Nous avons 1618 invités et 78 inscrits en ligne

LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !

  • Messages : 1277
  • Remerciements reçus 392

Krabb a créé le sujet : LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !

En plus de la fin du confinement, nous avions l'anniversaire de Vvigne à fêter. 44 ans c'est pas tous les jours pour un vieux cep !
Après d'âpres discussions quant aux respects des gestes barrières, un pique nique anniversaire avec respect des distances de sécurité fut organisé.

Avec des amuses bouches de la mer.

Domaine Huré Frères - Invitation
Mise 2013 / Dgt 2018
(Aveugle)
Robe or clair, cordon de bulles fin.
Nez assez discret, sur les agrumes.
La bulle est fine et agréable en bouche.
La bouche présente une attaque franche avec une bonne acidité mais malheureusement ça ne dure pas et la bouche fléchit rapidement pour ne pas dire s’effondre sur des notes métalliques.
Un vin correct qui manque de gourmandise.

En accompagnement d'un Pithiviers maison




Domaine JL Chave - Hermitage Blanc 2003

Robe or, vin qui colle à la paroi du verre.
Le nez est très beau à l'ouverture sur la verveine, puis gagnera en complexité toujours sur des notes végétales et mentholées.
La bouche est huileuse, tapissante, profonde, et s'étire longuement pour matcher remarquablement avec le plat.
Gros volume en bouche, grosse longueur, ce vin est excellent en tout point!
Excellent vin
Je remercie d'ailleurs un Lpvien qui se reconnaitra pour cette idée d'accord mets/ Vins

Mouton-Rothschild 1976

Robe d'une belle couleur violette, sans trace d'évolution notoire.
Nez splendide sur les arômes de cuir, de tabac.
A la question posée par un convive, "c'est pas un peu too much"? La réponse fusa : le cuir, c'est comme le foie gras, il n'y a jamais assez...
La bouche est d'une finesse et d'un velouté assez parfait, le toucher de bouche est soyeux, les tanins sont parfaits et fondus et le vin dure dure pour laisser en finale l'arrière bouche que laisse un Robusto Quai d'Orsay.
C'est la première fois que je bois un vin et que j'ai l'impression d'avoir fumé un Havane...
J'ai trouvé ce vin grand.

Avec un gigot de 7 heures

Cos d'Estournel 1982
(aveugle)
Robe violet profond, assez opaque.
Le nez est plus puissant que celui du Mouton mais avec une certaine parenté, je le vois assez proche en terme de provenance.
Celui ci tire sur le bois précieux, il est beau mais plus rustique.
La bouche est plus tendue, plus punchy, avec plus de puissance et de rusticité.
Les tanins commencent à se fondre, et on est sur un bel équilibre puissance / plaisir qui me fait dire que ce vin est encore à l'aube de sa vie.
Un excellent vin, qui à juste le défaut de passer après Mouton et sa plus grande finesse.

Sur une mousse d’époisses

Domaine Antoine Jobard - Meursault 1er cru Blagny 2009

(aveugle)
Robe rigolote, presque jaune fluo.
Le nez est élégant, fleurs blanches, avec derrière les sensations d'un élevage présent mais sans être trop marquant.
La bouche est franche en attaque avec une acidité présente, même si le gras et le volume de ce vin me laissent penser qu'on est plutôt sur un millésime chaud. La finale est agréable et ce vin procure beaucoup de plaisir.
La longueur est au rendez vous, c'est bon, bien équilibré, une très belle réussite !

Domaine Francois Cotat - Monts Damnés 2002
Un vin qui n'avait pas l’appellation Sancerre

Robe jaune vert, nez avec une pointe de réduction qui, quand elle se dissipe, laisse entrevoir le cépage sans pour autant être caricatural.
La bouche est tendue, saline. La longueur est bien présente avec une finale sur de beaux amers.
Un vin que j'attendais avec du SR mais qui en fait s'est comporté comme un grand vin blanc sec.
Excellent.

Avec une tatin aux pommes, glace vanille et Chantilly
Quand l'un des dingos te dit, j'ai un sucre pour l'occasion, tu es sur que tu le veux pas?
Max, tu as bien fait de lui répondre "ok, si tu insistes...

Yquem 1976
(Aveugle)
Robe orange foncé.
Petit frayeur dans le verre car j'avais une note de poussière :pinch:
Heureusement celle ci part à l'aération. La suite est d'un autre niveau en terme de plaisir et heureusement !
Nez incroyable sur l'infusion de safran, boosté par un côté orange amère.
En bouche, on retrouve le plaisir entrevu au nez, avec ces notes de safran portées par le sucre mais également une certaine acidité pour un vin d'une facilité et d'une classe certaine.
Un excellent vin !
(Avec, en private joke pour le Forez, une caractéristique propre à Yquem après de telles soirées)



Bon anniversaire Max, et merci les amis pour tout ça, c'est dans ces périodes là qu'on s'aperçoit que ça fait du bien.
Les amis, c'est la vie.
Merci de m'avoir lu.
#1
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, claudius, PtitPhilou, oliv, Jean-Paul B., mgtusi, aquablue, Julien MICHEL, Gibus, Marc C, KONI, chrisdu74, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, bibi64, Cédric42120, Vaudésir, vivienladuche, Frisette, starbuck, leteckel, Math38, Damien72, vvigne, Fredimen, Garfield, Vesale

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82981
  • Remerciements reçus 8536

oliv a répondu au sujet : LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !

MiaM! MiaM!

Bravo au chef !

Et bon anniversaire, Maxime !
#2
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: KONI, vvigne

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5831
  • Remerciements reçus 326

Martinez a répondu au sujet : LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !

Quitte à me répéter :

Bois tabac cuir, n'est-ce pas un peu juste pour parler de grand vin !
Franchement, je continuerai toujours à m'interroger sur la place accordée à la complexité et finesse aromatique ...

Jmm
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1438
  • Remerciements reçus 2102

bibi64 a répondu au sujet : LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !

Bon anniversaire Max! Quel beau millésime que 1976 ;) .
Série de quilles de rêves...

Le pic-nique au gigot de 7h c'est la première fois que je vois ça :roll:
#4
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: KONI, vvigne

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1277
  • Remerciements reçus 392

Krabb a répondu au sujet : LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !

Je pensais que Robusto quai d’Orsay et infusion de safran étaient des descriptions suffisamment précises et complexes'

Pour une fois je pensais être passé au dessus des decriptifs à base de Bois cuir et tabac mais dommage c’est ce qui reste.
Sauf que quand c’est ce que tu ressens, c’est difficile de décrire autre chose.
#5
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier_26, mgtusi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 204
  • Remerciements reçus 102

KONI a répondu au sujet : LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !

Bon au moins on sait que tu parles d'un rouge et d'un blanc ! Encore quelques efforts on y est presque ! :jump:
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 204
  • Remerciements reçus 102

KONI a répondu au sujet : LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !

Bon le projet c'était picnic pour dire qu'on resterait à l'extérieur ! Pis y avait du zef, pis VVIGNES et frileux avec son âge avancé, pis y l'entend pus trop bien, du coup c'était 2 grands tables pour 8 dedans avec rallonges pour garder un peu de distance !
KRABB À dressé le pithiviers avec son masque ! Pis y a eu le chave, pis y eu le mouton et c'est quand ma femme a démarré une chenille autour de la table qu'on a compris que c'était trop tard ! ::fz::
Malgres les bonnes résolutions et les bonnes intensions, c'est dur de rester distants dans des moments comme ça ! Prochain Rdv picnic en pleine nature avec petite rando avant ! On sera sages.... :oops:
#7
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, starbuck

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5831
  • Remerciements reçus 326

Martinez a répondu au sujet : LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !

'Je pensais que Robusto quai d’Orsay et infusion de safran étaient des descriptions suffisamment précises et complexes'

Pour une fois je pensais être passé au dessus des descriptifs à base de Bois cuir et tabac mais dommage c’est ce qui reste.
Sauf que quand c’est ce que tu ressens, c’est difficile de décrire autre chose. '

La question n'est pas là, c'est juste que personnellement, il ne me viendrai pas à l'idée de parler de grand vin quand 2 arômes comme le tabac et le cuir se battent en duel, ni plus ni moins. Ou alors, c'est mettre au oubliettes une des qualités essentielles de ce qui fait justement le grand vin : la complexité.

Bien sûr que c'est difficile de décrire autre chose que ce que tu ressens, il y a trois ans, j'ai dégusté un Margaux 85 sur deux arômes tertiaires, pour moi, même si on pouvait voir une certaines noblesse, j'étais loin d'un grand vin. Un domaine des Tours 2012 était autrement plus proche du grand vin dans sa globalité.

Et on tombe là aussi sur toute la difficulté à attraper ces vins au bon moment.

Et je ne mets pas en cause ton ressenti mais juste la propension à élever des vins finalement pauvres aromatiquement au rang de grands vins juste parce que le reste suit ou que l'étiquette en jette. Pour moi la structure doit être au service d'une aromatique probante et harmonieuse et là on peut commencer à parler de grand vin.

Jmm
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 204
  • Remerciements reçus 102

KONI a répondu au sujet : LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !

Oui bon là encore, le ressenti des arômes est toujours assez subjectif, comme la notion de plaisir qu'il apportent !
Dans ce cas là le vin a fait l'unanimité!
Ensuite les arômes sont ce qu'ils sont mais il est évoqué la qualité de texture, de tannins, le soyeux et la longueur. Ces caractéristiques là sont celles d'un grand vin à la juste maturité !
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5831
  • Remerciements reçus 326

Martinez a répondu au sujet : LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !

'Ensuite les arômes sont ce qu'ils sont mais il est évoqué la qualité de texture, de tannins, le soyeux et la longueur.'

Heureux d'apprendre que mon sirop de menthe bien dosé est un grand vin.

Jmm
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1277
  • Remerciements reçus 392

Krabb a répondu au sujet : LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !

Je viens de lire la plaquette du Domaine Chicotot, et j'ai compris , je décris les vins comme un Domaine Bourguignon des années 1990!
::out::
#11
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, KONI, Pins

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 204
  • Remerciements reçus 102

KONI a répondu au sujet : LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !

Martinez écrit: 'Ensuite les arômes sont ce qu'ils sont mais il est évoqué la qualité de texture, de tannins, le soyeux et la longueur.'

Heureux d'apprendre que mon sirop de menthe bien dosé est un grand vin.


Bravo, voila une réponse qui met un terme a ton discours long et cassant.
Je ne me fatiguerai donc pas plus a argumenter dans cet échange épistolaire, user tant de termes est un sport, pour me concentrer sur mon CR (attention spoiler : a la fin, ca sent le cuir et le Havane !). Très peu pour moi si ton truc c'est fâcher le lecteur !

Je crois être, sans trop me tromper un dégustateur assez intègre, comme d'ailleurs mes alcoolytes, et avoir assez de recul et d'intégrité pour ne pas m'extasier a la simple vue de l'étiquette ! Je te laisse donc au sirop de Menthe et continuerai le vin pour ma part. Sur ce, je retourne a ma lasure, les volets sont secs, il ont besoin d'une deuxième couche, je ne me donnerai pas cette peine avec toi !B)
#12
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Axone35, oberlin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5831
  • Remerciements reçus 326

Martinez a répondu au sujet : LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !

J'aurai souhaité une argumentation plus consistante comme une description plus complète du nez si tant est que ce nez aille au delà des deux arômes cités.
Je pose une question qui va au-delà des personnes la vôtre et la mienne : est-ce qu'un vin qui reste sur une complexité basique peut-être qualifié de grand vin même si sa structure est grande. Et si je le pose, c'est parce que, assez souvent, des vins qui posent et en imposent poussent, hélas, à poser ce débat et je remarque presque tout aussi souvent une réelle mansuétude de la part de dégustateurs face à ce qui est pour moi un manque grossier pour des vins dont le calibre devrait nous pousser à être bien plus exigeant.

Jmm
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 204
  • Remerciements reçus 102

KONI a répondu au sujet : LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !

Ni une ni deux, déconfinement et l’Anniv de VVignes qui tombe pile poil le 16, il n’en fallait pas plus pour que l’on se fasse une session en vrai ! la visio c’est trop has been !
Quelques consignes de distance pour aller jusque chez les copains, masques sur le nez ! Digaligatan ! Digaligatan ! Ohé Ohé ! C’est parti.

Champagne, invitation, Huré freres.
Belle couleur claire a la fine bulle.
Le nez fruité et entier, sur les agrumes lisse présager un champagne vif.
En bouche de belles saveurs et de la fraîcheur, mais l’allonge et un peu courte et s’éteint sur une acidité nerveuse.

Hermitage blanc 2003, JL Chave.

Belle robe Or Jaune, Onctueux à la texture presque de liquoreux.
Le nez subtilement fumé à l’équilibre, révèle des arômes de miel, de melon et d'arachide.
Quand on y goute le vin exprime avec force la peche jaune, l’abricot confit qui tapissent la bouche d’un impressionant volume et enfin se livre une finale intense et grillée d’une grande persistance.

Pauillac 1er grand cru classé 1976, Château Mouton Rothschild.

Nuancier profond de pourpre, brillant et opaque !
On met le nez sur une boite à cigare, les notes fumées de bois nobles, le cèdre et de sauvages aromes de cuir. C’est tertiaire, antinomique, jeune de couleur et déjà tertiaire au nez ! le fruit se libère aussi, piperade, mûre et pruneaux.
Magnifique attaque fraiche, acidulée et graphite. Construit sur une apaisante matière de tannins fondus, le vin s’offre en faisant la roue, un tour d’honneur. A son apogée ce flacon brille au firmament scrutant avec défi le déclin qui se profile.

Saint Estephe 2eme grand cru classé 1982, Château Cos d’Estournel.

Robe assez similaire a celle de Mouton Rothschild, avec un petit plus de densité.
Du verre émanent des effluves suaves et délicates de fruits noirs pulpeux, de reglisse et de cannelle.
A la dégustation, se développe l’expression accomplie du fruit, cassis, prune et cacao soutenue par des tanins apprivoisés, puissants, d’allure juvénile au grain fin.
Séduisante allonge qui se termine par une finale éclatante laissant présager un avenir radieux.

Meursault 1er cru Blagny 2009, domaine Antoine Jobard

Teinte brillante jaune électrique au reflets argentés.
Le bouquet est fringant à l’acidité franche d’où se dégage une salinité stimulante d’énergie.
La bouche est fidèle au nez avec une mineralité présente sur la pierre a fusil complétée d’un volume confortable aux notes de cire, de pèche et de poire.
La longueur n’est pas en reste, c'est bon, équilibré, belle réussite !

Vin de Table 2002, Sancerre, Francois Cotat.

Apparence jeune, ardente et brillante.
Les fragrances sont mûres, larges mais équilibrées, incisives aux notes d’abricot sec tandis que des effluves salines tendent vers une allonge fraîche.
Sur la langue se déroule une attaque dense dont le relief salivant évoque la pierre chaude, le cédrat et le buis.
Un grand vin harmonieux et charnel à la finale scintillante et genereuse.

Sauternes 1976, 1er cru Supérieur, Château d’Yquem.

Profonde teinte orangée, d’ambre brillante.
Le nez révèle immédiatement un entêtant concert d’oranges amères, de kumquat confit et de safran.
La bouche et fraiche, ample sur la confiture d’abricot, la marmelade de citron.
La puissance contenue force le respect, un boxeur poid lourd qui danse le lac des cygnes !
La finale et grandiose, ce vin a le don d’ubiquité, déjà, toujours et partout !

Encore une bien belle journée, vivement la prochaine et le prochain anniversaire ! Hey c’est le mien !!!!!
#14
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Jean-Paul B., Jean-Loup Guerrin, bibi64, Cédric42120, Krabb, Frisette, vvigne, Kiravi, Vesale

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 204
  • Remerciements reçus 102

KONI a répondu au sujet : LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !

Désolé d'avoir usé du tutoiement.
Il faut que vous compreniez qu'il n'y a rien à pardonner à ce vin qui nous a séduit, dans son aromatique, sa texture aux tannins parfaitement fondus et la capacité qu'il a eu à vieillir avec panache dans un millésime moyen ! Encore moins à celui qui a choisi de la partager à ce môment précis ou il était à son meilleur niveau (le vin, pas le gars hein ! ).
Donc vous attendiez une argumentation plus étoffée, avec force de détails un CR grand cru au niveau du vin qui est dégusté !
Comme ici par exemple ?
www.lapassionduvin.c...
Aucune description d'arômes pour un vin qualifié de somptueux de complexité ? Ou est l'exigence que vous réclamez ? Alors lorsque vous reprochez, à tort, trop de mansuétude, j'ai le sentiment que vous seul sembliez en faire preuve à l'égard de vos propres CR !
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5714
  • Remerciements reçus 2723

Frisette a répondu au sujet : LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !

Tiens, ça me rappelle cette phrase:
"Vous en voulez du LPV, en v'là !"!!!

Flo (Florian) LPV Forez
#16
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18302
  • Remerciements reçus 3205

Eric B a répondu au sujet : LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !

Arf, oui. Merci pour cette bouffée de LPV à l'ancienne ! On se retrouve plongé dix ans en arrière ::turn::

Finalement, le LPV d'aujourd'hui, plus apaisé, c'est pas mal du tout (tu)

PS : ne jamais laisser d'écrits compromettants qui pourraient se retourner contre vous

Eric
Mon blog
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2756
  • Remerciements reçus 404

Cédric42120 a répondu au sujet : LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !

Ouaouh... belle série.. (tu)
Joyeux anniversaire Max...::fz::

Cédric - LPV FOREZ
#18
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: vvigne

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5831
  • Remerciements reçus 326

Martinez a répondu au sujet : LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !

Encore une fois, je considère que quand on écrit, c'est pour les autres, sinon, on se fait un fichier .odt sur son ordinateur et on se le relit à ses temps perdus et donc, étant un de ces autres, quand j'ai du mal à comprendre la logique d'un CR avec une interrogation qui me semble totalement légitime, je le dis sans aucune animosité.
Cuir, tabac puis grand vin ça m'interpelle, c'est aussi simple que ça et je pense qu'il n'est pas inconcevable d'avoir à poser ce sujet.
Même au milieu des premières louanges méritées.
'Il faut que vous compreniez'.... Mais enfin, comprendre quoi quand je lis deux arômes et grand vin puis aucun argument derrière...
jusqu'à ce dernier CR plus complet !!!
Si on ne me donne pas la matière pour que je puisse comprendre comment le pourrais-je. Maintenant, j'ai compris.
Merci donc pour vos précisions qui place ce vin dans son évolution (j'en étais à penser que ce vin avait été sûrement bu trop tard
en supposant qu'il avait été plus complexe quelques années avant) et qui confirme la conclusion du 1er CR.
'Donc vous attendiez une argumentation plus étoffée, avec force de détails un CR grand cru au niveau du vin qui est dégusté !'
Cette remarque montre que vous n'avez toujours rien compris au sens de ma remarque.
‘Comme ici par exemple ?
www.lapassionduvin.c...Aucune description d'arômes pour un vin qualifié de somptueux de complexité ?
Ou est l'exigence que vous réclamez ? Alors lorsque vous reprochez, à tort, trop de mansuétude, j'ai le sentiment que vous seul sembliez en faire preuve à l'égard de vos propres CR !’
Là encore, vous n’avez toujours rien, mais alors strictement rien compris au sens de ma remarque !!
Je dis qu’il est somptueux de complexité !!! Cela veut clairement dire qu’il y a une multitude d’arômes et harmonieux ….
Il y a donc une logique entre cette caractéristique et celle d’élever le vin au rang de grand, si le reste suit également bien sûr.
De plus, si l’on m’avait interpellé sur une incohérence ressenti, j’aurais juste apporter des précisions des compléments, tout simplement….
Pour résumé la chose, voici la question que je me pose et que je pose: ces arômes de tabac, cuir, champignon
si souvent décrit dans des vieux vins sont-ils plus nobles que d’autres et surtout quand ils écrasent le fruit, le floral, les épices….
Peut-on encore parler de grand vin ? Voilà, peut-être quand en enlevant l’aspect affectif lié à son propre CR posé ici, ça permettra de mieux comprendre ….

Et qu'on ne vienne pas dire que parce que le titre du post commence par Aux douze, j'ai cherché à polémiquer :)))

Jmm
#19
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1277
  • Remerciements reçus 392

Krabb a répondu au sujet : LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !

Et qu'on ne vienne pas dire que parce que le titre du post commence par Aux douze, j'ai cherché à polémiquer :)))


Je plaide coupable pour le titre, mais quand j'ai vu la photo des bouteilles, je n'ai pas pu m'en empêcher... :oops:
#20
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: KONI, Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5714
  • Remerciements reçus 2723

Frisette a répondu au sujet : LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !

Complexe ou pas, grand ou pas, belle série en tout cas les beaunois...et bon anniversaire Max!

Flo (Florian) LPV Forez
#21
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: KONI, vvigne

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 204
  • Remerciements reçus 102

KONI a répondu au sujet : LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !

Je ne comprends pas bien pourquoi vous voulez absolument que ce vin soit meilleurs ou moins bon qu'un autre ?
Je remarque que vous êtes souvent réfractaire à l'évocation des arômes tertiaires en particulier sur les Médocs alors qui s'agit là d'une caractéristique représentative de l'origine de ses vins !
Comparer un Mouton 76 à Domaine des Tours 2012. La il fait m'expliquer car même si des Tours 2012 est un vin très agreable, rien à voir avec Mouton 76, à aucun niveau. Si votre mètre etalon du grand vin se mesure à Domaine des Tours il est tout à fait compréhensible que vous soyez moins receptif à un GCC de 40 ans.
sans chercher à imposer mes certitudes, j'estime qu'il n'est pas toujours nécessaire de justifier la qualité d'un vin en se fendant d'une palette aromatique digne de l'étal d'un primeur, en particulier lorsque ses notions sont particulièrement subjectives !
J'aime à prendre l'exemple de L'ananas !
Si on me dit que tel vin sent L'ananas en souvenir au dégustateur qui a mangé la semaine avant ses ananas frais sur une plage de Madagascar alors que mon repère de L'ananas est celui de l'arôme chimique de mes yaourts je ne saisirai pas forcément la référence ! Là le cuir, le bois et le cigare ont été cités et repérés à l'unanimité, en plus des subtilités propres à chacun des dégustateurs présents.
Est ce qu'une bichromie de Pierre Soulages est une moins bonne toile qu'un coloré Miro ?
Enfin, j'apprécierai que vous cessiez de vouloir à tout prix que l'on confesse d'avoir aimer ce vin pour sa seule étiquette ! Ça commence à faire un peu monomaniaque !
Sans rancune, il fait beau, Audouce journée qui s'annonce, c'est que du pinard hein !!!
Bon j'y vais, j'ai volets !
#22
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5831
  • Remerciements reçus 326

Martinez a répondu au sujet : LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !

'Je remarque que vous êtes souvent réfractaire à l'évocation des arômes tertiaires en particulier sur les Médocs alors qui s'agit là d'une caractéristique représentative de l'origine de ses vins !'

Exact sous une condition : qu'ils écrasent tout, ce qui m'est déjà arrivé plus d'une fois sur des 1er GCC.
J'ai dû boire une petite dizaine de 1er GCC, aucun souvenir impérissable, mais je ne remets pas en cause leur capacité possible à être très grand (je lis des CR en ce sens), je me questionne énormément sur le bon moment pour les ouvrir et je pense que c'est compliqué et c'est en lien justement avec la complexité aromatique.

Sur le Domaine des Tours, je vous rejoins sur l'inutile comparaison avec un GCC de 40 ans.
Pour le reste, je ne commenterai pas le mot agréable en ce qui concerne le Domaine des Tours mais à supposer que vous ayez rencontré exactement les même vins que moi, ce mot là serait alors très significatif...

' j'estime qu'il n'est pas toujours nécessaire de justifier la qualité d'un vin en se fendant d'une palette aromatique digne de l'étal d'un primeur, en particulier lorsque ses notions sont particulièrement subjectives !'

Hors sujet qui montre encore une fois que vous n'avez pas compris le sens de ma remarque. Que ce soit subjectif ou pas, qu'il y ait deux arômes pour l'un, dix pour l'autre et cent pour un dernier....celui qui en sent deux et qui conclut 'grand vin' m'interroge...

'Enfin, j'apprécierai que vous cessiez de vouloir à tout prix que l'on confesse d'avoir aimer ce vin pour sa seule étiquette ! Ça commence à faire un peu monomaniaque !'

C'est pas forcément faux, je le confesse, je suis toujours méfiant par rapport à ça mais la complexité est aussi une de mes marottes et c'est de ça dont il s'agit ici...

Et merci pour le CR de cette dégustation.

Jmm
#23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82981
  • Remerciements reçus 8536

oliv a répondu au sujet : LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !

Simon aurait du confier la rédaction au pote Bibi, m'est avis que ça aurait moins fait jaser. :D

Comme si le montage du Pithiviers, le dressage de la table et la vaisselle à faire derrière ne suffisait pas à sa charge, moi, j'aimerais bien qu'il nous dise un mot de ce plat de patrimoine !

Car Paté en croute , Oreiller de la Belle Aurore , Chausson Edouard Ninon , Pithiviers...

::whooo::

Andidjiou, vous me faites plaisir, les gars !
Car c'est quand même autre chose que les bidouilleries moléculaires !
#24
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: aquablue, KONI, bibi64, Krabb

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1277
  • Remerciements reçus 392

Krabb a répondu au sujet : LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !

Nota bene : Ne pas utiliser les mots "au" et "douze" à la suite dans un CR car il semble que sur LPV ces mots déclenchent le même phénomène étrange sur les nouveaux utilisateurs que celui observé envers les plus anciens d'entre eux autrefois, comme un foulard rouge sous le nez d'un taureau...



A la découpe une fois froid ça donnait ça.

-Alors allons-y Maïté, que nous faut il dans cette recette de Pithiviers ?
-Et bien Micheline, il ne nous faut que des bons produits, pour la pâte feuilletée (environ 1kg), comptez 500g de beurre.
Prévoir ensuite deux beaux magrets de canard dégraissés, des cuisses de canard désossées, de la poitrine de porc et hop on fait mariner une nuit dans une marinade (Spumante 2008 de Giacosa et Rye Jack Daniels, poivre).
-Excellent cela et ensuite? Que pensez vous d'ajouter des anguilles?
-Ah non, Micheline trop compliqué à attraper avec un rouleau à patisserie... Ensuite on fait les farces !
Deux farces, une légumes et une champignons, la même base à chaque fois, canard, porc et on lie avec une farce fine, et le secret Micheline c'est la crème...
-Ah bon, la crème?
- Mais oui, pour cette farce fine qui va lier les bases, un tant pour tant, 200g de blanc de poulet, 200g de crème et de la bonne, celle de Bresse s'il vous plait ! Bien jaune, bien gouteuse ! Légumes en julienne à l'anglaise, champignons marqués au beurre, et hop on réserve !
- Et le canard dans tout ça alors?
- Ah le canard... Il faut le choyer, d'abord les 500g de foie gras on les poile juste à feu très fort pour les marquer, et ensuite on fait pareil avec les magrets, mais attention, on le fait dans la graisse qui vient de fondre des escalopes de foie gras ! Comme ça, ça donne un peu de goût au canard !
Ensuite on réserve et on monte ! On accompagne ça d'une petite salade, et surtout on y va doucement sur l'huile dans la salade, car quand on en met trop, c'est mauvais pour la santé....
#25
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Benji, Olivier_26, Jean-Bernard, Eric B, mgtusi, daniel.gureghian, chrisdu74, sebus, Frisette, leteckel, rafalecjb

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18571
  • Remerciements reçus 2136

mgtusi a répondu au sujet : LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !

Pour le pique-nique, vous aviez sûrement pris un panier.

Je suppose que c'était celui de Krabb ?

Michel
#26
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, daniel.gureghian, chrisdu74, vivienladuche, Frisette, vvigne, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6744
  • Remerciements reçus 1122

Yves Zermatten a répondu au sujet : LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !

Merci pour les CR qui donnent envie d'une petite soirée entre amis autour de quelques bonnes bouteilles. Ca fait un moment.

Magnifique ce Pithiviers ! quelle beauté et que ça donne envie de s'en découper une tranche. J'ai honte, je n'en ai jamais mangé...:X

sur le débat initié par Martinez, je pense qu'il pose la question de la dissonance cognitive dans la dégustation des grands vins de prestige. Une question passionnante. La non-confirmation des attentes comme mesure de la force de la réputation d'un domaine. A ce jeu, je crois que la Coulée de Serrant emporte la palme.

quelques pistes

lamorindawinegrowers...

www.researchgate.net...

filoucellimac.free.f...

blog.wblakegray.com/...

www.tandfonline.com/...

Yves Zermatten
#27
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier_26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 489
  • Remerciements reçus 758

vvigne a répondu au sujet : LPV Beaune #30 : Aux douze coups de midi, fini le confinement !

Chers LPViens,

à mon tour de vous faire part de mes impressions sur cette première rencontre post confinement, qui marquait la fin du confinement et tombait le jour même de l'anniversaire de votre humble serviteur, qui vu le jour en 1976 comme vous aurez pu le deviner.

8 convives autour de la table, sans thème imposé chacun apportant "simplement" la bouteille accompagnant son plat. Force est de constater que tout le monde à voulu me et se faire plaisir en ce jour particulier. Jugez plutôt !

Huré Frères Champagne Invitation
Base 2013, dégorgement 2018, 40 % de Pinot noir, 40 % de Pinot Meunier et 20 % de Chardonnay.
Une jolie robe légèrement dorée.
Un nez ouvert, plutôt jeune, sur des notes lactées.
Une bouche jeune aussi, à l’effervescence vive, offrant un joli volume.
La finale légèrement saline est un peu stricte et raccourcie le vin.
Au final, un champagne honorable mais manquant de complexité et de confort en l'état malgré son dosage.
A garder

Domaine Jean-Louis Chave Hermitage Blanc 2003
ouverte le matin pour le midi, sur un Pithiviers canard
Une belle robe évoluée cuivrant légèrement.
Un nez intense et complexe, m'évoquant des notes de grande maturité de fruit (datte, agrume confit).
Une bouche proposant une attaque riche et dense, puis une grande matière sapide et sphérique accompagnée d'un léger acidulé. Superbe précision et équilibre.
La finale propose de beaux amers appelant la table.
Au final, un superbe vin de gastronomie, riche, racé et de grande harmonie.
Une force tranquille, où tout est en place et à la hauteur de sa renommé flatteuse.
A boire / A garder

Château Mouton Rothschild 1976
ouverte le matin pour le midi, niveau mi épaule, bu pour elle même.
La robe profonde est tout de suite rassurante, présentant une évolution mesurée pour ses 44 ans.
Le nez est intense, sur des notes de cuir et empyreumatique principalement.
La bouche offre une très grosse matière, tout en souplesse. Des notes graphites et un peu de fruit arrivent.
La finale elle aussi est confortable et sapide sur des notes fruitées et fumés.
Au final, un vin avec une qualité de matière exceptionnelle, digne de son rang de 1er GCC et dans un une superbe phase tertiaire actuellement.
C'est tout de même impressionnant de sortir près de 300 000 bouteilles de ce niveau là sur un même domaine !
A boire


Château Cos d'Estournel 1982
ouverte le matin puis carafée 1h, sur un gigot d'agneau de7h
La robe profonde présente là aussi une évolution mesurée pour son bel age.
Le nez est ouvert et complexe, le côté médocain n'est pas évident (forte proportion au merlot), avec de belles notes séveuses et de fruits noirs notamment.
La bouche offre une attaque dense et souple, puis une grosse matière avec un côté juteux et fruité.
La finale nous montre quelques amers appelant la table et soulignant la relative jeunesse du vin.
Au final, un superbe bordeaux, singulier et complet, demandant encore de la garde pour un épanouissement total.
Il aura eu le mérite de briller après le mouton 1976, ce qui souligne ses grandes qualités.
A garder.

Domaine Antoine Jobard Meursault 1er Cru Blagny 2009
Sur un espuma d’époisses.
Robé dorée et brillante aux reflets verts étonnants.
Nez intense, riche et complexe, nous offrant une belle palette de la côte de Beaune à maturité : du grillé, de la noisette, de la cire, notes beurrées.
La bouche offre une grosse matière, portée par une légère acidité, sur de belles notes beurrées encore.
La finale est plus acidulé sur de belle notes grillées.
L’intensité du vin nous amène tous sur un Grand cru.
Et bien non ! Un superbe 1er cru boxant dans la cour des grands !
Putôt à boire

Domaine François Cotat Sancerre Les Monts Damnés 2002
ouverte en dernière minute, bue pour elle même.
Appellation Vin de France, car quelques sucres résiduels.
Une robe d'une jeunesse étonnante.
Le nez est tout de suite expressif autour de belle notes d'agrumes malgré une légère réduction de bon aloi.
La bouche est tout aussi belle avec une matière imposante et grasse, accompagnées de très belle notes citronnées. Le touché est remarquable.
La finale confortable nous laisse deviner les quelques sucres restant.
Au final, un modèle de Sauvignon, proche de son cépage dans les goûts mais avec une profondeur hors norme.
A boire / A garder

Château d'Yquem 1976
ouverte le matin puis carafée 1h, sur une tarte tatin.
Une magnifique robe cuivrée et brillante.
Un nez intense avec des marqueurs très Sauterniens : safran, raisin de Corinthe, fruit exotique rôtis.
La bouche offre une matière liquoreuse particulièrement sapide et dense.
La finale, marqué par le safran, est acidulée et équilibre le vin longuement.
Au final un Yquem à la hauteur de sa légende, me rappelant le magnifique 1997, et encore bien jeune !

A la lecture des ces notes, on peut penser que je me suis peut être un peu emballé à propos de tous ces "grands" vins...Mais j'ai beau y repenser, excepté le champagne, ils avaient bien tous selon moi et à ce moment là des qualités "extra"-ordinaires !

Un grand grand merci à tous mes camardes pour leurs diverses attentions du jour et la qualité de leurs apports solides et liquides.:/: oo,

Je le répète souvent : en tant que passionnés de vins et d'amitié, chanceux je suis de vivre de tels moment !
Merci les copains et merci LPV d'avoir permis cela.(tu)
Un repas d'anniversaire dont je me souviendrais longtemps.
#28
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Jean-Paul B., KONI, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Cédric42120, Krabb, vivienladuche, Frisette, starbuck, leteckel, Pins, Fredimen, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck