Nous avons 1523 invités et 47 inscrits en ligne

Le beau printemps du millésime 2008 à Bourges

  • Messages : 3630
  • Remerciements reçus 1095

Réponse de didierv sur le sujet Le beau printemps du millésime 2008 à Bourges

Quel talent ce Flo !!!!

Didier
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette
20 Nov 2019 21:25 #31

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6261
  • Remerciements reçus 4050

Réponse de Frisette sur le sujet Le beau printemps du millésime 2008 à Bourges

Le Jérôme Rothen il cassait plutôt des jambes que marquer des buts ::oups:: ::oups:: ::oups:: ::oups::


Stéphane, tu veux dire que le Vivien il tire plus du Xavier Gravelaine que du Jérôme Rothen???

Flo (Florian) LPV Forez
20 Nov 2019 21:30 #32

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4975
  • Remerciements reçus 2525

Réponse de Vaudésir sur le sujet Le beau printemps du millésime 2008 à Bourges

En tant qu'ancien Caennais ça lui fera d'autant plus plaisir :cheer:
20 Nov 2019 21:44 #33

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6261
  • Remerciements reçus 4050

Réponse de Frisette sur le sujet Le beau printemps du millésime 2008 à Bourges

Pourtant Rothen à joué également dans les 2 clubs! ;)

Flo (Florian) LPV Forez
20 Nov 2019 21:50 #34

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4975
  • Remerciements reçus 2525

Réponse de Vaudésir sur le sujet Le beau printemps du millésime 2008 à Bourges

Rothen c’était en ligue 2
20 Nov 2019 21:58 #35

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4415
  • Remerciements reçus 2173

Réponse de LADIDE78 sur le sujet Le beau printemps du millésime 2008 à Bourges

Un plaisir de vous lire , les amis , à défaut de remplir le stade de France on rempli la cave à Jean Loup et Nicole , il y a même pas de place pour des remplaçants , comme je dit toujours la maison du bonheur
Un grand merci pour ce moment de partage et d humour Etant moi même amateur de ballon rond , et de ballon ( tout court ) , Flo Chapeau pour le papier (tu)
Encore merci à tous
didier

Mal- voyant depuis 29 ans et passionné de vins comme vous tous
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette
21 Nov 2019 07:57 #36

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4059
  • Remerciements reçus 4218

Réponse de starbuck sur le sujet Le beau printemps du millésime 2008 à Bourges

Etant moi même amateur de ballon rond , et de ballon ( tout court ) , Flo Chapeau pour le papier (tu)

didier


Puisque c'est de saison, on peut dire avec 10 jours d'avance que cette année c'est Flo qui va avoir le ballon CR: d'or

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
21 Nov 2019 10:30 #37

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2737
  • Remerciements reçus 330

Réponse de ziboss sur le sujet Le beau printemps du millésime 2008 à Bourges

Quel CR Flo énorme, je me suis bien bidonné en lisant ça hier soir. Etre sur le flanc droit de l’attaque me va bien, belle compo !!
Bravo et merci.
Sans oublier les CR des autres, qui relatent la qualité des bouteilles.

Je viens ici également redorer le blason du Chablis, qui fût mon blanc préféré, devant le Jacquesson et Rayas blanc.
En rouge ma préférence va sans hésiter au Jamet, certes on peut lui trouver un déficit de matière du fait de l’appellation, mais quelle élégance et quelle régalade !
Derrière les Poyeux, et enfin Raya et Clos Prieur sont proches les uns des autres.
En tout cas un grand merci à Jean-Loup et Nicole pour leur accueil et générosité.

Yann - intransférable

Yann
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Frisette
21 Nov 2019 11:46 #38

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6261
  • Remerciements reçus 4050

Réponse de Frisette sur le sujet CR: Le beau printemps du millésime 2008 à Bourges

CR: Le beau printemps du millésime 2008 à Bourges


Après la parution dans l'Equipe de ce beau moment, il m'est désormais expressément demandé de donner également mon avis! Je ne reviens pas sur les circonstances, les conditions de jeu, ni les photos des plats et des bouteilles, parfaitement décrites précédemment par les différents participants.

Vin 1: Jacquesson, Champagne, 736, NM
Base 2008, complété par 2007 & 2006
Chardonnay 53%, Pinot Noir 29%, Pinot Meunier 18%

La robe est d'or, à la bulle très fine, mais à l'effervescence assez volumineuse initialement. Le nez est assez puissant, finement oxydatif, avec une certaine complexité aromatique: noix, fruits à coque, pomme, marc de raisin. La bouche est tendue, assez tonique marquée par des amers assez typiques de quinine (schweppes Indian tonic), le tout accompagné par cette aromatique relativement complexe (fruits à coque, amande, caramel, auquel vient s'adjoindre un peu de citron à l'aération). La finale est assez longue, très puissante voire presque tannique. Il me semble y voir un assemblage champenois, j'aurais dit un Egly Ouriet Brut Grand Cru. C'est le premier Jacquesson que j'apprécie réellement, dans un style bien moins austère que celles déjà croisé. Excellent (17/20) et très bel accord sur les galettes de pomme de terre.

Vin 2: Vincent Dauvissat, Chablis 1er Cru, Séchet, 2008
La robe est d'or. Le nez est initialement truffé/fumé et toasté, finement iodé. L'aération délivre des notes de citron vert. L'idée première est Sancerre, d'autant que c'est assez plaisant. La bouche montre une attaque assez puissante, large, ronde et un peu grasse. Aromatiquement c'est beaucoup plus neutre en bouche, même si l'on y retrouve un fin miellé. Malheureusement, je trouve que le vin s'effondre un peu vite et se fini assez court, alors que certains y voient un côté eau de roche/cristallin. Je suis plus sur le qualificatif aqueux et d'une neutralité helvétique (mais sans rapport avec la chefftaine!!! zX )...C'est Bien à Très Bien (15,5/20) mais une relative déception. Seconde déception pour ma part sur ce domaine cette année, alors que je garde un excellent souvenir du Forest 2008 bu il y a quelques années maintenant. Accord néanmoins satisfaisant sur le clafoutis de la mer.

Vin 3: Alphonse Mellot, Sancerre, Génération XIX, 2008
Le nez est or cuivre. Le nez est miellé, sur la pomme au four et le pain d'épices. La bouche est tendue, finement huileuse qui se met en compétition avec une grosse colonne vertébrale acide. On retrouve de la pomme au four, de la verveine, des arômes miellés d'évolution, donnant une impression globale de dissociation débutante, précurseur d'un syndrome d'oxydation prématurée. La finale est puissante, un peu chaleureuse. Je pense à un chardonnay qui commence à tomber du côté de l'Empire du Côté Obscur de la Force... . A défaut, je misais une piécette sur la cuvée oxydative de Marlène Soria, Oro. En tout cas, je n'ai pas reconnu cette bouteille, pourtant bue avec grand plaisir lors d'une soirée mouvementée dans le Forez . Cet exemplaire restait encore buvable, mais plus pour longtemps et sans réel plaisir. Correct à Assez Bien (13,5/20). Accord assez moyen avec le saumon et la nage au citron vert/lait de coco, qui ne marche pas ensemble car le vin n'est ni au niveau ni sur l'aromatique attendue.

Vin 4: Château Rayas, Châteauneuf du Pape, 2008
La robe est or. Il y a une très belle réduction grillée/fumée et goudronnée au départ, avec des notes de verveine, de menthol et de poivre en complément. Si je m'arrêtais là, j'aurais été tenté d'évoquer un joli cru de bourgogne. La bouche n'est pas au niveau du nez selon moi. On retrouve une impression herbacée, de plantes pharmaceutiques, de chlorophylle, de menthe, de pêche jaune, mais également un soupçon de violette...C'est très puissant avec un profil alcooleux assez marqué. Vu que je ne m'attendais pas à celà après les promesses du nez, je le trouve un peu bancal et déséquilibré, même si le fond est satisfaisant. La finale est d'une rare puissance, limite tannique également. C'est un véritable OVNI, brut de fonderie, un tank, un Caterpillar qui déménage tout sur son passage, c'est assez hors norme et too much. J'ai beaucoup de mal à le placer. Yann évoque Châteauneuf, n'ayant pas d'idée plus intelligente, je suis et vote pour. C'est Assez Bien à Bien (14,5/20). Par contre, force est de reconnaitre que ce vin, qui ne peut qu'être un vin de gastronomie, est bien recadré et fonctionne de façon quasi parfaite avec le plat (poulet aux giroles), ce qui le remet bien dans l'axe. Cependant, je ne me battrai pas pour acheter ce genre de blancs. Ironie de l'histoire, j'avais eu globalement le même ressenti sur le 2006, lors de cette même soirée mouvementée dans le Forez

Vin 5: Clos Rougeard, Saumur Champigny, Les Poyeux, 2008
La robe est grenat à reflets rubis. On retrouve de la rose, de la pivoine, une très belle floralité, du fumé et du tabac blond. C'est un nez fin, élégant et assez typé cabernet. On retrouve une jolie bouche acidulée, avec une aromatique pointue sur la cerise, la framboise et la groseille, presque pinotante, accompagné de fleurs séchées. La matière est plutôt evanescente. La finale est assez longue, finement végétale et un peu sèche, c'est un peu dommage. Très Bien à Excellent (16,5/20), le Clos Rougeard ne laissait que peu de place au doute, et le meilleur Poyeux goûté jusqu'à présent, après des déceptions relatives sur 2006 et 2007 . Excellent accord avec la terrine aux 3 viandes.

Vin 6: Marc Roy, Gevrey Chambertin, Clos Prieur, 2008
La robe est rubis assez claire. On a un nez d'écorce d'orange, de pamplemousse, de zestes d'agrumes, et de cerise. La bouche est longiligne, acidulée. Les tanins sont d'une très grande finesse, sur une bouche de demi-corps. La finale est assez courte et un peu sèche. C'est un ensemble élégant mais peut être un peu simple et fin. J'étais sur un Bourgogne village qui reprend bien les caractéristiques de ce millésime. On peut dire qu'il est à sa place, ni plus ni moins. Très Bien (16/20), et accord aussi très fonctionnel sur la terrine, délicieuse par ailleurs.

Vin 7: Château Rayas, Châteauneuf du Pape, 2008
La robe est rubis turbide. Le nez est pathognomonique de Reynaud: guimauve à la fraise, fraise écrasée, rose, fleurs séchées, menthe, encens, girofle, orange sanguine, cannelle (aromatique de côté vin chaud par certains aspects). La bouche est pleine, ronde, très volumineuse et portée par une belle amertume structurante. L'aromatique est identique au nez. La finale est longue, et relativement fraîche. Une réussite et un très bel équilibre pour ce vin: La seule hésitation consistait à savoir si c'était Pignan ou Rayas, mais je votais la seconde hypothèse. Exceptionnel à grand (18,5/20) et accord magnifique avec le pavé de cerf et jus au romarin et poivres. Autant je ne me battrai pas pour rentrer les blancs de Reynaud, autant pour les rouges, c'est quand même pas la même limonade...oo, oo, oo,

Vin 8: Jean Paul et Corinne Jamet, Côte Rôtie, 2008
La robe est rubis foncée. Le nez est mentholé, avec un petit côté sparadrap, colle, tabac. Certains évoquent le cabernet de la rive gauche bordelaise, ce qui n'est pas idiot. J'étais plutôt sur une syrah avec de l'âge mais pourquoi pas en assemblage, car il me semble retrouver un peu de poivron...Et syrah/cabernet, je dis Grange des Pères. La bouche est acidulée, longiligne, sur les agrumes et le poivre, le menthol et le cassis, avec du fumé et de la cendre. La finale est longue, plutôt dans un style esthète que ce vin là. C'est très beau, dans un registre classique. Effectivement, la bouche me semble moins confortable et exubérante que ce que pourrait être GDP, du coup je me recentre sur Côte Rôtie. Exceptionnel (18/20), excellent accord avec l'épaule d'agneau...et l'affront est lavé, après une 1999 bouchonnée il y a un mois oo,

Vin 9: Domaine des Marnes Blanches, Côtes du Jura, Vin Jaune, 2008
La robe est d'or, légèrement cuivrée. Le nez est sur l'alcool à brûler, très nettement dans un registre oxydatif, avec de la noix, du poivre, de la colle de sparadrap, du raisin sec, de la gentiane (suze). La bouche est sèche, douce, un peu huileuse, avec toujours cette aromatique d'alcool à brûler. c'est assez long et salin. . Paradoxalement, il est beaucoup plus doux en bouche qu'au nez. La provenance ne laisse absolument aucun doute, l'accord est juste parfait avec les comtés (plat du pied: sécurité!!!), dont j'ai préféré à titre personnel le 12 mois, qui me semblait le plus abouti à mes goûts. Très Bien (16/20). Premier jaune que je bois sans déplaisir, merci Jean Loup (tu) (tu) (tu)

Vin 10: Marie Thérèse Chappaz, Ermitage, Grain d'Or Mi Flétri, 2008
La robe est très dorée. On a un nez de fruits secs, complété également par une aromatique de glace à la vanille. La bouche est ronde, finement grasse. On est dans un équilibre plus moëlleux que liquoreux, dans lequel on retrouve des fruits confits, de la violette, un peu d'abricot. C'est assez léger, avec une finale de moyenne longueur. Je partais sur un Condrieu en vendange tardive (en omettant le thème 2008...) ou à défaut un Passito di Pantelleria. Très Bien (16/20) et bel accord avec le crumble (meilleur qu'avec le vin suivant).

Vin 11: Royal Tokaji, Tokaji Aszu, 5 Puttonyos, 2008
La robe est très cuivrée. On a un nez miellé/poivré, de raisins secs. La bouche est fluide, plus massive que le vin suisse, avec un côté crémeux et gras, qui le rend à la fois plus rond, dense et confortable. On retrouve des notes de coing et de vanille. Il finit un peu court même s'il ne manque pas d'acidité, que l'on devine plus que ce qu'on ne la ressent réellement. J'étais sur un chenin. Très Bien à Excellent (16,5/20). Accord satisfaisant avec le crumble.


Evidemment, je réitère encore une fois mes remerciements les plus sincères envers notre fameux couple berruyer, ainsi qu'à mes compagnons de jeu du jour. Vivement la prochaine et portez vous bien d'ici là!!!

C'est tout pour aujourd'hui, et c'est déjà pas mal!!!

Flo (Florian) LPV Forez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, PBAES, Jean-Paul B., ziboss, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, bibi64, Cédric42120, Vaudésir, DUROCHER, tonioaja, vivienladuche, starbuck, leteckel, Damien72
21 Nov 2019 12:17 #39

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1755
  • Remerciements reçus 3234

Réponse de bibi64 sur le sujet Le beau printemps du millésime 2008 à Bourges

Bravo FLo!
Je découvre ce fil avec un peu de retard mais je me suis bien marré avec ton reportage sportif. Ca donne encore plus de relief à ce classico 2019 chez Jean-Loup.
Bibi
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: novice 31, Frisette
22 Nov 2019 23:14 #40

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2947
  • Remerciements reçus 1259

Réponse de tonioaja sur le sujet Le beau printemps du millésime 2008 à Bourges

Encore les récits d'une bien belle soirée !

Antoine. Passionné tout court
09 Déc 2019 15:18 #41

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck