immense avec souvent plus de 15 à 18 000 kilos/hectare, il va falloir une belle photosynthèse pour faire murir tout cela et éviter..... la méchante dilution chez les gros faiseurs déjà vécue en 2018. Là je n'ai pas d'idée. MAIS : les domaines chroniqués sur LPV maitrisent souvent leurs rendements (heu, disons que leurs pratiques culturale agissent) à +/- 10 à 12 000 kilos/hectare et là, tout est à ce jour permis...comme déjà en 2022. 

 

"Je me demande si la mort vaut la peine d'être vécue". Frédéric Dard.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Vaudésir, LucB, Nicolathicaz
08 Juil 2023 17:31 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95385
  • Remerciements reçus 25554

Réponse de oliv sur le sujet Millésime 2023, de la génèse à la récolte



Le rendement autorisé est légèrement supérieur aux ventes annuelles prévues - 314 millions de cols - pour éviter des tensions dans l’approvisionnement des raisins.

www.vitisphere.com/a...
19 Juil 2023 14:31 #9
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • vinozzy
  • Portrait de vinozzy Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2435
  • Remerciements reçus 2816

Réponse de vinozzy sur le sujet Millésime 2023, de la génèse à la récolte

Véraison. C'est le terme pour dire que "ça bleuit dans les raisins noirs". Les premiers grains colorés ont commencés à montrer leur nez ce week-end....

Quelques derniers chenillards parcourent le vignoble pour un ultime traitement anti-pourriture (en conventionnel uniquement), mais beaucoup ont terminé le travail à la vigne et les vignerons champenois sont en vacances. 

L'état sanitaire parfois devenu précaire (voir mon précédent message) semble excellent malgré les plus de 50 mm de flotte en 10 jours  (sauf dans les parcelles atteintes précocement par l'oïdium ou le mildiou) :  je n'ai vu aujourd'hui en vallée de marne aucun terroir problématique, y compris chez les rares bios du secteur.
Le vent d'ouest ce matin, allié à une température de tout juste 10°, remplit parfaitement son rôle.

Je remarque enfin que depuis 2021, et surtout après ce printemps 2023 très humide et favorable à la pousse de l'enherbement contrôlé comme (et surtout) des adventices, de grandes et très majoritaires surfaces sont toujours largement désherbées chimiquement , avec souvent  15/20 cm de large verts au milieu du rang pour ne pas être juridiquement dans une situation de désherbage en plein.. Le Roundup a de beaux jours devant lui. 

Des nuits froides, une belle semaine à venir....je me prend à rêver...profil aromatique potentiellement intéressant pour une vendange dans 5 semaines environ pour ce secteur...à suivre car boudiou ! il va falloir faire murir une telle quantité de raisin, un immense challenge ici.

"Je me demande si la mort vaut la peine d'être vécue". Frédéric Dard.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, letournaisien, daniel.gureghian, LucB, Agnès C, Kumquat, JulienG.
07 Aoû 2023 13:14 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95385
  • Remerciements reçus 25554

Réponse de oliv sur le sujet Millésime 2023, de la génèse à la récolte

Champagne
La météo et la compacité des grappes ont permis à Botrytis cinerea de coloniser certaines parcelles de Champagne. La pourriture grise est surtout présente à l’ouest sur chardonnay et dans les parcelles non rognées.

www.vitisphere.com/a...
22 Aoû 2023 13:00 #11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • vinozzy
  • Portrait de vinozzy Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2435
  • Remerciements reçus 2816

Réponse de vinozzy sur le sujet Millésime 2023, de la génèse à la récolte

Nous évoquions le risque de la pourriture dès la fin juin. C'est le risque majeur lorsque le rendement potentiel est si élevé avec des raisins à la peau très fine, qui grimpent vite en poids. A rapprocher des vergétures sur nos peaux fines, douces et sensuelles..mais je m'égare.
La chaleur actuelle fait autant de mal que de bien : des baies touchées sèchent mais d'autres parcelles qui subissent  l'humidité matinale (ou proches de secteurs boisés) voient une grappe sur 5 ou 6 se parer de moisissure grise...Les parcelles enherbées semblent plus épargnées à ce stade.
Je ne suis pas plus inquiet que cela ,sauf s'il tombe une quantité de flotte importante d'ici 10 jours....A suivre.
Notons qu'avec le réchauffement climatique, les épisodes météorologiques remarquables se succèdent vite et le recours à l'expérience limite la fiabilité des prévisions...et font par exemple pour cette semaine des nuits à 19°..mais à  peine à 12° dans 4 jours (vivent les nuits fraiches !) . A s'y perdre pour les vignerons et chefs de culture. 
Pour les 2 ennemis habituels (mildiou et oidium) c'est plus circonscrit, heureusement.

"Je me demande si la mort vaut la peine d'être vécue". Frédéric Dard.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, letournaisien, bertou, jd-krasaki
22 Aoû 2023 21:25 #12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95385
  • Remerciements reçus 25554

Réponse de oliv sur le sujet Millésime 2023, de la génèse à la récolte

Champagne
Coup d'envoi imminent pour les vendanges 2023.

www.francebleu.fr/em...
01 Sep 2023 15:46 #13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • vinozzy
  • Portrait de vinozzy Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2435
  • Remerciements reçus 2816

Réponse de vinozzy sur le sujet Millésime 2023, de la génèse à la récolte

C'est parti ! Les voisins lavent les caisses qui vont recueillir dès demain les premiers raisins sur les parcelles les plus jeunes, peu chargées et exposées à la pourriture qui sévit ici ou là...

La maturité est très disparate, beaucoup plus qu'à l'accoutumée. Le Meunier est dans la vallée de la marne encore à peine à 7°5...et si le palier de maturité constaté cette semaine ne saute pas, on va trouver des moûts qui feront à peine les 9° officiels, même dans 10 jours....Le Chardonnay s'en sort bien mieux en général et le Pinot noir est entre les deux..mais cela a t-il un sens de parler cépages tant la situation est hétérogène den fonction des conditions de production ?
Car c'est à la vigne que cela aura été plus mordial que tout cette année (merci les Deschiens). Car en 2020 ou 2022 des rendements élevés n'avaient pas pour autant empêché de récolter sain et mûr.  Mais cette année 2023, avec un poids moyens de grappe à la vendange supérieur à 240 gr (historique) et une météo qui a abreuvé la vigne avec une libération d'azote continue sur toute la saison, l'écart est abyssal entre des vignes actuellement à 9.2° et leur voisine qui stagnent à 7.5°...Enherbement, travail du sol, apports azotés modérés...ces opérations qui limitent naturellement le rendement de 15 à 30% ou qui absorbent une pluie ont parfois tout changé.
Pour l'état sanitaire, qui sert d'épouvantail au choix  d'une vendange prématurée, cela est une vieille histoire dans les vignobles septentrionaux. On la résolvait en partie en triant les grappes ou en coupant ici une épaule, ici un bas de grappe touché.... Mais avec plus de 60% du vignoble vendangé par des équipes qui travaillent à la tâche (dont de nombreuses équipes bulgares, polonaises, tchèques) et pour qui toute action ralentissant la coupe est une perte sèche, difficile d'imposer un tri pourtant nécessaire. A moins de payer pour cela, mais pratique rare et qui demande un suivi auprès de ces équipes...

Pas top tout cela ? Au milieu de cette océan de marasme subsistent donc des îlots d'espoir avec les vignerons régulièrement présents sur LPV, car en raisonné réel ou en bio le rendement est bon et l'état sanitaire satisfaisant, on en reparle d'ici une semaine.

"Je me demande si la mort vaut la peine d'être vécue". Frédéric Dard.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, letournaisien, sideway, bertou, chrisdu74, Benoit Hardy, Vaudésir, lbb.contact, Papé, Blog, starbuck, jd-krasaki, LLDA, Garfield
02 Sep 2023 08:36 #14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95385
  • Remerciements reçus 25554

Réponse de oliv sur le sujet Millésime 2023, de la génèse à la récolte

Champagne
Le Comité Champagne a publié ce samedi 2 septembre 2023 les dates des vendanges dans les 319 communes de l'appellation, cépage par cépage. Les premières parcelles seront récoltées le 5, mais le gros de l'activité sera concentré du 7 au 14 septembre dans la majorité des communes de l'appellation champagne.

france3-regions.fran...
03 Sep 2023 15:18 #15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95385
  • Remerciements reçus 25554

Réponse de oliv sur le sujet Millésime 2023, de la génèse à la récolte

Champagne
Vendanges du champagne en Seine-et-Marne : beaucoup de raisin mais il peine à mûrir et commence à pourrir.

www.leparisien.fr/se...
12 Sep 2023 15:33 #16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95385
  • Remerciements reçus 25554

Réponse de oliv sur le sujet Millésime 2023, de la génèse à la récolte

Champagne
La situation sanitaire des raisins se dégradant, le mot d’ordre est de trier les grappes dans les vignes champenoises. Le potentiel agronomique, très généreux, devrait permettre d’avoir des vins de qualité.

www.vitisphere.com/a...
13 Sep 2023 20:17 #17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95385
  • Remerciements reçus 25554

Réponse de oliv sur le sujet Millésime 2023, de la génèse à la récolte

Champagne
Pourquoi ça sent le vinaigre dans le vignoble de Champagne.

www.lunion.fr/id5195...
13 Sep 2023 20:18 #18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 191
  • Remerciements reçus 576
@Vinozzy, on veut un report actualisé de l'insider LPVien ! On compte sur toi ! ;)

Romain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, bertou
14 Sep 2023 17:14 #19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • vinozzy
  • Portrait de vinozzy Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2435
  • Remerciements reçus 2816
Bien bien bien...12 jours de vendanges et damned, c'est comme en Formule 1 de ma jeunesse : c'est toujours Schumacher qui gagne. je compile ici mon avis avec ceux de de Franck et de Bertrand, rencontrés hier soir dans une cuverie d'Ay.

Le plénipotentiaire des lauriers et du pouvoir de l'année est donc le Chardonnay, beau à superbe partout. état sanitaire entre bon et excellent, maturité entre acceptable et géniale.  Si le Ph (acidité des vins) est mou, à l'image de 2022, vous savez que j'ai déjà écrit ici qu'une vinification précise, peu interventionniste mais parfois technique ( refroidissement des môuts pour la fermentation à jean passe) pouvait donner des vins à belle expression, mais nous en reparlerons. Tiens, déjà, y'aura qu'à moins les doser.

Le Pinot Meunier...alors...quelques beaux lots vus sur les quais des pressoirs à maturité proche de 9.8/10.5°, ce qui est acceptable cette année où la bascule aromatique ne nécessite pas d'atteindre 11° comme l'an passé..mais aussi des choses horribles mal triées à la vigne , où sur certaines grappes se côtoient des raisins en sur-maturité où la drosophile a piqué (et fait tourner les baies en vinaigre) et des grains encore verts. Notons que les vignobles travaillés et surtout enherbés sont plus homogènes. Si tri sévère effectué, parfois 40% de récolte perdue...

Le Pinot Noir est plus difficile à cerner globalement : si le rendement est très élevé (plus de 18000 kg/ha), alors on peut tout craindre : sous-maturité chronique (des milliers de kilos vus sur Vertus à moins de 8°..et pourtant envoyés au pressoir...). Et les grappes de ces fruits gorgés d'eau, dès que la maturité commence à poindre, tombent dans le travers des Meuniers : pourriture galopante, odeurs de vinaigre...

On revit donc 2017. Blancs éclatants (2017, des chardo d'anthologie pour moi !) au vu de ce qui se passe sur les "noirs", comme on nomme ici les 2 Pinots.

Je vous écrit l'avenir proche vu par l'ami Franck, au coeur de la vinif dans une grande unité : les chefs de cave vont galérer pour vinifier ce qui sera parfois de la daube, faire le tour des récoltants et des petits négociants pour racheter des vins clairs acceptables ou faire des échanges de vins (exemple : 100 hls de bon vin contre 130 hls de mauvais, c'est le tarif).

Alors, pour l'amateur LPVien qui se dirige souvent vers les 200/300 vignerons en vue..ben pas de crainte, les meilleurs n'encavent pas ces jus moyens, même si quelques BSA qui seront à base 2023 seront les parents pauvres de la gamme. Pour ce qui est du millésime du grand soir, on va repasser, hein. MAIS... et n'est-ce pas que justice... les vignes en bio ou biody, naturellement moins chargées, sont parfois superbes et quasi exemptes des travers sus-cités, pour peu que l'on y pratique si besoin un tri salvateur.

La tendance est donc difficile avec le réchauffement climatique galopant :
-ou ça gèle et paf pénurie (cf 2014/2016/2017 en territoire de l'Aube, en première ligne gélive),
-ou ça murit à tout berzingue fin aout (cf 2022) et les maturités doivent être poussées pour que le goût rattrape le sucre dans les baies,
-ou les épisodes successifs pluie intense/soleil-chaleur intenses (cf 2017 et 2023) vont donner des raisins très difficiles à amener à la vendange "sains, mûrs et marchands" comme noté dans les contrats de vente...
Bref, c'est le brin. Et je n'ai pas parlé des conditions dantesques de vendanges manuelles pour les coupeurs ou porteurs de paniers...des morts, des coups de chaud/insolation par centaines chaque jours...dramatique bilan de 7 jours à plus de 33/35°.

En attendant, achetez les 2019 qui sortent , géniaux quelque soit le cépage ou la sous-région Champenoise  . Et comme dans toutes les vraies grandes années, même les récoltants "bons marchés" sont à étudier ! Ha, ça fait du bien de terminer sur une note positive.


 

"Je me demande si la mort vaut la peine d'être vécue". Frédéric Dard.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., letournaisien, bertou, Benoit Hardy, Vaudésir, LucB, Papé, Blog, Frisette, oberlin, starbuck, LLDA, the_ej, Gaétan, DaGau, Brody, Kumquat, Vesale, Ilroulegalet
16 Sep 2023 08:13 #20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95385
  • Remerciements reçus 25554
Champagne
Une grappe de plus d’1,5 kilo à Jouy-lès-Reims.

www.lunion.fr/id5242...
28 Sep 2023 20:49 #21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95385
  • Remerciements reçus 25554
Champagne
Vendanges 2023 : bilan et perspectives économiques de la filière champagne.

www.lapresse.ca/actu...
11 Oct 2023 18:50 #22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • vinozzy
  • Portrait de vinozzy Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2435
  • Remerciements reçus 2816
Bordeaux et Champagne (et peut être d'autres vignobles ?)..les blancs devant ?
Fil bordeaux R 2023 : "Alors que Bordeaux a connu une attaque de mildiou sans précédent, les cépages blancs semblent s’en sortir avec panache."

"Je me demande si la mort vaut la peine d'être vécue". Frédéric Dard.
28 Oct 2023 18:28 #23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck