Nous avons 538 invités et 13 inscrits en ligne

CR: Quarantaine Forézienne

  • Messages : 5349
  • Remerciements reçus 2120

Frisette a créé le sujet : CR: Quarantaine Forézienne

CR: Quarantaine Forézienne



La propagation de ce nouveau coronavirus, Covid-19, impose des mesures de prévention et de précaution pour la population. Le Forez, toujours à la pointe de l’information, se tient prêt pour faire face au risque d’épidémie. C’est pourquoi, une quarantaine est ordonnée pour les 4 piliers du cercle, afin de lutter efficacement contre cette infection, en s’abreuvant de SHA (Solutions HydroAlcooliques). En effet, nous avons décidé d’inclure le vin dans cette catégorie, puisque cette boisson contient au moins 85% d’eau, et le reste en alcool ! Par ailleurs, un repas hypercalorique est proposé afin de renforcer les défenses immunitaires. Enfin, pas de masque chirurgical ni FFP2, puisque personne n’est pour l’instant symptomatique… Allez, en avant pour le dépistage et le confinement !

Menu :
• Premier passage de fromages
• Risotto Milanais
• Carpaccio de Lieu Jaune, Pamplemousse, Combava
• Caille aux Morilles
• Côtes d’Agneau et rapée de patates douces
• Second passage de fromages
• Dessert Chocolat, Vanille, Framboise




Vin 1 : Clos Véličane, Pinot Gris, 2018
La robe est dorée. Le nez est assez fermé, finement fumé et iodé. La bouche paraît volumineuse, avec une jolie texture et un toucher de bouche très agréable, très finement huileux. L’aromatique retrouve des notes de fruits jaunes, un peu de térébenthine, et un côté dense et puissant, presqu’un peu malté/tourbé. La finale est honnête, gourmande, sur un équilibre « sucre-sec » (moëlleux qui aurait mangé ces sucres), bien que le réchauffement face ressortir des amers réglissés un peu prononcés. L’ensemble est plaisant, assez original, dans le style OVNI. A défaut d’idée plus intelligente, je le place en chenin. Étiquette découverte, le côté fumé aurait pu éventuellement faire penser à du Pinot Gris. Belle réconciliation, après un premier rendez vous manqué avec ce domaine . TB- (15,75/20)

Vin 2 : Roederer, Champagne, Cristal, 2008
La robe est jaune claire, à la belle effervescence mousseuse ! On a un nez très pur et racé de pomme verte, finement épicé accompagné d’un léger voile oxydatif élégant. La bouche est d’une grande tonicité, puissante et incroyable de précision. C’est fruité, plutôt sur les baies rouges, éminemment dense, tout en restant délicat. Une main de fer dans un gant de velours. L’ensemble est très long et sec, très classieux, racé et aristocratique. Je suis impressionné par ce vin, qui a tout d’un grand, et évidemment encore très jeune, avec un avenir qui s’ouvre à lui. Je l’aurais bien placé sur 2010. Grand Vin (19/20), véritablement à la hauteur du prestige de l’étiquette, et déjà probablement une des tops bouteilles de l’année. Superbe accord avec le risotto.

Vin 3 : Fritz Haag, Riesling Trocken Juffer GG, 2015
On a une robe jaune claire. Le nez est d’emblée complexe, terpénique, complété par de belles notes de citron vert, de mangue, de poivre blanc et de menthe. La bouche est dense, un peu réglissée, riche et fruitée, avec de beaux zests d’agrumes. L’ensemble paraît très mûr, avec la aussi, une sensation de sucres mangés, tout en restant conforable et parfaitement équilibré. J’étais sur un riesling autrichien, ou un Boxler sur un millésime riche. Excellent à Exceptionnel (17,5/20), et accord d’une banale évidence avec le carpaccio acidulé.

Vin 4 : Domaine Jacques Puffeney, Arbois, Savagnin, 2010
La robe est cuivre. On a un nez franchement oxydatif, sur l’alcool à brûler. La bouche est très belle, fraîche, avec une grosse acidité, mais une texture très lisse. L’aromatique est beaucoup plus douce que ce que le nez laissait présager et dévoile des notes finement florales autour de la noix. La final est assez longue, effilée et très élégante, rendant ce vin relativement digeste et appréciable, alors que je ne suis pas un grand adepte de ce type de vin. Accord également d’une banale évidence avec la caille aux morilles. TB+ (16,25/20)

Vin 5 : Mas Cal Demoura, Terrasses du Larzac, Feu Sacré, 2010
La robe est grenat foncée, sombre et dense. Le nez est réglissé, avec des marqueurs d’élevage sur le pneumatique/goudron (bois à la chauffe forte ?) autour de notes de glace à la menthe/chocolat. La bouche est ronde, aux tanins très fins. La matière est dense, paraissant très extraite, sur le café, le caramel au beurre salé. Paradoxalement, il reste frais et relativement digeste, ce qui reste une prouesse au vu du côté démonstratif de ce vin, car il envoie des watts. L’ensemble est malgré tout un peu sucrailleux, riche et parait un peu engoncé et comprimé sur lui-même, faisant dire à un de mes amis poètes : « C’est Boccolini dans un string en 14 ans ! »…Outre la localisation (que je place en sud ouest sur un malbec…), la réelle question qui émerge est : est-ce que j’aime ce vin ??? A l’heure actuelle, je n’en sais encore fichtre rien. TB- (15,75/20) malgré tout car techniquement, ce vin tient la route. Il faut préciser qu’à sa décharge, nous l’avons essentiellement goûté pour lui-même, sans accompagnement, et je pense que cela l’a un peu desservi.

Vin 6 : Clos des Papes, Châteauneuf du Pape, 2009
Non à l’aveugle, ouverture 17 heures, dont 2 heures de carafe avant service.
La robe est grenat foncée, dense. On a un nez de baies rouges et de framboise, légèrement lactées. La bouche parait être dans un style moderne, un peu international, relativement fraîche et assez équilibrée. Les tanins sont fins, on retrouve de la réglisse, des épices et des petits fruits rouges. L’ensemble paraît être sur un équilibre assez « froid », plutôt typé aristocratique. Ouvert suite aux derniers comptes-rendus d’ Olivier Mottard (d’il y a déjà un an et demi…) et de Chris68 , je pense que ce vin est plutôt grandement à attendre. TB (16/20), très bon accord avec l’agneau.

Vin 7 : Aloïs Kracher, Burgenland, Scheurebe TBA, Nummer 11, 2006
La robe est cuivrée/acajou. On a un nez à la lecture concentrée de gewurztraminer, épicé, complété de violette, d’abricot confit, de fumé sur fond de vapeur d’alcool. La bouche est riche, grasse et doucereuse, mais possédant un bel équilibre malgré une grosse concentration. Le sucre est hyper digeste et bien contre balancé par un couple acide/gras de bel aloi. L’aromatique retrouve la rose, le litchi, les épices, fortement évocatrices de gewurztraminer. La finale est assez longiligne. J’étais sur une SGN de Bott Geyl. E- (16,75/20)


Au total, c’était encore une fois un super moment passé ensemble, avec de nouveau un repas de haute volée. Les vins se sont particulièrement bien goûté en blanc (je reste encore sous le choc du Cristal…), alors que les rouges n’étaient pas totalement libérés et prêts. Un grand merci à mes 3 camarades d’isolement, je crois que nous avons lutté efficacement, pour l’instant, contre cette épidémie !!! A très bientôt les amis, pour une prochaine qui ne devrait pas trop tarder !!!

PS : A lire au second degré bien entendu. Toutes les informations nécessaires contre cette infection, potentiellement redoutable et qui arrive, galopante, sont disponibles sur ce site.

Merci de m’avoir lu.

Flo (Florian) LPV Forez
#1
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jérôme Pérez, oliv, Olivier Mottard, PBAES, Alex, Sylv1, Jean-Bernard, didierv, peterka, whogshrog43, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, bibi64, Cédric42120, Vaudésir, tonioaja, Krabb, vivienladuche, condorcet, sebus, starbuck, leteckel, david84, Damien72, DaGau, éricH, Kiravi, Lionel73, Garfield

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3291
  • Remerciements reçus 202

whogshrog43 a répondu au sujet : Quarantaine Forézienne

Comme d'hab merci mon FLo d'avoir ouvert le bal :)

Amicalement.
Nico
___________________________
Longue vie aux mangeurs d'étoiles...
20* : les vins de rêve / De 19,5 à 18* : les vins exceptionnels / De 17,5 à 16*: les vins excellents / De 15,5 à 13,5* : les bons vins / De 13 à 11,5* : les vins corrects / 11* et moins : les vins médiocres *A...
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5615
  • Remerciements reçus 359

Jean-Bernard a répondu au sujet : Quarantaine Forézienne

Coucou les amis. Quelques impressions rédigées sur la base d'une prise de note assez light.

Vin 1 : Clos Véličane, Pinot Gris, 2018
J'étais dans la confidence. Je savais qu'il s 'agissait d'un Clos Vélicane mais j'ignorais lequel.
Nez discret pour ne pas dire mutique, les arômes s'exprimeront plus en bouche: pomelos, gentiane puis plus tard des notes de framboises patissières.
La bouche est étonnante, grasse, étirée par l'amertume, avec un regain acidulé en finale.
Un équilibre périlleux mais réel. De la personnalité. J'adhère.

Vin 2 : Roederer, Champagne, Cristal, 2008
Un nez complexe, virevoltant, multiple, beurre, pomme, fruits jaunes puis rouge, pomelos, épices...
La bouche est un petit chef d'oeuvre avec une grosse densité mais beaucoup d'énergie.
Un 33 tonnes qui aurait la célérité d'une Porsche 911 et la tenue de route d'un kart.
C'est assez bluffant, hyper tonique, plein de jeunesse. Bravo. (Il a même démonté un (excellent) risotto au safran, pour vous dire le monstre).

Vin 3 : Fritz Haag, Riesling Trocken Juffer GG, 2015
Pas facile de passer après Cristal mais ce GG a relevé de défi.
Nez assez typique du riesling, notamment allemand, avec du citron vert, menthe, fruits exotiques, notes minérales...
Bouche dense, très belle concentration. Le vin s'étire sans faiblir. C'est solide, tendu, persistant.

Vin 4 : Domaine Jacques Puffeney, Arbois, Savagnin, 2010
Nez un peu trop caricatural sur le céleri, l'alcool à brûler... Assez décevant à vrai dire.
La bouche relève le niveau. Belle texture, acidité au cordeau.
Je serais toutefois un peu plus sévère que Flo dans la notation.

Vin 5 : Mas Cal Demoura, Terrasses du Larzac, Feu Sacré, 2010
Ouille! Un nez viandeux, goudronné, torréfié qui me rappelle certains grenaches du roussillon, mais pas ceux que je préfère.
En bouche c'est très concentré, presque réduit (au sens ou on a fait réduire le vin de moitié à la casserole). On sent une volonté de concentration.
Il y a donc à boire et à manger même si les tanins sont assez fins comme le précise Flo.
Ca manque de buvabilité. J'ai pensé à bordeaux en + du roussillon. et j'ai cité roc des anges et une GDP (mal branlée).

Vin 6 : Clos des Papes, Châteauneuf du Pape, 2009
Un nez un peu sur le même registre que le Cal Demoura avec un peu plus de fruits et un chocolat plus avenant.
La bouche est plus légère et fine que le précédent mais ça reste pas hyper digeste.
Finale dense, amère. J'ai logé le chateauneuf, mais presque à regret!
De toute façon en ce qui concerne le grenache mon goût me porte plus vers les vins "infusés".

Vin 7 : Aloïs Kracher, Burgenland, Scheurebe TBA, Nummer 11, 2006
Pour loger un riesling là il faut vraiment avoir bu ce genre de vin car entre l'aromatique exubérante qui vous emmènerait les narines fermées vers un gewurztraminer (litchi/rose) et un sucre digne d'un passito on est un peu perdu. Du coup pas surpris d'être surpris à la levée de la chaussette, c'est bien le style TBA de Kracher. Même si ça chauffe un peu je me suis régalé: très gourmand, il te plie en deux n'importe quel fromage, et ça j'adore.

Voilà. Une de plus dans la boite à souvenirs.
Ca fait du bien par où ça passe les amis.

Bises
Et la prochaine dans quinze jours!

JB
#3
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jérôme Pérez, oliv, PBAES, bibi64, Cédric42120, Krabb, vivienladuche, Val59, sebus, Frisette, starbuck, leteckel, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1202
  • Remerciements reçus 957

vivienladuche a répondu au sujet : Quarantaine Forézienne

Belle série les amis!!!
Pendant votre quarantaine, vous allez en profiter pour vous mettre à l'allemand.
C'est Nummer 11 (et pas Summer) pour numéro. Cuvée n°11, ça va taper très haut dans le sucre résiduel!!!
#4
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Bernard

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5615
  • Remerciements reçus 359

Jean-Bernard a répondu au sujet : Quarantaine Forézienne

Merci Vivien, et pendant qu'on y est la râpée servit avec l'agneau était à base de patate douce (et non de butternut).

JB
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17846
  • Remerciements reçus 2660

Eric B a répondu au sujet : Quarantaine Forézienne

Pour loger un riesling là il faut vraiment avoir bu ce genre de vin car entre l'aromatique exubérante qui vous emmènerait les narines fermées vers un gewurztraminer (litchi/rose) et un sucre digne d'un passito on est un peu perdu

Que vient faire le riesling dans cette affaire ? Cette cuvée, comme indiqué, est 100 % scheurebe.

Eric
Mon blog
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3291
  • Remerciements reçus 202

whogshrog43 a répondu au sujet : Quarantaine Forézienne

Je croyais que le scheurebe était une "variété" de Riesling ?

Amicalement.
Nico
___________________________
Longue vie aux mangeurs d'étoiles...
20* : les vins de rêve / De 19,5 à 18* : les vins exceptionnels / De 17,5 à 16*: les vins excellents / De 15,5 à 13,5* : les bons vins / De 13 à 11,5* : les vins corrects / 11* et moins : les vins médiocres *A...
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17846
  • Remerciements reçus 2660

Eric B a répondu au sujet : Quarantaine Forézienne

Il est issu d'un croisement de riesling avec une espèce sauvage. Mais on ne peut pas dire que c'est une variété de riesling. Ce serait comme dire que le gamay, l'aligoté, le chardonnay et le romorantin sont des variétés de pinot noir (ou que le chenin,le duras et le sauvignon sont des variétés de savagnin).

En Scheurebe chez Kracher, je suis plus fan du n°4 "Zwischen den Seen".

Eric
Mon blog
#8
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: whogshrog43

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3291
  • Remerciements reçus 202

whogshrog43 a répondu au sujet : Quarantaine Forézienne

Merci Eric pour tes précisions B)

Amicalement.
Nico
___________________________
Longue vie aux mangeurs d'étoiles...
20* : les vins de rêve / De 19,5 à 18* : les vins exceptionnels / De 17,5 à 16*: les vins excellents / De 15,5 à 13,5* : les bons vins / De 13 à 11,5* : les vins corrects / 11* et moins : les vins médiocres *A...
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5349
  • Remerciements reçus 2120

Frisette a répondu au sujet : Quarantaine Forézienne

Ironie de l'histoire, mon épouse est depuis hier en quarantaine pour suspicion de Covid-19...

Flo (Florian) LPV Forez
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck