Nous avons 761 invités et 8 inscrits en ligne

Déconfinement en petit comité

  • Messages : 723
  • Remerciements reçus 854

ysildur a créé le sujet : Déconfinement en petit comité

Pour reprendre en douceur les agapes post confinement, nous nous retrouvons à 4 autour d’une grande table pour partager un beau menu et quelques bouteilles. Pas de thème, juste l’envie de se faire un peu plaisir. Etant en cuisine, mes prises de notes sont parfois succinctes

Pour attendre que tout le monde arrive, j’ai ouvert une bouteille offerte par un vigneron :

Domaine J.L. Schwartz, Grand Cru Muenchberg, riesling, 1992

La robe est or foncée.

Le nez s’ouvre doucement sur des notes pétrolées, du champignon, des arômes encaustiques. Il va beaucoup gagner à l’aération. Viendront des fruits jaunes mûrs, de l’écorce d’orange, de la mandarine, une touche florale.

La bouche est ample, assez grasse en attaque (nous nous sommes interrogé sur le fait que ce vin a pu avoir quelques sucres à l’origine) la structure acide est moyenne mais permet au vin de ne pas tomber à plat. L’aromatique est semblable à celle du nez, avec une pointe de citron jaune confit qui arrive sur la finale et qui relance un peu la fraîcheur grâce à une jolie amertume. A noter qu’à J+2 le vin était toujours vivant, et je dirais même meilleur. Il a retrouvé plus de peps tout en conservant ses fruits.
Bref un vin qui en a encore sous la pédale.

Pour accompagner les mises en bouches, 2 champagnes.

Champagne Frédéric Savart, L’ouverture, brut, 100% Pinot Noir

La robe est jaune pâle.
Le nez est sur les fruits secs, un côté assez vineux.
La bouche le confirme, on est face à un champagne assez puissant, vineux, sur les fruits blancs et une pointe saline. Sa bulle est assez fine. Un joli champagne brut, bien équilibré.

Champagne Apollonis, Monodie, extra brut 2008, 100% pinot meunier

La robe est jaune or.
Le nez est sur les fruits jaunes (mirabelle, coing), la pomme mûre, des notes florales et épicées. Très séducteur.
La bouche est ample, puissante, sur des fruits mûrs. Le tout est bien équilibré par une jolie fraîcheur, un peu saline sur la finale. Le tout est d’une très belle longueur.
Il paraît que je ne suis pas objectif avec le pinot meunier…mais encore une fois, quand il est bien travaillé, il donne vraiment de très beaux vins.

Pour l’entrée, nous avions des asperges blanches, cueillettes du jardin et œuf fumé.
Pour accompagner cette entrée, nous avions prévu un duel chablisien sur le millésime 2012.

Domaine Vincent Dauvissat, chablis 1er cru la forest, 2012

La robe est or pâle, avec quelques reflets verts.

Le nez est très chablisien, sur la coquille d’huître, l’eau de roche, et après une bonne aération, des agrumes.
Il faudra un peu de temps pour que le vin se mette en place, mais une fois bien aéré, c’est un modèle d’équilibre. Il possède une belle matière, ronde et ample, mais bien structurée par une jolie fraîcheur. C’est encore très jeune, mais c’est du bel ouvrage.
J’avais été déçu par le chablis 2009 du domaine, ce 1er cru me réconcilie avec le domaine et je ne demande qu’à le recroiser dans quelques années.

Domaine Nathalie et Gilles Févre, chablis grand cru les preuses, 2012

Pas de notes sur la robe..
Le nez est sur l’eau de roche, des notes fumées, grillées et après une très longue aération quelques notes d’agrumes.
La bouche est puissante, ample, un peu grasse. L’aromatique est assez pure (sur l’eau de roche) , des épices, et quelques notes fumées. Il y a une jolie amertume qui porte le vin, mais je lui trouve une finale un peu alcooleuse. Bref, le vin était assez fermé. Terminé le lendemain, il commençait à peine à se livrer sur quelques légères notes d’agrumes.

En l’état le Dauvissat était au-dessus. Cependant, au niveau accord, ce n’est pas l’extase avec l’entrée. L’œuf fumé dominant les 2 vins.
De fait, je suis allé chercher un autre blanc pour continuer l’entrée.

Hors Champ, La femme soleil, IGP des côtes Catalanes, 2017, 100% macabeu

La robe est très pâle.
Le nez est de suite assez exubérant. Sur des notes de fruits blancs (poire) et des notes fumées. Très direct et flatteur.

La bouche est un modèle d’équilibre. Elle est ronde et ample en attaque, mais structurée autour d’une acidité toute traçante. Voilà un vin qui dépote et réalise un très bel accord avec l’entrée. Bref, il a été préféré aux 2 chablis…Aussi bien sur l’entrée que pour le plaisir.

Pour attendre le plat, 3 vins :

Le premier nous est servi à l’aveugle par FX avec un petit sourire espiègle…généralement annonciateur d’échec pour nous^^.

La robe est violacée, moyennement profonde.
Le nez est un peu réduit, sur des notes animales, de poivron rouge, de poivre, une touche florale.
La bouche est très fraîche et juteuse, les tanins sont fins mais présent. La finale montre une légère pointe d’alcool, mais rien de gênant.

Un peu paumé…entre de la syrah et du cabernet franc.

Il s’agissait un 100% grenache du Domaine Bruno Duchêne, Luna, IGP côte Vermeille .

On a enchaîné avec Bécarre 2018 de la Grange Tiphaine. Je l’ai déjà commenté sur le fil du domaine. Le vin est toujours aussi juteux, gourmand et fruités. Une bombe…d’ailleurs sur ma caisse de 6…3 sont déjà parties…

Sur le plat ; un terre et mer autour d’un bœuf confit et d’un rouget en feuille de brick.

David Sterza, Amarone della Valpolicella, classico, 2014, 60% Corvina, 20% Corvinone, 17% Rondinella, 3% Oseleta .

La robe est assez sombre.
Le nez est puissant et exubérant sur la crème de cassis, les fruits noirs, les épices douces.
La bouche est ample, puissante, hyper charmeuse. Les tanins sont fins mais encore bien présent. On sent un peu l’alcool, mais une finale sur de beaux amers donne une jolie fraîcheur à ce vin qui reste tout à fait digeste. Vraiment une jolie bouteille.

Domaine les cailloux, André Brunel, châteauneuf-du-pape, 2012. 70% grenache, 17% mourvèdre, 10% syrah et 3% de cinsault.

La robe est pourpre. Pas très profonde.

Le nez est charmeur, sur des notes florales et épicées.
L’attaque en bouche est fluide, agréable, sur des notes florales, de fruits rouges et d’épices. Le milieu de bouche se montre plus puissant et concentré, avec un côté un peu animal, des arômes de fruits noirs et une pointe de réglisse. L’alcool ressort un zeste en fin de bouche. Les tanins sont fins, mais encore présents à ce stade. Une jolie bouteille qui reste plus dans la finesse que dans la démonstration.

Le dernier rouge, que l’on a longuement carafé tellement il était fermé à l’ouverture, a finalement été servi pour lui-même avant d’attaquer le dessert.

Domaine Anne Gros, Vosne-Romanée, Les Barreaux, 2012 .
La robe est rubis, moyennement profonde.

Le nez est sur les épices, les fruits rouges, le sous-bois, l’humis, des notes florales. Il est un brin timide, mais assez joli.
La bouche attaque d’emblée sur une grosse matière, assez puissantes, mais le tout est structuré autour de tanins vraiment très serrés. Il n’aura pas réussi à s’ouvrir malgré 4h de carafe…Bref, à oublier dans le fond de la cave….

Pour accompagner un dessert autour d’une crème brûlée au caramel, tanaisie et haricots coco au lait, nous avions l’envie d’ouvrir 2 macvins.

Domaine Grand, macvin du Jura

La robe est jaune or.

Le nez est floral, herbacé, sur le foin coupé et la noix.
Le macvin est en demi-puissance, frais, équilibré. Assez joli en soi.

Domaine Macle, Macvin du Jura

La couleur est or, ambrée.

Le nez est floral, herbacé, sur la noix, le foin coupé, le raisin confit. Le nez se présent plus concentré et mûr que celui de Grand.
La bouche est ample, puissante, bien équilibrée par une jolie fraîcheur.

Bref, 2 macvins dans des styles assez différents, mais in fine, le Macle a plus de tout et l’emporte pour moi.

Voilà qui termine une belle soirée, passée en bonne compagnie !

Laurent
#1
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., peterka, chrisdu74, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, Friends, vivienladuche, Frisette, leteckel, jd-krasaki, LoneWD, Cristobal, Damien72, vvigne, éricH, Fredimen, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1147
  • Remerciements reçus 837

Agnès C a répondu au sujet : Déconfinement en petit comité

A quatre.
Respect.

"Enivrez vous de vin, de poésie ou de vertu à votre guise, mais enivrez vous"
#2
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: bibi64, trainfr

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 723
  • Remerciements reçus 854

ysildur a répondu au sujet : Déconfinement en petit comité

Les crachoirs sont toujours de mises pour ce genre de soirée. De plus, on ne vide pas toutes les bouteilles non plus :oops: :oops:

Laurent
#3
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Agnès C

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1276
  • Remerciements reçus 1624

bibi64 a répondu au sujet : Déconfinement en petit comité

Agnès C écrit: A quatre.
Respect.


Agnès,
le sud ouest est un monde moins raisonnable que la Belgique ;) .
C'est ce qui fait la beauté de la Belgique, avec aussi l'humilité (Laurent qui dit "mes notes sont parfois très succintes" :roll: ).
En tout cas, belles retrouvailles.
#4
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Agnès C, ysildur

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3322
  • Remerciements reçus 757

didierv a répondu au sujet : Déconfinement en petit comité

Laurent
HORS CHAMPS La Femme Soleil c'est une cuvée faite par Cyril Fhal du Clos du ROUGE GORGE élaborée avec des raisins achetés ?

Didier
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 723
  • Remerciements reçus 854

ysildur a répondu au sujet : Déconfinement en petit comité

didierv écrit: Laurent
HORS CHAMPS La Femme Soleil c'est une cuvée faite par Cyril Fhal du Clos du ROUGE GORGE élaborée avec des raisins achetés ?


Oui, c'est bien cela! C'est un négoce lancé par Cyril Fhal. De ce que j'ai compris, 2017 est le premier millésime..et franchement, c'est très bon.

Laurent
#6
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: didierv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 698
  • Remerciements reçus 582

Fredimen a répondu au sujet : Déconfinement en petit comité

Agnès C écrit: A quatre.
Respect.


Bof, à 4 ça passe large (avec ou sans crachoir).

J'ai posté plein de CRs en ce sens sur impots.gouv.fr.

Fredimen
#7
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: ysildur

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck