Nous avons 2060 invités et 94 inscrits en ligne

Mieux vaut gunthard que jamais

  • Messages : 83245
  • Remerciements reçus 8839

oliv a créé le sujet : Quand les Gunthards revisitent la scène de la cuisine chez VolfoLegui !

Les Gunthards revisitent la scène de la cuisine chez VolfoLegui !



Dans la bande des Gunthards, vous connaissiez déjà notre pointilleux notaire à cravate, le trouilloteur du 92, notre Maître Folace dit l'effaceur ! ;)

Mais ce soir, c'est Raoul VolfoLegui, un adepte des bourres pifs qui font crac et des dynamitages façon puzzle qui nous propose de rejouer la scène de la cuisine en attaquant le vitriol entre flingueurs de grands canons !

Une fois les mômes couchés, nos polonaises renvoyées à leurs petits déjeuners, les sandwichs bien beurrés et les motifs de fâcher planqués, il était temps et tout loisir de se lancer dans l'brutal !

Allez, en route pour la nuit blanche, les migraines, les nervous break down ! :)o

Oliv





img833.imageshack.us...
Domaine François Chidaine, Pétillant, 2009

La robe est claire et la bulle modérée, assez peu persistante dans le verre.
Le nez est joli, ouvert, sur un beau fruit (notes de poires et de pommes).
La bouche est frisante, tendre et ronde, présentant une jolie gourmandise.
Le vin se boit avec plaisir et fonctionne bien à l'apéritif !

img828.imageshack.us...
Champagne Jacquesson, Brut, 2002

La robe est jaune claire et la bulle plus persistante.
Le nez est superbe, précis, sur des notes de brioche et de noisette fraiche évoluant vers le champignon de paris.
La bouche est équilibrée, tendue mais parfaitement structurée par un corps sans faille.
L'ensemble produit est à la fois puissant, droit et très appétant.
Un très beau champagne, plutôt destiné à la belle gastronomie, je pense.

img821.imageshack.us...
Domaine de Souch, Jurançon Sec, 2008

La robe est sur un doré assez léger.
Le premier nez est peu expressif mais l'aération révèle assez vite de belles notes de fruits exotiques, d'herbes fraiches et de pralin.
La bouche fonctionne en deux temps, d'une manière assez incroyable d'ailleurs.
L'attaque est douce, sur une belle perception tactile qu'offre une belle matière pleine. En l'état, c'est très bon, évident et confortable.
Mais à compter du milieu de bouche, une acidité absolument dantesque pointe son nez et dissout littéralement ce bel équilibre pour verser dans le mordant !
Je vois les yeux des copains qui brillent, chacun a sapetite larmichette au coin de l'oeil ! Y'a donc pas que moi à avoir le palais qui crisse !
Faut reconnaitre qu'en l'état, c'est du brutal et plutôt une boisson d'hommes ! :D
L'avenir dira si cette acidité énorme parviendra à s'intégrer pour trouver un point d'harmonie plus avenant.
A suivre car le potentiel semble là !


Et crac, un bourre pif !



img641.imageshack.us...
Domaine Jean François Mérieau, Touraine, Coeur de Roche, 2009

La robe est très peu teintée, sur un léger jaune paille.
Le nez est fin, très pur, sur de jolis arômes de fruits à noyau et une petite pointe florale très élégante.
La bouche est guillerette, traçante et sans aucun déficit de matière.
L'ensemble est remarquablement bien construit, d'une diabolique fraicheur et évidence et assez délicieux en l'état.
Le genre de bouteille dont je serais ravi d'avoir une caisse en cave pour attaquer l'été !
Excellent !(tu)

img198.imageshack.us...
Domaine Jean François Mérieau, Vouvray, Fleuve Blanc, 2005

La robe est dorée.
Le nez est peu avenant, sur des notes de levures de boulange avec ce côté entêtant que peuvent avoir le jasmin ou le lys.
La bouche confirme un équilibre instable, le vin paraissant aigrelet, à la fois marqué par un côté douçâtre et une amertume assez forte.
La finale est assez écœurante.
Un problème de bouteille ?


Attention, le Président a la puissance de feu d'un croiseur et des flingues de concours !



img580.imageshack.us...
Domaine Roulot, Meursault, Les Vireuils, 2007

La robe est très claire, sur de légers reflets grisés.
Le nez est discret, sur un très fin grillé, une pointe florale et encore marqué par d'évidentes notes de soufre.
La bouche en revanche est somptueuse, élancée, sur une matière magnifique d'équilibre et de longueur, à la persistance remarquable.
Le vin réussit l'exploit de concilier vinosité et droiture en offrant un point d'équilibre magnifique !
L'ensemble est arachnéen sur le palais, semblant aérien et pourtant à même d'absorber les années.
Superbe !! (tu)(tu)

Accord d'anthologie avec le délicieux saumon mariné du Gui !

img705.imageshack.us...
Domaine Leflaive, Puligny Montrachet 1er Cru, Les Folatières, 2002

La robe est d'un beau doré brillant !
Ouch, autant le nez du Roulot était discret, autant là, c'est la grande Bourgogne qui vous en met plein les naseaux.
Le vin embaume la tartine de pain grillé beurrée du matin avec des notes de fruits jaunes bien mûrs.
La bouche est d'une puissance impressionnante, structurée autour d'une matière ample soutenue par une acidité parfaitement bien intégrée.
L'ensemble est plein et concentré et la finale incroyablement persistante.
Un autre style que le Roulot, plus mûr, plus puissant, plus évolué également.
Mais tout aussi splendide ! (tu)(tu)



La Grande Bourgogne met tout le monde d'accord, le Gal' se frise !



img828.imageshack.us...
Clos La Coutale, Cahors, 1976

La robe est évoluée mais encore profonde, avec une légère turbidité.
Le nez est sur des notes tertiaires d'humus et de tabac, avec une pointe de poivre vert.
La bouche est remarquable de plénitude et de douceur, offrant une aromatique épicée et mentholée superbe.
Les tanins sont imperceptibles et le vin est d'une torchabilité phénoménale.
L'équilibre matière acidité est idéal et en fait un partenaire de table de premier ordre sur le bourguignon de compétition préparé par Legui !
Grand plaisir pris sur cette bouteille et grand accord !

Notre Gui, le champion des découvertes, un gars capable de nous claquer un souvenir marquant avec une bouteille à 1€ , frappe une nouvelle fois un grand coup avec ce vin remarquable ! (tu)

img195.imageshack.us...
Maison Jadot, Volnay, 1966

La robe est trouble et légèrement marron.
Le nez est trop évolué, un peu cuit et oxydé, sur des notes maltées et de bouillon de viande.
La bouche confirme que le vin a madérisé par un coté creux et doucereux fort désagréable.
Trop vieux !

img42.imageshack.us/...
Domaine Joseph Voillot, Pommard, Clos Micault, 1986

La robe est roussie et peu extraite.
Le nez est fin, discret mais complexe, sur des notes de feuilles mortes et de fraise.
L'attaque en bouche est belle, sur la fraicheur et un joli corps.
Mais le vin s'effondre assez vite et la finale est malheureusement trop courte.
Une bouteille qui laisse un sentiment d'inachevé, dommage !

img855.imageshack.us...
Domaine Hudelot Noellat, Clos Vougeot, 2001

La robe est assez sombre sans être pour autant opaque.
Le nez est sur les fruits noirs, des notes fumés et un petit trait végétal. No problemo, c'est une syrah !
Y'a le Marc qui rit sous cape et me traite de Flo ! Quoi ?!! Nan, me dis pas que c'est du Pinot ([size=x-small]oui, cherchez pas, on a nos codes... B)[/size] )?!
L'aération révèlera de plus en plus des notes boisées et végétales assez peu avenantes.
La bouche est de demi corps, construite autour d'une acidité assez forte.
L'ensemble se tient bien mais manque un peu de concentration et d'allonge pour un grand cru, il me semble.

img441.imageshack.us...
Domaine Georges Roumier, Morey St Denis 1er Cru, Clos de la Bussière, 2009

La robe est noire aux nets reflets bleutés.
Le nez est très jeune, sur des notes de coulis de mûre ou de myrtille, avec des notes encore un peu fermentaires et un élevage imposant.
La bouche est ample, d'une grande suavité, solaire avec des tanins perceptibles mais qui se noient un peu dans cette belle matière.
En l'état, l'ensemble est large et va demander du temps pour s'affiner.
La finale est très longue. Le vin doit gagner en complexité et intégrer son élevage.
Gros potentiel !

Mais mince, on est où ? C'est sudiste, c'est sûr mais où peut-on trouver autant de fraicheur ?
Quoi !?! On est encore en Bourgogne !! Mince, je goûte vraiment comme un pied !



Toujours se méfier des ressources insoupçonnées des vieilles qui ont du punch ! :D



img804.imageshack.us...
Disznoko, Tokaji Aszu, 5 Puttonyos, 1993

La robe est bronze.
Le nez offre de beaux arômes d'abricots secs, de figues, d'épices douces avec une pointe de volatile.
La bouche est construite autour d'une acidité énorme qui étire une liqueur importante.
L'ensemble est puissant et élégant, tenu et rafraichi par cette acidité d'anthologie.
Superbe finale longue et absolument pas saturante.
J'adore ! (tu)

img41.imageshack.us/...
Château Tirecul la Gravière, Monbazillac, Cuvée Madame, 2001

La robe est vieil or.
Le nez attaque sur des belles notes de miel un peu parasitées par des senteurs qui m'évoquent le sparadrap.
La bouche est construite sur une liqueur imposante, puissante mais parfaitement équilibrée par l'acidité.
Le vin réussit l'exploit de ne jamais verser dans le pâteux alors qu'il tapisse littéralement le palais.
La bouche est incroyablement liquoreuse mais reste fraiche.
La finale est d'une très grande longueur.
Très beau ! (tu)

Retour pénate pour bibi. Pfiou, faut vraiment qu'je dorme, moi... B)





Une soirée magnifique où notre Gui nous avait concocté des plats superbement réalisés et qui ont permis des accords quasi parfaits avec les vins !
A petit comité, grande ambiance assurée ! Ça a ondulé sévère sur le 19ème ce soir là !

Ah oui, si vous voulez tout savoir, étant donné que les Fêtes étaient passées depuis un moment et pour des histoires de réputation à tenir comme de qualité du panorama, en partant, on s'est plutôt fait la bise chez Legui que d'ssous ! :)o

Merci à Guillaume pour sa générosité et à mes petits Gunthards pour ces grands moments d'amitié !
A très vite à tous,

Oliv
#1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2766
  • Remerciements reçus 426

Cédric42120 a répondu au sujet : Re: Quand les Gunthards revisitent la scène de la cuisine chez VolfoLegui !

:D Quel bon moment !!! merci pour le CR...

Valeurs sures et découvertes, il a l'air sympa ce sauvignon de Meriau... inconnu sur LPV d'ailleurs ! Dommage quant au vouvray..

Slts Cédric

Cédric - LPV FOREZ
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 436
  • Remerciements reçus 0

Vino77 a répondu au sujet : Re: Quand les Gunthards revisitent la scène de la cuisine chez VolfoLegui !

Merci pour ce récit Oliv , encore un super Cr le tout toujours très agréable à lire !
Je te rejoins complètement sur Les Vireuils 2007 de chez Roulot que j'avais également bien apprécié et sur le Tokaji 1993 que j'avais trouvé superbe, accompagné d'un lièvre à la royale ! ( un accord que je conseil particuilièrement et qui m'avait été proposé par le chef sommelier de chez Guy Savoy).

amicalement
Charles
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83245
  • Remerciements reçus 8839

oliv a répondu au sujet : Re: Quand les Gunthards revisitent la scène de la cuisine chez VolfoLegui !

Cédric42120 écrivait:
> Valeurs sures et découvertes, il a l'air sympa ce sauvignon de Meriau... inconnu sur LPV d'ailleurs !

Si j'orthographiais correctement son nom, ça pourrait peut être aider ! :?
lapassionduvin.com/p...
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 655
  • Remerciements reçus 90

A42T a répondu au sujet : Re: Quand les Gunthards revisitent la scène de la cuisine chez VolfoLegui !

Superbe ! (tu)

merci Oliv' et j'ai beaucoup aimé les petites animations, notamment le retour en métro ! :D

A+

Quentin
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1937
  • Remerciements reçus 642

sideway a répondu au sujet : Re: Quand les Gunthards revisitent la scène de la cuisine chez VolfoLegui !

Ah ! Je me disais : tiens ça fait un p'tit moment (2 semaines c'est long quand on est habitué) qu'on n'a pas eu droit à un CR dont Oliv a le secret pour bien commencer la journée. (tu)

J'ai le même tokaji aszu de ce producteur en cave (et aussi du 2001), je suis heureux de lire qu'il est encore en forme malgré sa robe foncée de chez foncée.

Frèdè
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 188
  • Remerciements reçus 0

patovin a répondu au sujet : Re: Quand les Gunthards revisitent la scène de la cuisine chez VolfoLegui !

EXCELLENT !!!
Merci pour ce CR qui me fait tjs autant rire, les photos sont hilarantes
Cela dit les vins sont bien décris et de belle facture ...
Bonne ambiance !
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1569
  • Remerciements reçus 224

docadn a répondu au sujet : Re: Quand les Gunthards revisitent la scène de la cuisine chez VolfoLegui !

Ze classe (tu) !!
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8140
  • Remerciements reçus 565

FGsuperfred a répondu au sujet : Re: Quand les Gunthards revisitent la scène de la cuisine chez VolfoLegui !

ça manque de bordeaux quand même :D
l'oliv a quand même le talent de nous faire partager un moment simple en véritable partie de rigolade en ligne
merci ;)

frédéric Gautier, passionné
membre de poids de LPV haute-normandie ...
fgsuperfred.canalblog.com
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3492
  • Remerciements reçus 847

PtitPhilou a répondu au sujet : Re: Quand les Gunthards revisitent la scène de la cuisine chez VolfoLegui !

Merci pour ce superbe compte-rendu, Olivier. Encore un de plus à ton actif, bravo ! (tu)

Quel bonheur de retrouver les compères Gunthards, avec les mouettes qui chantent à tue-tête dans le ciel parisien au dessus de l'appart' du Gui ! C'est un signe, non ?

Belle découverte du Pétillant 2009 de Chidaine. Ca faisait quelque temps que je n'avais pas goûté à leur production "mousseuse", je ne savais pas qu'il faisait désormais un millésimé. C'est à la fois très classique, demandant un peu d'aération pour trouver un point d'harmonie et idéal pour s'éveiller les papilles lors de l'apéritif.
Le Jacquesson 2002 se situe dans un tout autre registre, moins "frais", mais plus complexe. Ce champagne possède une matière qui me semble taillée pour la garde et la gastronomie.

Le Jurançon sec 2008 du domaine de Souch est quasi inapprochable, tant l'acidité dominait tout. A revoir dans quelques paires d'années.

Les deux vins de JF Mérieau offrent deux visages diamétralement opposés : le Vouvray apparaît austère, peu plaisant, très difficile à comprendre. Le Touraine 2009 s'avère une petite merveille de gourmandise : quel nez ! explosif sur les fruits exotiques et les fleurs. La bouche est à l'unisson : superbe réussite ! Et encore une belle découverte à l'actif de notre Gui (tu)

Bon, ben alors, c'est sûr, il n'y a pas eu discussion sur la dernière paire de blancs : du lourd, du très bon. Le Roulot 2007 est l'archétype de ce que je m'imaginais comme étant le style "Roulot". Austère, nez un poil soufré à l'ouverture, puis s'ouvrant sur les fleurs blanches. En bouche, c'est là où le vin se montre à son avantage : matière traçante, fraîcheur et droiture, et bien entendu matière mûre qui emplit la bouche. Trop jeune, certes, mais quel potentiel et déjà beaucoup de plaisir sur ce vin qu'il faut avoir la patience d'aller "chercher". M'a rappelé, mutatis mutandis, le Perrières 2008 de Carillon.
Quant au Leflaive, là aussi, c'est une grande découverte : un Leflaive au zénith, très belle bouteille, parfait reflet de ce que la Bourgogne peut offrir de beau et de bon. Eric, un grand merci pour cette paire bourguignonne de haut vol. (tu)

Pour les rouges, nous fumes plutôt en dent de scie : superbe Clos La Coutale 1976, le vin de la soirée pour moi : grande jeunesse, vin velouté, long et svelte à la fois. Je remarque, d'ailleurs, que les grands vins de la soirée, dont ce Cahors merveilleux, comportaient tous plus ou moins une petite note mentholée en bouche, notamment en finale.

Difficile de retrouver la Bourgogne immédiatement avec le Roumier 2009 : le Clos de la Bussière conserve toutefois un bel équilibre et mérite d'être attendu lui aussi, car c'est bon et très prometteur.

Enfin, on ne saurait terminer une soirée Gunthardienne sans sucrettes : l'Aszu 5 Puttonyos issu du grand millésime du renouveau de Tokaji, 1993, se montre délicieux sur la tarte aux poires : acidité ciselée, sucres parfaitement intégrés et pas de signe d'évolution particulière.
Puis, vint la Dame , enfin, dans un format bulldozer. C'est très concentré, mais évite la lourdeur, de justesse. Bon, c'est sûr qu'en face de l'aszu, difficile de percevoir la moindre once de fraîcheur. Par contre, quelle qualité de botrytis ! c'est ça qui sauve le vin. En fait, j'ai le sentiment que cette Madame 2001 - première expérience d'une cuvée Madame, me concernant - est un vin de méditation et non de gastronomie, contrairement au vin hongrois. Et encore très très jeune. En tout cas, au final, de très jolis liquoreux pour clore cette soirée en beauté.

Merci les Gunthards et merci pour ton accueil, Guillaume. :)-D
Phil

[size=x-small]Edit : correction orthographique... oups ![/size]
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7040
  • Remerciements reçus 5042

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Re: Quand les Gunthards revisitent la scène de la cuisine chez VolfoLegui !

Oliv, tu as écrit : Mais mince, on est où ? C'est sudiste, c'est sûr mais où peut-on trouver autant de fraicheur ?
Quoi !?! On est encore en Bourgogne !! Mince, je goûte vraiment comme un pied !


Et pourtant ce n'est pas par manque d'entraînement ! ;)

Je me moque gentilment de toi mais on fait tous d'énormes bourdes ...

En tout cas il y a un domaine où tu ne te trompes pas, que dis-je, où tu excelles, c'est celui des CR. Précis, illustrés et très drôles comme celui-ci ou plus simples sur une cuvée particulière, c'est toujours un plaisir de te lire !

Amitiés oenophiles,

Jean-Loup
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83245
  • Remerciements reçus 8839

oliv a répondu au sujet : Quatuor Gunthard chez Disco Gui

[size=x-large]Quatuor Gunthard chez Disco Gui ! [/size]

[size=large]En ce pluvieux samedi de juillet, notre pauvre Gui est dans la solitude, le début des vacances ayant kidnappé sa douce et son minot !

Tout le monde le sait, solidaires et généreux quand un ami est dans la détresse, boire seul est quelque chose qui ne se fait pas chez un Gunthard bien éduqué!

C'est donc un Président Galinsky équipé du costard à paillettes, pantalon pattes déph'-poutre apparente et chemise à jabot de sa jeunesse que je retrouve chaud patate pour une méga saturday night fever !
Legui a sorti son vieux perfecto clouté, sa casquette en cuir et des bacchantes à faire fantasmer un Village People, la soirée s'annonce loooooongue ! :D

En piste !

Oliv

[/size]




img805.imageshack.us...
Philippe Foreau, Vouvray Brut
Petits fours

La robe est assez claire, sur un léger doré grisé.
La bulle semble fugace.
Le nez est agréable, sur des notes de citron vert enrobées d'une pointe végétale qui tire sur le métallique.
La bouche est construite sur une grande tension, salivante et fraiche qui rend le vin très désaltérant.
La bulle manque un petit peu de présence en bouche et s'évacue assez vite.
La finale est marquée par une légère âcreté citrique qui devrait bien se rééquilibrer toutefois sur des plats de poisson.
C'est très bon !

img502.imageshack.us...
Champagne Jacques Sélosse, Grand Cru Extra Brut, Ay La Côte Faron
Escargots de Bourgogne

La robe est sur un beau doré, avec un cordon de bulles très fin et régulier.
Le nez est superbe de gourmandise, sur des notes d'agrumes, de lait d'amande et d'épices douces.
La bouche est remarquable de maturité et de volume, sur un gras parfaitement contrebalancé par une acidité parfaite.
Les goûts sont délicieux et le toucher de bouche apporté par une bulle phénoménale de finesse est de très grande classe.
La finale est longue et d'une grande netteté.
On n'a qu'une envie : se resservir !
Superbe vin ! (tu)
gifsoup.com/webroot/...
Le coup de hanche légendaire du Président !

img19.imageshack.us/...
1- Domaine Joseph Voillot, Meursault Les Chevalières, 2007 & 2- Domaine Louis Carillon, Puligny Montrachet 1er Cru, Les Referts, 2001
St Jacques rôties & saumon fumé

1- Le robe est cristalline, à peine teintée d'un léger grisé.
Le nez est peu expressif, sur de minces notes lactées.
La bouche attaque sur un joli gras et une trame acide bien intégrée.
Mais l'aromatique reste totalement muette !
Même regoûté sur le fromage après un passage en carafe, le vin refusera catégoriquement de se livrer.
Un vin en phase de fermeture, à revoir avec une certaine sérénité au vu de la jolie matière.

2- La robe sur le vieil or, presque bronze, est à la limite de l'inquiétant.
Ouf, aucune oxydation sur ce très beau nez, offrant de magnifiques notes de noisettes grillées, de peaux d'orange et de léger moka.
La bouche est superbe, sur un gros volume parfaitement élancé par une belle acidité.
L'ensemble produit est aussi puissant qu'élégant, présentant une trame à la fois large et d'une grande fraicheur.
La finale est superbe de longueur et de netteté.
Très beau vin ! (tu)
data.imagup.com/11/1...
Shake, shake, shake !

img221.imageshack.us...
1- Domaine Chignard, Fleurie, Cuvée Spéciale, 1991 & 2- Clos La Croix, St Julien, 1978
Aligot

1- Le bouchon est court mais en parfait état.
La robe est marronnasse et trouble comme une vieille soupe.
Le nez est affreusement écœurant, oxydé, sur des notes de bouillon Kub, de céleri et de malt.
La bouche confirme que ce vin est mort, n'ayant plus que son acidité et un corps décharné à offrir.
Ce n'est pas encore ce soir qu'on réconciliera le Président Galinsky avec le vil Gamay... ;)

2- La robe est d'une extraction modérée, sur un joli grenat tuilé.
Le nez est superbe, sur des notes de léger cassis, d'épices, avec des senteurs grillées qui oscillent entre la fève de cacao et de café.
La bouche est belle, emplie d'énergie et sans aucun déficit de corps.
Les tanins sont parfaitement intégrés et le vin possède une très belle tenue en bouche.
La finale est droite et fraiche.
Très belle bouteille et accord parfait avec la viande rouge !
Encore une superbe découverte de notre Gui ! (tu)

img705.imageshack.us...
1- Domaine Anne Gros, Chambolle Musigny, La Combe d'Orveau, 2006 & 2- Clos Milan, Les Baux de Provence, 2005
Côte de Boeuf

1- Le robe est peu extraite, sur un beau rubis brillant.
Le nez est magnifique, bourguignon à se damner par ses notes de framboise, de cerise, de fruits des bois avec une pointe épicée.
C'est une merveille de pureté et d'élégance.
La bouche est à l'avenant, parfaite d'équilibre et de gourmandise, sur une matière suave et douce rafraichie par une acidité idéalement intégrée.
Le toucher de bouche est remarquablement soyeux, sur une qualité de tanins et d'extraction notable et à l'équilibre quasi parfait.
Un vin évident pour un grand moment de plaisir !
Bravo !! (tu)(tu)

2- Le robe est opaque, quasi noire.
Le nez est puissant, viril, sur des notes complexes de fruits noirs, d'olive, de camphre et de goudron, avec une pointe d'encre.
La bouche est belle, très concentrée mais bien rafraichie par une belle acidité.
Si le volume est large, le vin reste bien tenu, notamment par de beaux tanins encore saillants.
La finale est longue, sur une pointe ferme qui me laisse à penser que ce beau vin doit encore être attendu.
Je suis enfin réconcilié avec le Clos Milan ! (:P)

img854.imageshack.us...
Domaine Sardat Malet, Muscat de Rivesaltes, 2002 (37,5cl)
Gâteau Mangue - Noix de Coco

La robe est évoluée, sur le vieil or.
Le nez est un compromis entre des aromes très muscatés, sur la poire et les fruits exotiques mais avec une indéniable pointe oydative, sur la noix de pécan.
La bouche est un peu lourde, sur une liqueur assez puissante qu'une acidité sous-tend plutôt bien.
Mais le côté oxydatif et une finale très chaleureuse ont tendance à alourdir l'ensemble.
Je pense que ce vin a dû être plus frais dans sa jeunesse, qui plus est sur ce petit format.




[size=large]Bon, il est temps de quitter la boîte de nuit et ses rythmes endiablés pour rejoindre la moiteur de la nuit.

Encore un grand moment à mettre au compte de l'amitié des Gunthard !
Un grand merci à Gui et au Président, toujours partants quand il s'agit d'onduler et de bouger leur corps, en particulier le coude ! B)

Bonnes vacances à tous et à très vite.
Oliv[/size]

[size=x-small]Crédit photos:
www.recettes-cuisine...
www.chatellier-labau...
annmah.net/2010/09/1...
macuisinevapeur.mais...
[/size]
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5723
  • Remerciements reçus 575

Jean-Bernard a répondu au sujet : Re: Quand les Gunthards revisitent la scène de la cuisine chez VolfoLegui !

Hello Oliv,

le Chignard 91 "cuvée spéciale" s'est bien mieux comporté dans le Forez dernièrement, même si on sentait un début de déclin.
Quant à La Côte Faron de Sélosse, nous l'avions tout aussi bien goûté que vous il y a un an, au sommet des champagnes que j'ai bu! (tu)
[size=x-small]Ca l'a fait avec les escargots? :S[/size]

Et super Cr, comme d'habitude! :)

JB
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6077
  • Remerciements reçus 1733

Marc C a répondu au sujet : Re: Quatuor Gunthard chez Disco Gui

Superbe! Même pas une photo du président buvant le Fleurie ? Pour le milan, je penche pour une bouteille déviante :D

Bonnes vacances et à très vite !

Marc
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83245
  • Remerciements reçus 8839

oliv a répondu au sujet : Re: Quand les Gunthards revisitent la scène de la cuisine chez VolfoLegui !

Hello JB,
J'avais lu votre CR qui m'avait décidé à ouvrir rapidement ma bouteille, visiblement et malheureusement plus évoluée que la vôtre.
Deuxième et dernière tentative pour ce vin en fin de vie.

Pour le superbe Sélosse, il a été bu à l'apéritif donc autant sur les petits fours que sur les escargots.
La tension du Vouvray répondait mieux aux bestioles à cornes, en effet.

Oliv
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83245
  • Remerciements reçus 8839

oliv a répondu au sujet : Re: Quatuor Gunthard chez Disco Gui

	Même pas une photo du président  buvant le Fleurie ?
Euh, un truc comme ça ([size=x-small]les couettes en moins ![/size] B))

i70.photobucket.com/...
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6077
  • Remerciements reçus 1733

Marc C a répondu au sujet : Re: Quand les Gunthards revisitent la scène de la cuisine chez VolfoLegui !

:D on reconnaît bien l'expression gamayenne du Président

Marc
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21540
  • Remerciements reçus 49

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Quand les Gunthards revisitent la scène de la cuisine chez VolfoLegui !

Merci pour ce beau compte-rendu, même s'il m'est moins utile que le précédent.
On y parlait de Domaine Roulot, Meursault, Les Vireuils, 2007
et j'avais été rassuré sur mon achat de quelques bouteilles que je n'avais pas goûtées ;)

Amitiés,
Thierry
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11830
  • Remerciements reçus 1848

jean-luc javaux a répondu au sujet : Re: Quatuor Gunthard chez Disco Gui

Ah...il n'a pas de tresses le Président???

Très agréable CR;le Fleurie décharné avec l'aligot,cela devait en effet être assez compliqué.

jlj
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7040
  • Remerciements reçus 5042

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Re: Quatuor Gunthard chez Disco Gui

Encore et toujours bravo Oliv ! (tu)

Quelques questions sur les accords :
- Le Louis Carillon (dont je suis fan) devait aller mieux sur les coquilles St Jacques que sur le saumon fumé ?
- Le Saint Julien était parfait sur la viande rouge mais sans doute pas sur l'aligot ?

Amitiés oenophiles,

Jean-Loup
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11830
  • Remerciements reçus 1848

jean-luc javaux a répondu au sujet : Re: Quatuor Gunthard chez Disco Gui

Le Saint Julien était parfait sur l'aligot mais sans doute pas sur l'aligot ?

Week-end fatigant,Jean-Loup???

jlj
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7040
  • Remerciements reçus 5042

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Re: Quand les Gunthards revisitent la scène de la cuisine chez VolfoLegui !

Oui, Jean-Luc, très fatigant : j'ai même attrapé un lumbago ... et cela a dû se répercuter jusque dans ma tête !

C'est corrigé, merci.

Jean-Loup
#22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83245
  • Remerciements reçus 8839

oliv a répondu au sujet : Re: Quand les Gunthards revisitent la scène de la cuisine chez VolfoLegui !

L'aligot (non aillé, je précise) a formé, à mon goût, un très honorable partenaire de table sur le vieux Bordeaux, patiné et frais, un peu moins sur le fruit du Chambolle et surtout sur le Clos Milan dont les tanins sortaient renforcés.

Oliv
#23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 318
  • Remerciements reçus 93

legui a répondu au sujet : Re: Quand les Gunthards revisitent la scène de la cuisine chez VolfoLegui !

Hello,
Il est toujours bien difficile de passer après les magnifiques récits d'Oliv...
Non seulement c'est bien écrit, mais c'est toujours diaboliquement précis !

Peu de choses à raconter de mon côté, donc... si ce n'est que j'ai pu regoûter à toutes ces bouteilles le lendemain midi - et que c'est toujours très instructif.

De mémoire donc, le Meursault de Voillot était toujours cadenassé à double tour.
Alors que le Puligny de Carillon, laissé en vidange, était encore assez causant. Encore ce boisé noble...

Le Fleurie était encore plus infect que la veille. Une odeur proche du bois pourri, de la serpillère... bref, à l'évier.
Quant au Saint-Julien - de 1978 je le rappelle - il ne s'était pas du tout effondré ! Le lendemain midi, et même le soir, il dévoilait toujours ces beaux arômes de cassis. Preuve d'un très joli millésime, et d'une belle vinif ?

Voilà. C'est forcément moins précis, plus... impressionniste que le sieur Oliv - qui m'a quand même ruiné ma nappe, hein ! L'est pas toujours irréprochable !

;)
#24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83245
  • Remerciements reçus 8839

oliv a répondu au sujet : Re: Quand les Gunthards revisitent la scène de la cuisine chez VolfoLegui !

	C'est forcément moins précis, plus... impressionniste que le sieur Oliv - qui m'a quand même ruiné ma nappe, hein !

Euh, c'est vrai, et c'est carrément la honte...
Quand les verres commencent à s'étaler d'eux même, c'est souvent signe que j'aurais dû recracher plus tôt ! :D

Mais je suis quand même 'achement fier d'un truc.
Même à l'aveugle et en faisant chabrot avec les décilitres qui avait coulé dans mon assiette, j'ai dit Bourgogne ! B)


Oliv, insortable
#25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83245
  • Remerciements reçus 8839

oliv a répondu au sujet : Re: Quand les Gunthards revisitent la scène de la cuisine chez VolfoLegui !

Et le Clos Milan, Gui ?
#26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1963
  • Remerciements reçus 0

Flo a répondu au sujet : Re: Quand les Gunthards revisitent la scène de la cuisine chez VolfoLegui !

Clos Milan buvable, j'en déduis que le congélateur Eurocave d'Oliv est en panne ! :D

Belle soirée visiblement, et beau CR, j'ai soif :)

A bientôt les zamis

Florian
#27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 318
  • Remerciements reçus 93

legui a répondu au sujet : Re: Quand les Gunthards revisitent la scène de la cuisine chez VolfoLegui !

Un dernier petit mot de complément... pour rassurer Oliv sur la bonne tenue de Clos Milan !
Redégusté hier soir - après, donc 5 jours d'ouverture, tout juste conservé rebouché, au frigo - il n'avait pratiquement pas bougé !
Tout au plus pourrait-on lui reprocher un certain côte monolithique, un peu massif.
#28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2399
  • Remerciements reçus 492

Galinsky a répondu au sujet : Re: Quand les Gunthards revisitent la scène de la cuisine chez VolfoLegui !

Quelques photos issues de la soirée....







Voila

Eric
#29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6077
  • Remerciements reçus 1733

Marc C a répondu au sujet : Re: Quand les Gunthards revisitent la scène de la cuisine chez VolfoLegui !

Oliv avait amené son auréole d'esprit saint :D

Marc
#30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck