Nous avons 718 invités et 14 inscrits en ligne

Heureux qui comme Constantin et Mariella vont faire un beau voyage.

  • Messages : 2021
  • Remerciements reçus 351

daniel popp a créé le sujet : Heureux qui comme Constantin et Mariella vont faire un beau voyage.

CR: Heureux qui comme Constantin et Mariella just married vont faire un beau voyage.

Départ le lendemain pour un séjour de trois mois en Argentine … allez, un dernier diner et quelques jolies bouteilles pour les amis : parents émus et jeunes mariés aux yeux étoilés.

Dalva 2011 Vintage Porto.

Fâcheux…Olivier (Cath et les garçons) m’avait ramené de son voyage-dégustation au Portugal avec Grains Nobles et Bernard Burtschy, un très beau Porto Vintage à conserver précieusement en cave. Et v’là t’y pas que la femme de ma vie, fabricant ses foies gras, oubliant mes consignes, ouvre cette bouteille qui, comme tout grand vintage « issu d’une vendange exceptionnelle, mutée dans les normes mais élevée deux ans seulement en barrique et mise en bouteille à la façon d’un vin de garde du Bordeaux ou de Bourgogne » (PH Casamayor), promis donc à une longue garde, doit être dégustée dans les 3, 4 jours suivant l’ouverture.
A défaut de le servir sur un canard ou un pigeon aux épices ou autre accord adapté, il devrait faire un excellent vin d’apéro !

Le nez est aussi puissant et concentré que complexe : petits fruits noirs, griotte, réglisse, cuir, épices douces auxquels un fin voile mentholé donne une étonnante fraicheur. Tous si bien définis, accordés, qu’une impression de pureté et d’évidence harmonieuse s’en dégage, totalement dédiée à la jeunesse du fruit.
La bouche parait dessinée par un architecte, son assise tannique structure par paliers un large jeu de saveurs intenses, gourmandes à souhait. Le fruit, le sucre et l’alcool relancés comme une danse, à chaque gorgée, par le shoot amical (20°) de ce dernier, déposent sur la langue, jusqu’au fond du palais, le gout fascinant de leur pureté souveraine. Une telle potentialité gouteuse, déjà émouvante, laisse pressentir l’avenir radieux de ce monument.

Domaine Gerovassiliou (Grèce, Epanomie). Malagousia 2015.

Le nez tendu et rond délivre une impression pimpante, riante : l’acidité vive du citron et du pamplemousse blanc équilibré par des touches de pêche et de fruits exotiques (litchi), égayé de notes florales (jasmin).
En bouche, le fil acide prégnant semble dérouler une pelote d’amers pleins que la finale étire plaisamment. Un gout expressif, rafraichissant, à la fois herbacé (basilic), mais rappelant aussi celui du zeste d’agrume que l’on mâche pour en délivrer les saveurs, jusqu’à ce qu’il n’en reste plus rien qu’un écho persistant.

Domaine Bott Geyl. Riesling Grafenreben 2011.


Le nez avenant dégage de la pureté, de la précision, de la finesse : une enveloppe florale pleine de fraicheur, des accents de pomme rehaussée d’une pointe de citron, des notes minérales aux nuances délicates d’hydrocarbure.
La bouche colorée d’un soupçon de sucre résiduel, prolonge, précise ce caractère plein et transparent du grain. On ne sait plus qui du fil acide lumineux, si finement tendu ou des amers longs et juteux, lequel est le plus gouteux. Ce riesling superbe nous emporte !

Domaine Albert Mann. Pinot gris. Grand Cru Hengst 2009.


Le nez vous caresse d’un arome de poire d’anthologie, large, dense, épicé, presque un peu beurré. Son coté posé, ancré au sol, presque terrestre, qui vous fait rentrer vraiment dans l’intimité de la poire, impressionne. S’il ne s’auréolait pas de touches délicates qui en font frémir le grain, je me demande s’il ne manquerait pas un peu de tension, de tonus.
Impression vite dissipée en bouche. La chair est opulente, presque grasse, et çà n’en rend que plus remarquable la tension qui la fait jubiler, tous sucres fondus (presque un demi sec) à ses amers vibrants de fraicheur, comme éclairés. Son relief superbe, dynamique, revigorant, s’accorde idéalement avec le curry coco de cabillaud où cardamone, laurier, paprika, citron vert et tranches de banane crue que le gout du vin nous a fait rajouter avant de servir, répondaient si bien à ce vin d’exception à ne surtout pas utiliser comme un blanc sec, du moins sur ce millésime.

Jean Louis Chave. Saint Joseph 2013.


Le nez dense et ouvert dégage une profondeur accueillante. Quand le verre se rapproche, on plonge à nouveau, tant et plus, au cœur d’un tissu d’impressions évoquant le fruit compoté (fraise), le cuir noble, de multiples épices, une touche de viande rôtie s’acoquinant avec la violette. Le tout comme imprégné d’un fumé délicat, compose un tableau superbe.
La bouche est souple et grasse : un beau grain juteux aux tannins lisses dont le coulant fin, le tapis de saveurs gourmandes, tendues à souhait sur un bel appui d’amers, révèle la densité, la même profondeur aromatique. La finale s’allonge autant qu’elle s’approfondit. Tout cela s’affinera avec l’âge, mais c’est déjà très bon.

Domaine des Petits Quarts. Coteaux du Layon 1ère trie. 2009.


Comment cette bouteille a-t-elle atterri dans ma cave ? Un probable cadeau oublié soumis ce soir au suffrage de la tarte aux pommes maison.

Au nez, une première impression de cire d’abeille d’où émanent peu à peu des parfums de coing, d’abricot confit, de tranches de pomme séchée, une touche de fruit sec, le tout comme enveloppé d’un voile de fleurs séchées. Une palette assez complexe, dégageant un charme automnal, un poil mollasson à mon gout.

La bouche confirme cette impression : le gras plantureux développe à foison les aromes précités, mais c’est comme si le vin en demi tension, manquait de ce caractère lumineux et vibrant qui lui donnerait des ailes et du peps. Je reconnais que c’est bon et que la tarte aux pommes en redemande, mais le plaisir ne s’accompagne pas ou moins, pour moi, de l’émotion joyeuse que la simple, mais si savoureuse cuvée des Clos de Deslevaux, me procure par sa tension idéale, à la fois limpide, presque transparente et si bien incarnée.

Merci de m’avoir lu.

Daniel
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, PBAES, Jean-Paul B., Jean-Loup Guerrin, éricH, joualle

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck