Nous avons 2740 invités et 52 inscrits en ligne

Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

  • Messages : 6161
  • Remerciements reçus 9

Réponse de chinbourg sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

Pourquoi donc?

Comment peut on respecter le terroir en bombardant de chimie... des révélations, y aurait il une levure ou toute autre enzyme ou je ne sais quels autres produits qui pourraient donner ses lettres de noblesse au Terroir.:D

Laurent L
27 Mai 2009 15:27 #241

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3660
  • Remerciements reçus 2

Réponse de rzac23 sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

A la base la question porte sur le terroir. Après tout, que vient faire le bio là dedans.
Il me semble que la notion de terroir était là bien avant ce "magnifique" label, et perdurera après sa disparition...quant tout le monde sera bio et que cette appellation n'aura plus lieu d'être.


Franck L. "Patatement vôtre"
LPV Haute Normandie.
27 Mai 2009 15:32 #242

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6161
  • Remerciements reçus 9

Réponse de chinbourg sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

Non pas d'accord c'est la chimie qui est arrivé après.
Avant la chimie personne ne revendiquait le Bio, il y a même des vignes qui n'ont jamais vu la chimie, exemple les vignes de S Guion à Bourgueil.

Laurent L
27 Mai 2009 15:35 #243

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 762
  • Remerciements reçus 0

Réponse de lanèfle sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

Eh ben voilà Laurent, tu vois qu'on ne peut pas être d'accord sur tout. je suis rassuré, si je suis le raisonnement de laurent M, il se pourrait même que j'aie un peu raison...>:D<

Mais c'est là tout l'abyme... ce n'est pas parce qu'un terroir n'est pas cultivé bio ou bioD, qu'il est automatiquement "bombardé de chimie". Avec un chapeau de cavalerie et avec la charge des Walkyries derrière.

Quant aux levures, enzymes et autres intrants à la cave : rien à voir avec le fait d'être bio ou pas. Absolument opposé à l'expression d'un terroir ????

pas si simple tout ça...


Nous n’avons plus de grand homme mais des petits qui grenouillent et sautillent de droite et de gauche
avec une sérénité dans l’incompétence qui force le respect. Desproges
Le blog du rustre
27 Mai 2009 15:46 #244

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6161
  • Remerciements reçus 9

Réponse de chinbourg sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

Ha oui Marc tu parles des nouveaux "chevaliers blancs" de la culture "raisonnée", "des presques Bio" etc..., ils se donnent bonne conscience de ne traiter qu'une fois sur deux, amis toujours à la chimie lourde avec des produits pénétrant.... :D

Laurent L
27 Mai 2009 15:52 #245

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3660
  • Remerciements reçus 2

Réponse de rzac23 sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

Non pas d'accord c'est la chimie qui est arrivé après.

Laurent. C'est ce que je disais.


Franck L. "Patatement vôtre"
LPV Haute Normandie.
27 Mai 2009 15:53 #246

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 762
  • Remerciements reçus 0

Réponse de lanèfle sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

chinbourg écrivait:
> Ha oui Marc tu parles des nouveaux "chevaliers
> blancs" de la culture "raisonnée", "des presques
> Bio" etc..., ils se donnent bonne conscience de ne
> traiter qu'une fois sur deux, amis toujours à la
> chimie lourde avec des produits pénétrant.... :D

Mmmhhh, pas forcément de ceux-là Laurent mais peut-être de ceux-ci :

"Enfin, il y a aussi pas mal de domaines qui, sans se réclamer du bio, n'en sont probablement pas très loin. J'ai lu par exemple des textes de Monsieur Rousseau père qui me laissent penser qu'ils ne font pas n'importe quoi dans les vignes et dans la cave..." (P. Barret).


Nous n’avons plus de grand homme mais des petits qui grenouillent et sautillent de droite et de gauche
avec une sérénité dans l’incompétence qui force le respect. Desproges
Le blog du rustre
27 Mai 2009 16:56 #247

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6161
  • Remerciements reçus 9

Réponse de chinbourg sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

Mince, je ne pensais pas forcément à ceux qui sont en Bio sans être certifié.:D
ou ceux qui n'ont jamais connu la magie de la chimie ;)

Laurent L
27 Mai 2009 17:21 #248

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 786
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Iris sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

27 Mai 2009 18:16 #249

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26094
  • Remerciements reçus 946

Réponse de Luc Javaux sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

Laurent,

Tu manques clairement de nuances dans tes propos, étonnant pour un amateur de chenin... ;)
Ce manichéisme qu'on rencontre très souvent chez chez les bio-terroiristes est assez fatiguant, il faut bien l'avouer.

Luc
27 Mai 2009 19:00 #250

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 357
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Eric Monné sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

Ce manichéisme qu'on rencontre très souvent chez chez les bio-terroiristes est assez fatiguant, il faut bien l'avouer.

Et celui des anti bio l'est aussi tout autant, ne faudrait il pas l'avouer?

Pas d'accord Iris, un fumeur qui a presque arrêté de fumer n'est pas un non fumeur.

Un vigneron bio n'est pas un vigneron presque bio.
Certifié ou pas est une question de choix personnel qui permet d'apporter la preuve que l'on fait bien ce que l'on affirme même aux amateurs lointains qui ne peuvent pas forcément se déplacer pour faire le boulot (de contrôle) eux même.

C'est pour cela qu'un vigneron presque bio n'est à mon avis pas crédible pour juger des effets de la culture bio sur son terroir et à plus forte raison sur celui des autres. Il ne peut ni revendiquer une expérience qu'il n'a pas ni fournir les preuves du type de viticulture qu'il pratique.
27 Mai 2009 19:59 #251

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20118
  • Remerciements reçus 1113

Réponse de enzo daviolo sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

Mais quels anti-bio? qu'est-ce que c'est que cette paranoia!?
Lanèfle a écrit de long post pour expliquer qu'il était pro-bio mais qu'il fustigeaient ceux qui se servaient de ce mode de culture pour en faire un argument soit de croyance (bioD) soit de marketing, mais tous ceux qui doutent de ce qui n'est pas scientifiquement prouvé, en quoi sont-ils anti-bio? en rien!
J'espère d'ailleurs qu'un jour toute la production viticole sera bio, pas pour faire de meilleurs vins, mais pour protéger ce qu'on léguera à nos descendants et pour notre santé.
27 Mai 2009 20:18 #252

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6161
  • Remerciements reçus 9

Réponse de chinbourg sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

Luc Javaux écrivait:
> Laurent,
>
> Tu manques clairement de nuances dans tes propos, étonnant pour un amateur de chenin... ;)
> Ce manichéisme qu'on rencontre très souvent chez chez les bio-terroiristes est assez fatiguant, il faut bien l'avouer.
> Luc

Luc,
Le Chenin peut avoir un caractère entêtant, hors de notre belle Loire.;)

Dans un débat de ce type, pour être clair, il vaut mieux être manichéen, cela ôte les doutes, non ...

Je ne sais pas pour les autres, mais pour moi, je me suis forgé mes convictions en voyant les usages du commun des vignerons, une viticulture entièrement tournée vers le productivisme, à coups d'engrais, de phosphate, de désherbant, d'anti-botryitis, de pénétrant contre l'oîdium, le mildiou, etc....
Alors qu'en parallèle, j'observe des vignerons qui font le travail à la vigne pour favoriser l'émergence d'un beau fruit qui sera la base du beau vin, tout simplement.
Cette AOC est Chinon, mais je pourrai en citer des centaines du même acabit, malheureusement.:(

Laurent L
27 Mai 2009 21:20 #253

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84565
  • Remerciements reçus 10699

Réponse de oliv sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

Petite pièce jointe au dossier.

Le vin de terroir, dernier rempart de l'authenticité

www.sudouest.com/acc...
27 Mai 2009 21:32 #254

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 786
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Iris sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

Eric, c'est exactement ce que je viens de dire: bio est une étiquette, qui par la législation en rigueur est réservée à ceux, qui se font contrôler par les organismes agrées et payent les contrôleurs pour cela. Le reste, cela devient une question de confiance et de transparence. On peu s'imposer des règles plus stricte, que celles, qui sont dans les cahiers de charges comme celui d'Ecocert, on peut même appliquer des principes très strictes dans sa vinification, qui n'existent pas encore en AB; tant qu'on n'a pas demandé le tampon, pour rentrer dans le club, on devrait se garder d'utiliser ce petit mot bio par rapport à sa manière de produire:-). Cela rend la communication un peu plus compliqué, c'est tout.

Je n'ai dit nullement, qu'on peu être en presque bio, je trouve que cela est aussi floue, que de parler de raisonné extrême... on peut faire ce qu'on dit et dire ce qu'on fait :-).

Et je m'excuse, d'avoir dévié du sujet des vins de terroir à mon tour ce coup-ci:-), mais quand on me prête des arguments, que ne n'ai pas utilisés, je m'y sens obligé..
27 Mai 2009 23:08 #255

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3824
  • Remerciements reçus 1194

Réponse de agitateur sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

chinbourg écrivait:

> .............................................., y aurait il une
> levure ou toute autre enzyme ou je ne sais quels
> autres produits qui pourraient donner ses lettres
> de noblesse au Terroir.:D

Faut'il rappeler que le Bio certifié ou le BioD stade 1 n'engage à rien de différent par rapport au conventionnel, pour ce qui concerne la cave ??
27 Mai 2009 23:29 #256

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 357
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Eric Monné sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

Eric, c'est exactement ce que je viens de dire: bio est une étiquette, qui par la législation en rigueur est réservée à ceux, qui se font contrôler par les organismes agrées et payent les contrôleurs pour cela. Le reste, cela devient une question de confiance et de transparence. On peu s'imposer des règles plus stricte, que celles, qui sont dans les cahiers de charges comme celui d'Ecocert, on peut même appliquer des principes très strictes dans sa vinification, qui n'existent pas encore en AB; tant qu'on n'a pas demandé le tampon, pour rentrer dans le club, on devrait se garder d'utiliser ce petit mot bio par rapport à sa manière de produire:-). Cela rend la communication un peu plus compliqué, c'est tout.

D'accord Iris mais on ne peut pas à la fois rejeter les contraintes (le contrôle) et bénéficier des mêmes droits que confère la certification. Ceci dit chacun est libre et peut tenir le discours qu'il veut du moment qu'il reste clair. Mais comme tu le dis c'est moins simple et cela ne présente pas la garantie (pour le consommateur) d'un label officiel.

Désolé aussi de poursuivre le hors sujet.
27 Mai 2009 23:45 #257

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 583
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Franck PASCAL sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

cut
28 Mai 2009 04:27 #258

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 583
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Franck PASCAL sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

cut
28 Mai 2009 05:15 #259

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18911
  • Remerciements reçus 4070

Réponse de Eric B sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

BioD Stade 1, peux-tu détailler ?

Voir ICI

Eric
Mon blog
28 Mai 2009 06:57 #260

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1936
  • Remerciements reçus 58

Réponse de Hervé Bizeul sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

Sachant qu'on peut trouver jusqu'à 5000 plus de pesticides dans un litre de vin que la norme de potabilité de l'eau, même si un vigeron se rapprochait de la bio en utilisant que 10% des traitements autorisés en conventionnel (soit 1 traitement/an), il pourrait encore y avoir jusqu'à 500 fois plus de pesticides que la norme de potabilité....
Ne faire qu'un traitement chimique par an est-il humainement acceptable ?
Peut-on dire qu'à ce stade, le consommateur et sa santé sont respectés ???


C'est vraiment ce genre de démonstration qui, pour moi, décrédibilise tout ton discours, Franck...

C'est comme si je m'appuyait sur la récente étude qui montre, sur UN ou DEUX échantillons que "certains" vins bio sont aussi contaminés par les pesticides que les conventionnels pour affirmer que le bio est nul et ne donne aucunes garanties, tout ça parce qu'un mec à triché (il y a des malfaisant partout), ou que ses vignes ont été traités par hasard par l'hélico du voisin...

Oui, un traitement chimique par an, ou une fois tous les cinq ou six ans, avec un produit de synthèse particulièrement bénin, et il y en a beaucoup aujourd'hui, est pour moi humainement parfaitement acceptable et bien plus souhaitable que 15 applications par an de produits datant des années 50. Tous les cinq ans, c'est un rapport de 1/75, et pour moi, ça me suffit bien et ça changerait la donne du tout au tout.

Tout bon, tout mauvais, le label sinon rien de bien et bien sûr, vogue la galère à la cave et ne disons rien au consommateur, voilà bien tout ce qui me navre dans la démarche de certains.

Le but n'est clairement pas de faire diminuer les intrants pour tout le monde, ce qui est urgent et en cours, grace aux écotaxe et au retrait de nombreux poisons, mais de convertir un petit nombre. Attristant. Si tous les bios essayaient de sensibiliser d'abord au respect des doses, à la diminution des traitements inutile, à l'observation, beaucoup de vignerons iraient - et vont déjà - dans la bonne voie. Les diaboliser, les mépriser n'est pas pour moi, justement, la bonne voie.
28 Mai 2009 08:47 #261

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 668
  • Remerciements reçus 0

Réponse de thierryl sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

Où l'on voit bien que la confusion à ne pas faire est celle entre bio-biod et raisonné, un monde les sépare car la logique de production est simplement différente: d'un côté on s'oblige à mettre tout en place (notamment au niveau des méthodes culturales) pour ne jamais devoir recourir à la chimie, de l'autre on se "contente" de se passer au maximum de la chimie quand le millésime, la nature, le permet.

Que certains ne voient pas la différence fondamentale dans les approches, la réflexion et puissent nier les conséquences sur les modes de production et donc sur le produit final m'interpelle. Et je vois bien à qui peut profiter cette confusion entretenue par certains.

Bonnes dégustations.
28 Mai 2009 09:44 #262

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6161
  • Remerciements reçus 9

Réponse de chinbourg sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

Thierry je suis tout a fait d'accord avec toi.(tu)
Il se donne bonne conscience juste quand le millésime le permet...., dès les premières petites complications on reprend les bonnes vieilles habitudes, on bombarde...
Par chez nous en 2008, on peut remarquer qu'il y a eu une grosse pression, tout au long du cycle et que les Bio ne s'en sont pas plus mal sorti que les autres.;)

Laurent L
28 Mai 2009 09:51 #263

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3769
  • Remerciements reçus 118

Réponse de totolouga sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

un long discours....

C'est pour noyer le vulgus pecus que tu fais de si longs discours?? Et ca serait sympa de ne pas recopier systématiquement ce qui a été dit par les autres intervenants, nous y gagnerions en lisibilité....
Je ne sais pas si tu te rends bien compte que 2 de tes commentaires remplissent pleine une page de forum....moi j'ai une liaison bas débit...et oui je suis resté dans l'ancien monde mais là je voudrais bien rentrer dans le nouveau même si la conjonture luno-mercuro-saturno-jupiturique ne s'y prête pas...B)-
Merci.
28 Mai 2009 09:54 #264

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 762
  • Remerciements reçus 0

Réponse de lanèfle sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

Bonjour Franck,

Je me permets de répondre à certaines de tes réponses mais j'ai effacé mon texte originel sinon ca va faire long. de plus, de mon côté, tout a été dit. Rien a ajouté. Ca commence à tourner en rond.

Franck PASCAL écrivait:

> On est bien d'accord sur ce point.
> Sachant qu'on peut trouver jusqu'à 5000 plus de
> pesticides dans un litre de vin que la norme de
> potabilité de l'eau, même si un vigeron se
> rapprochait de la bio en utilisant que 10% des
> traitements autorisés en conventionnel (soit 1
> traitement/an), il pourrait encore y avoir jusqu'à
> 500 fois plus de pesticides que la norme de
> potabilité....
> Ne faire qu'un traitement chimique par an est-il
> humainement acceptable ?
> Peut-on dire qu'à ce stade, le consommateur et sa
> santé sont respectés ???

Et ben tu vois, on est d'accord, enfin presque. Parce qu'au niveau des produits utilisés, qu'ils soient "chimiques" ou "naturels", pénétrants ou de contact, ce qui compte, c'est la rémanence du produit (durée de vie dans l'environnement), la toxicité et la rémanence des ses métabolites. Le trajet de ceux-ci dans les chaînes alimentaires, les écosystèmes, les interactions avec les principaux cycles bio-géochimiques. C'est très complexe. La toxicité et la présence de résidus dans le vin dépendent du délai entre l'application et la cueillette du raisin, du produit...

> Juste une citation, qui ne justifie rien en
> elle-même, bien entendu... mais qui interpelle et
> qui pourrait permettre de s'interroger:
> «J'affirme que le sentiment religieux cosmique est
> le motif le plus puissant et le plus noble de la
> recherche scientifique.»
> [ Albert Einstein ]
> Voilà des paroles bien surprenantes où les
> sentiments, la croyance (religieux) et le cosmique
> sont associés à la science...
> Je suis tombé dessus par hasard hier.
> Restons humble et cherchons à comprendre,
> notamment par l'expérience; et non à démonter
> l'autre juste car on ne comprend pas ce qu'il
> dit.
> En essayant, ça coupe court à tout débat.
> Même si on ne peut pas l'expliquer, le résultat
> est là; et dans mon métier, la finalité c'est le
> vin...
> je fais ce qu'il faut pour que le vin soit là. Un
> point c'est tout.

Je n'en doute pas Franck. Mais là j'arrête de m'égosiller. Et une citation prêtée à Einstein n'y changera rien. Parce qu'utiliser des citations sorties de leur contexte, peu ou pas vérifiables qui ne portent pas sur des expériences et des faits mesurables ne fait pas partie de la méthode scientifique.

> Il y a beaucoup de pipo sur le côté clean de la
> méthode: très peut de choses sont changées par
> rapport à un viticulteur classique en comparaison
> à tout ce qu'il est nécesssaire de changer.

Qui a parlé de côté clean et pas clean ? Encore du manichéisme. J'ai mis des liens il y a quelques pages vers des extraits de chartes tyflo et terra vitis. tout le monde peut les consulter voir les différences.... Petite pique un peu mesquine : sur le site de Demeter (bioDyn), pas de charte clairement définie : beaucoup de blabla théorique et des bouquins à vendre.... mais bon....

> Erreur, c'est l'inverse.
> La bio ne peut fonctionner que si la nature
> fonctionne bien: une plante ne peut se développer
> sainement que dans un sol en bonne santé, et
> d'autres conditions du même genre.
> Les méthodes de culture sont réfléchies pour
> permettre à la plante de rester saine, ce qui
> passe obligatoirement par le respect de la vie en
> place. Normal que l'adoption de ces pratiques
> conduise au respect de l'environnement (et donc du
> terroir).

Là franck, il faudra en quoi on m'explique en quoi mon discours est l'inverse du tiens....

> Attends, il faut se poser la bonne question:
> pourquoi les vins sont-ils de venus ordinaires ?
> Souvent, c'est parce que leur caractère a été
> gommé, et cela pas seulement en vinification.
> Il manque déjà dans le raisin les éléments qui
> font son caractère, qui font que le vin sera
> différent du vin du voisin: le terroir.
> Rendons de nouveau l'expression du terroir
> possible, et le vin prendra une toute autre
> dimension, avec de la race et du caractère.
> Ensuite, le consommateur aimera ou n'aimera pas,
> car lorsqu'on affirme son caractère, on ne plait
> pas à tout le monde.
> Mais au moins, le vin sera sorti de sa léthargie,
> de son statut "vin ordinaire".
> C'est la base du métier de vigneron; sinon on est
> dans la fabrication d'un produit industriel et non
> dans la notion de vin de terroir (sujet de ce
> post).

Franck... il y a toujours eu des vins ordinaires et des extraordinaires. Il y a des vins de caractères et des exceptionnel en non bio et en bio, même en biodynamie. Il y a même pas mal de gens, y compris sur ce forum, que les vins sont meilleurs en moyenne qu'avant. Alors je sais bien que tu parles du caractère "lissé" des vins d'aujourd'hui. Pas moi, mais je suppose qu'on l'aura compris, je pense que pour celui qui cherche, le caractère lissé des grands vins est une foutaise.

> Certes, il y a beaucoup de main d'oeuvre en bio;
> mais l'argent ne devrait-il pas d'avantage
> permettre de faire vivre des familles?
> Perso, je crois qu'il est temps d'arrêter de
> détruire l'environnement et la santé des animaux
> et des hommes juste pour s'enrichir et mettre des
> gens à la rue.
> Gagner de l'argent pour permettre à des familles
> de vivre, tout en protégeant le consommateur de
> l'ingestion de substances toxiques ou
> cancérigènes, préserver la qualité de la terre
> nourricière, diversité biologique, et ce qui nous
> entoure (dont nous dépendons directement) me
> semble plus louable.
> Ensuite, si les conventionnels devaient payer les
> conséquences de leurs actes, depuis la pollution
> de l'eau, la pollution de l'air, jusqu'aux soins
> lourds que nécessitent ces pratiques pour soigner
> les gens, je peux t'assurer que la bio serait bon
> marché. Pour l'instant, ce nos impôts et les
> charges sociales prélevées sur les salaires qui
> paient à la place des responsables.
> Dans ces conditions, c'est trop facile... en bio,
> on ne nous fait pas de cadeau, nous devons payer
> nous-mêmes et le consommateur supporte cette
> éthique en payant le prix juste, en cohérence avec
> un modèle de société qui fonctionne de nouveau
> dans le bon sens.
> Petit à petit, la proportion de bio augmente, ce
> qui devrait permettre de revoir le modèle
> économique de la filière agricole prochainement.

Là franck, je suis tout à fait d'accord. je pense que c'est mon côté pastèque. tu sais vert au dehors mais rouge à l'intérieur. je l'avais déjà dis lors du fameux débat des mains caleuses : je préfère mettre mes sous dans le travail des gens à la vigne que dans l'amortissement d'un osmoseur. De toute façon, je ne suis pas sûr que dans le monde des vins de qualité les vins bio soient en moyenne plus chers que les pas bio. la qualité se paie de toute façon. mais je l'ai déjà dit dans l'extrait que tu cites.

> > Le bio ne repose pas
> > sur des méthodes folkloriques ou farfelues.
> En effet, c'est de l'empirisme millénaire,
> transmis de génération en génération, peaufiné à
> chaque génération, puis transmis à nouveau.
> C'est une somme de connaissances qui n'a pas de
> prix.
> Vouloir remettre tout ça en cause juste car la
> logique NPK permet de faire plus de quantité me
> semble bien loin du sujet qui nous intéresse !
> Autrefois, les agriculteurs, forcés par la force
> des choses de conserver leurs semences pour les
> semer à nouveau devaient réfléchir de manière
> gobale avec la nature pour les semences se
> conservent.
> Aujourd'hui, il faut traiter les semences avec de
> la chimie (même les fruits) avec de la chimie,
> sinon les récoltes pourrissent.

La par contre Franck... l'histoire du savoir millénaire, c'est pluas compliqué que ça, mais ca aussi je l'ai rabaché.

> La bio n'a pas attendu ces firmes pour exister,
> heureusement.
> Réduire la bio a de la chimie, c'est faire fausse
> route.
> Ces substances sont-elles vraiment indispensables
> ?
> Il est légitime de se poser la question lorsqu'on
> cherche à produire sain et naturel.
>
> > Pas d’énergie et d’ondes
> > la-dedans. Je voulais résumer la chose mais je
> > n’en n’ai pas le temps. Ce lien un peu long
> expose
> > les choses .
> C'est ta croyance.

Non, Franck, pas une "croyance". Un démarche faite de questionnement, de doutes, d'évolutions... le bio n'a pas attendu de firmes pour exister mais je trouve sain et réjouissant que ces firmes si "démoniaques" se mettent à mettre des sous dans la recherche pour élaborer des produits bio. Quand tu dis "réduire la bio à de la chimie"... c'est n'importe quoi. désolé hein... mais après les tartines, les liens, le temps que j'ai pris pour écrire mes interventions... ca me troue tiens... la biodynamie est une pseudo-science et dans ton discours Franck, il y a toute la réthorique du discours pseudo-scientifique. La même absence de doute aussi.

> Il faut comprendre une chose: si on mettait en
> place un cahier des charges aussi restrictif que
> ce que je fais dans mes vinifications, personne ne
> changerait de mode de culture pour passer en
> bio... tu le vois bien, le simple fait de ne plus
> avoir de désherbant ou de systémique fait peur au
> vigneron. Si en plus tu lui dis qu'il n'aura plus
> droit aux levures sélectionnées ni aux pieds de
> cuve malo, ni aux tanins oenologiques, etc... là
> c'est certain, il n'y aura plus jamais personne
> qui cherchera à faire plus propre aux vignes que
> de la chimie.
> Et puis, de toute manière, lorsqu'on permet à la
> plante de fonctionner pleinement, avec des
> métabolismes qui permettent une réelle maturité
> des raisins, les vins sont tout autres et les
> vinifications peuvent évoluer... mais ça demande
> aux vigneron de quitter ses peurs. C'est là le
> plus gros travail.

de l'art des amalgames et des raccourcis...

> Bon, ce n'est pas que je m'ennuie, mais la
> dynamisation est presque terminée.
> A bientôt !

Bon travail Franck. De toute façon entamer ton type de démarche au Pays du traitement par hélico et du sol à petits bouts de plastoc bleu, ca relève d'un certain côté de l'héroïsme. Bon travail, très sincèrement.

Heureusement que dans ce débat, il y a des gens qui apportent de l'eau à mon moulin :

"Dans un débat de ce type, pour être clair, il vaut mieux être manichéen, cela ôte les doutes, non ..."

Magnifique, sincèrement magnifique. Et donc surtout, arrêtons de réfléchir, de penser, soyons blanc ou noir, pro ou anti, c'est plus simple à piger.

Bonne et radieuse matinée.


Nous n’avons plus de grand homme mais des petits qui grenouillent et sautillent de droite et de gauche
avec une sérénité dans l’incompétence qui force le respect. Desproges
Le blog du rustre
28 Mai 2009 10:36 #265

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20118
  • Remerciements reçus 1113

Réponse de enzo daviolo sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

"Il se donne bonne conscience juste quand le millésime le permet...., dès les premières petites complications on reprend les bonnes vieilles habitudes, on bombarde"

Tu vois Laurent, ce qui est dommage dans ce discours, encore une fois, c'est le tout ou rien! si on est pas bio, alors on est forcément un empoisonneur.8-)
Je partagerai tes convictions profondes dans ce domaine le jour où tu mettras plus de mesure dans tes propos en ne qualifiant plus tout ce qui n'est pas blanc, de noir!
28 Mai 2009 10:55 #266

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 762
  • Remerciements reçus 0

Réponse de lanèfle sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

thierryl écrivait:
> Où l'on voit bien que la confusion à ne pas faire
> est celle entre bio-biod et raisonné, un monde les
> sépare car la logique de production est simplement
> différente:

Euh... excuses moi Thierry, mais en matière de confusions, "ton camp" (les gentils, quoi, ca y est c'est simple ?) sont pas mal non plus... Mais tu as raison, entre raisonné et bioD, il y a un monde... de nuances et de subtilités... Mais j'arrête là... revenons à des choses simples.

Et donc, dans une galaxie lointaine, très lointaine....

Allez va, c'est juste un peu d'humour...


Nous n’avons plus de grand homme mais des petits qui grenouillent et sautillent de droite et de gauche
avec une sérénité dans l’incompétence qui force le respect. Desproges
Le blog du rustre
28 Mai 2009 10:58 #267

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 668
  • Remerciements reçus 0

Réponse de thierryl sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

Enzo, par contre ce n'est pas ce que j'ai écrit, pas de diabolisation mais le constat de démarches bien différentes malgré ce que certains veulent essayer de faire croire en prêtant à confusion. Pour rappel:

"Où l'on voit bien que la confusion à ne pas faire est celle entre bio-biod et raisonné, un monde les sépare car la logique de production est simplement différente: d'un côté on s'oblige à mettre tout en place (notamment au niveau des méthodes culturales) pour ne jamais devoir recourir à la chimie, de l'autre on se "contente" de se passer au maximum de la chimie quand le millésime, la nature, le permet.

Que certains ne voient pas la différence fondamentale dans les approches, la réflexion et puissent nier les conséquences sur les modes de production et donc sur le produit final m'interpelle. Et je vois bien à qui peut profiter cette confusion entretenue par certains."

Bonnes dégustations.
28 Mai 2009 11:01 #268

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20118
  • Remerciements reçus 1113

Réponse de enzo daviolo sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

Mais Thierry tu remarqueras que ce n'est pas à toi que j'ai répondu.
Toutefois, même dis comme ça, ce n'est pas aussi binaire, il n'y a pas les méchants contre les gentils, et même dans certains millésimes difficiles, certains, malgré leur mise en place de méthode culturale bio, ont l'intelligence de ne pas être jusqu'au boutiste pour sauver leur récolte (cf pontet canet pour donner un exemple ici connu)
28 Mai 2009 11:06 #269

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26094
  • Remerciements reçus 946

Réponse de Luc Javaux sur le sujet Re: Au fait, c'est quoi un vin de terroir?

Et celui des anti bio l'est aussi tout autant, ne faudrait il pas l'avouer?

Je ne le pense pas, pas du tout même...

Pas d'accord Iris, un fumeur qui a presque arrêté de fumer n'est pas un non fumeur.

Merci, c'est un très bon exemple. Tu iras donc expliquer à un médecin que quelqu'un qui fume une cigarette par jour est à mettre dans le même sac que celui qui en fume deux paquets. Pour ma part, mais je m'y connais sans doute moins que toi sur le sujet, quelqu'un qui fume très peu (une ou deux cigarettes par jour) est plutôt à mettre dans le panier des non-fumeurs si on parle des risques pour sa santé.
Il en va de même pour les buveurs, un exemple qui devrait te parler davantage. Il y a des non-buveurs, il y a des alcooliques, mais il y a aussi des buveurs modérés, et bizarrement, c'est bien ces derniers qui se portent le mieux... ;)

Un vigneron bio n'est pas un vigneron presque bio.
Certifié ou pas est une question de choix personnel qui permet d'apporter la preuve que l'on fait bien ce que l'on affirme même aux amateurs lointains qui ne peuvent pas forcément se déplacer pour faire le boulot (de contrôle) eux même.
C'est pour cela qu'un vigneron presque bio n'est à mon avis pas crédible pour juger des effets de la culture bio sur son terroir et à plus forte raison sur celui des autres. Il ne peut ni revendiquer une expérience qu'il n'a pas ni fournir les preuves du type de viticulture qu'il pratique.


On disait manichéisme ?

Luc
28 Mai 2009 11:16 #270

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck