Nous avons 964 invités et 7 inscrits en ligne

Les amis, c'est la vie !

  • Messages : 1256
  • Remerciements reçus 1125

Réponse de Agnès C sur le sujet Les amis, c'est la vie !

Et merde.
Zut.
Crotte.
Flûte.
Mazette.
Diantre.
La bougresse.
Et j'en passe.
Désolée pour Bordatto

PS: Vincent, t'as bu le tien?

"Enivrez vous de vin, de poésie ou de vertu à votre guise, mais enivrez vous"
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv
11 Jan 2020 22:57 #1201

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 559
  • Remerciements reçus 425

Réponse de Med sur le sujet Les amis, c'est la vie !

Je vais quand même pas la ramener quand ils essaient de me faire plaisir, sans se consulter en plus !
C'est très finement joué de leur part : ils ont réussi à se débarrasser de leurs daubes tout en te faisant plaisir :whistle:

une beauté de ligne qui cache un moteur à réaction, amenant la concorde autour de la table
J'ai bien fait de rattraper mes retards de lecture de CR, elle est magnifique celle-là Oliv !

Médéric
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv
14 Jan 2020 09:47 #1202

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20126
  • Remerciements reçus 1146

Réponse de enzo daviolo sur le sujet Les amis, c'est la vie !

Je vais quand même pas la ramener quand ils essaient de me faire plaisir, sans se consulter en plus !
C'est très finement joué de leur part : ils ont réussi à se débarrasser de leurs daubes tout en te faisant plaisir :whistle:


Médéric, shut up! j'en ai d'autres... :DD
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Med
14 Jan 2020 14:50 #1203

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Super Utilisateur
  • Messages : 84827
  • Remerciements reçus 11388

Réponse de oliv sur le sujet Les amis, c'est la vie !

:unsure: :pinch: :cartj:

C'est une stratégie savamment calculée pour me faire aimer le gamay que de taper dans les 1996 ou les 2008 ?
14 Jan 2020 15:19 #1204

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 559
  • Remerciements reçus 425

Réponse de Med sur le sujet Les amis, c'est la vie !

Depuis ta révélation avec un Vacqueyras juvénile, tu ne peux plus boire que des jus mûrs et puissants...
Faut donc reconnaitre que cette stratégie ce travail de sape d'Enzo commence vraiment à porter ses fruits :woohoo:

Médéric
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, enzo daviolo
14 Jan 2020 16:15 #1205

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Super Utilisateur
  • Messages : 84827
  • Remerciements reçus 11388

Réponse de oliv sur le sujet Les amis, c'est la vie !




Domaine Gérard Boulay, Sancerre, Monts Damnés, 2016



Robe jaune paille.
Nez ultra causant, presque exubérant, sur les fleurs blanches, entre la glycine et le jasmin, un côté agrume et exotique très présent laissant une impression de richesse.
L'attaque en bouche confirme la belle maturité par une ampleur souple et confortable bien tranchée par une acidité et de beaux amers.
L'ensemble est encore très jeune et le côté foufou aromatique manque encore de trame et de définition.
Mais la finale longue et structurée confirme le potentiel.
A attendre sagement et avec grand intérêt.
Très bien.


Domaine Jules Desjourneys, Saint Véran, 2015



Robe jaune paille à peine teintée.
Nez somptueux de classe et de précision, sur un élevage brillant de définition et une finesse florale délicate et nette.
Bouche géniale d'équilibre, conciliant l'allant d'une belle trame sans aucun creux depuis l'attaque jusqu'à la finale à une acidité élancée et tonique totalement intégrée au corps du vin.
L'élevage est une perfection, offrant des goûts qui communiquent avec le fruit sans jamais le dominer.
Finale crépitante et électrique absolument géniale de classe et de fraîcheur.
Coup de coeur ! oo,



Crème de courgette, chips de lard et parmesan



Domaine Coche-Dury, Auxey-Duresses, 2009



Robe très claire et évoluée, sur un tuilé pelure d'oignon presque cuivré.
Beau nez élégant au bouquet évolué, sur des notes épicées qui laissent encore le fruit s'exprimer, sur les fruits rouges et fleurs séchées, un coté pot pourri.
Belle bouche avec de la suavité et un déroulé franc quoiqu'assez évolué aromatiquement.
Le vin offre un corps léger mais sans faiblesse, les tanins sont totalement imperceptibles et une jolie acidité apporte de la relance.
La finale n'est pas interminable mais reste pleine de buvabilité.
Un joli vin, assez évolué dans son expression mais très agréable à boire tel que.
Très bien.


Domaine Daniel Bouland, Morgon Vieilles Vignes, 2009



Robe sombre, sur un bordeaux bleuté.
Nez changeant, un peu réducteur au service mais qui libère vite de belles notes de gelée de cassis, de pâte de fruits noirs, l'ensemble étant chatouillé par une pointe de volatile.
Bouche juteuse en attaque, sur un beau volume plein et un confit de fruit qui me convient bien, offrant une sucrosité à un corps vineux et d'une certaine densité.
La finale se resserre autant de cette forme de corpulence et d'une petite charge tannique qui fait saliver.
Beau vin, encore sérieux d'expression mais qui doit encore pouvoir gagner en fondu à la garde.
Bien à très bien.



Brochette d'agneau, polenta, salade juive



Domaine Raveneau, Chablis 1er cru Monts Mains 2010



Robe jaune paille commençant à dorer.
Nez précis, net, avec de la pureté, des notes calcaires et une forme de richesse florale à la fois qui vient à soi avec beaucoup de naturel.
Bouche offerte, sur une structure assez souple, un volume glycériné qui tapisse bien le palais et une très belle acidité qui tranche avec énergie dans cet ensemble bien mûr.
La finale est irréprochable de structure et d'allonge.
Ne lui manque en l'état qu'un petit peu de complexité aromatique et d'harmonie.
Très bien+

Weingut Dönnhoff, Riesling Schlossböckelheimer Felsenberg Auslese, 2004



Robe dorée légèrement.
Nez attirant et sexy, précis, sur des notes minérales et mentholées adjointes à des senteurs fruitées, entre les agrumes confits et un exotisme délicat.
La bouche est succulent de rythme et d'énergie, sur un touche cristallin qui glisse sur la lange et un équilibre d'école entre une sucrosité aérienne et un tonus sans faille.
Les goûts sont présents et précis et la finale est délicieuse de buvabilité.
Comment ça, c'est une demie bouteille ?
Superbe ! (tu)


Salade de fruits



Merci l'Enzo ! :kiss:
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, PtitPhilou, Olivier Mottard, PBAES, Gildas, Alex, Jean-Paul B., Jean-Bernard, Galinsky, Marc C, sideway, A42T, HERBEY 99, bertou, chrisdu74, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, Vaudésir, Krabb, vivienladuche, supervedro, Agnès C, sebus, starbuck, leteckel, LoneWD, Gerard58, Cristobal, Damien72, ysildur, Fredimen, Garfield, JeanRX
15 Juil 2020 15:33 #1206

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Super Utilisateur
  • Messages : 84827
  • Remerciements reçus 11388

Réponse de oliv sur le sujet Les amis, c'est la vie !

Domaine Albert Boxler, Riesling grand cru Brand, 2012



Bouchon parfait.
Robe bouton d'or.
Joli nez bien mûr, compromis franc de notes terpéniques sans excès mazoutés et de senteurs exotiques très agréables.
Bouche moins à mon goût en l'état, bien dotée d'une matière présente mais également d'une sucrosité un peu envahissante et qui ralentit l'énergie du vin.
La relance d'amers d'agrumes sur la finale est intéressante mais je pense qu'il laisser à la garde le temps d’apposer sa patine pour affiner cet ensemble bien né.
A revoir.


Domaine Vincent Dauvissat, Chablis 1er cru La Forest, 2007



Robe sur un doré franc.
Nez puissant et assez changeant, entre le minéral type silex frappé, la pierre chaude et des notes fruités florales qui vont et viennent en fonction de l'aération dans le verre.
Bouche qui concilie avec un certain talent une matière qui semble presque riche avec une acidité puissante et traçante et qui lui apporte beaucoup de tranchant et de tonus.
L'ensemble est agréable, d'une puissance et jeunesse certaine, notamment dans la finale légèrement chatouillée par une pointe amère.
J'ai pensé à un Jura.
Très bien.


Domaine de la Grange des Pères, Vin de Pays de l'Hérault, 2006



Bouchon imbibé au tiers.
Robe bordeaux clair avec une évolution notable.
Nez franc et capiteux, sur le cacao, les fruits noirs, un côté légèrement goudron fumé agréable.
Bouche juteuse et très suave, sur une sucrosité sans lourdeur et un trame déliée au déroulé très facile sur le palais.
Les goûts sont francs, sur les fruits noirs résineux.
Seule la finale un peu marquée par l'alcool égratigne un peu le plaisir.
Très bien mais moins frais et précis qu'à l'accoutumée.


Domaine des Tours, Vin de Pays du Vaucluse, 2015



Robe grenat tuilé assez profonde et trouble.
Nez qui ne laisse aucune doute sur la provenance, déroulant son classicisme maison de confiture de fraise, de poivre et d'encens avec une franchise certaine.
La bouche est sans défaut mais sans surprise, toute en rondeur et en suavité, avec un côté un peu doux de bonbon qui m'écoeure un peu.
Finale sur la fraise poivrée, sans chaleur mais une sucrosité un peu trop présente à mon palais.
Un bon vin sans surprise qui ravira les fans de la maison Reynaud et ennuiera peut-être un peu les autres.


Poggio di Sotto, Rosso di Montalcino, 2010



Bouchon assez moche, imbibé au tiers et un peu inquiétant par ses notes terreuses.
Robe grenat légèrement trouble, sur une évolution certaine.
Ouf, ras au nez, le vin sent le tabac, un côté fruits rouges mais sans confit ni primaire (Pélusse évoque la pastèque, ce côté fruits avec de l'eau) mais aussi à l'aération des notes moins précises, comme le bois mouillé.
Bouche juteuse et suave, sur une matière ronde et bien mûre à l'acidité totalement intégrée.
Aucun tanin en vue, le vin est un vrai tapis de soie au déroulé souple et très facile, avec une petite sucrosité.
Finale pas interminable ni très complexe mais d'une grande franchise et gourmandise.
Très bien dans un registre franc. Mais le rapport qualité prix est tout sauf favorable.


Comm. G.B. Burlotto, Barolo, 2008



Robe grenat claire d'une certaine profondeur.
Très beau nez précis et franc, sur les petits fruits rouges, des notes épicés résineuses pointues, entre le poivre et divers épices possibles qui forment un côté gourmand et classe à la fois.
La bouche est brillante d'équilibre, scintillante et nerveuse grâce à une belle trame acide mais sans une once d'austérité grâce à une matière moelleux et élégante digne des plus beaux pinots.
Les tannins sont magnifiques d'évidence et propulsent une finale géniale de gourmandise et de fraîcheur.
Un vrai délice pour ce vin qui concilie avec brio les qualités d'un pinot à la générosité d'un grenache tout gardant leur charme aromatique.
Superbe ! oo,



Merci mon Pélusse ! :kiss:
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, Olivier Mottard, PBAES, Gildas, Jean-Paul B., Jean-Bernard, Vougeot, Gilles T, sideway, peterka, bertou, chrisdu74, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, bibi64, vivienladuche, supervedro, sebus, starbuck, leteckel, Damien72, ysildur, Fredimen, Kiravi, Garfield
17 Juil 2020 16:30 #1207

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 844
  • Remerciements reçus 853

Réponse de trainfr sur le sujet Les amis, c'est la vie !

oliv, je suis content de voir que GdP 2006 est en rémission
je suis un aficionado de GdP... mais ce 2006 me restait vraiment comme le millésime à ne pas prendre
il m'en reste une ... je vais encore attendre une paire d'année.... a moins que tu me dise que ça ne gagnera rien ...

Christophe - LPV Lyon
17 Juil 2020 20:53 #1208

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3920
  • Remerciements reçus 1987

Réponse de Vougeot sur le sujet Les amis, c'est la vie !

Arf !
Poggio di Sotto. Comment dire...
Beaux vins vendus malheureusement trop chers. Souvenir du Brunello 2007. Un coup de coeur lors du Grand Tasting, mais il y avait 40 € de trop...

A part ça, ravi de lire que les Dauvissat sont plutôt dans une bonne phase en ce moment. ;)
17 Juil 2020 21:28 #1209

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2175
  • Remerciements reçus 3232

Réponse de leteckel sur le sujet Les amis, c'est la vie !

A part ça, ravi de lire que les Dauvissat sont plutôt dans une bonne phase en ce moment. ;)


Sans vouloir casser l'ambiance...:whistle: www.lapassionduvin.c...

Sinon, à chaque fois que je vous lis sur les Burlotto 2008...ça donne envie. Millésime de dingue au domaine ?

ArnoulD avec un D comme Dusse
17 Juil 2020 22:54 #1210

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Super Utilisateur
  • Messages : 84827
  • Remerciements reçus 11388

Réponse de oliv sur le sujet Les amis, c'est la vie !

Sinon, à chaque fois que je vous lis sur les Burlotto 2008...ça donne envie. Millésime de dingue au domaine ?


Millésime idéal pour les pdf pinophiles. Et parfaitement maîtrisé au domaine !

Concernant Grange 2006, le plus petit millésime du domaine selon mon expert maison, je pense qu’il n’est pas utile d’attendre encore.
Ce qui ne veut pas dire que deux ans de plus mettront le vin en danger pour autant si c’est pour une occasion spéciale.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: trainfr, leteckel
17 Juil 2020 23:03 #1211

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2175
  • Remerciements reçus 3232

Réponse de leteckel sur le sujet Les amis, c'est la vie !

Ce fil est celui d'Oliv...alors pourquoi je me permets de venir poster ici !?

Juste pour rendre hommage à ce "grand" mec, et pourtant quand on connait le bonhomme, on sait que la "reconnaissance" n'est pas vraiment ce qu'il recherche.
Mais si ce site tourne comme il tourne, c'est en partie grâce à lui et ce n'est pas sans transpirer. Et quand on a, par ailleurs, une vie bien remplie par le boulot, la famille, les amis et Lpviens qui le tiraillent de ci, de là, il faut être sacrément costaud et surtout avoir vraiment la foi !(tu)

Bon ça c'est fait, mais ce qui m'amène là, c'est surtout pour raconter la générosité de ce grand Monsieur.
Lors de notre dernière virée à Paris (weekend mémorable de déconfinement), et lors de la visite du site de Bougival (des km de galeries souterraines transformées en caves pour certains, en cathédrales pour d'autres :whistle: , comme dit Oliv'), le gars nous met de force un carton de bouteilles dans le coffre, sans qu'on puisse refuser (bah, le gars approche les 2 mètres je vous rappelle...pis en plus, qui refuserait un carton de vin offert par un amateur tel que lui), avec pour l'une d'entre elles une consigne bien précise : la boire à l'aveugle tous les 2 (Rémy et moi).
Bon, on a pas attendu des mois, impatient de gouter ce cadeau du "meilleur d'entre nous". Ce fut donc ce midi, à l'occas de...euh rien du tout en fait, juste l'envie de se faire plaisir avec Rémy !

Ceci étant dit, voici le CR de la bête :

CR: Maison Trimbach - Clos Ste Hune - Riesling 2004
Nez finement pétrolé (c'est fin mais ne laisse pas trop de doute sur le cépage), fruits jaunes bien mûrs et exotiques. C'est très beau et complexe.
Attaque en bouche sur un gros, énorme même, volume porté par une acidité parfaitement "enrobée" par la matière. Ce qu'on ressent, c'est une grande pureté (et pourtant ce n'est pas tranchant) et un équilibre diabolique.
Immédiatement, on se dit avec Rémy que nous sommes face à une grosse bouteille. Nous sommes dehors et le vin se réchauffe vite dans le verre...et pourtant il conserve une grande fraicheur ! C'est un vin profond et riche mais tellement équilibré.
Comme le fait remarquer Rémy, ce n'est même pas un GC (en tout cas pas revendiqué sur l'étiquette) mais c'est un grand vin ! (tu)
A la levée de la chaussette, je me dis que ce mec est un dingue, d'une générosité énorme !

Offrir, entre autres bouteilles, cette petite merveille en sachant qu'il ne mettrait pas les lèvres dedans, juste parce qu'on a souvent échangé sur ce vin que je n'avais jamais osé m'offrir mais que je rêvais de goûter, si c'est pas la preuve d'une générosité hors norme, et d'un geste purement altruiste.
Merci l'Ami...et même si je sais que tu n'es pas fan des "hommages", tu mérites le titre de "meilleur d'entre nous". On t'aime :kiss: oo, oo, oo,

ArnoulD avec un D comme Dusse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, PBAES, Gildas, Jean-Paul B., dt, monta, Eric B, matlebat, Vougeot, totolouga, mgtusi, vine.jo, Galinsky, enzo daviolo, sideway, HERBEY 99, bertou, chrisdu74, bulgalsa, Jean-Loup Guerrin, bibi64, trainfr, vivienladuche, azerty27, Val59, Agnès C, Fred974, sebus, Frisette, starbuck, LoneWD, Damien72, ysildur, éricH, Fredimen, Garfield, JeanRX, Bug
18 Juil 2020 22:43 #1212

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6261
  • Remerciements reçus 4050

Réponse de Frisette sur le sujet Les amis, c'est la vie !

[...]
Comme le fait remarquer Rémy, ce n'est même pas un GC (en tout cas pas revendiqué sur l'étiquette) mais c'est un grand vin ! (tu)
[...]


Il n'est pas revendiqué mais le Clos Sainte Hune est sur le Grand Cru Rosacker.
Pour le reste de ton discours, Arnould, je partage sans réserve!!! (tu)

Flo (Florian) LPV Forez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B., leteckel
19 Juil 2020 00:10 #1213

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2837
  • Remerciements reçus 524

Réponse de Benji sur le sujet Les amis, c'est la vie !

Ah Ste-Hune 2004 ! Bouteille apportée par ce même géant un 1er novembre 2017 lors de retrouvailles de voisins à Versailles.
Vin énorme, vin magique, un peu comme les cigognes alsaciennes. D'ailleurs notre 2ème fille est née pile 9 mois plus tard :)

Benji
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Paul B., mgtusi, A42T, Jean-Loup Guerrin
19 Juil 2020 09:51 #1214

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3663
  • Remerciements reçus 1461

Réponse de PtitPhilou sur le sujet Les amis, c'est la vie !

Bonjour, j'ai connu Oliv presque boutonneux :oops: et encore du genre un peu timide, alors le voir prendre l'ampleur et la place que lui confèrent ses qualités naturelles immenses et précieuses, aussi fortes que sa modestie légendaire, voilà un juste retour des choses. Et vos messages font plaisir comme peu pour cet hommage spontané et sincère à tout ce qu'il nous apporte.
Aussi, je m'associe pleinement à vos messages même si je n'ai plus trop la chance et le plaisir de passer un peu de temps en sa compagnie. C'est que le bougre a un agenda de ministre désormais ;)

Oliv, ne change jamais sauf en mieux (mais est-ce possible ?)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, vine.jo, jean-luc javaux, HERBEY 99, bertou, bibi64, azerty27, leteckel
19 Juil 2020 11:29 #1215

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2837
  • Remerciements reçus 524

Réponse de Benji sur le sujet Les amis, c'est la vie !

Ah Ste-Hune 2004 ! Bouteille apportée par ce même géant un 1er novembre 2017 lors de retrouvailles de voisins à Versailles.
Vin énorme, vin magique, un peu comme les cigognes alsaciennes. D'ailleurs notre 2ème fille est née pile 9 mois plus tard :)


Oliv
Anne a qui je rapporte cette conversation demande s'il te reste CSH04 :-)
Il vaudait mieux que la réponse soit non !!

Benji
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, mgtusi
19 Juil 2020 13:04 #1216

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19795
  • Remerciements reçus 3425

Réponse de mgtusi sur le sujet Les amis, c'est la vie !

Olivier, la prochaine fois, apporte leur un magnum, ça fera des jumelles (*) !


(*) car Anne et Benjamin sont partis sur un trip girls only

Michel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Loup Guerrin
19 Juil 2020 13:41 #1217

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7418
  • Remerciements reçus 7030

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Les amis, c'est la vie !

Ou CSH 2007 car "Dans le mille, sept un garçon !"

Bon j'ai abusé du Trosset ce soir... ::out::

Jean-Loup
19 Juil 2020 21:18 #1218

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Super Utilisateur
  • Messages : 84827
  • Remerciements reçus 11388

Réponse de oliv sur le sujet Les amis, c'est la vie !

M. Chapoutier, Crozes-Hermitage Les Varronniers, 2002



Robe nettement tuilée. 
Joli nez posé, sur un bouquet complexe et évolué, sur les fruits séchés, des notes d’olive noire et de tabac brun. 
Bouche tendue, bonne propulsion acide mais sur un demi corps un peu faible.
 Le point d’évolution aromatique est intéressant mais la finale est inexistante. 
A boire. 


Domaine Weinbach, Riesling Alsace Grand Cru Schlossberg cuvée Ste Catherine, 2008



Robe jaune paille.
Nez pur et élégant, parfait compromis de fines notes minérales, sur la naphte et de délicates senteurs d'agrumes, sur la mandarine.
La bouche est somptueuse, sur un point d'équilibre scintillante entre une vraie matière dense et mûre et une acidité ultra tonique qui apporte rythme et assise. Le vin est cristallin, désaltérant mais sans une once d'austérité, sur un déroulé génial de fraîcheur et de plaisir.
La finale est crépitante, classieuse et assez irrésistible, sur une délicatesse sans faiblesse.
Superbe ! oo,


Maison Trimbach, Alsace Riesling, Frédéric Émile, 1996



Robe dorée.
Nez bizarre, sur le poireau, l’asperge, la cendre froide, la peau d’orange.
Bouche sur une grosse acidité et volume, donnant une impression de grande puissance.
Mais la curieuse aromatique est vraiment peu avenante, sur le tabac blond, ce côté végétal gênant.
La structure reste néanmoins intéressante, avec un équilibre plein et pointue et une finale terriblement salivante.
Marc, sévère, remise sa bouteille. Je lui ai pourtant trouvé de belles qualités de corps.
Il faut juste ne pas être trop buveur de nez.


Domaine Pattes Loup, Chablis 1er cru Vaillons, 2014



Robe légère
Nez élégant, très pur et précis, sur des notes florales superbes, d'agrumes, sur la fleur d’oranger, presque la guimauve.
Superbe bouche parfaitement équilibrée, sur une belle matière mûre et une acidité tonique pleine de relance.
L'ensemble est à la fois impactant et aérien,
Finale racée et très longue, formant un accord génial avec le maquereau mariné et salade de fenouil du chef Santa !
Excellent ! (tu)


Comm. G.B. Burlotto, Barolo Acclivi, 2009



Robe grenat rouille légère. 
Nez léger, sur gelée de groseille, l'aération noircissant le fruit et révélant des senteurs d'épices douces, sur une pointe résineuse et mentholée. Belle élégance. 
Bouche délicate en attaque, sur une texture souple et infusée qui se ressert sur une présence amère et tannique légère qui accélère le rythme. 
L'aromatique est encore un peu primaire mais l'équilibre de corps est agréable, sur une finale juteuse et nerveuse à la fois, sur une belle qualité de tanins.
A attendre encore.


Azienda Agricola Faletto di Bruno Giacosa, Barolo Le Rocche del Faletto Riserva, 2001



Robe grenat orangée, presque rouille.
Nez fin, sur l'olive verte, les fleurs séchées, les épices douces, un léger goudron. Ca évoque une furieuse parentée avec son prédécesseur.
Bouche plus évoluée que le Burlotto, plus paisible et élégante, sur une acidité plus marquée mais des tanins plus fondus. L'équilibre est plus harmonieux et confortable mais sa complexité aromatique un peu légère pas ébouriffante.
Belle finale déliée et juteuse mais qui se replie assez vite.
Très bien mais peut être en phase descendante sur cette bouteille.


Domaine Stéphane Tissot, Château Chalon, 2011



Robe sur un doré léger. 
Nez pointu, sur le cuir, le brou de noix, un peu brut de décoffrage. 
Bouche traçante, sur une grande acidité et fraîcheur en attaque mais dont l'aromatique pas passionnante, toujours sur le cuir et un toucher ferme et saillant créent une forme de rusticité qui n'apporte pas vraiment de plaisir en l'état, même sur un superbe plateau de pâtes dures.
La finale est raide et j'ai vraiment du mal avec ses goûts brutaux.
A revoir car assez déçu en l'état.



Merci à Annick et Marc pour leur accueil des squatteurs en semaine.
Et ravi d'avoir revu Guillaume !

:kiss:
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, Olivier Mottard, PBAES, Jean-Paul B., dt, tht, jean-luc javaux, Marc C, A42T, bertou, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, trainfr, Vaudésir, vivienladuche, Val59, leteckel, david84, ysildur, éricH, Fredimen, Kiravi, Garfield
23 Juil 2020 13:50 #1219

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1068
  • Remerciements reçus 2313

Réponse de Fredimen sur le sujet Les amis, c'est la vie !

Merci Oliv pour ce beau CR.

Sainte-Catherine pas évident à trouver, les critiques sont très souvent élogieuses sur cette cuvée.
23 Juil 2020 14:01 #1220

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Super Utilisateur
  • Messages : 84827
  • Remerciements reçus 11388

Réponse de oliv sur le sujet Les amis, c'est la vie !

Anne a qui je rapporte cette conversation demande s'il te reste CSH04 :-)
Il vaudrait mieux que la réponse soit non !!


:D
C'était ma dernière...
Mais on peut aussi essayer de changer de millésime en fouillant dans la caisse des allocations familiales... :whistle:

Bises à tous les deux,
OIiv
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Benji
23 Juil 2020 14:11 #1221

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2631
  • Remerciements reçus 462

Réponse de leguitou sur le sujet Les amis, c'est la vie !

Merci Oliv pour ce beau CR.

Sainte-Catherine pas évident à trouver, les critiques sont très souvent élogieuses sur cette cuvée.


L’écart entre la cuvée Schlossberg et celui-ci est colossal, à tous les niveaux.
Néanmoins, sur ce 2008, le vin a longtemps été pétroleux et fermé à double tour.
Cette bouteille était donc la meilleure et de loin !

A attendre donc au moins 10 ans quand on en a !

Bien cordialement,
Guillaume
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: leteckel, Fredimen
23 Juil 2020 15:24 #1222

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19006
  • Remerciements reçus 4196

Réponse de Eric B sur le sujet Les amis, c'est la vie !

C'est intéressant, ton point de vue sur le Château Chalon 2011 de Tissot. Je l'ai bu à deux reprises en salon où il servait de conclusion à l'horizontale de jaunes 2011 du domaine. Dans ce contexte, il semblait d'une finesse superlative. De la dentelle faite vin. Lorsqu'on change les vins qui précèdent, il ne chante pas la même chanson...

Eric
Mon blog
23 Juil 2020 18:11 #1223

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Super Utilisateur
  • Messages : 84827
  • Remerciements reçus 11388

Réponse de oliv sur le sujet Les amis, c'est la vie !

Dom Pérignon 1995



Robe dorée à la bulle délicate.
Nez magnifique d'élégance, sur un compromis brillant entre des notes chaudes, sur un léger pain grillé et des senteurs minérales chablisiennes, sur la coquille d'huître.
Bouche assez riche en attaque, avec un petit dosage qui donne du confort à une belle acidité franche.
L'équilibre est hyper agréable, accentuée par une bulle crémeuse qui chatouille le palais.
Finale d'une très belle présence et persistance.
Excellent.


Domaine Bernard-Bonin, Puligny 1er cru Les Folatières, 2012



Robe sur un doré léger.
Nez fin et précis, très classique et d'une grande maîtrise, sur de délicates et délicieuses notes de pop corn chaud et de fleurs blanches.
Bouche racée, à la fois nerveuse et équilibrée, un peu moins complexe aromatiquement que les promesses du nez ne pouvaient le laisser espérer.
Finale resserrée autour d'un côté acide amer très salivant et qui appelle la table pour s'équilibrer.
Un très beau vin tout en maîtrise, très classique d'expression.


Domaine des Comtes Lafon, Meursault Clos de la Barre, 2008



Robe bouton d'or.
Nez moche comme tout, sur un gros beurré lourdingue absolument pas attirant.
Bouche plus riche et dense que le Folatières, sur un volume gras un peu lent sur le palais.
L'aromatique beurrée totalement dissociée et écœurante ajoute à peser sur l'envie de boire.
Finale avec de la présence mais trop marquée par cet élevage pâtissier.
Peu de plaisir.


Domaine Roulot, Meursault Vireuils, 2014



Robe jaune paille.
Nez fin et floral, pas très ouvert, sur un léger élevage et un délicat mentholé.
Bouche cohérente, jeune d'expression, avec du fond, presque de la mâche, un petit côté comprimé qui demande à se libérer.
L'équilibre est agréable, sur une trame acide qui porte une matière encore dense.
La finale resserrée et d'un certain mutisme appelle la garde pour gagner en harmonie et en complexité.
A attendre.


Domaine Hubert Lignier, Charmes-Chambertin, 2007



Robe grenat clair avec une petite évolution.
Superbe nez précis et gourmand, très pinotant, sur les petits fruits rouges, un très fin végétal.
Bouche classe, à l'attaque souple d'une jolie tendreté qui se resserre autour d'une petite amertume et de tanins fins qui donnent de la tenue et de l'allonge.
La pureté de goûts est délicieuse et la finale m'a semblé pouvoir encore gagner en fondu.
Très beau.


Domaine G. Roumier, Chambolle-Musigny 1er cru Les Cras, 2007



Robe sur un grenat sombre.
Nez mat et peu causant, sur les épices et n'offrant que peu de fruit.
Bouche avec un léger perlant en attaque, une forme de suavité et de volume mais totalement mutique.
Finale ferme et fermée à la fois, n'offrant que peu de plaisir par son côté impénétrable et sa densité de structure.
A revoir car illisible ce soir là.


Domaine Bizot, Echezeaux, 2009



Robe grenat sombre marquée d'une nette turbidité.
Splendide nez au bouquet complexe, avec la grande classe des vins en vendange entière maîtrisée, sur les fruits noirs, le poivre, les épices, le bacon, l'aération ramenant de la rose ancienne. Splendide !
Malheureusement, là encore, la bouche est totalement impénétrable, bridée par une amertume très importante qui fait grimacer tous les convives.
Les goûts sont moins ébouriffants que le nez mais restent agréables.
Mais la finale carrée et amère n'apporte aucun plaisir.
Damned ! On est en jour racine ou quoi ?!


Château Haut-Marbuzet, Saint-Estèphe, 1999



Robe bordeaux avec de l'évolution.
Nez puissant et masculin, sur l'encre, les fruits noirs, un net côté champignonné.
Bouche dense et ample de corps après les pinots, bien construite mais avec une présence tannique et une mâche importante.
Finale un peu trop marquée par ces goûts douteux, sur le champignon de Paris.
Pas trop fan.


Domaine Henri Germain et Fils, Meursault 1er cru Poruzots, 2013



Robe jaune paille.
Nez somptueux, appêtant, crépitant de fraîcheur, sur des notes de pamplemousse, de fruits jaunes, un fruit mûr qui frôle l'exotisme sans laisser aucune sensation de lourdeur. Miaaaam en vue ?!
Et ouuuuuui, la bouche est à l'avenant !
Immédiate et lisible, sa structure juteuse au point de maturité idéale s'enroule dans une acidité parfaitement intégrée dans un point d'équilibre parfait pour apporter un plaisir gourmand.
Finale scintillante et désaltérante, sans une once d'austérité.
Un vrai délice, bravo au domaine ! oo,


Oremus, Tokaj Aszu 6 Puttonyos, 1972



Robe digne d'un café américain.
Nez juteux, franc, sur la poire tapée, la datte, le thé, de puissantes notes de cendres froides.
Bouche à la liqueur tempérée, sur de jolis amers mais peut être un peu fragile, comme manquant de relance.
Les goûts sont en revanche très agréables, sur l'orangette, le pamplemousse confit, le chocolat au lait.
Finale agréable, sans grand rythme toutefois.
Très bien pour son aromatique, bien pour sa trame.



Un giga poutou à mon Président Galinsky, aussi doué en cuisine, qu'en cave à vin (et à cigares) ! :kiss:
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, Olivier Mottard, PBAES, Alex, Jean-Paul B., tht, legui, Galinsky, Marc C, sideway, A42T, bertou, bulgalsa, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, vivienladuche, 4fingers, starbuck, leteckel, LoneWD, Cristobal, Fredimen, Kiravi, Garfield, Vesale
23 Juil 2020 18:52 #1224

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 18594
  • Remerciements reçus 2654

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Les amis, c'est la vie !

curieux cet Oremus 72 alors que le domaine fut créé en 1993 par la famille Alvarez.

Jérôme Pérez
23 Juil 2020 20:18 #1225

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Super Utilisateur
  • Messages : 84827
  • Remerciements reçus 11388

Réponse de oliv sur le sujet Les amis, c'est la vie !

curieux cet Oremus 72 alors que le domaine fut créé en 1993 par la famille Alvarez.


Le vin était encore en fût lorsque Oremus a acquis le domaine (Kolkoze ?) de Tolcsva et l'a donc embouteillé sous son nom en 1994.
Si j'ai bien compris les explications d'Eric, 1972 est un fabuleux millésime en Tokaj.
23 Juil 2020 20:23 #1226

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2175
  • Remerciements reçus 3232

Réponse de leteckel sur le sujet Les amis, c'est la vie !

Merci Oliv pour ce beau CR.

Sainte-Catherine pas évident à trouver, les critiques sont très souvent élogieuses sur cette cuvée.


L’écart entre la cuvée Schlossberg et celui-ci est colossal, à tous les niveaux.
Néanmoins, sur ce 2008, le vin a longtemps été pétroleux et fermé à double tour.
Cette bouteille était donc la meilleure et de loin !

A attendre donc au moins 10 ans quand on en a !


On l'avait justement bu avec Oliv' il y a maintenant 3 ans...et quand je (re)lis son CR, je me dis que le gars avait vu juste sur l'avenir de ce vin qui semble bien plus prêt aujourd'hui ! Il goûte bien le bougre :)

"Belle robe dorée bien brillante.
Nez élégant, jeune, presque primaire, quand le citron confit répond à des notes terpéniques assez présentes, sur le pétrole et la naphte.
Bouche racée, tranchante en attaque et moins équilibrée et confortable que le St Aubin, sur une acidité très élevée en limite de morsure. L'ensemble n'en reste pas moins doté d'une grande capacité de relance et se propulse dans une finale très citrique dont la jeunesse me semble appeler la garde pour gagner en complexité aromatique et en fondu.
Très bien mais à attendre encore
."

ArnoulD avec un D comme Dusse
23 Juil 2020 22:45 #1227

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2175
  • Remerciements reçus 3232

Réponse de leteckel sur le sujet Les amis, c'est la vie !

C'est intéressant, ton point de vue sur le Château Chalon 2011 de Tissot. Je l'ai bu à deux reprises en salon où il servait de conclusion à l'horizontale de jaunes 2011 du domaine. Dans ce contexte, il semblait d'une finesse superlative. De la dentelle faite vin. Lorsqu'on change les vins qui précèdent, il ne chante pas la même chanson...


C'est vrai que 2011 en jaune, ça a plutôt la réputation de jouer sur la finesse il me semble...
Coprez à la barre zX

ArnoulD avec un D comme Dusse
23 Juil 2020 22:48 #1228

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Super Utilisateur
  • Messages : 84827
  • Remerciements reçus 11388

Réponse de oliv sur le sujet Les amis, c'est la vie !

Domaine Michel Bouzereau, Meursault Charmes 1er cru Les Charmes Dessus, 2007



Bouchon parfait.
Robe jaune paille toute jeune.
Premier nez là encore tout jeune, sur un beurré d'élevage qui s'affine à l'aération en prenant des atours de fenouil et un très fin grillé minéral agréable. L'ensemble reste étonnement adolescent d'expression.
Belle attaque pleine et droite à la fois, sur un équilibre réussi entre une belle matière et une acidité assez présente.
Je trouve en revanche que la finale s'abîme dans des amers inélégants qui font perdre au vin un peu de sa belle tenue. Mais je suis le seul... même la patronne pourtant habituellement rétive à tout élevage boisé a le sourire !
Une bouteille encore pleine de potentiel.
Mais c'était ma dernière...

Cette bouteille était destinée plus tôt dans la semaine à deux copains LPViens mais la vie et ses peaux de banane en a décidé autrement...
Fred, Thomas, à charge de revanche...



Domaine Les Cailloux, Châteauneuf-du-Pape, 2014



Robe grenat d'une belle profondeur.
Magnifique nez immédiat de plaisir gourmand, sur le cerise et la fraise, de superbes notes d'herbes de Provence, de foin, avec cette touche vendange entière génial qui fait scintiller le tableau.
Bouche absolument délicieuse de suavité sans lourdeur, sur une chair pleine et ronde parfaitement mobilisée par une acidité fraîche et un vrai volume qui lui donne de la tenue et du rythme.
Finale gourmande et pleine de fruit, sur des tanins imperceptibles et sans une once de vapeurs d'alcool.
La générosité faite vin ! Un vrai petit bijou ! oo, oo,

Il est trop fort, le Denaire !
Car me faire faire du trapèze à coup de Châteauneuf en plein été, y'avait que lui pour réussir un tel exploit !



Az. Agr. Antoniolo, Gattinara, Osso San Grato, 2007



Bouchon comme neuf.
Robe sur un vermillon tuilé un peu trouble.
Beau nez sur la figue fraîche, la confiture de vieux garçon, des notes tertiaires épicées assez présentes, entre le bois mouillé et le goudron.
La bouche est agréable, à la fois ample par une forme de richesse de corps et bien mobile sur le palais par son acidité et de petits tanins salivants très agréables.
L'aromatique est un peu tertiaire d'expression et pâtit de la comparaison avec le brio du Châteauneuf.
Finale honnête de présence et de persistance.
Bien à très bien. A boire, je pense.


Domaine Philippe Vandelle, L'Etoile Vin Jaune, 2011



Robe sur un doré léger.
Nez fin et franc, sur le curry, la livèche mais aussi une forme citronnée fruitée.
Bouche délicate et rythmée, pas énorme de puissance mais parfaitement positionnée et pleine de relance et d'allonge.
Finale emplie de buvabilité, sur une jolie complexité de goûts et qui appelle à se resservir avec plaisir.
Très bon !


Domaine Delesvaux, Coteaux du Layon Saint Aubin, Les Clos, 2011



Bouchon parfait.
Robe sur un doré franc.
Beau nez ouvert, sur le miel, la confiture de fruits jaunes et une curieuse pointe végétale, entre la cendre froide et le poivre vert (2011 ?).
Bouche parfaitement structurée, sur une liqueur juteuse et fraîche qui n’empâte jamais le palais, portée par une acidité très agréable et laissant s'exprimant de beaux goûts fruités francs.
Finale jubilatoire, nerveuse et riche à la fois.
Très bien !


C'est quand même sympa quand une soirée se déroule sans accrocs et que les vins offrent tous beaucoup de plaisir !
A croire qu'il est thaumaturge, notre Denaire ! :kiss:
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, PBAES, Gildas, Alex, Jean-Paul B., tht, Galinsky, jean-luc javaux, Marc C, sideway, A42T, bertou, Jean-Loup Guerrin, Agnès C, starbuck, leteckel, LoneWD, ysildur, Fredimen, Kiravi, Garfield
16 Aoû 2020 17:42 #1229
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Super Utilisateur
  • Messages : 84827
  • Remerciements reçus 11388

Réponse de oliv sur le sujet Les amis, c'est la vie !

Une soirée chez Agnès & Jean Paul B.




Charcuteries de porc noir




Champagne Jacques Selosse, Initial
Dégorgement 16 septembre 2019



Robe nettement dorée.
Nez redoutable de générosité et de complexité, d'une évidence splendide, avec un impressionnant bouquet brioché et à l'aromatique oxydative génialement intégrée dans un fruit bien mûr très présent, sur l'orange, presque l'abricot.
Bouche exceptionnelle de race et de maîtrise, avec une puissance altière et un impact génial car sans aucune brutalité, avec une trame fraîche et une bulle évanescente qui portent la matière dans un équilibre parfait.
Les goûts sont impressionnants, avec un côté sans âge, quand le fondu de bouche n'est pas celui d'un vin âgé mais que l'élevage oxydatif exprime les qualités aromatiques qu'apporte le repos en cave.
Finale énorme de persistance et de plaisir.
Une leçon de vinosité maîtrisée !
Grand vin ! oo,




Foie gras maison




Clos Joliette, Jurançon sec, 1971



Robe ambrée cuivrée.
Nez fabuleux à n'en pas décoller du verre pendant de longues minutes, extraordinaire compromis de notes empyreumatiques délicates, sur la fumée, le café, le tabac blond et des senteurs fruitées somptueuses qui évoquent les vieux sauternes ou tokaji, sur la confiture d'abricot et d'orange mais avec un côté minéral sec. C'est d'une classe absolue et littéralement envoûtant.
L'attaque de bouche est d'une sécheresse redoutable, sur une trame acide dantesque et des amers d'agrumes géniaux qui filent la métaphore des senteurs du nez.
L'ensemble provoque des sensations contradictoires de goûts de liquoreux sec et de toucher d'une sécheresse et tension totales.
Seule réserve pour ce vin extra ordinaire, je trouve qu'un alcool dominant rend la finale ardente et accentue à l'excès son côté brut en le tirant vers le brutal (et pourtant, le vin a été ouvert depuis au moins 24h !).
Absolument passionnant ! oo,



Rouget, chorizo et salicornes




Domaine Richard Leroy, Vin de France, Les Noëls de Montbenault, 2013



Robe grisonnante à peine teintée.
Nez réduit à mort, même pour moi qui ai fait mes preuves niveau redoxotolérance, du grillé jusqu'à la sardine des punks à chien !
Mais là, didjiou, c'est littéralement redoutable, les senteurs passant du pop corn jusqu'à un côté verdâtre et vaseux humide tellement dominant que ça frôle le lacrymogène !
La bouche est brutale de tension, sur une trame citronnée ultra tonique et froide qui s'abime dans l'aridité.
Finale citronnée ultra salivante mais aux allures de vierge de fer pour le palais.
Illisible.
Et à ne pas mettre entre toutes les dents !


Domaine Stéphane Bernaudeau, Vin de France, Les Nourrissons, 2013



Robe bouton d'or.
Nez crémeux, avec une petite évolution, sur la peau d'orange mais aussi un pénible voile croupi liégeux qui pèse sur l'aromatique.
Même phénomène en bouche où l'aromatique est bridée par un léger TCA qui n'empêche pourtant pas une très belle structure de s'exprimer.
L'équilibre est parfaitement balancé entre une acidité salivante et une belle matière bien mûre.
Mais difficile de prendre vraiment son pied avec cette saleté de fourbe goût liégeux qui va et vient.
Dommage car ce vin avait tout pour être superbe.
ED



Gigot de 7h ( photo non contractuelle , c'était trop bon ! ) :oops:




Domaine Bouchard Père & Fils, Le Corton, 2003



Robe grenat sombre sans trace d'évolution.
Nez plein et riche, capiteux quoiqu'assez discret, sur l'olive et les fruits noirs, des notes épicées fumées encore présentes mais comme une certaine fermeture.
La bouche confirme que ce vin est d'une jeunesse absolue, déroulant un volume suave à la belle chair ample sans confit mais aussi une grande densité qui doit être attendue pour se fondre et gagner en harmonie.
Belle finale longue et solaire mais encore comprimée, sur des goûts discrets presque fermés.
Grande surprise à la tombée de la chaussette pour un vin que je connais bien.
Une bouteille d'une jeunesse incroyable et à l'avenir grand ouvert !


Domaine Bouchard Père & Fils, Volnay 1er cru Caillerets ancienne cuvée Carnot, 2003



Robe plus claire que le Corton quoique toujours sur un grenat profond.
Très joli nez plus ouvert et causant, sur les fruits rouges bien mûrs et un petit boisé résineux très agréable.
Bouche délicieusement gourmande, à la fois pleine par un joli volume charnu mais rythmée et déliée par une trame acide parfaitement intégrée.
Là encore, impossible d'imaginer les excès du millésime dans cet équilibre juteux et suave presque lascif sans sucrosité.
Les goûts sont encore jeunes mais déjà accessibles, avec un tout petit début d'évolution.
La finale est à la fois gourmande et d'une grande classe, avec des tanins qui peuvent encore gagner en harmonie.
Très beau !



Fromages du Jura




Pierre Boisson, Bourgogne Aligoté, Boissonade, 2015
Macération pelliculaire



Robe jaune paille.
Premier nez moche, sur l'oeuf dur, la marée puis qui va s'épurer pour livrer un joli fruit franc, sur d'étonnantes notes muscatées et exotiques qui sauvignonnent un peu.
Bouche très compliquée à lire, comme souvent avec les vins oranges, sur une attaque avec de la maturité et de la richesse, une très grosse acidité finalement bien agréable mais aussi une mâche rapeuse et une très forte amertume qui crée un point d'inconfort certain sur la finale.
L'ensemble tient la route, notamment sur les comtés qui lui rabotent un peu les excès mais ça reste un peu bizarre et pas simple à apprécier.
A revoir dans une p'tite taule de Biénoa, peut-être... ::oups::




Tarte Gauguin Hugo & Victor




Château La Robertie, Monbazillac, Vendanges de Brumaire, 2011



Robe dorée scintillante.
Beau nez franc et pur, immédiat, sur des notes de raisin blanc, de pamplemousse, une fine touche miellée.
La bouche est à la fois riche par sa belle liqueur sirupeuse et fraîche par sa trame acide qui évite la lourdeur.
Les goûts sont encore plus agréables que les senteurs du nez, exotiques et miellés et participent à donner de la fraîcheur attirante à ce beau volume.
Finale juteuse et croquante, sur une sucrosité assez présente mais jamais empâtée.
Regouté le lendemain, le vin n'a pas bougé de générosité et gourmandise.
Très bien !



oo, oo, oo,

Un énorme merci à Agnès pour sa cuisine délicieuse et absolument parfaite pour mettre les vins en valeur.
J'espère que mon Teckel a pu sortir des brumes parisiennes avec sérénité pour retrouver le chemin de sa niche.
Quant à JP, il faudrait peut-être que j'arrête d'en dire du bien de cet homme là.

Mais les belles personnes, c'est comme les coins à champignon.
Y'a ceux qui les gardent pour eux et y'a ceux qui les partagent.

A LPV, je dois des dizaines de rencontres.
Mais celle de Jean-Paul fait sans aucun doute partie des plus belles.

Encore merci les amis !
Des moments comme ceux vécus ensemble ces deux derniers jours, c'est la vie dans ce qu'elle a de meilleur.
Et ça aide vraiment à supporter ses plus mauvais quarts d'heure.
Bises,
Oliv





Crédit photos :
www.cuisineactuelle....
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, Olivier Mottard, PBAES, Gildas, Alex, docadn, Jean-Paul B., tht, Eric B, Vougeot, didierv, enzo daviolo, Gibus, Marc C, sideway, A42T, bertou, chrisdu74, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, bibi64, 4fingers, Agnès C, Fred974, sebus, oberlin, Med, starbuck, leteckel, Lomax, LoneWD, ptitcoco, ysildur, éricH, Fredimen, Kiravi, Garfield, JeanRX
04 Oct 2020 17:50 #1230

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck